Sommaire/Indexe Page Suivante

L'association

L'association

No8

No7

No6

Dazibao

AD89

Cyberhumanisme

Forums

Archives

Contacts


une campagne électronique

Et si on parlait d'amour... sur le réseau




    Par : labar aziz, <kamalali19@hotmail.com >
    marbella, espagne - Le 23/07/2005 à 11:42 GMT +1

       salut a tout fille


    Par : Man whis no name, <une_ile_des_caraib@hotmail.com>
    93400, France - Le 22/07/2005 à 17:43 GMT +1

      Elle n'a plus de sens ma vie,
      depuis que tu es partie.
      Devenu un être chronique,
      errant dans cette vie melancolique.

      Tu etais si belle, si douce, si jolie,
      toi ma tendre et aimée Stephanie.
      Chaque jour je pleur, je gemis,
      d'avoir perdu ton amour à vie.

      A présent tu m'en veux, tu me hais,
      des erreurs que je tu as subis du passé.
      Un sentiment d'impuissance, il est vrai.
      Car je ne sais pas si je te retrouverai

      Man whis No Name


    Par : neant body, <blabla@blabla.arg !>
    - Le 18/07/2005 à 22:09 GMT +1

      Torpeur du désespoir
      Puis le vide
      Le néant avec tous ses enfants
      Des tâches noires et puantes
      Peuplent peu à peu ma vie
      Des tâches noires qui s’étendent
      Dans ma tête sur mon corps
      Ce néant là porte un nom
      le cancer de l’amour


    Par : nobody, <yesterdied@yahoo.fr>
    - Le 18/07/2005 à 19:21 GMT +1

      Douleur en boule enfoncée dans ma gorge
      Gorge sèche et les joues détrempées
      C’est ainsi que ma vie se forge
      Amoncellement chaotique de rêves épuisés

      Je suis prisonnière du futur
      Encombrée de présent
      Mes songes, tapant mes veines
      Rêves atrophiés sur sécurisés
      Des cadenas partout sur tout mon corps !

      J’ai peur …

      Gestes lents et décomposés,
      Regard absent,
      Et tes mains sur mon corps que je ne sens pas !

      Souffrance blottie que je caresse…

      Et pourtant ces regards infinis
      Ces sourires éblouis
      Et pourtant ces amis
      Et pourtant toutes ces vies….

      Tous ces cœurs
      Toutes ces veines
      Qui pulsent et dansent
      Qui parlent bordel qui parlent !

      Seule et errante
      Pourtant…
      Et cette souffrance que je caresse….

      Amour je te hais
      Tu es fourbe, tu es exclusive et possessive
      Tu es obsédante

      Tu as cadenassé mon cœur
      Qui, dans mes veines, ne coule plus….


    Par : zineb berrada, <zinebber@hotmail.com>
    rabat, maroc - Le 14/07/2005 à 18:17 GMT +1

      se que jé dit s'été une plésentri.
      mé, comme même, en fait des spectacles qui parle sur l'amour.si vous aussi vous voulez, allor regoigniez moi.


    Par : zineb berrada, <zinebber@hotmail.com>
    rabat, maroc - Le 14/07/2005 à 18:09 GMT +1

       slt moi sé zineb berrada et j'adore les films d'amour allor sé pour sa que je suis entré dans se site.et vous eseque vous aimez les films d'amour?


    Par : alex ducamer, <a2camer>
    buea, cameroun - Le 07/07/2005 à 14:14 GMT +1

        A un amour


    Par : zorayda, <zoryloucel@yahoo.com>
    San Salvador, El Salvador - Le 05/07/2005 à 3:53 GMT +1

       Hola...
      Et si on parlait d'amour....


    Par : danielle ryon, <supermadada2004@yahoo.fr>
    bruxelles, belgique - Le 02/07/2005 à 17:56 GMT +1

       peux tu réaliser à quel point
      depuis que tu m'as annoncé ta venue,
      je ne peux plus attendre de te voir et que
      tandis que ce jour, si lentement, s'approche
      je ne pense profondément qu'à etre à toi
      toi, qui ne m'est déjà plus si lointain...
      mon esprit, mon corps tout entier
      vivent en éveil et sans relache déjà
      imaginent ce moment qui n'appartiendra qu'à nous
      dont je pressens inavouablement le délice
      pour que de toi ma mémoire garde aussi
      à jamais au creux de moi
      l'empreinte de ce joli cadeau des sens
      merveilleuse aventure partagée
      que jamais personne ne pourra me reprendre....




    Par : glingal, <cecilechamorro@tiscali.fr>
    bordeaux, france - Le 02/07/2005 à 2:18 GMT +1

      Gemme

      J'aime te lire sur les ondes...
      plutôt que frémir sous ton doigt
      et ton oeil droit qui me sonde;
      Comment vivre loin de toi?

      Mes mains sont vides, inutiles,
      Je crois que j'ai un peu froid.
      Dehors la nature est tranquille,
      Le printemps pour tous... pas pour moi...

      La rue chante là juste en bas,
      Un trio tziganes venu d'orient.
      Tourne la terre, tourne
      De toutes les couleurs je vois...

      J'ai ma came Léon, je n'ai plus froid.
      J'aime Caméléon, je ne clame pas
      Ne t'en va pas cette fois, ne t'en va pas
      Reste, j'ai besoin de toi.

      Combien de fois tu te sauves
      Et combien moi je me noie?
      Ni prince, ni prose
      Ne remplace ta voix.

      Pourquoi lever la couverture?
      N'est-ce pas assez dure pour moi?
      Pourquoi veux-tu voir ma blessure.
      J'ai honte assez comme ça.

      Par cette porte nul ne passe,
      Derrière elle un ventre érafflé,
      d'écorce d'arbre décharné,
      La terre sous les ongles cassés.

      C'est la voix enrayée qui a perdu le son
      La mort du sanglot, le gravier dans la bouche.
      Oeil cherche rayon, trouve à l'unisson
      L'oubli le plus profond, d'arbres en frondéson.

      La parure à mon cou que je ne quittais pas
      séchement arraché, rebondissent les perles
      Et je tombe à genoux, le fil rouge s'en va
      Une a une, je compte pour que nulle ne se perdent.

      Que jamais ta présence ne vienne à manquer
      Sur chaque perle est le nom de l'ami gravé.
      Tourmaline à mon cou la colonne de marbre.
      O'pale nacre rue-bis, aime-rode, di-amant

      Tu restes à toujours une parure à mon cou
      La Gemme plus précieuse qu'un chapelet de perle
      Oublie donc ce germe et la croute de terre
      Laisse ton coeur vibrer de tout son éclat.

      Je t'aime... ne me rejète pas
      ou alors fuis bien loin de moi
      Je t'aime, j'ai confiance en toi
      Ne promets pas, parle-moi tout bas.

      Je te pressens, je crois que je sais,
      C'est au présent que je te conjuguerais
      Je n'ai pas oublié, je sais qui tu es.
      Dès le début je l'ai deviné.

      Ce n'est pas pour jouer que j'ai gardé le secret
      Je craignais de te perdre et je ne voulais pas
      Que mes paroles soient un piège, un objet d'effroi
      Et de ta bouche tu jures ou parjures pour moi.

      La destinée, je ne la connais pas
      Mais dans le ciel est dessiné un chemin
      il me parle de toi en forme de promesse
      et je sais que si un chemin trace sa voie
      une place pour toi, une place pour moi ... il y a.


      Glingal.


    Par : glingal, <cecilechamorro@tiscali.fr>
    bordeaux, france - Le 02/07/2005 à 2:11 GMT +1

      Gemme

      J'aime te lire sur les ondes...
      plutôt que frémir sous ton doigt
      et ton oeil droit qui me sonde;
      Comment vivre loin de toi?


    Par : petitange, <lydieseve@hotmail.com>
    CHATILLON LA PALUD, france - Le 01/07/2005 à 20:41 GMT +1

      mes larmes ont tellement coulées
      que je n'ai pu les arreter
      elles ont coulées pour toi
      car tu n'étais plus là
      je ne me suis pas montré a la hauteur
      je n'ai pas su faire ton bonheur
      dieu sait que j'ai essayé
      mais cette dispute à tout gachée
      tout allais si bien
      jusqu'à ce que cette ombre nous barre le chemein
      si elle n'était pas apparu
      elle ne nous aurais pas perdu
      peut etre aurions nous continuer
      ce que nous avions commancer
      aujourd'hui je voudrais terminer
      ce que nous n'avons pu achever
      tes sentiments pour moi
      je ne les connais pas
      je voudrais savoir
      si il y a un espoir
      un jour de te retrouver
      toi mon ange adoré
      toi que je continu à aimer

      voici un petit poeme il ne plaira ptetre pas a tout le monde mais il me tenait a coeur de le publier


    Par : kotor abra roda, <rodane2005@yahoo.fr>
    lome, togo - Le 29/06/2005 à 10:18 GMT +1

       
      je voudrais tout simplement dire que l'amour est une
      bonne chose. il relie deux personnes. il permait à ses deux
      personnes de dire tout ce qu'ils ont sur le coeur.
      c' est tout ce que j'ai à dire.


    Par : ejou, <ejou@bir.fr>
    France - Le 27/06/2005 à 14:22 GMT +1

      Quand la vie parait belle, Quand tu parais comblé
      Regarde la encore, ne laisse pas s'éloigner
      Ce qui te donne des ailes, ce qui te fais marcher
      Comme l'air que tu inspire, tu finis par l'oublier
      Et lorsque l'on t'en prive tu as mal à hurler
      Comme fétus de paille, l'amour s'est consummé
      Pourtant porteur de fruits aujourd'hui qui grandissent
      Que j'aimerai tellement leur prouver aujourd'hui
      Qu'un amour si puissant qu'il a donné la vie
      ne peut d'un coup de vent s'envoler à jamais
      mais en fouillant nos coeurs ressugir et briller
      Alors malgré les peines et les fautes commises
      Soulevons la poussière que les ans ont posée
      Jettons à la rivière l'amour propre et l'orgueil
      et avançons ensemble pour un nouveau bonheur
      qui sera d'autant fort qu'il aura ressurgi
      après avoir tellement cherché où il était parti,
      pour le redécouvrir enfin ....
      il s'était endormi




    Par : macha, <rolle_macha@hotmail.com>
    marseille, - Le 26/06/2005 à 23:26 GMT +1

       aimer c'est oublier le "je" te je t'aime.....dire du bout des mots tu es aime de moi....
      aimer c'est sentir les eclats de rires des enfants
      aimer c'est respirer les instants
      aimer c'est vivre.....


    Par : Habib Messaoudi, <picasseau_dreamers@yhaoo.fr>
    tlemcen , Algérie - Le 23/06/2005 à 14:43 GMT +1

      A phinambie? j'aimerai bien dire une phrase et j'espere qu'elle trouve une oreille ecoutante ,aimé et aimé c tous simplemnt etres une partie de l'enssemble se sentir cette partie dans le pire et le bien ;le monde maint les etres humains comencent a oublier les plus belle sentiments que nos bien etres passé ont vecu l'amour est devenu materiel; si pas par une belle voiture alors surment par un raport sexuelle et c pas du tt sa l'amour ,aimé c donner sans chercher a recevoir et recever sans chercher les causes et etres cause des concequences alors la tu va te trouveé dans le terain d'amour rejoint moi je suis dans le monde passé de beaux sentiments et booo romantike relation esqu'il ya une femme dans se monde qui fai partie de lotre monde je ss la


    Par : vilfranche nachet, <nachet@yayoo.com>
    de jeremie, port au prince haiti - Le 21/06/2005 à 13:54 GMT +1

       bonjour nachet comment vas tu eta fammi tes activites.
      de mon cote sava un peut pour moi nachet concernant de traveil nous le rende vous est ce que tu compri merci de .
      pour votre comperanssion nachet meleus salier a tour les
      fammis.


    Par : meleus louissonnor, <mirebalais >
    port au prince haiti boit postal 509 2501061, haiti - Le 21/06/2005 à 13:42 GMT +1

      bonjour cher ami comment vas tu et tes activites de mon cote sa va un peut pour moi vilfranche nachet meleus salier
      a tour les temnps prossibles.esseyer contacte moi le 27 juin prochain merci nachet. 


    Par : 7, <7>
    7, - Le 16/06/2005 à 23:01 GMT +1

      quand tout sépare deux êtres
      mais que rien ne les éloigne
      pas même le temps qui passe
      même loin l'un de l'autre
      ils rêvent ensemble
      l'amour est parfois plus fort que tout
      même quand on se donne du mal pour qu'il disparaisse en nous



    Par : lila, <aline@wanadoo.fr>
    - Le 16/06/2005 à 21:54 GMT +1

       Qu'est que pour vous l'amour ?
      Chacun ayant sa propre vision de l'amour j'attends vos émotions.




    Par : Meksa Nabil, <nabavirex@hotmail.com>
    st eugene , - Le 11/06/2005 à 23:00 GMT +1

       "Je t'aime" en plus de 350 langues :
      Dire, "je t'aime !" en :



      Acholi : amari

      Afghan : Ma doste derm

      Africain : Ek het jou liefe

      Africain : Ek is lief vir jou

      Akan : Me dor wo

      Albanais : Te dua

      Albanais : Te dashoroj

      Albanais : Ti je zemra ime

      Alentejano : Gosto de ti, porra !

      Allemand : Ich liebe Dich

      Algérien : Kanbghik

      Alsacien : Ich hoan dich gear

      Amharic : Afekrishalehou

      Amharic : Afekrischaledou

      Amharic : Ewedishalehu (homme/femme vers femme)

      Amharic : Ewedihalehu (homme/femme vers homme)

      Anglais : I love you

      Anglais : I adore you

      Apache : Sheth she'n zho'n

      Arabe (Arabe formel ) : Ohiboke (vers une femme)

      Arabe (Arabe formel ) : Ohiboki (vers un homme)

      Arabe : Ib'n hebbak.

      Arabe : Ana Ba-heb-bak

      Arabe : Ana hebbek

      Arabe : Ana behibak (femme vers homme)

      Arabe : Ana behibek (homme vers femme)

      Arabe : Ahebich (homme vers femme)

      Arabe : Ahebik (femme vers homme)

      Arabe : Ana ahebik

      Arabe : Bahibak (femme vers homme)

      Arabe : Bahibik (homme vers femme)

      Arabe : Benhibak

      Arabe : Benhibik (femme vers femme ou homme vers homme)

      Arabe : Benhibkom (homme vers homme ou femme vers homme)

      Arabe : Benhibak

      Arabe : nhebuk

      Arabe (Arabe formel ) : Okibokoma (homme vers femme ou deux hommes vers deux femmes)

      Arabe (Arabe formel ) : Nohiboke (vers un homme)

      Arabe (Arabe formel ) : Nohiboka ( vers homme )

      Arabe (Arabe formel ) : Nohibokoma (homme vers femme ou homme ou deux hommes vers deux femmes)

      Arabe (Arabe formel ) : Nohibokon (homme vers homme ou femmes vers deux femmes)

      Arabe : Ooheboki.(homme vers femme)

      Arménien : Yes kez si'rumem

      Arménien : Yar ounenal

      Arpitan savoyard : jhe t'âmo

      Assamese (Inde) : Moi tomak bhal pau

      Autrichien : I mog di,

      Autrichien : I hab di gean

      Ayamara : mûnsmawa

      Bari ( Langage Soudanais) : Nan nyanyar do

      Bari ( Langage Soudanais) :Nan nyanyar do parik

      Basque : Nere Maïtea

      Basque : Maïte zaitut

      Batak : Holong rohangku di ho

      Bavarois : I mog di narrisch gern

      Bemba (Zambie) : Nalikutemwa

      Bemba (Zambie) : Ninkutemwe

      Bengalais : Ami tomAy bhAlobAshi

      Bengalais : Ami tomake bhalobashi.

      Berbère : Lakh tirikh

      Bicol (Philippien) : Namumutan ta ka

      Birman : Chi pa de

      Birman : Min go nga chit tay

      Bolivien (Quechua) : Qanta munani

      Bosniaque : Volim te

      Brésilien: Eu te amo (prononcer "eiu chee amu")

      Breton : da garan" (poétique - pour les amoureux)

      Breton : da garout a ran" (formule plus "commune" - je t'aime (bien))

      Bulgare : Obicham te

      Bulgare : As te obicham

      Bulgare : Obozhavam te (je t'aime énormément, mais tendre)

      Cambodgien : Bon sro lanh oon

      Cambodgien : kh_nhaum soro_lahn nhee_ah

      Canadien français : Sh'teme , ou j't'aime

      Cantonais : Ngo oi ney

      Catalan : T'estim (Mallorcain)

      Catalan : T'estim molt

      Catalan : T'estime (Valencien)

      Catalan : T'estimo

      Catalan valencien : Te vullc

      Cebuano (Philippin) : Gihigugmz ko ikaw

      Chamoru ou Chamorro : Hu guaiya hao

      Cheyenne : Nemehotates

      Chichewas : Ndimakukonda

      Chickasaw (USA) : Chiholloli (i final nasal)

      Chinois : Goa ai li (dialecte Amoy)

      Chinois : Ngo oi ney (dialectecte Cantonais)

      Chinois : Wo oi ni (dialectecte Cantonais)

      Chinois : Ngai oi gnee (dialecte Hakka)

      Chinois : Ngai on ni (dialecte Hakka)

      Chinois : Wa ai lu (dialecte Hokkien)

      Chinois : Wo ai ni (dialecte mandarin)

      Chinois : Wo ie ni (dialecte mandarin)

      Chinois : Wuo ai nee (dialecte mandarin)

      Chinois : Wo ay ni (dialecte mandarin)

      Chinois : Wo ai ni (dialecte Putunghua

      Chinois : Ngo ai nong (dialecte Wu)

      Comorien : N' game handzo

      Coréen : Dangsinul saranghee yo

      Coréen : Saranghee

      Coréen : Nanun dangsineul joahapnida

      Coréen : Nanun dangsineul mucheol joahapnida

      Coréen : Nanun dangsineul mucheol saranghanida

      Coréen : Nanun gdaega joa

      Coréen : Nanun neoreul saranghapnida

      Coréen : Nanun neoreul saranghanda

      Coréen : Gdaereul hjanghan naemaeum alji

      Coréen : Jaohaeyo

      Coréen : Saranghaeveyo

      Coréen : Saranghapanida

      Coréen : Norul sarang hae

      Coréen : Tangsinul sarang ha o

      Coréen : Tangsinul sarang ha yo

      Coréen : Tangshin-ul sarang hae hae-yo

      Coréen : Tangshin-i cho-a-yo

      Coréen : Nanun tangshinul sarang hamnida

      Coréen : Tangsinul sarang ha yo

      Coréen : Nanun tongshinun sarang hamnida

      Corse : Ti tengu cara (homme vers femme)

      Corse : Ti tengu caru (femme vers homme)

      Créole : Mi aime jou

      Créole Antillais (martinique guadeloupe) : Men ainmainw

      Créole Île-Mauricego kontan toi

      Créole de la Réunion : Aime a ou

      Créole de la Réunion : Mi aim a ou

      Créole Haïtien : muwen renmen' ou

      Croate (familier) : Ja te volim

      Croate (familier) : Volim te

      Croate (formel) : Ja vas volim

      Croate (formel) : Volim vas

      Croate (formel) : Ljubim te

      Danois : Jeg elsker dig

      Danois : Jeg er forelsket i dig (je suis amoureux)

      Davvi Semegiella : Mun rahkistin dù

      Digbambara : n' bi fe

      Dusun : Siuhang oku dia

      Ecossais Gallois : Tha gra dh agam ort

      Equatorien (Quechua) : Canda munani

      Espagnol (Castillan) : Te quiero

      Espagnol (Castillan) : Te Amo

      Esperanto : Mi amas vin

      Estonien : Mina armastan sind

      Estonien : Ma armastan sind

      Ethopien : Afgreki'

      Farsi : Tora dust mi daram

      Farsi : Asheghetam

      Farsi (Perse) : doostat dAram

      Finnois (formel) : Minä rakastan sinua

      Finnois (formel) : Rakastan sinua

      Finnois (formel) : Minä pidä sinustra

      Finnois : (Mä) rakastan sua

      Finnois : (Mä) tykkään susta

      Flamand : Ik hue van ye

      Flamand : Ik hue van dei

      Flamand (Néerlandais) : Ik hou van jou (passionnément)

      Flamand : ik zie je graag

      Français : Je t'aime

      Frisien : Ik hou fan dei (sp?)

      Frisien : Ik hald fan dei (sp?)

      Gaélique : Tha gradh agam ort

      Gaélique : Moo graugh hoo

      Galicien : Querote

      Galicien : Queroche

      Galicien : Amote

      Gallois : Rwy'n dy garu di.

      Gallois : Yr wyf i yn dy garu di (chwi)

      Ghanéen (Akan, Twi) : Me dor wo

      Grec : S'ayapo

      Grec : Eime eroteumos mazi sou

      Grec : Eime eroteumos me 'sena (vous vers homme ou femme)

      Grec : Eime eroteumeni me 'sena (vous vers homme ou femme)

      Grec : Eime eroteumeni mazi sou

      Grec (supérieur) : (Ego) philo su

      Grec (ancien) : Philo se

      Groenlandais : Asavakit.

      Guarani : Rohiyu (ro-hai'-hyu)

      Gujrati (Pakistan) : Hoon tane pyar karoochhoon

      Gujrati (Pakistan) : Hoon tuney chaoon chhoon (n nasal, ne pas prononcer)

      Hausa (Niger) : Ina sonki

      Hawaiien : Aloha wau ia 'oe

      Hawaiien : Aloha wau ia 'oe nui loa ( je t'aime énormément)

      Hébraïque : Ani ohev otach (homme vers femme)

      Hébraïque : Ani ohev otcha (homme vers homme)

      Hébraïque : Ani ohevet otach (femme vers femme)

      Hébraïque : Ani ohevet otcha (femme vers homme)

      Hébraïque : Anee ohev otkha (homme vers femme)

      Hébraïque : Anee ohevet otkha (femme vers homme)

      Hébraïque : Anee ohev otkha (homme vers homme)

      Hébraïque : Anee ohevet otakh (femme vers femme)

      Hindi : Mae tumko pyar kia

      Hindi : My tumko pyar karta hu

      Hindi : Main tumse pyar karta hoon.

      Hindi : Ham Tomche Payer Kortahe

      Hindi : Mai tumse peyar karta hnu

      Hindi : Mai tumase pyar karata hun (homme vers femme)

      Hindi : Mai tumase pyar karata hun.(femme vers homme)

      Hindi : Mai tumse pyar karta hoo

      Hindi : Mae tumko pyar kia.

      Hindi : Main tuze pyar karta hoon (le n est nasal, ne se prononce pas)

      Hindi (Kannada) : Naanu ninnannu premisuththene

      Hmong (ethnie du laos) : Kuv hlub kov (à prononcé cou lou co à peu près)

      Hokkien : Wa ai lu

      Hongrois : Szeretlek

      Hongrois : Szeretlek te'ged

      Hopi : Nu' umi unangw´ta

      Ibaloi (Philippin) : Pip-piyan taha

      Ibaloi (Philippin) : Pipiyan ta han shili (je t'aime énormément et plus)

      Imazighan : Halagh kem

      Indonésien : Saya kasih saudari

      Indonésien : Saya cinta kamu

      Indonésien : Saya cinta padamu

      Indonésien : Saja kasih saudary

      Indonésien : Aku cinta padamu

      Indonésien : Aku tjintaa padamu

      Indonésien : Aku cinta kamu

      Irlandais : taim i' ngra leat

      Irlandais/Gallois : t'a gr'a agam dhuit

      Iroquois mingo : könuöhkwa' (le /ö/ se prononce comme le /on/ en français, et le /'/ est l'arrêt glottal)

      Islandais : Eg elska thig

      Italien : ti amo

      Italien : ti voglio bene

      Italien : ti adoro

      Italien : sei il mio amore

      Japonais : Kimi o ai shiteru (très très familier)

      Japonais : Watakushi-wa anata-wo ai shimasu

      Japonais : Kulo tresno

      Japonais : Aishiteiru

      Japonais : Chuu shiteyo

      Japonais : Ora omme no koto ga suki da

      Japonais : Ore wa omae ga suki da

      Japonais : Suitonnen

      Japonais : Sukiyanen

      Japonais : Sukiyo

      Japonais : Watashi wa anata ga suki desu

      Japonais : Watashi wa anata wo ai shithe imasu

      Japonais : A-i-shi-te ma-su

      Javanais : Kulo tresno

      Kabile : Hemlar kem (vers une femme)

      Kabile : Hemlark (vers un homme)

      Kankana-ey (Philippin) : Laylaydek sik-a

      Kannada (Inde) : Naanu Ninnanu Preethisuthene

      Kannada (Inde) : Naanu Ninnanu Mohisuthene

      Kikongo : Mono ke zola nge

      Kinyarwanda : Ndagukunda

      Kiswahili : Nakupenda

      Klingon : bangwI' Soh

      Klingon : qaparHa'

      Klingon : qamuShá

      Klingon : qaparHáqu'

      Kpele : I walikana

      Kurde : Ez te hezdikhem

      Kurde : Min te xushvet

      Kurde : Min te xoshvet (dialecte du sud)

      Langue de Fe(u) : Feje fetai feme ou Jefe taife mefe (suivant l'utilisateur)

      Laotien : Khoi huk chau

      Laotien : Khoi hak joa

      Laotien : Khoi hak chao

      Laotien : Khoi mak joa lai

      Laotien : Khoi mak joa

      Laotien : Khoi hak joa lai

      Lari (Congo, région du Pool) : Ni kou zololo

      Latin : Te amo

      Latin : Vos amo

      Latin (ancien) : (Ego) Amo te

      Latvien : Es tevi milu (prononcer 'es tevy meelu')

      Latvien : Es milu tevi (langage commun)

      Libanais : Bahibak

      Lingala (Congo) : Nalingi yo

      Lingala (Congo): Na lingui yo

      Lithuanien : Tave myliu

      Lisbonne (argot de) : Gramo-te bue', chavalinha !

      Ligure : mi te amu

      Lojban : Mi do prami

      Luo ( Kenia) : Aheri

      Luxembourgeois : Ech hun dech gär

      Maa : Ilolenge

      Macédonien : Te sakam

      Macédonien : Te ljubam

      Macédonien : Jas te sakam

      Macédonien : Pozdrav

      Madrid (argot de) : Me molas, tronca

      Malgache : Tiako iano

      Malgache : Tianao aho

      Maiese : Wa wa

      Malais : Saya cintamu

      Malais : Saya sayangmu

      Malais : Saya sayang anda

      Malais : Saya cintakan mu

      Malais : Saya sayangkan mu

      Malais : Saya chantikan awak

      Malais : Aku sayang kau

      Malais : Saya sayangmu

      Malais/Bahasa : Saya cinta mu

      Malais/Indonésien : Aku sayang kau

      Malais/Indonésien : Saya chantikan awah

      Malais/Indonésien : Saya sayangkan engkau

      Malais/Indonésien : Saya chantikan awah

      Malais/Indonésien : Aku cinta pada kau

      Malais/Indonésien : Aku cinta pada mu

      Malais/Indonésien : Saya cinta oada mu

      Malais/Indonésien : Saya sayangkan engkau

      Malais/Indonésien : Sayah chantikan awah

      Malayalam : Ngan ninne snaehikkunnu

      Malayalam : Njyann ninne' preetikyunnu

      Malayalam : Njyaan ninnne mohikyunnu

      Malayasien : Saya cintamu

      Malayasien : Saya sayangmu

      Malayasien : Saya cinta kamu

      Mandarin : Wo ai ni

      Marathi : Mi tuzya var karato

      Marathi : Me tujhashi prem karto (homme vers femme)

      Marathi : Me tujhashi prem karte (femme vers homme)

      Marocain : Kanbhik

      Marocain : Kanhebek

      Marshallais : Yokwe Yuk

      Mongol : Be Chamad Hairtai (très intime)

      Mohawk : Konoronhkwa

      Moyi (Congo Brazzaville) : Gakakayo

      Munukutuba (Congo, Sud) : Mu zola mgé

      Munukutuba (Congo, Sud) : Mou zolagué

      Naori : ka arocha ahau ki a kor

      Navajo : Ayor anosh'ni

      Ndebele (Zimbabwe): Niyakutanda

      Néerlandais : Ik hou van jou (passionnément)

      Népalais : Ma timi sita prem garchhu (romantique)

      Népalais : Ma timilai maya garchhu (non romantique)

      Norvégien : Jeg elskar deg (Bokmaal)

      Norvégien : Eg elskar deg (Nynorsk)

      Norvégien : Jeg elsker deg (Bokmål) (prononcer : yai elske dai)

      Nyanja : Ninatemba

      Occitan gascon : Que t'aimi

      Occitan languedocien : T'aimi

      Op (anglophone) : Op lopveop yopuop

      Op (francophone) : Op jeop top aiopmeop

      Oriya : Moon Tumakoo Bhala Paye

      Oriya : Moon Tumakoo Prema Kare

      Oromoo : Sinjaladha

      Oromoo : Sinjaldha

      Osetien : Aez dae warzyn

      Ourdou (Inde) : Mujge tumae mahabbat hai

      Ourdou (Inde) : Main tumse muhabbat karta hoon

      Ourdou (Inde) : Mujge tumse mohabbat hai

      Ourdou (Inde) : Kam prem kartahai

      Ouzbek : Man seni sevaman

      Pakistanais : Muje se mu habbat hai

      Pakistanais : Muje stumse mahabbat hai

      Papiamento : Mi ta stimábo

      Pedi : Kiyahurata

      Perse : Tora dost daram

      Pig Latin : Ie ovele ouye

      Picard : ej t'ei kier

      Picard : ej te vô voléntié

      Philippinin : Mahal ka ta

      Philippinin : Iniibig Kita

      Poitevin-Saintongeais : i t'aeme

      Polonais : Kocham ciebie

      Polonais : Ja cie kocham

      Portugais/brésilien : Eu te amo

      Portugais: Eu amo-te

      Portugais : Amo-te

      Provençal rhodanien (Mistralien) : T'ame

      Punjubi (Inde) : Main tainu pyar karna

      Punjubi (Inde) : Mai taunu pyar kardar

      Quenay : Tye-melane

      Roumain : Te iubesc

      Roumain : Te ador

      Russe : Ya lioubliou tiebia (je t'aime)

      Russe : Ya tiebia lioubliou (je t'aime)

      Russe : Ya vas lioubliou (je vous aime)

      Russe : Lioubliou tiebia (je t'aime)

      Russe : Ya polubil tiebia (je suis tombé amoureux de toi)

      Russe : Ya polubila tiebia (je suis tombée amoureuse de toi)

      Russe : Ya lioubliou tiebia (je t'aime)

      Scanien (Skånska) : Jâ hóllor âw di

      Scanien (Skånska) : Jâ ty´tjor omm di

      Samoen : Ou te alofa outou

      Samoen: Ou te alofa ia te oe

      Samoen : Talo'fa ia te oe

      Samoen : Fia moi ?

      Sancrit : Anugrag

      Serbe (formel) : Ja vas volim

      Serbe (formel) : Volim vas

      Serbe (formel) : Ljubim te

      Serbe (familier) : Ja te volim

      Serbe (familier) : Volim te

      Serbe (ancien) : Ljubim te (langage poétique)

      Serbo-Croate : Volim te

      Serbo-Croate : Ljubim te

      Serbo-Croate : Ja te volim

      SeSotho : Kiyahurata (prononcer ky-ya-hoo-rata)

      Shona : Ndinokuda

      Singalais (Ceylan) : Mama oyata adarei

      Singalais (Ceylan) : Mama oyata aadareyi

      Sioux : Techihhila

      Slovaque : Lubim ta

      Slovène : Ljubim te

      Srilankais : Mama oyata arderyi

      Strasbourgeois (variante alsacienne) : Ich hoab dich gearn (amical)

      Strasbourgeois (variante alsacienne) : Ich hoab dich leb (beaucoup plus tendre)

      Sudanais ( Bari ) : Nan nyanyar do

      Sudanais ( Bari ) : Nan nyanyar do parik

      Suaheli (Ouest Afrique) : Ninikupenda

      Swahili : Naku enda

      Swahili : Naku penda

      Swahili : Ninikupenda

      Swahili : Dholu'o

      Suédois : Jag älskar dig

      Suédois : Iaj Alskar Dej

      Suédois : Jag är kär i dig (je suis amoureux)

      Suisse allemand : Ch'ha di gärn

      Syrien/Libanais : Bhebbek (vers une femme)

      Syrien/Libanais: Bhebbak (vers un homme)

      Tagaloge : Mahal kita

      Tahitien : Ua Here Vau Ia Oe

      Tahitien : Ua here vau ia oe

      Tamoul : Naan unni kathilikaran

      Tamoul : Ni yaanai kaadli karen

      Tamoul : Naan unnai kadalikiren

      Tamoul : Nan unnai kathalikaren

      Tamoul : N^an yaanai kaadli karen

      Tamoul : Nam vi' remberem

      Tchèque : Miluji ty (miloujou ti)

      Telugu (Inde) : Neenu ninnu prámistu'nnanu

      Telugu (Inde) : Nenu ninnu premistunnanu

      Telugu (Inde) : Ninnu premistunnahu

      Thaï (formel) : Ch'an rak khun (femme vers homme)

      Thaï (formel) : Phom rak khun (homme vers femme)

      Thaï (formel) : Phom-ruk-koon (homme vers femme)

      Thaï (formel) : Chum-ruk-koon (femme vers homme)

      Thaï : Khoa raak thoe (affection, amour, tendresse)

      Timide : heeuuu ! ... (suivi d'un long silence)

      Tshiluba : Ndi mukasua

      Tshiluba : Ndi musua wewe

      Tshiluba : Ndi ne ditalala bua wewe

      Tswama : Ke a go rata

      Tunisien : hebbek

      Tunisien : Ha eh bakn

      Tumbuka : Nkhukutemwa

      Turc : Seni seviyorum

      Turc : Seni begeniyorum (très tendre)

      Turc : Sana deliler gibi asigim (je suis fou amoureux de toi)

      Ukrainien : Ya tebe kokhaïou (je t'aime)

      Ukrainien : Ya tebe kokhaïou (je vous aime)

      Ukrainien : Ya pokkhav tebe (je suis tombé amoureux de toi)

      Ukrainien : Ya pokokhav vas (je suis tombé amoureux de vous)

      Ukrainien : Ya pokokhala tebe (je suis tombée amoureuse de toi)

      Ukrainien : Ya pokokhala vas (je suis tombée amoureuse de vous)

      Unuit (Esquimo) : Ounakrodiwakit

      Vai : Na lia

      Värmländska : Du är görgo te mäg

      Verlan : meait'je (forme apprenti)

      Verlan : emia ai't ej (forme plus complexe)

      Vietnamien : Em yeu anh (femme vers homme)

      Vietnamien : Toi yeu em

      Vietnamien : Anh yeu em (homme vers femme)

      Vilie (Congo) : Mi bekuzola

      Volapük : Löfob oli

      Vulcain : Wani ra yana ro aisha

      Wallon : Dji vos veu volti

      Wallon : Dji vos inme

      Wallon : Dji v'zinme

      Wollof : Da ma la nope

      Wollof : Da ma la nop

      Yiddish : Ich libe dich

      Yiddish : Ich han dich lib

      Yiddish : Kh'hob dick lib

      Yiddish : Kh'ob dikh holt

      Yiddish : Ikh bin dir farlibt

      Yucatec maya : 'in k'aatech (entre amants)

      Yucatec maya : 'in yabitmech (pour presque tous)

      Yougoslave : Ya te volim

      Zaïroi : Na lingui yo

      Zazi (Kurde) : Ezhele hezdege (?)

      Zoulou : Mina Ngithanda Wena (rarement utilisé)

      Zoulou : Ngiyakuthanda

      Zuni : Tom ho' ichema


    Par : halim, <halimdoudou548@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 11/06/2005 à 21:18 GMT +1

       
      parlon d'amour ..l'amour c la plus belle chose qui puisse exister ca rend heureux mais quand ca tourne au cauchmard c epouventable je vous raconte une histoir qui est arriver a un adolesent qui est fou amoureux d'une rouquine agé de 18 ans tous comme lui mais le hazard na pas voulu qu'ils se reunisse elle etait belle , le sourir du garcon lui plaisé mais elle sorté son coeur été deja pris
      il lui demanda de lui faire de la place mais elle hésita 4 jours d'attente se fut un suplice ... mais la reponce été negative le jeune dit: a koi bon vivre si ce n'est pour etre heureux il on subit les consecence et en devin malheureux 1 mois plus tard il ne chercha plus a regerder aucun fille malgré son charme meme si ressemblé a une top model il esseye de tourné la page ca marche a chaque koi qu'il pence a elle la plais revie et ca fait mal tout a coup s'etein le soleil sens abrit tous devien fatal au mon dieux comme elle etait belle en la voyant tu dvenait pal l'etoile fillante dans mon someil je trouver dans mes nuits une rival CE JEUNE GARçON C MOI ................

      DEPUIS JE N'eST TROUVER OREIL SI ATTENTIVE a toutes les filles qui ont du coeur ecriver moi svp

      et la dis shakespear nul histoir ne fut si dramatique que la relation de romeo et julliette je trouve que de ce tué dans la tembe de son amante et un grand amour


    Par : halim, <halimdoudou548@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 11/06/2005 à 21:14 GMT +1

       
      parlon d'amour ..l'amour c la plus belle chose qui puisse exister ca rend heureux mais quand ca tourne au cauchmard c epouventable je vous raconte une histoir qui est arriver a un adolesent qui est fou amoureux d'une rouquine agé de 18 ans tous comme lui mais le hazard na pas voulu qu'ils se reunisse elle etait belle , le sourir du garcon lui plaisé mais elle sorté son coeur été deja pris
      il lui demanda de lui faire de la place mais elle hésita 4 jours d'attente se fut un suplice ... mais la reponce été negative le jeune dit: a koi bon vivre si ce n'est pour etre heureux il on subit les consecence et en devin malheureux 1 mois plus tard il ne chercha plus a regerder aucun fille malgré son charme meme si ressemblé a une top model il esseye de tourné la page ca marche a chaque koi qu'il pence a elle la plais revie et ca fait mal tout a coup s'etein le soleil sens abrit tous devien fatal au mon dieux comme elle etait belle en la voyant tu dvenait pal l'etoile fillante dans mon someil je trouver dans mes nuits une rival CE JEUNE GARçON


    Par : halim, <halimdoudou548@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 11/06/2005 à 21:14 GMT +1

       
      parlon d'amour ..l'amour c la plus belle chose qui puisse exister ca rend heureux mais quand ca tourne au cauchmard c epouventable je vous raconte une histoir qui est arriver a un adolesent qui est fou amoureux d'une rouquine agé de 18 ans tous comme lui mais le hazard na pas voulu qu'ils se reunisse elle etait belle , le sourir du garcon lui plaisé mais elle sorté son coeur été deja pris
      il lui demanda de lui faire de la place mais elle hésita 4 jours d'attente se fut un suplice ... mais la reponce été negative le jeune dit: a koi bon vivre si ce n'est pour etre heureux il on subit les consecence et en devin malheureux 1 mois plus tard il ne chercha plus a regerder aucun fille malgré son charme meme si ressemblé a une top model il esseye de tourné la page ca marche a chaque koi qu'il pence a elle la plais revie et ca fait mal tout a coup s'etein le soleil sens abrit tous devien fatal au mon dieux comme elle etait belle en la voyant tu dvenait pal l'etoile fillante dans mon someil je trouver dans mes nuits une rival CE JEUNE GARçON


    Par : Julie BERNARD, <julie1992@club-internet.fr>
    TOUSSIEU, FRANCE - Le 11/06/2005 à 7:17 GMT +1

       Je voulai vous dire que si vous aimez les poèmes d'amour j'ai trouver un site SUPER

      1 taper: poème d'amour

      2 descender tou en bas de la page

      3 chercher le critère suivant: malheureusement beaucoup d'entre nous n'osent pas parce qu'ils ne se sente pas essez tallentueux pour écrire un poème d'amour.bien que je vous rec...
      Et voici l'adresse e-mail: menbres.lycos.fr/poetesse/souvreine/hamour.html


      Voici un poème tirer de cette e-mail:

      Geneviève Galarneau

      ton nom

      j'ai écrit ton nom sur le sable
      mais la vague l'a emporté
      j'ai écrit ton nom sur l'arbre
      mais l'écorce est tombée
      j'ai écrit ton nom sur une pierre
      mais le roc a cassé
      enfin j'ai enfoui ton nom dans mon coeur
      et le temps l'a gardé

      Bertrand Dupont

      Les yeux

      Les yeux sont le reflet de ton coeur
      Quand tes yeux brillent
      Je sais que tu es contente
      Quand tes yeux sont tristes
      Je sais que l'océan de tes désirs chavire
      Quand les larmes viennent sur le bord de tes yeux
      Je sais que tu as besoin de moi près de toi
      Alors, tends-moi la main
      Et sèche tes pleurs
      Tu es si belle avec ton sourire.

      Ralph Lafontaine

      Ennui

      Je m'ennuie
      mais de quoi?
      Une étreinte sous la pluie
      un écho de sa voix
      le baiser de la nuit
      un regard d'effroi
      mon âme seule
      sous mon toit
      je m'ennuie...de toi!


    Par : jhkkl , <bhoj>
    vfdyj, haja - Le 09/06/2005 à 21:48 GMT +1

       lki jjuyt jhk


    Par : selib farid, <sfarid79@yahoo.fr>
    15452 t ouzou, algerie - Le 06/06/2005 à 13:54 GMT +1

        Et bien tres contant ma main est tendue donc suis pas perdu merci


    Par : spes, <spes_9@hotmail.com>
    - Le 06/06/2005 à 12:00 GMT +1

       De l'amour...

      Elle semblait si douce, si tendre,
      Elle semblait pleine de candeur et de cendre,

      Elle souriait d'un air si mutin,
      Que les stéréotypes n'y pouvaient plus rien,

      "Mon coeur bat sur l'échelle de Richter"
      Et cela semblait beaucoup lui plaire,

      Tout cela était simple et sans vélléités,
      Et comme disait un de mes auteurs préférés:
      "il faut quitter la vie comme Ulysse quitta Nausicaa
      Avec plus de reconnaissance que d'amour"

      Et moi, aussi, permets moi,
      De t'encenser pour ce jour,
      Encore une fois, j'atermoie,
      Alors que tu aimes le toujours.



    Par : beismail, <beismail@hotmail.com>
    Paris, France - Le 03/06/2005 à 23:21 GMT +1

      L'amour c'est une autre façon de voir la vie,tout les problem disparaise une fois qu'on pense a l'amour,tout devien sans aucune valeur a par une chause la personne aimée,c'est trop fort et si quelqu'un à autre reson de vivre qui n'a pa relation avec l'amour il va jamais être satisfait,L'amour c'est la vie sans amour je vois pas comment sera la vie sur terre.



    Par : phileas deborah, <16 >
    - Le 31/05/2005 à 13:20 GMT +1



    Par : phileas deborah, <16 >
    - Le 31/05/2005 à 13:20 GMT +1



    Par : djibril nassirath, <dnassirath@yahoo.fr>
    parakou, BENIN - Le 24/05/2005 à 16:23 GMT +1

       je veux que vous m'ouvrez un nouvel adresse.


    Par : kabyle27(tizi_ouzou), <massind1978@yahoo.fr>
    tizi_ouzou, algerie - Le 21/05/2005 à 17:57 GMT +1

       azul ça ve dire slt

      je suis un jeune kabyle algerien j'ai 27 ans

      cherche son destin avec une fille fidele @+

      Je me regarde dans ton beau front comme dans un miroir


    Par : mon amor, <afeyai_530@hotmail.com>
    moroc, moi puorla mekanike - Le 20/05/2005 à 20:23 GMT +1

       wolcom j,ai ponse contacte pour lamouremon toujour mes pourb la mour le jardinaje puor la kekanik le ploberies saniter afeyai puor la mekanike le comon ana machi fe7ali mine wine ante ana mineale maroc puor la tetoun je mais le travaux ces la jardinaj et ana najim aatouim mine al maroc je veux les pronom latulizds jeveiy bies ana bahelameb bikemondo zamane yazamane mes loveyou


    Par : Un Homme Bléssé, <SexyBoy@hotmail.fr>
    St Denis, France - Le 19/05/2005 à 19:18 GMT +1

       Merci Stephanie Michel de dénigner les homme qui te soutiennent au lieu de denigrer les clients de ta prostitution et de ta toxicomanie.

      Tu sait qui je suis
      Spydecu@msn.com
      stephanie.michel19@wanadoo.fr
      michelsteph88@hotmail.com
      stephaniemichel88@hotmail.fr


    Par : noel, <noeldupond2000@yahoo.fr>
    cotonou, benin - Le 15/05/2005 à 18:18 GMT +1

        je souhaite trover les lettre


    Par : Viviane Lamarlère, <vilamar@free.fr>
    Toulenne, France - Le 10/05/2005 à 22:19 GMT +1


      Rêver d'ailleurs si doux
      Que la peau des gazelles en donnerait idée.
      Rêver de pays sages qui seraient gouvernés
      Par des corneilles lentes et de savants hibous.

      Il suffirait parfois de très, très peu de choses
      Juste un petit déclic, un humble décalage
      Pour goûter tout autant l'épine que ses roses
      Et aimer le désert vide de ses mirages.

      Rêver et communier avec le séquoia
      Qui lance vers le ciel sa prière bleutée
      Puis laisser s'écouler le temps entre les doigts
      En contant tous les grains des heures étonnées.

      J'ai l'impression d'être l'incandescence même
      Chaque instant je me brûle, mais d'un feu si joyeux
      Que même ton absence ou tes moments fiévreux
      Ne m'empêcheront pas de te dire " je t'aime....."

      La bulle qui me porte est celle de l'enfance
      Elle gambade ici, elle buissonne là,
      Au gré des vents amis remplis de l'indulgence
      Que l'on a pour les fous ou les Esméraldas.

      Du sang de mes ancêtres j'ai un naif amour
      Des choses les plus simples et que l'on ne voit plus.
      Le chant des fleurs qui poussent, l'air frais sur ma peau nue
      L'oscillation troublante de la nuit et du jour.

      J'aime croquer les mûres tout au long des chemins
      Respirer la rivière et cajoler les bêtes
      La Lune est mon amie, je me fais une fête
      De chaque lendemain.

      Mon Graal, je le cherche, sans jamais le trouver.
      Peut-être est-il enfoui tout au fond de tes yeux ?
      Toi que je ne connais ou ne fais que croiser,
      Arrête-toi un peu.

      Nous sommes au bord du vide.
      Sauterons-nous tous deux?
      C'est si joli, là-bas
       


    Par : christine, <jeestautre@voila.fr>
    montpellier, - Le 09/05/2005 à 11:44 GMT +1

       et d'ascension en ascension // chutes et soubresauts // et puis ce jour plus rien // désarroi sans ta présence vocale // appel en double absence / dans ma nuit de velours // t'oublier / à nouveau à nouveau à nouveau à nouveau / nous nous sommes si mal aimés ! // adieux


    Par : M, <omxcel@hotmail.com>
    Lagos, N - Le 04/05/2005 à 3:37 GMT +1

      Pour Afrique

      La souffrance ne doit continuer à toujours. L'espérance ne doit pas être une illusion.

      La passion qui nous exige de travailler ne doit pas s'écraser dans un crépuscule soudain. L'âme réussira, le monde n'est pas défini par ce qu'on voir... c'est nos yeux, c'est les couleurs et les formes en qui nous dessinons nos perceptions, nos limites de réalité

      Mais reste-il de la fois au monde afrique? Reste-il du couer?


    Par : chen isabelle , <rue leopole >
    dison, chine et belgique - Le 03/05/2005 à 17:57 GMT +1

       je t aime tres fort florian


    Par : pricesse fazia, <petitesouris335@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 28/04/2005 à 14:21 GMT +1

       A Toi mon roi

      Crois moi que ce que je vais t’écrire sur cette pauvre page blanche. M’a demander beaucoup de courage à le faire. Je vais te relater ce que je ressens pour toi, et que je n’ai pas pue te dire en face. Je t’aime, je pense à toi et à chaque parole que je te dis. Il me semble que tu m’entends dans le silence où tu es, l’une après l’autre.
      Je t’aimais. Quand je t’ai vu. J’ai été comme inondée de soleil, toute mon âme en peu de temps sortie du brouillard à ta rencontre comme un palais qu’on ne soupçonnait pas.
      Et pourquoi n’aurais je -pas attendue que mon palais fût terminé pour que l’amour y entre ?
      J’étais plein d’œuvres et de desseins, tout cela t’attendait. Ou aurais -tu trouves une telle demeure pour t’accueillir ? Qu’importe que tu m’aimes, si je réussis à a te faire du bien, si je réussis à apprendre à un seul être ce que je sais, et à remplir un sel cœur de joie et de connaissance, et alors si j’en usais, de cet amour. Je serais forcé de le détruire et alors toi et moi serions bien avancés !
      Et je ne suis pas faite pour détruire ; tout ce que je touche. Je voudrais le rendre immortel ! Un trésor inépuisable ! Et quand je regarde parfois la joie de tes yeux d’hommes qui me disent qu’ils sont contents que j’existe ! Me donne beaucoup d’espoir.
      Je voulais te donner la joie ! Ne rien garder ! Être entièrement cette suavité ! Cesser d’être moi-même pour que tu es tout !
      Je veux bien être avec toi dans le principe ! Je veux épouser ta cause, j’aimerais apprendre avec dieu à ne rien réserver à être cette chose toute bonne et toute donnée qui ne réserve rien et à qui l’ont prends tout ! Prends, kamel, prends, mon cœur, prends, mon amour, prends ce dieu qui me remplit !
      La force par laquelle je t’aime n’est pas différente de celle par laquelle tu existes. Je suis unie pour toujours à cette chose qui te donne la vie éternelle !
      Le sang n’est pas plus uni à la chair que dieu ne me fait sentir chaque battement de ce cœur dans ta poitrine qui à chaque seconde de la bienheureuse éternité. S’unit et se re-sépare.
      Quand tu auras fais l’ordre et la lumière en toi, je serais là pour toi. Ce n’est pas une promesse que je te fais car celui qui a la foi n’a pas besoin de promesse.
      Et maintenant est ce que tu vas me quitter sans aucun serment ? Le paradis que tu vas fermer, est ce que tu seras incapable de le rouvrir ? Ces clefs de mon âme toi à seul à qui j’ai remis. Est-ce ce que tu ne les emportes pas avec toi que pour fermer à jamais les issues de mon amour pour toi.
      Alors je sais qu’au moment ou tu auras lu cette lettre, l’amour achèvera son œuvre sur toi, mon bien-aimé, et le rire sur ton visage aura été remplacé par la douleur et l‘or pour te couronner par la couleur mystérieuse de la neige.
      Kamel tu es ma caresse, mon séjour de bonheur, ma larme de faiblesse, les yeux de mon cœur. Tu lis dans mon cœur, comme un livre d’adresse, comme un nuage de douceur. Tu me déclares ta tendresse puis j’éprouve pour toi les plus belles choses de la vie. En qui pour moi, ton amour me remplit. J e me sens vivre en ces doux moments avec toi.
      J e pouvais te dire cents fois les mots de mon cœur, cent fois ces mots de douceurs, cents fois seulement pour toi.
      Je suis avec toi que depuis deux ans et il me semble que jamais quelqu’un auparavant ne m’a connue, à ce point que j’en suis gênée.
      Tu as éveillé des forces ignorées en moi, quand je t’écoute tout change de place et cherche un ordre différent, et il me semble que c’est quelque chose de profond de nouveau en moi. J’ai compris que tu es l’homme qu’il me faut mais pour mon malheur trop tard.
      Alors laisse moi terminer par te dire. Va à ta destinée, mon amour, va retrouver la sérénité. Va en paix mon amour éternel. Retire pour toujours de moi le pied de ta présence adorée ! Consomme mon absence.

      Kamel je t’aime tellement. Quand tu seras plus là je ne pourrais plus te suivre, et je ne saurais plus ou tu seras. Je me sens déjà toute seule et j’ai envie de pleurer


    Par : amira, <hamrouniamira@yahoo.fr>
    sousse , tunisie - Le 26/04/2005 à 16:13 GMT +1

       je veux recevoir une lettre de vous grand bisous


    Par : COCOBARJO, <COCOBARJO@SoSo.com>
    Zéro, §l'infini - Le 26/04/2005 à 13:37 GMT +1

      A toutes celles que J'AIME.

      Enfoui
      que
      je
      suis
      dans
      mon
      CORPS
      fini
      je cherche
      à me perdre
      dans l'oublie
      dans le but
      de me fondre
      dans
      L'INFINIE 


    Par : lore, <titi.tempere@laposte.net>
    puy en velay, france - Le 23/04/2005 à 23:06 GMT +1

       voila je mapelle laure et j ai un problem!! je tombe tjs amoureuse d1 amour impossible ken je di impossible cé aimer des plu vieu k moi jai 18 ans et je tombe tjs amoureuse de mec ki on une 30ene dannee!!jai besoin de savoir cki cloche chez moi aider moi!!
      CAR en se moment je déprime car ken je suis parti en grece il y a 1 semaine de ca je suis tmber amoureuse du choffeur et je narrete pa de pennsser a lui cé orible !! sil vous plai aider moi!! merci davance


    Par : L'Occitan, <occitan@yahoo.fr>
    - Le 20/04/2005 à 10:15 GMT +1

      L'ombre sous ses yeux
      La lumière en leur creux
      Cieux! je n'ai plus de prière
      Plus mon soleil, et libre et saoul j'ère

      Son coeur battait mon temps
      Doucement tendrement
      Ca faisait sur sa poitrine
      Des vagues de peau, coquines


    Par : keita mamadou, <keita.mamadou7@caramail.com>
    pikine tally boumack, SENEGAL - Le 17/04/2005 à 18:06 GMT +1

       je sui homme je recherc amour


    Par : eric, <egleizer@hotmail.com>
    lille, prefere - Le 16/04/2005 à 17:01 GMT +1

       ma nature a horreur du vide...affectif



    Par : sophie poutard, <s.poutard@wanadoo.fr>
    versailles, france - Le 13/04/2005 à 19:39 GMT +1

       mon chéri, tu es beau de loin,
      mais tu es loin d'être beau...
      je te trouve très adroit,
      mais un peu gauche...
      ton amour est parfois trop à mère...
      sans jeux de maux aucuns..
      aime moi, un peu trop...


    Par : Coulibaly, <Joséphine>
    coulza@yahoo.fr, Burkina Faso - Le 13/04/2005 à 17:17 GMT +1

       Toutes mes félicitations et mes encouragements.
      Que le Seigneur veille sur vous.


    Par : NATY, <N.ESCOBAR@LAPOSTE.NET>
    CALENZANA, FRANCE - Le 11/04/2005 à 13:35 GMT +1

       parler d amour ou parler en amour?
      Je l aime et on raccorde tous les pechés de la terre
      mais est ce un peché , de l egoisme que de l aimé avec tant de pureté
      les choses tristes ne m interessent plus
      les gens et leur sourir je ne les vois plus
      envoutée , j ecris d amour
      depuis quand a t il une place dans mon coeur?
      je sais du moins l aimer depuis qu il a posé ses levres sur les miennes!
      il est le premier pecheur... et je l aime


    Par : sarah, <s.malana@wanadoo.fr>
    st germain, france - Le 06/04/2005 à 23:46 GMT +1

       jimmy,

      j'ai adoré être dans tes bras...
      seulement je ne peux me contenter,
      d'amour nocturne écourté...
      prenons le temps de nous poser,
      peut être avons nous d'autres choses à partager?
      nous qui voyons des mélis mélos amoureux certains soirs,
      lorsque nous sommes tous deux, portons un autre regard!
      je te trouve très attirant,
      mais au delà de ça interessant et franc,
      et je trouve cela frustrant,
      de devoir me satisfaire de bref moments...
      je ne demande pas la lune, mais le soleil!
      il réchauffe les corps et les coeurs!




    Par : sophie poutard, <s.poutard@wanadoo.fr>
    versailles, france - Le 06/04/2005 à 23:10 GMT +1

      j'adore cette phrase d'oscar wilde: "l'amour passion, c'est toujours l'amour d'autre chose"




    Par : sophie poutard, <s.poutard@wanadoo.fr>
    versailles, france - Le 06/04/2005 à 23:06 GMT +1

       une histoire sensuelle et sans suite est la forme la plus égoiste de l'amour...
      si elle flatte quelque chose, c'est bien le désamour de soi....


    Par : poutard sophie, <s.poutard@wanadoo.fr>
    versailles, france - Le 06/04/2005 à 22:48 GMT +1

       Rien ne transporte autant que l'amour, pas même le vent...
      rien ne résiste autant que l'amour, pas même la mort...
      tu es parti mon chéri, une nuit , tu n'es plus jamais revenu car cette autoroute t'a emporté...
      il ne se passe pas un seul jour où je ne pense à toi...
      tu vis dans mon coeur jusqu'au jour où il cessera de battre...
      nicolas, ce message est pour toi...


    Par : toi et moi, <nous>
    toi et moi, nous - Le 05/04/2005 à 22:30 GMT +1

      bien que le temps ait passé sur les ponts qui nous ont vu ensemble, encore aujourd'hui quand il m'arrive de prendre les mêmes chemins j'entends mon coeur battre de peur que par un nouvel hasard se croisent nos regards qui me diraient encore l'amour fou qui respire dans le brillant de nos yeux alors je baisse les yeux le temps que mes pas remontent nos sens interdits.


    Par : njiokem nkwatchou alain-noel, <nkan75@yahoo.fr>
    nkongsamba, cameroun - Le 05/04/2005 à 18:43 GMT +1

       pour moi encore l,amour fait parti de notre vie et fait parti de nous. je pense aussi qu,il vient seul, s,annonce, s,installe et vis parmis nous et partis de notre programe et de notre existance


    Par : liocosmique, <a>
    - Le 05/04/2005 à 16:12 GMT +1

        A trop aimer...

      J'ai essayé toutes les lettres de l'alphabet
      de Adeline à Zoé, en passant par Roger.
      J'ai configuré mon esprit tel un combattant
      du sentiment le plus bas, celui de la culpabilité.
      J'ai juré ma mère et traité mon père,
      j'ai aimé les êtres les plus viles, les plus interdits.
      J'ai convoité le mal pour mieux saisir le bien...bref
      mon fond est mauvais et je ne peux sans ton aide oublier.

      L'amour est un chemin naturel, simple et sans défi...
      Alors aime toi et tu aimeras ton prochain,
      sans distinction, sans même le besoin de lui dire.
      L'amour est si sensible que même dans le noir
      il se voit.
      "


    Par : m, <omxcel@hotmail.com>
    - Le 04/04/2005 à 21:25 GMT +1

      Aux amis

      C'est assez dur trouver du temps pour tout les doit-faires...

      Mais ca ne bloque pas nos couers. Les amis sont plus precieux que les mots qui les attirent. Les amis sont la difference entre la victoire et la victoire en solitude...

      A tout a l'heure



    Par : Erik Tatiana, <6,ruePelée>
    Paris, mais ou on va ? E.T - Le 04/04/2005 à 20:30 GMT +1

       Tout donne dans ce contexe de L'amour et on ce repose sur une mise en Question qui ;dit moi qui tu es et je te dirai qui je suis bravo! Bonne politique vous parlez de Humain mais de quoi? parlez vous!votre silence ,,,, moi je suis et je vous Aime tel que ;Je dormais bien dans ce contexe a jamais E.T je suis vous.


    Par : njiokem nkwatchou alain-noel, <nkan75@yahoo.fr>
    nkongsamba, cameroun - Le 04/04/2005 à 19:50 GMT +1

       ah! l;amour. toi s,annonce, toi qui vient et qui vient si fort. toi qui brule et qui est vivant. l,amour est bien dand la vie. et chacun à son tour d,etre aimer et d,etre vraiment aimer toute la vie. alain-noel njiokem. depuis la ville de nkongsamba au cameroun


    Par : njiokem nkwatchou alain-noel, <nkan75@yahoo.fr>
    nkongsamba, CAMEROUN - Le 04/04/2005 à 13:33 GMT +1

       je suis un volontaire souhaitant travailler au pres des humains associes comme bénévole dans leur but mondiale.pour moi les humains associes est la meilleur associaton mondiale. c;est pour quoi je veux travailler comme bénévole toute ma vie au pres des humains associes. je salue respectivements natacha et tatiana. je suis alain njiokem de puis la ville de nkongsamba au cameroun. je vous ai poster une lettre et j,attends la reponse. que dieu soutienne les humains associes.


    Par : dancat, <catherineguyonneau@hotmail.com>
    angoulème, france - Le 03/04/2005 à 11:22 GMT +1

       Pour moi l'amour, c'est cette soif d'absolu que l'on recherche toute sa vie.J'ai manqué d'amour maternel,et la seule personne qui m'ai aidée à m'en sortir est depuis 16 ans dans l'autre "monde", elle me manque tous les jours .je lui dis JE T'AIME DANIELE, ma petite maman de coeur, l'amour ne meurt JAMAIS j'en suis sûre.Alors à tous je vous dis ne soyez pas triste,l'amour est inépuisable!


    Par : NAJOU, <NAJOU12@HOTMAIL.COM>
    CONSTANTINE, ALGERIE - Le 01/04/2005 à 9:46 GMT +1

       JE SUIS TOUTE NOUVELLE DANS CETTE RUBRIQUE LAISSER MOI ENTRER CELA NE FERAS QUE M ENCHANTER J EN SUIS CERTAINE



      GROS BISOUX


    Par : pauline milheau, <popsmil07@hotmail.com>
    montpellier, france - Le 31/03/2005 à 18:50 GMT +1

       Aurelie

      Je ne peux pas te consoler car ta mere je l’aimais, grâce à elle je t’es connue,
      Et maintenant grâce à toi je vais pouvoir continuer à la voir dans tes yeux.
      Elle est partie, elle nous a laissées, mais contre sa volonté. Elle n’est plus là mais toi on te demande de garder la tête haute et d’avancer plus vite que les autres.
      Grâce à la merveilleuse femme qu’était Monique, j’ai pu connaître la plus fantastique et la plus forte des filles que tu est.
      Alors n’écoute pas les autres, suit ton chemin, mon bras est là pour te guider, et comme tu dirais .
      Je souffre, mais je t’aime, et ce n’est pas parece que ta mere n’est plus de chair qu’elle n’est plus là. Moi je la vois à côté de moi et je sais que toi aussi tu la vois, je sais qu’elle te dit qu’elle t’aime et qu’elle te demande de rester et d’avancer lentement.
      Je ne sais pas grand chose mais je peux t’aider à rester enfant, je peux t’aider à sourire et surtout je veux t’obliger à croire en toi, en moi et en nous.
      Qu’importe les malheurs qui peuvent arriver, car tu ne seras jamais seule, je ne te laisserais pas t’écrouler, je ne te laisserais pas détester, et surtout je te laisserais aimer.
      Tu étais tout pour elle, elle t’a ouvert le chemin, alors prend ma main si tu en a besoin.

      Je ne suis pas douée pour m’exprimer, mais je n’est pas les mots pour montrer l’amour que j’ai envers toi !!

      Ta ptite pauline ki t’aime !!

      De toi dégage une grande fierté, la fierté d’être ton amie.
      Tu m’apporte la chaleur du soleil,
      La lumière des étoiles,
      La douceur du printemps,
      Et la fraîcheur de l’eau.
      Tu est mon monde à moi,
      Ma douce mélodie
      Et ma princinsse en sucre.
      Je t’aime,
      Reste près de moi !!!
      23/01/03
      sa ses un poème dont que veut vous faire par car il me tien a coeur


    Par : david boulet, <lapremierelettredudictionnairec@hotmail.com>
    laval, canada - Le 29/03/2005 à 1:14 GMT +1

       Revient moi

      J'ai envie de te retrouver
      Pour qu'on puisse se parler
      Qu'ensemble on parte voyager
      De Laval à Gaspé

      Avec toi je suis si bien
      Je ne pense plus à rien
      Je ne peut plus me concentrer
      Je ne veut que t'embrasser

      Je ne voulait pas te quitter
      Mais tu m'a demander du temps
      J'était prêt à tout te donner
      Chaque jour sans toi me rend
      De plus en plus démand

      Je n'arrive pas à m'imaginer
      Ne pas te voir durant une année
      Je pense à toi chaque soir
      Et je ressent le vide du noir

      Tu est ma huitième merveille du monde
      Dans ma vie tu as créer une onde
      Onde de joie et de bonheur
      Détruisant tout ce qui est malheur


    Par : david boulet, <lapremierelettredudictionnairec@hotmail.com>
    laval, canada - Le 29/03/2005 à 1:00 GMT +1

      Il y a quatre ans


      Une question peut se poser
      Elle ne me donneras pas la vérité
      Mais la question je vais là poser
      L’amour m’a-t-il abandonné

      Tout allais bien il y a quatre ans
      Je faisait un pas vers l’avant
      Mais une semaine plus tard
      L’amour est devenu un vrai cauchemar

      Tant qu’on y a pas goutter
      Sa ne peut pas nous manquer
      Mais lorsqu’on a aimer
      On ne peut s’en passer

      Il y a déjà quatre ans
      Que j’ai toucher à l’amour
      Et depuis se temps
      Plus rien ne compte autour

      Je l’aimais tellement fort
      C’était mon petit trésor
      Mais nous avons préférer
      Garder le stade de l’amitié

      Je voudrais quelle m’aime à nouveau
      Pour que l’on recommence à zéro
      Mais sa ne sers à rien d’y penser
      Notre passer va toujours nous rattraper

      Je vais devoir tout refouler
      Retenter de l’oublier
      Et chercher ailleurs
      Pour avoir un monde meilleur




      Parfois vous croyer que tout est perdus mais chercher au plus profond de vous même. Ne trouvez vous pas l'amour la plus belle chose possible, car même si elle vous rend triste il va s'agir de la plus belle des tristesse imaginable, car cette tristesse vous est apportez par les plus beaux moments qu'une personne peut imaginer.



    Par : Olivier, <darklordolivier@hotmail.com>
    lachute, canada - Le 28/03/2005 à 20:35 GMT +1

       L'amour c'est la plus belle des choses qui peut arriver à un homme, mais en même temps la plus cruel!!


    Par : david boulet, <lapremierelettredudictionnairec@hotmail.com>
    laval, canada - Le 28/03/2005 à 20:31 GMT +1

       L'amour peut vous semblez dure, mais ne trouvez vous pas qu'elle en vaut la peine. Même si peine elle vous apporte.


    Par : equinoxe, <bubusjean@libertysurf.fr>
    villejuif, france - Le 25/03/2005 à 8:58 GMT +1

       A mon âge,61 ans,mais bien vivant,parler d'amour cela ne peut être comme si j'en avais seize.Barbara disait qu'elle ne pouvait aimer un homme car son histoire d'amour était avec le public.Mon histoire d'amour,aujourd'hui,est avec ceux que je croise,ceux que je ne connaîs pas,ceux qui souffrent,qui travaillent,qui espèrent malgré tout mais avant tout avec ceux qui sont lucides et veulent le rester.La lucidité est limitée à notre champ de vision,relative ,mais quand même.L'imaginaire et la réalité,pas de différence.Les pires tortures sont celles de l'esprit,les plus belles joies aussi;
      l'amour c'est faire ce que l'on peut ,maintenant, pour être heureux en accord avec soi- même.cela n'est pas evident car les bonheurs frelatés sont légions.l'amour c'est être présent pour ceux qui attendent une présence,c'est de ne mépriser personne sauf les individus méprisables ,accapareurs et escrocs en tous domaines,et ils sont légions.Le reste me sera ,peut être ,donné par surcroît.Je n'attends rien.


    Par : Meksa Nabil, <nabavirex@hotmail.com>
    St eugene , Alger St eugene - Le 22/03/2005 à 3:34 GMT +1

       L'amour c'est comme un livre ,
      si tu ne prends pas les premiers
      chapitres tranquillement .
      tu te perds
      dans le reste de l'histoire


      Meksa Nabil nabavirex@hotmail.com


    Par : malix, <ronere79@yahoo.fr>
    paris , france - Le 21/03/2005 à 15:07 GMT +1

      L'amour, c'est indissible, c'est inné, c'est à l'intérieur de nous, ça fait battre le coeur, ça fait apprécier la vie, ça transcende le gris de nos journées.
      L'amour, c'est la plus belle leçon de vie, une philosophie qui nous dit que le coeur a ses raisons que la raison ignore mais si on peut vivre sans raison, on ne peut vivre sans coeur.
      L'amour, c'est un regard, un son, un projet, un don, un cocon.


    Par : Hassan, <bochara_6@hotmail.com>
    londres, uk - Le 19/03/2005 à 11:39 GMT +1

       Tout le monde veut etre aimer mais personne ne veut pas aimer


    Par : j-d, <jeandavid105@hot,ail.com>
    montréal, canada - Le 18/03/2005 à 15:28 GMT +1

       Bonjour je vous aie envoyer ce message pour vous remercier pour les images car ils m'ont été très utile pour mon expo-science à l'école et grâce à vous j'ai eu une bonne note. C'est à dire 80%.
      merci!!!!


    Par : emma, <emmava@wanadoo.fr>
    bordeaux, - Le 17/03/2005 à 21:16 GMT +1

       
      A KRIS de KINSHASA


      L'amour ce n'est pas l'égoïsme. Ce n'est pas parce que l'être aimé n'a pas les mêmes sentiments pour toi que l' amour ne doit pas exister. Est ce que tu découvres que l'amour peut être synonyme de souffrance? Et bien oui; mais ça peut être tellement de bonheur également, c'est pourquoi je te souhaite de trouver vite un nouvel amour qui lui sera partagé.


    Par : djoe, <allemagne>
    münich, tunisie - Le 16/03/2005 à 18:17 GMT +1

       hallo . asslema


    Par : Chris, <ckumak@yahoo.fr>
    kinshasa, république démocratique du congo - Le 15/03/2005 à 10:33 GMT +1

       A quoi sert d'avoir inventer le verbe aimer, si le gars qu'on aime ne sait même pas le conjuguer.


    Par : ALBERT Joël, <joelalbert2005@yahoo.fr>
    ANAIS, France - Le 13/03/2005 à 17:55 GMT +1

      Quand tu n'aimes plus rien ni personne, que tout l'éprouvé t'éprouves et t'écoeures jusqu'aux plus vifs hauts-le-coeur, c'est que tu est fin prêt pour aimer, mais en grand ce coup-ci, en bien plus grand, bien plus grand que toi, miraculeusement si petit et dérisoire...


    Par : ultrashine, <netou@wanadoo.fr>
    toulouse, france - Le 11/03/2005 à 12:37 GMT +1

       Peut-on trop aimer?


    Par : tarik, <tarik.le.monde@caramail.com>
    fes, maroc - Le 11/03/2005 à 11:22 GMT +1

       Pour moi l’Amour c’est la vie c’est rêvé c’est le meilleur sentiment qu’existe sur terres



    Par : kris.dechok, <kris.dechok@voila.fr>
    ici, là-bas - Le 06/03/2005 à 23:26 GMT +1

       oui.. quant à moi homme yorouba // en temps qu'être vivant, je porte en moi Africa.. je suis scandalisée.. l'Afrique, métaphore du pouvoir nuisible de l'homme sur l'homme... l'homme, le pire ennemi de l'homme, dit le proverbe .. en tant que blanche, que "toubab"... dans ce paradoxe de l'un et du multiple... je porte en moi toutes les actions néfastes de l'homme : volonté de division, hypocrisie, manipulation, aveuglement, mauvaise foi, irresponsabilité, convoitise, appat du gain et du pouvoir.. en tant que judéo-chrétienne, je porte en moi les méfaits de la religion utilisée à des fins "pas catholiques" (!) des fins politiques, porteuses de haine et de colère rentrée.. en tant que républicaine, je porte en moi l'injustice, l'intolérance, le délit de faciès, les préjugés, les stéréotypes : l'inéducabilité, la fainéantise.. de l'Autre, de l'Etranger.. en temps qu'être historique, je porte en moi les stigmates de l'esclavage, de l'appartheid, des génocides, des ethnicides, des massacres organisés, des dictatures marionnettes..en tant qu'être conscience, j'ai honte, j'ai la Hachma .. je réclame l'Innocence... et je veux qu'il soit dit que l'Eveil passe par l'amour, la compassion ..assumer ses responsabilités devant l'irréparrable rouage mis en place au détriment de tous...une période de récession vient // révolution ? sang ? ou rémisssion ////
      kris.dechok


    Par : kris.dechok, <kris.dechok@voila.fr>
    ici, là-bas - Le 06/03/2005 à 23:22 GMT +1

       oui.. quant à moi homme yorouba // en temps qu'être vivant, je porte en moi Africa.. je suis scandalisée.. l'Afrique, métaphore du pouvoir nuisible de l'homme sur l'homme... l'homme, le pire ennemi de l'homme, dit le proverbe .. en tant que blanche, que "toubab"... dans ce paradoxe de l'un et du multiple... je porte en moi toutes les actions néfastes de l'homme : volonté de division, hypocrisie, manipulation, aveuglement, mauvaise foi, irresponsabilité, convoitise, appat du gain et du pouvoir.. en tant que judéo-chrétienne, je porte en moi les méfaits de la religion utilisée à des fins "pas catholiques" (!) des fins politiques, porteuses de haine et de colère rentrée.. en tant que républicaine, je porte en moi l'injustice, l'intolérance, le délit de faciès, les préjugés, les stéréotypes : l'inéducabilité, la fainéantise.. de l'Autre, de l'Etranger.. en temps qu'être historique, je porte en moi les stigmates de l'esclavage, de l'appartheid, des génocides, des ethnicides, des massacres organisés, des dictatures marionnettes..en tant qu'être conscience, j'ai honte, j'ai la Hachma .. je réclame l'Innocence... et je veux qu'il soit dit que l'Eveil passe par l'amour, la compassion ..assumer ses responsabilités devant l'irréparrable rouage mis en place au détriment de tous...une période de récession vient // révolution ? sang ? ou rémisssion ////
      kris.dechok


    Par : GG, <77777777777777>
    7777777777777777, 777777777777777 - Le 04/03/2005 à 15:40 GMT +1

      l'amour ...
      c'est quand je regarde l'autre
      je l'aime bien plus pour ce qu'il a de différent de moi que ce qu'il a en commun avec moi


    Par : nianga hyacinthe, <niangahyacinthe@yahoo.fr>
    Brazzaville, Congo - Le 04/03/2005 à 15:01 GMT +1

       je veux savoir si on paarle de l'amour


    Par : KEMENTARI, <ONDAMARISA@HOTMAIL.COM>
    MADRID, ESPAGNE - Le 04/03/2005 à 14:38 GMT +1

      Ce que j´entends par AMOUR en 7 petits pas.
      AMOUR c´est parfois l´admiration de l´autre
      AMOUR c´est le désir d´être à son côté, de rester près de lui
      AMOUR c´est le desir de le proteger, d´empecher que rien de mauvais ne lui arrive
      AMOUR c´est de sentir le même, aimer les mêmes choses,la même musique ,les mêmes activités, les mêmes relais...
      AMOUR c´est de sentir l´autre comme n´étant plus l´autre mais comme étant toi-même, tout en ne l´empêchant pas d´agir comme bon lui semble.
      AMOUR c´est de savoir que chacun fait partie de nous mêmes et que nous faisons partíe d´un tout uni par une force suprème: la force de l´Amour
      AMOUR C´EST LIBERTÉ ,ACCEPTATION,VIE ENSEMBLE.UNION PARFAITE


    Par : ARAB AEK, <arabkader@yahoo.fr>
    RELIZANE, ALGERIE - Le 27/02/2005 à 18:08 GMT +1

        Je serais très reconnaissant si vous m’envoyer des exemplaires de votre magazine ou m’inscrire sur la liste des abonnés car je suis un étudiant et je m’intéresse beaucoup de ce genre des magazine .

      Merci d’abord de m’envoyer votre magazine sur on adresse suivant :

      M.ARAB AEK
      C-MENNAD AEK
      CT-AMMI MOUSSA
      48315- RELIZANE
      ALGERIE.


    Par : kris.dechok, <kris.dechok@voila.fr>
    aussi bas, que terre - Le 21/02/2005 à 24:35 GMT +1

       avis aux émules d'émule : le prince virtuel arrivera demain sur son destrier blanc.. mais j'oubliais, le Prince est "engagé" !! ah ! l'ironie du sort !! bonne st valentin quand même !!! lol (l'absence est à l'amour ce que ... etc.. et inversement ! la peau est à la peau .. et réciproquement )


    Par : sam, <samuel.dompeyre@wanadoo.fr>
    montauban, france - Le 21/02/2005 à 24:18 GMT +1

       O OOO le printemps pour nous trois et les enfants que l'on invente......


    Par : estelle malange, <estellem@yahoo.fr>
    la terre, - Le 20/02/2005 à 17:45 GMT +1

       Complainte de Gaîa

      Pour Abdou Amadou Ali Edouard FAthi FAïce Issa Mahmoud Makoudou Mamadou MicKael Mustapha Moussa Laurent Olivier Romain Sidiki... à Fatumbi, le gardien de la Porte (;)

      j'aime les natures
      humaines et végétales,
      minérales /
      j'aime ce qui me distingue
      me renforce et m'ébranle /
      j'aime l'Afrique ..

      la nuit j'oins ses blessures,
      je caresse ses cicatrices .
      j'entretiens radicelles et ramifications /
      je protège le lieu primordial / l'essence / la racine

      le jour j'accuse les bûcherons blancs
      tous ceux qui assèchent/ stérilisent/ infectent/ détruisent///
      à grands coups de désherbant,scieuses
      mines antipersonnelles et balles de plomb
      je débusque les barbares polis //
      vautours dominateurs // rapaces fourbes //
      je dénonce les esclavagistes masqués
      à l'esprit cynique / à l'esprit de chien
      je déplore les braconnages de gibier de bestiaux
      humains et animaux /
      j'excècre le pillage systématique irrémédiable
      matières premières ::
      // or bois pétrole charbon diamants//

      pour ce profit d'hyène
      toutes les ruées en guerre
      ont rendu l'atmosphère délétère


      "l'homme est le pire ennemi de l'homme" ??? dit-on,
      mais qu'est-ce encore qu'être humain ? ::

      je jette la première pierre dans la boite de Pandore

      tempêtes //

      je traite d'états voyous
      tous les inféodés au viol de la planète//
      les oubliés de Kyoto
      j'adresse un commandement
      à tous les pollueurs les profiteurs les menteurs
      calculateurs manipulateurs délateurs corrupteurs
      organisateurs des razzia légales ::
      en toute immunité en toute impunité ?
      j'envoie une mise en demeure
      aux acteurs raisonnables du grand marché mondial !
      aux édicteurs de quotas
      aux technocrates aux affameurs
      aux régisseurs de l'ordre moral !
      aux vendeurs d'armes et d'ivoire !
      aux stipulateurs ! aux simulateurs !

      je mets dans le même sac
      /poubelle à la mer /
      ceux qui refusent d'obtempérer
      aux appels de la Terre ::
      je sonne le rappel, j'exige l'Eveil
      de tous ceux qui dorment en marchant
      l'esprit lié / la langue ligotée par l'ennui
      pendu à l'écran de tout le bonheur du monde..
      O sainte Rita ! Priez pour nous !!

      "pour moi donc, j'aime l'Afrique"..
      elle me le rend ..
      je me déclare .. vivante ::
      j'aime l'Afrique // et je chois ses enfants -
      Afrique... Ah ! l'empire de l'emprise de mes sens -

      tunisie algérie maroc..mauritanie..
      mali sénégal gambie.. ivoire ...
      niger nigeria ... guinée bénin gabon ...
      congo togo burkina faso...
      afrique centrale et du sud de nulle part..
      Ethiopie..
      O mes voyages allongés !

      j'ai en corps et en coeur
      l'écho de mes hommes aux multiples couleurs ...
      vergers //
      voix d'arc-en-ciel-
      rythmes tressés au diapason du souffle::
      maîtrise ...
      mes émois et moi ! je vous salue, alter ego de mes egos.
      et je vous rend hommage! En me frottant au rugueux de la vie,o ma tendresse infinie, vous me rendez hommage.Ces voyages allongés déplacent des montagnes de songes et d'énergie.Grâce à vous, maintenir "the rage against the machine" !

      "je suis la chair tu es le sang
      tu es la chair je suis le sang
      peau contre la peau
      inversement..."



    Par : m, <omxcel>
    L, Nigeria - Le 18/02/2005 à 1:16 GMT +1

      Un poeme pour ma cherie.... (En anglais)

      Valentine...

      Sipping lazy honey
      On the beaches of time
      We lounge
      Sweet memories- days gone, unforgotten
      Stroll past, whispering
      Sweet nothings

      Our hands interlace
      An insincere barricade
      As we dance a circle
      Our love spins
      The ground beneath our feet-
      Dead to the common nonsense
      Alive to life's fulness

      As our smiles reflect
      From your love-glazed eyes
      to my love-dazed soul
      We listen
      To the promises of little moments
      Memories of a better tomorrow
      Our love

      Happy Valentines!


    Par : un internaute, <internet>
    100ville, 100pays - Le 15/02/2005 à 20:41 GMT +1

      et si on parlait d'amour...
      après avoir lu le gardien de la porte, je me suis senti vide .que dire de plus ? quelle injustice que cette femme ne soit plus en vie tant elle semblait faire de vous des gens heureux.accrochez vous gardien!


    Par : Le Gardien de la porte, <D-fense@voila.fr>
    Nulle part, Lointain - Le 15/02/2005 à 18:02 GMT +1

      Je ne sais plus te parler, je ne peux plus te voir alors je t’écris comme je le faisais lorsque tu étais encore en vie. Le temps s’égraine lentement mais ne parvient pas à me faire oublier l’être si pur et si merveilleux que tu étais ! Je me souviens de tout comme si c’était hier ! Je me souviens de cette soirée, dans cette petite auberge dans le cœur des Ardennes belges ! Dans l’âtre de la grande cheminée une bûche de chêne se consumait lentement éclairant de mille feux rougeoyants toute la pièce. Ta tête était posée sur mon épaule et je sentais le parfum de tes cheveux. Je t’ai alors dit que tu étais mon idéal, ma raison d’être. Alors tu m’as demandé ce qu’était pour moi la femme idéale. Je n’ai rien su te répondre car mes lèvres ne pouvaient que t’embrasser quand tu étais si près de moi ! Mais aujourd’hui que tu n’es plus là, j’ai eu bien souvent l’occasion d’y penser ! Alors, je décide de te répondre aujourd’hui à cette question demeurée jusqu’à ce jour sans réponse. Pour pouvoir y répondre, J’ai plongé dans le vert de tes yeux taillés dans la pure des émeraudes et j’ai simplement écris je ressentais . . . La femme idéale n’est pas celle avec qui on peut être heureux, mais celle sans qui on ne peut l’être. Notre amour envers celle qu’on aime est à la mesure de ce qu’on a à lui donner et de ce qu’on attend de lui. On ne comprend pas une peine avant de l’avoir vécue, on ne comprend pas l’autre avant de l’avoir aimé. L’amour est une rose que l’on arrose avec les larmes du regret : on se veut, on s’enlace ; on s’en lasse , on s’en veut. Mais alors pourquoi rire puisqu’il faut pleurer ? Pourquoi vivre puisqu’il faut mourir ? Pourquoi l’aimer puisqu’il faut l’oublier ? L’amour est comme un soleil : il éclaire et réchauffe mais il peut aussi aveugler et brûler … Il faut donc savoir l’aborder avec sagesse et calme. Aimer c’est perdre et tout posséder. C’est trembler, c’est craindre. Aimer c’est espérer, c’est rire, c’est pleurer, c’est rougir, c’est souffrir. Aimer, c’est obéir, c’est commander, c’est vaincre, c’est régner. Aimer, c’est vivre… Se voir le plus possible et s’aimer seulement, sans ruse et sans détour, sans honte ni mensonge, sans qu’un désire nous trompe, ou qu’un remords nous ronge, vivre à deux et donner son cœur à tout moment. Le feu s’alimente par le bois qu’on y met et l’amour par les actes qu’on fait. L’amour n’exige pas d’effort de l’autre mais lui donne plutôt la liberté d’en faire. L’amour se mesure à notre capacité de pardonner, alors que la haine c’est à notre incapacité d’aimer. L’amour à son instinct, il sait trouver le chemin du cœur comme le plus faible insecte marche à sa fleur… L’amour c’est la passion, l’envie de l’autre, ne plus pouvoir se passer de l’être aimé. Ce n’est pas tellement de la liberté dont on a besoin mais de n’être enchaîné que par celui qu’on aime. Le véritable amour ne prétend rien d’autre que d’aimer. La beauté n’est pas dans le visage. L a beauté est une lumière dans le cœur. Aimer une personne pour son apparence, c’est comme aimer un livre pour sa couverture ! Le jour où la joie de l’autre devient notre joie ; le jour où sa souffrance devient notre souffrance, on peut alors dire que nous aimons… Quand on est aimé on ne doute de rien. Quand on aime on doute de tout. On se rend compte qu’une seconde sans l’être aimé, c’est comme attendre l’éternité. Il arrive un moment dans notre vie où dire « je t’aime » est indécent. Pourtant on a toujours le cœur incandescent d’avoir un jour allumé la flamme de l’amour. On se dit c’est toi qui as allumé cette flamme dans mon cœur et elle ne s’éteindra probablement jamais. Il arrive un moment de notre vie où nous nous disons que le fait d’oublier redonne l’espoir et que rêver est inutile (je suis passé par là !) L’amour est une fleur et c’est de nous que dépend son parfum. On ne force pas une fleur à s’ouvrir. Mais on peut favoriser son éclosion en ne lui cachant pas le soleil. Toutes les fleurs de demain sont dans les semences d’aujourd’hui. Aimer, c’est prendre le plus grand risque qu’il soit ! c’est mettre dans les mains de l’autre son avenir et son bonheur. C’est accepter sa vulnérabilité et sa faiblesse. Et pourtant on s’aime alors on se dit : « J’ai dessiné ton visage sur un tableau noir, le maître l’a effacé ! J’ai gravé ton visage sur un arbre majestueux, le bûcheron l’a coupé. J’ai tracé ton visage sur le sable d’une merveilleuse plage, la mer l’a emporté. Mais j’ai inscrit ton visage dans mon cœur et là personne ne pourra l’effacer, il y restera à jamais. Ce que les yeux peuvent regarder et les oreilles écouter n’est rien comparé à ce que le cœur peut éprouver. Même si je n’avais plus mes yeux pour te regarder ou ma bouche pour te sourire, j’aurai toujours mon cœur pour t’aimer. » Cela peut prendre l’éternité avant de trouver l’amour mais une fois l’amour trouvé, l’éternité ne fait que commencer . . . Avec toi, je l’avais trouvé ! Il n’est pas facile de vivre chaque jour dans le souvenir mais c’est la seule façon pour moi de pouvoir vivre chaque jour avec toi à mes côtés comme par le passé. Tu étais toute ma vie ! Je ne t’oublierai jamais. Ton gardien de la porte . . .


    Par : florevient, <florencedubois@hotmail.fr>
    anzin, France - Le 13/02/2005 à 16:32 GMT +1

       Je ne pourrais me rendre au métro glacière...car je reste figée dans ma demande de concret...

      Mon message d'amour est destiné à celui qui se reconnaîtra autour de Camilla, de sauterie et de psychologie.

      J'aime tellement ce talent d'orateur, cette outrance dans le choix des mots et du style...
      J'aimerai le connaître plus et cela au-delà des mots.

      L'amour me transporte, et cela fait maintenant 3 jours que je ne mange plus, pour autant je ne me laisserai pas mourir car je garde espoir.
      Je suis aux ordres du chef...putain ...j'aurai dû réagir autrement...je me sens tellement nulle...
      A toi et à ta prose ou peut être dois je dire à ta prose...Florence


    Par : Coline, <broutille.co@free.fr>
    Chaumont, France - Le 12/02/2005 à 22:56 GMT +1

      L'Amour ?
      A 18 ans, l'Amour c'est l'envol de l'Être, c'est des frissons terribles dans le dos, c'est des pensées portées toujours sur l'Autre.
      L'Amour, c'est l'abandon de soi-même pour découvrir son Moi profond.
      L'Amour Passionnel... Wah.
      Enfin à 18 ans, hein, l'Amour se découvre chaque jour...



    Par : Le Gardien de la porte, <D-dense@voila.fr>
    Nulle Part, Lointain - Le 09/02/2005 à 18:22 GMT +1

      Ma chère Petite Princesse.
      Je vais bientôt devoir quitter la Porte des Glaces.
      Mais se sera pour mieux te retrouver à l'entrée de la porte des Ombres. Je serai fidèle au rendez-vous. Laisse moi un messager du temps afin que je puisse te retrouver après ma dernière bouteille qui partira bientôt, dans quelques jours.
      A bientôt.
      Le Gardien de la porte


    Par : pat, <sexy_patou123@hotmail.com>
    montreal, canada - Le 08/02/2005 à 23:08 GMT +1

      moi jadore les poemes et si vous en avez sur lamour pcq moi jadore lamour tout le monde me dit que je suis en amour avec lamour mais tous cas c moi et puis si vous avez des poemes sur les gens qui on de la misère a dire je taime a quelqu'un ou bien des poemes qui parle de lamour entre 2 personne sa serais bien

      merci et jespere que vous en avez

      p.s. yé vrm pd le gars ou la fille ki a fait les conneries (écrire n'importe quoi)


    Par : gfdgfdgfd, <bvcgfczgfdz>
    ffddgrgfd, gfdagfdytshg - Le 08/02/2005 à 23:03 GMT +1

       gfdsgfdstgfdzgtijnfguytgbf v eurdbilfregtr4h12b1fd4hre54f6+sa56+E4W9+T4RH5B64STFE145V67GR*U852RFBD657U6*5TR6H49T+S5GF6D+ZHG49T+RW8Y9+W54GF65D4H89+ET78HTR+4G56+SF7H89+4WY9542759P3HGN 52 IF6Y 457FHDSOUPRUI3748H UFDBGUNJKFHIP^PNUIERH90FHBJkr;4u8-f^ds5t56fd1gkr9etjmr+66g+rdgfjsg89 jngvioqgj mf yug9e jidfvoghjkdfhhgjiadyhg8ruhoirfdijrfdufkds;ahjkfopdusai5m dnsvphufnyh rihfiodsahfoipdsuaifrdn trea r¸ewaf
      g rio tjriau tea
      r oea¸y jkre¸oay irey¸
      try
      trsy
      trs
      y`trytrsuipog rdhtourhesuir;a<
      rhbgroea ht renbeahg
      g f avd nk utgjeiodfjhg^rhfilk
      xfnhjriyghifdai ujreiaopgr ea<
      r gea briaey greuagg 9pur;ea roe;al






      merci


    Par : Sâd, <ssiraj-dine@rouen.fr>
    Rouen, FRANCE - Le 06/02/2005 à 18:34 GMT +1

       Tu es marocaine,BCBG, drôle, cultivée, aimant les loisirs (voyages, cinéma, theâtre et le sports...) Habitant en France ou au Maroc ou je me rends régulièrement (Marrakech, et Casablanca), alors écris moi. je répondrais tous les E. mail

      Sâd


    Par : angeline, <asthenia3108@hotmail.com>
    rixheim, france - Le 05/02/2005 à 23:10 GMT +1

      L'amour ça ne se subit pas,
      Ca se construit.


    Par : LEILA, <LEILA@YAHO.COM>
    CASABLANCA, maroc - Le 04/02/2005 à 17:47 GMT +1

       je fleurte je dense j'aime je bese le sex c'est tout ce quil ya dans le monde


    Par : LEILA, <LEILA@YAHOO.COM>
    CASABLANCA, MAROC - Le 04/02/2005 à 17:37 GMT +1

       JE VOUDRAIS AVOIR DES AMIES ET DE AMOUREUX


    Par : Aurore, <aurooore@hotmail.com>
    Paris, France - Le 02/02/2005 à 1:07 GMT +1

      Il n'y a vraiment rien au monde de plus beau que l'amour. Mon idéal de vie est presque atteint, je fais de belles et longues études, j'ai les meilleurs amis du monde (et j'en suis fière), j'aime la musique, j'en écoute et j'en fais.

      Mais il me manque des bras contre lesquels me blottir le matin, un torse chaud contre lequel ma tête serait posée, un cou à embrasser et des mains à caresser... un homme à qui faire l'amour amoureusement.
      Sans ça, je ne suis rien en fait.

      Je donne tous mes diplômes et mes babioles contre l'amour, sans hésitation. Profitez-tous de la magie de votre corps qui fait que l'on peut ressentir une telle chose indéfinissable.



      Amour je t'aime :)

      Aurore.


    Par : m, <omxcel@hotmail.com>
    L, Nigeria - Le 29/01/2005 à 4:05 GMT +1

      Si l’amour est une illusion,
      Quelle est la vie?

      Si les choses réels ne sont insaisissable, comment nos esprits peut exprimer les pleures réelles, les émotions de tendresse qui durent plus que nos mémoires ?

      Comment, comment ?

      Comment reconnaître ce que est réel ?


    Par : kikilkenny&Kaou le blanc, <kikithebear@yahoo.fr>
    Brest, France - Le 28/01/2005 à 19:08 GMT +1

       L'amour n'est qu'une illusion de l'esprit, une chimère insaisisable...qui souvent détruit plus qu'elle ne construit, mais c'est tellement agréable d'aimer, d'être aimé et de le faire !


    Par : mikhael, <anonyme@anonyme.fr>
    caen, france - Le 25/01/2005 à 24:31 GMT +1

      Je t'aime, mais le sais tu ?
      Ton silence semble éloquent… et pourtant.
      Est-il mépris, indifférence ou appréhension ?
      Me répondras-tu seulement ?


    Par : Amélie Bardout, <lamechante78@hotmail.com>
    St Germain en Laye, France - Le 24/01/2005 à 18:49 GMT +1

       30 pourssant de la terre trouve que l'amour est dégoutant:c'est faux.C'est vrai que quand on se fait des bisous sur la bouche(ou meme avec la langue)on séchange de la salive,mais quecque sa nous fait quand on ai amoureux,on s'en fiche,tout ce qui compte c'est d'aimer.Amélie Bardout 9 ans


    Par : GENNY.PARIS, <genniferdeparis@yahoo.fr>
    paris, france - Le 22/01/2005 à 16:16 GMT +1

      AIMER... C une décision que nous prenons,
      une volonté profonde, un effort de chaque seconde
      AIMER C émettre une énergie positive.
      SOYONS POSITIF : AIMONS.


    Par : Géraldine, <none address>
    le bled, yeneh velt - Le 21/01/2005 à 23:27 GMT +1


      in memory of Jean Claude (my old kishef macher)

      je reviens sur ces pages où j'ai laissé ma griffe
      il y a longtemps
      quand j'écrivais mon Amour fou pour Mazel
      je me souviens qu'il m'avait dit "c'est beau ce que tu écris petite arabe"
      je ne sais si c'est à cause de mes yeux secs aujourd'hui
      mais j'aimerai effacer cette "beauté" d'hier des maux d'aimer sans partage
      les histoires tristes ne sont belles qu'au cinéma
      et si ses yeux s'arrêtent sur mes lignes
      simplement lui dire
      que rien ne se perd
      tout se transforme
      le verbe trouve toujours un(e) Autre pour se conjuguer
      même à l'imparfait
      l'erreur est humaine
      c'est l'a(l)chimie du verbe
      Azoy ?
      yalla ...
      à un de ces jours
      Inch'Allah (mirtsishem for you Aselmad)
      Salam entre nous (puisses-tu comprendre avant que la nuit ne soit endormie, l'instant 6:30 keith Jarrett part I ?)






    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    l'evolution, l'amour - Le 21/01/2005 à 19:21 GMT +1

      un jour de 14 fevrier
      nous nous sommes embrassés au petit matin
      tu as ri, tu as pleuré, blotti dans mes bras

      nous ne savions pas quel jour nous étions
      d'ailleurs, nous nous en foutions
      car nous étions ensemble, enfin,
      la luminosité de ce soleil, eclatant,
      eteignait peu à peu celle de ce feu de cheminée....

      jour heureux, où enfin nous nous enlassions...

      les années ont passé
      et d'aurenavant, nous sommes fâchés...

      car c'est là que nous a mené notre passion
      des sentiments insupportables pour de simples êtres
      qui ont gonflé nos peurs au lieu de nos coeurs...

      il suffisait que je te vois, que je t'effleure, pour que mon coeur veuille sortir de ma poitrine...
      toutes ces nuits passées auprès de toi, enroulée au creux de tes bras dans ce lit une place, que nous n'étions pas pressés d'agrandir....

      voilà bientôt 3 ans, que tu as disparu de ma vie,
      et pourtant, si souvent, mes yeux te cherche encore
      même si je ne trouverais pas forcément les mots,
      que mon coeur renferment...

      Esteban, mon soleil, comme j'aimerais comprendre pourquoi un tel amour s'est muté en une crainte insurmontable...
      comme j'aimerais comprendre, et parler, partager avec toi à nouveau...

      c'est effrayant de s'appercevoir que mes peurs ont été plus forte qu'un amour dont je ne pouvais imaginer l'existence...

      je t'aimerais toujours, malgré nous, malgré tout, et j'espère tant que tu sois heureux, profondément, fondamentalement dans ta nouvelle vie, celle où tu as coupé quasiment tous les ponts passés....

      mais comme je comprends ton besoin de renouveau, cet etouffement dans lequel tu étais prisonnier...

      je suis heureuse que tu en sois sorti, et malgré tout ce qui s'est passé, tout ce que l'on a pu se dire, je te garde encrée en mon âme et en mon coeur, comme mon premier amour, et mes pensées envers toi, seront toujours empli de cette amour....

      bonne chance Esteban, bonne chance...


    Par : bad girls, <tigrou_90_13@hotmail.com>
    jonquiere, canada - Le 18/01/2005 à 1:51 GMT +1

       @ T0! TR@V£R J£ T'£¢R!§ ¢£ P0£M£

      Mon coeur ta longtemps aimer
      Mais tu n'as su que le briser
      C'est alors que jai penser t'oublier
      Mon âme a réussi, mon coeur n'a pu cesser

      Comment pourrais-je t'oublier
      En cessant de parler de toi
      Jamais je ne réussirai
      Car celui que j'aime c'est toi

      Je ne le dirai jamais asser
      Mais jamais je ne t'oublirai
      Ton nom, graver dans mon coeur
      Jusqu'à ce que je meurt

      Depuis longtemps j'ai ce sentiment
      Tout cela en le pensant vraiment
      Je pense a toi toutes mes journées
      Et surtout jamais tu ne dois l'oublier

      Depuis le jour ou je t'ai vue mon
      Amour pour toi a grandit, mais
      Vue l'âge il sera impossible de t'avoir,
      Et pourtant, je pense quand même a toi.

      J'espere que tu le verras
      BONNE ST-VALENTIN TOUT LE MON (EN AVANCE)


    Par : kiyindou, <franck_oyo@yahoo.fr>
    Brazzaville , Congo - Le 17/01/2005 à 21:55 GMT +1

       Amoureux de tout poil, c'est bientôt la Saint-Valentin!

      Je ne commencerai pas un débat pour savoir si cette fête des amoureux est plutôt commerciale ou est réellement la célébration qui unit deux êtres. Je tendrai à dire la première mais ce n'est qu'un avis personnel, je préfère montrer mon amour tout le long de l'année plutôt qu'un jour par an!!!

      J'aurais juste voulu savoir ce que faisait la plupart des amoureux de la toile? Fleurs, dîners aux chandelles, restaurant, soirée à l'extérieur, voyage, un peu de tout ça, ou la totale? Préfèreraient-ils fêter le 14 février, un peu avant, un peu après? Il faut dire que cette année, il tombe assez bien, puisque ce sera un samedi. Faites-vous la surprise ou annoncez-vous à l'avance? C'est l'homme qui offre ou c'est la femme? Est-ce qu'un oubli est dramatique (plus qu'un anniversaire)? Et bien d'autres...

      Parlez-moi de vôtre Saint-Valentin!!!

      Au fait, mon amour, je t'aime!



    Par : o demeurant, <lautre là-bas@voicivoila.fr>
    pas si loin, toujours là - Le 17/01/2005 à 21:46 GMT +1

       tu lui parles d'amour alors qu'il ne sait même pas ce que c'est.. il ignore tout des sentiments comme il ignore les autres en général et les femmes, en particulier !! pour l'équilibre, il faut un peu des trois : un cerveau, un corps et un coeur.. il est assez bien pourvu des deux premiers ! le troisième lui fait cruellement défaut.. "j'ai fini de réléchir !!!" risible ! nul ! risible ou pitoyable, c'est selon ! tu vas te casser les dents ma grande avec ta compassion , va va !! c'est un horrible égocentrique qui ne pense qu'à sa petite gueule de m'as-tu vu, le reste (et toi en l'occurence) ce n'est que de la décoration !! a bon entendeur ! et adieu à la médiocrité !


    Par : jies, <FIN_121212@hotmail.com>
    bruxelles, belegique - Le 17/01/2005 à 16:02 GMT +1

       je cherche mon amour de toijour


    Par : un homme silencieux , <love@love>
    paris, F - Le 08/01/2005 à 24:01 GMT +1

      pour que je sois un homme heureux il faudrait que tu reviennes
      je suis malheureux de ne plus te dire je t'aime
      je t'aime
      je t'aime toujours mon amour me pardonneras tu un jour


    Par : idir youness, <zoro2004_3@hotmail.com>
    salé, maroc - Le 07/01/2005 à 15:53 GMT +1

       salut a tous le monde et je ve dire ( je t aime rahma de tous mon coeur c moi qui son toi il ne trouve pas son bonheur) bonne année


    Par : m, <omxcel>
    Lagos, Nigeria - Le 05/01/2005 à 13:16 GMT +1


      Rappelés à la Nature

      Tu étais, Asia, le fruit et la fleur jaune
      De la corne d'Afrique au pied du Krakatoa
      L'Océan te baignait sans cesse
      Les larmes de l'Océan
      Les lames de l'Océan

      Tu étais, Asia, alliance et arc-en-ciel,
      Nourrie au sel et aux épices des Indes
      Assise au sourcil du pays somali
      Les larmes de l'Océan
      Les lames de fond de l'Océan

      Soudain ... seul le soleil témoin ...
      Dévastées ravagées
      Les plages des paradis factices
      D'Occident...Une hécatombe ..
      Les sabres de l'Océan
      L'âme guerrière de la Terre

      Aujourd'hui, l'humanité meurtrie
      Par le choc des Titans
      Pleure et console ... ensemble...
      Les enfants de la Terre
      S'indignent s'apitoient soulagent
      Les peuples de l'Océan

      Elan solidaire pour combler ce néant
      Violence des Noëls dorés aux balcons
      D'Asie... .. une faille.. un tremblement
      Une déchirure qui éventre la Vie
      Et cet écho, en épicentre :
      L'Homme ? Une minuscule créature...

      Christine (France) et
      Michael (Nigeria)

      Pour les victimes de la raz-de-marée (et nous tous qui crièrent)
      Jan 05 '05


    Par : 179898, <vvvvvvvvvvvvvvvrrrrrrrrrrrrrrr>
    vvvvvvvvrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr, vvvvvvvvvvvvvrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr - Le 31/12/2004 à 24:03 GMT +1

       BONNE ANNEE JEAN CLAUDE

      JE T EMBRASSE DU FOND DE MON COEUR
      MEME S IL EST LOIN DE TOI


    Par : Innocente, <ngahane@free.fr>
    paris, france - Le 30/12/2004 à 10:57 GMT +1

       Bonjour à tous,

      Je recherche une personne ayant une expérience personnelle et intime de Dieu, hors du charabia biblique ordinaire, pour échanger à Son propos.

      Innocente


    Par : yorik, <yorik@free.fr>
    Paris, france - Le 29/12/2004 à 15:05 GMT +1

       Le but de la vie n'est pas le bonheur, quoiqu'on le pense habituellement, mais de devenir meilleur.

      Le bonheur n'est que le sentiment de satisfaction qu'on éprouve quand on a atteint les objectifs que l'on s'est fixés. Mais une fois ces objectifs atteints, votre esprit s'empressera de vous proposer un objectif différent ou plus élevé. Et vous vous retrouverez à nouveau indéfiniment à la poursuite d'un bonheur qui ne cessera de vous échapper.

      Cherchez clairement à devenir meilleurs, et vous vous rendrez compte que vos pas auront un sens et une densité qu'ils n'ont jamais eus !


    Par : ynes, <Ynes@free.fr>
    Paris, france - Le 29/12/2004 à 14:39 GMT +1

       Je recherche un homme qui ait compris à quel point l'amour est, non pas un plaisir, mais une ascèse.



      ascèse n. fém. (du grec askêsis « exercice »). Ensemble d'exercices auquel on se soumet volontairement dans un but de perfectionnement éthique ou spirituel, et qui consiste à combattre en soi toute tendance à la jouissance et à l'égocentrisme.





    Par : o m, <omxcel>
    Lagos, Nigeria - Le 27/12/2004 à 14:17 GMT +1

      N'importe que vos coeurs,

      N'importe les charpentes faibles de raison, de temps, de places, des cycles des années, des puissances des saisons

      Y a t’il personne qui a aimé ? Y a t’il personne qui a trouvé l’éternité dans son coeur?

      Si nous cherchons la perfection, il faut la chercher en dépit de ce que nous sommes, en dépit de comment nous y arriver, en dépit de comment nous pensons (ou nos langues), en dépit de nos perceptions de temps (nos ages, nos climats, nos fuseau horaires), ou comment nous marquons les années, (nos calendriers chinois, julien, ou bien rien de calendrier).

      Il faut l’éternité. Il faut l'éternité que l'amour présent, comme un cadeau gratuite.

      Des embrasses amicales à vous dans cette saison- n’importent point vos circonstances


    Par : ochun, <o@yahoo.fr>
    le gai savoir, - Le 26/12/2004 à 22:23 GMT +1

       à yorik.; bravo pour ton argumentation superbe et rigoureuse.
      je voudrais cependant rétorquer ceci : un contre-point zen sur la notion de parfait et d'imparfait : "ce ne sont point les choses qui nous font souffrir, c'est la vision que nous avons des choses". Imaginons ... un monde parfait dans lequel notre regard serait imparfait : nous n'y verrions que nos propres angoisses et cheminements erratiques. Entre cet absolu et ce relatif, quel point de jonction ? Reprenons le cours des choses réelles.. partant du postulat et de l'observation de l'imperfection abolue du monde et des relations entre ses différentes composantes..un regard parfait serait-il en mesure de rendre ce monde sinon parfait du moins perfectible ? Les "hommes parfaits" que représentent tous nos prophètes et porte parole du sacré aurait-ils cette fonction ? Comment leur perfection peut-elle être ainsi détournée au profit d'encore plus d'imperfection ?

      En conclusion, tout n'est-il pas indiscutablement "relatif" ?

      Tout raisonnement se conçoit en mouvance. Comme l'écrit Nietzsche, "il faut connaitre le chaos pour accoucher d'une étoiles qui danse"..l'observation des astres et des nébuleuses, poussière et cocons des étoiles.. nous indique qu'il ne s'agit pas seulement d'une métaphore philosophique.

      bonne fin d'année aux humains ..


    Par : amor, <titidu46@aol.com>
    catus, france - Le 26/12/2004 à 19:23 GMT +1

       pour moi le virtuel est une facon de ne pas sennuyer et de se decontracter tranquilement devant son pc


    Par : Néant, <Néant>
    ++++-, -++++ - Le 25/12/2004 à 20:37 GMT +1

       Il n'était qu'un point.
      Rien qu'un seul point
      Destiné à sa lumière
      Parmi la lumière
      Lumière du destin.

      Retrouver pour toujours
      Sur le chemin de l'amour
      Lumière du temps

      Il était
      Lumière du jour pour un amour.
      Il n'y a pas de pélerin solitaire sur le chemin de la lumière. Dans l'image des enfants un chat des oiseaux sur des files dans Paris rue pelée, super étoiles à vous tous.E.T pour Nao.


    Par : nezha, <nezha_top@hotmail.com>
    fes, morocco - Le 23/12/2004 à 13:49 GMT +1

       i need some one for love me and respect me thank you


    Par : Yorik, <yorik@free.fr>
    Paris, France - Le 23/12/2004 à 11:22 GMT +1

       L'Amour est ATTENTION aux besoins et au bonheur de l'autre et Capacité de sacrifice pour le bonheur de l'autre.

      Si vous vous demandez si vous Aimez, demandez-vous jusqu'à où vous pouvez aller pour rendre l'autre heureux.

      Envisagez les deux cas extrêmes :

      L'autre dans la misère absolue et/ou la maladie la plus affreuse. Trouverez vous des raisons de continuer à l'aimer ?

      Vous dans l'opulence absolue et ayant la capacité absolue du choix de votre partenaire ! Garderiez-vous le même partenaire ?



    Par : Yorik, <Yorik@free.fr>
    Paris, France - Le 21/12/2004 à 11:46 GMT +1

       LES DOUZE PREUVES DE L'INEXISTENCE DE DIEU SELON SEBASTIEN FAURE ET LEUR REFUTATION PAR YORIK, BOUFFON DE DIEU.


      TROISIÈME ARGUMENT

      Le Parfait ne peut produire l'imparfait

      Je suis certain que si je posais à un croyant cette question : L'imparfait peut-il produire le parfait ? ce croyant me répondrait sans la moindre hésitation et sans crainte de se tromper : L'imparfait ne peut produire le parfait.

      Affirmation gratuite ! Le croyant que je suis répondrait qu’il est évident que la seule tentation pour le parfait, serait de créer l’imparfait pour faire l’expérience d’une chose différente (Yorik)).

      Or, je dis, moi, : Le parfait ne peut pas produire l'imparfait et je soutiens que ma proposition possède la même force et la même exactitude que la précédente, et pour les mêmes raisons.
      Ici encore : entre le parfait et l'imparfait il n'y a pas seulement une différence de degré, de quantité, mais une différence de qualité, de nature, une opposition essentielle, fondamentale, irréductible, absolue.
      Ici encore : entre le parfait et l'imparfait, il n'y a pas seulement un fossé plus ou moins profond et large, mais un abîme si vaste et si profond que rien ne saurait le franchir, ni le combler.
      Le parfait, c'est l'absolu ; l'imparfait, c'est le relatif ; au regard du parfait qui est tout, le relatif, le contingent n'est rien ; au regard du parfait, le relatif est sans valeur

      (Faux ! il a valeur de différence ! (yorik))

      , il n'existe pas, et il n'est au pouvoir d'aucun mathématicien ni d'aucun philosophe d'établir un rapport d'établir un rapport - quel qu'il soit - entre le relatif et l'absolu ; a fortiori, ce rapport est-il impossible, quand il s'agit d'un rapport aussi rigoureux et précis que celui qui doit nécessairement uni la Cause à l'Effet.
      Il est donc impossible que le parfait ait déterminé l'imparfait.
      Par contre, il existe un rapport direct, fatal, et, en quelque sorte mathématique, entre l'œuvre et celui qui en est l'auteur : tant vaut l'œuvre tant vaut l'ouvrier ; tant vaut l'ouvrier tant vaut l'œuvre ; c'est à l'œuvre qu'on reconnaît l'ouvrier, comme c'est au fruit qu'on reconnaît l'arbre.
      Si j'examine une rédaction mal faite, où abondent les fautes françaises, où les phrases sont mal construites, où le style est pauvre et relâché, où les idées sont rares et banales, où les connaissances sont inexactes, je n'aurai pas l'idée d'attribuer cette mauvaise page de français à un ciseleur de phrases, à un des maîtres de la littérature.
      Si je jette les yeux sur un dessin mal fait, où les lignes sont mal tracées, les règles de la perspective et de la proportion violées, il ne me viendra jamais à la pensée d'attribuer cette ébauche rudimentaire à un professeur, à un maître, à un artiste. Sans la moindre hésitation, je dirai : c'est l'œuvre d'un élève, d'un apprenti, d'une enfant ; et j'ai l'assurance de ne pas commettre d'erreur, tant il est vrai que l'œuvre porte la marque de l'ouvrier et que, par l'œuvre, on peut apprécier l'auteur de celle-ci.
      Or, la Nature est belle ; l'Univers est magnifique et j'admire passionnément, autant que qui que ce soit, les splendeurs, les magnificences dont il nous offre l'incessant spectacle. Pourtant, si enthousiaste que je sois aux beautés de la Nature et quelqu'hommage que je leur rende, je ne puis dire que l'Univers est une œuvre sans défaut, irréprochable, parfaite. Et personne n'oserait soutenir une telle opinion.
      L'Univers est donc une œuvre imparfaite.

      (Du point de vue de l’homme qui n’en comprend en général que très peu de choses ! (Yorik))

      En conséquence je dis :
      Il y a toujours entre l'œuvre et l'auteur de celle-ci un rapport rigoureux, étroit, mathématique

      (Faux ! même les plus grands génies humains ont pondu des merdes ! et il n’est même pas prouvé que le monde soit imparfait. Peut-être remplit-il exactement la fonction que son créateur en attendait ? (Yorik))

      ; or, l'Univers est une œuvre imparfaite ; donc l'auteur de cette œuvre ne peut être qu'imparfait.
      Ce syllogisme aboutit à frapper d'imperfection le Dieu des croyants et, conséquemment, à le nier.
      Je puis encore raisonner comme suit :
      Ou bien ce n'est pas Dieu qui est l'auteur de l'Univers (j'exprime ainsi ma conviction).
      Ou bien, si vous persistez à affirmer que c'est lui qui en est l'auteur, l'Univers étant une œuvre imparfaite, votre Dieu est lui-même imparfait.
      Syllogisme ou dilemme, la conclusion du raisonnement reste la même :
      Le parfait ne peut déterminer l'imparfait.

      (Tous les arguments précédents ayant été déclarés non valables, cette conclusion n’est pas justifiée. (Yorik))



    Par : Yorik, <Yorik@free.fr>
    Paris, France - Le 21/12/2004 à 11:29 GMT +1

       LES DOUZE PREUVES DE L'INEXISTENCE DE DIEU SELON SEBASTIEN FAURE ET LEUR REFUTATION PAR YORIK, BOUFFON DE DIEU.


      DEUXIÈME ARGUMENT
      Le "pur Esprit"
      ne peut avoir déterminé l'Univers

      Aux croyants qui, en dépit de toute raison, persistent à admettre la possibilité de la création, je dirai qu'il est, en tous les cas, impossible d'attribuer cette création à leur Dieu.
      Leur Dieu est pur Esprit. Et je dis que le pur Esprit : l'Immatériel ne peut avoir déterminé l'Univers : le Matériel. Voici pourquoi :
      Le pur Esprit n'est pas séparé de l'Univers par une différence de degré, de quantité, mais par une différence de nature, de qualité.
      En sorte que le pur Esprit n'est et ne peut pas plus être une amplification de l'Univers que l'Univers n'est et en peut être une réduction du pur Esprit. La différence ici n'est pas seulement une distinction, mais une opposition, opposition de nature : essentielle, fondamentale, irréductible, absolue.
      Entre le pur Esprit et l'Univers, il n'y a pas seulement un fossé plus ou moins large et profond qu'il serait, à la rigueur, possible de combler ou de franchir ; il y a un véritable abîme, dont telles sont la profondeur et l'étendue que, quel que soit l'effort tenté, rien personne ne saurait combler ni franchir cet abîme.
      Et je mets le philosophe le plus subtil comme le mathématicien le plus consommé au défi de jeter un pont, c'est-à-dire d'établir un rapport -quel qu'il soit - (et à plus forte raison un rapport aussi direct et aussi étroit que celui qui relie la cause à l'effet) entre le pur Esprit et l'Univers.
      Le pur Esprit ne supporte aucun alliage matériel ; il ne comporte ni forme, ni corps, ni ligne, ni matière, ni proportion, ni étendue, ni durée, ni profondeur, ni surface, ni volume, ni couleur, ni son, ni densité.
      Or, dans l'Univers, tout, au contraire est forme, corps, ligne, matière, proportion, étendue, durée, profondeur, surface, volume, couleur, son, densité.
      Comment admettre que cela a été déterminé par ceci ?

      Au contraire ! Seul l’ esprit est créateur ! L’homme l’a prouvé en créant grâce à son esprit, sur la terre tout ce qui n’y existait pas au départ : Les ordinateurs, les fusées, la musique, l’art. (Yorik)

      C'est impossible.
      Arrivé à ce point de ma démonstration, je campe solidement sur les deux arguments qui précèdent, la conclusion suivante :
      Nous avons vu que l'hypothèse d'une Puissance véritablement créatrice est inadmissible ; nous avons vu, en second lieu, que, même si l'on persiste à croire en cette Puissance, on ne saurait admettre que l'Univers essentiellement matériel ait été déterminé par le pur Esprit essentiellement immatériel ;
      Si, néanmoins, vous vous obstinez, croyants, à affirmer que c'est votre Dieu qui a créé l'Univers, le moment est venu de nous demander où, dans l'hypothèse Dieu, se trouvait la Matière, à l'origine, au commencement.
      Eh bien ! de deux choses l'une : ou bien la Matière était hors de Dieu ; ou bien elle était en Dieu (et vous ne sauriez lui assigner une troisième place). Dans le premier cas, si elle était hors de Dieu, c'est que Dieu n'a pas eu besoin de la créer, puisqu'elle existait déjà ; c'est qu'elle cœxistait avec Dieu, c'est qu'elle était concomitante avec lui et, alors, votre Dieu n'est pas créateur ;
      Dans le second cas, c'est-à-dire, si elle n'était pas hors de dieu, elle était en Dieu ; et dans ce cas, j'en conclus :
      1° Que Dieu n'est pas pur Esprit, puisqu'il portait en lui une parcelle de matière, et quelle parcelle : la totalité des Mondes matériels !
      2° Que Dieu, portant la matière en lui, n'a pas eu à la créer, puisqu'elle existait ; il n'a eu qu'à l'en faire sortir ; et, alors, la création cesse d'être un acte de création véritable et se réduit à un acte d'extériorisation.

      Et alors ? Quel problème cela vous pose t-il que la création ne soit qu’extériorisation ? (Yorik)

      Dans les deux cas, pas de création.

      Faux ! (Yorik)




    Par : Yorik, <Yorik@free.fr>
    Paris, France - Le 21/12/2004 à 11:24 GMT +1

      LES 12 PREUVES DE L'INEXISTANCE DE DIEU SELON SEBASTIEN FAURE ET LA REFUTATION DE CES PREUVES PAR YORIK, BOUFFON DE DIEU. 

      PREMIER ARGUMENT

      Le Geste créateur est inadmissible
      Qu'entend-on par créer ?
      Qu'est-ce que créer ?
      Est-ce prendre des matériaux épars, séparés, mais existants, puis, utilisant certains principes expérimentés, appliquant certaines règles connues, rapprocher, grouper, sérier, associer, ajuster ces matériaux, afin d'en faire quelque chose ?
      Non ! Cela n'est pas créer. Exemples : Peut-on dire d'une maison qu'elle a été créée ? - Non ! Elle a été construite. Peut-on dire d'un meuble qu'il a été créé ? - Non ! Il a été fabriqué. Peut-on dire d'un livre qu'il a été créé ? - Non ! Il a été composé, imprimé.
      Donc, prendre des matériaux existants et en faire quelque chose ce n'est pas créer.
      Qu'est-ce donc que créer ?
      Créer... je suis, ma foi, fort embarrassé d'expliquer l'inexplicable, de définir l'indéfinissable ; je vais, néanmoins, tenter de me faire comprendre.
      Créer, c'est tirer quelque chose de rien ; c'est avec rien du tout faire quelque chose ; c'est appeler le néant à l'être.
      Or, j'imagine qu'il ne se trouve pas une seule personne douée de raison qui puisse concevoir et admettre que de rien on puisse tirer quelque chose, qu'avec rien il soit possible de faire quelque chose.
      Supposez un mathématicien ; choisissez le calculateur le plus émérite, placez derrière lui un gigantesque tableau noir ; priez-le de tracer sur ce tableau noir des zéros et des zéros ; il aura beau totaliser, multiplier, se livrer à toutes les opérations de la mathématique, il ne parviendra jamais à extraire de l'accumulation de ces zéros une seule unité.
      Avec rien, on ne fait rien ; avec rien on ne peut rien faire et le fameux aphorisme de Lucrèce ex nihilo nihil reste l'expression d'une certitude et d'une évidence manifeste.

      Pourquoi Rien ? Puisqu’il y avait Lui ? (Yorik)

      Le geste créateur est un geste impossible à admettre et une absurdité.
      Créer, c'est donc une expression mystique, religieuse, pouvant posséder quelque valeur aux yeux des personnes à qui il plaît de croire ce qu'elles ne comprennent pas et à qui la foi s'impose d'autant plus qu'elles comprennent moins ; mais créer est une expression vide de sens pour tout homme avisé, attentif, aux yeux de qui les mots n'ont de valeur que dans la mesure dans laquelle ils représentent une réalité ou une possibilité.
      En conséquence, l'hypothèse d'un Être véritablement créateur est une hypothèse que la raison repousse.
      L'Être créateur n'existe pas, ne peut pas exister.

      Faux : puisque le postulat selon lequel il n’y avait rien est faux ! (Yorik)



    Par : FIOGBE.ENANGNON GAUTHIER, <fiogbee@yahoo.fr>
    matanzas, cuba - Le 21/12/2004 à 2:18 GMT +1

       S'aimer ce n'est se regarder l'un l'autre sinon regarder tous deux dans la même direction.


    Par : Hubert, < sahihdo@yahoo.fr>
    Matanzas, Cuba - Le 21/12/2004 à 1:50 GMT +1

       Salut à tous,
      Je suis un vil habitant du monde des relations humaines.Partout où je passe ,j'essaie de tranquiliser les coeurs fragiles,donner de renfort aux desesperés,creer de l'amour pur dans les coeurs insensibles , en un mot je contribue en mon humble maniere au plaisir de tous .
      Passionné(e)s de relations amicales et amoureuses, sans distinction d'âge ,ni de sexe ,ni de couleur, ecrivez-moi ici et maintenant afin qu'on engage la correspondance une fois pour toutes.


    Par : o, <rives de ma rivière>
    plus loin, ailleurs - Le 20/12/2004 à 22:08 GMT +1

       quand j'étais petite je voulais me marier avec tarzan et vous ?


    Par : Ynès, <Ynes@free.fr>
    Paris, France - Le 20/12/2004 à 16:38 GMT +1

       L’AMOUR ….


      Henri LABORIT / Éloge de la fuite / Robert Laffont 1976 - Gallimard folio-essais 7

      « Avec ce mot on explique tout, on pardonne tout, on valide tout, parce que l'on ne cherche jamais à savoir ce qu'il contient. C'est le mot de passe qui permet d'ouvrir les coeurs, les sexes, les sacristies et les communautés humaines. Il couvre d'un voile prétendument désintéressé, voire transcendant, la recherche de la dominance et le prétendu instinct de propriété. C'est un mot qui ment à longueur de journée et ce mensonge est accepté, la larme à l'oeil, sans discussion, par tous les hommes. Il fournit une tunique honorable à l'assassin, à la mère de famille, au prêtre, aux militaires, aux bourreaux, aux inquisiteurs, aux hommes politiques. Celui qui oserait le mettre à nu, le dépouiller jusqu'à son slip des préjugés qui le recouvrent, n'est pas considéré comme lucide, mais comme cynique. Il donne bonne conscience, sans gros efforts, ni gros risques, à tout l'inconscient biologique. Il déculpabilise, car pour que les groupes sociaux survivent, c'est-à-dire maintiennent leurs structures hiérarchiques, les règles de la dominance, il faut que les motivations profondes de tous les actes humains soient ignorés. Leur connaissance, leur mise à nu, conduirait à la révolte des dominés, à la contestation des structures hiérarchiques. Le mot d'amour se trouve là pour motiver la soumission, pour transfigurer le principe du plaisir, l'assouvissement de la dominance. »


      « Il y a des milliers d'années que périodiquement on nous parle de l'amour qui doit sauver le monde. C'est un mot qui se trouve en contradiction avec l'activité des systèmes nerveux en situation sociale. Il n'est prononcé d'ailleurs que par des dominants culpabilisés par leur bien-être et qui devinent la haine des dominés, ou par des dominés qui se sont brisé les os contre la froide indifférence des dominances. Il n'existe pas d'aire cérébrale de l'amour. C'est regrettable. Il n'existe qu'un faisceau du plaisir, un faisceau de la réaction agressive ou de fuite devant la punition et la douleur et un système inhibiteur de l'action motrice quand celle-ci s'est montrée inefficace. Et l'inhibition globale de tous ces mécanismes aboutit non à l'amour mais à l'indifférence. »


      François CAVANNA / Lettre ouverte aux culs-bénits / Albin Michel 1994

      « La grande trouvaille des inventeurs du christianisme : "Dieu est amour !"
      Et alors ? Qu'est-ce que ça change ?
      Tu peux toujours prêcher aux hommes un dieu d'amour, ils se serviront de lui pour sanctifier leurs crapuleries et leurs crimes "pour la bonne cause" ainsi que les massacres de masse, curés bénisseurs en tête.
      Dieu, on lui fait dire ce qu'on veut. C'est d'ailleurs à ça que ça sert. »



      Ynès / Lettre ouverte aux incroyants / Internet 2004

      Les incroyants prétendent que l’homme n’est qu’un animal soumis à ses instincts de domination, de plaisir, d’agression ou de fuite,
      Le croyant prouve que l’homme est capable d’aimer Même Ce qu’il ne voit pas, ne possède pas, ne domine pas, ne craint pas, du moins pour certains, et de payer pour cet amour, le prix le plus élevé qu’on puisse imaginer : la Vie…



    Par : diane, <lila@free.fr>
    paris, france - Le 20/12/2004 à 11:01 GMT +1

       J'ai découvert hier avec une grande épouvante que les défauts dont nous souffrons le plus dans notre contact avec les autres êtres humains, ne sont que les défauts que nous avons profondément en nous et que nous sommes incapables de voir, à cause de notre niveau d'évolution.

      Je crains que les défauts dont nous avons souffert chez nos parents, représentent les défauts que nous avions en naissant. Et ceux dont nous souffrons chez nos enfants, sont les défauts que nous avons manifesté au cours de notre existence actuelle sans jamais avoir pu les regarder en face.

      Nous ne souffrons durant toute notre vie que dans la mesure de notre imperfection, ce qui veut dire à quel point Dieu est juste !

      Mais comment ne pas craindre ce Dieu terrible ! Le plus grand mal qu'il puisse nous faire et auquel jamais nous ne pourrons échapper, est de nous tendre un miroir pour nous regarder. Et de nous regarder dans ce miroir qu'est la vie, est la souffrance la plus terrible qu'on puisse imaginer. Du moins pour moi, c'est ce qui s'est passé.

      Ce que je hais dans mes enfants, c'est ce que je suis ! Et le plus horrible, c'est que je suis incapable de me pardonner à moi-même ce que je suis, bien que Dieu ne demande qu'à me pardonner !


    Par : Lina, <ghoticlina@aol.com>
    ..., france - Le 19/12/2004 à 12:35 GMT +1

      La vie est parcemé d'ambuche mais si tu ne les surmonte pas tu finira comme moi ,oublier , renier du monde entier !
      Affirme toi , affiche toi et jamais ton nom ne sera oublié même apres ta mort !! Un jour on m'oubliera et je ne le souhaite pas mais pour moi c'est trop tard j'ai rater ma vie.Je n'aurai jamais une seconde chance....


    Par : Lina, <ghoticlina@aol.com>
    ...., france - Le 19/12/2004 à 12:31 GMT +1

       Aime ton prochain , déteste ton énemie, applatie le plus faible , mange le plus petit que toi ...C'est pas vraiment a faire mais si ce n'est pas toi c'est lui qui te le ferra.


    Par : nikola, <pazzo-2004@libero.it>
    pompei, napoli - Le 18/12/2004 à 20:29 GMT +1

       hellooooooooooooooooooo


    Par : fiogbe.enangnon gauthier, <princeeinsten2004@yahoo.fr>
    matanzas, cuba - Le 17/12/2004 à 23:30 GMT +1

        belbida,un beau prenom que j'ai ecrit dans la pomme des mains,l'eau et le savon l'ont efface.je l'ai ecrit dans un coin de mon tableau,le chiffon l'a efface.je l'ai ecrit dans mon agenda,il a ete vole.je l'ai ecrit sur le sable de la mer,le vent l'a emporte.et enfin dans mon coeur.ce joli prenom demeure lá pour eternite.
      belbida,je cesserai de t'aimer lorque les oiseaux du ciel finiront de chanter.
      si une goute d'eau signifiait je t'aime,je t'offrirai l'ocean.
      si mon coeur pouvait parler il te dira combien de fois je t'aime.
      si l'amour existe c'est a cause de nous.
      si je dis,je t'aime c'est de tout mon coeur
      l'amour ne me permet pas d'imaginer la distance qui separt CUBA DE BENIN.
      cette distance au cube est mon amour pour toi.
      ta moitie depuis cuba t'offre un joli bouquet de fleur.je t'aime belbida.
      la distance peut m'empecher de te voir mais pas de t'aimer.
      belbida
      je beni le jour de notre connaissance
      je beni la terre beninoise
      je beni tes parents
      je beni l'eternel qui a fait cette belle creature.
      que DIEU te benisse.
      GAUTHIER depuis CUBA.




    Par : o, <rivière@sel.fr>
    la terre, l'univers - Le 16/12/2004 à 18:32 GMT +1

       aurore, le temps presse, en voyez vous pas que les barons français, comme vous le dites, sont cyniques. des chiens soumis, serviles, à la botte des idées reçues, engoncés dans leur peurs et leur étroitesse d'esprit. il n'existe pas d'identité nationale, rien que la conscience d'être humains. Quand à cette "joute" entre dieu et le dibale.. tout ça n'est que poudre aux yeux binaire. facettes subtiles d'un miroir, l'humain possède en lui, la gamme complète des humeurs bénigmes, malignes et leurs prolongements. trouver en soi la force d'être un ange qui pardonne aux démons.. il ne s'agit pas d'amour, sinon.. mais de complaisance.


    Par : aurore, <ngahane@free.fr>
    paris, france - Le 16/12/2004 à 15:21 GMT +1

       Dieu est une évidence... C'est la force du bien qui apporte la lumière de la connaissance et de l'amour à l'humanité. Regarde le monde où ont vécu tes parents (l'époque des dinosaures, dit ma fille), et regarde le monde où tu vis, la liberté, la tolérance, le respect de tes droits...
      Les religions veulent s'approprier chacune la connaissance de ce Dieu, mais Dieu existe en dehors de quelque religion que ce soit et n'en a pas besoin.


    Par : aurore, <ngahane@free.fr>
    paris, france - Le 16/12/2004 à 15:04 GMT +1

       Quand une fois on a connu d'être aimé par des hommes librement, les soumissions n'ont plus aucun goût.
      Quand on a connu d'être aimé par des hommes libres , les prosternements d'esclaves ne vous disent plus rien
      Quand on a vu saint Louis à genoux, on n'a plus envie de voir
      Ces esclaves d'Orient couchés par terre
      Tout de leur long à plat ventre par terre. Etre aimé librement.
      Rien ne pèse ce poids, rien ne pèse ce prix.
      C'est certainement ma plus grande invention.
      Quand on a une fois gouté
      D'être aimé librement
      Tout le reste n'est plus que soumissions.
      C'est pour cela, dit Dieu, que nous aimons tant ces Français,
      Et que nous les aimons entre tous uniquement
      Et qu'ils seront toujours mes fils aînés.
      Ils ont la liberté dans le sang. Tout ce qu'ils font, ils le font librement.
      Ils sont moins esclaves et plus libre dans le péché même.
      Que les autres ne le sont dans leurs exercices. Par eux nous avons gouté.
      Par eux nous avons inventé. Par eux nous avons crée.
      D'être aimé par des hommes libres. Quand saint Louis m'aime, dit Dieu.
      Je sais qu'il m'aime.
      Au moins, je sais qu'il m'aime, celui-là, parce que c'est un baron français. Par eux nous avons connu
      D'être aimé par des hommes libres. Tous les prosternements du monde
      Ne valent pas le bel agenouillement droit d'un homme libre. Toutes les soumissions, tous les accablements du monde.
      Ne valent pas une belle prière, bien droite agenouillée, de ces hommes libres-là. Toutes les soumissions du monde
      Ne valent pas le point d'élancement
      Le bel élancement droit d'une seule invocation
      D'un libre amour. Quand saint Louis m'aime, dit Dieu, je suis sûr,
      Je sais de quoi on parle. C'est un homme libre, c'est un libre baron de l'Ile-de-France. Quand saint Louis m'aime
      Je connais, je sais ce que c'est que d'être aimé.
      (Or c'est tout.) Sans doute il craint Dieu.
      Mais c'est une noble crainte, toute emplie, toute gonflée,
      Toute pleine d'amour, comme un fruit gonflé de jus.
      Nullement quelque lâche, quelque basse crainte, quelque sale peur
      Qui prend par le ventre. Mais une grande, mais une haute, mais une noble crainte,
      La peur de me déplaire, parce qu'il m'aime, et de me désobéir parce qu'il m'aime,
      Et, parce qu'il m'aime, la peur
      De ne pas être trouvé agréable
      Et aimant et aimé sous mon regard. Nulle infiltration, dans cette noble crainte,
      D'une mauvaise peur et d'une pernicieuse et vile lacheté.
      Et quand il m'aime c'est vrai. Et quand il dit qu'il m'aime c'est vrai.


    Par : aurore, <ngahane@free.fr>
    paris, france - Le 16/12/2004 à 15:01 GMT +1

       Je crois avoir enfin compris ce que Dieu aime et a aimé chez l'homme, et donc ce qui pourrait m'amener à l'aimer : L'homme est la seule créature à qui on peut parler d'amour. Et curieusement, je crois que la capacité de tomber amoureux est inhérente à l'imperfection humaine, tu sais comme le champagne qui ne fait des bulles que parce qu'il y a des particules de poussière dans le verre.
      Je vois la Vie comme une immense partie de poker entre Dieu et le diable : Dieu étant supérieur a donné au diable tous les atouts : Le sexe, le pouvoir, la gloire, l'argent, la beauté, sont ses armes. Et Dieu, Lui a pris les handicaps les plus contraignants, Il a juré de se faire aimer des hommes en leur proposant de rejeter tout cela. Et pourtant Dieu est en train de gagner la partie contre le Diable ! L'homme est le seul être qui est capable d'aimer CONTRE sa nature ! Et c'est pour cela que Dieu, selon le Coran du moins, a demandé aux anges de s'agenouiller devant l'Homme. Les anges aiment Dieu selon leur nature qui est la pureté. Mais les anges ne pourraient pas aimer le diable qui est contre leur nature. L'homme seul est capable d'aimer en toute liberté CONTRE sa nature !

      Voila, je suis soulagée, parce que maintenant j'ai une raison d'aimer l'homme. Mais moi aussi j'ai dû m'incliner devant le décret de Dieu, avant de pouvoir arriver à percevoir pourquoi je devais m'incliner devant une créature qui me semblait aussi répugnante.


    Par : Petronela , <the_sweetest_pink_panther@yahoo.com>
    Turnu Magurele, Romania - Le 15/12/2004 à 22:05 GMT +1

       They are simple nights when the whole sky seems to me deserted, with cold, dead stars, in an absurd universe in which just us, in our great solitude, we are struggling hard on a provincial planet, like in a borrow in which there is no running water, no electric light, in which express trains never stop. But they are nights when the whole sky is teeming of life, when on the last star, if you listen carefully, you can hear how forests and oceans are rustling, fantastic forests and fantastic oceans, nights when the whole sky is filled by stars and by requests, as if from a planet to another, from a star to another, beings which haven’t had seen ever again are seeking each other, forsaking each other, calling each other. This ridiculous adventure which is called our life it’s repeating itself this way from the very beginning, under the same old sky, yet with another luck. Maybe that whatever here is heavy and oppressing becomes light, whatever here is dark and opaque becomes shinny and transparent. Whatever that we try without achieving not even half a way, our useless gestures, our fallen dreams…. everything we might want to dare and fail too, whatever we might want to love and fail too, everything comes true, simplifies itself, divides itself..


    Par : FIOGBE ENANGNON GAUTHIER, <princeeinsten2004@yahoo.fr>
    abomey, benin - Le 14/12/2004 à 2:58 GMT +1

        et si on parlait d'amour ,la paix viendra,la vie ne sera plus difficile,les hommes seront unis.c'est pourquoi jesus dit:aimez-vous les uns les autres


    Par : Gérard OLIVIER, <oliviergerard@club-internet.fr>
    PARIS, - Le 13/12/2004 à 18:12 GMT +1

       SENTIERS

      De tous les sentiers,
      Aussi tortueux
      Qu'ils puissent être,
      Celui de la vie
      Est le plus fabuleux;
      Celui de lamour
      Est le plus beau;
      Celui de l'humain
      Est le plus grand.
      ...
      Tout serait simple,
      Si simple
      S'il n'y avait pas
      Ces satanées ornières!
      .......................

      Extraits de: " SUR LES SENTIERS DE LA VIE..."
      de Gérard OLIVIER
      Editions POEVISION


    Par : kiki, <kiki@lagrenouille>
    partout ou lon peut se retrouver, france - Le 12/12/2004 à 14:44 GMT +1

      j'ai dejeuné en lisant des messages d'amour ;)
      la journée s'annonce bien...
      juste une pensée douce pour toi...
      joie de l'idée de nos retrouvailles proche
      je t'aime.


    Par : fiogbe.enangnon gauthier, <fiogbe.enangnon@infonet.umcc.cu>
    matanzas, cuba - Le 11/12/2004 à 11:56 GMT +1

        l'amour c'est le message de notre seigneur jesus-christ dans ce monde.choisissons l'amour pour mieux vivre.un foyer sans l'amour n'est qu'une fournaise.un pays sans l'amour n'est qu'un pays de guerre.l'amour est la cle de la vie.moi j'ai choisi l'amour pour mieux vivre.faites comme moi mes chers amis.


    Par : AK, <AK>
    paris, - Le 10/12/2004 à 24:11 GMT +1

      je t'ai dit JE T'AIME
      je t'ai écrit JE T'AIMERAI TOUJOURS même quand je ne te regarderai plus
      ça ne voulait pas dire "aime moi" "aime moi toujours"
      simplement
      protège moi
      toujours
      ...de toi
      tu m'as entendu mais tu ne m'as pas écouté
      tu m'as lu mais tu ne m'as pas compris
      pourquoi m'as-tu tant blessé ?
      protège l'autre après moi


    Par : éloise, <namaflo@yahoo.fr>
    - Le 10/12/2004 à 18:35 GMT +1

       Impossible d'oublier les trahisons,
      impossible de continuer dans ces conditions
      pourtant, je n'arrive pas à le quitter même si je sais qu'il recommencera.
      Ou trouver la force de mettre fin à cette duperie.


    Par : o, <rives de ma rivière>
    ifé, là-bas - Le 08/12/2004 à 22:57 GMT +1

       Laisse moi t'aimer

      Laisse moi t'aimer, chenille
      Chérir quérir et cajoler
      Ton cocon

      Laisse moi t'aimer, papillon
      Volette tourbillone
      Couleurs de jade pour tes yeux

      Laiise moi t'aimer, poisson
      Un bord de mer, sur le Rocher
      A l'ombre claire des baobabs

      Laisse-moi t'aimer, serpent
      M'inoculer me faufiler
      Couler,frissons, contre ta peau

      Laisse-moi t'aimer louve
      Te désirer te lacérer
      Te haîr et t'adorer

      Laisse-moi t'aimer, lionne
      Princière, tranquille
      Protégeant ton Royaume

      Laisse-moi t'aimer, oiseau
      A toute volée en vol plané
      En corps et à travers de toi

      Laisse moi t'aimer, femme araignée
      Tisser tes paradoxes -
      Projeter leurs échos en filaments de ciel

      ... !!
      Bonne illumination à tous les lyonnais !




    Par : K.A, <////////////////////////>
    //////////////////////, /////////////////////// - Le 08/12/2004 à 15:56 GMT +1

      si l'on perd celui ou celle que l'on aime
      l'amour
      lui, ne se perd pas
      c'est vrai que l'on espère que le temps fasse le reste
      nos plaies cesseront de s'infecter à mesure que l'on n'entendra plus l'écho de sa voix pour devenir de belles cicatrices
      un matin, vous vous regarderez dans le miroir en réalisant que si le temps se charge de l'apparence
      il ne peut rien contre l'amour
      il y a longtemps que je t'ai perdu
      toi aussi tu m'avais dit qu'il fallait laisser faire le temps
      je ne sais plus qui tu es mais je sais que je n'ai jamais cessé de t'aimer



    Par : christine, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 05/12/2004 à 18:23 GMT +1

      Aux personnes qui ont trouvé (ou retrouvé)l'amour;
      vivez le pleinement,... savourez chaque instant,
      car il n'est pas éternel,
      peu à peu il s'émiette malgré notre vigilance,
      c'est pourquoi le moment venu, inutile de vous battre,
      laissez le partir malgré la douleur,
      le temps fera le reste...

      Moi,je ne voulais pas me battre,juste espérer,
      je suis lasse d'espérer et de souffrir sans fin,
      la douleur est encore présente et le sera encore longtemps,
      malgré tout je veux m'ouvrir à autre chose et croire qu'Il existe autre part.


    Par : NAO, <jacquesraymond01@aol.com>
    PARIS, FRANCE - Le 05/12/2004 à 17:14 GMT +1

       Je suis vide de ce que je reçois car je voyage ; l'atoll,je reconnais des lieux dans cette grace,je veux la partager il faut que je me repose juste un peut j'écoute l'atoll sur le sable d'oré du méssage en 8 eme mais que de temps écoulé,je me pose sur l'atoll comme L'oiseau je m'envole à tout jamais.NAO


    Par : tourments, <contradiction@comble.pasnet>
    - Le 04/12/2004 à 12:39 GMT +1

      comble que Merlin et l'autre là
      soit un et multiple à la fois
      si souvent possedé
      si souvent dépassé
      par toutes ses personnalités...

      accepter l'amour
      accepter que l'on n'appartienne à personne
      même pas à soi même...

      Je ne voulais point vous blesser
      vous m'en voyez désolée

      lorsque je me moque des gens
      je me moque surtout et avant tout de moi même
      avec des mots, tantôt tranchants, tantôt affectueux
      croyant réussir à faire éclater
      les tourments qui m'ont enchaîné

      le coeur a tête chercheuse
      s'égare parfois dans sa quète


    Par : un(e) enfant, <pas loin de merlin>
    celle de merlin, l'enchanteur - Le 04/12/2004 à 12:05 GMT +1

      à celui ou celle qui se prénomme "l'autrelà, loin la même, qui vient d'ailleurs qu'ici..."
      bref et j'en passe les meilleur(e)s
      comment peut-on dire appartenir à personne pas même à soi
      et dans le même temps dire que le problème de l'amour est qu'on ne l'accepte pas
      si je ne m'appartiens pas comment puis-je accepter ??
      avant de "gagariser" sur l'encre de ces humains burlesques comme vous les appelez
      philosophez sur vous même
      et revenez le coeur apaisé

      quant à merlin
      je te regarde
      je sais que quelque part toi aussi
      l'Amour c'est ce qu'il y a de plus beau
      pourquoi ? parce que ...les réponses on s'en fout
      l'essentiel c'est ce que l'on ressent
      laissons à des "l'autre là" se gagariser sur les réponses
      nous on s'aime
      je t'aime
      même si pour toi je resterai toujours un(e) enfant





    Par : bourrache, <campanule@callune.forêtetlisière>
    merlin, n'est pas loin - Le 04/12/2004 à 1:23 GMT +1

       toi qui n’a trouvé d’échapatoire
      que dans le j’emmerde les autres
      pour qu’ils… tu ne sais même plus quoi
      que tu n’ai (né ?) pas à courir les rues
      à la recherche de ce qu’il aurait toujours du être auprès de toi.

      L’amour bel enfant…
      L’amour….
      Je te regarde, et toi aussi
      Nous nous sourions,
      Quesque c’est bon.


    Par : l'autrelà, <quivientd'ailleursqu'ici@plustard.zimbabwe>
    je n'appartiens à personne, pas même à moi - Le 03/12/2004 à 24:24 GMT +1

      jestoyons bande d'humains burlesques !
      festoyons, gagarisons nous !

      le problème de l'amour c'est qu'on ne l'accepte pas


    Par : jestoi, <....................,,,,,,,,,,,,,................,>
    ................,,,,,,,,,,,,,,,,,,.................., ..................,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,................. - Le 03/12/2004 à 10:11 GMT +1

      peu à peu
      le silence m'a tout enlevé de toi
      ce matin
      au réveil
      j'ai senti qu'il ne me restait plus rien de nous
      seules mes larmes pour t'écrire combien je t'aimais
      il ne me reste que mon amour pour toi


    Par : martine pêcheuse, <bleuelectrique@l'amour.ici>
    - Le 02/12/2004 à 21:22 GMT +1

      Ondulation

      Mon ventre, sur mes cuissse qui rebondit un peu
      Je m’enquiquine, je m’enflamèche
      Volupté ou non chalance
      Ingratitude et servitude
      Toutes deux
      Entre mêlées
      Elles s’unissent dans un corps à corps endiablé,
      Non, surnaturel
      Non, hors du commun

      Elles s’enlassent et ne se lassent
      Et se demandent
      Mince
      Mais comme c’est étrange que tu ne me lasses point
      Où bien moi
      Que je ne me lasse
      Et m’enlasse à toi de la sorte
      Vas t’en démon
      Je sais que tu es né pour mourir
      Va t’en, que fais tu
      Tu es inconscient
      Tu crois pouvoir aimé ainsi ! ! !
      Ah !
      Mais tu ne te rend conte
      Conte et fais ondulé
      Tes paroles ennivrés
      Qui chavire en mon sein
      Conte
      Et fait avec moi vivre les chemins, que nul autre connaît
      Toi
      Moi
      Toi par moi
      Et moi par toi

      Saupoudre ta décadence
      Mon esprit labyrinthèsque
      Et tes baisers
      Sur ma peau
      Rebondit d’émotions
      Et après
      Plus tard
      L’amour comblé
      Tu voudrais être mon ami

      T’intriguer
      Comme je m’intrigue moi même
      Ne pas savoir et le dire
      Te le dire
      Incertaine
      Et toi qui m’accepter
      Dans l’éclosion d’une voie

      La notre celle qui se partage
      Celle qui se lie
      Se veut près de toi
      Mais libre et indépendante ! ! ! !
      Compliqué ?

      Besoin de douceur si tu savais...
      Tu sais ?
      Loin et pourtant tellement là
      Mon bel amour
      J’ose enfin t’imaginer

      A nouveau

      Enfin sentir qu’il n’y a pas de doute
      Et que tu m’aime
      Un point c’est tout
      Je ne te demanderais pas pourquoi
      Je ne te demanderais pas comment
      Je sentirais et m’en conterais
      Bouillante de vie
      L’histoire de celle que tu auras déposer en mon moi

      Et toute cette part de moi
      Se donnera enfin à toi
      Et cessera de s’égarer
      Où nul ne sait

      Trop, tu pense que c’est trop ?
      Ça veut dire quoi trop hummm ?

      Je m’en fout
      Je t’ignore
      Je te hais tellement je t’aime
      Vas t’en aillleurs vivre ta vie
      La notre est trop liée
      Invivable

      Va mourir ailleurs !

      Non chalance ?
      Oui, je pense aussi….

      Misérable moi
      Contagion de la fierté
      Quand allez vous donc me lâcher ?

      Des limites à se protéger….

      Et des limites à aimer….

      quelles idées...


    Par : ambre, <nean>
    avignon, devines! - Le 01/12/2004 à 20:06 GMT +1

       L'humanité n'a pas de plaffond
      l'humanité est un ciel


    Par : idem, <id@id.fr>
    id, id - Le 01/12/2004 à 15:57 GMT +1

       .. et encore faut-il être en mesure de se poser les vraies questions à soi-même..pas celles dont la réponse nous rassure parce qu'elle ne nous appartient pas,croit-on... et encore faut-il être assez courageux pour se positionner et se centrer sur ce que l'on ressent, envers et contre toutes les apparences et les contradictions.. Mon amour est vertigineux.


    Par : philosophe, <dimanche@voila.fr>
    ici, là-bas - Le 01/12/2004 à 9:52 GMT +1

       "Les réponses sont souvent le meurtre des questions" (Cioran, philosophe nihiliste et lucide)..ne pas entendre ni retenir que les réponses qui vous conviennent, cela ne fait qu'aggraver l'ignorance !


    Par : chercheuse, <aids@enfin.fr>
    ici, là-bas - Le 01/12/2004 à 9:39 GMT +1

       Une pensée forte aujourd'hui à tous ceux qui sont morts d' amour, par l'amour ou en faisant l'amour. Que cette maladie trouve enfin son remède...cela réconciliera une partie de notre humanité.


    Par : christine, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 30/11/2004 à 21:16 GMT +1

       Autre vérité :

      Qui posera des questions pourra indisposer, mais ne restera pas ignorant.

      Proverbe toucouleur.


    Par : la promeneuse, <jeestautre@voila.fr>
    baobab city, sud d'ailleurs - Le 30/11/2004 à 11:53 GMT +1

       "Ne demande jamais ta route à quelqu'un qui la sait.. tu risquerais de ne pas te perdre.." (proverbe wolof).A bon entendeur, salut !


    Par : c'est pas moi qui l'ai écrit c'est Louise , <rue belle cordière>
    ville poétique, désert'sGG - Le 28/11/2004 à 1:29 GMT +1

      "Ô doux regards, ô yeux pleins de beauté,
      petits jardins pleins de fleurs amoureuses
      où sont les flèches dangereuses d'Amour,
      mon oeil est tellement arrêté à vous regarder !

      Ô coeur félon, ô dure cruauté,
      tu m'emprisonnes si durement,
      j'ai tant pleuré de larmes tristes,
      en ressentant la brûlure de mon coeur torturé.

      Donc, mes yeux, vous avez tant de plaisir,
      vous recevez tant de bonheur par ces yeux ;
      mais toi, mon coeur, plus tu les vois s'y complaire,

      plus tu languis, plus tu as de chagrin.
      Devinez donc si je me sens bien moi aussi,
      quand je sens que mon oeil s'oppose à mon coeur."

      Louise Charly dite Labé ou la belle cordière

      même si je m'oppose à mon coeur, il continue à parler d'amour qu'il se taise lui dis-je encore et encore jusqu'à l'ombre de ma fièvre



    Par : l'intermittente, <spectacle@voila.fr>
    scène, théâtre - Le 27/11/2004 à 20:55 GMT +1

       présomption en effet ...issue d'un trop plein d'ivresse.. d'absence et de douleur... ceci dit je n'ai pas prétendu "L'avoir ouvert à la Vie".. bien au contraire, c'est Lui qui pousse les portes de la Vie.


    Par : fleur, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 27/11/2004 à 11:51 GMT +1

      Quelle illusion et quelle méconnaissance que de croire que l'Homme puisse être tenu, comment peut on une seule seconde le penser ?
      Quelle estime et vision avez vous de Lui, pour que cette idée ait pu vous effleurer.
      Personne ne peut ôter à l'Homme son libre arbitre.
      Toute-puissance et jouissance que de savoir que vous seule avez pu L'ouvrir à la vie, qu'avant il n'était rien sinon une âme en peine. Tristesse de savoir que de nouveau Il est observateur de la vie.


    Par : f.a.r.i.d, <?@com>
    ?@?, ?@? - Le 26/11/2004 à 22:31 GMT +1

      tu n'es plus là
      mais ce soir
      le temps d'une histoire
      tu étais près de moi


    Par : la disparue, <fonction publique@connerie.com>
    lumière, la Vie - Le 25/11/2004 à 24:03 GMT +1

       En castrant l'Homme de ses désirs, ne croyez pas mieux le tenir ! Ah ! le bel équilibre ! au lieu de voler, il se ratatine et moi je disparais ! quoiqu'on en pense aujourd'hui, je le/me maintenais de plein pied dans la vie. Maintenant, c'est fini. Il a même arrété de rêver. C'est une erreur. Le futur confirmera mon oracle. Je n'ai que mépris pour votre étroitesse contaminante!


    Par : c.poulet, <caboulet>
    - Le 25/11/2004 à 23:48 GMT +1

      en castrant l'homme de ses désirs, ne pensez pas mieux le tenir !


    Par : no name, <______________>
    ______________, _______________ - Le 25/11/2004 à 20:14 GMT +1

      if you love me
      why don't you call me ?
      don't wait too long ...
      always thinking of you
      ismaeltoisrael


    Par : ismailoviche, <ismail_103@yahoo.fr>
    tlemcen, algerie - Le 25/11/2004 à 15:19 GMT +1

       salut tout le monde


    Par : moi-même, <jeestautre@voila.fr>
    ici, là-bas - Le 24/11/2004 à 24:25 GMT +1

       "il n'y a pas d'amour, il n'y aque des PREUVES d'amour" (Cocteau).. tu m'en as fourni moultes.. et moi ?


    Par : moi-même, <jeestautre@voila.fr>
    loin, le même - Le 23/11/2004 à 23:17 GMT +1

       après midi opaline... aaahhhhhhhh... évocations... la chair frissonne, se tend en disproportions .. les corps s' emboîtent... ensemble parfait.. nobles métamorphoses.. frissons bouches carnassière .. un oeil qui m'indispose.. mon envol précède la métamorphose.. les âmes palpitent.. j'entends cette vibration.. laisser tomber les chrysalides..
      je ne sais pas.. je ne jouis pas.. mon désir se tarit..
      source ! appel à la source.. larmes suées orgasmes.. réminiscences à la rescousse.. si loin si proches... qu'existe-t-il vraiment ? loin des mythes, mon corps en proie.. rapt éveil rebelle au ravissement.. moi, vouloir toi .. "la nature a horreur du vide", c'est vrai..
      jeu d'adulte ?? jeu de dupes..une arme de circonstance … m'enflamme à mon corps défendant.. un préalable.. jouir seule en évoquant ton nom.. et l'oubli vulnérable ..
      frictions cérébrales..fictions falsifications ... comble de vérité crue nue au néon.. je ne supporte pas ton absence.jubile !


    Par : godonou gautier, <gomeggodens@yahoo.fr>
    parakou, benin - Le 23/11/2004 à 15:56 GMT +1

       je ne sais d'ou je viens mais je sais que j'arrive. j'arive dans un monde ou tu apparais comme la seule . je veux de toi pour la vie



    Par : tite puce perdue, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    beauport québec, canada - Le 22/11/2004 à 4:35 GMT +1

      Even when i try to forget you
      I can't stop thinking about you
      About the way you acted and played with me
      I can't let go off the past

      Even when i try to laugh
      I can't, i'm so tired of acting
      I need to show the truth
      All i do is cry

      Even when i try to have fun
      I can't , you always come back in my minds
      I try to forget you, it's so difficult
      All i do is try

      Even now i realized
      Too many tears have been sheded
      All of this as got to stop
      I have to mend my broken heart


    Par : G, <.>
    .., ... - Le 21/11/2004 à 2:35 GMT +1

      on the road in the night
      on my harley
      devant personne
      à ma droite plus d'étoiles que toutes les cerises de Larbâa
      à ma gauche un croissant de lune
      entre (d)eux (2)
      le silence
      et mes yeux
      qui dessinent ton Nom
      écrire dans le ciel c'est parler avec l'absence


    Par : graindemiette, <saupoudrée@ici.externationale>
    ici, maintenant - Le 20/11/2004 à 21:13 GMT +1

      Et pourtant j'attends, trop souvent...
      mais ne suis je pas comme la fleur
      caresse de calice, qui tombe et se fend
      frappée de terre, la fleur qui se meurt ?...

      et pourtant

      sans cesse, renouvelée,
      éphémère pour l'éternité
      la fleur n'attend pas
      car elle sait qu'elle renaitra

      couverte d'amour automatique
      et somptueux,
      enlacée d'une danse frénétique
      du souffle des cieux
      de l'étreinte d'un bourdon
      s'enivrant de mon pollen
      cet amour qui ne porte pas de nom
      et fait pourtant de la fleur une graine...

      la fleur sait
      elle n'attends pas
      car elle sait

      et moi j'attends de savoir
      ...
      peur de voir face au miroir

      problème ou humanité ?
      ou problème d'humanité ?

      ne vous sentez pas concerné
      ceci n'est que rebond
      rebond d'écho déconcerté
      qui me questionne au fond

      et la perle
      et la fée
      chant de merle
      et curiosité

      la connaisance de soi
      biologique avant tout
      sans la perte d'emoi
      pour savoir et c'est tout

      n'y a t'il pas ici
      une clé concretement utopique
      pour savoir qui je suis
      sans aucun esprit critique ?

      m'offrir à ma naturalité
      me fera t'il perdre mon humanité ?
      m'offrir aux désirs
      qui ne seront pas uniques
      feront ils de mon elixir
      un parfum compliqué et lubrique ?

      non
      confiance en mon coeur
      et en ses défaillances
      confiance en mes pleurs
      et en ma délivrance

      que mes errantes pensées
      trouvent leur essences
      sans rien d'ordonné
      emplies d'insousciances

      et que meurrrrent les catalogues
      qui impreignent l'enfance
      et uniquement l'enfance
      de ce sentiment dont l'esprit vogue

      vague et délice

      nage et mystère
      la caresse de l'insouscience
      et, encrée en conscience
      demonte les chimères

      lorsque nous attendons
      c'est que nous n'avons rien d'autre à faire
      et perdue en l'abandon
      de ce que le préétabli nous pousse à refaire

      alors vivons sans attendre
      car si les amours se destinent
      ils n'ont pas à attendre
      que leurs perceptions si fines
      puissent un jour un jour se mêler
      car, de toute évidence
      la présence ne fait pas l'intégrité
      de ce que miroite l'absence

      l'absence est très subjective
      et n'empêche pas qu'amours vivent
      tu es en mon coeur
      et je suis ta fleur

      qui, dans toute son éphémérité
      est gravée pour l'éternité
      dans ton coeur
      et dans le mien
      dans mes pleurs
      et dans les tiens

      je te sent
      je te sais
      je ne t'attends pas
      je t'espère près de moi

      Et un jour viendra,
      où tu seras là
      et ce jour
      que je connais depuis toujours

      sera le plus évident
      qui donnera tout son sens au mot amour

      l'impatience fait que je partagerais
      comme à l'habitude
      de ma non servitude
      ces mots de tout coeur entrelacés

      aucun travail mais du coeur
      reflet de fleur saupoudré d'entrail

      l'attente n'est elle pas la conséquence
      de l'absence à soi, manque conséquent

      d'amour ???

      Alez, et si on parlait d'amour
      encore un peu
      et peut être pour toujours ?


    Par : miette, <titemiette@yahoo.fr>
    le néant, l'univers - Le 19/11/2004 à 24:32 GMT +1

      l'attente se fait toujours au bord d'un gouffre
      qui n'a de faim que l'abime
      l'attente étouffante n'a de finalité que dans l'abandon
      de soi
      l'attente de l'amour est bien différent
      que l'attente d'une être un seul
      car il peut s'éveiller chaque jour
      et mourir chaque nuit
      l'attente est un poison qui chancele les chemins
      attendre jusqu'à la couverture de mousse
      décomposé bientot
      comme mes amours...
      et pourtant, l'insatisfait, n'attend t'il pas toujours de vivre ?
      l'attente chancelante
      n'est un but que pour les coeur hésitants
      qui n'ose vivre
      eux même

      l'attente, encore une invention humaine... 


    Par : -, <->
    -, - - Le 19/11/2004 à 14:29 GMT +1

      "Si tu m'attends, je reviendrai,
      Mais attends-moi très fort.
      Attends, quand la pluie jaune
      Apporte la tristesse,
      Attends quand la neige tournoie,
      Attends quand triomphe l'été
      Attends quand le passé s'oublie
      Et qu'on attend plus les autres.
      Attends quand des pays lointains
      Il ne viendra plus de courrier,
      Attends, lorsque seront lassés
      Ceux qui avec toi attendaient.

      Si tu m'attends, je reviendrai.
      Ne leur pardonne pas, à ceux
      Qui vont trouver les mots pour dire
      Qu'est venu le temps de l'oubli.

      Et s'ils croient, mon fils et ma mère,
      S'ils croient, que je ne suis plus,
      Si les amis las de m'attendre
      Viennent s'asseoire auprès du feu,
      Et s'ils portent un toast funèbre
      A la mémoire de mon âme..
      Attends. Attends et avec eux
      refuse de lever ton verre.

      Si tu m'attends, je reviendrai
      En dépit de toutes les morts.
      Et qui ne m'a pas attendu
      Peut bien dire : "C'est de la veine".
      Ceux qui ne m'ont pas attendu
      D'où le comprendraient-ils, comment
      En plein milieu du feu,
      Ton attente
      M'a sauvé.
      Comment j'ai survécu, seuls toi et moi
      Nous le saurons,
      C'est bien simple, tu auras su m'attendre,
      comme personne."
      Constantin SIMONOV


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    l'automne, les saisons - Le 19/11/2004 à 14:07 GMT +1

      soupirs ondulés rebondis d'écorces
      qui caressent et frolent
      chevelure folle où le vent fait force

      sous le soleil froid et poignant
      de la saison du sommeil
      l'amour glacé me tient en éveil
      perle de pluie qui se mêle au sang

      larmes rougeoyantes
      en l'automne de ton absence
      emotions chancelantes
      qui attendent délivrance

      un sourire, un soupir à venir
      et l'espoir coloré des feuilles mortes
      un avenir, un désir à unir
      croyance à naitre que les rêves escortent

      je te vois parfois
      adossé au dos d'un arbre
      je t'ai rêvé une fois
      aux reflets d'un candelabre

      que le vent allume le feu
      et mon sang vive mes voeux
      les veines gonflées
      prêtent à exploser
      du bonheur de ton goût
      déposer sur mon cou
      et le son de ta voix
      blottit contre moi

      rebond d'écho
      pour sortir du chaos

      mon amour, mon bel amour
      que j'espère toujours...


    Par : océane, <vent@voila.fr>
    un mont, méditerranée - Le 19/11/2004 à 11:51 GMT +1

       plus exactement, telle est la maxime : "l'absence diminue les médiocres passions et augmente les grandes comme le vent éteint les bougies et allume le feu" .


    Par : elle, <elle@hotmail.fr>
    ?, ? - Le 18/11/2004 à 11:37 GMT +1

       "L'absence éteint les médiocres passions et allume les grandes comme le vent éteint les bougies et avive les brasiers" (La Rochefoucault).
      Sage patience, folie ou espérance


    Par : eclipse, <ciel de nuit>
    ville ?, pays ? - Le 17/11/2004 à 24:14 GMT +1

      entre chat et loup
      entre moi
      toi peut-être ?
      alors entre nous
      dirons nous
      je voudrais te dire
      parfois
      tu me manques
      je ne sais même plus comment


    Par : eve 2004, <eve@voicivoila.fr>
    eden, terre - Le 17/11/2004 à 18:53 GMT +1

       Est-il trop tard, en temps universel ???


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    ailleurs, le présent - Le 16/11/2004 à 20:00 GMT +1

      La poudre du temps me recouvre le visage.
      Avec mon pinceau de la naïveté, caresses, et la poudre du temps pénètre mes pores.
      Un sourire se dessine, léger, dans le coin de ma bouche il porte les rides du rêve.
      Amour et poussière,
      Tumulte atomique,
      Un entre là, d’inconstance éternelle….


    Par : m, <omxcel@hotmail.com>
    Lagos , N - Le 13/11/2004 à 1:04 GMT +1

       J’ai laissé une pièce a ‘ha’. J’espère qu’elle te plait…
      Des sourires amicaux

      Mutilée

      Comme les carcasses a cote de la mer
      Poussant les cris
      De silence au cieux-sable-mer
      Je ne meurs non plus

      Comme les chacals
      Hantant les places
      Desolée-désert-abandonné
      Je ne serai plus seule

      Les chansons de la vie
      Les chansons vivantes
      Gémissent du coeur d'un continent
      Le continent Afrique, le continent
      Trouvé partout, comme les couleurs des yeux foncées

      Je suis mutilée par l'histoire
      Je ne suis non plus mutilée
      Afrique, notre Afrique


    Par : elle, <jeestautre@voila.fr>
    gaia, uni vers - Le 12/11/2004 à 17:10 GMT +1

      D'une carte postale de Gorée

      " Eh toi ! Vieux caillou aux reflets de matin rose
      Aux jardins intérieurs de basalte poli
      Aux caves humides et sombres qui bâillonnaient les cris
      Des fers chauffés au rouge en guise de sursis
      Tes chaloupes font des rides au front de l’océan
      Tes ruelles sont des pièges aux visiteurs surpris
      Des clichés de vacances aux senteurs estivales
      Tes chaloupes font des rides au front de l’océan

      Wolof, mon frère, jeune planteur d’arachides
      Qu’est devenue ta femme ?
      As –tu pu la pleurer ? Comme un chant du Cap Vert…
      Gorée, mon calvaire, la fin de ma vie.

      Lébou, mon cousin, pêcheur de la presqu’île
      Qu’est devenu ton fils ?
      As-tu pu le revoir ? Comme un soleil de mai …
      Gorée, ma misère, la fin de mes années.

      Eh toi ! Vieille île bossue aux parfums de souffrance
      Tes arcades ont la courbe des femmes immobiles
      Des matins d’ambre clair du printemps africain
      Du suc capiteux des ombres du Castel
      Mon île aux vérandas aux senteurs atlantiques
      Aux malheurs étouffés qui remontent aux mémoires
      Mon île aux cachots sombres aux soupirs retenus
      Mon île de « bois d’ébène », mon île de misère

      Peul, mon ami, Foulas, Foulani, Foulbé ou Poulos
      Qu’est devenue ta mère ?
      As-tu pu l’embrasser ? Comme un rêve oublié…
      Gorée, mon histoire, l’entaille de mon destin.

      Toucouleur, fier gardien du fleuve Sénégal
      Qu’est devenue ta fille ?
      As-tu pu l’enterrer ? Comme tes prières d’espoir…
      Gorée, mon chagrin, le bout de mon chemin.

      Eh toi ! Vieille pierre d’océan aux espoirs renaissants
      Aux écoles tranquilles dans la douceur du vent
      Au musée de la mer en vitrines de rêves
      Aux mouillages paisibles en prélude à l’enfer
      A l’abri des murailles de l’océan sévère
      A la saveur flétrie d’une époque maudite
      Ma pierre au poids terrible aux lourdeurs de chaînes
      Aux mouillages paisibles en prélude à l’enfer.

      Et j’écris là moi j’écris sans rien penser
      Dessinant la misère sur mon papier couché
      Et j’oublie mon histoire et j’oublie mon passé
      Dessinant le malheur sur un papier glacé.

      Sèrère, cultives-tu toujours la terre de tes pères ?
      Voyageur Saracolès, fondateur d’empire
      Qu’est devenue ta vie ?
      As-tu pu oublier ? Comme les chagrins d’enfants…
      Gorée, ma référence, l’empreinte de mes pas.

      Diola, l’indépendant, forestier de l’esprit
      Bassari, montagnards, arpenteurs de pistes
      Qu’est devenue ton âme ?
      As-tu pu pardonner ? Comme les charitables…
      Gorée, ma brûlure, le gel de mes veines.

      Eh toi ! Vieille pierre trempée dans l’eau salée
      Aux vagues atlantiques, aux marées d’amertume
      Thierno Seydon Sall, le poète errant
      Coura Sarr, la lingère de la poésie et des crevettes
      Massamba Guèye, le conteur éternel
      Tous ces témoins modernes de la nouvelle Afrique
      Eh toi vieille île rose aux anneaux de métal
      Moi, l’homme blanc, le français,
      Si tu le peux, un jour,
      Puisses-tu me pardonner…"

      Pascal So


    Par : chrispoulette, <basse cour@voicivoila.fr>
    la vieille ferme , gaule - Le 11/11/2004 à 23:32 GMT +1

       et le coq .. il va bien ??? allez amusez vous bien les poulettes !!! cot cot cot...


    Par : maurice, <biloa_maurice@yahoo.fr>
    kribi, CAMEROUN - Le 11/11/2004 à 19:55 GMT +1

       salu je me prènome maurice je vie au cameroun depuis longtemp mais malgrè le dètaile je nose pas vous dire se doc jai besoin mes centiment sont devenus xcologie mais tres fantasmes je fait tout dans la vie je cherche une amour fidel tout et de rien merci


    Par : kabunda, <faustin_mk@yahoo.fr>
    kinshasa, R.D.congo - Le 11/11/2004 à 12:11 GMT +1

       savoir plus sur l'amour sur le maniere et sur votre sujet


    Par : cellequi..., <nous@passé.fr>
    la terre, l'univers - Le 11/11/2004 à 11:24 GMT +1

       D’un 11 novembre au tatah ou l’ironie de l’histoire

      En hommage aujourd’hui à Abou Amar, figure de Résistance

      Hommage à ceux qui ….
      Diop, Diouf, Cissé, Konaté, Inconnu
      Allongés en lignes symétriques –
      Froid échelonnement des croix
      A l’étroit dans le rouge du Tata
      Loin de l’échevellement des danses guerrières
      Loin des familles et loin du cœur
      Loin des chants des nuits d’Afrique
      Au centre des inhumains vestiges

      Hommage à ceux qui …
      Diop, Diouf, Cissé, Konaté, Inconnu
      Ici, 19 - 20 juin 1940
      Echos tragiques, ironie des destins
      Cinq cent tirailleurs –
      Compagnies Sénégal Niger Mali -
      Perdirent le souffle, en plein cœur de leur Vie
      Lignes de mire, appâts pris au piège
      Compagnies à abattre
      Pour défendre cette vieille putain… la mère Patrie
      Demain ? la France sera trahie
      La France, le pays des Lumières !
      Civilisatrice aux pieds de coton
      Riche marchande de bois d’ébène …
      Vendue… Travail Famille Patrie
      Demain…Retonde… wagons de honte
      Reprise de flambeau par les vieilles ombres

      Hommage à ceux qui …
      Diop, Diouf, Cissé, Konaté, Inconnu
      Hommage aux suivants aux muets aux oubliés
      Hommage aux mutilés aux massacrés aux sacrifiés
      Pour Rien, pas même pour une idée
      Rien – si ce n’est la Mémoire
      La violente mémoire des ridicules de l’Histoire








    Par : sekhmet, <BP>
    Pi-Bastit, le même que le tien - Le 07/11/2004 à 19:25 GMT +1

      vois-tu Tahhia
      que ce soit à Al Qods ou à Yerushalayim
      d'un côté comme de l'autre
      si Dieu aimait ses enfants
      ils l'entendraient dire
      "la voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi"
      je porte haut les couleurs de mon sang
      et s'il le fallait je le donnerais à ce frère d'en face pour que cette terre devienne un jardin parfumé
      combien de guerres au nom de Dieu ?
      combien de paix en son nom ?
      alors ne demandons pas à Dieu de sauver Jerusalem
      battons-nous !
      oui
      pour la paix
      jusqu'au bout
      je le répète
      l'important, c'est de ne pas se rendre
      baissons les armes mais ne baissons pas les bras
      ps: ce ne sont pas que des mots
      il y a longtemps
      l'autre d'en face a frappé à ma porte
      je lui ai dit "mon coeur s'ouvre à toi comme ma demeure"
      et cet autre, un jour m'a trahi
      parce que je ne le considère pas "différent" de moi
      je lui reconnais les mêmes droits comme celui de l'erreur
      l'erreur est humaine, n'est-ce pas ?
      en dépassant ma douleur, je fais honneur au Nom que j'ai hérité de l'Orient
      on ne peut combattre pour la paix sans l'être avec soi-même
      Salam Alaykoum ! Alaichem Sholom !



    Par : tahhia, <tahhia@hotmail.fr>
    el ouds, terre promise - Le 06/11/2004 à 11:10 GMT +1

      La résistance, comme métaphore..
      en hommage à Yasser...

      Les frontières de guerre,

      O mon voisin d’hier

      Ont fait de toi, Caïn

      Mon ennemi sans fin


      Au Temple, tes fins stratèges

      Ont mêlé, sacrilèges

      L’amour avec les armes

      Le sang avec les larmes



      Le brouhaha des pierres

      A l’envers du divin,

      Etiole nos âmes fières

      Et nos chants de demain



      De tant d’années d’errance

      De deuil et de silence,

      D’odieuse indifférence,

      Nous vivons en souffrance.



      Farouche héritière

      Du dernier déshonneur,

      La haine s’empare, princière

      Du plus suave de nos coeurs.


      Toi en face toi le même

      Immense cacophonie

      En place d’harmonie

      Quel stratège vainc

      Jérusalem ?



      Lui en face lui le même ...

      Collective hystérie

      Au coeur de Samarie

      O, Dieu, amour divin

      Sauveras-tu Jérusalem ?


      Nous sommes dans la tourmente

      A force qu’on nous mente

      Palestiniens, palestiniennes

      Qui sauvera Jérusalem ?

      CF - 6/11/2004



    Par : sekhmet, <xy>
    xy, xyz - Le 05/11/2004 à 24:36 GMT +1

      salut georges
      pendant que tu soignes ta démarche
      pour ressembler aux héros de cinéma
      il y a des gosses
      à chacun de tes pas
      qui tombent là bas
      à l'ombre des projecteurs
      oui
      à Babylone
      pendant que tu dors la nuit
      on peut entendre cette foutue ville pleurer
      des larmes de sang
      qui se propagent en foyers de haine ardente
      oui à chacune de tes respirations
      d'autres sentent la mort dans leurs poumons
      alors en attendant
      que tu retiennes ton souffle de fumée qui noircit le soleil de tant de mères
      avant que les aveugles ne caressent la lumière
      continue de prier georges
      pour tes mensonges assassins aussi éclatants que l'aurore
      mais prie très fort jusqu'au jugement dernier
      avant que la vérité ne se venge de la nuit
      la guerre enrichit les riches et enterre les pauvres ...d'esprit
      la terre tourne georges ...pour tout le monde
      et le vent avec
      ce n'est qu'une question de temps
      (l'important, c'est de ne pas se rendre comme disait Hikmet
      ne perdons pas espoir même quand il nous lâche)





    Par : jane B., <janeb.@voila.fr>
    bord du ciel, nulle part - Le 04/11/2004 à 21:05 GMT +1

       gainsbourg, je précise...dixit "mauvaises nouvelles des étoiles".." ..."quoi ? de notre amour ne resterait-il que des cendres ?"



    Par : jjjjj, <jjj@jjjj>
    jjj, jjjj - Le 04/11/2004 à 20:52 GMT +1

       gainsbourg, je précise...mauvaises nouvelles des étoiles..



    Par : janeb., <jeestautre@voila.fr>
    ici, là-bas - Le 04/11/2004 à 11:06 GMT +1

      et j'ajouterai en son honneur...

       "Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
      (...)croire aux cieux croire aux dieux
      même quand tout nous semble odieux
      que notre cœur est mis à sang et à feu.."


    Par : chris, <jeestautre@voila.fr>
    ici, ailleurs - Le 04/11/2004 à 11:00 GMT +1

       feint cet amour ? sur la fin me laisse sur ma faim
      méditation en écho à l'ami Serge ..

      "Amours des feintes
      Des faux-semblants
      Infante défunte
      Se pavanant
      Cartes en quinte
      S'édifiant
      Le palais d'un prince
      Catalan
      Amours des feintes
      Seul un can-
      Délabre scint-
      Ille au vent
      Où l'on emprunte
      Des sentiments
      Le labyrinthe
      Obsédant

      Et comme si de rien n'était
      On joue à l'émotion
      Entre un automne et un été
      Mensonge par omission

      Amours des feintes
      Des faux-semblants
      Infante défunte
      Se pavanant
      Etrange crainte
      En écoutant
      Les douces plaintes
      Du vent

      Amours des feintes
      Au présent
      Et l'on s'éreinte
      Hors du temps
      Et pourtant maintes
      Fois l'on tend
      A se mainte-
      Nir longtemps

      Le temps ne peut-il s'arrêter
      Au feu de nos passions
      Il les consume sans pitié
      Et c'est sans rémission

      Amours des feintes
      Des faux-semblants
      Infante défunte
      Se pavanant
      Couleur absinthe
      Odeur du temps
      Jamais ne serai
      Comme avant

      Amours des feintes
      Au loin j'entends
      Là-bas qui tinte
      Le temps
      De ces empreintes
      De nos vingt ans
      Ne restent que les teintes
      D'antan

      Qui peut être et avoir été
      Je pose la question
      Peut-être étais-je destinée
      A rêver d'évasion."


    Par : fleur, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 03/11/2004 à 22:24 GMT +1

      AMOUR

      feins
      fin
      faim

      .....A méditer


    Par : j, <jjj@jjjj>
    j, j - Le 03/11/2004 à 21:45 GMT +1

       raide !


    Par : ange gardien, <lola@tiscali.fr>
    ste foy les lyon, france - Le 02/11/2004 à 17:34 GMT +1

       
      " Les amis entrent dans notre vie pour une raison, une saison ou la vie entière. Si nous arrivons à déterminer, pour chaque rencontre, si nous l'avons faite pour une raison, une saison ou la vie, alors nous saurons comment réagir envers elle.
      - La personne qui passe dans notre vie pour une RAISON :
      C'est généralement pour combler un besoin que nous exprimons (consciemment ou non).Elle est là pour nous aider à traverser des difficultés, pour nous fournir des pistes, nous guider ou nous soutenir, pour nous aider physiquement, émotionnellement ou spirituellement. Cela peut nous sembler une aubaine et c'en est une.
      Elle est aussi là parce que nous en avons besoin. Un jour, sans que nous n'y ayons la moindre part de responsabilité, cette relation fera ou dira quelque chose qui brisera le lien! Peut-être agira-t-elle de telle manière que nous ne pourrons continuer de cheminer à ses côtés.
      Ce que nous devons réaliser alors, c'est que notre besoin a été comblé, notre désir satisfait, qu'il n'y a plus de raison de cheminer ensemble et qu'il devait être temps de se séparer.
      - La personne qui passe dans notre vie pour une SAISON :
      Parce que notre tour est venu de partager, d'évoluer ou d'apprendre. Elle nous apporte un sentiment de paix, ou nous fait rire. Il se peut qu'elle nous fasse découvrir quelque chose de nouveau, ou nous fasse faire quelque chose dont nous nous sentions incapable. Celle-là nous apporte généralement une somme immense de joies. Mais ce n'est que pour une saison.
      - Ceux qui sont là pour la VIE entière :
      Ceux-là nous forgent pour la vie, nous aident à construire nos bases émotionnelles. Notre tâche est d'accepter les leçons, d'aimer et de mettre ce que nous avons reçu et appris, dans les autres relations qui
      émaillent notre vie. On dit que l'amour est aveugle, l'amitié, elle, est clairvoyante.

      Merci de faire partie de ma vie!

      Dans tous les cas :
      Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent.
      Aime comme si tu n'avais jamais été blessé(e).
      Et danse comme si personne ne te regardait.



    Par : blanche neige, <martineàlaplage@hotmail.com>
    forêt profonde, terre du milieu - Le 01/11/2004 à 12:14 GMT +1

       Pour en finir avec les contes de fées

      Blanche Neige s'en remet à son miroir magique qui lui souffle : "miroir miroir suis je bien la plus salope en ce royaume ?"
      en guise de pomme empoisonnée,elle a goûté à l'ivresse des sens. Ses anges, ses démons !!! Blanche-neige est une addictive. Elle aime le noir le rouge et ses nuances écarlates. Elle aime à se perdre la nuit. Elle explore des territoires limites. Elle a eu à faire à la division,ceci explique cela.Blanche neige est lasse de ses sept nains priapiques, mineurs de fond de ses fantasmes.
      Désormais Belle au bois dormant, elle attend le baiser du prince réfugié dans son château de paille, le soulier de Cendrillon dans une main, l'anneau de Peau d'Ane dans l'autre. Elle rêve qu'il fasse d'elle sa vestale ou son esclave mais surtout pas sa reine."Madame rêve.."


    Par : m, <omxcel@hotmail.com>
    Lagos , - Le 01/11/2004 à 2:06 GMT +1

      Allo fleur,

      Il suffit de vouloir combattre, ce sont des paroles puissantes;
      « L'amour fait déplacer des montagnes. »

      Sans doute, je suis d'accord que;
      « Personne n'est ni tout blanc ni tout noir »
      L’humanité ce n’est pas une affaire des couleurs limitées qui nous voyons

      « La vie n'est pas un conte de fées »,
      Ca c'est pourquoi l'espérance, n’existe pas sans l’humanité,
      ni l’humanité sans l’espérance.
      C'est pourquoi l'imagination positive est puissante que des muscles

      La bataille continue
      COURAGE!!!


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    ???, ??? - Le 31/10/2004 à 20:20 GMT +1

      de ma boîte au carré,
      imaginer l'aurore
      et la douceur d'un arbre
      caressée de vent

      réussir à me libérer bientôt
      les chaînes, sont pire que des sangsues
      elles ne meurent jamais
      à la moindre faiblesse elles me sautent dessus
      m'enlassent, la tête me tourne, je crois que l'ivresse est délice
      et pourtant elle me ronge me cloue à la peur
      la carotte sonne le glas
      et l'esprit ambiant préfère s'assujetir à l'argent
      au lieu de croire en l'amour....

      Quelle drôle d'époque, quelle drôle d'espèce
      que ces humains associés dans la deshumanité

      et si nous cessions de croire en nos peurs ?
      Et si nous cessions de leur donner ce pouvoir qui ne tient à rien d'autre qu'à notre croyance ?

      Cesser d'avoir peur pour pouvoir être libre enfin
      parler, écrire, vivre et se taire d'amour
      et sous la cascade de l'évidence rire aux eclats
      en reflet à la goutte glacée de tes delectations
      vivre, presente, à tout jamais...


    Par : fleur, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 31/10/2004 à 15:33 GMT +1

      Pourquoi imaginer la réalité ...
      Pourquoi en crever; personne ne le souhaite ni même votre pire ennemie
      Pourquoi s'engager et prendre le risque de faire des victimes si on est pas prêt à aller au bout...
      COURAGE!!! assumer votre part comme tout à chacun, car personne n'est ni tout blanc ni tout noir
      L'amour fait déplacer des montagnes. Il suffit de vouloir combattre.
      moi ma bataille est finie, je rends les armes...
      Je me suis déjà battue; j'ai déplacé des montagnes,à cette époque mon roi combattait à mes côtés.
      D'une cendrillon il avait su faire de moi sa reine, quelle époque!!!mais c'est fini point d'illusion possible,pour lui je ne suis plus ni cendrillon ni reine.
      Le jour ou il partira rejoindre sa nouvelle reine sera un triste jour, mais la résignation fait aussi partie de ma vie, et tout plutôt que de vivre dans l'illusion.
      La vie n'est pas un conte de fées


    Par : chris, <jeestautre@voila.fr>
    nomade's land, ailleurs - Le 30/10/2004 à 9:52 GMT +1

      il faut aussi reconnaitre que certaines femmes se trompent elles-mêmes sur la nature de l'homme qui partage leur vie... en amour, rien n'est tout blanc tout noir... le sens des nuances, des variations, des contrastes..relativiser..ne pas s'oublier soi...développer le sens du mot "aimer" qui a malencontreusement les mêmes racines que le mot "amer".. cependant, haut les coeurs !! le courrier, s'il en est, a fonctionné aussi à sens unique... ça sert à rien d'imaginer l'idylle..c'est un trompe-l'oeil, une illusion.. derrière les mots, j'en crève aussi.


    Par : rosalie pentecôte, <rosalie.p@hotmail.fr>
    dijon, france - Le 29/10/2004 à 19:57 GMT +1

       un matin.. j'ai revêtu ma tenue de déesse chienne...de vestale.. une ceinture lacée sur le ventre..deux bracelets aux haut des bras.. un autre, six cauris sur une cordelette noire...noué à la cheville gauche...un collier grigri autour du cou..
      je suis ainsi.. à Ses genoux.. je Le vénère..
      il ôte un à un mes artifices.. me déhabille de toute protection.. me domine.. en silence.. ensuite.. je m'allonge par terre à ses pieds.. il attrape la ceinture et la fait voler autour de moi.. léger bruit des perles sur le cuir.. il me caresse avec l'objet sacré.. mes jambes s'ouvrent, corolles..le cuir passe doucement sur mon sexe.. la ceinture est plate, en cuir souple.. petits coups.. une danse.. c'est la première fois entre nous... ma transe m'indique. la marche à suivre.. le corps s'exprime.. l'esprit s'envole.. complète domination.. être domptée.. guidée..je caresse ses pieds.. mes yeux voient au travers du monde...les caresses du cuir sur mon corps entier..Lui, Son attention, Sa grandeur.. cesser de vouloir.. cesser de renoncer.. se donner.. s'abandonner aux pulsions réciproques..
      une danse d'amour.
      ensuite.. il a pris le bracelet de cauris.. .. il a appuyé sur mes lèvres ... un anneau invisible .. les mots glissaient.. il a chanté .. c'était magnifique.. j'ai un peu crié.. douleur plaisir.. il a cessé ce geste et enfilé en moi un à un les six cauris ... recevoir.. se donner.. une jouissance d'une subtilité inouïe... ses pieds ont caressé mon sexe.. je me suis frottée à Lui...j'ai joui de l'attente.. du manque et de sa résolution.. j'ai joui de sa proximité...
      alors... il m'a pénétré ...il m'a donné sa force, sa tendresse, sa masculinité, sa fougue, sa vigilance, son autorité, sa douceur, sa brutalité.. je L'accueille...je renonce à l'assouvissement forcené des sens...j'accepte leur asservissement.. leur dépendance à Son égard..je suis.. comment dire.. troublée...est-ce cela l'amour ?


    Par : fleur, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 29/10/2004 à 19:41 GMT +1

       L'amour aussi intense soit-il, ne doit pas faire souffrir. Un amour comme George Sand et Musset ont vécu, même s'il a été fort, ne m'interesse pas. Vivre un amour par courrier je n'en veux pas. Un homme qui me trompe, non plus.
      je laisse ces hommes à celles qui pensent que tromper ne signifie pas, ne pas aimer.


    Par : la même, <jeestautre@voila.fr>
    pont saint esprit, l'amer - Le 29/10/2004 à 10:43 GMT +1

       pfff.. tout ceci arrive bien tard.. longtemps que la guerre a cessé faute de combattants... tout est fini oui fini.. FIN... faim FAIM...pas plus facile ici qu'ailleurs...la bulle est hermétique... tant qu'à moi, je pleure du sang.. et ça.. c'est pas du cinéma.


    Par : un chat errant, <lamaisonduchat>
    katmandou, la nuit - Le 28/10/2004 à 24:19 GMT +1

      ce silence qui nous sépare
      cette indifférence qui s'installe
      chaque jour davantage
      et puis l'oubli
      qu'ai-je fait de ma promesse
      je ne m'en souviens plus
      que restera t'il à la place
      je ne sais pas
      je sais seulement que le mépris n'abimera ce qu'il me reste de toi
      sans doute parce que je t'aimais comme tu ne m'aimais pas
      enfin je ne sais pas
      je ne veux plus savoir




    Par : powerflower, <fhlqyrh qmfhqm>
    gmgjsmgjurzçptjg, leschamps - Le 28/10/2004 à 21:32 GMT +1

      musset 1 - sand 0
      musset 1 - sand 1
      ...
      c'est le remake de la guerre des roses
      et si on parlait d'amour...


    Par : narcisse qui passait par là, <perso>
    ici et là, par ci par là - Le 28/10/2004 à 20:54 GMT +1

      il y a des mots qui sentent faux
      moi qui croyais que toutes les fleurs étaient belles
      décidément vous avez raison
      les apparences sont vraiment trompeuses !
      on ne peut déjà se fier au coeur
      si de surcroît
      on ne peut même plus se fier à nos yeux
      la Georges doit se retourner dans sa tombe
      si seulement elle avait pu vivre jusqu'à votre éclosion
      sans doute lui auriez-vous appris comment ne pas mourir de chagrin ?





    Par : idem, <idem@voilà.fr>
    idem, idem - Le 28/10/2004 à 19:26 GMT +1

       et bonne fête à tous les narcisse !!!


    Par : fleur, <jeestautre@voila.fr>
    ici, aujourd'hui - Le 28/10/2004 à 15:24 GMT +1

       à celle qui sait... voeu pieu de la part de Musset ... lui qui a brûlé son âme dans la quête de l'amour absolu.. et, dans la foulée, celle de certaines femmes.. dont Georges Sand, autre grande romantique.. de sa tombe, elle s'en souvient certainement.. il s'aimèrent, s'adorèrent ..il n'empêche.. fièvre, ivresse.. ou désespoir.. il la trompa sans vergogne.. la brutalisa.. ils finirent par ne plus pouvoir que s'"écrire"... à nouveau je le dis : ne pas se laisser piéger par les apparences et les projections.. préserver l'équilibre .. c'est votre carte maitresse.. votre atout.. garder confiance... d'abord en vous.



    Par : étoile, <lilabelle@voila.fr>
    ici, partout - Le 27/10/2004 à 16:14 GMT +1

       Te voir le plus possible
      et s'aimer seulement,
      sans ruse et sans détours
      sans honte ni mensonge,
      sans qu'un désir
      nous trompe,
      ou qu'un remords
      nous ronge,
      vivre à deux
      et donner son coeur
      à tout moment [...]

      A. De Musset


    Par : estelle, <estellemalange@yahoo.fr>
    ici - bas, - Le 27/10/2004 à 11:53 GMT +1

      "j'ai l'honneur de ne pas te demander ta main "...
      l'Amour a tant de formes...à mille kilomètres comme à deux mètres l'un de l'autre... "je" plus "je"... "toi" plus "moi" ...quel "nous" ? deux individus au singulier..ou bien.. "je" plus "ils" ou "il" plus "elles".. passion, douleur, admiration, respect, tendresse.. à sens unique .. "laisse-moi t'aimer"..ou bien "je me laisse aimer"...déni.. désir.. rêve... il peut, bien sûr qu'il peut... être vécu pleinement au quotidien.. une chose est certaine... certains quotidiens - en l'occurence, ce serait être dupe que de penser qu'un tel "projet", qu'une telle envieexiste ... sont inimaginables, hors de propos, rien à voir .. d'autres méritent d'être travaillés, améliorés, consolidés, redéfinis...Toujours se méfier des idées reçues...


    Par : fleur du nord, <desert rose>
    le jardin parfumé, mille et une nuits - Le 26/10/2004 à 21:40 GMT +1

      l'amour...
      petite fleur du sud

      chacun vit l'amour comme il le sent
      certains pansent l'amour avec les mots
      d'autres pensent les maux avec l'amour
      les mots ne sont qu'instruments
      le chef d'orchestre reste toujours l'amour
      l'essentiel est de ressentir
      non ?


    Par : fleur, <loulou@voila.fr>
    montpellier, - Le 26/10/2004 à 19:56 GMT +1

       personne n'est dupe de toutes ces belles paroles. Il est beau de savoir manier les mots mais vivez votre amour, cela vous apportera plus de bonheur (ou de malheur). Confrontez vous au quotidien.


    Par : lautre, <jeestautre@voila.fr>
    ici, maintenant - Le 25/10/2004 à 22:06 GMT +1

       et bon anniversaire à tous les rimbaldiens !! sortez des clichés ! ne souriez pas ! ne souffrez pas ! soyez des voleurs de feu ! "l'homme aux semelles de vent" vous saluent bien, mesdemoiselles les pleureuses !!!


    Par : lautre, <autre@voila.fr>
    quelque part, partout - Le 25/10/2004 à 21:53 GMT +1

       "il passait parfois sans prévenir.. me toisait.. me liquidait du regard..me liquéfiait.. il guettait les traces d'autres...ça oui, dans mon corps, dans mon lit, il y en eut à cette époque-là !!! Je n'attendais que Lui.. sa présence.. sa froideur de glace...son détachement, sa lucidité.. sa "férocité"..il jouait avec mon désir.. et avec mes nerfs.. en adepte de Sacher Masoch, j'aimais la flagellation psychique qu'il m'imposait alors.. j'aimais ses paradoxes.. je devenais moi-même dans ces minutes-là.. offerte totalement disponible.. sans attente autre que cet "instant-là", cet instinct là.. qui nous attirait l'un vers l'autre.. sans tendresse.. sans baiser doux.. sans simulacre ou tout ce qui se fait "quand on est amoureux".. en toute vérité nue..brute et magnifiquement exaltante.. ce fut un long apprentissage.. ne pas souffrir de cela, concevoir cette relation dans toute sa splendeur .. assumer le fait que c'est justement cela qui me faisait si terriblement le désirer..hormis cela, je l'appréciais... pour sa force mentale, l'aide qu'il m'apportait dans ma quête bancale à me tenir"debout", digne dans la tempête.. la stimulation que sa propre attitude engendrait chez moi : être exigeant(e) avec soi-même..dépassée l'idée de possessivité.. de jalousie.. de compromis.. aller toujours plus loin en quête de vérité.. du coup, l'écriture soigne...
      au début, souvent j'étais furieuse contre lui..vexée frustrée.. j'en suis venue à le plaindre de ce handicap.. de ce malentendu..mais au moins est-il à l'abri des simulacres.. savoir l'entendre à demi mots me comblait...illusion peut-être.. je tentais par mon alchimie imaginaire de lui transmettre un peu de ma chaleur humaine.. un peu de ma compassion... un peu de l'amour qu'il porte en lui mais a tant de mal à EXPRIMER.. de soigner le mal à la racine...quelqu'un de différent oui.. peut-être un peu facile aussi.. user et abuser... "ne pas se mouiller" (mon grand reproche généralisé..)
      oui.. je l'aimais, d'un amour aux formes multiples... "imaginaire", "idéal",fantasmé", "intersticiel", irrationnel, spirituel, corporel..ivre... d'un amour "désespéré".. sans aucun des clichés de la relation "amoureuse".. jamais de choses vues convenues..."o dieu, pardonnez nos offenses !"... mais je vous comprends o comme je vous comprends.. courage, la vie est devant !


    Par : saya, <sakurablue2003@yahoo.fr>
    - Le 25/10/2004 à 12:33 GMT +1

      chui ds le mm cas ke toi é on ma conseiller de nékouter ke mon coeur alor fé pareil... je c ke sa aide pa beaucou mé c mieu ke rien du tout


    Par : emy, <nicosaugues@tiscali.fr>
    ST CHAMOND, france - Le 25/10/2004 à 12:31 GMT +1

       L'amour est un sentiment qui nous fait toujours avancer plus loin. Ainsi on franchit toujours plus de limites pour prouver notre amour à quelqu'un. On peut perdre la raison et se laisser aller à de nouvelles expériences. Nicolas pour toi je suis capable de te suivre ou tu veux. L'amour c'est de ne pas trop réfléchir pour prendre une décision! Mon bb je t'aime!


    Par : mymy, <mahassine2@hotmail.com>
    rabat, maroc - Le 24/10/2004 à 23:56 GMT +1

       salut,
      je suis une fille de 21ans de rabat mon hustoire est la suivante:
      à l'age de 18ans j'ai rencontrer un type qui est devenu mon fiancée par la suite en étai tellement amoureux l'un de l'autre qu'on se séparer jamais et lui il étais trop amoureux parfois de mes parents méme.
      bref, il y a un an de cela il m'avais battu et on a rempu a cause de ça... mais depuis une semaine en a coimmencer a se parler et sces tous le passer qui reviens pour nous deux mainteneant mon probléme c'est que mes parent ne veulent pas entendre parler de lui et j'ose méme pas oborder le sujet
      alors se que je demande s'il vous plait de m'aider je m'écroule et je sais plus ce ke je dois faire ni la solution a tous cele
      et merci à l'avonce


    Par : lautre, <autre@voila.fr>
    ailleurs, nulle part - Le 24/10/2004 à 1:18 GMT +1

       bonjour omexcel .. you are the best...
      oh ! humains associés qui vous comprenez si peu.. si mal..
      cessez de croire.. plus personne qui aimer.. personne qui admirer !!! du vent du vent.. des yeux de loup... autre chants.. ne me faites pas croire en ma culpabilité... EDIFIEZ vous vous-mêmes... je ne serai pas à mon tour le "dindon de la farce".. je ne serai pas cette autre.. pianiste.. poète.. sculptrice ou bien dompteuse.. je ne serai pas celle qui détruit le bel équilibre artificiel... continuez le simulacre des fées..la seule vraie importance est ce qui nous précède.. ce que nous engendrons.. ici maintenant.. des petites âmes qui aiment leurs papas...
      bonne vie


    Par : morgane, <sakurablue2003@yahoo.fr>
    - Le 23/10/2004 à 16:08 GMT +1

       Il est tard mais moi je ne dors pas
      Le pourquoi je ne le sais pas moi-même
      Mais j'ai peur de quelque chose


      J'ai peur d'avoir gâché ma vie
      D'avoir laisser passer des personnes importantes
      J'ai peur de moi et de moi seulement


      Peur d'avoir pris les mauvaises décisions
      Mais c'est un mensonge tout cela
      Car c'est de moi que j'ai peur


      Je ne veux pas voir la vérité
      Et je demande de l'aide aux mensonges
      Je me demande bien quelle sera la fin
      Mais je ne veux pas le savoir


      J'ai peur d'avoir était trop dure
      avec les gens que j'aime
      J'ai peur que ma vie ne soit un échec
      Une vie sans amour, sans sentiment,
      sans vérité
      Mais j'ai peur
      Oui peur de moi
      Et seulement de moi


    Par : m, <omxcel@hotmail.com>
    Lagos , Nigeria - Le 23/10/2004 à 6:07 GMT +1

      L’âme réfléchi

      Je me cherche
      Dénuée devant le miroir
      Je cherche partout pour l’humaine
      L’homme

      La réflexion des mes yeux
      Je vois la réflexion de mes yeux
      Paraissant que ceux d’un un autre

      La vérité, c’est moi qui peux me voir du loin,
      Devant le miroir
      Reconnaissant au même temps la réflexion derrière

      Où me trouve-je ?
      Dans la tête ? Le cœur ?
      Partout ?

      Mon esprit s’élève comme les aigles


    Par : lautre, <autre@voila.fr>
    ailleurs, nulle part - Le 22/10/2004 à 20:40 GMT +1

       de la relativité ...
      mon homme est mort une nuit d'hiver ... 30 ans... la vie devant soi !! il aurait mieux fait ce soir là d'aller baiser ailleurs, niquer, troncher, s'éclater plutôt que seul mesurer la démesure de sa vie... il aurait pu.. si seulement.. c'est trop tard ... dès la minute qui suit... mon homme est mort une nuit d'hiver.. et moi je n'étais pas là, ni elle, ni elles... on était trois veuves à son incinération.. laquelle a-t-il le plus aimé ? foutaise !!


    Par : autre, <autre@voila.fr>
    ailleurs, la terre - Le 22/10/2004 à 20:30 GMT +1

       "Ah ! combien peu de choses savez vous de la félicité des hommes, vous autres, âmes bienveillantes et confortables ! Car bonheur et malheur sont deux frères jumeaux qui, ou bien grandisent ensemble ou bien demeurent petits (..)" (N.)


    Par : audrey de12f62, <cdelefosse@3hetmail.com>
    non je ne le dit pas, france! - Le 20/10/2004 à 17:09 GMT +1

       voila c trouver un amour tu te connertra et puit en se momen il ne se connecte plus puis voila je suuis dessu de moi! sasha je tm de ttt mon coeur c que mon cheri a moi t a personne dotre!! je tm et sa u doit le savoir aller va je te laissse jesper que tu va bientot te reconnecte mon cheri car la tu me menque de tros tu pe po savoir!


    Par : ochun..., <ochun666@yahoo.fr>
    mtp, - Le 20/10/2004 à 7:22 GMT +1


      "Aimez le aimez le ! Ce qu'il a pu peut-être prêter à d'autres, jamais il ne VOUS l'a volé.Il est assez riche pour cela. Il vous respecte, il préserve VOTRE vie commune... il ne s'agit pas de double vie mais d'une autre forme de respiration...Il est LIBRE et VOUS avez la chance d'être au coeur de cette liberté... vous en avez le courage aussi... Ca vaut le coup.. cet homme est exceptionnel.
      Quand à moi, être de papier et d'illusions, piégée par l'électronique version de mes amours imaginaires, je me retire... "


    Par : miette, <titemiette@yahoo.fr>
    le coeur, les battements - Le 17/10/2004 à 20:39 GMT +1

      se confier
      se mettre en boule dans la courbe d'un O
      laisser la caresse couler
      et dans les mots
      tout doucement
      s'entrelacer
      s'enaserrer
      de la nasse
      qui poisse

      les écailles libérées
      ventres à l'air
      quadrupés
      phénomène
      rare
      car la rareté
      est aujourd'hui
      conditionnée

      question d'hygiène
      faut pas pleurer
      sauf comme les saules
      qui
      en leur bras perchés
      se balancent
      de mésanges en mésanges
      chatouillés
      caressés et pincés
      de leurs doigts délicats
      qui ne font que passer
      pour l'éternité


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    parlà, parici - Le 17/10/2004 à 20:26 GMT +1

      le sourire passé
      caressé
      effleuré
      le sourire
      avec ou sans dents
      les yeux ouverts ou fermés

      le sourire
      avant rires, après rires
      un soupirs

      des frissons
      pour un sourire
      qui va sans dire... 


    Par : issaka diarra, <koloba_kari@hotmail.com>
    BAMAKO, mali - Le 16/10/2004 à 13:04 GMT +1

       
      je suis fou d'aimer mais j'ai peur d'etre decu

      l'amour est comme un virius


    Par : issaka diarra, <koloba_kari@hotmail.com>
    BAMAKO, mali - Le 16/10/2004 à 13:02 GMT +1

       
      je suis fou d'aimer mais j'ai peur d'etre decu

      l'amour est comme un virius


    Par : issaka diarra, <koloba_kari@hotmail.com>
    BAMAKO, mali - Le 16/10/2004 à 12:31 GMT +1

       

      je vivais avec une fille que je l'aimait beaucoup, mais elle m'a abandonne, je suis seul maintenant et je souffre, je cherche quelqu'un qui peu me soulage


    Par : TocToc, <door#????>
    - Le 14/10/2004 à 21:44 GMT +1

      Hello, I love you
      ne me diras-tu pas ton nom ?
      je t'ai tant attendu que je ne m'en souviens plus
      je sais seulement que je l'aime


    Par : martine, <cabola@voila.fr>
    lyon, france - Le 14/10/2004 à 20:33 GMT +1

       Pour A-L D

      Notre rencontre ; un feu d'artifice
      ensuite la découverte, l'emerveillement
      la routine jamais
      le quotidien imprevisible.
      tous les jours je te découvre,
      tu me surprends pour le pire parfois
      souvent pour le meilleur



      Tes longs doigts noirs se mêlant à ma peau blanche,
      Rien n'est plus beau pour moi que nos doigts qui se croisent, nos jambes qui s'emmèlent
      ton regard posé sur moi en silence mais qui en dit plus que tous les mots d'amour
      ce regard me suffit et me nourrit pour la journée


    Par : mmaani, <mohssin_11@htmail.com>
    casa, maroc - Le 13/10/2004 à 16:17 GMT +1

       salut ca va moi ton ami


    Par : saya, <sakurablue2003@yahoo.fr>
    - Le 13/10/2004 à 14:58 GMT +1

       commen faire pour reconquérire un ex qu'on aime encore?


    Par : stephanie, <laposte.net>
    - Le 12/10/2004 à 9:28 GMT +1

       ce que je recherche en amour c'est la tendresse de l'autre


    Par : ninie, <la poste .net>
    falaise, - Le 12/10/2004 à 9:26 GMT +1

       



    Par : ali, <ali.louni@voila.fr>
    rennes, - Le 07/10/2004 à 22:15 GMT +1

       Chaudasssssssssssssssssse



    Par : Cyclone_Mortel, <kmartineau73@hotmail.com>
    Laval, Canada - Le 06/10/2004 à 22:12 GMT +1

       Bonjour a vous, vous savez je passe des moment a la fois joyeux et a la fois si triste que j'ai le gout de lacher prise et de mourrir.J'apprend que je suis enceinte de 8semaine et 2jours.J'en parle a mon conjoint qu ies en prison pour m'avoir battu a maintes reprises.Il dit qu'Il change parce que il m'aime du plus profond de son coeur.Au debut il dit qu'il veut cet enfant un autre jour c la pagaile il le veux plus car il pense que j'aimerais que le bébé et auj il me rappele pour me dire que cet enfant es la meilleure chose qui puisse lui arriver mais qui veux que j'y pense parreil est-ce normal? et si je veux le garder et il veu le garder aurais-je des chance qu'Il me batte plus jamais?


    Par : coyottegirl9084, <coyottegirl9084@aol.com>
    piennes, frances - Le 06/10/2004 à 19:47 GMT +1

       seule devant mon miroir...
      pas facile d'affronté la vérité...
      au fond de mon regard...je ne suis plus la petite fille que j'ai étais avant.
      Se referme mon livre de mon conte de fée.


    Par : o, <omxcel@hotmail.com>
    Lagos, Nigeria - Le 02/10/2004 à 24:53 GMT +1

      L'amour est comme l'océan a la plage.

      L'eau ne change jamais. Le sable ne deviendra pas autre chose.
      Mais, la vie restera vivifiant car l'eau et le sable se juxtaposent, toujours comme amis, toujours comme lutteurs, évidemment comme des enamoures


    Par : c.fleury, <ochun666@yahoo.fr>
    montpellier, france - Le 02/10/2004 à 16:17 GMT +1

       Apologie du regard


      A Friedrich Nietzche
      Le gai Savoir


      -2-
      Mon bonheur

      « Quand je fus là de chercher
      J’appris à faire des découvertes ;
      Depuis qu’un vent fut mon partenaire
      Je fais voile de tous vents. »

      Ton regard Métaphore
      Me transporte
      Me centre
      Et m’assimile
      Nulle volonté de puissance
      Ne s’y infiltre
      Ton regard induit..
      La juste répartition…
      L’équilibre
      Relatif. L’Entre -deux
      Des Fonctions….vitales

      Ton regard ne me désarçonne plus
      Je l’accueille
      Je le chevauche
      Et il m’emmène, rieuse, au galop
      Vers les prairies lunaires
      Les sols d’or et de granit, les cieux
      Lorsque Tu me recueilles
      Au Milieu
      Au plus Vrai, au plus Profond
      Là où rien ne peut tricher…
      Mon âme chante
      Et Te louange

      Ton regard me rompt à la Respiration

      -12-
      A un ami de la Lumière

      Si ne veux que s’émousse
      L’acuité du regard et du sens
      Traque le soleil dans l’ombre

      Au creux de mes nuits
      Tes pas dans mon sommeil
      Ta voix

      Ton regard m’illumine
      Est-ce cela l’Amour ?

      Lorsque tu te racontes
      Tes yeux rient
      Tes souvenirs volettent
      J’aime l’Attention de ton regard
      Ou sa Tension… selon…

      Parfois.. Tes yeux me parlent un autre langage
      J’ai vu.. tes pupilles… horizontales…
      Phosphorescentes…J’ai vu…
      Feu ardent… incandescence
      J’ai vu…

      -21-
      Orgueil

      Ne t’enfle pas : de peur que tu n’éclates
      A la moindre piqûre


      Déséquilibre global ?
      Ton regard en colère
      Surprise déception
      Ta quête de vérité
      Ton désarroi…
      Ta parfaite bienveillance.

      Lorsque Ton regard
      S’abandonne
      Je L’accueille
      Comme une récompense

      -30-
      Le Prochain

      Proche, le prochain m’importune
      Si, loin de moi, il ne s’élève dans les hauteurs
      Comment deviendrait-il mon étoile ?


      Ton regard
      A la dérobée
      Vérifie
      Chercher à te convaincre
      A te surprendre
      A te séduire
      Est vain

      Mon Ambition ?
      Tenter
      L’honnêteté profonde
      Je m’y emploie.
      C’est autre chose
      C’est écailleux

      Ton regard me révèle.


      C.Fleury
      29.09.2004



    Par : o, <omxcel@hotmail.com>
    Lagos, Nigeria - Le 30/09/2004 à 15:16 GMT +1

      Je t'aime en;

      Yoruba: Mo feran re


    Par : jojo, <ricamarie>
    - Le 30/09/2004 à 10:31 GMT +1

       je recherche une femme


    Par : itinérant(e), <boîte postale>
    mon pays ? - Le 29/09/2004 à 18:45 GMT +1

      non il arrive que l'amour, si fort en nous entre nous, ne suffise pas
      il arrive que l'un de nous ait peur de tant d'amour en nous entre nous
      alors parfois l'amour perd mais ne se perd pas.


    Par : lio, <lio>
    ilo, loi - Le 29/09/2004 à 2:06 GMT +1

        L'amour n'est-il pas plus fort que nous?
      Que tout?



    Par : morgane, <sakurablue2003@yahoo.fr>
    carcasonne, france - Le 28/09/2004 à 22:14 GMT +1

       mé mon coeur est briser, coment voulez vous ke je trouve une réponse? de toute facon, dans les deux cas je suis perdante des être ki me son chère
      si je le choisi lui, je per ma famille ki a toujour été la pour moi
      si je les choisi eux, je per l'homme ke jaime depui maintenen plus de 6ans et ki je c lui ossi maime
      il men veu vraimen de lavoir laisser san esplikation, je ne peu plu lui en doner c tro tar il me haie a leur ki lé et je compren sa réaction.


    Par : pseudo, <pasici>
    partout, - Le 28/09/2004 à 20:37 GMT +1

      Morgane
      la réponse est dans ton coeur
      ouvre le
      il te dira qui tu aimes


    Par : morgane, <sakurablue2003@yahoo.fr>
    carcasonne, france - Le 28/09/2004 à 19:55 GMT +1

       bonsoir, je sui tomber sur votre site et je vous écri en éspéran ke kelkun poura maider, me conseiller, car je suis complétemen perdu je c plu koi penser, je ne distingue mème plu le bien du mal !!
      bref voila mon histoire :
      jai aimer un garcon depui 6 an dont je navai aucun contact, un jour on sés croiser, on a fai conaisance et ma encor plus plu, et c t réciprok.
      nous sommes sorti ensemble, je laimais, il maimais, malgrè c crise de jalousie, g t prète a tou pour lui et il me la prouver a son tour kil tener a moi.
      ma famille été o couran, et la sienne ossi alor nou étions bon a marier. g t o ange et il lété encor plus ke moi mé seulemen ma famille a bruskemen changer davi en me posan un ultimatum: lui ou eux.
      je ne savai plu koi faire, ni ki croire, g t totalemen perdu. on ma touner le cervo en me disan ke c t pa un mek bien, ke je trouverai mieu, g fini par croire ma famille et a casser notre couple o bou de 10 moi de bonheur. javai la haine, la rage, jen veu a mor a ma famille sela fai 2 moi ke g mi terme a cette manifik hitoire en brisan son coeur et le mien par la mème occasion, je laime encor je sen les sentiment en moi ki fon surface lorske je lé apercu , mé le problème c ke je ne sait pas se ke lui ressen pour moi a cette heure ci.je lévite parce que je c ke jaurai tro mal en le voyan aider moi svp

      morgane


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 27/09/2004 à 16:55 GMT +1

       Faites attention au temps
      Il temporise l'amour
      Le fait rentrer dans son reflet de nuit
      Chemisette de soie

      Pour le jour il lui met des roses
      au vase
      et lui donne un cadeau d'anniversaire
      En temps et en heure

      Attention au temps
      Il dit : "et bien ! il serait temps d'avoir des enfants !"
      la tension du temps
      Il nous fait avoir peur
      nous limite, nous angoisse

      temps, espace
      faites moi une petite place...

      La tention du temps...
      Il voudrait ranger l'amour
      Dans de petites boîtes
      Et les cacher sous terre

      Nous réfléchissons en heures
      en jours
      en congés payés
      en vacances de noel ou de pacques
      en réveil matin
      en contrat de travail

      Alors que nous devrions réfléchir en amour...

      Et ceux qui n'y croient pas ou ne le veulent pas
      c'est qu'ils ont peur
      la roue du temps est écrasante
      la peur au ventre, omniprésente

      Qui préfère sentir le temps passer sur soi à sentir
      l'amour couler en soi, hein, qui ?

      Laissons le partir
      Laissons le ne pas être
      Et chassons les peurs qu'il écrit dans nos coeur

      Puisque le temps...

      n'existe pas...


    Par : Lorah, <lloorraahh@tele2.fr>
    Strasbourg, France - Le 26/09/2004 à 15:19 GMT +1

       Je t'ai demandé si tu m'aimais bien,
      Tu ma répondu non...
      Je t'ai demandé si j'étais jolie,
      Tu ma répondu non...
      Je t'ai demandé si j'étais ds ton coeur,
      Tu ma répondu non...
      Je t'ai demandé si tu pleurerais, si je partais loin,
      Tu ma répondu non...
      Donc j'ai commencé à marcher ...
      Et tu as attrappé ma main et tu m'a dit :
      Je ne t'aime pas bien, mais JE T'AIME...
      Tu n'es pas belle, tu es magnifique ...
      Tu n'es pas dans mon coeur, tu es mon coeur ...
      Et je ne pleurerais pas si tu pars, mais je mourrais ...


    Par : Anogue, <lecompte_sylvain>
    ..., ... - Le 25/09/2004 à 23:00 GMT +1

       MONTAGNE HUMAINE


      Tes trous !
      Tes blessures et tes rides, tes fissures et tes pièges
      Ont aimanté ma vie...

      Comme jamais je ne le fus jusqu'ici!

      Chacune de tes lignes de fuites !

      Chaque brèche enfouies au creux de ton ombre !

      Incite mes doigts à m'enfoncer en toi

      Invite mon corps
      A épouser toutes tes formes !

      A te recouvrir
      De chair et de sang !
      De souffle !
      ...Et de sueur mêlés, et tes bras,
      Si difficiles à atteindre, parfois!

      Me hissent sans cesse vers les étoiles !

      Pousse l'être intérieur que je suis toujours hors de moi-même et m'attire !

      Jusqu'aux sommets de l'Irréversible.


      Comme la face cachée des cîmes
      Aimante et foudroie le regard d'une fée

      Que la beauté-même
      Des Hauts Lieux

      N'aura
      pas su épargner....


    Par : gg, <.>
    - Le 23/09/2004 à 23:16 GMT +1

      un beau jour
      un jour de beau temps
      tu as frappé à ma porte
      après que tant d'autres se soient refermées
      en répondant à tes maux
      par d'autres "non merci on a déjà donné"
      je t'ai dit
      entrez
      asseyez vous
      quel bon vent vous ramène ?
      tu m'as répondu
      le vent de l'amour
      je t'aime parce que je t'aime et voilà tout ...
      et soudain
      le chant des oiseaux


    Par : miettepagrande, <titemiette@yahoo.fr>
    dedans, dehors - Le 22/09/2004 à 20:42 GMT +1

      l'amour....

      l'amour, l'amour, l'amour....

      l'amour ?

      Ah, oui, l'amour !

      ------------------------------

      obssession de l'amour absent
      ignorance de l'amour omniprésent

      ouvres les yeux,
      et ruissèleront tes iris aux bords du ruisseau
      l'amour, partout et en chaque être
      il n'y a pas d'exemplaire unique,
      car l'amour est un tout

      l'amour sans servitudes
      l'amour sans béatitude
      l'amour, simple évident
      qui ne se lasse pas
      de sans cesse
      retourner à sa source

      flotte
      omniprésent oui
      flotte, et inonde mon visage
      pour glacer d'absence
      la caresse et le rameau de printemps
      qui fera fondre l'om gelé
      et le ruisselera
      enfin
      dans le lit d'amour

      et ce plaisir
      sans cesse
      de retourner à notre source

      Amour


    Par : Géraldine, <.>
    - Le 21/09/2004 à 19:15 GMT +1

      21 septembre
      journée internationale de la paix

      j'ai passé quelques frontières
      et en regardant vers le ciel qui n'en connaît pas
      j'ai vu cette colombe avec de plus en plus de plomb dans l'aile
      mais j'ai vu aussi sur les balcons le drapeau de la paix
      alors je veux croire
      LIBERTE EGALITE FRATERNITE

      ces mots ne doivent pas être seulement des valeurs
      mais un comportement
      c'est ce que nous devons apprendre à nos enfants
      apprendre c'est aimer
      il n'y a pas de paix sans amour...

      pour finir
      à toi qui cherchait le pourquoi de mon amour chez un diplômé de chez Freud
      je t'envoie ce poème

      "Je t'aime parce que je t'aime et voilà tout
      et de t'aimer j'en arrive à ne pas t'aimer
      et de t'attendre alors je ne t'attends plus
      mon coeur peut en passer du froid à la brûlure.

      Je ne t'aime que parce que c'est toi que j'aime,
      et je te hais sans fin, te hais et te supplie,
      et la mesure de mon amour voyageur
      est de ne pas te voir, de t'aimer en aveugle.

      Et si, lumière de janvier, tu consumais
      ton rayon cruel, et mon coeur tout entier,
      me dérobant la clef de la tranquilité ?

      En cette histoire je n'arrive qu'à mourir
      et si je meurs d'amour, c'est parce que je t'aime,
      parce que d'amour, je t'aime, et à feu et à sang."

      La centaine d'amour - Pablo Neruda











    Par : christine, <cabola@voila.fr>
    lyon, - Le 19/09/2004 à 16:15 GMT +1

       Aimer c'est tout partager, c'est faire des concessions qui n'en sont pas. C'est vouloir passer du temps avec toi, parler de tout , de rien, de choses importantes. T'écouter quand tu en as besoin, être ta confidente.
      Pour moi c'est ça aimer.
      Alors soit on a pas la même vision de l'amour, soit tu ne m'aimes plus


    Par : lio, <domf>
    modf, fomd - Le 18/09/2004 à 15:29 GMT +1

        J'ai une plante à la maison.

      Je l'arrose de temps en temps, elle survit.
      Pas d'engrais naturel, pas de lumière directement...
      filtrée par ses compagnes de la fôret.

      Le jour ou je ne l'aimerais plus elle fera ce qu'il me reste à faire.
      Un ami en a peur.

      Un autre la connaît déjà.

      Et la famille, n'en parlons pas.

      J'avais un chat aussi, puis des poissons, un furet...
      mais ils ne coulent plus de fluide en eux,
      c'est ainsi le sens de la vie,
      ils se recomposent, un peu par-ci, un peu par là...ce n'est que de la matière qui réagit aux forces que l'on s'efforce de découvrir, mais de ne jamais perturber, on le peut pas.

      J'avais des dents de lait mais comme mon chat à tout bu, alors j'enlève celles de la sagesse.
      Il me restera les prothèses splendidement accrochées par la main d'un homme que je connais à peine.

      D'autres m'ont sauvé un bras et la tête aussi parfois, que là encore je connaîs à peine.
      Je ne sais pas si un jour ces pensées nous survivront mais voyez vous... que notre esprit sera encore là pour tenter de définir ce que enfermé à la relation d'un ordinateur on ne peut pas connaître...

      Mais si, je vous aime.

      C'est aps ça l'amour?
      Is.



    Par : yahamami, <sdf>
    - Le 18/09/2004 à 9:37 GMT +1

      mon Amour
      profite de mon coeur et goûtes-en secrètement le bonheur
      vois-tu
      je te fais roi jusqu'à la fin de son temps
      tandis que tu règneras sur ce bout de chair qui me tient debout
      je te regarderai au loin
      j'applaudis déjà
      apaisée je le suis
      pour la paix je me donne
      de Al Qods à Santiago
      la paz al corazon
      je te donne
      jouis de ton couronnement
      au regard du temps, tu n'es que le roi d'un instant
      celui des cerises
      si tes regrets rendent tes nuits trop denses
      un libstu mikh mit varer libe
      to kum tsu mir
      los fun ojg arop a trer
      zingen veil ikh dir a lidele
      chut
      ferme les yeux
      tu sais si bien le faire
      je veux dormir maintenant
       


    Par : lio, <lio@>
    ilo, loi - Le 17/09/2004 à 22:06 GMT +1

        Chérie.

      Chérie donne pour la paz,
      parce que moi je veux que tout aille bien.

      Mon amour je t'aime!

      Comment?

      ah..., je te laid trop dit.C'est pas beau je sais.
      Trop souvent en représentation.
      Pas assez confiant?

      Trop peur d'un nouvel abandon.
      Il n'y a pourtant qu'à recommencer.

      Claro que si!
      Esprit es-tu là?

      La croyance est peuplée de raisons, où parfois l'esprit ne peut se raisonner, sauf pour conclure à la folie.

      Je t'aime un peu, passionément, à la folie...

      Il ne me manque rien.
      non, non, je vous jure, il ne manque rien.

      enfin, si je ne me raisonne plus, il me manque tout!

      Cette manie que j'ai de trop souvent vouloir me plaire!
      Enfin, si j'étais moins naïf, les gens m'écouterait, mais dans ce cas là je n'aurais plus rien à dire, de naïf.

      Or cette pensée enfantine, pour ceux qui veulent la garder,
      elle est l'amour...mon amour à moi.
      Chacun le sien après tout, non mais!

      Moi aussi.

      J'ai fait un rêve. Il était éveillé.
      A deux pas de la rivière, non loin des arbres fruitiés,
      je m'approchais d'elle pour simplement la regarder.

      Tout dans ton regard me dit ce que tu veux ami.
      Me dit-elle.
      Je m'éloigne un peu, manière de penser à cette rencontre.

      C'est décidé la prochaine fois, je regarderais autrement.

      Je m'approche d'elle pour lui sourire: tout dans ton regard me dit ce que tu désires coquin, me dit-elle, à moi!

      Je baisse les yeux et je m'en vais réfléchir.

      J'ai faim, je me promène dans la forêt, je connais un vieux chêne où les glands sont sucrés.

      A la force de la nature, je la regarde.
      Elle est belle, lui aussi, tout le monde il est beau.

      La question n'est plus de savoir qu'est-ce que c'est que l'amour.Mais qu'est-ce qu'on attend pour laisser viellir les chênes?
      -



    Par : christine, <cabola@voila.fr>
    lyon, france - Le 17/09/2004 à 16:32 GMT +1

       C'est beau de prôner l'amour de l'humanité. Mais l'amour c'est agir ce n'est pas tenir des discours grandiloquent qui n'ont pour but que de s'écouter soi-même.Rien n'est plus facile que de parler d'Amour surtout lorsqu'il ne nécessite aucun investissement émotionnel. Savoir aimer est un exercice beaucoup plus difficile et plus risqué lorsqu'il se vit au quotidien. L'amour de l'humanité passe déjà par le respect des gens qui nous sont proches,l'amour c'est pouvoir agir pour eux.


      L'amour c'est être en pleine discussion et malgré tout, sentir se poser sur soi un regard de tendresse.




    Par : talalatalala, <talalatalala>
    - Le 16/09/2004 à 17:03 GMT +1

      j'aimerais
      non pas te dire
      juste t'écrire
      simplement
      je t'aime
      un peu ?
      beaucoup ?
      passionnément ?
      à la folie ?
      oui à la folie
      mais je ne peux pas
      qu'est-ce qui m'en empêche ?
      dans l'absolu
      rien
      sauf toi
      alors
      chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut


    Par : ochun, <ochun666@yahoo.fr>
    montpellier, france - Le 15/09/2004 à 9:02 GMT +1

      L’action moderne


      « Si vous ne trouvez plus rien, cherchez autre chose »
      Bertrand Cantat… Brigitte Fontaine..
      (Nous travaillons actuellement pour l’Europe)



      Au début, c’était simple…
      Deux blocs… entre ?? Un mur…ou un rivage ..selon…
      Une étendue en expansion.. en morcellement..
      La juste passation des temps… l’éternel retour..
      Traditions… dieux identifiés.. démons localisés..
      Et la Vie ? Une Majuscule.

      Tout est devenu flou.. opaque.. aveuglant..
      Un écran dont les lambeaux pendouillent
      Et coulent, lamentables, emmêlés, réduits

      Enigme d’un monde qui engloutit
      Torture sanglote atrophie…

      Zapping de la pensée…Reality show.. People…
      Alternatives : rayons d’ennui, trottoirs matrices
      Parvis des temples … souillures … immondices
      Pitoyables mangeurs … avaleurs de vipères
      Excréments de la Consommation

      ….

      Alcoolémie bruyante.. Insultes de pacotille…
      Le paradis pour tous ? Une belle fumisterie ! !

      Haut placés…caracolent…arrogants… ici
      Ailleurs.. énarques énucléés… jolies madames..
      Dessus dessous.. bras dessus bras dessous
      Jeux de pouvoirs.. de séduction.. esbroufes
      A la marge … pourrissent les fruits des rues..

      Aux bas-fonds.. se noient l’espoir et la vertu
      Il est grand temps d’affronter …
      Machines à broyer..
      Et le silence honteux de l’Esprit d’Homme …

      Ailleurs encore …lignes de fuite et de combats..
      Murs de haine.. peur déshonneur..
      Oubli de l’orthographe des valeurs…
      Une splendide vacuité du souvenir ..
      Les fils tombent…Ratatinés …obscurs … appâts

      Sous les héros absurdes .. chutes.. fracas…
      Ossatures sauvages … tranchées à l’évidence
      Les mères pleurent -ciselées- chocs …heurts
      Or … dedans dehors.. cela.. c’est pour de vrai !

      L’action juste …

      Arracher l’âme au silence … au brouhaha
      Conduire les questions … requêtes complètes
      Corriger .. traquer.. débusquer …
      Opérer.. Scalper.. Que cesse le simulacre..
      Unique voie de salut :
      Composition / décomposition du mens / songe
      Haine / Amour .. miroir tendu : voir clair en soi…
      EXPRIMER.. transmuer… extraire …
      Unifier … Les Idées s’évaporent ?
      Rassembler … Soigner le Mal à la Racine…

      De ces nuits qui dissolvent l’âme
      Elever la lumière, merci…

      Vivre au travers.. au diapason
      Exhaler l’harmonie
      Rêver l’éclat d’un monde pacifié
      Imaginer,
      Toi / Moi … bulles d’âme..
      Entité…

      Montpellier/Lyon- 7-12 septembre 2004



    Par : ochun, <ochun666@yahoo.fr>
    Montpellier, France - Le 15/09/2004 à 8:56 GMT +1

      Pour ALD,

      Mort de Janus

      Le temps s’empare d’un harpon
      Vigilance extrême
      La peau, bambou, s’épelle
      En incorporations


      J’ai voyagé de gré à gré
      Aux confins des zones humaines
      Habitée par l’Esprit

      J’ai poussé, sereine
      Quelques portes secrètes
      Dans le silence de bras clos
      Les frictions de paupières de fer

      J’attendais de Voir….
      Béate
      Ridicule

      J’ai foulé le ciel, la pierre, la terre
      Le feu et l’océan
      Le volcan
      J’ai foulé l’herbe au soleil, l’ombre des arbres
      La vigne et le verger
      L’excrément sous la lune
      Les ombres, les stucs, les paillettes
      J’ai suivi la vague…
      Me croyant, ça et là,

      Rassemblée….

      J’ai trouvé là de la moelle, là un os à ronger
      Rien jamais joué d’avance
      Tester des équilibres
      Propositions boiteuses
      Ruser.. oui ruser… mais avec le vertige
      S’appuyer sur la Vie
      Et prendre ses béquilles

      LUI… EST mon ARCHITECTE.
      Le reste serait du bavardage…

      15 mai 2003 – reprise le 14 septembre 2004…


    Par : antonio pisco, <jaizcor@mixmail.com>
    Bogotá D.C., Colombia - Le 15/09/2004 à 8:21 GMT +1

       QUIERES LA PAZ..?

      Hoy discordia y guerra evitaras
      si es que la vida en paz
      quisieras disfrutar..!
      si odio cultivas, dolor cosecharas
      y si el mal haces
      tarde o temprano, igual lo sufriras.!


      Queridos amigos este es el primer verso de este poema, que les dedico por su noble gesto de promover un tema tan importante en la red.

      reciban mi solidaridad y gratitud por su grata mision.

      con afecto:

      ANTONIO PISCO

      PERIODISTA COLOMBIANO.



    Par : adnan, <m_dino04@yahoo.fr>
    marrakech, maroc - Le 13/09/2004 à 20:04 GMT +1

       l'amour suffit l'amour comme la vie suffit la vie et non plus la mort. aimer c'est dormir avec un coeur remplie de priéres pour le bien aimé, et se réveiller et sur les lévres des chants d'amour qu'on envoies a travéers le premier souffle du matin pour celui qu'on aime.
      l'amour c'est l'amour... c'est tout


    Par : delarbre olivier, <Odelarbre78@aol.com>
    croissy sur seine, france - Le 12/09/2004 à 17:52 GMT +1

      Mais où est-il donc,celui qui est partout? Dans les bars, les boîtes, les revues people. L'amour n'est plus côté en bourse, c'est un has-been qui radote, un looser, un gogo, un ringard. Cupidon s'est reconverti dans la télé-réalité.
      Le public veut du fast-food, du fun, du sexy, du glamour, du fashion. Il n'est pas contrariant, le public, il veut ce qu'on lui donne, et il en redemande. Il se divertit après le boulot.
      C'est un principe, le client est roi. On lui donne, ou plutôt on lui vend du rêve. Sa philosophie: "je consomme donc je suis". Tout est consommable donc: la bouffe, la bagnole, les vacances, les portables, internet, la télé, la politique, la religion, les sectes, les psy , le service public, les salariés, la drogue, le sexe, les petits copains... C'est à la carte, garanti sans engagement. Je veux, je prends, je jette. Déroulez le tapis rouge!
      Les lois? Les règles? Ce sont des trucs de pauvres. Ils ont le culot d'exister? Mais ils se croient tout permis! Qui les a autorisés à ramasser les miettes? C'est intolérable!
      Ils sont assistantes sociales, infirmières, instituteurs. Qu'est-ce-que c'est que ce buisness? Et on les paye pour ça. Ils ne vont pas rouler en Ferrari, non plus!
      Amie bimbo, devenez chanteuse ou call girl pour VIP qui, après une éprouvante tournée en classe affaires, a bien mérité un peu de détente. Avec une bonne présentation et un peu d'ambition, vous pourrez épouser un PDG ou, plus moderne, un footballeur. Tenue correcte exigée pour les paparazzi. Vous disposerez à loisir de la carte-bleue de Monsieur pour garnir votre garde-robe. Et pensez à changer de string tous les jours, l'exigence de qualité passe par une hygiène sans faille. Souriez, vous êtes filmée.
      Et, parité oblige, vous Messieurs, pourrez aussi conduire le cabriolet de Mme veuve Prout-Prout, comtesse de Mesdeux, 24 carats à chaque doigt, qui en échange de vos bons et loyaux services, a daigné vous coucher sur son testament.
      Mais pourquoi diable dépenser tant d'énergie à nier le bonheur? La crédulité, c'est un travail au quotidien. Conseillers marketing, experts en communication, médias, se bousculent toute flatterie dehors. Leurs désirs sont les nôtres. Rien ne doit nous distraire et surtout pas de badinage. Le Plan doit perdurer. C'est tout le monde, c'est personne. Ce n'est pas moi. Et toi, où es-tu?
      L'amour n'a que faire de ces stratagèmes dérisoires. Il ignore les mesquineries des sbires du grand Machin qui, de toutes façons, s'abîmeront dans l'oubli. Il plane dans son Eternité. Il est et n'a pas de comptes à rendre.
      Il y aura toujours des libres penseurs. Et puis la grande Illusion s'évanouira en fumée. C'est demain, aujourd'hui, et ce n'est pas négociable.  


    Par : BALANCE, <VOIELACTEE@YAHOO.FR>
    ERRACHIDIA, MAROC - Le 12/09/2004 à 16:17 GMT +1

        J'ai le grand plaisir de remercier les fondateurs de ce site des Hommes honnettes.
      J'étais sur le poin de perdre espoir de trouver un jour des humains sur cette planette des loups,je vous souhaite succès et quiétude.(excusez moi je suis marocain d'un niveau d'instruction médiocre mais j'ai de la concience.)
      MERCI ENCORE


    Par : BALANCE, <voielactee@yahoo.fr>
    Errachidia, Maroc - Le 12/09/2004 à 15:57 GMT +1

        Sauvons notre terre ,cette source aurpheline de ce mystère de vie perdue dans les ténébres du cosmos.
      Le vrais devoir des puissances humainnes,c'est pas de montrer leurs muscles aux formis à l'intérieure de cette formilière qui est notre fabuleuse jolie planète,le vrai jardain d'ADEN,et s'entre-detruire pour ecraser une race ou une religion,sans se rendre compte que nous sommes entrain d'anéantir notre mère.
      Humains,iodiots,votre mission principale c'est de sémer la vie et l'amour dans l'univers,lachez les armes,sechez les larmes et c'est ça la vie.






    Par : AA, <amoureuxanonyme>
    - Le 11/09/2004 à 17:44 GMT +1

      j'ai envie de finir mon coup de blues d'hier sur ces dernières notes.
      si vous aimez vraiment
      si vous vous aimez passionément
      ne laissez pas le contexte vous séparer
      quel qu'il soit, sans quoi oui l'histoire ne s'écrira plus.
      mon contexte c'était que j'étais déjà marié quand j'ai rencontré celle que je n'ai cessé d'aimer.
      ce contexte a fait que je l'ai quitté.
      elle n'a pas compris mais comment aurait-elle pu comprendre ce que je ne comprenais pas moi même...
      plus le temps passait et plus je me libérais de ce contexte tant je l'aimais
      un jour, je suis revenu lui dire je t'aime.
      elle n'a pas compris.
      cette fois, c'est elle qui m'a laissé planté là en me disant je t'aime comme au premier jour mais je ne te pardonne pas.
      ce jour là, j'ai compris que c'est elle qui avait raison.
      certes, je n'ai bousculé ni la morale, la famille, le qu'en dira t-on, la religion bref tout ce que vous voudrez.
      j'ai une "belle" situation et je suis même devenu un excellent animal de compagnie pour ma femme.
      alors de grace,
      si vous aimez
      si vous vous aimez
      surtout ne rejoignez pas le rang de mon espèce
      OSEZ L'AMOUR !


    Par : lio, <duo>
    mdr, fr - Le 11/09/2004 à 1:35 GMT +1

        Je me joins à toi.

      Le contexte fait...que l'histoire ne s'écrit plus.
      Découragé(e) par des sentiments fidèles,
      emporté(e) par le plaisir de t'aimer.
      Comme une hésitation, un manque de courage,
      ou peut-être un mensonge en lequel je veux croire.

      Celui d'être aimé(e)...

      Comment aimer si je ne m'aime pas moi même?
      Simple question!

      Pourquoi s'aimer si c'est pour s'aimer soi?
      bein alors je fais quoi?

      Où aller si c'est pour fuir,
      encore et encore?

      Une dernière fois:
      je t'aime, j'y peux quoi?



    Par : AA, <amoureuxanonyme>
    - Le 10/09/2004 à 21:15 GMT +1

      hier je croyais être heureux.
      je vivais avec ma femme que j'aimais.
      j'étais sûr de l'aimer, croyez moi.
      jusqu'à ce que je rencontre celle qui m'a appris ce qu'était l'amour
      pour la première fois de ma vie qui est déjà longue
      J'AIMAIS
      mais la culpabilité sans doute
      je l'ai quitté pour rester avec ma femme
      mais je ne pense qu'à cette autre
      pas seulement parce qu'elle est belle
      mais parce que je l'aime comme un fou
      et ça me rend fou de douleur
      croyez-moi, de ne plus l'avoir près de moi.
      en restant avec ma femme je fais son bonheur mais j'ai laissé le mien.
      est-ce ça l'amour ?
      le sacrifice de soi ?



    Par : nora, <chouahbia_nora>
    alger, algerie - Le 09/09/2004 à 22:43 GMT +1

       l'amour c'est la victoire toujours


    Par : STEFANO, <STEFANO>
    TRIEUX, - Le 09/09/2004 à 17:20 GMT +1

       JE ME SUIS TROMPER EN DISANT CERTAINE CHOSE MA FEMME N A PAS APPRECIER LE FAIT QUE JE PARLE D HUMANITE TANPIS POUR MOI AURAIS ELLE VOULU QUE JE PARLE D ELLE OU DE NOUS ? POUR MOI NOTRE AMOUR EST TROP SECRET ET JE LE PROTEGE POURQUOI CRIER ALORS QUE LE SILENCE EST D OR NON TOUT A L HEURE J AI VOULU PARLER AUX AUTRES ET LES AUTREES C EST VOUS


    Par : stef, <stefano1977@aol.com>
    trieux, france - Le 09/09/2004 à 16:45 GMT +1

       d ou viens l amour ?qui veut l amour ?Le respect l humanisme existe encore nous sommes la a vouloir partagé nos sentiment pour le mieux mais pour qui pour quoi
      alors qu il y a de l amour comme çi ou de l amour comme ça ,parler est deja un avantage de nos jours les discours se font dérisoire au milieu de la detresse du style "Tu as acheter ou tes nouvelles basket?"ou alors "je peut aider?"
      l amour est bafouer a chaque geste a chaque chose que tu touches L amour n est pas de ce monde il se trouve dans certain coeur c est un heritage une conscience ...qui auras cet heritage,,,??? mes enfants.........................


    Par : unlogic, <injoignable>
    2piedsurterre - Le 08/09/2004 à 19:24 GMT +1

      1joignable, l'autre ne répond plus

      oui j'ai aimé
      j'aimerai encore, du moins je l'espère.
      mais l'amour ...
      qu'est-ce l'amour ? ...
      je ne sais pas
      je sais seulement que nous avons gravi, toi et moi
      des montagnes si hautes que le ciel était à nos pieds
      le ciel comme pied à terre
      fallait-il que la raison l'emporte au réveil ?
      je ne sais pas
      je sais seulement que même si je m'efforce de gommer tous les chemins qui te mèneraient jusqu'à moi
      tu es dans chacun de mes pas
      le temps qui passe nous éloigne mais l'eau qui coule n'efface pas tes traces sur moi comme les miennes sur toi
      l'amour rend imperméable
      quand nous nous regardons, même après tant d'absence
      nous n'y voyons que ...de l'amour encore et toujours
      alors je t'ai dit
      regardons chacun de notre côté
      mais je ne t'ai pas dit qu'en disant cela
      je sais que je me trompe
      je te trompe
      tu sais bien
      je t'aime
      tu ne sais pas
      à quel point
      peut-être qu'un jour
      l'amour m'imposera de revenir vers toi
      seras-tu là ?




    Par : liocosme, <dupouyli>
    mdm, fr - Le 08/09/2004 à 1:36 GMT +1

        Injoignables

      Un dernier coup de fil, après des moments d'absence.
      La raison qui montre l'impossible, le coeur qui ne se résoud pas...
      A toi je t'ai dit... je t'ai écouté.
      Impossible même de garder de l'amitié.
      Que de l'amour...c'est quoi au fait, l'amour?

      Le temps continue et l'eau qui coule nous éloigne.
      Sur les ponts on ne passera plus,ensemble.

      Le manque et le vide se ressemblent
      L'absence est totale quand j'y repense.
      Paraît-il que l'on aime toujours les gens que l'on a aimé.

      Ami(e), entends-tu?


    Par : unlogic, <injoignable>
    1piedsurterre - Le 03/09/2004 à 21:24 GMT +1

      on se parlait d'amour ...puis l'adieu un jour où ma raison m'emporta loin de toi.
      mais chaque jour,mon coeur te parle avec amour
      alors comme toujours,j'attends la nuit pour fermer les yeux
      au nom de la raison j'ai mal au coeur
      tu me manques mon amour


    Par : Petrolito - Fa, <Pas D aDreSSe iCi>
    Liege ---> Grace Hollogne, Belguim - Le 02/09/2004 à 4:41 GMT +1

      On est Encore de retourd en force apres plus de 1 ans sans nouvelle et depuis bcp d eau on coulé sous les ponds...Le vieux fa tjs aussi trankil l amour reigne avec MaRiE ca fait bientot 1an et demi qu'il partage sa vie avec cette fille et esperons que tt cela va continuer encor tres lgt, bébé je crois en notre amour car il est ETERNEL, JE T AIME... Tjs la meme equipe de pot car on ne change pas une equipe ki gagne, certe BENOIT allias Peppino, il etudie comme un laid pour ces repechs et tjs sans femme ms bon cella ne nous regarde pas en plus nous avons apprit que son surnom a legerement ete modifier en pepunouille ms bon cela ne nous regarde pas... Mtn place a Bruno Marcello... je le laisse vous parler.... :D hey hey...petit craig david qui tourne petit nuit blanche bcp de chose on changé...en amour...on apprend tout de ces souffrances mais grace a elle j ai compris une chose apres toi... que le plus dure est au bout de l absence...tu m manques...mais bon pas le temps pour les regrets les erreurs n appartienne qu a nous meme :D si non trankil on attends que fifa soit fini se telecharger , j espere et je croise les doight pour toi mon pepinouille faut que tu passe en 6 eme hey hey si non rien de nouveau mise a part que Petrolito alias BRUNO est desormais MAJEUR, et oui il a depuis peu ses 18ans enfin cela ne nous regarde pas de plus il a laisse sous entendre un cadeau d anniverssaire tres chaud tt a fait mon ami benoit ms bon ns ns ecartons du sujet ms bon cela ne nous regarde pas de tt facon pas de probleme car personne ne le lira, ms j ai entendu des echos comme quoi une certaine personne aurais bu une eau un peut chaud et jaune ms bon cela ne nous regarde pas
      mais bon...allais a dans un ans
      ............... ....................
      ... pEtRoLiTo & Fa pepe on pense a toi ...
      ............... .....................


    Par : mafuta felie, <mafutafelie@yahoo.fr>
    kinshasa, republic démocratique du congo. - Le 01/09/2004 à 18:08 GMT +1

       je vous salut


    Par : Mylo, <mylesdunne@ftml.net>
    Dublin, Ireland - Le 01/09/2004 à 13:55 GMT +1

      Love cannot be defined. It's somewhere you find yourself without realising how you got there...


    Par : Jorge Ruiz, <ruhiv6@yahoo.com>
    Xochimilco, México - Le 01/09/2004 à 4:29 GMT +1

       


    Par : adamou seyni, <tchani81@yahoo.fr>
    niamey, niger - Le 31/08/2004 à 24:08 GMT +1

       



      bonsoir cest tou pour vous mettez en contact de mon email et en savoir de plus de votres services


      merci


    Par : TOUTOU007, <EL CKALAA SUP.118>
    TLEMCEN , ALGERIE - Le 31/08/2004 à 13:58 GMT +1

       SALUT JE TE SSOUSSINE CETTE MISSIVE POUR MIEUS TE CONFONDER MON CONFIDONCIELLE COEUR..CHAQUE PERCONNE VIE SUR TERRE AVEC DEUX HORIELLE OR QUE MOI JE VIE AVEC MA CONTIONCE AILOIGUE LES MURMURES ET LA GALOUZIE TOUTE FOIS CI TU NE ME CROIS PAS OU TU NE ME COMPREND PAS ALORS TU NA CA ME DONER UNE PTITE CHANCE POUR TE PROUVER LA VERITE QUI BLESSE LES AMMOREUX FIDELLE JE TAIMME



    Par : Géraldine, <..................................>
    belle bleue - Le 27/08/2004 à 20:37 GMT +1

       "L'amour ne donne rien que lui-même et ne prend rien que de lui-même"
      extrait du livre "Le Prophète" de GIBRAN KHALIL GIBRAN (1883-1931)


    Par : luigi marotta, <sheevra30@yahoo.com>
    maddaloni, italie - Le 27/08/2004 à 16:04 GMT +1

      dites-moi, l'amour vous le prenez ou le donnez? et quant?
      dites-moi...


    Par : MARIE, <marieco55@hotmail.com>
    Gatineau, Canada - Le 26/08/2004 à 4:20 GMT +1

       Prière aux ELOHIM``

      ELOHIM,vous êtes là quelque part près de ces étoiles,

      `````````````,vous êtes là et je sais que vous nous observez

      ,

      `````````````,vous êtes là et j`aimerais tellement vous rencontrer,

      `````````````,vous êtes là et que suis-je pour espérer mériter un contact,

      `````````````,je vous reconnais pour CRÉATEUR et je me mets humblement à votre service,

      ELOHIM,je reconnais RAËL votre envoyé comme mon Guide et je crois en lui et dans les Messages que vous lui avez donnés,

      ELOHIM,je ferai le maximum pour les faire connaître autour de moi car je sais que je n`ai pas fait assez,

      ELOHIM,j`aime comme mes frères tous les êtres humain parce qu`ils sont faits à votre image,

      ELOHIM,je cherche à leur apporter le bonheur en ouvrant leur esprit sur l`infini et en leur révélant ce qui m`a été révélé,

      ELOHIM,je cherche à supprimer leurs souffrances en mettant tout mon être au service de l`humanité dont je fais partie,

      ELOHIM,j`essai d`utiliser au maximum l`esprit que vous m`avez donné afin de sortir lhumanité de l`obscurité et des souffrances,

      ELOHIM,j`espère que le peu que j`aurai fait à la fin de ma vie, vous le jugerez suffisant pour me donner droit à la vie éternelle sur la planète des Sages,

      Je vous aime comme il a fallu que vous aimiez les hommes pour admettre les meilleurs d`entre eux parmi vos éternels…


    Par : Géraldine, <........................>
    belle bleue - Le 24/08/2004 à 13:46 GMT +1

      Pour Ludovic qui s'en est allé
      in loving memory

      on ne remplace jamais quelqu'un
      qu'on a aimé comme personne
      que cet ange nous pardonne
      de le suivre dans nos rêves
      comme un amour immortel
      on se retrouve quelque part
      d'une manière ou d'une autre
      ce qui nous rapproche
      ce qui nous tient l'un à l'autre
      c'est les mots
      qui nous font supporter l'absence
      qui nous font oublier le manque
      taire le silence
      des mots voyageurs
      pour réinventer la vie
      effacer les nuits sans lune
      les jours sans soleil
      la vie sans lui
      c'est les mots
      qui nous rapprochent
      du paradis


    Par : scorpio78, <ahmedsalem_961@hotmail.com>
    gävle, sweden - Le 20/08/2004 à 11:37 GMT +1

       la vie est belle!!!si existe l`amour,mais.......


    Par : gibeau, <dominique_gibeau_7@hotmail.com>
    rochefort, france - Le 19/08/2004 à 19:27 GMT +1

       je cherche femme sur rochefort j ai de l amour a donnee


    Par : Eved, <djerdjer@tiscali.fr>
    - Le 19/08/2004 à 11:20 GMT +1

      Graphein
      quand l'élève rattrape le maître

      je grimpe
      sur votre mur du silence
      et plus je me rapproche de vous
      plus j'en mesure la tristesse
      et vos larmes tombent
      dans mes yeux secs
      vous vouliez m'apprendre à taire les maux avec le silence
      mais je ne sais que taire le silence avec les mots
      entre les mots et nous
      du blanc
      tu as changé
      tu n'es même plus ce silence
      "tu" es(t) devenu vous
      entre mes mots et vous
      c'est si étroit
      qu'il n'y a plus de place
      pour Tawaret
      je ne parle plus qu'à moi même



    Par : liocosmique, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Mont, franc - Le 19/08/2004 à 1:53 GMT +1

        Sur le sablier.

      Le voyage est une sorte de transe perpétuelle,
      du moins c'est l'impression que je connais.
      Le retour est comme une sorte de chute,*
      comme quand la vague atlantique te serre dans ses bras,
      et qu'elle t'emporte vers le large.

      Combat le froid de l'onde et laisse toi partir...
      tu revindras, et le sable, par un toucher fatigué,
      te semble vivant, comme toi.

      La solitude est personnelle, et l'amour et l'amitié
      sont là pour la
      combler.

      L'étrangeté de nos actions,
      entre autre d'écrire l'amour.
      Pas de définition possible,
      juste des impressions.
      Pas d'amour sans honnêteté,
      pas d'honnêteté sans liberté.

      Je vous jure que j'aime me sentir libre.
      La liberté ne peut que se partager.

      Mon délire semble psychotrope...

      Si un jour la vague revient,
      j'aurai encore la force de me ramener,
      sur le sable.

      Seul sur le sable, les yeux dans l'eau...


    Par : Dr Sam, <drdubreuze@hotmail.com>
    Jacmel, Haiti (W.I.) - Le 17/08/2004 à 17:39 GMT +1

       J'aimerais savoir beaucoup plus sur votre organization.


    Par : wolf.rap, <wolf.rap@caramail.com>
    mks, maroc - Le 16/08/2004 à 16:20 GMT +1

       je veut que tu sois pour moi ci tu tintersse amoi stp


    Par : belaada hocine, <19 logts cite tlidjene setif algerie>
    setif, algerie - Le 14/08/2004 à 18:22 GMT +1

       je voudrais bien contacter des femmes handicapee pour partager la memme douleur j'aime m'occupper des autres avec amour. salutations


    Par : aboumaria noureddine, <belonoureddine@yahoo.fr>
    casablanca, maroc - Le 12/08/2004 à 22:51 GMT +1

      je n'est pas un message difinit mais je me sens que j'ai besoin de parlait a quelqu'un j'attent une correspondant 


    Par : henri.xavier, <vaure henry.wanadoo.fr>
    saujon 17600, france - Le 08/08/2004 à 17:39 GMT +1

       jevie seulle et je recherche une famme de45a50an je sui francai et dèsir me marie jabitte a saujon 17600 charente maritime si mon mèsage vuo plait mons teleponne et le 05-46-02-41 mersit davense


    Par : montasser eroui, <avenu iben rouhed>
    mahdia, tenise - Le 01/08/2004 à 18:18 GMT +1

       bonjour la belle fille


    Par : Sogna, <Sognadote@inventé, évasé>
    - Le 29/07/2004 à 22:30 GMT +1

       ahah !!!!!

      non mais vous croyez que j'allais me laisser comme ça ?
      ahah !!! raté !!!
      l'amour ?
      non mais quelle connerie !
      encore un facteur délimitant
      m'aimes, m'aime pas...
      facteur de doutes
      facteurs de retrait

      ouvrir, et m'ouvrir
      vous qui lisez là
      qu'est votre vie ?
      que sont devenu vos envies ?
      et votre amour de vous même ?

      allez
      arrêtez
      de vous cacher

      et puis merde
      je suis nénuphar
      je suis de celle qui s'ouvre quand le soleil brille
      et de celle qui se referme lorsqu'il fait gris...

      le monde des gibis existe
      juste à nous
      juste à notre vouloir
      pour le faire vivre....

      incarnons les changements que l'on désire voir se produire....


    Par : Sogna, <miette de coeur@ailleurs>
    - Le 29/07/2004 à 17:11 GMT +1

      Je suis une personne qui ne fixe pas l’amour.
      Les docteurs n’en pensent rien
      Ou alors, ils en pensent trop…

      Alors j’imagine…
      J’imagine que mon cœur est un abris
      Un doux refuge, une tendre chaleur
      Bonne pour accueillir
      Et réconforter
      Le cœur
      Des voyageurs….

      Moi, ce que je ressent ?
      La question ne se pose pas
      Je ne suis pas là pour poser des questions

      Je ne suis qu’un abris
      Un abris de voyageur

      Marlène le faisait pour les guerriers
      Moi, je le fais pour les voyageurs
      L’amour de leur passion
      Toujours plus fort
      Que leur amour pour moi
      Alors à quoi bon
      Poser des questions…

      Il se déposent
      Se ressource un peu
      Rassurer de voir
      Que l’amour existe encore
      Puis s’en vont
      Sur leur chemin

      Et l’abris reste froid
      Sans lendemain…

      Un jour, bientôt
      L’abri s’en ira
      Se réfugier dans les arbres
      Se réfugier dans les fleurs
      Accueillera la vie
      Celle des papillons, celle des jeunes faons
      Qui
      Dans l’évidence
      L’évidence de leur chemin
      Resteront auprès de moi
      A l’amour spontané
      A la présence irréfléchie
      Sans amour finalement, et sans haine

      A la vie, à la mort
      A l’éternité

      Ils ne me feront pas croire
      Ils ne seront pas démonstratifs
      Ils ne crieront pas sur les toits qu’ils n’aiment que moi
      Que je suis leur moitié, leur soleil et leur étoile
      Mais ils seront là
      A tout jamais
      Et je le saurais

      Et peu à peu
      Je deviendrais vraiment papillon
      Je deviendrais vraiment étoile
      Et j’irais rejoindre la terre
      Eternelle
      A tout jamais…


    Par : ysatis, <ysatis.26.7@wanadoo.fr>
    port camargue, france - Le 25/07/2004 à 22:06 GMT +1

       
      AIMER: TOUS ENSEMBLE!



    Par : jennifer dauphin, <nickim@sympatico.ca>
    jolliette, Canada - Le 23/07/2004 à 22:10 GMT +1

       Pour moi l'amour c'est la plus belle chose au monde et en plus je me cherche un chum si je vous interesse appeller au 760 3578 et j'ai 9ans signer jennifer dauphin.


    Par : Vandenbussche Marc, <marc.vandenbussche@laposte.net>
    Soignies, Belgique - Le 22/07/2004 à 15:31 GMT +1

       Je cherche des amis pour que nous puissions nous encourager mutuellement dans la vie,( avec si possible un regard chrétien, mais pas indispensable, la différence de conviction peut aussi être intéressante


    Par : daif aziz, <daifaziz@hotmail.com>
    casablanca, maroc - Le 15/07/2004 à 24:27 GMT +1

       Amour amèr amât amarre à mort amour


    Par : collvens, <co0lolvens2004@yahoo.com>
    cap haitien, haiti - Le 12/07/2004 à 24:08 GMT +1



      oh mon DIEU . DIeu tu est
      remplie mon coeur
      afin que personne
      ne peu menpecher
      d, aimer ma vie
      remplie mon coeur
      comme une onde de sable
      regnant l, amour dans mon coeur
      vivre à côtè de moi
      afin que le miel du paradis
      va tout pres de moi





































































































































































































































































































































































































       


    Par : bessira abdelmalek, <didinrastacooll@yahoo.fr>
    bejaia belvedere n11, algerie06000 - Le 10/07/2004 à 10:22 GMT +1

       j'ai l'honneur de solliciter votre haut bienveillanceen
      vrie de me faire parvenir votre documontations gratuites
      sans engagement de ma part:Mr
      bessira
      abdellmalek
      adress:belvedere n11 ihaddadene bejaia
      06000 algerie. sans l'attente d'une suit veillez accepter
      mes salutation distingeÚs
      merci.


    Par : akpoto messanh, <mesmeto@yahoo.fr>
    lomé, togo - Le 06/07/2004 à 17:05 GMT +1

       salut l'amour et si for que tout si vous aaimer ecrirez moi mesmeto@yahoo.fr


    Par : Millye... + la, <mini_camilloo@hotmail.com>
    Paris, France - Le 06/07/2004 à 15:40 GMT +1

      Plus de mots d'amour: incompréhensibles
      Plus d'attention, plus de doute, plus de toujours, plus rien. Plus que des regrets, envies de vengeance, envie d'oublier ton visage, ton nom, tout de toi. Tout ce qui m'a fait t'aimer.
      Plus de toi: incompréhensible
      Tu n'es qu'un parleur, des blablas pour faire battre mon coeur, tu as fait vibrer mes sens le tps de quelques... jours.
      Mais a quoi sert de faire vivre l'amour si c'est pôur l'assasiner?
      Plus de toi, plus de moi, plus de nous. Nous qui n'a jamais exister. Qui a fait semblant d'avoir vécu, ou même d'avoir une vie.
      Plus de sens: incompréhension.


    Par : sabouk najwa, <sabouk_najwa@yahoo.fr>
    marrakech, maroc - Le 06/07/2004 à 13:05 GMT +1

       l'amour est un mot mal interprété par la racine humaine, pire encore il est usé juste au moment où l'Homme se sent exiter par la beauté, alors on lie toujours l'amour et les relations sexuelles, qui sont dues à l'effet de la nature.
      personnellement je cinsidére que l'amour n'est que l'abrit de la solitude; au moment où l'Homme se retrouve seul, surtout au moment où il quitte sa famille, ses amis qui sont considéres le vrai amour


    Par : yanchivanber, <yanchivanber@yahoo.fr>
    strasbourg, france - Le 05/07/2004 à 11:43 GMT +1

       bonjour c'est pour fair des rencontre


    Par : Ana Waeverly, <owsawsanwo@aol.com>
    Biarritz, France - Le 04/07/2004 à 22:11 GMT +1

       Lorsque la lumière aura gelé sur la route
      Et que le silence t’entourera brusquement
      Tu sauras qu’alors est venu le moment,
      L’heure sombre, où l’homme est seul face à ses doutes.

      Derrière toi, foule immense,
      Forêt de visages oubliés,
      Silhouettes de sabliers,
      Hurlent ton nom, dans une transe.

      Sont-ils ton âme, voyageur ?
      Ou viennent-ils de ton passé ?
      Pourquoi ces gestes tapageurs
      Et cette hargne amassée ?

      Regarde ici, la jeune et frêle et blonde ondine,
      Ce corps sans nom que tu as pourtant enlacé,
      Elle hurle vers toi ce chagrin qui la mine,
      La douleur sans fond des amantes délaissées.

      Et cette autre encore, et celle là aussi,
      Toutes si belles, toutes oubliées,
      A ton passé glorieux elles semblent liées,
      Trophées vengeurs d’une vie qui rancit.

      Telle fut ta vie, voyageur,
      Chasseur de charmes que tous admirent,
      Mille étreintes, mille soupirs,
      Et pas un battement de cœur.

      Tu as su jusqu’au bout de ton chemin,
      Eviter qu’une seule te soit intime
      Et te touche, péché ultime.
      Ce soir, nulle ne tient ta main.

      Si tu avais, beau voyageur, tourné la tête
      Et cessé de regarder juste devant toi,
      Tu m’aurais vue, condamnant ainsi la fatwa,
      Mais aussitôt ignorée aussi, sois honnête !






    Par : hibou du désert, <.>
    - Le 04/07/2004 à 2:21 GMT +1

      d'un 4 juillet à un autre

      apprendre c'est aimer
      avec toi, j'ai appris

      à dire je t'aime
      je n'ai écouté que mon coeur
      il ne battait que pour toi

      la différence entre faire l'amour et baiser
      j'ai écouté ton coeur
      il ne battait que pour toi

      aimer c'est apprendre
      avec toi, j'ai appris
      le meilleur ...comme le pire

      "le mépris.
      la fin du film: il s'agit d'un film sur le film.
      la fin du film: sur les milliers de violons puissants et aussi faibles de la musique de Georges Delerue (tu croyais), à la fin du film que tu es venu voir, le film dans le film commence à se tourner...(stop)"

      oui
      le mépris
      tu m'avais prévenu mais mes yeux n'ont vu que l'hippopotame
      ma fin du film: sur le bolero de maurice, à la fin du film que je ne veux plus voir, le film dans le film se termine...
      dernier clap
      SILENCE !
      SILENCE !
      SILENZIO !!!!!!
      C'est dit.
      celui qui se reconnaîtra
      comprendra.





    Par : marcplo, <marcplo@caramail.com>
    mons, belgique - Le 02/07/2004 à 14:51 GMT +1

       Voici l'un de mes anciens poèmes:

      dispute sentimentale

      Mon amour
      un jour l'orage éclata
      pour un jour
      tour parut fracas

      Un mot de travers
      brisa notre clameur
      le ciel fut couvert
      aussi notre humeur

      Le cafard pris la place
      de l'ardeur de nos coeurs
      et plus de traces
      de nos valeurs

      Un rayon de soleil
      timidement jetté
      fit merveille
      de dégeler

      Un sourire
      soudain anima
      transforma
      en rire

      Nos lèvres
      nos visages
      comme un lièvre
      sur le rivage

      Jaillissant
      de loin
      saisissant
      nos besoins

      Vivre plus que jamais
      sans soucis
      la main dans la main
      ainsi

      Que l'amour
      plus fort que jamais
      porte toujours
      nos peines et nos mains


    Par : liocosmique, <dupouyli>
    - Le 01/07/2004 à 2:06 GMT +1

        Liaison inhumaine?

      Le soleil brille pour tous le monde,
      je me lie à tes pensées.
      Je lis dans mes pensées aussi...

      La lune scintille et me fait penser,
      que nous sommes liés à tous le monde.
      J'y pense même dans mon lit.

      L'amour est devenu une chèvre, écoute son cri.

      L'amour est ce qui m'a fait avancé,
      et c'est avec lui que j'avancerai.

      Je me tourne vers le futur,
      voilà que je me mets à danser.

      Au présent je suis moi-même,
      à présent j'accepte le passé.

      Et si l'amour est au centre de nos problèmes,
      pourquoi pas le solutionner!

      Je n'attends plus la réponse...qu'elle(il) me donnera,
      si je lui demande d'enfanter dans nos bras.


    Par : liocosmique, <dupouyli>
    - Le 01/07/2004 à 1:45 GMT +1

        A l'ombre.


      A l'ombre d'un arbre, j'attends ses fruits.
      Le soleil qui brille pour tous ...
      mais pas pour tout le monde.

      Un jour , par faute de gravité,
      tombe le fruit du pécher.

      Je mange à pleine dent...le bonheur est naturel.
      Mon ventre s'en souvient encore.

      Chargé(e) d'énergie je poursuis mon chemin.
      Cherchant autre chose que de survivre,
      je décide de t'aimer.

      On m'avait pourtant prévenu(e),
      que le plus simple est le moins compliqué.
      On m'avait pourtant défendu(e),
      de vouloir y penser.
      On avait beau essayer...
      la question se pose encore.

      Combien de temps nous reste-il à vivre?

      Les secondes je connais,
      certaines semblent l'éternité: oh...

      Les minutes sont parfois futiles,
      longues dans la douleur.

      Les heures sont interminables,
      d'autres du rendez-vous.

      Les jours se lèvent...
      d'autres se couchent.

      Les années défilent,
      la Terre a fini son tour.

      Les siècles n'échappent pas
      aux histoires du passé...

      Les millénaires sont étrangement
      difficiles à sonder.

      Les ères géologiques fossilisent
      mes pensées.

      Quant aux années-lumière...

      L'univers m'inspire l'éternité.
      Ma vie ne fait qu'y penser...
      J'aimerais seulement une saison sans qu'il y ait de guerre,
      pour simplement nous donner le goût de l'amour universel.

      Unie vers celle que l'on aime,
      unie vers celui que l'on aime.
      Uni vers celle que l'on aime,
      uni vers celui que l'on aime...


    Par : inhumain(e), <.>
    - Le 30/06/2004 à 22:05 GMT +1

      Liocosmique
      on se lit dans tes lignes
      on se retrouve
      on se souvient l'amour qu'on a perdu
      patient(e) aussi on attend
      Ami(e) poète
      on se lie dans l'espoir
      le soleil brille pour tous n'est-ce pas ?


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo?fr>
    - Le 30/06/2004 à 21:35 GMT +1

      amour et déferlante...
      et résonne les mots le passé de chair et d'emotions
      lambeaux...
      et pourtant le choix de solitude est amour,
      écho de ne pas être avec pour ne pas être seule
      et pourtant, rebond de peau, et l'écho
      qui jamais ne revient
      et pourtant amour délectable
      d'une liberté totale
      saveur du non amour choisi
      et ci git
      emotions en tumultes
      agitation atomique qui cherche toujours...
      peut être devenir folle bientôt
      contraste de désir et d'envie intenses, entières
      et les questions s'imposent
      et je remues la tête
      frénétique
      pour les chasser
      qu'elles me laissent en paix...
      mais elles reviennent sans cesse
      comment renoncer lorsqu'on y a goûté ?
      patience... hummm... persévérence... ouais
      et
      au détour de pensées
      inconscienment oppressantes
      une enfant que je ne connais pas
      qui me réclame un baiser avant mon départ
      et le coeur se gonfle de présent
      et d'espoir...
      Ne pas être dominer, être aimer
      ça parait simple...
      ouais
      ça parait simple...


    Par : Arn0, <jambi91@hotmail.com>
    france - Le 30/06/2004 à 19:36 GMT +1

       L'amour c la pire chose qui puisse ns arriver, quoique c oci la plus belle


    Par : liocosmique, <dupouyli>
    - Le 30/06/2004 à 2:09 GMT +1

        Je ne me souviens plus très bien.

      Combien de fois je t'ai regardé(e), regardant ailleurs...
      Combien de fois je t'ai embrassé(e) sur des
      lèvres réciproques...

      La mémoire de ces moments, mets les entre parenthèses,
      Repenses à ton enfance, à notre rencontre...
      et puis l'amnésie, sans refoulement.
      Je refoule et mens à moi même...si je pense à toi
      je t'aime...alors n'y pensons plus...

      La vie s'écoule et la rencontre forte t'attend,
      c'est ce qu'on peut entendre de l'autre côté...
      de l'autre face de la solitude...
      écran de nervosité.

      Je rêve aussi d'être apaisé(e)...depuis mon départ
      je m'obstine...sans doute ne seras-tu jamais
      remplacé(e), sans doute, uniques.

      Je dors encore suffisamment pour apprécier
      la dureté du réveil, mais bon,...courage!


    Par : denis, <nidetix@aol.com>
    - Le 29/06/2004 à 20:39 GMT +1

       pour Sandrine,
      tu es ma lionne
      tu es mon amour
      je t'aime


    Par : blisssarah, <blisssarah@hotmail.com>
    Valenciennes, France - Le 29/06/2004 à 14:30 GMT +1

      pour toi mon amour je vis dans le désespoir , je vis sans vivre, on me dis de voir d 'autres personnes j' ai éssayé j 'ai tout fais pour t 'oubliais mais je n 'arrives pas tu hantes mes pensées , sans cesse meme la nuit je n 'arrive pa a dormir car je pensse trop à toi ; toi et moi etre ensemble dans tes bras , j 'espere toujours en toi , mais tu ne sais pas à quel point je t 'aime.ya que toi que j 'iame mon amourrrrrrrrrrrrrrr


    Par : Millye t'es la?, <mini_camilloo@hotmail.com>
    Paris, France - Le 28/06/2004 à 9:03 GMT +1

      Mon amour, ange de mes peurs, gardien secret de mes désirs inassouvis, jamais je pense tu ne liras ce message et c'est pourquoi je dévoile tout.
      Tu sais lire dans mes yeux lorsque je te regarde, tu sais y voir tous ces mots d'amour que tu n'attends pas de moi, et c'est pourquoi à présent, je ferme les yeux ou je baisse la tête même quand tu n'est là que dans mes pensées.
      Tu sais comprendre que les questions que je te pose, sont bien souvent les questions que je me pose et auxquelles je n'ai jms su donner de réponse.
      Tu sais avec ta voix, panser mes blessures, avec ton sourire, raviver ma joie, avec ton regard faire renaitre mon espoir.
      Mais tu sais mieux que quiconque me faire du mal, me faire pleurer, me faire douter. Pourtant il n'y a pas un doute possible: je ne suis pas grand chose pour toi, une amie tout au plus...
      Je t'aime comme les enfants aiment, je t'aime avec le coeur, je t'aime de tout mon être sans écouter le raisonnable qui voudrait me faire t'oublier.
      T'oublier serait m'oublier un peu, car pour toi je pourrais abandonner mes yeux, car tu es mon seul paysage, je pourrais abandonner ma peau, car tu es mes seules caresses, je pourrais abandonner ma bouche car tu es le seul gout que j'aime... Je pourrais abandonner mon être, car sans toi ma vie n'aurait pas beaucoup de sens.
      Millye, tes la, bulle d'innocence


    Par : liocosmique, <dupouyli>
    - Le 26/06/2004 à 20:59 GMT +1

        J'ai mal!

      Une force s'empare de moi.
      Une image qui perdure,
      que je perds et qui dure,
      c'est dur de ne plus être aimé...

      Sans explication tu pars,
      sans excuse non plus.
      Non, je ne t'en veux pas,
      responsabilité à la réciproque,
      sauf que c'est toi qui ne
      désire plus vivre avec moi
      les moments forts de la vie.

      Vers où...

      Je t'aime, je te respecte,
      toi et ton devenir,
      maintenant et demain
      encore plus
      loin de moi.

      Pour l'instant je saigne,
      mon corps qui ne peut plus pleurer,
      mes yeux qui se désèchent,
      de ne plus voir ton image,
      que dans mes rêves.

      Ils deviennent des cauchemards au matin,
      ces matins là où tu n'y est plus...

      Déraison provisoire, souviens toi
      de suivre avec bonté le conseil des années,
      et de ne renoncer, même avec grâce
      à ta jeunesse.

      On peut aimer à tout âge,
      merci de me le montrer...


    Par : kisssarah16, <blisssarah@hotmail.com>
    Valenciennes, France - Le 26/06/2004 à 20:49 GMT +1

      romain tu orais pu etre l 'homme de ma vie !!! love de toi


    Par : kisssarah16, <blisssarah@hotmail.com>
    Valenciennes, France - Le 26/06/2004 à 20:03 GMT +1

       quand j' étais avec toi , je ne ressentais pas le besoin de t' écrire car pour moi je me disais que serais rester ensemble toute notre vie , et puis tout étais si rose , que maintenent je souffre depuis que tu m 'as quitter , c'est pareil pour tout les amoureux je pensses quand on se fais larguer , je sais j'ai fais une grave erreur odnt je m 'en voudrais pour toute les fois ou je t'ai fais mal , tu m 'as confié ton coeur je n'ai pas sus m 'en occupé malheureseument.


    Par : myrna, <marie-lise.limmois @wanadoo.fr>
    deshaies, guadeloupe france 971 - Le 25/06/2004 à 18:18 GMT +1

      ma mére est Guadeloupéenne, mon pére Martiniquais. Tt 2 sont vachement comme ds le vx tps, le tps des grds péres et des gdrs méres. Eux c'est l'école avant tt. G 2 grdes soeurs et c t la mm pr elles, je s8 kla dernière et malgré cela leurs mentalités n'ont pas changés. Malheureusement!!!!!
      mes soeurs sont titulaires du bac, la + grdes travaille comme aide soignante et la 2 ème est militaire tt cela à la métropole.
      G habiter à la Métropole pdt 18 ans cela fait 2 ans que je s8 a la guadeloupe et j'habite seul avec ma mère.
      mon pére est venu habiter avec ns pour 7 mois, et c'est la merde!!!!!jne px rien faire kn il est ds mes pattes.
      G des petits cop1, mais le pbls c ke je ne les gardes pas lgt a cause de mes parents, g 20 ans mais g pas le droit de sortir kn je vx.
      Je mens la plupart de tps et le reste du tps ma mère prd pr moi et me laisse sortir.
      En ce moment g 1 cop1 et il connait 1 pe ma situation, il l'a comprit tt seul, il n'est pas bête, car avant g t avc 1 cop1 a lui et il a vu comen son cop1 galéré pr pouvoir me voir.
      Il tien a moi et ne veut pa me perdre.
      G tjs di ke je voulai jms me marier cr je ne voulai pa conaitre la facon ke les hommes sont en général, c pe t'étre a cause de mon pére mais bon en tt k si kk1 ve me parler et ou me donner des conseils il n'y a auc1 problém
      mon email: marie-lise.limmois@wanadoo.fr mon number: 0690613494 mon prénom c cynthia je vs remerci d'avance


    Par : mimel, <cool2004_2@msn.com>
    paris, france - Le 24/06/2004 à 19:01 GMT +1

       un jour il m'a dit de choisir entre lui et ma vie j'ai choisi ma vie il est parti sans meme savoir que c'etais lui ma vie


    Par : fany blazer, <fany_blazer@yahoo.fr>
    kin, republique dem. congo - Le 23/06/2004 à 13:41 GMT +1

       j'ai besoin de savoir comment domminer une fille par
      ma langage , en la regardent en caressant .
      quelle devienne folle de moi


    Par : liocosmique, <dupouyli@wanadoo.fr>
    - Le 22/06/2004 à 21:42 GMT +1

        Ode pluie.

      Il pleut, les gouttes se rassemblent, et flaque!
      Les ondes circulaires entourent le choc,
      et viennent mourrir sur le rebord.

      De ma fenêtre, je te vois, de mes oreilles
      je t'entends, du bout du doigt, je t'effleure.
      Trempé avec le temps, séché de l'intérieur,
      je reste là, et j'attends.

      Pas de question, que de réponses.
      Je quitte du regard le sol bitumé de la ville.
      Levant les yeux vers les cieux, je m'oublie,
      tournant la tête au ralentie...

      L'averse s'épuise et le silence regagne sur le bruit.
      Une éclaicie, des couleurs pures par ci, par là...
      Puis un chant d'oiseau, printannier, se dessine.
      J'écoute, j'écoute...

      Je m'envole avec lui, j'ai le mal de mère,
      je m'enfuis, je reste là, et j'attends.
      Pas de questions, que des réponses,
      je reste là et j'attends, patient.


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 20/06/2004 à 22:08 GMT +1

      Imaginer les pensées
      Et trop tard
      C’est déjà fait
      Et trop tôt
      Ton pouvoir n’y fait

      Rien, rien, rien qu’un humain
      Espèce, variété
      Une espèce de tomate
      Une espèce de mouche
      Une espèce de mammifère
      Une espèce de moi

      Qui ne fait rien d’autre que d’être là
      Petit, si petit
      Et si grand parfois
      Dedans juste là
      Dans l’audemoi

      A travers toi
      Qui me perçoit
      Au reflet d’une bougie
      Et tes mots, ci gît,

      J’ai hâte
      Sereinement
      A bout de souffle
      En apnée, décontractée,
      Pouvoir retrouver
      Et non posséder
      Ton reflet,
      Et posé sur moi,
      Délicats
      Tes rires
      Qui feront tressaillir
      Le reflet de ton éclat
      Comme écho de toi
      Entièrement moi
      Sans question ni réponse
      Juste continuité évidente
      De nos chemins
      Enfin rejoinds


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 20/06/2004 à 21:48 GMT +1

      Sourire d’ailes
      Sourire d’elle

      Baisers
      Envolés
      Saupoudrés
      Effleurées

      Délectable touché
      Fait de pensées
      Envoile toi mon cœur
      Il n’y a que l’humain pour te dire
      Qu’il faut à tout prix
      Avoir les pieds sur terre….

      Mère, et vague amer
      A mer, flotte la cargaisons
      De mes sanglots
      Et se mêle, parfum de sel
      A tes larmes salées
      Vogue et transcende
      Le soleil qu’il t’es donnée
      Et l’idée d’offrande

      Saupoudré
      Envolée
      Parfumée
      La peau
      L’oiseau
      Qui vit

      Tout près

      Tout prêt…


    Par : mohamed ali ayed, <chebba mahdia la routede publique 5170>
    chebba, tunis - Le 20/06/2004 à 16:23 GMT +1

       salut a tous
      j'ai 2 beau chausse dans ma vie ce son mamon et papa et la3éme la fille de mon rève . mais ou elle"""".


    Par : PAULIN, <Paulin4000@yahoo.fr>
    CERGY, FRANCE - Le 19/06/2004 à 22:22 GMT +1

       Salut je suis Black je cherche une copine j'ai 34 ans j'aime le sport ls ballades la lecture et la piscine


    Par : TXHD, <TXHD@w.com>
    Paris, France - Le 18/06/2004 à 23:23 GMT +1

       L'amour...La grande Illusion.


    Par : melissa, <ebomo8@hotmail.com>
    bondy, france - Le 17/06/2004 à 13:02 GMT +1

       l'amour est plus beau que tout au monde


    Par : liocarnivore, <dupouyli>
    - Le 14/06/2004 à 12:33 GMT +1

        Je regarde le ciel.

      Peuplé de lumière divine
      agité d'un mouvement infini
      dessiné de notre culture
      il affleure notre vie.

      De jour comme de nuit
      calme et violent
      au ralentie,
      l'espace d'une vie
      il nous aime
      et nous aussi.

      Je regarde les mots
      qui souvent décrivent
      nos maux, nos pensées
      qui pansent les douleurs
      de l'amour volatile
      que l'on voudrait éternel...

      Amis poètes vous êtes là,
      je vous lis et me lie à vous.


    Par : Hedge, <hedwige.simonet@tiscali.be>
    Durbuy, Belgique - Le 13/06/2004 à 13:06 GMT +1

       Il devient urgent de nous contacter, de parler une langue Universelle,une langue vraie, une langue d'amour et non de reproches, de culpabilisations, de pouvoirs.
      Plus nous serons unis dans le coeur,plus nous serons en marche vers la REALISATION COSMIQUE.
      Nous sommes tous les maillons d'une immense chaîne, plus, chacun des maillons sera un univers lumineux, plus, la chaîne sera longue et solide pour construire une nouvelle énergie Cosmique.ainsi pourrons-nous être égaux en tout.
      je suis très heureuse de partager avec vous tous, je vous envoie des étoiles de lumières.


    Par : gheraldine chauvim, <adelinehgtwqyetw>
    lyon, france - Le 12/06/2004 à 13:43 GMT +1

       je cherche un petit amie g 11ans


    Par : gheraldine chauvim, <adelinehgtwqyetw>
    lyon, france - Le 12/06/2004 à 13:43 GMT +1

       je cherche un petit amie g 11ans


    Par : gheraldine chauvim, <adelinehgtwqyetw>
    lyon, france - Le 12/06/2004 à 13:43 GMT +1

       je cherche un petit amie g 11ans


    Par : gheraldine chauvim, <adelinehgtwqyetw>
    lyon, france - Le 12/06/2004 à 13:43 GMT +1

       je cherche un petit amie g 11ans


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 11/06/2004 à 23:09 GMT +1

      humains associés
      humains assoiffés
      avec la rage
      du partage
      univers de fées
      et défait
      et refées

      lèvres de muse
      à l'amour qui fuse
      je m'y suis arrêtée
      et des mots déposés
      sur les temples de lettres
      sur les tempes de l'être

      sous les caresses de vos yeux
      savoir qu'il y a toujours plus qu'un peu
      d'humains associés
      qui n'ont rien de virtuels eux
      d'humains assoiffés
      qui ne font que chercher...

      ...des mots d'amour


    Par : alinea, <alinea74@wanadoo.fr>
    Annecy, France - Le 11/06/2004 à 22:04 GMT +1

       "j'avais cru que tu serais le dernier homme de ma vie .Tu y es entré alors que je n'espèrais plus rien .Tu m'as ouvert à nouveau les portes de la vie ,du plaisir ,de la tendresse .
      Et un jour ,sans savoir pourquoi ,tu as fermé une à une ces portes .Je n'ai toujours pas compris .Je reste avec ma cargaison de tendresse et d'élans , comme un vieux cargo abandonné dans un port désaffecté .......Tu es le dernier homme de ma vie , parce qu'après toi ma vie s'est arrêtée ."


    Par : Geraldine, <.>
    - Le 10/06/2004 à 22:30 GMT +1

      je demande à m'entretenir avec l'éternel
      qu'il m'écoute en me tenant la main
      et si j'ai un peu peur
      j'ai demandé au ciel de m'accompagner
      parce qu'il m'a toujours regardé
      à travers mes jours et mes nuits de travers
      oui je demande à parler à ce Dieu si puissant
      qu'il fasse en sorte que tu m'entendes
      simplement te dire
      bien que je t'ai perdu
      resteras-tu à mes côtés ?
      et si par miracle
      tu ouvrais ton coeur
      j'enverrais mon ciel essuyer tes larmes
      d'un sourire plus grand que l'océan



    Par : Eglantine, <.>
    France - Le 10/06/2004 à 22:06 GMT +1

       On avance vers l'amour , on court, on virevolte, on se précipite...

      Faux amours , amours-leçons, leçons si sincères qui nous apprendrons, rire après rire, larmes après larmes à Aimer.

      Ce n'est pas rien ce grand A puisque c'est toi qui me l'a offert et me l'a appris.

      Aimer avec ce grand A c'est Aimer encore, sans rien renier, ni rien oublier , quand tout s'est enfui.

      C'est savoir, enfin, et "pour de vrai" comme disent les enfants dans les cours de récréation qu'on a aimé.


    Par : Arn0, <jambi91@hotmail..com>
    paris, france - Le 10/06/2004 à 21:10 GMT +1

       la ba il y aurait pu avoir nous.
      nous, deux choses un peu perdues dans un monde un peu perdu.Elles se sont rencontrés, elle auraient pu s'aimer.Est-ce une de ces malheureuses histoires?je ne sais pas, je n'y ai pas gouté.Certains appellent ca la vie, la vraie.Désolé, je refuse qu'elle soit mienne.
      On dit que chaque etre en ce monde cherche ce qu'il perd a la naissance, et ceci jusqu'à sa mort.Au premier jour j'ai perdu l'amour et de ce fait un peu la vie, car vivre sans amour n'est pour moi qu'un etat de semi torpeur.Un homme doit aimer ou mourir, c'est ma règle.
      J'ai cru retrouver cette pièce volée au complexe défaut que je suis lors de fugasse rencontres, mais jamais aucun de ces fleurts n'a su apaiser mon coeur violé.Certe, ils pu consoler instant cette peine que je porte, je leur dois bien cela.Il faut s'y faire je ne suis qu'humain...


    Par : lulucarnivore, <dupouyli>
    mont de marsan, france - Le 09/06/2004 à 12:30 GMT +1

        Un jour.

      Ou peut-être une nuit, non je ne suis toujours pas endormi.
      Ainsi passe le temps, la vie est un long fleuve...
      Tranquille je le suis à présent, mais le monde destructeur me fait peur, peur de grandir, j'ai envi de baisser les bras...

      Pas de pessimisme, ici, que dis-tu?

      je reprends, un jour la terre ne comptera plus de forêts sauvages, les animaux et les plantes ne seront rien d'autre que nos esclaves, comment se libérer de cette pensée quand on est confortablement assis sur le canapé de la salle à manger.

      Un peu d'optimisme, là, que cries-tu?

      je reprends forme et vie, à force de ne plus croire en l'homme, je me laisse guidé à l'écoute des plantes, des animaux, de la vie...coloré, il arrive et nous libère.
      Humain, si tu ne crois plus en rien, bouge.

      Réalisme, si tu es en moi j'existe.

      je reprends, combattre les idées reçues, la vie après la mort détermine notre sort, si tu n'y crois pas: sortilège, si tu l'envisages: léger comme l'air.

      et si l'amour est un combat, alors je suis un combattant...respectons l'amour et il nous respectera: réincarnons-nous!

      Le fou.






    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 08/06/2004 à 22:43 GMT +1

      petits pas saupoudrés
      sur des notes envolées
      les sons m'enlassent
      et mes pensées se prélassent
      songeuse...

      je tourne et danse
      avec moi et ma transe
      la musique est un don d'amour
      qui ne prend aucun détour
      sinueuse...oui peut être

      éclipse de montagne
      qui nous sort du bagne
      guitare électrique
      harpes et harmoniques
      nuageuses...

      tu me lévites
      ouvre et cogite
      sensibilité posé, gravé
      toi chez moi et absent pourtant

      Bob Dylan,
      Tonwnes Van Zandt
      Van Morison
      Nina Simone
      Neil Young

      et rajeuni
      cent fois sauvé
      cent fois rescuté
      car vivant, oui, vivant dans les coeurs

      et battent et vibrent
      et la continuité
      saupoudrée
      intensifiée

      Emir Kusturica
      Jim Jarmuch
      Pedro Almodovar
      Jeunet et Caro...

      Cité, cité
      ne jamais oublier
      tout l'amour qu'ils nous offrent
      tout l'amour qu'ils nous souffrent
      tous les messages qu'ils nous soufflent

      merci, merci, merci
      sans vous je serais déjà morte mille fois...


    Par : kouakou kouakou, <kouakou-23@yahoo.fr>
    yamoussoukro, cote d'ivoire - Le 08/06/2004 à 16:58 GMT +1

       je vous aime tous ecrivez moi


    Par : liocarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    mont de marsan, france - Le 07/06/2004 à 7:49 GMT +1

        Regard.

      Quand je pense à toi tendrement,
      tendre, je mens quand je baisse les yeux.
      Je ne vois que tes yeux, ta pupille entourée
      de mille couleurs, d'iris de sourcil et de front,
      la chevelure hirsute...en fond.

      Ta, ta la, la , la , ta la la ,
      ta, ta la, la la, je t'aime.

      Il y a que parfois je me sens loin de toi
      durant mon sommeil onirique.
      Alors haut je m'envole avec toi
      on se regarde de gauche à droite,
      au réveil je m'empresse ou c'est toi
      de me reprendre dans tes bras.

      Ta, ta la, la , la , ta la la ,
      ta, ta la, la la, je t'aime.

      Existe!


    Par : djamel_djamel, <djamel_ptt@yahoo.fr>
    temouchent, algerie - Le 06/06/2004 à 10:55 GMT +1

       j'aimerai bien faire une correpondance avec un homme ou une femme en alerie aumaroc tunisie


    Par : Liliane Breuning, <lilistrass@hotmail.com>
    Strasbourg, France - Le 06/06/2004 à 8:08 GMT +1

       
      "Deux personnes qui se regardent dans les yeux ne voient pas leurs yeux mais leurs regards."
      Robert Bresson


    Par : didou, <eminem_zebest@hotmail.com>
    mondelange, france - Le 03/06/2004 à 14:18 GMT +1

      a mon doudou d'amour

      je ne croyais pas ce qui ce disais
      je ne croyais pas lorsque l'on me racontait
      que ces sentiments pouvaient exister
      jusqu'au jour où je t'ai rencontré

      c'est dans une soirée que tout a commencé
      tu frôlais ma main du bout de tes doigts
      moi je ne reagrdais que toi
      et enfin, on s'est enlacés

      on s'est cherchés, ons'est trouvés
      et puis, on s'est embrassés
      et j'ai senti ton parfum
      doucement se mêler au mien

      depuis cette soirée, j'entends ta voix
      qui me murmure des "je t'aime"
      et chaque fois, je suis en émoi
      lorsque je te réponds "idem"

      j'ai commencé à t'aimer ce soir
      lorsque tu m'as prise dans tes bras
      ce fut le début de notre histoir
      au moment où je ne l'attendais pas

      depuis ce jour
      et pour toujours
      la chose que j'aime le plus de ma vie
      c'est que tu en fais parti


    Par : gtfhh, <bhuhJF>
    GRJ, UYJ - Le 03/06/2004 à 10:47 GMT +1

       
      VOUS ETE DE CON


    Par : carole, <soleil@aol.com>
    québec, canada - Le 03/06/2004 à 9:22 GMT +1

       Je vous félicite pour votre beau travail. Ne nous lâchez pas en tout cas c.est un véritable chef d'oeuvre. C'est mon site de repos xxx Soleil


    Par : lulucarnivore, <?>
    - Le 30/05/2004 à 16:00 GMT +1

        Il y a...

      Il y a les nuages que je vois,
      les vallons qui culminent,
      la forêt et les cieux à l'horizon,
      je suis dans l'herbe, il y a
      à côté de moi, la nature et les hommes
      qui dominent...

      Et puis, une éclaircie, éclairant ceci,
      éclairant ceux... là, arrive.
      Chassant les nuages, généreusement
      dans l'évaporation, de l'eau
      et de sa distance.
      L'éclaicie pareille au soleil.

      On s'installe, c'est l'étè, pas de manque
      de clarté, festivité, amitié, générosité.
      Tout, pour définir, en le vivant au temps
      qui fut le présent, tout pour exister.

      Exister, premier moment de l'humanité,
      se battre pour être là, lutter pour survivre.

      X, dix siècles passés, la chrétienté,
      révolution, dans les moeurs et les pensées, oocidentales.

      Industrialisation, début de la concécration,
      l'empire et ses jeux de découverte, division.

      Serpent coloré...sinuosité des pensées,
      nous entrons dans une spiritualité partagée.

      Tes ombres, et parties cachées
      sont plantées sur la colline boisée.

      Ere vivant et non conditionné,
      vivant à l'approche d'une autre révolution.

      Révolution de la Lune, de la Terre
      autour du soleil, encore mystère.

      Exister, vivre à se pardonner,
      à s'aimer, à se sublimer.

      Et si on parlait d'amour...


    Par : lulucarnivore, <?>
    - Le 30/05/2004 à 15:26 GMT +1

       


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 29/05/2004 à 19:25 GMT +1

      les monts sinueux
      posés sur la vapeur des cieux,
      replongent, abruptes,
      nagent un peu dans la mer de nuages
      et reposent leurs âmes
      sur le tendre tapis des feuilles mortes

      mon corps oscillant
      suis les torpeurs et les frissons
      des dénivelées qui s'emportent

      lentes pentes à monter
      si rapides à dévaler

      hier, j'ai trébuchée
      et j'ai roulé, roulé
      tout en bas de la montagne
      un claquement de caillou
      des pensées dispersées
      et le chemin prend une toute autre direction
      je suis tombée en bas de la montagne
      et me suis endormie à ses pieds,
      blottie dans le ruisseau de ses méandres...

      l'amour n'est pas que joie
      car si la montagne n'avait pas de vallée
      elles n'aurait pas de monts non plus

      vision, point de vue...
      en haut du mont on domine,
      mais l'on ne peut y vivre...
      je crois que je vais rester
      blottie dans la vallée
      et m'y promener un peu

      rêves humides et tes baisers
      qui cascadent, cascadent
      le long de mon corps
      incandescent


    Par : lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    - Le 27/05/2004 à 2:25 GMT +1

        Fusion et désintégration.

      Au plus près de la folie subsiste l'amour
      et bien d'autres choses encore.
      C'est la fusion des pensées, qui éclosent à l'été.
      C'est la désintégration de mon âme qui ...

      N'y a t-il pas de mot pour exprimer ce chao?
      N'y a t-il que des lettres assemblées pour régner?

      En un tour de magie, abraca da, à bout de bras,
      mince je me suis trompé de sortilège...

      Ah, l'amour, fusion désintégration,
      peut-on se poser la question?

      Un monde de silence, un moment unique,
      des couleurs réunies, sensations tactiles:
      je me suis réuni, je peux te le dire,
      devenu vulgaire banalisation dans mes actes
      et dans mes dires...je saigne de ne pouvoir te
      dire je t'aime. Je te dis je t'aime d'avoir
      trop saigner...

      Carnivore j'oublie parfois d'aimer.
      Et toi?


    Par : ali louni, <ali.louni@voila.fr>
    france , - Le 26/05/2004 à 19:58 GMT +1

       FCNA je t'aime, au fait, sarah si tu lis cela, c'est que t'es un peu curieuse.......


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 25/05/2004 à 22:55 GMT +1

       caramba !
      et s'envola l'édredon gonflé de tes soupirs...
      une vague de souffle, des frissons de pigment
      et le piment de tes murmures dans le creu de mes hanches
      rêve... caresser à peine...

      mais la vie est un miracle,
      et les notes se déhanchent
      et les demoiselles suivent
      les sacades de ta respiration,
      et se repose un peu, l'une d'elle,
      à fleur de peau
      sur le bout de mon doigt
      leurs corps paillettés d'arc en ciel
      leurs ailes transes lucides
      ou voilées en leur extrémité
      d'un début d'aurore
      sont des reflets infinis
      de la palette d'amour
      que je vous envoies en baisers...

      ...ATOMIQUES !


    Par : liocarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    mont de marsan, france - Le 24/05/2004 à 20:36 GMT +1

        Cause toujours tu m'intéresses...

      Dans l'ensemble tout va bien,
      notre coeur bat et rebat encore.
      Même si trop souvent la lassitude
      recouvre ton âme et que la fatigue
      t'oppresse, ne renonce pas au combat.

      L'homme occidental est vicieux et lâche.
      Il n'inspire que consommation et abus...
      Heureusement que l'amour croise son chemin
      et sublime en sa conscience.

      Demain sera la fin, demain sera le début.
      Perdu(e) dans tes pensées tu t'oublies
      toi et les autres.

      Trouve la force d'être toi même et
      jamais autant que possible
      ne te laisse dévier par le découragement.

      Aime la vie, respecte toi, respecte moi
      et tu verras que jamais la culpabilité
      ne t'égarera.
      Je vous aime, aime toi, aime nous.
      Ami m'entends-tu? Il semblerait bien
      qu'il manque des convictions pour ma voie.


    Par : laloo, <laloo@hotmail.com>
    - Le 24/05/2004 à 10:42 GMT +1

       ??????????????????


    Par : srolenn, <srolenn@yahoo.fr>
    - Le 23/05/2004 à 20:32 GMT +1

       vous y croyai a l'amour?


    Par : lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Pau, France - Le 22/05/2004 à 10:10 GMT +1

        Enfin...


      L'autre jour, j'ai rencontré un Dieu,
      un vrai, pas n'importe lequel...
      Je lui ai posé une question.
      "Dieu, toi qui sait tout, qui devine tout
      qui décide tout, qui est tout, qu'est-ce que l'amour?"

      D'abord il m'a bizarrement regardé, puis intrigué,
      il poursuivit notre entrevue en me précisant:
      "Je suis le Dieu des Dieux, des polythéistes aux monothéistes, tu as bien fait de t'adresser à moi.
      L'amour c'est..."
      Puis il se mit à pleurer...et il me pris dans ses bras en me serrant très fort.


      "L'amour ce n'est pas moi qui le dirige, ce sont les gens...je n'ai aucune emprise sur ce sentiment que vous appelez l'Amour...l'Amour est libre, alors ne l'enferme pas, l'Amour est fort, alors ne t'autodétruit pas, l'Amour est unique, alors réalise toi, L'Amour est proche, alors ne t'éloigne pas, l'Amour est comme toi il est fragile, alors n'y pense pas, l'Amour même moi je ne le connais pas, si ce n'est au travers de toi...de vous"

      Et puis il sortit un mouchoir de sa poche, et se moucha le nez...


    Par : titemiette poussante, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 20/05/2004 à 22:46 GMT +1

       peu à peu y monter
      se hisser, voile de bitume
      sur les corps engendrés
      soupçon
      caresse
      amertume envolée
      planer dans l'iréel de l'atmosphère
      pousser d'ailes sur un courant d'air
      souçon amertume visser tout en haut
      les drapeaux volent au vent
      ils se laissent caresser
      car ils n'ont rien à perdre ces bouts...
      ces boues...
      bouh !

      envoler soupiré
      d'un gourvernail à la tenaille
      visser dis je ?
      oui, à la terre ne l'oublions pas.

      aïe, aïe, aïe...


    Par : ochun, <ochun666@yahoo.fr>
    Lyon, France - Le 19/05/2004 à 10:16 GMT +1

       Pour Amladi... poème de l'Ascension...

      A la cime, montée…

      Plongeon Saillie
      Dans ton orbite
      Arithmétique sensuelle
      Attraction vers ta Peau
      Peut-on aller plus haut
      -Couvercle, réceptacle-
      Entre le ciel et l’eau ?
      Et toi, oiseau de feu,
      Nichant dans cet espace
      Enfin nu, délivré
      Léger planeur sur le champs des possibles,
      Fétu de paille ou bombardier

      Décadanse.
      Cisaillée, je m’écrase
      Au sol mouvant de toi.
      L’envergure de tes ailes
      M’accoutume au vertige.
      J’invoque
      Sel de Vie. Perle issue de larmes et de cendre. –
      Ultimes échanges - Œuvre au Blanc
      Mèche incolore- Flammes - Etincelles
      Au flambeau, chancelant mais d’espérance
      Je brûle, essences mêlées,
      la vie la mort et la mélancolie
      Je lâche mon corps à la tempête, aux raz-de-marée
      En péril sur la crête, tous les sens en alerte,
      Démesure.
      Soudain, plus rien n’agrippe…Au centre.
      Langue de terre léchée par la mer
      Amadouée,
      Protégée des sarcasmes
      Des colères unanimes,
      Des armes des armures

      En envol avec toi
      A la cime, montée…







    Par : Nano, <htell@tele2.ch>
    Genève, Suisse - Le 17/05/2004 à 3:20 GMT +1

      - L'amour!
      - L'amour?
      - Oui, l'amour - répondit-il.
      - Mais voyons, qu'est-ce que l'amour?
      - Je ne peux vous répondre. La réponse se trouve en chacun de nous mais ne la voyons pas toujours.


    Par : Samta, <smellouki@hotmail.com>
    Mons, Belgique - Le 16/05/2004 à 23:55 GMT +1

       L'amour est devenu une chose si nécessaire aujourd'hui que nous sommes entourés de haine , d'hypocrisie et de méchanceté.

      Aimez-vous les amis , chérissez les gens que vous aimez, ne perdez pas une occasion de prendre du bon temps , respirez à plein poumons les senteurs de la vie, touchez regardez les beautés de la nature...enfin vivez à fond votre vie pour n'avoir aucun regret en quittant ce monde.

      "On n'offense personne en l'aimant" Florian
      "Aime et pyblie-le; hais et cache-le"Proverbe Egyptien
      "Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé"

      Je finis avec ces citations qui parlent d'elles-mêmes...




    Par : omentie, <omentie@aol.com>
    marignane, france - Le 15/05/2004 à 13:36 GMT +1

       Chaque jour
      penser à vous
      Pour que chaque jour
      soit une pensée d'amour.
      (Pour ceux que j'aime et qui se reconnaitront si, par hasard, ils tombent sur ce message. Sinon, pour tous ceux qui le liront...)


    Par : Evangelina, <ylangie@yahoo.com>
    St.Paul,MN, US - Le 15/05/2004 à 3:31 GMT +1

       love makes us you and i me


    Par : Tite puce perdue, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    Québec, Canada - Le 14/05/2004 à 20:02 GMT +1

      L'amour quel beau secret... Mais pourquoi faut-il se cacher pour aimer????


    Par : samette, <samette@lavache.com>
    Paris, France - Le 14/05/2004 à 19:40 GMT +1

      L'amour est universel,
      l'amour n'a pas de frontière !


    Par : Julie, <sissi8935@msn.com>
    st erblon , France - Le 12/05/2004 à 15:38 GMT +1

      salut


    Par : didou, <eminem_zebest@hotmail.com>
    mondelange, france - Le 12/05/2004 à 13:44 GMT +1

       Pourquoi est-il interdit d'aimer à 16 ans alors qu'il est permis de mourir à tout âge ?

      je suis avec mon chéri depuis plus d'un mois maintenant et je n'ose toujours pas le dire à mon père qui est, lui, très très vieux jeu, jusqu'à maintetnant je m'en fichais de ne pas lui dir lorsque j'avais un petit ami.Mais avec c'est différent, je l'aime vraiment et je voudrais tellement lui présenter, seulement j'ai peur de sa réaction. Est-ce qu'on pourrait me conseiller?


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    MOnt de marsan, Canada - Le 11/05/2004 à 17:57 GMT +1


      L'amour n'est rien sans toi.

      Le temps s'écoule, les rides se creusent.
      Les gens partent vers un nouveau chao,
      la nature devient synthétique.

      Trop de fois je t'ai aimé à la folie,
      voilà maintenant ce qu'il advient de mon corps.
      Tu sens cette main qui anime.

      Tu sens le temps qui nous dit:
      "... une autre fois peut-être..."


    Par : tite puce perdue, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    Québec, Canada - Le 10/05/2004 à 16:23 GMT +1

       Pépé, peut etre ne viens-tu plus sur ce site... mais sache que tu restera a jamais dans mon coeur. J'ai besoin de toi. Jaimerais tant avoir de tes nouvelles. S'il-te-plaît repond moi. Merci
      Ta petite soeur Vanessa


    Par : tim, <timelie@voila.fr>
    Wimereux, france - Le 09/05/2004 à 13:02 GMT +1

       Imagine all the people living live in love


    Par : idjal abdramane, <idjal01@yahoo.fr>
    N'DJAMENA, TCHAD - Le 08/05/2004 à 13:44 GMT +1

       TRES CHERS AMIS ET AMIES C EST PLAISIR QUE JE VOUS ECRIT CETTE NOTE POUR FAIRE SAVOIR MON EXISTANCE SUR CETTE PHRASE DONC ESSAYER DE ME DIRE VOTRE OBJECTIF PUIS QUE JE SUIS UN NIVEAU A BIENTOT


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 07/05/2004 à 17:22 GMT +1

      Dépassée
      Dépecée
      Amour ?

      Les nuages me répondent
      et me content leur féerie
      un goutte de rêve est sur le point de déborder
      me voilà endormie, ça y est c'est parti

      Je rêve d'être une goutte d'eau
      Je ne contrôle rien
      ne décide de rien
      Je me laisse porter de mer en nuage
      de source en fleuve
      tantôt rosée sur une pétale,
      tantôt neige des monts éternels
      Tantôt breuvage de papillon
      tantôt geyser, tantôt vapeur,
      tantôt nappe souterraine,
      tantôt pendue au bout d'un stalactite, au bout de ton nez...

      Mais je sais que tantôt je serais eau potable
      traitée, entuyautée, aspirée, dénaturée
      tantôt eau usée, souillée, jetée, et oubliée...
      tantôt irrigation de champs de blé empoisonnés
      tantôt refroidisseuse de centrale nucléaire
      epuisée, nocive, sans reflet, nue, sans ma peau
      inutile et laide

      Humain... tu me fatigues,
      tu as oublié que je suis la vie
      que je coule en toi, que sans moi tu n'es rien
      Et que sans moi l'amour n'existerait pas !


    Par : Albane, <notygirl007@hotmail.com>
    Paris, France - Le 06/05/2004 à 15:47 GMT +1

      Mon amour,
      Je t'aime, toi le futur père de mes enfants avec lequel je veux vivre le restant de ma vie et lui apporterai tout au long de cette vie.. Le bonheur d'une femme heureuse.


    Par : EZIUH4EZIOTY, <DGHFTHRT65>
    YFIUEYHIUTH, RGEKJRHTKUEYTUEH - Le 05/05/2004 à 14:05 GMT +1

       UREYGIOEUYICJX8T54OUYTI45U


    Par : GOUFHEIOHG, <SEHFGKDJE4H5>
    7842T7843Y, ET838T9ZYE9785 - Le 05/05/2004 à 14:04 GMT +1

       gegdjfgzhghjvbndsbfjzejfezjfhzjfjkzhjehzjahfbv nx xjsdtlk'6n32y443542rdfzjhgrz6er5rzedjhvjerv 2☻4zendsvbsndbhxjv fhsq0kdfkejknez,nnknck,dsjzZ§JMLFE


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Mont de Marsan, France - Le 03/05/2004 à 11:30 GMT +1

        C'est avec le temps...

      que l'on apprend à aimer.
      Hier je l'ai aimée, aujourd'hui peut-être
      demain, on se pose la question.

      Le présent me propose des images peuplées de son.
      Tous les jours l'amour se manifeste.
      Toutes les pleines lunes sont là,
      fidèles et présices, ombragées parfois,
      mais chaques gouttes qui tombent sont
      comme des graines qui germent.

      Libre comme le vent, sauvage comme une fleur
      mon âme est un papillon, j'aime donc comme un insecte.

      Peureux comme un hérisson, je m'entoure d'épines,
      mon esprit ne s'apaise, j'aime donc comme un animal.

      Tranquille, serein, bien conscient de mon idéal,
      fort et résistant, j'aime comme un dieu.

      Ignorant, peuplé de sentiments de toutes les couleurs,
      tous les jours je redécouvre l'amour.
      Monde dominé par ma race, ouvert à la multitude
      des pensées et des modes de vie,
      parfois j'oublie que l'amour existe.


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <d>
    - Le 03/05/2004 à 10:27 GMT +1

       


    Par : vic, <adoralune90@hotmail.com>
    Belfort, France - Le 02/05/2004 à 13:55 GMT +1

      Seul l'amour peut sauver le monde...


    Par : tite puce perdue, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    Québec, Canada - Le 30/04/2004 à 21:00 GMT +1

      L'amour?
      Mais qu'est-ce que l'amour?
      Un jour tu es au paradis
      Et le lendemain tout est fini...
      Qu'est-ce que l'amour?
      J'ai mal et je souffre,
      Je ne comprend pas comment
      le monde peut être si méchant.
      Te mentir sur leurs sentiments
      Te mentir pour te cacher la vérité.
      Te mentir pour pouvoir rester coller
      Te mentir pour avoir quelqu'un à embrasser
      Te mentir pour avoir quelqu'un à aimer.
      Qu'est-ce que l'amour?
      N'est-ce qu'une illusion
      Pour pouvoir te sentir mieu?
      N'est-ce qu'un mensonge
      Pour trouver un sens à ta vie?
      N'es-ce qu'un rêve
      Pour apprécier la vie?
      Ou n'est-ce que ce sentiment
      dont tout le monde parle
      Et dont tout le monde
      Veut s'approprier la vie?
      Si quelqu'un peut m'écouter ou m'aider,
      j'en serait reconnaissante.
      Tite puce perdue


    Par : bndljhndbj, <kbjhgiuh@kvbfd.kdf>
    tyertyery, ryuryu - Le 30/04/2004 à 13:32 GMT +1

       ty


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    - Le 30/04/2004 à 13:04 GMT +1

        Espoir es-tu là?

      Espoir est, toi là, au rendez-vous.
      Enlacés, tous les deux.

      Ami poète es-tu? il semblerait bien
      qu'il manque des convictions
      pour ma voix.

      Ami prend donc ton verre et
      surtout ne te renverse pas.

      Ami à bientôt, je t'aime.


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Mont de Marsan, France - Le 30/04/2004 à 12:52 GMT +1

        L'eau de tes yeux.

      Un vent léger ondule tes cheveux, longs.
      L'écume de mer se pose sur la terre,
      la poésie s'installe comme les parasols.

      Le soleil du printemps éclaire le sable,
      nourrit les plantes grasses.
      Je vois l'eau de tes yeux
      qui brille et irise le regard de ma vie.

      Le soleil se couche, le vent frai se pose
      le nez, les mains, les joues,
      et le bout de tes pieds.

      Je vois l'eau de tes yeux
      qui coule dans ce ruisseau
      de peine et qui rejoind ma mer
      de chagrin.

      On s'est aimé sur une étoile ou sur un oreillé.....
      On s'aime encore, je 'taime, tu m'aimes,
      Je vois sur l'eau de mes yeux
      le reflet de ton évaporation.
      Adieu.

      Je ne suis plus qu'une épave.
      Que je suivrais combien de temps?
      Espoir est-tu là?
      L'amour t'attend.


    Par : Spinosa laurent, <laurent983@aol.com>
    l'isle d'abeau, France - Le 29/04/2004 à 22:23 GMT +1

       J’ai damé le sable pour écrire « je t’aime »
      Etant incapable de l’inscrire dans la pierre
      C’était une matière bien trop dure pour mes mains
      Mais elle est si fidèle à ton cœur d’airain.

      Une chimère me gagne en passant par la mer
      Portée par ces algues le vent me là suggère
      Elle est venue réparer tous mais rêves d’enfants
      Que je me suis vu jeter au fond de l’océan

      Au côté de l’épave rongé par le sel
      Je cherche ton regard fuyant et j’espère
      Que mon cœur t’accompagne comme une étoile bergère
      Que les vagues m’épargne, de ce goût amère


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Mont de Marsan, France - Le 29/04/2004 à 15:04 GMT +1

       

      Je m'aime.

      C'est fou comme je m'aime.
      Le matin je me regarde, le soir de même.
      Pendant la nuit je m'oublie,
      c'est mon inconscient qui fait que je fuis.
      Si un jour je me reproduis, Clone je le nommerais.
      Et si un jour je meurs, mon fils saura me venger.

      Je m'aime, je m'aime, c'est fou comme je m'aime.
      On me dit égocentrique, on m'appelle narcissique,
      mais je sais que de mes actes je sème,
      des êtres humains magnifiques,
      qui pour contrer mon imbu de moi
      se surpasse et brave la foi.

      Je m'aime, c'est fou ce que je m'aime.
      D'ailleurs si j'arrive à m'aimer fort
      peut-être qu'un jour un dieu fera de moi un porc,
      un de ceux que l'on déguste même les jours de carême.

      Je m'aime, c'est fou ce que je m'aime.
      Mais malgré tout, je sais que je ne mérite pas de m'aimer.
      Non, je m'aime, pour mieux pouvoir vous aimer.


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Mont de Marsan, France - Le 29/04/2004 à 15:04 GMT +1

       

      Je m'aime.

      C'est fou comme je m'aime.
      Le matin je me regarde, le soir de même.
      Pendant la nuit je m'oublie,
      c'est mon inconscient qui fait que je fuis.
      Si un jour je me reproduis, Clone je le nommerais.
      Et si un jour je meurs, mon fils saura me venger.

      Je m'aime, je m'aime, c'est fou comme je m'aime.
      On me dit égocentrique, on m'appelle narcissique,
      mais je sais que de mes actes je sème,
      des êtres humains magnifiques,
      qui pour contrer mon imbu de moi
      se surpasse et brave la foi.

      Je m'aime, c'est fou ce que je m'aime.
      D'ailleurs si j'arrive à m'aimer fort
      peut-être qu'un jour un dieu fera de moi un porc,
      un de ceux que l'on déguste même les jours de carême.

      Je m'aime, c'est fou ce que je m'aime.
      Mais malgré tout, je sais que je ne mérite pas de m'aimer.
      Non, je m'aime, pour mieux pouvoir vous aimer.


    Par : mickypoésie , <Mhuredequint@aol.com>
    Les ANDELYS , FRANCE - Le 29/04/2004 à 9:35 GMT +1

       Je suis poète depuis cinq ans et j'ai à mon actif quatre recueils sortis de la Maison Rhodanienne de Poésie .J'anime un club de poètes aux ANDELYS qui se nomme ''POETIQUE D'ANDELI''nom d'un poète du 12 siècle l'association dont je suis présidente s'intitule ''SOYONS A LA PAGE''


    Par : mickypoésie , <Mhuredequint@aol.com>
    Les ANDELYS , FRANCE - Le 29/04/2004 à 9:35 GMT +1

       Je suis poète depuis cinq ans et j'ai à mon actif quatre recueils sortis de la Maison Rhodanienne de Poésie .J'anime un club de poètes aux ANDELYS qui se nomme ''POETIQUE D'ANDELI''nom d'un poète du 12 siècle l'association dont je suis présidente s'intitule ''SOYONS A LA PAGE''


    Par : liocosmique et lulucarnivore, <dupouyli@wanadoo.fr>
    Mont de Marsan, France - Le 28/04/2004 à 22:33 GMT +1

        Poème à toi.


      Toi l'être que je ne connais pas
      et que peut-être je ne sentirais jamais.
      Tu sais ce que l'amour t'a fait vivre,
      je suis dans le même cas; les bises, les regards
      sont comme nous bien peu de chose.
      Voir, respirer, entendre et sentir
      répondre ou se taire, on ne sait pas.
      La confiance nous honnore,le repos nous fascine
      les enfants qui babillent,on ne sait pas.
      Devenus sensibles et fragiles à force
      de ne s'oublier soi, on oublie d'être tranquilles
      pour retenir l'essence de notre voix.
      La voie du bonheur que nous connaissons illusoire,
      Tu sais cette voie que je n'emprunterai pas sans toi.
      Je la marque sans rime et sans trop de besoin de toi.
      J'apprends de cette vie qui me fascine, que n'aimer plus que toi me fascinera, avec la certitude de vivre
      ces rares moments ou tu entendras, dans des moments
      encore inutiles: je t'ai...


    Par : farès, <ouargla2002@yahoo.fr>
    marseille, france - Le 28/04/2004 à 20:48 GMT +1

       homme recherche relation sérieuse


    Par : David, <Lunaire>
    - Le 28/04/2004 à 16:35 GMT +1

      un songe, si doux
      écoulement d'eau, vague d'un corps

      qui plonge, profond
      cherche lueur, éclat

      dans souffle de coeur
      expiration lente

      corps contre corps
      emportés de vague

      le songe, écoulé

      et les corps surgis d'abyme

      et la tempête de monde
      et frémit chair

      espérance

      oiseau, léger, haut dans ciel

      et nous partis, glissés
      d'un songe et de vivre

      glisse peur
      douleur d'ombre et ces masses mouvantes

      et chante comme ciel

      dans ruissement d'un nuage

      chante de vivre
      et sourire muet de Bouddha

      chante possible

      et souffle, long, de ton coeur

      que j'écoute contre toi
      ensembles sur battement unique

      expiration longue
      dans le mystère d'un soir

      rit oiseau
      dans essoufflement de nos corps

      petit oiseau de chair multicolore
      en nos poitrines pulse et rêve d'irréel

      irréel d'un regard
      et scintille passage, loin

      arc-en-ciel de brume
      arche longue d'attente

      dans le silence d'hommes
      la vague qui parvient

      et chantent océan et pierres
      notre coeur

      tout au bout de monde et cristal
      au bout de voyage

      la vague

      notre songe

      ô ma fleur éclose

      en jardin d'infini
      en douceur d'Amour

      si douce d'innocence...


    Par : wafa+hadj, <kamel.taha1caramail.com>
    s.ahras, alg - Le 28/04/2004 à 11:03 GMT +1

       je naime que ma petite jalou et mechante wafa pour toujour jusque la fin de ma vie avec mes enfants t+h+s ehibeha katiren oi ahoeha


    Par : ochun, <ochun666@yahoo.fr>
    lyon, france - Le 23/04/2004 à 21:51 GMT +1

      Pour Amladi...

      "Aimer : c'est sortir de l’enclos"

      Furtifs bestiaux
      Encastrés dans leur vide
      Le temps, ce rude étau
      Les a tous parqués là
      Embourbés aux fumiers d’amertume
      Ils tournent
      Fébriles,
      De danses macabres
      En idéaux
      Fantasques fouilles
      Au pays des humains
      Dossiers de cloportes
      Quoi de neuf sous les étoiles ?
      Nothing, des animaux…

      Et nous, pauvres âmes ? A nos ennuis ! !

      Ces diables de soirs aigus
      De la descente de croix, se révéler
      La lance dans le côté
      Le cerveau en épine
      Vertu métaphysique...
      Croire en tous les passants
      Idem, illusion suprême…
      Qui prendre dans ses bras ?
      Qui aimer sans faillir ?
      Amours éphémères
      Le corps qui se défroisse,
      Libellule exhalée
      Envol en majesté
      Sur la margelle du temps
      S’assouvir
      Désosser le Réel.
      Chair unique
      Substances
      Les pieds, d’air et de feu
      Le Corps, de terre et d'eau
      De Fer
      Larmes, gorges de sel
      Peaux verticales
      Essences sacrées
      Vestiges, vertiges
      Déesse, à Ton sexe empalée

      La Vie circule, à flux tendu
      Identification

      D’une étreinte anonyme
      Aux pieds, un ascenseur
      Ma bouche au garde à vous
      Sauvegarder l’enthousiasme
      Le vol sonore
      Des hirondelles
      Désir en fer à cheval
      Montée bridée
      Le souffle en catapulte
      Je touche le fond
      Foulée
      Fouillée
      Et rejaillis
      Femelle
      Femme et fertile
      S’approprier un temps
      Cette fleur de Désir
      Fallacieux fétiches
      Foulards de vices
      Fessée
      Fêlée
      Flouée
      Fontaine de feu
      Souillée, mais digne
      ... Soumise
      Se dessaisir
      M'offrir
      A Toi, le fournisseur d’extase
      Don contre-don
      Des morsures du Sublime...


    Par : ali louni, <ali.louni@voila.fr>
    rennes, france - Le 22/04/2004 à 22:53 GMT +1

       Sarah, depuis le soir où on s'est parlé, je ne pense qu'à toi, je ne vis que pour toi, mais je ne me décide pas à de l'avouer sans doute par peur ou timidité, c'est pourquoi je veux crier tout l'amour que j'ai pour toi!!!


    Par : cassandra derous, <d.cassy.1>
    LIEGE, BELGIQUE - Le 18/04/2004 à 15:16 GMT +1

       UN SI BELLE AMOUR TOI DAMIEN QUI EST MA VIE JE T'ECRIT CETTE POEME . dans mesreve les plus fous je te vois dans mavie defile et j'arrive à t'imagines pire qu'une meute de loupstu resteras grave dans mon couer en lettre d'or ,garni de fleur ne me dis pas merci ne pleur pas je vaux te garder aupres de moi tu ne m'apporte que du bien donc a moi de te dir se que je retienn simplemen et du fond de moi meme tu es sans aucun bleme mon univer solair planete terre .je t'aime pour la vie "ta praissece cassy"


    Par : papillon libre, <ellineesquisse@tele2.fr>
    Strasbourg, France - Le 15/04/2004 à 13:38 GMT +1

       
      Parler d'amour car c'est l'unique chose qui vaille la peine d'être vécu.
      Je veux bien vivre d'amour et d'eau fraiche, je veux bien me battre pour sauver mon amour, pour sauver l'amour , je veux bien mourir par amour si l'amour peux me survivre et se perpetrer encore et encore.
      Je ne sais rien faire d'autre qu'aimer, et encore peut être que j'aime trop ou mal, pourtant j'aime à chaque seconde car je ne saurais vivre sans amour.
      J'aime beaucoup cette petite phrase "L'amour ne se divise pas, il se multiplie".
      Merci à mes enfants de partager leur amour du monde, merci à mon compagnon de poser tant d'amour à ses yeux, merci à toi mon Colibri de m'offrir tant d'amour dans tes mots et ta voix, merci à Toi mon soleil aussi de mettre tant d'amour à l'épaule que tu m'offres, merci à toi Mon Amie de mettre tant d'amour dans le regard que tu pose sur tout ce qui t'entoure. Merci aussi d'absorber et de refleter l'amour et le respect que je vous porte.

      Merci.

      P.S: un petit geste d'amour.....voici une adresse faisant circuler une pétition afin de respecter les droits de l'homme et du travailleur, notamment des enfants en Asie qui travaillent pour des grandes marques de sport dans le mépris de tous leur droits.
      Merci pour eux.
      Cessons d'être égoistes et de fermer les yeux pour ne pas nous blesser l'âme.
      Il est temps de les ouvrir grand et de réagir. C'est ça aussi, je crois l'amour, le vrai l'universel, celui qui devrait faire tourner le monde autant que les têtes....

      Humblement , je vous embrasse.


    Par : David, <from Lune>
    - Le 14/04/2004 à 8:18 GMT +1

      improbable d'un songe

      ô, si belle, si belle image

      "la terre tourne pour que les aimants se rencontrent"

      la terre est ronde et se rencontrent toujours chemins...
      voici la leçon, le Message ? si éclatant que nous ne savons pas voir :)

      on finit toujours pas trouver, par rencontrer, pour qui chemine d'un coeur pur...
      océans et déserts comme en son âme, comme douleur et solitude et vide en soi

      et l'innocence d'une fleur et toute cette vie grouillante comme autant de pulsions et possibles


      et si à travers montagnes et continents on retourne toujours au meme point, soi-même, c'est parce que le véritable chemin est à parcourir en soi

      de soi-même et de coeur

      et le chemin de Songe... :)


      qui sait quels sentiers subtils relient coeurs, en songes, en rêves, d'abymes et battement
      battement sourd de ton sang, en toi, et pulsation de vivre

      d'un songe à l'autre, frôlement

      souffle léger, et, sous paupières closes, le Royaume dévoilé...


      sais-tu d'où vient matière, miracle de présence ?
      de danse d'electrons, qui scintillent et dans vide immuable, éternellemnt, dansent Amour

      et cet Amour fait matière, fait vie
      fait pierre dure et le mytère d'une larme

      "Aimez", comme murmure gravitationnel, comme force primaire

      comme animal qui sait et qui aime sans conscience

      et s'assemblent atomes et se forme vide
      ton visage, ton coeur

      et l'étoile, là-haut, ta soeur


      fleur lointaine, mystère d'une ombre

      présence, partie en désert
      d'electrons, et de chemin

      présence, silence

      et le sable, glissant de ton souffle...



      * * *



      j'ai trouvé le récit d'un homme parti rejoindre Jérusalem à pied
      de ses pas et sa Foi

      ou simple curiosité de vivre

      ou simple désir de tracer chemin, sur sillage, sur poussière

      soi-même poussière
      et brille regard

      pour rien
      rien que regard

      et rien que soi-même
      en quête, interrogation

      j'ai trouvé récit, je ne l'ai pas encore lu
      il est des rêves dangereux

      il est des peurs en soi
      des échos qui résonnent depuis passé perdu

      il est des ombres froides, des peurs et des rages
      errant en labyrintes, enfermées sous portail

      des tempêtes broyeuses et des mondes perdus
      des guerres sans fin et des larmes éternelles

      il est des terreurs rampantes, insidieuses
      et d'autres qui hurlent jusqu'à se détruire soi-même

      regard fou de celui accroché à écoute
      et les vagues qui accourent et dévorent la chair

      et ces masses anonymes écrasant d'indifférence
      et ces armées grises effacant couleurs

      tous ces échos et douleurs
      enfermés, loin, loin en labyrinthe

      portail clos
      et pulsation sourde

      on ne passe pas
      mais passe songe

      homme d'étoile
      et l'étoile morte sur terre

      il est des peurs et des peines
      et des colères de vivre

      mais un jour... :)

      ne pas s'enfermer en ses rêves
      oser simplement vivre

      mais un jour
      quand viendra le vent du grand Nord

      pureté de cristaux

      et que viendra le temps, simplement instant

      mais un jour...

      alors deviendra

      et la graine en poussière
      et le reflet de larme

      mais un jour
      et un soir

      et un autre jour
      d'où vint océan

      étoile polaire
      sourire d'un songe

      alors viendra

      ô fleur, délicate, à suivre
      signe d'ombre

      un jour
      de regard ou de larme

      un jour

      ou sourire

      suivre nuage

      l'étoile des mages 


    Par : jhfdyfry, <56hjjj>
    kf,d, ghhj - Le 13/04/2004 à 19:20 GMT +1

       mjlhkvglktgjfjtjgjjsjhfjg


    Par : Géraldine, <Astéroïde ? ???>
    - Le 11/04/2004 à 23:05 GMT +1

      Aimer...
      donner sans rien attendre en retour
      mais ne pas obliger l'autre à recevoir
      aimer l'autre pour ce qu'il est et non pour soi
      aimer c'est aussi respecter
      alors parfois
      Aimer c'est ne plus aimer
      l'Amour au-delà de l'amour
      ou comment "je ne t'aime plus" peut être la plus belle preuve d'Amour dans l'épreuve d'Amour
      Bon anniversaire Yidlac.

      ps: tu sais pourquoi la terre tourne ?
      parce qu'il y a quelqu'un
      quelque part
      qui marche sur la route de ses rêves
      de ses rêves aux tiens
      c'est le même chemin
      la terre tourne pour que les aimants se rejoignent
      parfois on fait un pas de travers
      on s'égare
      et l'on se trompe d'aimé(r)
      toi et moi n'avions que l'Egypte en commun
      pourquoi nous sommes-nous rencontrés ?
      demande le à la terre Mazel
      peut-être qu'elle ne tourne pas rond
      sans doute pour ça que je n'ai jamais su comment t'atteindre, où te rejoindre
      tout juste te demander de quoi tu avais peur
      il est tellement mystérieux ton pays de larmes...
      j'aurais aimé que tu connaisses le mien
      tu aimes les chiffres alors tu lui donneras pour nom le numéro que tu voudras
      je sais seulement que dans ce désert résonne cette phrase qui berce mon coeur
      "si tu veux connaître l'âme de quelqu'un, demande lui à quoi il rêve..."
      alors les rencontres les plus improbables deviennent possibles...




    Par : jakote, <jakote63@aol.com>
    Rochefort-Montagne, France - Le 10/04/2004 à 20:09 GMT +1

       je n'arrive pas a oublier mon premier grand amour.
      AIDER MOI JE VOUS EN SUPPLI
      Merci
      jakote


    Par : angel, <taourirt@hotmail.com>
    girona, espagne - Le 10/04/2004 à 12:06 GMT +1

       salut je cherche une marocaine pour mariage entre 22et28 muslmane jolit charmante serieuse ..........tele 0034650241773 ou 0034675405143 abientot


    Par : acid lyes, <acid_lyes2001>
    biskra, algrie - Le 09/04/2004 à 22:30 GMT +1

       ge veus des belle femme pour mariage


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 09/04/2004 à 18:02 GMT +1

      et sur nuage, parti, loin,
      je vois, j'imagine Innocence

      un songe, comme rire d'enfant

      ce nuage qui passe, dans lointain
      au-dessus des toits et de murs

      au-dessus de cité
      et rit, léger

      pureté de rose, de blanc

      courbe, légère

      pureté d'une larme
      et ce rire d'amour

      enfant courbée, déjà, et fleur de printemps
      souffle tiède d'une aube

      enfant apprenant sourire d'ange

      quand tout devient possible
      et ce rire, haut en ciel

      le nuage passe, loin
      emporté de songe

      douleur de Passage
      cette image, lointaine

      rire de pluie
      et la fée qui danse

      rire d'une larme
      d'un silence caché

      et je pense à pureté, inconscience

      je pense à océan énorme,
      qui de tempête et tourmentes vient m'emporter

      fièvre soudaine
      brûlure de chair

      gronde folie en cette douleur tenace

      Ame écartelée de désir
      empalée sur étoile

      mais pas encore, pas encore...

      quand viendra le temps de suivre nuage
      au delà de cité et raison

      emporté d'un songe
      sur sillage d'étoile

      rugissement sourd
      raz-de-marée d'abyme

      étoile filante, en nuit
      en vide

      signe mortel
      prophètes de sable

      longue traversée

      écume d'une larme
      et ce silage de chair

      ton coeur transpercé
      pour cette larme, si douce

      transpercé d'étoile

      présence

      et cette lame d'acier
      comme destinée froide

      ô douceur enfuie
      ô cette vague lointaine

      et s'en va nuage

      et s'emporte songe

      ô celle qui croyait Amour...


      et puis sourire,
      ou caresse de ciel...
       


    Par : doudanou, <balafon55@aol.com>
    abbeville, france - Le 07/04/2004 à 21:35 GMT +1

       Un élan gratuit qui vise à procurer des sensations agréables autour de soi.Paix avec son environement, paix avec soi.


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 06/04/2004 à 15:58 GMT +1

      REPONSE A SAM :


      c'est exactement ca
      c'est la douleur qui fait évoluer

      il faut avoir connu solitude pour ressentir toute la pureté d'Aimer

      sinon simple copinage, loft story


      il faut avoir froler abyme pour savoir reconnaitre ange
      à condition évidemment de ne pas s'enfermer en soi

      traverser miroir et voir au delà de reflet
      et non se piéger de sa propre image, écho de soi meme


      c'est comme l'asctèce, qui en te purifiant et par le vide en toi te fait ressentir beaucoup plus intensément ton corps, et ce qui t'entoure

      vertige


      il faut avoir connu famine pour connaitre le goût du pain

      il faut avoir connu douleur et solitude pour saisir tout le sens, tout l'engagement, la folie et la foi contenus dans le verbre Aimer


      enfin je crois... :)

      folie, brulure
      mais qu'est ce que vivre ?

      mais ce n'est que mon ressenti
      il faut bien de l'orgueil pour penser savoir ce qui se cache sous le sourire de Fée... ;)


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 06/04/2004 à 15:50 GMT +1

      pour savoir aimer il faut savoir combattre

      sinon on n'aura jamais courage
      de résister aux pressions, se battre pour elle/lui

      sinon l'amour devient excuse pour ne pas s'assumer 


      courage de s'assumer soi et assumer l'autre
      assumer son amour

      et se battre pour mériter


      l'amour non comme refuge-coconning

      mais cheminement à deux,

      ouverture au vent sauvage d'horizon

      déferlantes de


      VIVRE... :)


    Par : sam, <samuel.dompeyre@wanadoo.fr>
    montauban, france - Le 05/04/2004 à 22:35 GMT +1

      Parfois je me demande si la solitude ne joue pas un role considérable quand à notre capacité à percevoir le sentiment amoureux comme si elle l'exacerbait.Ce serait comme quand les etres en soufrances deviennent des etre sensible... 


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 05/04/2004 à 16:43 GMT +1

      sourire de pluie
      (amour)
      en écoutant un Nocturne de Chopin...



      notes, si douces
      entremélées

      comme douceur d'un soir

      caresse d'ange, lointain
      lumière d'aube

      ou crépuscule d'un songe

      pluie légère, douce

      après combat
      et reflet brisé

      après ce miroir
      éclaté de douleur

      douceur, amère
      nostalgie d'hier

      quand hurlait rage de vivre
      et déferlantes d'infini

      maintenant, silence
      apaisé

      en lequel résonne douceur
      note, légère

      et ce rappel

      de chair et d'un coeur

      ta présence, loin

      petit songe
      petit ange

      douce note

      sourire... 


    Par : sara, <delf_57@hotmail.com>
    Metz, France - Le 04/04/2004 à 19:03 GMT +1

       je suis tombée amoureuse de toi mon amour chérie, ma moitiée.Je me r'appelle la premiere fois que tu m'as embrassé ton baisé était si doux et intentionné que je ne l'oublirais jamais car c'est a ce moment la que je me suis dis que tu étais l'homme de ma vie....JE T'AIME mon amour


    Par : moustapha, <taphabocoum@yahoo.fr>
    nouakchott, mautitanie - Le 01/04/2004 à 19:08 GMT +1

       sachez mes amis que l homme n est rien sans les hommes et dites vous qu elle est la difference entre la dangereuse bete sauvage qui ne pense qu a detruire et l homme qui n a pas l idee d aider,je dirai aucune si vous etes dans des palais pensez un tout petit peu aux autres qui sont a moitie mort de misere.l adage dit l homme vient dans les mains des hommes et retourne dans leur meme si ce n etait pas les hommes avec se qu il ont de plus bon il allait etre jette comme comme le cadavre d une charogn.pour ne pas etre long et comme dit l adage si je differe de toi loin de leser je t enrichie.merci


    Par : lrnz, <lrnz@caramail.com>
    lyon, - Le 31/03/2004 à 15:20 GMT +1

       A lorah de strasbourg,

      A la lecture de ce que tu as écris le 7/3, j'ai l'impression que c'est celle que j'aime qui a écrit, comme si vous ressentiez les mêmes chose sans vous connaitre.
      J'aimerais en savoir plus sur ton histoire, si tu veux bien sur.

      A plus. L.



    Par : clocloclb, <clocloclb@aol.com>
    rennes, france - Le 30/03/2004 à 19:28 GMT +1

        Amour
      ce mot si dur a exprimé
      et si mal employé.
      C'est pourtant
      très important.
      Réfléchissé
      et vous comprenderer.
      Le mot Amour
      est un mot trop lourd
      qui parfois
      nous fais perdre notre sang froids.

      Chloé 11 ans
      Bravo a tous les autres message


    Par : te, <tehotmail@linm>
    paris, angleterre - Le 30/03/2004 à 16:52 GMT +1

       je taime


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 30/03/2004 à 12:23 GMT +1

      quand attendent les filles de Lorient
      qui jamais ne reviennent

      quand attendent et rêvent
      tout au bord de la mer

      sur quai de pierre
      sous la pluie et le froid

      elles attendent, et rêvent

      au retour de leur homme

      et chantent
      et revent

      dans déferlantes de tempête
      la lune naufragée

      revent Amour
      dans le froid de la nuit

      l'homme qui ne revient pas

      et attendent les filles sur le quai. 


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 30/03/2004 à 11:10 GMT +1

      les mots sont si doux
      ô songe

      en dureté de chair, de coeur

      sur ailes d'un nuage
      froissement de soie

      ton aile froissée
      d'espoir

      plume d'ange
      ou aube sur la vague

      reflet
      de tes mots

      que l'on trompe
      que l'on nie

      Amour... 


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 29/03/2004 à 20:23 GMT +1

       mais les mots d'amour sont des cauchemars quand ils restent derrière leur barreaux de lettres....


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 29/03/2004 à 19:46 GMT +1

      les mots sont des caresses du souffle
      des tempètes d'idées, des envies de partager
      les mots sont poignards, sont silence aussi...
      les mots, ils font agir ou pleurer,
      les mots sont tout parfois rien, les mots c'est nous
      la pensée d'un moment, ancrée, pour quelques instants
      suspendus sur une feuille, une puce informatique,
      qui effleurent tes yeux peut être
      au moment où une larme allait en tomber...

      et quand le coeur se blottit dans les mots,
      sentir de tous nos bouts d'atomes, qu'ils ont ce fabuleux pouvoir
      de faire rire, frémir, le pouvoir d'attendrir,
      d'apaiser, de donner envie d'aller au delà, avec moi,
      pour moi, et mes mots,
      pour la musique qu'ils ont quand ils s'entrelassent avec les tiens
      pour un soupirs, un souffle de toi,
      qui se soulève, nous soulève, et rendent nos corps légers
      pleine de cette envie de vivre !

      de l'amour des mots et de l'amour dans les mots
      pour ne pas les oublier, et oublier à quel point ils sont bons
      ... et simples... lorsque l'amour bat, dans ce coeur qui fredonne,

      et les mots sont touchers, geste, senteurs,
      ils sont fées de voyage, en peinture, en sculpture

      mais les mots sans l'amour...ont le coeur qui perle

      amour, amour, amour,
      saut de biche, brame de cerf,
      reflet de papillon, et larmes d'emotion,
      le coeur qui bat dans tout le corps,
      et le fait trésaillir d'un désir de vivre
      innépuisable, immortel, infini...

      Infini comme les atomes qui nous constituent
      pourquoi avoir peur,
      alors que l'on peut aimer,
      et le dire !!! de cent, mille, une multitude de façons,
      innépuisable, immortelle, infinie...

      l'amour est tout, avant tout
      notre espoir, nos couleurs
      nous pouvons tous aimer,
      un peu, bizarrement, intensément, jamais constant,
      avec peur, sans complexe, de loin, de prés,
      de tant de façons...
      mais nous le pouvons tous.

      ouf !

      ;-)


    Par : julon, <SEBPMA@MANADOO.FR>
    quévert, france - Le 27/03/2004 à 17:31 GMT +1

       a tou amateurs d' amour...
      POUR TOUTE PERSONNE INTEResser
      je fai passer se message SEXI !!!!


    Par : linda, <linou595@hotmail.com>
    waziers, france - Le 27/03/2004 à 10:56 GMT +1

       je recherche des poeme sur l'amour trouvé et qu'on attendais ^plus


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 25/03/2004 à 19:00 GMT +1

      méandres de doutes,
      courbe de l'errance,
      et mon coeur qui voute
      sous le poids du silence...

      silence d'amour,
      et de sentiments lourds
      le coeur en crise
      qui jamais n'cicatrise

      j'aimerais, akène,
      qu'il m'emporte de son vent,
      volent horizon et nuages pourpres,
      d'un soupir qui en dit long

      Et ses mots,qui m'assainent
      réanimant mes sentiments
      otes poison et vapeur de souffre
      d'un sourire qui s'rait si bon

      j'étouffes d'avoir trop d'air
      je voudrais t'en offrir
      à toi mon fantôme, mon amour...


    Par : kaffo armand, <arnolee@yahoo.fr>
    douala, cameroun - Le 22/03/2004 à 21:58 GMT +1


      Ton amour se reflète sur tes mots, laisse-moi aussi, écrire pour toi ces mots. Tu es un ange, dans ce paradis d’affection, un ange aux ailes dorées, un ange à l’amour coloré, tu n’es divine, car trop souvent tu chagrines. Tu es si émotionnelle, que tes larmes suintent du haut de ton ciel, sur nous, pauvre affectueux sur terre. Mais malgré tout, tu demeures un ange d’amour, car ton cœur est plein d’amour. Plus je te regarde, plus j’imite a peine ton sourire. Tu ne mérites de souffrir, toi qui ne penses qu’à nous écrire. Laisse-moi te décrire.
      Je te regarde, tu parais telle une fleur de printemps, malgré tes 64ans, si belle, toujours souriante, et même lorsque tu pleures, on a l’impression que tu souris, car l’amour t’habite pour la vie.
      Je te regarde, et ne vois qu’une flamme, tu as tellement du charme, et bien que tu prends de l’age, tu sors tel un oiseau de sa cage, afin de nous faire entendre ton chant toujours beau, même lorsque tu le fais en pleurant.
      En ce matin qui se lève, ton amour m’inspire ces mots. Demeure l’ange de ton ciel, et dès fois de tes ailes, rends-nous visite ici sur terre. Car notre amour pour toi, est un amour éternel, pas éphémère.

      dedie spécialement à NADEGE(ma fleur de lotus)


    Par : chouh adolph cyrile, <dolchouh@yahoo.fr>
    douala bonaberi, cameroune - Le 22/03/2004 à 20:30 GMT +1

       l'amour...piétine
      à petits pas
      du haut de mes appels
      je descends en rappel...

      le gouffre vertineux
      Le plus beau cadeau que l'on m'ai fait c'est de m'aimer, mais m'aimer vrai, m'aimer fort, m'aimer tendre, m'aimer doux, m'aimer simple...
      C'est fatima qui m'a offert ce cadeau.
      Aujourd'hui jela remercie et je souhaite la remercier encore et encore, chaque jour, chaque vie.
      adolphe ton tendre amour


    Par : Géraldine, <.>
    - Le 21/03/2004 à 3:28 GMT +1

      aux miens qui respirent en moi
      à une étoile sans qui ces lignes peintes n'existeraient pas

      antidote contre taedium vitae

      dans la salle d'attente du silence
      des mots transpirant de vapeurs anglaises
      se succèdent sur les chaises de la patience
      ils s'enchaînent à la queue le leu
      comme des wagons volontaires à dérailler
      dans le tunnel de la virginité
      pour que renaisse le verbe
      dans le sommeil de l'âme
      ne ratons pas ce train
      qui tire les vers des yeux
      et l'e(s) gare dans toutes les langues
      il me fait t'écrire je t'aime donc j'existe
      dans la salle d'attente de l'absence
      les mots s'inventent au chevet de l'espoir




    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 20/03/2004 à 18:54 GMT +1

      SOUVENIR...



      ô petite fée
      ô soir d'un songe

      Marie

      qui jamais ne me lira

      cet amour

      à jamais enfoui
      à jamais perdu

      petite perle

      étoile d'une larme

      Marie
      petit songe

      un jour
      un soir

      à travers miroir
      cassure de chair

      coeur ébloui

      de lumière noire
      comme regard

      comme absence

      un soir

      te rejoindre

      sur chemin de Lune... 


    Par : polo, <47 reu de la liberte>
    agen, 471000 - Le 20/03/2004 à 13:16 GMT +1

       je cherche une femme que aime tuos dan le sexe


    Par : Régis rwirangira, < B.P:250>
    KIGALI, RWANDA - Le 19/03/2004 à 9:36 GMT +1

       JE VOULAIS VS FAIRE PART DE MON POINT DE VU SUR L'AMOUR.


    Par : Une Amie, <J_UneAmie@Sympatico.ca>
    Canada - Le 17/03/2004 à 14:50 GMT +1

       
      "*"*"*" Bonjour hommes/femmes de la terre.... "*"*"*"

      *"*"*"* Moi j'entre ces mots qui vient de la Bible *"*"*"*

      "*"*"*"*" Réfléchissons sur ces mots!! "*"*"*"*"
      ********************
      """ Lève-toi Éternel! """
      "" Que l'homme ne Triomphe pas!! ""
      "*"*"*"*" Psaume 9 vercet 2o "*"*"*"*"
      ***************************

      """ Ces mots parlent de l'homme méchant!! """
      """ Le plus grand Amour vient de Dieu!! """
      """ Retournons vers Dieu!! """
      """ Redonnons à Dieu la place qui lui appartient!! """
      *"* Que ce sois dans nos vie ou sur cette terre! *"*
      "*" Les hommes sont en train de tout détruire!! "*"

      """""""""""""" Réfléchissons!! """""""""""""


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 16/03/2004 à 18:16 GMT +1

      TANGO
      (navire emporté... pour ceux ayant perdu leur Amour)



      voix de femme,
      qui chante et crie la tempête

      chante d'une voix terrible

      Amour

      et chante la nuit venue


      comme grand oiseau surgi de néant
      ricane emporté de vent

      l'oiseau venu déchirer chairs

      et tes larmes cachée en regard


      ô voix terrible,
      soudain cassée alors que te manque souffle

      brûlure d'Amour, chair arrachée

      l'un contre l'autre
      et lui qui se détourne

      brûlure de coeur

      et lui emporté de large


      pour un songe,
      impossible espérance

      voiles gonflées d'horizon
      beauté scintillante de matin


      et vient abyme

      et hurle tempête


      corps déchiquetés contre récifs
      et le beau voilier broyé

      oh, inéluctable d'une note

      courants contraires
      tourbillon d'un regard

      voiles déchirées
      comme songes secrets de coeur


      et hurle, et chante

      et toi qui contemples naufrage

      et son corps quelque part emporté
      et sourit à jamais océan


      oiseau loin en le ciel
      qui rit et contemple le monde

      regard terrible de destinée

      rythme lent, inéluctable
      de sa mort

      un pas après l'autre

      parti


      et toi,
      à jamais vétue de noir

      et toi qui danses,
      à jamais solitaire


      ton ombre manquante,
      disparue en mer

      désir de chair
      ton coeur broyé de son corps


      et ce refrain, toujours le même
      qui toujours revient

      lui, son sourire
      et caresse

      fil coupé de ta larme

      et toutes ces nuits d'ombre
      son désir absent


      son corps quelque part en abyme

      si souvent aimé
      à jamais embrasse océan


      et toi qui hurles le ciel

      et destinée terrible

      mais les notes s'enchainent,
      et enchainent de présent


      et toi,
      simple femme, simple chair


      et toi,

      qui danses,

      qui chantes... 


    Par : nizar choukani, <nchouka@yahoo.fr>
    h_lif, tunisie - Le 14/03/2004 à 19:11 GMT +1

       je parle .
      tu parles.
      il parle .
      vous parlez.
      nous parlons .
      ils sont amouré .


    Par : lolo, <23 rue d' eloie>
    etueffont, france - Le 13/03/2004 à 19:23 GMT +1

      """""" C'EST super """""


    Par : melmam, <bob.silent@caramail.com>
    paname, france - Le 11/03/2004 à 20:34 GMT +1

       Qui cede a la haine oublie sa peine
      Qui cede a la peur oublie son coeur
      Qui cede a l Amour vis pour toujours


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    berlin, allemagne - Le 10/03/2004 à 20:38 GMT +1

      etrangere...

      etre regarde comme une etrangere, jamais ainsi
      Australie, Zimbabwe... non jamais
      ici, regards fouilleurs, moi pas parler langue,
      moi etre regarder du haut d un plafond froid

      l amour encore plus absent meme pas les amis au creu du coeur
      hate de retrouver le sourire des enfants...

      le temps resonne...
      les voyages n apportent pas toujours ce que l on attend d eux...
      l accepter

      vivre quelques instants ce que d autres vivent tout le temps
      nausee et toujours ce manque d amour omnipresent qui me pourchassent par dela les frontieres

      partir ne fait pas trouver l amour, ni l oublier
      plus fort encore...
      j en suis sure a present

      amour
      en moi, ici n a pas sa place pas de mots pour s exprimer
      moi qui aime tant les mots
      pas possible ici

      j ai pris le bus
      loin
      longtemps
      comment les humains font ils pour deplacer toute une ville aussi vite ?
      pareil
      la meme chose
      metropole
      longues routes droites ou foncent les autos sans s arreter
      besoin d air pour faire respirer l amour
      de soleil mais pas au travers des building
      du vent ailleurs que dans les branches malades de la folie humaines
      pas demain
      attendre encore
      patience... patience...
      peut etre est ce toi que je vais finir par aimer puisque tu es la seule a toujours avoir un oeil sur moi

      cratere

      esprit de lune
      esperer
      biensur
      la naissance de l eclipse d amour
      doux
      simple
      authentique

      le soleil brille encore
      et on y croit


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 10/03/2004 à 10:55 GMT +1

      ton éclipse
      ô flamme

      de ciel

      absence

      comme corps de femme
      étreinte

      cercle

      étoiles
      passage

      cris

      ô Naissance...

      amour volé
      offert

      déchiré de partage

      larme d'un soir...

      ô ton baiser
      si doux

      que je verse dans larme

      que je caresse comme chimère

      baiser d'un soir
      d'un songe

      ô douceur
      et l'étoile partie

      sur désir
      corps brulé

      larme
      regard

      ô toi mon étoile

      enfuie

      engloutie

      ECLIPSE

      dévorée de flammes noires
      et des larmes d'un songe

      cristal
      et silence,

      qui reste... 

      Amour ?


    Par : jajacoquinette, <jajacoquinette@hotmail.com>
    st-jean sur richelieu, canada - Le 09/03/2004 à 24:01 GMT +1

       Si je saurais les mots que je devrais te dire
      et toute la chair pour te séduire
      je prendrais un grand respire
      et j'irais te voir tendre et folle de désir

      mais comme la gêne me retient
      alors si tu m'aimes comme moi je t'aime
      viens vers moi
      et sert moi dans tes bras


    Par : bastet, <...>
    - Le 09/03/2004 à 23:17 GMT +1

      à ériger pour la paix une barrière
      la pluie tombera de part et d'autre
      le sang continuera d'abreuver la terre
      les enfants des pierres en jeteront d'autres
      à ériger pour ta paix une frontière
      les larmes couleront sous la peau
      du coeur à l'âme noyée de sanglots
      au plaisir de vous déplaire
      du ciel on pourra toujours voir
      le jour sans lendemain
      ces séparations vous aurez beau faire
      quand l'amour d'une terre est commune prière
      quand ton coeur et le mien chante le même refrain
      je vous prie de croire
      droit dans le mur ira l'espoir
       


    Par : bastet, <...>
    - Le 09/03/2004 à 23:06 GMT +1

      LA VITA E BELLA
      en minuscules
      life is beautiful
      open your eyes
      le ciel a épousé la mer
      sky is wonderful
      close your eyes
      tu peux respirer son air
      le sentir même un peu mieux
      à la faveur d'une éclipse
      allons professeur
      le jour d'espoir est arrivé
      aux larmes camarade
      jouons la mascarade
      des gens ordinaires
      comme ces amants
      égarés dans l'océan intime
      à contre coeur
      savent noyer le leur
      dans les eaux de hurlevents
      là où le vent presse les vagues
      à renverser l'amer
      sur l'autre rive des mers sans fin
      là où le vent presse la mer
      à laver le verbe du chagrin
      sur l'autre rime des vers sans fin
      il y en aura d'autres des saisons
      des torrides et des sèches
      pour étrangler la flamme
      sans étouffer nos âmes
      prendre la vie comme elle vient
      ou la prendre aujourd'hui
      à portée d'envie
      ou de(main)...
      il y en aura d'autres des années
      en vers
      entre et contre nous
      des lumières et des froides
      pour éteindre la flamme
      sans perdre nos âmes
      attraper le rêve à portée de main
      ou souffler dans le creux
      le libérer en nuages
      à suivre des yeux
      se dissiper dans le paysage
      sans laisser d'air
      derrière eux
      seuls ces gens ordinaires
      comme ces amants
      et leur faux semblant
      d'écrire l'air de rien
      en minuscules
      la vie est belle
      ouvre les yeux
      le ciel a épousé la mer
      ferme les yeux
      je peux respirer ton air
      l'exhaler encore mieux
      à la faveur de mon éclipse










    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 08/03/2004 à 9:57 GMT +1

      pourquoi s'en faire
      pourquoi mourir

      simplement ton chant, doux

      de vivre...


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 08/03/2004 à 9:57 GMT +1

      musique funky
      ghetto noir en implosion

      musique, loin
      et chantent les black prophets

      for black power

      c'était, il y a loin

      dans l'extravagance d'un monde immense

      quand les hommes allaient conquérir la lune
      quand les croyances s'affrontaient en luttes titanesques

      quand des hommes mouraient pour mensonges, partout
      mais savaient pour qui vivre


      maintenant, consommation de masse, règne de pensée unique
      conformisme économique, formatage scolaire

      terreur de crise et chomage
      foules qui courent dans tunnels gris de rer

      loisirs organisés, ambiance festive pour bo-bo

      où est passé la folie
      l'extravagence de croire

      communautés libres, marxisme identitaire
      quand chacun pouvait chercher, croire

      quand se battait de vivre


      maintenant des hippies ne restent que surfeurs bronzés

      ce qui était révolte se vend sur compiles-cd

      oh, ce cris
      à travers temps, distance

      ce cris
      en miroir


      et casse apparence
      éclate Ame

      où sont partis les sourires des prophètes
      le "peace and love" qui était amour et non tournante

      qui voulait croire autre monde
      et non mensonge de corps

      le corps n'est rien sans Ame

      ô ma Fée éclose de fleur


      fleur au fusil
      poèmes en bandoulière

      et ce rythme, comme fusion liquide
      guitare déchainée et voix souriante de colosse

      multicolore

      comme ame, comme sourires


      maintenant, démocratie devenue consommation-marketing
      maintenant, égoisme-jouissance plutot que partage solidaire

      maintenant, je cherche

      dans acropoles de béton, foules pressées

      je cherche les anciens rêves


      éclos, loin
      au-delà d'océan

      qui voulaient croire amour

      et paix


      bien sur, mensonges, gamins
      dope et manipulation

      mais innocence, tout au fond de regard

      et ce rêve ne valait-il pas se bruler

      corps et ame


      maintenant, je cherche
      en solitude de songe

      giflé de vent,
      loin au bout de vague


      je cherche
      au risque de me noyer d'abyme

      cette note magique

      brillante

      tout en haut d'étoile
      qui m'ouvrira Passage


      ô ton sourire... 


    Par : Lorah, <loraIAM@hotmail.com>
    Strasbourg, France - Le 07/03/2004 à 21:02 GMT +1

       ¤oO...J'ai peur, peur d'elle, ou encore d'une autre. Peur qu'elle prenne ton bras, qu'elle t'attire vers elle. J'ai peur de ces femmes qui te parlent, peur de celles qui te touchent, peur de celles qui pourraient t'approcher. J'ai peur que tu me mentes, que tu ne sois plus sincère. Peur que tes « je t'aime » ne soit que des mots, peur que tes caresses se transforment en griffures. J'ai peur de te perdre, peur de t'aimer encore plus fort, peur de pleurer sur ton bras. Peur que toutes ces larmes que je verse me noie dans ton c½ur et qu'ainsi tu ne penses plus à moi, peur que tu ne me vois déjà plus. J'ai peur que tes yeux deviennent des armes et qu'en me regardant tu me tues petit à petit. Peur de me sentir m'ensevelir sous ton corps, peur de crier ma peine, peur de pleurer, encore et encore. J'ai peur de te sentir partir, peur que tu la rejoignes, ce soir. Peur que tu effleures sa main, encore douce sous la chaleur de tes doigts. J'ai peur, oui j'ai peur, encore peur, toujours peur, mais je n'en peux plus, je voudrais que cela puisse cesser et je voudrais pouvoir t'aimer, comme n'importe qui, sans avoir à douter...Oo¤


    Par : en passant, <à travers le temps>
    - Le 06/03/2004 à 22:44 GMT +1

      en passant ...
      dans les galeries d'Art
      dans les musées
      sur les murs
      devant le Taj Mahal
      en lisant quelque soit le genre
      poésie
      roman
      théatre
      en écoutant de la musique
      quelque soit le style
      blues
      gospel
      raï
      jazz
      rock

      en passant
      en pensant
      et j'en passe ...

      l'Amour ça se rêve
      l'Amour ça se peint
      l'Amour ça se sculpte
      l'Amour ça se construit
      l'Amour ça s'écrit
      l'Amour ça se compose
      l'Amour ça se chante
      l'Amour ça s'invente
      l'Amour ça se vit ainsi
      sans définition
      depuis la nuit des temps
      à chacun la sienne
      à chacun sa manière
      à chacun sa fleur




    Par : En passant, <htoti@netcourrier.com>
    - Le 06/03/2004 à 3:49 GMT +1

      L’amour commence quand notre moi n’est plus le centre de notre monde. Avec de la patience aussi. Si nous sommes pressés, il est déjà trop tard.

      L’amour ne se rêve pas, ne s’écrit pas, il se vit.

      L’amour c’est accepter de se livrer, totalement.

      Je t’aime ne veut pas dire aime moi. L’amour se donne, il ne se négocie pas.

      Ne pas aimer l’autre pour ce qu’il nous est, mais pour ce qu’il est.

      Malheureusement, beaucoup se servent d’un soi disant amour pour ne parler que d’eux. Encore et encore.

      Narcisse, tu connais ?






      Réponse à céline
      ----------------------------------------------------------
      nancy, france - Le 14/02/2004 à 22:01 GMT +1
      La saint Valentin a-t-elle un autre but que d'enfoncer les célibataires ?
      ----------------------------------------------------------

      Oui, faire du profit, uniquement du profit. L’amour n’a pas de jour officiel de célébration, car c’est en principe tous les jours que nous le faisons. Si nous aimons.


    Par : Franz, <francois@ifi.edu.vn>
    Hanoi, Vietnam - Le 04/03/2004 à 12:11 GMT +1

      Ouais, OK pour l'amour. Mais qu'est-ce que c'est? J'ai lu quelques messages présents sur ce site et je n'ai rien trouvé qui parle d'amour. Juste un torrent d'émotions égocentriques. Je ne crache pas dessus. Je ne suis pas meilleur que mes prédécesseurs. Mais cet amour-là me semble désespéré et étriqué. Et vu de l'extérieur, il est très ennuyeux.
      Alors, qu'est que c'est l'amour? Je ne sais pas. Je cherche. Mais rassurez-vous, je vous préviendrai si je trouve.
      Franz


    Par : bastet, <.>
    - Le 01/03/2004 à 24:04 GMT +1

      l'Amour ne meurt pas
      il est locataire de notre coeur
      un jour
      il s'en va voir ailleurs
      dans le vide
      le silence résonne
      il fait froid
      mais l'Amour ne meurt jamais
      il nous quitte
      de bon ou à contrecoeur


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 01/03/2004 à 9:08 GMT +1

      connais tu la mort
      connais tu l'amour

      connais tu la mort douce de ses levres...


      et pulsion
      et désir

      et rage en soi

      et puis oubli


      la lutte est vaine

      destruction d'ame
      la lutte est vaine dans le vide immense


      alors silence
      et bascule, douce

      sur souffle de vent
      et cris d'oiseau


      souffle long de coeur
      et cette rage en soi

      devenue grise

      et la folie hurlante
      qui n'est plus que silence


      chair meurtrie des combats passés

      combats d'ame
      ô démons, ô tentation

      quand le gouffre appelle
      et que répondent voix de la nuit


      oh dis-moi
      connais tu l'abandon doux

      la douceur d'amour

      connais tu ce premier baiser
      ce regard de partage, d'infini


      houle longue d'océan
      de regard à reflet

      flot de sang acre
      sur brisure de miroir

      comme coucher d'étoile


      celle qui jamais ne viendra
      premier baiser,

      premier mensonge


      oh saveur douce comme baiser
      comme mensonge

      corps brulé
      et son regard pour lequel tout donner

      et raser jusqu'à ciel


      cet ange, lointain
      qui jamais ne saura

      jamais ne connaitra
      la douleur d'Homme

      damné


      oh connais-tu la mort
      enfouise dans étoile

      ses lèvres

      cette larme...
       




    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 26/02/2004 à 23:09 GMT +1

      l'amour...piétine
      à petits pas
      du haut de mes appels
      je descends en rappel...

      le gouffre vertineux
      ignore ma présence, ignore mon absence,
      il est simplement creux...

      il n'est que trou, il n'est que vide,
      n'est qu'infini dans son abîme...

      mon esprit fait le reste
      et mon coeur interprète
      fait écho de mes manques
      me martèle la tête
      et, perplexe, me laisse...

      laisse qui m'étrangle
      sentiments étouffés
      l'amour me sangle
      de ne pouvoir exister

      il fane mon sourire,
      il éteind mes espoirs

      ne pas le laisser dire...
      et prendre ce pouvoir...

      l'amour absent et qui aspire
      comme ouragan de mes desirs...

      une main, la tienne,
      dans ma crinière brumeuse,
      tes paroles qui viennent
      dans mes pensées vaporeuses
      agitent les persiennes
      d'émotions bienheureuses....
       
      trouble, la nuit est trouble
      troublante, tremblote,
      elle frissonne, elle a peur

      je ne sais si tu existe
      ailleurs qu'en mes songes,
      te rêver et t'aimer
      pour ne pas perdre la raison,
      amour
      j'en oublies ton son,
      j'en oublies ton goût,
      en oublies ton odeur...

      j'ai peur


    Par : ASMAA, <asmaa_mokhefi@yahoo.fr>
    oran, ALGERIE - Le 26/02/2004 à 16:31 GMT +1

      j ai rien à te dire sauf que je t aime à la folie


    Par : HOCINE, <m_hoho@hotmail.com>
    oran, ALGERIE - Le 26/02/2004 à 16:18 GMT +1

      JE VOUDRAI DIRE A MON AMOUR ASMAA QUE JE L AIME PLUS QU ELLE NE LE PENSE ET J ESPERE QU ELLE M AIME AUSSI .


    Par : dededede, <lchaloux@bigfoot.com>
    Coeurville !, San-Valentine - Le 25/02/2004 à 22:04 GMT +1

      Moi,l'amour,je trouve que c'est le plus beau mot du dictionnaire.J'ai un chum mais il me parle presque pas je sais pas pourquoi.Je trouve que c'est le plus beau mot du dictionnaire parce que aimer,c'est un plaisir à vivre une vraie histoire d'amour.Que se soit à n'importe quel âge,les parents n'ont pas le droit de nous interrdire d'avoir un chum même si on a dix ans.Amour ahhhh!Quel beau mot!


    Par : lrnz, <lrnz@caramail.com>
    - Le 25/02/2004 à 14:33 GMT +1

       Salut Bel,
      Si tu viens ici, on sait jamais, je voulais que tu saches que je t'ai aimé comme personne, que tu as été mon autre moitié, mon souffle de vie pendant ces quelques années. Je t'ai considéré comme la femme de ma vie, et je sais que c'est toujours le cas dans mon coeur, dans ma tête.
      Mais, il y a toujours un mais, si tes longs silences m'empêchent d'avancer, ils me donnent pourtant la rage de continuer sans toi, et de toutes façons, est-ce que j'ai le choix ?

      A un de ces jours mon amour, je pense que tu as fait le choix qui fait le moins de dégats, pas forcément celui qui fait le moins mal, pour toi et moi.

      Une fois de plus, je fais avec.

      Ou plutôt sans...

      volim te bebe


    Par : bastet, <.>
    - Le 24/02/2004 à 23:15 GMT +1

      en te lisant sur bubastis
      je me parlais
      en te disant
      que ton coeur n'ait mal du chemin de l'autre
      sur la grande muraille des songes
      les marches t'appartiennent
      parfois on les saute (deux) à deux
      parfois on s'y assoit
      parfois on redescend
      mais chacun de nos pas nous rapproche de nos rêves
      même si parfois
      on fait marche arrière
      si parfois on tombe
      chacun de nos pas nous apprend
      apprendre c'est grandir
      à devenir ce que l'on aimerait être
      grandir c'est aimer
      "aimer c'est apprendre"
      vivre sans rêve est pure folie
      alors soyons raisonnable ...
      un jour de printemps
      il y a longtemps
      quelqu'un que j'aimais sans règles
      m'a lu ces verbes entre parenthèses
      dans nos yeux ils se sont accordés
      comme des notes de musique
      j'y ai entendu le chant des oiseaux
      que j'ai tant de fois imaginé
      puis les oiseaux se sont envolés
      et je suis tombée
      je ne me souviens plus de cette mélodie
      mais je n'ai jamais oublié ce jour-là
      et j'ai pu me relever
      sans lui à mes côtés
      puis deux à deux j'ai gravi les marches
      sur la route de mes rêves
      il y a de l'espoir dans chaque aube David
      même dans les aubes infidèles


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel>
    - Le 24/02/2004 à 17:15 GMT +1

      le désert
      ce que je voulais être

      ou la mer, peut-être


      goût de lutte, souffle puissant
      de rage

      gout amer


      lutte, douleur

      et s'éloigne douceur

      comme amer remarquable
      comme phare naufrageur


      ces caresses et ces baisers qui me masquaient
      ces idylles qui n'étaient que mensonges

      me laissent vide
      quand s'écoule temps


      lutte

      oh tant de passé perdu !


      le désert qui me rappelle
      trop tard

      mais pas trop tard pour partir
      de flot, de soi

      partir se battre

      sur vague et glace


      soi


      accomplir ce que je voulais etre,
      meme au prix d'ame

      voulais devenir


      passe temps,
      s'écoule flot

      parti sans retour


      lutte
      à coups de pagaye et de chair

      lutte par soi

      extreme de songe


      renoncer à douceur
      pouvoir dire

      avoir vécu

      pouvoir dire
      et savoir

      prix de Vie

      meme au prix de Joie


      prière

      pour vierge de Lune


      oublier couleurs
      dans le gris délavé de sel

      effacer chimères
      et aller


      de vague et de rage

      au-delà d'épuisement

      le froid
      et griffes d'écume


      aller


      au ras de flot

      guetté par crocs
      avidité de côte

      comme cassures de miroir
      comme coupures où s'empaler Ame


      giflé de surventes
      sombré d'abymes

      rien d'autre que soi-meme


      rythme sourd


      douleur, en soi
      profonde

      temps passé
      mots perdus


      trop de nuits
      trop de gris

      trop de douleur
      que ne peuvent effacer sourire


      parfois bien trop d'heures pour que vienne jour
      et cris retenu dans gorge

      des heures et des éternités
      étouffé de son propre cris

      et saigne de coeur


      regard, lointain

      et la carte
      qui reste carte

      et les mots accumulés
      qui finissent par clouer d'illusoire


      renoncer
      joie, douceur

      renoncer à emporté de vent
      mais lutter pour chaque mille, chaque côte

      lutter de pagaye et de rage


      rythme, sourd
      comme vent, comme tambours

      comme guerre en soi
      et coeur qui s'obstine de battre


      partir

      passer
      seul - toujours


      seul pour s'empaler d'étoile


      lutte,
      gout de lutte

      et ma peur


      vivre

      et de vivre
      accomplir


      SOI. 


    Par : someone, <somewhere>
    - Le 20/02/2004 à 20:34 GMT +1

      les humains associés
      c'est pas une agence matrimoniable
      à bon entendeur salut


    Par : hamidi adil, <hamidi_adil2003@yahoo.fr>
    errachidia, maroc - Le 20/02/2004 à 20:16 GMT +1

       je suis un homme ,j'ai recherche une belle femme agé de 18


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 20/02/2004 à 17:54 GMT +1








      *






      plongée lente
      dans le noir et la nuit

      pression du Temps

      homme seul

      solitaire dans ombres
      krakens tentaculaires

      glissements
      pulsions

      et là
      tout au fond d'Ame

      découvrir beauté

      couleurs, peu à peu


      tout au fond
      et revenu

      comme Larme
      comme souffle

      couleurs d'un songe
      ton sourire

      loin


      l'abyme était finalement doux
      qui m'a révélé secret

      ignoré d'hommes
      ou maudits ou déments

      ignoré de raison
      ô douceur de présence


      ton sourire

      éclos de sombre
      parti sur nuage

      ton sourire, un jour

      découvert d'écume


      jouissance douce,
      partage

      un soir de lune

      ô douce couleur


      frémissement de chair
      ta présence

      nuage emporté

      un jour, loin sur la vague...


      parti

      sans retour
      effacé dans couleurs

      toutes mélées

      jusqu'à blanc

      de cieux


      parti
      ange, au loin

      nuage


      ô ton sourire
      pour vivre et devenir

      loin sur vague
      emporté de souffle


      un songe,
      couleur

      à cloche-pattes
      ou nu-pied

      une rose entre les dents


      poignard d'aimée
      pour fous de destin

      comme pirate
      à l'abordage du paradis


      hissez haut
      pélerin d'eau douce

      pas de quartier pour vagabonds
      exlus, rejetés sur béton


      par de quartier ni de pitié
      pour les rêves fanés d'innocence

      pétales de fleur pour se battre

      mais peut-on se battre d'aimer

      peut-on se battre de désir


      peut-on aimer
      simplement,

      douceur...


      oh, parti loin

      image brouillée de plaisir

      larme

      nuage dans cieux
      que je suis de regard

      qui m'emporte
      tire mon âme

      me tire hors de monde


      blanc de ciel
      éclat

      transperce

      oeil

      lumière-douleur


      ton regard échappé
      plus de sentinelles ni raison

      ô souffle de coeur
      ton battement

      halètement


      de coeur
      et regarde

      ton souffle,
      sourire

      bleu de larme

      et ta larme
      et le ciel


      un oiseau, loin

      fêlure

      oiseau parti sans retour


      ô couleur douce
      où je me fonds

      m'efface


      caresse


      forme délicate
      glissant doucement de souffle

      douleur
      fleur écarlate

      éclose,

      ouverte

      épanouie loin


      pour toi échappée de remparts
      sur ailes de désir

      ou lance d'argent

      pour toi, partie loin
      d'une caresse

      devenue

      ô impudique
      couleur


      partie
      et s'effondrent remparts

      et portes et tours

      et silence des cieux


      la trompette ne sonne plus

      les combattants sont oubli

      les nuages sont libres

      et toi
      qui doucement te caresses


      douce caresse
      douleur de devenir

      regard blanc


      plus de pensées
      ni lois

      rien que couleur

      barbouillée d'horizon


      parti sans connaitre
      sans savoir

      simplement parti


      ô couleur douce


      sourire,
      tes lèvres

      ô couleur


      pâle,

      flou


      tu vois le noir n'était pas
      n'était qu'illusion

      douceur d'étoile

      et le plaisir dans larme


      je suis devenu
      et revenu

      pour toi et pour nous
      et libres de terre


      grondement sur rivage
      vague-Eternité

      voile gonflée,
      tirant amarres


      arrondi de tissu
      comme ventre de femme

      voile douce, légère
      emplie de possibles


      écume d'embruns
      impatience de départ

      toutes couleurs devenues
      et le vent frémissant


      je suis revenu

      et te cherche d'horizon

      et pour toi revenu
      et pour toi absente


      ô mon ange
      déchue d'un songe

      que je désire jusqu'à douleur
      que j'aime jusqu'à folie


      ô toi ma fée,
      ô mon Aimée

      en fuite de couleur

      partie sur nuage...







      *







       


    Par : Bastet, <.>
    - Le 20/02/2004 à 11:54 GMT +1

      avant que mes yeux n'allument la lumière d'un autre jour
      j'ai rencontré sur le chemin des illusions
      ces amants séparés
      qui s'essayaient aux vertiges de l'amour fou
      à se lover sans réserve
      dans tous les sens interdits
      sous une porte cochère
      à l'abri des regards
      de la bonne morale
      à l'abri du vent
      précurseur de l'orage
      qui balaye les coeurs transpercés
      de la foudre d'aimer
      ils s'entendaient
      à demi-mot
      à demi-geste
      entre le verbe et la caresse
      de la fièvre
      des mots de l'est et d'ailleurs
      des mots du sud à perdre le nord
      sortis de je ne sais où
      d'un autre horizon
      là-bas, voyez-vous
      tout droit de l'intérieur
      dans la dérive des sentiments
      pour le naufrage dans l'amer
      je les ai vu retenir leurs larmes
      de mots rouges sur les lèvres
      que les coeurs saignent
      les déverser dans un autre océan
      qui soulève ses eaux
      pour engloutir la romance
      là-bas, voyez-vous
      un peu plus loin
      à travers leurs chants funèbres
      de maux couchés sur le beau papier
      des terrains vagues d'âmes isolées
      qui déchirent leur plus belle histoire
      l'inconscient a ses souvenirs bien encadrés
      dis-moi mon coeur
      en quelle saison fleurit l'illusion
      dans l'autre monde
      là où la terre est ronde
      que tu ne sèmes plus dans mes yeux
      de l'amour qui vient des cieux
      laisse mes trous noirs absorber
      ce bonheur d'étoile que j'ai oublié
      je ne sais comment
      je ne me souviens plus
      du parfum lacrymal
      quand je rêvais de ses bras
      je sais seulement
      quand je coure
      après mon train
      après mes songes
      vers la gare d'Hittorf
      vers le réveil
      j'y croise son nom et le mien
      en ouvrant les yeux sur une aube nouvelle
      je me rappelle seulement
      à quel point je l'aimais
      sans virgule ni point à la ligne
      en majuscules s'il vous plaît
      j'ai toujours conjugué l'amour sans règles


    Par : Oliviazitoune, <oliviazitoune@yahoo.fr>
    Nanterre, France - Le 20/02/2004 à 11:46 GMT +1

      Le plus beau cadeau que l'on m'ai fait c'est de m'aimer, mais m'aimer vrai, m'aimer fort, m'aimer tendre, m'aimer doux, m'aimer simple...
      C'est Frédéric qui m'a offert ce cadeau.
      Aujourd'hui le remercie et je souhaite le remercier encore et encore, chaque jour, chaque vie.
      Frédéric je t'aime.

      Olivia


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 19/02/2004 à 18:17 GMT +1

      et les soupirs soupoudrent
      et les joies enlassées,
      nourriture de rêves
      aux pensées dépouillées
      et ton sourire de braise,
      qui vient s'éparpillés
      et la mélancolie d'un soir
      qui n'a plus d'illusion
      et fredonne la chanson,
      de tes envies de songes
      et murmure la raison
      sur le dos des poissons
      que ta voix carressante
      soit l'écho des pulsions
      et qu'a jamais tes bras emportent la guerison

      tu n'auras plus de souffle
      qu'un soupir ardant
      qu'enflammeront mes sens jusqu'à plus de passion
      et restera encore dans le lit des moissons
      pollen en vol et fertile création
      que sont tes mots en moi comme rebond d'écho
      et ne taise le songe et ne taise raison
      que je puisse, consciente
      savouré les instants
      qui feront de nos rêves
      l'artifice des saisons


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 19/02/2004 à 17:15 GMT +1

      ton reflet

      dans eau
      dans miroir

      ton reflet
      comme songe perdu ;


      ton reflet,
      écoulé au fil d'eau

      comme brume
      ou désir

      reflet d'un regard
      perdu de son attente ;


      reflet
      attente

      ô toi,
      partie de ton ombre


      désir
      durci

      de flamme et de chair


      désir comme perle
      eau troublée

      ton regard en fuite


      ride d'eau
      et puis oubli

      déjà oublié
      sur pétale passé

      chuté

      fané


      pétale si pur
      souillé de boue

      notre terre

      une larme

      de terre et d'eau
      boue primale

      souillée
      d'où s'élança songe


      Homme


      rien qu'Homme
      jailli jusqu'aux cieux

      Icare

      brulé

      son propre désir
      éternité assassine


      et passe
      et s'efface

      et d'un souvenir
      ne reste que mélancolie d'un soir


      toi qui refusais
      toi absente

      toi présence
      comme fantome en mes songes ;


      flot léger
      fané

      flot de brume
      mélancolie d'un sourire


      quand vient matin
      et la solitude d'éveil ;


      ô présence,
      douceur

      ton attente
      comme poignard


      oubli en mon coeur.


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 19/02/2004 à 16:58 GMT +1

      peut on guerir sans amour ?
      où ai je vu cette phrase ?...
      Elle me parle tant...

      pourquoi les gens ont plus d'aisance à l'indifférence,
      à la banalité, qu'aux mots d'amour ?
      pourquoi, préfèrent ils se taire, plutôt que de dire de ces mots si doux...
      C'est si bon, de se sentir habité d'emotions,
      si bon, de partager, de chuchotter douceurs et envies,
      si bon de désirer, le dire, le faire...

      Un baiser dans la courbe de ta nuque,
      un soupir dans le rebond de ta hanche,
      une caresse le long de ton aisselle,
      ma langue, aveugle, qui devine tes formes...
      un sourire, immortel, chatouille mes zigomatiques
      mais où es tu bon sang ?
      Où es tu ?

      Viens soigner mon coeur,
      malade d'amour...
      Je suis malade d'amour... malade de ton absence
      peut être renoncer à ta venue,
      ne plus souffir enfin,
      me résigner, que tu n'es qu'un rêve
      pour être libre enfin !

      Je suis prisonnière du néant,
      et j'aspire à l'amour
      à jamais femme/enfant,
      picorée par les vautours
      vautours de mes délirs
      qui me rongent...

      comment en ressortir indemne ?



    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 19/02/2004 à 16:29 GMT +1

      lourdeur du vide

      vide d'amour,
      goutelettes résonnantes,
      rebondissent dans la grotte de mes souvenirs...

      comme il était doux ton sourire,
      posé sur mes joues,
      fouéttées, rosées, par la marée de Bretagne
      cette Bretagne, si chère à ton coeur...

      Dans tes yeux, le tumulte des vagues,
      fracassées sur la roche
      et ton rire, et ta voix,
      qui résonnent en moi...

      Cette nuit, tu es venue me rendre visite...
      Tu m'as emmenée dans cette maison dont tu m'avais parlé
      Je l'ai visité, elle et son jardin sorti d'une toile de Dalì,
      abrupte, dangeureux, et magnifique...

      Aujourd'hui encore, je sais qu'il y a des êtres irremplaçables

      maman... maman...





    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 19/02/2004 à 13:42 GMT +1

      tu m'attends,
      apaisée

      tu m'attends au-delà de flot

      couleur


      couleur glissant doucement,
      de lumière

      couleur d'un regard
      lentement écoulé

      présent


      attente, longue, ample
      comme houle océane, comme souffle du large

      attente
      en ta poitrine, ton ventre

      en ta chair
      enfant à naitre


      tu attends
      de lumière, de couleur

      tu attends cet instant
      rencontre

      tu attends
      m'attends un soir


      lumière passe
      j'écoute, deviens

      lumière passe que je tente de saisir

      attente


      saurai-je attendre,
      avoir patience ?

      survivre à gris, à présent

      survivre à rêve
      pour que rêve devienne

      et non simple illusion


      attente

      autour, visages, figés
      ames grimacées

      tu attends, et moi aussi

      un jour de rencontre


      ô nuit
      frémissement, léger


      quand pénètre Lune...


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 19/02/2004 à 13:41 GMT +1

      partir,
      loin

      loin d'Amour et douleur

      loin
      se purifier d'éternité

      de vague
      de souffle

      de peur et présent
      dans coups de vent

      et attente


      voiles claquent dans vide

      silence

      brume glissant
      doucement

      alors que grince bois de coque

      comme vérité ancienne


      silence, attente

      souffle puissant de chair
      tout au fond de soi

      pour vivre
      et revivre

      pour survivre
      à présent

      de gris


      couleurs, un jour
      les rattraper de folie

      couleurs parties
      qui me glissent des mains

      de songe

      ô couleurs

      ô toi mon amour


      le temps, parti
      enroulé de songe

      parti sur nuages
      et souffle

      parti comme silence

      aimée d'un soir

      silence


      le bateau va,
      file

      oh, partir !

      s'oublier,
      oublier soi


      oublier pensées

      loin dans sillage
      fragment d'une larme

      loin de soi
      par soi

      devenu


      attente. 


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    la nuit, le jour - Le 18/02/2004 à 20:50 GMT +1

      La nuit traîne et semble ne pas vouloir commencer...
      ce soir où mon esprit, encore empli des rêves derniers
      ceux qui, entiers, ont chamboulés toute mon entité
      discution avec mes souvenirs, rien à faire, envolés...

      la nuit m'a emporté, moi, et mon coeur battant,
      à fait disparaître la silhouette de mon amour,
      et mon âme criante, rebondie sur l'ouragan,
      tempête dans la tête, et mélancolie tout autour...

      Elle s'amuse de son pouvoir la nuit,
      elle hésite à venir,
      me plonge dans le noir et dans l'ennui,
      et m'ote le dire...

      tout autour semble innexistant,
      rien ne me touche, rien ne me prends,
      ma chair glacée où se figent les stalagmites de la solitude
      et le coeur dégoulinant de ne pouvoir dire...

      prends moi nuit, emporte moi toute entière
      ne laisse aucun lambeaux de ma souffrance
      prends moi, toute entière, je m'offre à toi, nuit
      n'abandonne pas ma peau...elle est douce tu sais
      n'abandonne pas mon coeur... il est chaud tu sais
      goûtes moi toute entière, et bientôt, enfin,
      tu ne pourras plus te passer de moi,
      et moi de toi...

      Ne m'abandonne pas à l'écho !!!

      Je suis une enfant à jamais
      une anarchiste pour toujours
      oui, je veux prendre mon vélo,
      oui, je veux faire atention à l'eau
      indispensable à mon sourire... à jamais
      je veux soigner la terre...pour toujours

      La vie moderne me blesse nuit,
      chaque jour un peu plus, des pieux nouveaux,
      mais je continues, mais ma tête s'incline
      la force, aussi régulière et aléatoire
      que les battements...
      de ton coeur nuit...

      souffles moi tes secrets,
      je saurais les garder
      comment puis je t'expliquer,
      à la fois pleine et vide...

      mais la nuit ne m'appartiens pas
      comme je n'appartiens pas à la nuit
      et les malheurs vécus
      ne sont plus à porter...
      Ils ont pourris à présents,
      et le temps,
      offrent les bonheurs arables maintenant,
      et la fertilité, partout,
      esquisse un sourire et me dis viens
      au lieu de remuer le merde
      tu peux pousser dessus

      NaCl, à petite dose,
      laisse l'eau douce t'ennivrer
      et nue, dans l'évapotranspiration
      laisse aller tes emotions
      laisser pousser et croitre ta vie nouvelle

      et laisse fleurir
      l'amour en toi
      que tu as tant laisser murir
      cela ne tiens qu'à toi

      Viens nuit, installes toi si tu veux
      nous avons tant de soleil
      pour réaliser nos voeux
      pour parler de merveilles
      pour s'enlasser les yeux

      Viens nuit, allonges toi si tu veux
      tes mots s'ensommeillent
      et moi dedans toute enveloppée
      jusqu'au prochain éveil...

      un baiser
      un mot d'amour
      des couleurs
      et des douceurs
      tout autour
      et à jamais

      voilà mon souhait nuit, pour la terre entière






    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 18/02/2004 à 13:43 GMT +1

      ô Zorah


      tu étais belle
      tu étais un songe

      tu étais de vert,
      délicat


      délicate lumière
      glissant de damier

      glissant de couleur
      de ton corps

      chaste comme prière
      ardente d'un baiser


      tu étais belle,
      attendais sur ton tapis

      au loin, la Mecque
      prière

      au loin un songe que j'ai cru
      aimé d'impossible


      tu étais belle, attendais

      t'étais fait belle pour anges
      et souffle du Seigneur


      moi j'étais homme,
      simplement

      j'étais rêve fragile


      j'étais de chair et besoin
      n'ai pu te rejoindre en ton attente


      imagée figée
      en mouvance, d'éternel

      image douce
      de prière dans ombre


      je n'étais que moi
      je n'avais pas la force, comprends-tu

      je n'avais pas la force pour te rejoindre


      je n'étais que moi


      c'était un jour de prière
      c'était écho assourdi de la ville

      c'était toi face au mur
      visage Illuminé

      c'était moi qui te contemplais

      sans oser


      la lumière était douce, je m'en souviens
      glissait de vert

      comme flots cachés


      je me souviens
      ce que tu ne dis pas


      la lumière te caressait

      ô toi qui refusais Amour... 


    Par : LORAH, <loraIAM@hotmail.com>
    Strasbourg - Le 18/02/2004 à 10:46 GMT +1

       ¤J'aimais un garcon , c'était la passion .
      Il ma dit un jour ::
      " on s'aimera toujours , on fera des enfants jusqu'a l'age de 100 ans "
      Je l'aimais ...
      Mais il s'est mis a fumer ,
      C'était seulement de l'herbe, mais surement de la merde.
      A ne plus s'en passer ... ( il est tombé dans la drogue dur )
      Un soir de plus je rêvais de lui.
      Oh mon Dieu il avait tord.
      Aujourd'hui il est mort.
      Heureuse seringue a la main qui ne lui servait a rien.
      et pourtant j'aurai voulu qu'il soit vivant.
      Pour connaitre son enfant qui naitra au printemps.
      Un jour cet enfant ira a la morgue, ms pas a cause de la drogue.
      Ce sera un enfant aimé qui ne sera pas drogué.
      Mais un jour après des années, il finira par savoir
      Que son père était un camé¤


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 16/02/2004 à 8:51 GMT +1

      poussière de terre comme poussière de lune
      semées par Lune-mère sur l'immense Pacifique

      là où aux premiers temps vinrent tribus sur radeaux de balsa
      là où les enfants rieurs t'offrent les fruits de soleil


      après avoir traversé l'océan sur souffle d'étoile
      je découvrirai ma femme

      celle qui, pour moi,
      le corps drapé d'un paréo à l'harmonie délicate,

      ornera son oreille d'une fleur d'hibiscus

      révélera chemin d'Ame
      sur le parfum fragile de notre ombre


      j'irai, conquérant d'inutile
      conquis de sa propre folie

      j'irai découvrir
      celle dont le rire fera scintiller la pluie,

      effacera la longue nuit grise


      nuit d'europe, nuit de guerre
      épuisé de luttes, de lois et de raison

      épuisé jusqu'à rêve, jusqu'à Sens
      ne gardant que force de s'enfuir, voter de son coeur


      celle qui, vivant entre ciel et mer
      connaitra les labyrinthes secrets perdus au fond de regard

      connaitra l'apaisement de songe
      le geste-équilibre, la présence d'instant

      celle qui d'un sourire
      effacera ces silences trop profonds qui guettent mon âme


      alors sera lumière,
      conquise de ma traversée, depuis tout au fond de douleur

      conquise et acceptée
      de vouloir et d'un songe

      comme sillage de nuage dans ciel


      ô doux présent


      silence, présence

      et passe le nuage


      et comme gauguin l'exilé qui cherchait "le droit de tout oser",
      comme Brel qui voulait croire "à la derniere chance",

      je saurai les couleurs

      de rage d'âme à apaisement de houle,
      de félure d'une larme à lueur d'aube


      ô doux sourire


      alors ensembles nous irons
      d'elle et de moi

      partirons hors de monde
      dans le bercement premier

      salé

      de coeur et notre ame


      d'île en île
      île éternelle de chair et de sang

      notre chaleur dans le froid de la nuit

      sous scintillement d'étoiles
      et le vide d'extra-monde


      vivants,
      un songe

      vivants comme nuage
      sur la courbe d'écume


      sur vague
      de notre songe

      de sourire

      sur chemin d'un nuage


      je contemplerai le temps écoulé, accompli

      le temps du monde
      glissant sur vague, sur nuage

      sans fin ni commencement


      et alors de commencement
      et notre éternité

      d'un sourire et d'une fleur

      je saurai miracle de nos vies...


      oh,
      baiser d'un songe...
       


    Par : véliana, <jess51000@hotmail.com>
    marne, france - Le 15/02/2004 à 21:10 GMT +1

       l'amour il n'y a rien pour le définir il faut l'avoir vécu pour trouver quelque chose à dire
      la plus belle chose à dire au monde est ces 2 petits mots "je t'aime" à ne pas trop dire pr qu'ils ne perdent pas leur intensité!





      ceci est un petit texte qui veut dire beucoup de choses..peut-être des gens s'y reconnaitrons....mais une chose à ne pas oublier:::::::ceci n'est pas de l'amour!
      Il lui dit:"Je t'aime pour toujours"
      Elle aussi,mais n'était pas prète avec lui à
      faire l'amour
      Au plus profond de lui,il était blessé
      Car à lui,elle s'était refusée
      Il insista
      Elle le repoussa
      Ne pouvant plus supporté d'attendre
      Il décida quand meme de la prendre
      Elle se débattit non,sans avoir poussés des
      cris
      C'est ce jour là que son premier crime,il
      commis
      Quelleques heures àprès,dans la glace il ne
      pouvait plus se regardé
      Car il avait tellement de regrets
      Quelques jours plus tard,ne pouvant plus se
      supporté
      Il décida alors de se supprimé
      Mais de cette violence,elle donna naissance
      Son enfant elle abandonna
      Et le jour meme,elle se suicida
      Car jamais elle n'avait pu oublié
      Ce que son amour lui avait fait.


    Par : céline, <celine.perdreau@caramail.com>
    nancy, france - Le 14/02/2004 à 22:01 GMT +1

       La saint Valentin a-t-elle un autre but que d'enfoncer les célibataires ?
      Aimez vous quand même...


    Par : Philippe Lopes, <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris, 7ième, France - Le 13/02/2004 à 18:08 GMT +1

      Objet: Poèmes sur votre site
       bonjour, j'ai été informé par un des auteurs de
      humanoides associés que vous mettiez nos poèmes sur
      votre site.
      je n'y suis pas opposé, mais je trouve que la moindre
      des choses aurait été de demander l'autorisation avant
      à chacun des auteurs...

      d'autre part, je vous demanderai de mettre sous mes
      textes mon email (reveur_immortel@yahoo.fr) et
      l'adresse de mon site
      (http://membres.lycos.fr/lombredelune)

      les mots que l'on écrit sont personnels, reflètent
      souvent émotions...
      il n'est pas forcément très agréable de les retrouver
      ainsi sur un site inconnu en espérant que cela ne résulte que d'un malentendu, je vous souhaite bonne continuation

      Amicalement,
      David

      Objet: Erratum David ...
      Bonjour à vous David,

      Il semble qu'un malheureux malentendu se soit immiscer chez certains de nos chers internautes. Afin d'y remédier, je me devais d'éclaircir certaines choses.

      1° Tous les auteurs des poèmes qui figurent sur mon site web ont reçu une requête de ma part, afin de savoir s'ils m'accordaient le droit d'éditer leurs poèmes sur mon site internet.

      2° Sur mon site perso, sur les 170 poèmes sités, 149 émanent de personnes qui m'ont donné leur aval, quant à la diffusion de leurs poèmes (dont vous-mêmes, en novembre 2001 ...).

      3° Il est vrai que, au sujet des 21 poèmes restants, je n'ai reçu aucunes réponses ...

      4° Le site "Humains Associés", n'étant pas, à mes yeux un site mercantile, je n'ai jamais utilisé leur site pour me faire de la publicité.

      5° Si, le fait d'avoir mentionné vos 9 poèmes en novembre 2001 vous perturbent (car ne vous faisant aucunes publicités...) j'en suis navré, et, je suis prêt à les rayer de mon site, si vous m'en faite la demande.

      6° Si, une personne souhaite en faire autant, il suffira qu'elle s'adresse en ma personne, plutôt que par personne interposée ! "Mieux vaut s'adresser à Dieu qu'à ses apôtres".

      7° Il y a deux années, Monsieur David, nous étions quelques uns (dont vous et moi entre autres), à échanger des poèmes sur le site "Humains Associés", de manière à égayer la vies des gens. Si aujourd'hui j'ai préféré vous laisser Maître de la scène, c'est parce que je ne m'y sentais plus à ma place.

      En cette veille de la Saint-Valentin, j'encourage tous les êtres humains à faire preuve d'un peu plus d'humanisme. "La liberté des uns, s'arrêtent là où commence celle des autres." Je préfère être maître de mon destin, que maître d'une scène !

      Cordialement Philippe







    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    somewhere, nowhere - Le 13/02/2004 à 12:40 GMT +1

      les mains, collées sur la froide ferraille,
      la tristesse enfoncée dans les entrailles...
      Tu penses, tu rêves à ta liberté,
      ton amour, dispersé dans toute l'éternité...

      arrête un peu de pleurer
      un peu, juste pour pouvoir respirer
      un peu, juste pour réouvrir tes yeux
      et te dire que tu peux aimer encore
      car ce mot ne se conjugue pas qu'à deux
      amour entier n'a pas de tords

      et ce coeur qui bat encore...

      Bertrand, la vie coule dans tes veines
      tu n'es pas seul dans ta peine
      être meurtri mais pas meurtrier
      l'absurdité de la vie n'est pas terminée...

      içi, les gend applaudissent l'assassinat de l'esprit
      chaque jour à la télé, emotions lobotomisées
      vente d'armes et traité de paix...rien n'a changé
      sauf toi, sauf nous, êtres sensibles au coeur qui cri
      et moi, qui danse, la tête me tourne, et tostaky !
      au dela des frontières, et de cette foutue Lithuanie
      J'espère ton retour, et t'englobe de douceurs infinies...

      courage petit homme, courage
      Crois en l'amour, toujours, malgré le caos, malgré l'absurdité, ton coeur est beau Bertrand, il bat dans nos têtes

      on t'attend Bertrand, on t'attend...













    Par : bettebghor aek, <kader551@yahoo.fr>
    oran, algerie - Le 13/02/2004 à 1:31 GMT +1

       cherche des fille pour faire la mour avec eu bau qarcan gui te parle ou une relation avec eu


    Par : soltani souhil, <roymaccay@caramail.com>
    ain bessem, algerie - Le 12/02/2004 à 18:48 GMT +1

       l'amour c'est comme une fusé qui va vers l'infinie


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 12/02/2004 à 17:39 GMT +1

      un songe, léger

      comme caresse, comme baiser
      songe de lune, valse lente

      sous la nuit et douceur d'étoiles


      rien qu'un songe

      quand s'éteignent lumières
      et que fredonne doucement coeur


      un songe, un soir
      sous éclat de lune

      éclat de regard
      pour Aimée absente


      chant, léger
      de nuage et de ciel

      yeux clos pour mieux voir
      percevoir de son Ame


      attente

      yeux clos sur sourire

      seul sous la lune et le ciel


      attente
      seul en la cité

      pour chanter


      Amour... 


    Par : moncef, <mdsocotu@yahoo.fr>
    jerba, tunisia - Le 12/02/2004 à 17:31 GMT +1

       salut a tous


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 12/02/2004 à 16:37 GMT +1

      emporté voiles grand large

      gonflées à craquer
      comme nuages dans ciel

      ou balancement lent
      d'un silence dénudé


      gonflées d'une image

      le temps qui passe
      le roulis de monde

      gonflées de vide empli

      innocence
      et regard


      apaisé
      de songe, de blanc


      lumière d'aube
      et souffle en soi

      guirlande de fleurs
      comme pluie légère


      larme, tiède


      aller, emporté de flot

      aller sur vent et douleur


      larme acceptée

      emplie de soi


      un jour, apaisement
      un jour joie de songe

      un jour simplement etre


      sur lumière d'aube
      sur sillage de lune

      chemin de vent et de brume


      un jour simplement soi

      et te trouver au bout de chemin...


      innocence, attente

      blanc,

      éclat ;


      respiration lente

      ton souffle comme gerbe d'écume ;


      blanc, seul
      nuages qui passent et me pénètrent

      sans que je cherche à retenir ;


      purifié, oubli

      ni pensée ni vouloir


      la vague, loin
      seule compte


      blanc

      et toi
      et regard ;


      instant

      éternité admise


      un jour,
      de nous et d'aube


      lumière de monde...
       


    Par : IRAMBONA, <irambire@yahoo.fr>
    Bujumbura, Burundi - Le 12/02/2004 à 14:43 GMT +1

       Je suis un garçon de 26ans je suis encore jeune et j'ai besoin de me marrier qui peut se porter volontière pour être ma future femme.


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 12/02/2004 à 12:07 GMT +1

      emportés de souffle
      comme jouissance d'écume

      emportés de lune sur sillage de corps


      loin en la vague tout au bout de souffle
      ton halètement et amour

      comme cris unique de Création


      vague, douce
      comme douceur d'abyme

      baiser salé sur roulement de monde


      danse d'étoiles comme tourbillonne plaisir

      ô mon doux amour


      et cris et hurle
      et pleure de sa propre jouissance

      comme la vague sur le monde
      comme étoile en le songe

      et sourire...


      doux...


      et sourire
      et douceur et regard

      l'un en l'autre
      notre propre reflet

      de regard et sourire
      et abyme d'un songe


      oh...

      mon doux amour...


      le vent passe
      et emporte la plainte d'un soir

      sur rayonnement rouge
      de pulsion et d'attente

      le soir qui vient
      et se couche de mourir


      ô douce mort

      l'un en l'autre
      perdus au monde


      ô doux songe
      l'un en l'autre et marcher sur chemin de Devenir


      tu étais et seras
      et tu es née de mon songe

      comme je suis né du tien
      et ensembles devenus


      danse, douce

      il était un songe

      il était un soir


      de vent et d'écume
      ivresse légere d'un soir

      le soir d'où nait Monde


      notre monde


      de ton regard de mon attente

      enfanté de notre propre désir ;


      comme voile gonflée d'horizon

      comme éclat luisant d'espérance ;


      comme ton soupir
      allongée sur la vague

      comme moi te pénétrant
      et devenus l'un en l'autre ;


      oh...


      Amour...


      *
       


    Par : tossou gregoire, <teteggregoire>
    lome, pays - Le 10/02/2004 à 12:41 GMT +1

        je suis eleve en classe de terminale. j'aimerais correspondre avec tous lrs jeunes filles du monde entier.sans distintion.



    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 09/02/2004 à 17:15 GMT +1

      messagers du temps qui plie,
      les mots parlent l'ouragan,
      et l'ouragan, se fait pensée,
      il caresse mon enveloppe,
      Je suis seule contre lui,
      et mon coeur qui tempète.
      Son souffle impreigne ma peau,
      tatouage du vent,
      rouage du temps,
      qui creuse des dunes
      dans mes pensées de brume.
      son baiser imaginaire,
      dépose sur mes lèvres
      un petit gout de terre.
      el niño...
      petit enfant, qui vit en moi,
      capable de légèreté et d'innocence,
      capable de colère et de violence.
      spontané,
      innée,
      cherche l'être
      qui n'aura pas peur
      du gouffre d'amour qu'il a creusé en moi.
      La quète est belle, et un peu folle...

      Alors, niño, bouscule les feuilles,
      il dépose sur mes joues des paillettes d'eau,
      Aère l'humus, qui tremble sous mes pieds,
      il porte le gypaète
      et tournoie ma tête
      par delà les monts, par delà les crêtes
      scintille les libellules, fait danser le roseau
      rougeoit le crépuscule, et fait chanter mes maux.
      Il offre à mon être son panel d'amour
      celui qui est éternel, qui est tout autour...
      Calme mon coeur, calme, ne devient pas fou...
      Regarde, l'amour est partout !


    Par : Laura, <loraIAM@tele2.fr>
    Strasbourg, France - Le 08/02/2004 à 12:14 GMT +1

       Si vous avez de beaux poemes d'amour pour une amoureuse comme moi n'hesitez pas a me les envoyés !
      merci d'avance !


    Par : zouré moussa, <zouremssa@yahoo.fr>
    ouagadougou, burkina faso - Le 08/02/2004 à 11:05 GMT +1

       je voeux toute les informations sur l'amour.


    Par : Mélanie, <miss-jungles841@caramail.com>
    ¨delémont, suisse - Le 07/02/2004 à 21:11 GMT +1

       je suis folle amoureuse d'un garçon et encore plus folle de tristesse de ne pas être aimer par lui!!!!


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 07/02/2004 à 12:22 GMT +1


      *


      quand viendront les temps nouveaux
      quand soufflera le vent sur les restes des cités

      quand s'effondreront arches de béton
      et que fleurs amères recouvreront l'acier éventré


      quand soufflera vent et poussière
      alors je partirai

      le long du vent et de l'éternel souffle

      vent du large et de possible


      dans l'amertume d'un crépuscule
      et la solitude de rêve

      sur le sillage d'oiseau

      grand oiseau blanc
      ailes déployées pour mieux sentir étoiles

      ailes parties sur ronde enchantée


      quand soufflera le vent sur passé
      renaitre vieux espoirs

      voix d'ange

      souffle léger
      d'un coeur ralenti


      sur ruines du monde ancien

      l'espoir,
      le vieil espoir qui se refuse à mourir

      vent du large, rire de fées
      danse d'enfant

      innocence acceptée


      sur rivage, trace de pas d'amoureux
      légereté d'un songe

      les guerres du passé sont mortes
      comme sont morts sans souvenir les guerriers d'avant


      en son âme torturée retrouver douceur

      sourire pour rien,
      pour fleur

      nuage

      sans raison autre que sa propre folie,
      légere,

      légere...


      et rit l'enfant

      et sourit Ange


      oh, connaitre une fois Lumière !

      et le soleil de Vivre... 


      *


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 06/02/2004 à 13:54 GMT +1

      horloge de sa mort
      et tic tac de conscience

      sautera
      sautera pas

      le gouffre est là
      avide d'âmes et d'étoiles naufragées


      pourtant il est une étoile haute
      comme mots, comme songe

      il est une étoile de regard
      née de l'envers même d'absence


      et il est une étoile et un songe
      il est ton regard

      de douceur et silence


      il est ce songe sur silence

      et le silence de ces mots que l'on n'ose


      reine en mon empire
      grande parmis les grandes d'une étoile devinée

      là où s'arretent devins
      quand la raison fait silence


      il reste présence
      la tienne, la notre

      il reste de regards croisés

      la conscience
      d'un mot


      il reste la brulure d'ame
      et la chair embrasée

      et l'embrasement de sens

      et gémissement et plainte
      et tes yeux grands ouverts sur le miracle d'Unis


      il reste de rencontre

      l'envolée d'ange

      il reste Amour
      brasier de nos coeurs


      notre étoile reste et sera

      ne fera pas naufrage
      jaillira haut de nos ventres


      l'horloge s'arrete
      bloquée d'intervalle

      suspendue de gouffre
      et ton halètement

      et ton souffle,
      léger,

      léger ;


      ô flamme éternelle
      où mourir pour renaitre

      ô flamme d'un soir

      et ton cris de naissance. 


    Par : Leïla, <leilaalgerie@yahoo.fr>
    Alger, Algérie - Le 05/02/2004 à 16:30 GMT +1

       ton nom

      j'ai écrit ton nom sur le sable
      mais la vague l'a emporté
      j'ai écrit ton nom sur l'arbre
      mais l'écorce est tombée
      j'ai écrit ton nom sur une pierre
      mais le roc a cassé
      enfin j'ai enfoui ton nom dans mon coeur
      et le temps l'a gardé

      mon amour je t'aime et ca c'est pour la vie...

      ta p'tite femme chérie



    Par : foutaks, <simmahicham>
    milano, italie - Le 05/02/2004 à 13:50 GMT +1

       je suis un jeune homme de 28 ans d'origine marocain, je chercher une femme de preference residant en france pour une relation serieuse pour un mariage
      A+


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    Souris-Cotillon, La Trance - Le 05/02/2004 à 12:37 GMT +1

      emotions qui s'enlassent et les mots qui se lassent
      des bribes de toi dans une brise d'emoi
      ma pensée par dessus les toits,
      loin vers l'haut de moi
      où je ne te trouverais pas...
      Le temps joue des maux, me traverse et passe

      Eau de moi, qui ruissèle,
      Rivière souterraine,
      et nappe phrénétique...
      l'amour et sa tactique
      la mort et son tic tac...
      la grotte et son écho de ta voix belle
      qui me fera bientot souveraine

      souveraine du temps qui traine
      dans le lit de tes veines
      Et coule ma vie
      en un battement de nuit

      tes mains si douces
      sur ma peau si chaude
      comme une lune rousse
      miroir de ta bouche qui rode

      rêves
      nous serons bientot à nous.
      trève
      d'un amour sans tabou
      qui nait déjà
      même si tu n'es pas encore
      aux voiles de mon bord
      pas encore, mais presque...

      tes traits se dessinent,
      des lignes arabesques
      tout autour de moi
      la douceur de tes bras

      les rimes qui perdent pieds
      dans ce caos
      Et le bien être
      qui va naitre
      dans nos rires entremelés

      Soupirs emus et enlassés,
      d'avoir trouver leur moitié...

      A bientot, amour, à bientot









    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 05/02/2004 à 9:43 GMT +1

      douceur de songe et d'éveil

      sur lumière glissée
      comme un songe parti

      sur sourire deviné
      comme douceur d'aimée


      lumière glissée comme caresse d'aube

      caresse de regard
      sur courbe de chair

      eau glissée sur courbe de larme

      douceur de larme déposée au creux d'un soupir


      loin de murs et de grise raison

      infini d'océan, vague de monde

      souffle léger
      vertige d'un baiser

      de larme et possible
      sillage d'écume le long de ton corps


      étoile


      comme souvenir à naitre

      comme sourire d'Amour...
       


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 04/02/2004 à 13:36 GMT +1

      sur couleurs, sur reflet léger d'eau - et d'une larme
      pour retrouver douceur de songe...




      IMPRESSION 1


      Exubérence de nature, scintillement de regard

      couleurs, légères,
      comme larme - comme ombre


      larme d'une ombre ou reflet nacré

      flamboyement de roses blanches,
      attente délicate de bleu sur étang


      bleu d'un songe
      et glisse le silence


      le temps passe
      et passe le songe

      le temps passe

      pétales de nénuphare, secret de femme


      le temps passe de bleu et d'amer
      et s'écoule l'attente de jour

      ô songe délicat

      ô sourire de femme


      ***


      IMPRESSION 2


      exubérence de courbe et de forme
      qui tente d'échapper à réel

      courbe douce - un regard,
      sourire

      courbe douce d'une larme
      qui s'en va rejoindre flot,

      de nuage


      ô songe doux

      de regard et de larme

      la courbe va,
      sur souffle de Temps


      couleurs douces, paleur d'une aube

      songe de femme
      qui contemple nuages.


      ***


      IMPRESSION 3



      saisir courbe, et Grâce

      comme ange passe nuage
      tandis qu'attend la femme


      la femme attend et passe le ciel

      de songe et folie
      d'amour et d'aimée

      ô ma Fée qui chante de vivre

      ô chair-miracle, et songe de possible


      passe le nuage

      sur couleur, sur songe
      reflet brouillé de courbe partie


      la femme et la Fée
      unies en attente

      la couleur s'en va
      dans ombre douceur


      bleu pâle
      bleu enfui

      ton sourire glissé


      sur eau d'une larme.




      =====================================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune 


    Par : bastet, <.>
    - Le 03/02/2004 à 24:01 GMT +1


      Altitude 95
      vie et rêve à tous les étages

      hier
      si tu avais regardé par la fenêtre
      tu aurais vu que la neige avait recouvert mon rêve
      caché dans le bleu de tes yeux
      hier
      si tu avais vu les arbres danser
      sur le souffle du vent
      et si tu avais pu l'entendre
      tu te souviendrais de l'air
      quand mon coeur battait la mesure
      du chant désespéré de mes pleurs
      berçant mes heures isolées
      hier
      où tu es
      j'aimais être
      comment tu respires
      j'aimais sentir
      behind your blue eyes
      j'aimais voir
      il était plus facile
      de se voiler la face
      dans le bleu de tes yeux
      se cacher ou fuir
      feindre la douleur d'aimer
      au sommet du fond
      dans le vertige
      au fond du sommet
      dans le vide
      se persuader n'être juste qu'engourdi(e)
      par le gel de nos mots croisés
      dans ce monde aveuglé de prétention
      j'ai affiché la mienne
      sur toutes les fenêtres
      behind your blue eyes
      j'y ai vu mon rêve
      mais de mon rêve au tien
      il n'y avait pas de chemin
      ou s'il y en avait un
      l'amour n'était pas le tien
      mon coeur s'est jeté
      au fond de ton bleu
      les yeux fermés
      dans l'arène des peines
      et dans les miens
      j'ai regardé la défaite
      de ce bout de chair
      qui me faisait vivre l'enfer
      dans son dernier soupir
      il m'a soufflé l'espoir
      j'ai forcé le passage
      du bleu de tes yeux
      pour te laisser partir
      de mes pensées
      et par la fenêtre
      du bleu de tes yeux
      le temps d'hier s'est évadé
      vers l'ouest maintenant je regarde
      demain c'est le printemps
      je m'envolerai de l'autre côté de l'océan
      et si un jour
      tu ouvres ta fenêtre
      j'enverrai les vagues te chanter
      cette chanson qui nous va si bien
      "...when I look into your eyes
      we stand worlds appart"









    Par : sara, <saravpsj@hotmail.com>
    paris, france - Le 03/02/2004 à 18:37 GMT +1

       j ai cru depui tjrs ke l amour existait mais grace a toi j ai realise ke ce n etait kune simple illusion! on croit kon est amoureu mai c est un simple attachement a une personne . on s imagine ke cete personne est l amour de notre vie mai on se trompe! l amour est une chose ke personne n a jamai connu!! c ets un sentimen inexistan ke l omme idealise chak jour ke dieu fai !!! " je t aime " est si facile a dire ! mai impossible a penser!!! l amour est le fruit de votre imagination !! tout le monde reve d aimer mai personne ne le pourra !!! pardon de vou decourager de l amour !!! aimez tant ke pouvez si vous y crioyez mai cessez de vous faire du mal avc la mour car il est votre ennemi! kan vs tournez le dos il s mpresse de s echapper!!! on veut aimer car c ets un plaisir maui un plaisir ki vs trait !!!!


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 03/02/2004 à 13:28 GMT +1

      IMPRESSION - de coeur...
      pour Amour de VIVRE...







      appel, frémissement
      souffle de coeur qui vibre chair

      un souffle, léger, venu d'horizon
      venu de nuages

      de silence
      de bleu et regard

      un souffle, un songe
      lentement apporté par le vent


      couleurs


      teintes pâles du matin
      éclaboussures dorées d'un soleil parti

      sillage d'ailleurs
      reste de couleurs, sang frais

      reste cet appel

      et ce frémissement d'un coeur


      le regard tente de suivre
      se souvenir

      d'un temps hors d'horaires, hors planning

      de vent sur foret
      de plaines sans murs


      tente de se souvenir

      comme oiseau se souvient d'océan
      comme migration qui appelle à partir

      d'appel et de songe

      de joie, sereine


      aller sur flot, sur fil d'eau

      ô souvenir d'un possible à venir

      dans souffle léger de vent, voiles tendues,
      frémissement d'écume

      équilibre délicat, sourire, qu'on n'ose pas
      chant léger qui vient

      et qu'on murmure en son coeur

      chant d'eau et de vent
      chant de nuages quand se mèle Bleu


      non pas tempête mais joie simple

      non pas lutte mais harmonie,
      apaisement


      apaisé de vent et d'eau

      d'arbres et de fleuve


      couleurs


      un coeur qui bat, de regard
      un coeur et regard

      coeur et songe

      sur le vent parti
      à la suite de soleil

      à la suite de coeur


      sur le vent parti à poursuite d'un songe
      et la chimère si douce

      rire de fée

      frémissement d'eau


      ô vent léger

      qui emporte nuages...





      =====================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune
       


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 02/02/2004 à 13:35 GMT +1

      paris by night
      de gris et bitume

      paillettes et rires
      pour cacher vide d'âme


      by night by songe
      mais quel songe en la nuit digitale

      quel songe autre que consommation de masse

      regards trop brillants sous maquillages, rires trop aigus

      dopés de boissons énergétiques ou de pilules d'oubli

      dopés-branchés comme enchainés de passions
      névrose collective d'In au formatage neurotique


      paris est vide

      sous vieilles pierres, dans ombre des poètes
      silence


      là où se chuchotaient promesses, où se déclamaient poèmes
      sirènes criardes des bateaux-mouches, tourisme anonyme

      qui sait encore voir
      qui se souvient des couleurs délicates de la Seine


      impressionnistes aux regard d'enfant
      émerveillement de couleurs, joie de présence

      sur flot d'eau, glissement de nuages


      maintenant l'eau est verte d'industrie
      les nuages cachés par murs, le silence violé de sirènes

      qui se souvient d'apaisement

      etre par soi et non de groupe
      apprendre Amour de son coeur et non par feuilleton loftérisé

      quand baiser était un mot délicat,
      comme papillon

      baiser volé

      qui se souvient d'aimer...


      la Seine coule, sur l'ombre de son passé

      morts anonymes de la Commune
      révolte illusoire contre république des nantis

      la Seine coule, se souvient d'oubli

      ceux qui eurent la folie de croire d'idéaux

      drapeau rouge sur barricades
      avant le pas de l'armée

      avant l'ordre établi, la raison
      la norme économique

      des français tuant d'autres français

      mais silence
      ce n'est pas dans livres d'histoire...


      les idéaux sont maintenant ceux de congé-payés
      de portables couleurs, de look soldé

      dans le silence de sa nuit
      la Seine coule des larmes passées

      loin sous les pavés et hargne des voitures
      se déroule labyrinthe, catacombes et cryptes


      Baudelaire sommeille doucement
      de ce qui ne peut mourir,

      la pureté d'un songe


      Baudelaire sommeille hors de vivants, hors d'appel

      ô pour vous vivants l'espoir est mince


      sécurité obligatoire, grands gamins au look américanisé

      plus de poèmes ni de regard
      rien que compétivité, et souillure de troupeau


      ô Paris était si belle

      Paris et la belle délicate


      Paris et ces mots d'amour
      et ce secret chuchoté

      tout bas,

      tout bas...


      de Seine et de nuage
      suivre flot jusqu'au plus profond de coeur

      loin sous pavés, loin de regard

      la lumière coule, doucement, et scintille sous arbres

      des arbres immortels comme couleurs d'amour

      lumière douce et flot de nuages
      anges qui passent et sourient de lumière


      anges et poètes
      et mutinerie de fées


      de vague et de souffle

      suivre loin le songe


      rire d'innocence... 


    Par : Bastet, <.>
    . - Le 30/01/2004 à 23:57 GMT +1

      Paris by night
      7 janvier 2003
      regardez les attendre minuit devant le rideau métallique
      quand les cloches sonnent
      d'autres cloches courent
      et leur connerie résonnent aux alentours...
      ça se jette sur un nom à paillettes comme si ça pouvait les rendre plus belles
      ça se jette sur un écran plat à leur fabriquer du rêve
      ça se jette, ça se bouscule, ça se bagarre entre les étalages
      comme des affamés à rendre leur porte monnaie anorexique
      écoutez les marchands de rêves
      le bonheur
      c'est simple comme une carte gold
      ctrl
      alt
      supp
      faut que je change le préambule
      le bonheur
      c'est pas une vie au rabais, en cdd ou en 3D
      j'veux bien m'saigner aux 4 veines mais pour du vrai
      le vrai
      ça n'a pas de prix
      ça ne se trouve nulle part que dans ton coeur
      c'est ton Amour
      quand tu me dis "je t'aime", je me sens belle
      quand je suis dans tes bras, je rêve
      j'ai faim de toi
      je succomberais à cette frénésie de t'attendre toute une nuit au pas de ta porte
      de me battre, même contre moi-même, pour ne pas te perdre
      et d'en payer le prix fort



    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 30/01/2004 à 15:00 GMT +1

      rosaphane
      ou fou de rose ;)

      ou fou de ce songe
      pour lequelle vivre

      pour lequelle naitre...


      ... AMOUR 


    Par : Lorelei, <ViolaineLB@aol.com>
    ***, France - Le 30/01/2004 à 9:01 GMT +1

       J'ai dit, un charisme fou, il a un charisme fou. Il est rosaphane !


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 29/01/2004 à 16:49 GMT +1

      ETOILE - de nuit
      ******************




      résonnance - d'abyme
      ou d'un mot reparti

      raisonné - d'un songe
      effacé de douleur


      labyrinthe effacé
      comme seuls peuvent partir les mots

      couleurs délavées d'un printemps
      qu'on dirait de glace

      qu'on dirait faussé

      comme larme d'un miroir
      ou ton regard brouillé


      d'un Sens voulu
      ou désir-amour

      de pulsion rejetée
      ou de rejet d'innocence


      qui parle d'amour
      qui ose dire Mots

      petits mots d'un songe
      revenu effacé

      petit songe d'espoir
      ô Fée passée d'abyme


      un mot ou un songe
      ou espérance d'ailleurs


      le songe est passé
      pour éclore de silence

      ton silence venu
      revenu d'horizon


      ô nuit ô peuple
      ô lumières antiques qui déjà scintillaient Babylone

      les temps sont passés
      et sont effacées croyances


      le silence est venue
      et l'étoile,

      caresse


      ô nuit douce
      ô présence

      cette nuit

      la tienne


      comme douceur d'Amante
      ô ma nuit qui glisse d'espérance...


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 29/01/2004 à 16:49 GMT +1

      ETOILE - de Fée
      ******************



      un ange prie
      qui attend d'étoile

      un ange
      d'attente

      qui prie dans ruines d'un monde


      monde ou coeur
      ruines de guerres de passé

      douleur d'oubli

      oublier, toujours

      oublier passé
      et les guerres sacrées commises en sacrilège


      investiture solennelle
      d'un temps qui passait

      passé, revenu
      ô passé perdu

      ô petite fée
      qui contemple miroir de Lac


      un ange prie
      et attente

      d'attente immortelle
      dans flamme de bougie


      un ange et une Fée
      qui contemple d'obscure

      dans méandres de passion
      ou silence d'un songe


      ô petite Fée qui veut se souvenir

      avant la chute d'étoiles
      et le noir jailli d'absence

      se souvenir
      et nier de néant


      ô petite Fée

      ce souvenir d'avoir été vivant.


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 29/01/2004 à 16:48 GMT +1

      POUR ETOILE - tracer Chemin...



      pour tes mots
      pour silence

      pour songe
      étreinte d'un nuage


      pour cet arabesque
      de blanc étoilé

      ô toi
      petit songe

      deux visages deux possibles

      de chair et d'haine parfois
      de chair et d'Ame

      ô passion qui envole au-delà de miroir


      toi qui te reflètes
      de mots, d'inconnu

      toi qui te reflètes en mon coeur
      comme arabesque

      comme bleu aux épines d'étoiles


      se rappeller
      tes mots

      de chemin


      se rappeller de passion
      et folie

      souffle puissant
      souffle de coeur


      de lune
      à mourir

      d'immortelle envolée


      oh ce souffle
      qui se mèle à tes mots

      petit mot, petit songe

      ô souffle ô songe


      emporté sur flot de ton coeur...



    Par : azzou, <lechasseur.2@caramail.com>
    El harrouch, Algerie - Le 28/01/2004 à 23:13 GMT +1

       

      C'est un trés bon site; bravo ca m'a permis pour une fois d'associer coeur et raison.

      je manquerai pas d'y passer encore une fois ;et c'est tjr avec plaisir.


    Par : ......, <.>
    ******* - Le 27/01/2004 à 22:25 GMT +1

      A toi rêveur immortel
      si un soir se couche dans tes yeux le noir soleil du poète
      si tes oreilles sont assourdies par les battements de ton coeur fatigué
      laisse toi emporter
      par la nuit
      si tu as le mal de terre
      laisse toi bercer par ses vagues
      et tu verras son autre visage
      écoute le chant de ses yeux
      ces étoiles éclaireront ton âme
      et tu voyageras sur les ailes de la lumière
      d'un monde à l'autre
      de la terre au soleil
      de tes sourires aux larmes
      de peine
      de joie
      tu verras l'autre visage de ta nuit
      un sourire de lune
      qui te réveillera du vertige
      pour te rappeler de vivre
      A toi rêveur
      qui appelle ta fée
      de tes rêves aux siens
      il existe un chemin
      comme la nuit nous avons deux visages
      celui de la passion te donnera des ailes
      celui de la raison te clouera à terre




    Par : Sopharyth, <sophady@hotmail.com>
    Angoulême, France - Le 27/01/2004 à 19:46 GMT +1

       Si Ai rencontre E, ils se diraient M.



    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 27/01/2004 à 12:05 GMT +1

      une sourde angoisse en moi, ce soir
      fragilité de vie, fatigue de chair, usée

      fatigue...

      imagine la lumière, loin, glissant entre étoiles
      dans la nuit

      que fais je en ce monde

      s'envoler, haut, d'ame

      entre sphères d'espace dans vagues stellaires
      cet univers dont j'ai tant rêvé étant gamin

      que je ne toucherai jamais
      entre murs gris et routine d'acier


      partir, m'échapper de chair

      emporté loin, loin comme déferlantes de lumière

      emporté d'étoiles et abymes


      écouter le chant, le doux chant d'étoiles

      cette solitude immense entre planètes, colosses silencieux


      oh, chante, chante pour moi petite fée
      rappelle moi l'amour de vie, l'herbe luisante de rosée le sourire doux d'un nuage

      quand retentit en moi l'attirance de vide, quand je contemple danse d'étoiles et que répond au plus profond ma déchirure d'ame


      quand tentation de prendre envol, sur lame d'acier, sur arabesque rouge

      quand retentit loin en moi le grondement sourd du vide, planétoides tournant inlassablement, poussière stellaire
      un rayon de lumière glissant sans rencontre, empli d'Eternel


      ô rappelle moi
      la douceur de fragile, le sang gonflant chair

      rappelle moi de vivre


      l'étreinte de corps, le désespoir de passion

      rappelle moi le vol de papillon, si léger, si fragile arabesque de fleur en fleur


      rappelle moi le silence d'arbres tendus vers le ciel

      et main dans la main quand nous contemplerons la vague


      alors nous serons deux
      alors nous serons autres

      toi et moi, si fragiles...


      lien d'humain, femme et homme, unis un instant
      comme perle, silence de cristal


      quand j'oublierai entre tours d'acier, masse de béton
      quand à force de raison j'oublierai jusqu'au Miracle

      quand la froideur m'aura marqué, dissou jusqu'à l'âme de Rêve

      oh chante pour moi, petite fée
      rappelle moi


      note, douce

      rappelle moi la vague à l'horizon, la fraicheur du soir
      et l'aube à venir

      rappelle moi d'amour


      chair et âme, envolée de pensée
      brulure de passion, coeur qui bat - pulse de VIE

      ô ma Fée

      quand s'écarteront nuages pour nous


      vois

      nous marchons

      sur la vague, sur lumière

      nous marchons, loin


      main dans la main


      ferme les yeux,
      et ton sourire

      ô valse légère, trémolos d'azur


      le monde sous nous
      ô ma fée, serre-moi fort

      comme notes délicates
      comme cercle d'oiseaux


      notre Amour
      et folie

      pour Vivre

      Unis


      Eternels...






      ==========================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune


    Par : songeuse, <titemiette@yahoo.fr>
    ici, la bas - Le 25/01/2004 à 11:32 GMT +1

      léger et duveteux,
      les pensées enlacées,
      clavier tremblotant,
      la tête se perd et trouve l'infini...
      L'infini duveteux,
      aux reflets étoilés,
      tu saupoudres ta froideur
      aux creux de mes orteils,
      tu suffoque ta chaleur
      dans le creux de mes pleurs,
      qui n'auront plus de larmes,
      car j'ai jeté mon âme.

      je n'aurais tremblotante,
      que le son d'un baiser,
      et je crierais encore,
      qu'ils ne font que passé
      et mes bras soulevés,
      que nul ne pourrait porté,
      se font soupirants,
      dans des rêves moelleux !
      la tête s'entête
      et ne voudrait qu'être bête
      dépouillée, enfin, de tout,
      sauf peut être....
      d'une cigarette...

      l'hiver est long et soupèse la tête,
      elle résonne la tête,
      et le corps aussi,
      rempli de l'écho,
      d'une peau sans rebond

      peut être bientôt te trouver,
      et tes mots qui caressent, et tes mains qui sourient
      et tes baisers vaporeux
      qui chasseront la grisaille,
      de cette volute fumée
      artifice affectif
      qui kidnappe le vice
      celui que l'on nomme amour,
      et qui siège aux entrailles
      de la cecité !
      il tourne en rond l'amour,
      il ne sais ou aller

      mais bientôt trouve une porte,
      et mon coeur,
      aux battements enlassés
      qui t'ennivreront de baisers
      contemplant l'echo de ton rire
      jusqu'à l'infini
      l'infini et mon coeur,
      léger et duveteux
      emportera ton être
      dans un manteau de rêve


    Par : Pasteleurs France, <fanfan24_83@hotmail.com>
    Bruxelles, Belgique - Le 21/01/2004 à 3:59 GMT +1

      L'amour c'est une chose formidable qui vient frapper à notre porte sans le savoir. C'est une chose qu'on ne peut refuser car on en a tous besoin! Seulement quand on là on souffre malgré tout! Alors pourquoi AIMER? Quand on est amoureux, nous sommes dans les nuages et nous réagissons différemment, nous voulons protéger l'autre mais des fois on fait souffrir celui ou celle que nous aimons sans vouloir le faire! Quand on est amoureux, on doit se sentir protéger, aimer, être en confiance, être compris et pouvoir accepter l'autre comme il est et pas comme nous on voudrai qu'il soit au sinon autant rester seul pour l'éterniter car sa ne fonctionnera jamais! Malgré la souffrance nous ouvrons quand même cette fameuse porte qui peut-être un jour se refermera aussi vite que vous l'aviez ouverte, on ouvre son cœur et quand la porte se referme le coeur reste ouvert en souffrant une fois de plus! On se dit jamais plus j'aimerai mais on retourne toujours dans ce piège insurmontable. VOILA L'AMOUR POUR MOI!!!!!!


    Par : Lonely, <devil_sexy_666@hotmail.com>
    Gatineau,québec, Canada - Le 21/01/2004 à 3:17 GMT +1

       Réagir...Pourquoi faire?
      C'est mourir que jespere

      Je fuit dans l'inconscience
      Pour revivre le coup de foudre
      Qui anime mon amour pour toi,
      Je m'enfuirais dans mes rêve
      Pour rejoindre le souvenir de tes yeux
      Car je t'aime



    Par : ., <NPAI>
    un autre que le vôtre - Le 19/01/2004 à 23:08 GMT +1

      en attendant Godo
      en oubliant Gauguin...
      en écoutant Stevie Ray Vaughan

      j'voudrais bien tenir ma promesse
      t'aimer jusqu'à la fin des temps
      j'voudrais bien que je ne cesse
      de te conjuguer au présent
      j'voudrais bien que ton silence
      n'éteigne mon serment
      mais ce soir je pense
      que je t'ai aimé longtemps
      pour que triomphe "toujours"
      il faut être deux à s'aimer d'amour



    Par : Bastet, <.>
    - Le 15/01/2004 à 23:18 GMT +1

      errance
      d'un Amour
      A mourir
      et renaître d'un sourire

      la nuit allume ses réverbères d'étoiles
      dans les dédales de mes pensées
      s'éclaire un son dans la voie lactée
      des profondeurs de mon âme
      mon coeur a quitté sa demeure
      qui n'abritait plus que l'absence
      rappelant ton indifférente froideur
      aux cris de cet amour immense
      je m'évade dans l'adieu du jour
      dans ses rues je cherche un endroit
      pour abandonner ce bel amour
      et ses valises pleines de désarroi
      je porte mon coeur en bandoulière
      je lui invente des raisons d'espérer
      je lui cache celles qui font pleurer
      je ne sais comment le distraire
      au détour d'une ruelle
      il saigne en larmes
      et m'interpelle
      "ma petite âme
      ne me raconte plus d'histoires
      je sais où tu m'emmènes
      tes veines ont un goût de peine
      je n'y respire plus l'espoir
      je veux bien que tu me laisses
      vivre dans ce cimetière
      mais fais moi cette promesse
      récite lui ma prière"

      oh mon amour si tu m'avais aimé
      je t'aurais dessiné
      dans mes élans incontrôlés
      mal contournés
      un ciel poétique
      affublés d'images majuscules
      sans points ni virgules
      juste de mots magiques
      oh habibi si tu m'avais aimé
      je t'aurais emporté
      dans mes vagues de plaisir
      pour te noyer de désir
      dans un océan pacifique
      de mots érotiques
      à faire chavirer ton coeur
      dans une mer calme sans rivage
      s’échouer dans le bonheur
      de mes bras pour seul naufrage
      oh meine liebe si tu m'avais aimé
      je t'aurais bien essayé
      de cabine en cabine
      pour une transe divine
      je t'aurais bien réveillé
      dans un sursaut de voltige
      à t'en donner le vertige
      je t'aurais bien allongé
      sur le lit de la passion
      tu m'aurais pénétré
      sans effraction
      je t'aurais donné
      tout ce que tu as rêvé
      oh mi amore si tu m'avais aimé
      j'aurais voulu explorer
      tes terres vierges
      j'aurais voulu les peupler
      de toutes mes zones erogènes
      allumer ta verge
      que tes difficultés s'éteignent
      j'aurais voulu chasser
      sur ton épiderme
      te tirer en plein coeur
      une balle de voluptés
      pour goûter la douceur
      de ton sperme
      oh mon amour si tu m'avais aimé
      je t'aurais avoué
      à quel point je t'ai aimé
      quand tu m'as embrassé
      de tes baisers
      je me serais shooté
      jusqu'au bout de la nuit
      jusqu'au bout de l'envie
      sans aucune pause
      jusqu'à en mourir
      juste pour le plaisir
      d'overdose
      debout ou à genoux
      peu importe où

      tu m'as enfermé dans ton "mille maisons"
      issue et impasse m'ont fait perdre la raison
      vérités éphémères promesses avortées
      oh mon amour tu m'as si peu aimé
      quand ton Nom vient s'accouder
      au comptoir des mes pensées
      dans nos baisers
      je sens ta langue me parler
      ta fausse vérité
      oh mon amour tu m'as si peu aimé
      l'amour n'est pas raisonnable
      on ne sait de quoi il est capable
      du meilleur comme du pire
      jusqu'à se détruire
      je prends n'importe quel coktail
      peu m'importe les séquelles
      ton silence a construit des oubliettes
      pour que ma passion reste muette
      je n’entends même plus ma raison
      alors sur les murs de ta prison
      je dessine des poèmes
      qui te disent je t’aime
      s’échappent entre les barreaux
      ces lignes de mots
      de mon cœur au tien
      en espérant que demain
      tu m'en inventes des plus beaux
      pour me sortir du cachot
      mon cœur est en vie suspendue
      tandis que tu restes de marbre
      tu peux accrocher mon cadre
      au musée des amours perdus
      je t’aimais au delà de moi-même
      il n’y a que ça qui me gouverne
      ton souvenir ne cessera jamais
      de remuer le couteau dans ma plaie




    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 12/01/2004 à 18:40 GMT +1

      un songe, entre SF et surréalisme... :)





      l'attaque bouscula toutes les défenses.

      c'était pourtant une vieille, vieille citadelle :
      batie sur un planétoide il y a fort longtemps, équipé
      d'armes et de champs puissants, puis oubliée alors que
      ses mécaniques et ses automates se chargaient de
      l'entretenir.

      c'était une vieille citadelle, avec des armes
      puissantes : mais, depuis tant de temps, on ne croyait
      plus en une attaque ennemie.
      tant de siècle avaient passé !

      l'homme avait essaimé les étoiles puis s'était retiré
      dans d'immenses habitats spatiaux.
      il avait conquis des empires et fleuri des jardins sur
      mille mondes.

      il avait rêvé, et recréé le jeu des Dames et de leurs
      chevaliers.

      et l'Ennemi, le grand Ennemi tapi dans ombres avait
      été oublié.



      mais l'Ennemi était toujours, dans fêlures de songes,
      dans reflets de cauchemars
      dans pulsions morbides, désirs interdits.

      il était tout ce qui détourne de raison, tout le caché
      de conscience.

      les hommes avaient bati leurs forteresses jusqu'aux
      étoiles et avaient oublié l'Ennemi premier.
      dans leur grand orgueil, ils avaient oublié que
      l'ennemi premier est soi-même...


      il y avait pourtant une citadelle, bati selon la magie
      ancienne, sur primus de configuration astrale.

      batie sur planétoide, à l'exacte conjonction des
      croisements
      là où s'engouffrent âmes, où frissonnent vents de
      miroir...


      mais ils avaient oublié, tous.
      les machines memes, ces vieilles gardiennes, s'étaient
      assoupies.

      et l'Ennemi avait attaqué.


      une masse d'ombre avait déferlé, les étoiles s'étaient
      éteintes, toute lueur avait été soufflée, broyée comme
      sous pression d'abyme.

      les alarmes avaient retenti, les vieux mages avaient
      sursauté
      les armes avaient été activé, mais trop tard, trop
      tard !

      car quelle arme, quelle raison pouvait vaincre ce qui
      venait de soi ?
      envers de miroir, perversions oubliées...


      l'Ennemi avait passé la fêlure d'univers, et nul
      missile, nul drone ne pouvait plus le combattre.

      les incantations étaient vaines car les mots eux-mêmes
      retournaient à néant


      c'était l'Ennemi, le vieil Ennemi, celui qu'avaient
      combattu les hommes du Moyen-Âge, celui qu'on appelait
      ange déchu - ou Diable

      l'Ennemi caché en coeur d'homme, le Serpent de la
      grande Chute

      celui qui ronge coeur et âme jusqu'à oublier Sens


      alors les hommes à nouveau perdirent Innocence, et
      toute leur science, toute leur puissance n'était plus
      rien
      leurs nefs stellaires furent roulées et noyées par
      déferlantes d'abyme.
      leurs cités-continents stérélisées sous pluie de feu,
      les données formatées de chaos binaire.

      il n'y avait rien, plus rien que bruit-blanc,
      sifflement digital et solitude d'Homme

      homme soudain seul dans univers, minuscule, et qui ne
      savait plus vivre
      harmonie fêlée, détruite, liens coupés déchiquetés de
      douleur...



      il ne restait qu'un songe
      fragile, si fragile

      loin dans silence d'étoiles

      une enfant pleurant doucement dans la nuit
      appelant d'Amour l'aube à naître...





      =================


      ombre d'un songe, ombre de lune :
      http://membres.lycos.fr/lombredelune
       


    Par : mly, <mly.mhd@caramail.com>
    Nouakchott, Mauritanie - Le 11/01/2004 à 12:22 GMT +1

       Soufrir avec son Amour lointain


    Par : mohamed, <elbehjam@yahoo.fr>
    AGADIR, MOROCCO - Le 08/01/2004 à 21:40 GMT +1

       HELLO EVRY BODY
      I HOPE TO BR ONE OF FRIENDSHIP SEEKING FOR LOVE


    Par : Perbast, <.>
    - Le 08/01/2004 à 21:27 GMT +1

      Mon bel Amour
      Le paradis n'existe qu'ici bas
      aussi soyons désinvoltes
      vivons la réalité en couleur des rêves
      aimons-nous dans un langage ivre d'intérieur libre
      pour le dire
      inventons des mots voyageurs
      avec dans leurs valises nos pensées les plus belles, les plus folles
      qu'importe qu'elles soient au-delà des normes
      au-delà des bornes
      au-delà du possible
      elles oxygènent de bonheur
      j'ai pris le train qui m'emmène à bout de mon rêve de toi
      ton amour obligé comme billet sans retour
      sur le quai j'ai laissé mon désir fou
      et ces mots voyageurs qui n'ont jamais trouvé le chemin de ton coeur
      "je t'aimerai toujours" 


    Par : ***Lonely***, <devil_sexy_666@hotmail.com>
    gatineau, Canada - Le 08/01/2004 à 2:27 GMT +1

      Réagir...Pourquoi faire?
      C'est mourir que jespere





      Je fuit dans l'inconscience
      Pour revivre le coup de foudre
      Qui anime mon amour pour toi,
      Je m'enfuirais dans mes rêve
      Pour rejoindre le souvenir de tes yeux
      Car je t'aime


    Par : Barthélémy, <jambi91@hotmail.com>
    paris, france - Le 07/01/2004 à 18:21 GMT +1

       Plus que quelques jours...


    Par : Candy, <candy12640@aol.com>
    France - Le 06/01/2004 à 21:27 GMT +1

        The more I know about men,
      The more I love my cat...


    Par : Candy, <candy12640@aol.com>
    La roche sur Yon, France - Le 06/01/2004 à 21:14 GMT +1

       La vie est injuste. L'amour est injuste. C'est la première fois que je suis amoureuse. Malheuresement, mon amour est suicidaire et habite à 900 km de chez moi. JE ne suis même pas sûre que demain, il sera encore de mon monde. Dites moi où est la justice dans tout ça .


    Par : malocharles, <malocharles@yahoo.fr>
    cotonou, benin - Le 04/01/2004 à 17:07 GMT +1

       L AMOUR EST LE SUPPORT DE LA VIE


    Par : arthur, <arthur.lucas@freesbee.fr>
    - Le 04/01/2004 à 3:49 GMT +1

      Amour, Rire, AmourRire, Mourir : une variation en trois syllabes qui pourrait être notre Voyage !

      Amour : cette énergie circulant entre les autres et moi qui me créée, m'éveille à la vie et me relie à ma vie.

      L'Amour : son don devient rare et effectué avec parcimonie, mais son échange réciproque même en quantité infime me remplit toujours de plénitude.


    Par : Eved, <.>
    Bubastis, - Le 03/01/2004 à 23:02 GMT +1

      sans cesse
      je chasse ton ombre de mes pensées
      mais à peine je relâche ma garde
      je rêve de toi
      si fort
      que je ferme les yeux
      sur cet aveu
      je t'aime à mon insu
      tu me manques tant Yidlac
      Aimer n'est pas obliger
      je préfère ton silence
      à ta belle vérité de mots soutirés

       


    Par : mebani, <mebani1@hotmail.com>
    azazga, algerie - Le 02/01/2004 à 19:50 GMT +1

       aimer sans etre aimer c'est regretter d'etre née


    Par : ahmed mebani, <mebani1@hotmail.com>
    azazga ,tizi-ouzou, algerie - Le 02/01/2004 à 17:26 GMT +1

       l'amour , y a pas plus fort que cette faiblesse
      " " y a pas plus impetoyable que cette tendresse
      et ya pas plus egoïste que cette façon de se donner a l'autre




    Par : Wargot, <wargot02@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 27/12/2003 à 2:02 GMT +1

       Opéra-le vaisseau fantôme-Wagner
      "Tu fuis la blessure que tu m'as faite"
      "Elle est ma consolation dans le malheur et ma joie dans le bonheur"

      Certaines des plus belles phrases que l'on peut recevoir et oser :
      tu me manques
      comme tu es belle
      je pense fort à toi
      ( regard-soupir...) ........... je t'aime
      et bien d'autres que l'on oublie parfois de prononcer...

      Retenons que l'Amour est partout, tout le temps...Mais n'oublions pas que l'Amour n'est jamais acquis...

      Je souhaite à tou,s mille belles choses!
      Wargot



    Par : Linda, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 22/12/2003 à 13:01 GMT +1

       Bonne année à tois: joie, paix, bonheur tranquille, santé à toi, lecteur. Linda.


    Par : amine, <chaad86@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 21/12/2003 à 21:59 GMT +1

       aimer ce n'est regarder l'un vers l'autre mais regarder dans la meme direction


    Par : amine, <chaad86@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 21/12/2003 à 21:46 GMT +1

       aimer ce n'est regarder l'un vers l'autre mais regarder dans la meme direction



    Par : jesa, <wesa85@yahoo.com>
    florida, Etats-unis - Le 18/12/2003 à 24:15 GMT +1

       Pourquoi est si important de nos jour? si on le prenait tel qu'il ce monde dans lequel nous vivons aurait plus de sens. Il est toujours un plaisir pour moi de dire ce que je pense sur l'amour, parce qu'il est trop fort et si puissant pour en passer. Que tout le monde qui lis ce monde croit que l'amour est ce qu'il est. Continuons a aimer.


    Par : Charlotte, <greenspiel@yahoo.fr>
    Lyon, France - Le 17/12/2003 à 22:27 GMT +1

      Johann je t'aime. Je n'ai jamais cessé de t'aimer et je t'aimerai toujours.


    Par : Lora, <LoraIAM@tele2.fr>
    France - Le 17/12/2003 à 17:00 GMT +1

       Ne quittes jamais celui que tu aime
      Pour celui qui te plait
      car celui qui te plait
      te quittera pour celle qui l'aime !!

      You are somebody
      in te world
      but for somebody
      you are the world !!!

      J'ai pris une seconde pour t'aimer
      mais je prendrai une eternité pour t'oublier

      voila alors si vs en voulez d'otres pas de problemes envoyez moi un email biz a+


    Par : Yves, <yves.guillaumond@club-internet.fr>
    Paris, France - Le 17/12/2003 à 14:14 GMT +1

      Aimer...
      Aimer vraiment...

      Au delà de notre désir de posséder ce qui nous manque.

      Quand nos cloisons intérieures sont tombées, il n'y à plus de différence avec l'Autre.

      Dans cette Unité de la vie, il ne reste alors que l'Amour...

      Cet Amour là...
      ne se cherche pas,
      ne se trouve pas,
      il est là,
      il a toujours été là,
      C'est la Lumière qui filtre sous la porte de notre coeur :)

      Yves


    Par : Marine, <marinecornelis@hotmail.com>
    bordeaux, france - Le 16/12/2003 à 22:10 GMT +1

       Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours.


    Par : le_neptunien, <le_neptunien@hotmail.om>
    Asnières, France - Le 13/12/2003 à 8:46 GMT +1

       C'est quoi exatement ce site? J'ai pas tt compris


    Par : yves, <yves.lebouteiller@laposte.net>
    rennes, france - Le 12/12/2003 à 16:10 GMT +1

       A vous, ivres d'énigmes, amants du demi-jour, dont l'âme est attirée par le son des flûtes dans tous les gouffres trompeurs... je suis un messager de bonne nouvelle comme il n'en fut jamais, et j'apporte de nouvelles espérances.


    Par : yves, <yves.lebouteiller@laposte.net>
    rennes, france - Le 12/12/2003 à 16:09 GMT +1

       Mon amour si tu savais, combien ta présence adoucie ma vie, dans ses moments ou je cherche en vain l'harmonie en ton être unique et vrai. MOn ami, puisse savoir combien je t'aime lorsque d'espoir j'attend ta venu, combien mon espérance s'atténue quand tu apparais remplissant d'amour mes veines, Seul être que je vois et estime, je voudrais si souvent te prendre pur toujours, quitter avec toi cette société amer au jeune jour, et remplir de tendre espoir cette dernière rime, souvient toi mon amour, que dans la détresse des jours, je rêve éperdument de l'être que tu es, et que mon espoir est revenu dans ce dernier baiser.


    Par : Lyès (krysaor), <sly40@caramail.com>
    strasbourg, france - Le 12/12/2003 à 8:36 GMT +1

       Voir un nourisson sourir aux anges et sentir à ce moment là ce sentiment de béatitude du fait de la présence de ces anges confirmé par un magnifique sourir les yeux ouvert du même nourisson. Voilà une belle frome d'amour



    Par : sefacene tahar, <sef.tah@caramail.com>
    bejaia, algerie.(KABYLIE) - Le 09/12/2003 à 16:27 GMT +1

       Parler de l'amour !Jepense que c'est impoisible.cariln'ya
      que


      LE COEUR QUI PARLE LA LONGUE DE L'AMOUR.


      VIVE THAYRI.



      AZUL.









    Par : DILLON Bernard, <Bernard.DILLON@wanadoo.jr>
    MIREPOIX, France - Le 04/12/2003 à 12:07 GMT +1

       Je suis un peu triste de constater que c'est la coexistence avec l'homme qui attriste la vie plus souvent que les inconvénients de vieillir...!
      C'est le plus souvent un coeur blessé qui fait souffrir l'autre et c'est cet échange de souffrance qui rend nos semblables si intéressants...
      Vive l'Amour.

      Humour et Fraternité pour tous


    Par : pepette, <joanasoulard@hotmail.com>
    la baule, france - Le 03/12/2003 à 13:59 GMT +1

      vivre c'est aimer
      aimer c'est espérer
      espérer c'est mourrir
      alors pourquoi vivre.....


    Par : saita, <jesawedon@yahoo.com>
    florida, USA - Le 02/12/2003 à 15:38 GMT +1

       Il-y-a sur laquelle jemerais attirer l'attention de tout monde.L'AMOur n'est pas un jeu.On ne doit pas badiner avec ca.Le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui presente l'amour comme une entreprise la on peut gagner de l'argent en usant les organes sexuelles,sans pour autant savoir a quoi un mouvais usage l'amour peut aboutir.Jeunes dire non a qui que se soit qui veut nous exploiter.prendre conscience de la gravite de la situation c'est boucler la porte aux impie.avec vous le maonde deviendra meilleur.


    Par : Dupont Lucie, <solenn.evanno@laposte.net>
    Valognes, France - Le 29/11/2003 à 22:30 GMT +1

       c tré bi1 votr site merci bcp!!


    Par : yahri, <yahri@caramail.com>
    bruxelles, belgique - Le 28/11/2003 à 21:46 GMT +1

      J'ai un ami qui est tout pour moi il est un confident comme je n'en ai jamais eu je l'aime même si il ne veut pas l'entendre mais il le sait sans lui je ne sais ou je serais en ce moment. Il voulait me quitter et aller dans une terre lointaine. Il est resté et je suis heureuse c'est égoïste mais c'est comme ça. Il partage mon quotidien il est unique et je souhaite à tout le monde de le rencontrer il est plein de richesse et à tant a donner. Son nom c'est Jérémie c'est mon ami il ne me juge pas supporte mes flash et me conseille avec un regard objectif. J'espère qu'un jour il trouvera force et sérénité car son coeur est pur. Pourquoi ne suis-je pas amoureuse de lui parce que tout simplement il me connait et entre dans mon jardin secret. Je l'aime


    Par : yahri, <yahri@caramail.com>
    bruxelles, belgique - Le 28/11/2003 à 21:39 GMT +1

      Je suis amoureuse d'un garçon oui mais il ne s'intéresse pas à moi comme d'habitude. A chaque fois c'est pareille je deviens l'amie. Je ne dors plus par amour je ne mange plus et il ne me voit pas. Je ne sais pas peut être parce que je suis punis et que je n'aurais jamais personne. La vie est un rêve que la mort réveille. Je n'ai plus rien à faire sur cette terre ou mon coeur c'est fané comme une lettre abîmée. Je ne veux plus souffrir prendre des rateaux comme à chaque fois que j'ai le courage de déclarer ma flamme. Je ne cesse de papillonner dans cette vie passant de flash en flash mais là c'est plus fort que tout. Voilà, l'espoir fait vivre, mais l'espoir tue!


    Par : yahri, <yahri@caramail.com>
    bruxelles, belgique - Le 28/11/2003 à 21:30 GMT +1

       J'ai tant de fois aimé! J'ai tellement d'amour a donnée, avoir une seule personne qui pense à vous. Oui, je ne sais pas ce que c'est de ressentir les lévres d'un être aimé sur les miennes cela doit être si doux. Rien que d'y penser j'ai la chaire de poule. Je voudrais que tu viennes m'enlever et me faire découvrir la vie cette vie dans laquelle je me sens vide. Je continue à esperer parcque je veux vivre d'amour et en mourir.


    Par : Yves Guillaumond, <yves.guillaumond@club-internet.fr>
    Paris, France - Le 28/11/2003 à 17:33 GMT +1

      Aimer...

      Goûter le Présent de ton Regard,
      en lui est le Sens.





       


    Par : eliah, <eliah@hotmail.com>
    Paris, France - Le 22/11/2003 à 18:46 GMT +1

       L'amour est la fleur de lys dont le parfum si subtilement odorant, nous fait réver tour à tour... Il se répand sur notre Terre et se dissipe dans l'Univers,comme étouffé par l'atmosphère.



    Par : gharzouli moncef, <morine_rnb@hotmail.com>
    setif, algerie - Le 20/11/2003 à 21:16 GMT +1

       je veux une photo d'une fille a mon age 17 ans
      dans mon email


      bay bay


    Par : abass, <abassdjitimouba@yahoo.fr>
    Conakry /GUINEE , Rep.Guinée( conakry) - Le 18/11/2003 à 13:14 GMT +1

       je suis ala recherche d'une femme de 180à25ans pour mariage


    Par : Une, <une_seule@hotmail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 18/11/2003 à 10:12 GMT +1

      Ma recherche (Arnaud Desjardins) sans lien avec l'amour (quoi que ...) m'amène sur ce site, ici, alors pourquoi pas y déposer mon besoin, ma demande, ce cri silencieux enfoui au fond de moi, et si on parlait d'amour, maintenant je vous dirais qu'il me manque. A toutes et tous, une belle journée.


    Par : marcellus, <mccathode@yahoo.fr>
    Chevilly-Larue, France - Le 17/11/2003 à 15:36 GMT +1

      Jus amoureux

      Ses yeux qui ont les airs
      d’une eau fraîche et claire,
      Miroitent d’une aura printanière ;
      Mais lorsqu’ils me considèrent,
      D’une essence incendiaire,
      Braisent mon âme et ma chaire,
      Puis sirotent mon hyménée humide,
      Pareille au fluide ophélide !

      MC



    Par : RAS, <cureton@kazaa.com>
    maux, france du milieu - Le 11/11/2003 à 1:09 GMT +1

      Timidement d'abord. Puis le rythme s'accélère, la charge se fait plus pressante. Non, toujours pas. Il faut se remettre en position. L'épuisement se fait de plus en plus sentir mais il ne faut pas désèsperer. Cette fois je m'immiscerais de façon clandestine, détourner sa garde et lui signifier ma frustation. Je forcerais ses dernières réticences. Je m'imagine déjà la serrant vigoureusement pour lui faire remarquer que je suis là. J'existe. Elle devine mon geste et se détourne de moi. Elle me tourne le dos pour une fallacieuse raison de perte d'équilibre. Nous sommes désormais de plus en plus loins. Plus qu'une seule chose à faire. Chercher la bouche pour récupérer un peu de son temps. Notre temps. Ceux qui nous entourent ont disparus. Je m'approche, elle me fait face et répond à mon offre. Je dois profiter du moment. Je m'empare de ce qui l'encombre. Sécurise la zone et pénétre dans son territoire. Victoire. Nous sommes redevenus ces deux être qui ne font qu'un. J'ai gagné le droit d'exister pour elle. Nous avons rétabli le contact. L'union de nos mains nous a délivré du vagabondage de notre esprit.









    Par : petite pluie, <misscornflakes.w@laposte.net>
    St exupéry, astéroide b612 - Le 04/11/2003 à 17:02 GMT +1

       
      Parler d'amour....

      Je prends ma plume un istant pour dire l'indicible...

      L'Amour c'est le Bonheur.
      L'amour maternel...voir ses enfants s'épanouir, évoluer, grandir, apprendre la vie, faire des erreurs, sècher leur larmes, embrasser leur front avec douceur...les entendre dire "maman je t'aime"...
      L'Amour fraternel, les cahmailleries espiègles, les espoirs, les coups de pouce en cas de coup dur, savoir ne pas dire "je te l'avais bien dit", mais plutôt "allez viens ca aussi ca passera"....
      L'Amour amoureux (??) , pour une femme, pour un homme, se sentir protégé ou protecteur, se sentir grandit dans le regard de l'autre, le lever au ciel, avoir du désir mais plus que cela vouloir donner du bonheur , partager de la joie, absorber la peine, soulager les épaules .....
      L'Amour absolu pour chaque être sur mon Chemin. Aimer pour aimer sans rien attendre en retour.
      L'Amour c'est sourire à celui qui n'a plus la force de sourire ni de tendre la main.

      Je vous aime.




    Par : charafeddine, <charaf_saadi@yahoo.fr>
    algerie, alger - Le 03/11/2003 à 22:39 GMT +1

       **********je t'aime mon ange*SAIDA************


    Par : Erasoft, <pierre.hamana@wanadoo.fr>
    Paradise, Love Land - Le 03/11/2003 à 21:14 GMT +1

      Posez deux questions à vos amis. Faites en sorte que la réponse soit honnête.

      La première question c'est "Quel objectif t'es tu fixé dans la vie". Dans l'immense majorité des cas, vous devrez faire face aux richesses matérielles dans un premier temps, mais ensuite, chacun pense à l'amour, le vrai l'unique, passionnel et adolescent. Et votre ami(e), s'il/elle devait établir une hiérarchie, placerait toujours la "richesse sentimentale" au sommet.

      La seconde question c'est "Quelle est la dernière chose -moderne ou récente- que tu as trouvée belle". Dans 90 % des cas (expérience) on vous répondra un homme ou une femme. C'est d'ailleurs curieux que ce ne soit pas l'art contemporain qui apparaisse, ca veut bien dire quelque chose à mon avis. On se retrouve dans un monde ou la beauté n'est plus produite par l'homme, par la beauté EST l'Homme.

      Finalement, dans une société moderne hyper-communicative mais paradoxalement hyper-individualiste, on a d'énormes réserves d'amour à partager. A vrai dire, c'est la seule "production" infinie dans l'univers. L'amour, des atomes aux galaxies, reste une force fondamentale. Et c'est la seule qui doit compter pour les hommes. Dans un monde sans objectif, désabusé et qui n'a rien à attendre de l'avenir, sinon un enrichissement matériel à court terme et personnel, l'amour, c'est la seule chose qui nous rend véritablement VIVANT.

      L'amour c'est la vie.
      Sans ca n'aurait aucun sens.
      Vous voulez plus de vie ?
      Aimez sans compter.


    Par : Oumaste mohamed, <ouma45@hotmail.com>
    Agadir, Maroc - Le 01/11/2003 à 2:24 GMT +1

       La femme ,
      Le probleme de notre jour c'est que la femme est montrée matière de sexualité ,c'est ce qu'on vois a la télé dans des revues de presses ,cet aveuglement theorique de role de la femme a la societé guider par des documents sexual télévisés a donner droit a la sexualité animale non naturelle de la femme .Nous allons donc être raisonable la femme c'est pas pour l’exhibitionnisme en ce model télevisé.
      Avec mes respets pour toutes les femmes du monde.


    Par : titof, <aldo.emilio@caramail.com>
    bagdad, irak - Le 30/10/2003 à 10:37 GMT +1

       juste un mots pour dire,à tout ceux qui ont mis un peu de leur temps à ecrire de long texte sur ce site,que tout cela est vraiment con de leur part,pour toucher les personne les plus sensible,il faut ecrire avec le coeur pas avec de la poesie,qu'on vole des livre des grands auteurs,ok bye


    Par : sardine, <nidetix@aol.com>
    - Le 27/10/2003 à 17:34 GMT +1

      elle m'aime
      je l'aime
      nous nous aimons

      elle souffre
      je souffre
      nous nous aimons 

      elle reste
      je reste
      nous nous aimons

      elle me manque
      je lui manque
      nous nous aimons

      elle est mon amour
      je suis son amour
      nous nous aimons

      COMMENT FAIRE ?
      COMMENT CONTINUER ?
      NOUS NOUS AIMONS !


    Par : juliette, <juljubarge@aol.com>
    elbeuf, france - Le 27/10/2003 à 11:44 GMT +1

       L'amour n'a pas de prix.
      Quand on aime on ne compte pas.


    Par : juliette, <juljubarge@aol.com>
    elbeuf, france - Le 27/10/2003 à 11:44 GMT +1

       L'amour n'a pas de prix.
      Quand on aime on ne compte pas.


    Par : red-1, <sea_ramaa@yahoo.fr>
    alger, algerie - Le 25/10/2003 à 15:55 GMT +1

       what could i tell you about love if i'm really sufferingg a gap and a lack for it
      i discover at late that i'm unlucky i loved a beautiful girls but they didn't the same for me

      but i still believe in because it is the beautiful thing the could never has again

      red-1 30years student
      IAM NOT EVIL


    Par : shanti611, <lindanormandeau@msn.com>
    st-hilaire , canada - Le 25/10/2003 à 14:54 GMT +1

       J'aimerais participer pour écrire et surtout pour apprendre comment composer une lettre


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    la terre, l'univers - Le 22/10/2003 à 19:06 GMT +1

       les marionnettes se démènent...
      Et il mène le bal, et elle conduit la danse
      Choisissons nous d'être des marionnettes ?

      Oui, emmène moi bon sang, fais moi tourner la tête,
      ennivres mon âme, et que mon être se fonde en toi,
      Et que tourne tourne le monde, et nous mènent,
      nous mène comme des marionnettes...
      nous sommes tous des marionnettes, des qui pètent,
      des qui doivent respirer, boire, dormir, manger, aimer...
      Et l'on oublie cela, préférant se laisser mener par ces
      gens-là qui font bien pour nous...

      Si j'étais née en 1929, je serais tombée amoureuse de
      Jacques Brel.
      Nous sommes en 2003 et je l'aime encore.

      Aimons nous et n'aimons pas que nous.
      L'amour, se donne sans mesure, l'amour est un reflet,
      et puis ce, ceux qui nous entoure en sont le miroir.
      Comme le ciel se donne à la rivière.
      Et puis on ne peut jamais donner pareil,
      chaque jour changer,
      la vie, les autres, nous, jamais les mêmes.

      Alors c quoi la stabilté, la sécurité ?
      C'est quoi qui nous rassures, nous réchauffe le coeur,
      C'est quoi qui nous donne l'équilibre si ce n'est l'amour
      de soi et de ce qui nous entourne ?

      L'amour...à mourrir

      Et ces gens à la mode, qui se maquillent en torture
      animale, qui s'habillent en esclavage de jeunes, et ne
      savent pas ou ne veulent pas savoir.

      Et tournent les astres, évidement que l'humain ne
      détruira
      pas tout.
      Il n'en a pas le pouvoir.
      Alors stop à la peur. Soyons qui nous sommes et aimons à
      folie ouverte !!!
      Cessons d'être nos propres marionnettes, et laissons nous
      mener le bout du nez par l'amour et le rire !!!

      Sortons de nos peau de shadocks !!!
      Haut les coeurs !
      Courage...
      Douces pensées à tous ceux qui souffrent de ce manque
      d'amour, courage, car il est partout !

      miette de planète


    Par : selva, <selva8@voila.fr>
    poitier, france - Le 22/10/2003 à 17:08 GMT +1

      Ou tu maime ou tu me quitte
      Mais se soir il faut choisir
      Ne me dit pas que tu hesite
      Tu fais mal pour le plaisir
      Le plaisr de voir une femme
      Comme un jouet dans tes mains
      Et qui laisse pour personne une chance
      Moi je nen peux plus de tous tes caprise
      Les jours ou tu maimes,les jours ou tu me laisse glisser
      Tout au bout de l'ombre,tout au bout du vide.
      De c'est nuit trop longue ou mon coeur se vide
      Je nai plus la force de toujours t'attendre.
      Pourtant je t'aime mais je suis seul a me battre dans le vide
      Sans ton amour,mes joies sont coupées
      Ma vie n'est plus rien,et je me barriquade.
      Deviner entres les lignes,deviner entres les mots
      Je m'acroche au moindres signes.
      Je peux pas me passer de toi!!!
      Je ne suis qu'une folle peut etre
      Mais je t'aime
      Et tu le sais, donc tu te joue de mon amours
      Comme avec ces marionnettes
      Dont l enfant se lasse un jour.

      j ai ecrit ceci pour mon ex ludovic ke j'aime! et ke maintenen je n arrive pa at ourner la page et ke sa fait 4 mois ke quan je le vois je chiale je n arive plus a sortir avec d autre mecs!!!!

      A tous ki lirons ceci si ils sont conserner ils faut qui sache ke je suis avec eux

      bisous
      merci au net


    Par : selva, <selva8@voila.fr>
    poitier, france - Le 22/10/2003 à 17:05 GMT +1

      Ou tu maime ou tu me quitte
      Mais se soir il faut choisir
      Ne me dit pas que tu hesite
      Tu fais mal pour le plaisir
      Le plaisr de voir une femme
      Comme un jouet dans tes mains
      Et qui laisse pour personne une chance
      Moi je nen peux plus de tous tes caprise
      Les jours ou tu maimes,les jours ou tu me laisse glisser
      Tout au bout de l'ombre,tout au bout du vide.
      De c'est nuit trop longue ou mon coeur se vide
      je nai plus la force de toujours t'attendre.
      Pourtant je t'aime mais je suis seul a me battre dans le vide
      Sans ton amour,mes joies sont coupées
      Ma vie néest plus rien,et je me barriquade.
      Deviner entres les lignes,deviner entres les mots
      Je m'acroche au moindres signes.
      Je peux pas me passer de toi!!!
      Je ne suis qu'une folle peut etre
      Mais je t'aime
      Et tu le sais, donc tute joue de mon amours
      Comme avec ces marionnettes
      Dont l enfant se lasse un jour.

      j ai ecrit ceci pour mon ex ludovic ke j'aime! et ke maintenen je n arrive pa at ourner la page et ke sa fait 4 mois ke quan je le vois je chiale je n arive plus a sortir avec d autre mecs!!!!

      A tous ki lirons ceci si ils sont conserner ils faut qui sache ke je suis avec eux

      bisous
      merci au net


    Par : lolotte, <ninou>
    bordeau, france - Le 22/10/2003 à 13:34 GMT +1

       le sexe c'est trop bien


    Par : Cat, <catdyusa@yahoo.com>
    Phoenix, AZ, USA - Le 21/10/2003 à 3:42 GMT +1

       L'Amour, le veritable Amour est universel. L'Amour c'est d'aimer tout ce qui nous entoure, les hommes , les femmes, les cailloux, les arbres, les oiseaux, le vent, la neige, les oceans, la Terre et les etoiles....L' Amour c'est de resentir cette joie intense dans notre coeur pour chaque chose et chaque etre a chaque minute de la vie. L' Amour c'est la creation , c'est nous, c'est Dieu.


    Par : michauxmalamba, <michauxhercule@yahoo.fr>
    kinshasa, Rep Dem du Congo - Le 20/10/2003 à 17:31 GMT +1

        bonjour je m'appel mh j'ai 20ans je suis du sexe M
      je vais etre en liesons aavec n'inporte quelle fille
      merci.
      bonne comprehension.


    Par : philippe, <net@alef0.net>
    Paris, France - Le 18/10/2003 à 20:44 GMT +1

      (Si)

      S eul un souvenir

      I l y a si peu d'amour

      D emeure un instant

      A veugle je te touche


    Par : BRUNO LEROY., <edukaction@club-internet.fr>
    LOMME., FRANCE - Le 13/10/2003 à 11:31 GMT +1

       AMOUR DE POESIE...
      La poésie est le souffle essentiel de la Vie. Elle permet au langage de prendre ses espaces de liberté ce qui donne au regard Humain, une nouvelle dimension face à une pensée systématisée par la conformité. Le travail intérieur que celle-ci exige, rend à l'Homme la maîtrise de son propre destin, puisqu'il peut métaphoriser son existence selon ses humeurs. Il échapppe ainsi aux contraintes sociétales et recouvre son espace intérieur. Je dirai que la poésie, depuis toujours, est l'expression vitale des chercheurs de sens, ceux et celles pour qui, la vie a une substance, celle de la liberté à exprimer. Ce supplément d'âme fait office de résilience et permet de regarder l'Existence avec les yeux du coeur de l'enfance.
      BRUNO LEROY.
      EDUCATEUR SPECIALISE.


    Par : princess, <trefaultc@yahoo.fr>
    USA - Le 13/10/2003 à 4:03 GMT +1

       bonjour a tous,

      juste une chanson de goldman pour l'homme de ma vie
      je suis partie a des milliers de kilometres avec un seul regretter: le laisser

      c'est dur pour lui, pour moi, j'espere qu'il sera comprendre


      confidentiel:
      je voulais simplement te dire
      que ton visage et ton sourire
      resterons pres de moi sur mon chemin
      te dire que c'etait pour de vrai
      tout ce qu'on sait dit
      tout ce qu'on a fait
      c'etait pas pour de faux que c'etait bien

      faut surtout jamia regretter
      et si ca fait mal c'est gagner
      tout ses moments
      tout ses meme matins
      je veux pas te dire qu'faut pas pleurer
      y vraiment pas d'quoi s'en priver
      tous qu'on a pas louper le vallait bien

      peut etre on se retrouvera
      peut etre que ,
      peut etre pas
      mais sache qu'ici bas, je suis la
      ca restera comme une lumiere ,
      qui me tiendra chaud dans mes hivers
      un petit feux de toi qui s'eteint pas


      je t'aime je t'ai tjrs aimer

      si on s'aime on se retrouvera (j'espere)




    Par : Claudius, <clau@off.or.jp>
    Japon - Le 11/10/2003 à 4:19 GMT +1

       Et si, par amour pour les autres, on essayait de faire disparaitre Bush et consorts ...?


    Par : Fleurdépine , <canasucre@bluemail.ch>
    Sierre, Suisse - Le 10/10/2003 à 11:53 GMT +1

       De ta peau….

      à ma peau
      De ma tendresse, à tes mots
      L’océan déchaîné de nos chairs
      J’ai pris l’amour, comme on prend la mer

      La vague qui me porte
      Le vent qui m’emmène
      Tous ces éléments m’entraînent
      Dans un trouble d’émotions fortes

      Comme sur ce catamaran
      Tranchant les flots agités
      Visage buriné, livrée au vent
      Je me sens basculée

      Bousculée, titubante
      Enivrée, chancelante
      Envahie de sensations
      Presque brisée, de passions

      Lutter pour ne pas tomber
      Ivresse magique, ensorcelante
      De ce doux nectar m’abreuver
      Retrouver encore ces saveurs grisantes

      Je m’y noierais grisée
      Papillon, oiseau fragile, rebelle
      Sauras-tu m’envoler
      Sans me briser les ailes


    Par : Fleurdépine, <canasucre@bluemail.ch>
    Sierre, Suîsse - Le 10/10/2003 à 11:50 GMT +1

       Amour arc-en-ciel


      Dans cet espace infini
      infime, indéfini
      de nos liaisons intimes
      intimités sublimes

      j'écris sur ta peau
      l'encre bleu des océans
      la couleur de l'eau
      de la rivière des amants

      le vert des mousses
      le mauve des fées
      l'orange qui pousse
      sur l'amanite orangée

      le rouge du feu
      le pourpre du ciel
      les couleurs du jeu
      de nos corps en éveil

      le gris de nos grisailles
      le rose des retrouvailles
      le violet de nos folies
      le turquoise de nos nuits

      la blancheur irisée
      de nos corps fatigués
      mais jamais repus
      de cet amour absolu


    Par : Fleurdépine , <canasucre@bluemail.ch>
    Sierre, Suisse - Le 10/10/2003 à 11:43 GMT +1

       Les yeux des vieux amants


      Au petit matin,dans la brume incertaine
      j'ai croisé vos regards
      vos rides ensoleillées, sans fard
      sillons de bonheurs et de peines

      vous m'avez salué
      de toute votre simplicité
      vous m'avez profondément touché
      de votre amour-complicité

      le ciel gris a viré au bleu
      dans la beauté de vos yeux
      vous étiez si beaux
      vous n'avez plus besoin de mots

      Tu sais qu'il est là
      Tu sais qu'elle est à toi
      ça fait mille ans, toute une vie
      que vous êtes amants infinis

      Merci de me prouver
      que dans votre jardin secret
      vous avez su semer
      la graine d'éternité

      je veux y croire à jamais
      et comme vous,vibrer,
      amants inassouvis
      de tous les plaisirs de la vie.....

      merci pour vos regards
      ils sont remplis d'espoir
      et assouvissent mon coeur
      d'une symphonie de senteurs....


    Par : Elisabeth, <******************>
    *************, FRANCE - Le 08/10/2003 à 11:00 GMT +1

        Nos baisers

      Deux bouches
      Comme deux roses
      Fusent pour ne faire plus qu'une
      J'aime quand quand nos deux bouches se marient

      Quand la chaleur de tes lèvres touchent les miennes
      Mon coeur comme un volcan entre en erruption
      Pour moi nos baisers
      Scèllent l'amour que nous partageons

      L'absence de tes lèvres ouvre en moi un grand vide
      L'absence de ta chaleur me donne froid
      Le souvenir de nos baiser me réchauffe
      Le souvenir de nos baisers me fait frissonner

      Ta bouche je ne peux m'en passer
      Sans elle je sombre dans tes ténèbres glacées.


    Par : Elisabeth, <****************************>
    ***************, FRANCE - Le 08/10/2003 à 10:52 GMT +1

       Quand je te vois
      Je m'enflamme
      Aucun mot ne peux définir
      Ce que tu me fais ressentir
      Quand j'estends ta voix
      Plus rien n'existe autour de moi
      Quand tu me touches de tes mains pâles
      Mon coeur s'emballe
      Quand je pense à toi
      Plus rien ne compte pour moi
      Yu es mon centre d'intéret
      Le reste n'est que poussière
      Je t'aime et je t'aimerais
      Et cela j'en suis fière.


    Par : laetii, <laetii@wanadoo.fr>
    nantes, - Le 07/10/2003 à 1:10 GMT +1

       la seule chose raisonnable qu'il nous reste à faire est de nous aimer comme des fous!sans l'amour je serais morte nous serions morts ou n'aurions peut-etre même jamais été,donc soyons raisonnables: aimons-nous comme des fous!


    Par : Nano, <htell@tele2.ch>
    Genève, Suisse - Le 04/10/2003 à 24:14 GMT +1

      Je suis amoureux de toutes les femmes mais ce n'est pas réciproque.


    Par : mouki, <mike.herve@free.fr>
    GRABELS, france - Le 04/10/2003 à 19:00 GMT +1

       salu je cherche une petite amie qui sache bésé


    Par : david, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 30/09/2003 à 11:48 GMT +1

      hello, un ptit salut from Maroc-Sud
      un vieux songe, peu à peu éclos

      pauvreté et rires d'enfants, avidité et thé du coeur.


      c'est l'humain que j'ai rencontré ici, intense - marcher seul, seul pour RESSENTIR etre parmis eux
      accueil


      l'humain
      parfois voleur avide miséreux mais aussi partage coeur et le rire, gratuit, innocent, le rire qui éclate la nuit


      "tu es le très bienvenu".


      en tous cas merci à tous pour m'avoir accompagné, et à dans un mois peut-être ! :)


      David 


    Par : KOUMANI YANNICK, <aucune>
    port gentil, GABON - Le 29/09/2003 à 19:03 GMT +1

       










      BONJOUR CHERS AMIS


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 28/09/2003 à 22:00 GMT +1

      léchana tova tikatév
      va proclamer ton roi
      au bord de la belle bleue
      va lui chanter ta foi
      vide ton coeur de belles prières
      tes poches de toutes tes pierres
      que les vagues les emportent dans leurs creux
      je n'ai plus la foi
      mais à Rosh Hashana
      on peut toujours croire
      jeter une bouteille à la mer
      et caresser l'espoir
      qu'elle rencontrera une plage
      pour lire ma prière
      qui parlera l'universel langage
      hé Professeur
      je vous le dit mot pour maux
      on ne va pas se jalouser l'avantage des douleurs
      des bleus sous la peau
      d'une histoire en ruines
      hé Professeur
      je vous l'écrit avec des mots en couleurs
      pour émerger de l'abîme
      vous pouvez toujours m'envoyer
      en cure de silence
      n'ayez point l'espérance
      par votre attitude
      de lassitude
      soulager un coeur passionné
      je suis comme le loup
      quand la nuit m'habille
      même dans votre flou
      mes yeux brillent
      à la lune je vais hurler
      un hymne ou un appel
      sortis du noeud de mes veines
      une mélopée je vais jouer
      des notes arc-en-ciel
      un cri éternel
      à faire trembler votre voie lactée
      ce chant
      j'emprunte les mots à Celan
      est "la prière naturelle de l'âme"
      que la votre ne me condamne
      de vous avoir tant rêvé
      pour ce péché
      votre indifférence
      votre silence
      est le prix à payer
      jusqu'à mon dernier jour
      d'avoir volé votre amour
      si je pars avant vous
      sur ma pierre vous viderez vos poches
      de beaux cailloux
      vous viendrez me parler
      vous ne me ferez plus le reproche
      de vous avoir tant aimé




























    Par : Alain, <ogeretla@bluewin.ch>
    Genève, Suisse - Le 26/09/2003 à 23:38 GMT +1

       Si mes souvenirs sont bons, il y a environ 64 mots
      différents en sanscrit pour designer ce qui en français
      n'existe que en une version, l'amour. Nous sommes donc
      sacrément atrophié quant au concept amour, amour maternel,
      amour paternel, amour sexuel, amour pour ma voiture,
      amour pour ma soeur qui n'existe pas, amour pour ma personne,
      amour pour de beaux concepts, amour pour ce délicieux repas,
      amour pour ce coucher de soleil......En vu de cela il est
      alors compréhensible que en ce qui concerne l'amour nous
      nous mélangeons complétement et souvent les pinceaux et
      les hommes qui prennent leurs femmes pour des voitures et
      les femmes qui prennent leurs hommes pour un monopoly sont
      alors beaucoup plus facilement excusable et compréhensible;
      et je comprends peut-être aussi pourquoi je suis toujours
      et encore un célibataire frustré, mais l'espoir de l'amour
      entre un homme et une femme sur le plan charnel, sensuel,
      olfactif et spirituel, bref l'amour matrimonial fait vivre,
      donc je vis et j'epère;
      Bises pleins d'amour
      Alain


    Par : Jambi, <jambi91@hotmail.com>
    france - Le 26/09/2003 à 19:50 GMT +1

       je me rapelle de tout ce chemin qu'on a fait ensemble et un mot toujours me revient. Source de toutes mes douleurs et de mes bonheurs, ce mot est :Amour.

      A toi


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 24/09/2003 à 23:19 GMT +1

      quand les étoiles s'allument
      mon imaginaire se réveille
      en plein jour inversé s'aventure
      dans ta vie éternelle

      dans des chemins littéraires
      du pays des verbes inspirés
      je m'en vais prendre l'air
      respirer de ton monde étheré

      j'ouvre les portes de ton ciel
      où vit ton âme en sommeil
      caresse mon rêve de nos souvenirs
      tu es ma prière
      tu es la lumière
      qui perce l'ombre de mes nuits

      quand touchée par l'aurore
      je perdrais mes ailes
      dans le monde des mortels
      je me réveillerais encore

      tu me manques







    Par : Looloo, <pretty.lauren@caramail.com>
    Paris, France - Le 24/09/2003 à 19:34 GMT +1

        L'amour... Tout simplement toua, nous.
      Ton regard, ta façon de me toucher, de me serrer dans tes bras, de vouloir me garder près de toa, de me sourire, de partir pour mieux revenir, toua aussi.
      Aimer, c'est sûrement vivre. Vivre pour ou avec l'autre ?

      Cissou, j'avais juste une chose à te dire : Je t'aime !
      :)


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    viens içi, fouslecamps - Le 23/09/2003 à 22:11 GMT +1

       l'espoir et l'état actuel des choses se chamaillent le gouvernail...
      un sourire...
      un regard doux et bienveillant
      la compréhenssion blotit dans nos mots

      et dehors exerce suezette, total pina elf, ashcom, monsantost...
      et pleurent les enfants et souffrent et meurent ;
      et se baffrent les gens et poussent nos billets sur la terre souillée de leur souffrance...

      Je pense à toi, et à quel point cela me sera impossible de t'aimer comme je te rêve...si fort pour accepter de partager mes errances...

      m'ouvrir à toi comme nénuphar au soleil,
      bercé par tes je t'aime.

      et le conte se transforme en compte
      le passage secret en pipeline
      le feu de bois en centrale nucléaire
      le lac d'eau douce en piscine municipale

      et toi, à qui ressembles tu à présent ?
      âme si meurtrit de ce qu'il se passe içi ???
      comment fais-tu ... pour vivre sans moi ? :-)

      titemiette



    Par : Grould Aurélie, <lili.grould@laposte.net>
    Créances, France - Le 23/09/2003 à 15:39 GMT +1

       L'amour est une chose très importante dans la vie donc ne gacher pas cette chance.Surtout ce qu'il faut,c'est trouver l'homme idéal.Biz.Tchao


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 23/09/2003 à 11:02 GMT +1

      REVOLTE D'ENFANT



      l'enfant, femme à naître
      encore innocente protégée de souillures

      hors des hommes hors de cruauté
      chaleur de coeur et de regard

      et puis passe le temps
      et s'en va l'innocence

      le regard change, de douleur
      change et voit


      mensonges, visages fuyants
      voit sous les masques et les sourires faussés

      alors à force de réponses fêlées, l'âme devient
      innocence perdue, innocence de croire

      devient noire, âbime
      et le regard autrefois ouvert se referme, clos

      clos sur lui-même clos sur brisure

      la bientôt femme qui était enfant
      l'enfant qui riait et ne sait plus que hurler

      hurler l'imbécilité hurler la douleur
      mais ne savent plus entendre ne voient que la rage sans deviner les larmes


      alors se referme, plus loin toujours plus loin
      se referme de néant et dureté de combat

      il était un regard, il était un sourire
      mais plus de sourire, crispé

      pulsation de son rage de corps
      tuer et vivre se battre DETRUIRE

      et le monde et le temps
      et cette indifférente de foules qui passent alors que saigne un coeur


      et puis tout va, ainsi que l'étoile
      sur la vague et le sang tout finit par passer

      histoires d'amours emmélées, quête d'un ailleurs toujours trop semblable

      extases chimiques, oubli de noir

      quand à force de douleur se brise l'âme,
      quand sous look rebel ne reste plus que - rien ?

      une larme, une larme ancien
      et ce néant brut au coeur duquel pleure doucement l'enfant.


      "je t'aime ?"

      silence.

      "je t'aime ?"

      et la voix chuchottée, cassée, qui s'efface de ne pouvoir éclore... 


      =====================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune


    Par : ceok, <ceed_8@hotmail.com>
    lyon, france - Le 23/09/2003 à 4:31 GMT +1

       Bonjour à Toa, l'aventurière !
      Bonjour à toa, la curieuse !
      Bonjour à toa, la philosophe !
      Salut à Toa, l'écolo !
      Salut à toa, l'éducatrice !
      salut à toa, la naturaliste !

      Oui bonjour & bonsoir à vous tous et toutes !
      Tout paraît, mais rien ne semble
      alors prenons nos ailes et volons ensemble !
      Enfin il n'y a pas de drogue,
      tout est dans la dose (d'amour) !



    Par : Yves, <yves.guillaumond@club-internet.fr>
    Paris, France - Le 22/09/2003 à 16:46 GMT +1

      L'Amour...
      C'est ce qui est,
      Là dans l'instant,
      Sans objet,
      Sans sujet,
      Sans projet.

      L'Amour...
      C'est ici et maintenant
      Vaste et sans limites.

      L'Amour...
      C'est l'Origine.


       



    Par : helena, <helena.stanesic@caramail.com>
    - Le 20/09/2003 à 21:16 GMT +1

       L'amour et le berger

      Loin des bords trop fleuris de Gnide et de Paphos,
      Effrayé d'un bonheur ennemi du repos,
      J'allais, aux champs de Syracuse Invoquer dans mes vers la nymphe d'Aréthuse, Lorsque Vénus, du haut des célestes lambris, Sans armes, sans carquois, vint m'amener son fils. Tous deux souriaient, " Tiens, berger, me dit-elle, Je te laisse mon fils, sois son guide fidèle ; Des champêtres douceurs instruis ses jeunes ans ; Montre-lui la sagesse, elle habite les champs. " Elle fuit. Moi, crédule à cette voix perfide, J'appelle près de moi l'enfant doux et timide. Je lui dis nos plaisirs et la paix des hameaux ; Un dieu même au Pénée abreuvant des troupeaux ; Bacchus et les moissons ; quel dieu, sur le Ménale, Forma de neuf roseaux une flûte inégale. Lui, m'apprenait d'amoureuses chansons puis, la douceur d'un baiser... Tout l'Olympe soumis à des beautés mortelles ; Des flammes de Vénus Pluton même animé ; Et le plaisir divin d'aimer, de l'aimer. Que ses chants étaient doux ! je m'y laissai surprendre. Mon âme ne pouvait se lasser de l'entendre... Tous mes préceptes vains, bannis de mon esprit, Pour jamais firent place à tout ce qu'il m'apprit. Il connaît sa victoire, et sa bouche embaumée Verse un miel amoureux sur ma bouche pâmée... Il coula dans mon cœur ; et, de cet heureux jour quand elle effleura mes mains, ma bouche et mon coeur n'ont respiré qu'amour.












    Par : elodie lamoureuse, <n.troja@wanadoo.com>
    thionville, france - Le 20/09/2003 à 19:33 GMT +1

       avec toi je vis le véritable amour...


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    - Le 18/09/2003 à 18:27 GMT +1

        l'amour... encore plus présent qu'absent...
      il joue l'amour mais m'a mise hors jeu
      et fais résonner mon coeur d'aspirations innexistentes
      et tant souhaitées
      pourquoi est ce que je ne cesse pas d'espérer ?
      je serais enfin tranquille et reposée...

      amour, j'aimerais que l'on ne t'ai jamais inventé, tu me tourmente de n'être qu'un mirage
      et quand un couple sublime s'offre à mes palpitations
      je le trouve beau, ne l'envie pas vraiment
      trop occupée à le trouver beau...

      mes remises en questions interminables sont épuisantes...

      y'a t'il des gens qui n'ont pas droit à l'amour ?
      et qui à vie jamais ne le connaitrons ?
      il me frole sans cesse et disparait. Jamais ne reste.

      amour je ne connais qu'une seule de tes millions de facettes, laisse moi te découvrir encore
      viens, partage
      je peux t'offrir tant de tendresse, tant de rires...
      ne reste pas si seul si tu en souffre, viens te blottir en moi
      viens partager mon quotidien si fou qui te feras sourire

      amour, tu as un foutu caractère
      laisses moi t'adoucir de mes milles caresses, qui, sur ton âme, délireront d'innocence

      viens, nous sommes fait pour nous mêler, je suis la pate et tu es la levure,
      la poire et toi le chocolat chaud,
      viens, enrobe moi
      gonfle moi de bonheur
      et aboutit ma force, mes passions, mes folies...

      non, je ne te demande pas tout cela en réalité.
      juste être là et...
      ...m'aimer, pour mon coeur, pour mes pensées, mes délirs, mes fantasmes et mes rêves... pour moi, pour toi

      viens amour enlaçons nous et ne nous quittons plus...
      même triste être là pour toi
      même loin si présente dans ton coeur

      je sent que tu m'entends, que tu m'écoute...
      ne soit pas si farouche, nous n'avons pas tant de temps à vivre
      emplie de surprises je voudrais tant les partager avec toi, amour...dis moi que tu m'aimes...


    Par : ludo, <costiludovic@yahoo.fr>
    fleury merogis, france - Le 18/09/2003 à 12:16 GMT +1

       salyut a tous j aimerai des fille bisou a toutes je sui brun au yeux blei 1,90 pour 78 kg


    Par : ludo, <costiludovic@yahoo.fr>
    fleury merogis, france - Le 18/09/2003 à 12:16 GMT +1

       salyut a tous j aimerai des fille bisou a toutes je sui brun au yeux blei 1,90 pour 78 kg


    Par : ali kone, <ahballo2000@yahoo.fr>
    bamako, mali - Le 16/09/2003 à 24:51 GMT +1

        je veux accéder à votre site de poèmes d'amour je me nomme ali kone.j'attend impatiemmentvotre suite merci.



    Par : miettepagrande, <titemiette@yahoo.fr>
    là, ici - Le 16/09/2003 à 10:54 GMT +1

      L'ivresse

      Un jour le vide qui résonne dans le néant
      Un autre, la voix des oiseaux qui rebondit dans mon cœur

      Une nuit des mains que j’avais rêvé être les tiennes…
      Une autre peut être, ou enfin, nous nous enlacerons de joie d’aimer et d’éternité.

      Et tourne la planète
      Et tourne les astres
      Et tourne la tête…

      L’ivresse…m’enlace
      Me tourbillonne
      Je ne suis plus seule maintenant, Je divague avec elle
      Laissant mes pensées sans contraintes
      Essayant, croyante désespérée, de les libérer

      Pression
      Pression douce et forte

      Elle kidnappe souvent mon cœur à la douleur
      Compagne sans visage et sans sourire,
      Miroite moi le monde tel que je l’aime
      Caches toutes ces souffrances, enfouies les bien profonds
      Juste à côté des déchets saturés…il paraît qu’ils ne remonterons pas…

      Habites un peu mon cœur et mon esprit
      Occupes les…
      Fais moi croire que je ne suis pas si seule
      Que non, tous mes ami,es ne me manquent pas

      Et qu’un jour, une nuit,
      Tu seras là
      Enfin
      Présent, tout près
      Tout prêt
      A m’accueillir,

      Cet instant
      Ou je pourrais définitivement croire en l’amour
      Ou mon nombril ne seras plus seule à frémir de ton attente
      Ou le son de nos voix se moqueront un peu
      et s’excuseront déjà
      De ne pas avoir songé plus tôt
      à cet amour évident

      Pas simple, évident

      Si neuf à la fois et si présent depuis la vie
      Il pourra enfin ! ! !

      l'instant de ce monde
      pas simple à sortir
      Pas simple à aimer
      à parler, à être là et pas ailleurs.
      Là dans ce monde fermé
      Ce monde dans lequel on a inventé la pensée de bombe
      Quel joli mot pourtant, et pourtant voir, vivre et mourir ce que les hommes en ont fait.
      Bombée… un derrière bombé… bonbon.. qui devrait être si doux
      Qui n'est que usine à souffrance
      de ces animaux que l'ont fait pousser dans des hangars
      pour un monde gélatiné
      sombre et puant comme la penser de dominer

      Ce monde qui ne tue pas seulement ses semblables
      domination qui assassine, torture, vite, vite, et plus encore...
      les horreurs sans limite

      Après la pensée vient le mot
      Et l’humain transforme la matière
      Quel étrange destin
      Et quelle fascinante possibilité

      Quel étrange pouvoir
      Que l’homme pense être le seul à posséder
      et oublie de goûter dans toute cette palette de sens, les paillettes d’amour
      celles qui font pétiller le coeur au lieu de le détruire
      Ils oublient... bon sang, ils oublient !!!

      Je me demande si l’évolution n’a pas régresser depuis notre apparition

      Et dans l’engendrance, si rance, parfois un humain lève la tête
      Et s’aperçoit de son ravage.
      Prend conscience de ce à quoi il participe
      Petit à petit
      A petit feu qui s’accélère
      Et s’étend et ravage….
      et il court en tous sens, ne sachant plus par quoi commencer pour arrêter le carnage

      Rage, danse s’il te plait, danse
      Et donnes moi la force de me détacher et de ne plus croire en cette obligation….

      De ne plus subir ces donneurs d’ordres
      Ces gens qui prétendent pouvoir mener le monde ! ! !
      Mais qui peut le prétendre ?

      Ces hommes qui ont décider que femme sera enfant de péché
      Enfant de satan ?
      Comment être sage, comment être guide ?

      Enfants de désir, nous sommes tentatrices
      Sans rien demander

      Dans ce monde qui grouille de violeurs
      et de ces viols du regard
      de ces regards qui ne croient plus en l’amour

      J’en peux plus de ces hommes
      Qui pullulent comme le marasme que nous nourrissons

      Des pensées qui dégoulinent
      Comme les égouts

      Aveuglés, persistants la pensée
      Qu’il est plus facile de blesser que d’aimer

      Ce monde dans lequel mon cœur devient fou
      Et pleure trop

      Les larmes
      Ces larmes qui me tiennent chaud
      Coulent comme l’absence de tes baisers
      Sur mes joues
      Contre mon nez
      Dans le coin de ma bouche
      Et cascade, cascade, sur mon corps

      L’esprit boiteux, je persiste à croire
      Et à avancer
      bout de femme qui ne veut pas oublier que l’amour existe
      Et qu’il est évident,
      et...qu'il PEUT ETRE 


    Par : pounkyrok, <pounkyrok@voila.fr>
    Ailleurs, Les nuages - Le 15/09/2003 à 19:46 GMT +1

       (tout d'abord, je m'excuse de la nullité de ce que je vais envoyer, surtout comparé aux autres poèmes qu'il y'a sur ce site... mais c'est ce que je ressent.)

      Si l'amour dure toujours
      Pourquoi pleurer au lieu d'aimer?
      Pourquoi fondre en larmes sous ton charme?
      L'amour rend aveugle le coeur
      Mais redonne un souffle de bonheur
      L'amour fait souffrir autant qu'il fait rire
      Il désespère autant qu'il apaise
      On fait tout par amour
      Et l'amour détruit tout...




      Le sommeil me brûle
      La nuit se consume
      Et tu est là dans mes bras
      Serré tout contre moi
      Le réveil est pénible
      A peine perceptible
      La douleur, la solitude
      Presque de l'habitude
      Tes bras sont partis
      Pas de soleil qui brille
      La nuit seul refuge
      Est partie dans les songes
      Je pleure les cieux
      J'implore tes yeux
      En dépit de tes écrits
      Je m'ennuie
      Quand reviens tu?
      Sans toi le soleil se meurt
      ^Même les oiseaux te pleurent
      Et ton absence tue...


    Par : bunny, <costil-ludovic@.fr>
    fleure merogis, france - Le 15/09/2003 à 18:07 GMT +1

       salut atou le monde


    Par : bunny, <costil-ludovic@.fr>
    fleure merogis, france - Le 15/09/2003 à 18:06 GMT +1

       salut atou le monde


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 15/09/2003 à 12:56 GMT +1

      invisible et tourbillonne
      songe et douleur

      dans les ruelles éteintes, mortes, noyées dans profondeurs

      un rire, un chant
      petite fille dansant et chantonnant dans ruelles oubliées

      sur signes anciens malédictions cabalistiques

      chante et danse
      petite fille innocente qui réinvente la joie au pays de grisaille


      murs gris, immeubles penchés
      partout routine sécuritaire et omniprésence digitale

      et la fille, la fille qui danse et chante

      sous les yeux morts des caméras le silence des sans-âmes

      danse, réinvente son monde

      et sous ses pas, couleurs naives et immenses, arabesques joyeuses, papillons géants

      et sous ses pas et son rire un monde qui renait
      d'innocence, de joie


      car tout est dans le regard, tout est dans le songe
      ô petit songe, petite âme

      ô songe immense qui déferle dans la nuit


      la fille danse, et rit, et contemple le ciel

      dans le noir et la nuit qui s'en va
      premières couleurs, premières promesses

      l'aube du monde, or et rose
      l'aube du monde et un sourire ;

      pour le rêve de vivre ;
      pour un "je t'aime" chuchotté... 


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 15/09/2003 à 12:42 GMT +1

      aux frontières non plus barbelés mais champs de fleur
      les bataillons de jardinier ont pris la place des marines bardés de grenades

      rateau sur l'épaule ils s'en vont de par le monde
      prêcher et planter les fleurs de joie

      ici lilas, là muguet
      cloquicots et coeurs de lys

      de par le monde entier les fleurs qui éclosent
      fleurs et rythme

      sur rythme des tambours les femmes qui dansent et rient
      rythme ancien rythme de joie

      écrasé par machines et discours de masse
      affiches de sexe pulsions carnassières

      mais le rythme est toujours là
      sous béton et mots répétés jusqu'à l'absurdité

      le rythme et la joie


      les filles dansent sur les anciennes villes
      l'arche de la Défense recouverte de lierres la grande esplanade plantée de blé

      les femmes qui dansent et rient et les enfants qui courent
      ne jouent plus à la guerre mais apprennent les étoiles

      enfants et poètes, et les filles qui admirent non plus la force mais ressentir
      sens et sensation

      ressentir
      ressentir la vibration de vie et le rythme de chant et de regard

      les mots et sensation
      et la sincérité timide d'un coeur


      alors aux frontières courrera le vent et folie, libre
      mines soudain implosées d'herbes folles

      et quand viendra le temps de douceur
      sous la pluie tiède femmes et hommes se retrouveront dans la grande maison du village

      écoutant la pluie crépiter sur le bois réchauffés de feu et de coeur
      ils danseront parmis étoffes brillantes danserons et rirons sous la lune d'argent

      dans le mystère d'une montagne d'un village

      plus de nations plus de raison d'état
      plus d'orgeuil

      plus de productivisme plus de machines
      plus ces foules inhumaines où se perd la conscience

      plus rien que les fleurs, partout
      les fleurs et respect

      chaque vie, chaque être

      insect et caillou, et l'herbe qui permet les fleurs permet la vie
      l'herbe et salade et la fille étendue dans le champs


      amour libre amour de conscience
      longues robes corps cachés devinés

      pas d'autres provocation que regard
      et le sourire de la fille que l'on suit sans oser demander


      usines changs en squelettes métalliques fossiles d'une autre préhistoire
      rouillés, abandonnés

      machines à jamais immobiles, bras robotisés enfouis sous plantes grimpantes

      nostalgie, peut-être

      nostalgie de puissance, de quête
      tout ce savoir, tout ce possible

      matière enchainée, étoiles à portée
      mais trop de pouvoir tue le coeur, trop de puissance détourne l'âme


      millénaires de douleur et recherche pour missiles intelligents et abrutissement collectif
      car confort et sécurité ne donnent pas SENS

      pourquoi vivre, quelle raison en dehors des objectifs de croissance ?
      raison ou folie

      deux révolutions industrielles et démocratie universelle pour finalement aboutir à meutes urbaines

      dessistement electoral et troupeau mené à coups de shows télévisés
      civilisation ou décadance de peuple trop vieux trop branché

      s'ennivre de jouissances et violence pour ne pas douter
      "du pain et des jeux"

      pourtant possible autre que F2 "tout équipé"
      BMW bloquées dans embouteillages et cette poussière grise qui pénètre les poumons

      absurde, non-sens
      cercle retourné vers vide

      aveugle auto-cannibale
      se dévore et dévore ceux qui doutent


      alors troisième révolution
      celle de coeur, et de fleur

      plus d'ivresse en dehors d'âme plus de conquête en dehors de soi

      apparences oubliées
      tous méritent respect, tous méritent de vivre

      les étoiles à quoi bon les atteindre si pour exploitation minière
      mieux vaut rester sur terre et rêver les légendes d'amour


      alors magrè tentation l'homme resté sous voûte de fer se souvient
      soupir étouffé et retourne auprès de la femme

      la femme, la sienne et celle de tous
      femme éternelle, immortelle de réconfort et douceur

      dehors, soleil et pluie, rires et chants

      rythmes de tambours et les corps qui dansent
      sans honte ni besoin

      les corps qui dansent le plaisir de vivre
      douleur et renaissance mort et Passage


      un jour viendra ce monde
      cartes nons plus recouvertes de bases atomiques et objectifs tactiques

      recouverts de champs aux couleurs joyeuses
      hachurées de folie et d'oiseaux

      une carte, pour quoi faire ?
      le monde est si vaste quand on en ignore les contours

      si vaste, aussi vaste qu'un rêve, qu'imaginaire

      l'imaginaire pour ouvrir les portes, croire encore
      l'imaginaire et ce songe de poète


      sous le regard de femme, et rire d'enfant
      sous la lune haute, si haute éclat blanc de possible

      après tant de douleur et combats
      tant de guerres anciennes, oubliées, et ces démons en moi


      sous la lune et la femme

      joie de vivre, et rythme de coeur...
       

      ==================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune



    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 14/09/2003 à 22:53 GMT +1

      si ton ciel s'habille de nuit
      d'un manteau de spleen
      tes regrets gémissent en sourdine
      dans tes yeux tombe la pluie
      et du haut de tes paupières
      tes cris se jetent dans le vide
      avec pour ultime prière
      de réinventer ta vie
      si ce jour là arrive
      laisse moi t'écrire
      à coups de mots tranchants
      j'éxécuterais une sarabande
      à tes pleurs qui se pendent
      j'inventerais une romance
      tes larmes feront marche arrière
      sur ton visage ne coulera plus la rivière
      si les vagues emportent ton âme
      et dans tes creux s'éteint ta flamme
      si ce jour là arrive
      laisse moi revenir
      dans ton port larguer les amarres
      sur la corde de tes larmes
      je sillonerais tes ruelles
      pour réveiller dieu soleil
      dans les sens figurés
      je t'écrirais l'inéffable
      en symphonies verbales
      pour te sortir de l'impasse
      chéri suis moi à la trace
      emmène moi dans ton invisible
      dans des mots déguisés
      je t'écrirais le sensible
      à tes peurs
      à tes douleurs
      je ferais la guerre
      à coups de je t'aime
      dans tes langueurs
      dans tes stupeurs
      même si je me perds
      si je perds la guerre
      j'arpenterais tes terres
      en long en large en travers
      pour t'offrir du bonheur
      je veux bien perdre le nord
      tous les chemins mènent au coeur
      laisse moi t'emmener
      où il fait bon s'égarer
      dans mon cortège de passions
      là où l'on entend plus la raison
      laisse tes illusions mortes
      mon coeur te transporte
      au pays des rêves à vivre
      je veux te voir sourire
       


    Par : cleia, <cleia.icare@wanadoo.fr>
    - Le 14/09/2003 à 22:36 GMT +1

      Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
      O Beauté? ton regard, infernal et divin,
      Verse confusément le bienfait et le crime,
      Tu contiens dans tes yeux le couchant et l'aurore ;
      Tu répands des parfums comme un soir orageux ;
      Tes baisers " sont un philtre et ta bouche une amphore "
      Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.
      Sors-tu du gouffre noir ou tu descends des astres?
      Tu sèmes au hasard la joie,
      Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.
      Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.
      L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
      Crépite, flambe et dit: Bénissons ce flambeau!
      L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
      A l'air d'un moribond caressant son tombeau.
      Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
      Si tes yeux, ton sourir, tes mains, m'ouvrent la porte
      D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu?
      Rythme, parfum, lueur, ô mon unique roi (de pic) :) ! -
      L'univers moins hideux et les instants moins lourds?
      J'arrive.





    Par : Rufiotte, <rafika_bry69@hotmail.com>
    high city, les nuages - Le 12/09/2003 à 18:03 GMT +1

      L'amour, c'est...
      Un fruit du hasard, mais ça s'entretient,
      L'amour, c'est...
      Une espérance, jouissive mais fragile,
      L'amour, c'est...
      Des mots et des gestes,
      L'amour, c'est...
      Du plaisir et de la souffrance,
      L'amour, c'est...
      un équilibre à retravailler sans relâche,
      L'amour, c'est...
      L'amour, c'est la vie.

      Je t'aime mon bonhomme


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    l'oubli (pr le 1er) et l'amour, la terre - Le 12/09/2003 à 15:10 GMT +1

      Et se condensent les larmes
      et se consume mon coeur
      Et les frissons m'envahissent
      et l'envie de me blottir grandissante !!!

      Quand, quand serais je capable ?
      Quand allons nous nous rencontrer ??
      Je ne veux pas t'attendre et t'attends tout le temps.
      Je cours, je saute je nage
      mais toujours tu me poursuit, envie.
      En vie !!! Je reste pourtant en vie !!!
      mon coeur n'implose pas et sait même m'apporter des joies !!!
      peut être que tu n'existes pas.
      peut être ne suis je capable que de te rêver....

      prends vie je t'en prie existe !!!
      j'ai tant besoin de toi amour,
      tant besoin que tu existes
      à côté dans autour de toi amour pour l'eternité et peut être plus.


    Par : titemiette, <titemiette@yahoo.fr>
    l'oubli (pr le 1er) et l'amour, la terre - Le 12/09/2003 à 15:10 GMT +1

      les noeuds à l'intérieur de mon être se resserent.
      cette angoisse infatiguable qui me martèle.
      Un écran et un fauteuil dans la salle, assise, je cherche.

      la fumée d'une clope qui enduit l'écran, m'enduit, m'ennuit.
      mais la machine à nerf la consomme inlassablement.
      la machine, c'est moi.

      Seule, j'enfonce les touches du clavier,
      pendant que l'écran absorbe mon esprit.

      frissons glacés qui frolent mes mollets...
      le coeur qui semblerait vouloir sentir par la bouche.
      L'amour ?

      J'en manque, j'en manque tellement que cela effrait les hommes.
      Alors je reste à l'écart de ce genre de sentiment...
      ma cheminée fume le néant.

      Mais le soleil, la terre, vent et eau et vie
      m'appellent...
      Alors je vais les voir, et l'évidence, omniprésente balaye mes questions.

      L'amitié m'ouvre ses bras, alors je m'y blottis souvent et c'est bon.
      Fête et musique pour que je puisse voler !!!

      Mais ce soir résonne le chant de léo férré.

      Ce soir personne ne m'appelle.

      Et ce soir t'es pas là.
      Toi, amour....
      Et résonne l'appel.


    Par : dorba, <dorba@free.fr>
    région parisienne, france - Le 12/09/2003 à 10:23 GMT +1

      aimer ou être aimer? telle est la question.... les deux sont très important. quand on parle d'amour, on imagine souvent l'amour qu'on peut avoir au sein d'un couple. c'est vrai que dans une vie, c'est très important,çà aide à s'épanouir (je sais de quoi je parle car je partage le quotidien de quelqu'un depuis 2 ans et c'est vraiment extraordinaire). mais ne pensez vous pas que l'amour de sa famille ou de ses amis est aussi important, c'est eux qui font ce que l'on est ou ce que l'on est pas, qui vous suivent à chaque instant important de votre vie. ceci est un hommage bien modeste à mon amour, mes amis et ma famille.
      je vous aime tous énormément.


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 12/09/2003 à 8:23 GMT +1

      ces amours fous et impossibles alors qu'explose la haine des hommes
      sarabande de bombes valse des lilas

      et nous qui dansons
      dans la cave grise le grondement du ciel

      et nous qui dansons
      mes yeux dans les tiens tes yeux dans les miens

      et nous qui dansons alors que dessus se déchire un monde


      les sirènes peuvent bien hurler
      nous dansons, nous dansons l'éternité d'un songe

      dans la cave grise de peur et d'effroi
      ces pleures retenues ces coeurs frémissants

      et nous qui dansons
      sous le gris et la terre

      coquille d'acier et de béton
      et nous qui dansons, par-delà l'hiver et la peur

      hiver des hommes et les cités effondrées
      les hommes qui peu à peu s'éteignent, s'en partent dans les brumes d'oubli


      mais que nous importe l'histoire et les cité
      les raisons d'état et les raisons absurdes d'une humanité imbécile

      que nous importe, dis-moi !
      nous dansons, nous dansons le monde à renaitre la vie le possible

      nous dansons
      et nul ne peut nous atteindre, nous faire mal, jamais


      nous dansons sous les bombes et les frémissements d'un monde fracassé

      nous dansons, protégé par une mince coquille d'acier et de chair
      mince, si mince

      nos corps mélés nous dansons notre amour et l'amour du monde
      nous dansons la renaissance et l'enfant à venir

      quand la folie sera passée
      folie des hommes folie de haine

      quand la folie sera passée
      alors nous danserons, mon amour


      nous danserons dans la plaine et les forets des temps re-nés

      nous planterons le blé et je t'apporterai des roses
      nous planterons le blé et pétrirons le pain d'espérance

      l'espérance, la notre
      et le blé doré pour recouvrir les morts


      mais la cave est grise, bien grise
      les murs tremblent, et les cris des sirènes percent la lourde porte de fer

      le grondement, et les sirènes qui hurlent, qui hurlent
      les sirènes qui hurlent la mort d'un monde

      finalement il n'y aura pas de champs, ni de roses
      la haine est trop forte, et la folie des hommes

      non, ni champs ni roses
      mais notre amour, toujours

      pour un instant,
      l'éternité puisque nous nous serons trouvés


      dans ce grondement qui s'approche
      les murs qui tremblent le plafond qui s'effondre

      le monde s'en va mais vois, je suis heureux
      et tu souris

      embrasse-moi, mon amour, embrasse-moi une dernière fois
      nos souffles mélés


      ensembles,
      ensembles pour une danse

      et notre amour,


      immortels. 


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 11/09/2003 à 21:58 GMT +1

      A mon père
      à mes ancêtres
      A Mazel
      à tous les siens

      Al Qods
      Yerushalaim
      oui c'est ton nom que j'appelle
      Jerusalem
      blanche colombe ne vole plus dans ton ciel
      tellement elle a de plomb dans l'aile
      j'ai rêvé qu'un jour
      natale ou promise, pour une terre
      on ne se ferait plus la guerre
      j'ai rêvé qu'un jour
      nos terres ne brûleraient que d'amour
      j'ai rêvé d'un ciel ardent
      croissant de lune , étoile seraient amants
      pourquoi l'histoire
      d'une étoile d'azur
      et d'un sourire de lune
      serait-elle sans espoir




    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 10/09/2003 à 12:51 GMT +1

      qui peut retenir le départ

      quand il te faut partir, et suivre le chemin
      piste de poussière ou vague lointaine

      quand il te faut partir
      sur le vent et l'oubli possible

      qui te dira les mots d'amour qui te feront revenir


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 10/09/2003 à 12:49 GMT +1

      étoile, dans le ciel, dans l'aube

      étoile obstinée, ombre de rêve
      était-ce toi qui ainsi me souriait dans la nuit


      mais le jour vient,
      et avec lui, douleur

      mais le jour vient et il me faut partir

      partir de raison
      et beauté enfermée de routine


      et pourtant, je me souviens
      je me souviens de ton sourire de sommeil et de ton souffle si doux

      douceur de souffle beauté ensommeillée
      est-ce moi qui t'ai rêvé ou toi qui m'a fait venir


      où est le réel, la vérité dans cette prison de sens

      simplement ton souvenir,
      plus réel que toutes leurs raisons et leurs lois de fer

      simplement ton sourire,
      qui m'appelle au-delà de folie


      oh je t'ai aimé,
      oui je me souviens

      je t'ai aimé jusqu'au fond de la vague de folie

      ton corps contre le mien et nos souffles mélés

      au fond, tout au fond de la vague
      nos corps et notre folie

      et nous qui osions croire au-delà du monde


      croire en un songe, une folie
      mais le jour s'en vient

      et il me faut partir, partir rejoindre les hommes

      il me faut partir
      avec ton souvenir, tiédeur de ta marque qui déjà s'efface


      et pourtant il reste une étoile dans le ciel

      petite étoile marquée de ton sourire

      il reste une étoile,
      pour se souvenir

      se souvenir d'amour
      se souvenir d'aimer


      il reste une étoile dans le ciel
      le jour s'en vient, et dans le réel qui t'efface, je me souviens

      ton corps,

      je me souviens, oh oui ne me souviens que trop
      raison éclatée, chair vide sans toi

      je me souviens
      ton corps et ton sourire

      et nos mots


      d'amour.
       


    Par : estaran, <patrick.estaran@club-internet.fr>
    poissy, France - Le 10/09/2003 à 5:02 GMT +1

       Savoir pour comprendre, comprendre pour corriger, corriger par amour.

      Le bien me suis, je suis le bien pour le bien, tel est mon amour pour tous ceux que j'aime !

      Les révélations faites à Jacob Lorber: Editions Hélios /Editions des Trois Monts la Turinière 50530 Mont Viron: Vous fair e connaître il me plaît!
      Grand bien nous fasse, les lumières qu'elles contiennent!
      Profondeur d'esprit, douceur et amour nous trouvons dans ces écrits
      merveilleux !

      Le Grand Évangile de Jean en 8 tomes

      La maison De Dieu en 3 tomes

      L'Evêque Martin

      le Royaume des enfants dans l'au-delà

      L'enfance de Jésus

      Ces livres que l'on peut trouver dans les librairies:

      Astre: 33 bd voltaire Paris 11e ; Gibert Jeune: à st Michel au bord du quai ;
      et à la Fnac (les halles )

      Il existe aussi un fascicule: Les 53 Sermons que l'on ne trouve pas dans les librairies
      que vous pouvez me demander.

      Tous les livres cités ci-dessus existent sous forme de fascicules que j'ai
      moi-même fait. Cela permet à un plus grand nombre de découvrir
      le contenu de ces révélations

      " Les fleuves d'eau vive " est aussi une révélation d'une grande valeur:
      Editions Hélios Sum Le Hameau 5 rue Jules ferry 54000 Nancy
      tel:03 83 90 92 32

      Au printemps 1840, l'Opéra de Trieste offrit à Lorber le pupitre de chef
      d'orchestre. Le matin du 15 mars 1840, à 6 heures du matin, au moment de se lever
      pour rédiger sa réponse affirmative à l'Opéra de Triseste qui lui ouvrait enfin les portes
      d'une carrière digne de tous ses talents, une voix intérieure lui intima avec clarté:
      Lève-toi, prends ta plume et écris... Lorber suivit cet appel mystérieux, prit sa plume
      et écrivit mot à mot ce qui lui était dicté de l'intérieur. Abandonnant tous ses intérêts
      personnels, il se consacra totalement jusqu'à sa mort (1864 ) à ce travail de scribe du
      Seigneur, rédigeant près de vingt cinq volumes. A propos de cette vois intérieure,
      Lorber écrivait en 1858: Quand à dire comment on perçoit cette parole intérieure, je
      puis seulement dire en ce qui me concerne, que je perçois la sainte parole du Seigneur
      dans la région du cœur, comme une pensée extrêmement claire, lumineuse et pure, et
      comme une parole prononcée et que nul ne peut entendre, aussi proche soit-il de moi!
      Pourtant cette voix de la grâce résonne en moi plus distinctement que l'éclat de
      n'importe quel son matériel. C'est tout ce que je puis dire de mon expérience .


















      Tout ce que je découvre sur mon chemin, je le distingue tout d'abord,
      avant d'en faire part à tous ceux que j'aime, car je ne veux te perdre
      dans de fausses considérations, il s'agit encore une fois de t'offrir
      ce qui me réjouis moi-même, et voudrais seulement, te faire part de la
      même joie !
      A toi de distinguer toi-même si cela en valais la peine que je
      me penche pour voir si ce qui le réjouis peut aussi me réjouir!
      Car sans faire l'expérience, comment pourrais-je le savoir!
      Peut-on lui faire confiance, il ne m'est tout de même pas étranger
      pour l'avoir rencontré, qu'est-ce qui en lui peut me donner confiance en
      ses dires, en ses affirmations?
      Son appel m'intrigue, mais me donne une force, celle de tenter
      l'expérience!
      Car, même si son message d'amour qui me touche vraiment ne me laisse
      pas indifférent, je me méfie tout de même, je me méfie tout de même !
      Ce qui me pousse à faire le premier pas qui m'est demandé, c'est mon
      attirance envers ce message d'amour qui me semble tout de même d'une
      certaine pureté et qui m'est familière.
      Familière parce que je suis déjà moi-même le courant d'eau vive de
      l'amour d'une certaine façon. Rien ne m'empêche de regarder le courant
      des autres, peut-être m'accorderai-je avec celui-ci?
      De toute manière, les uns les autres, fleuves, rivières et tout petit
      court


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 09/09/2003 à 10:49 GMT +1

      l'Amour va bien au-delà de la rencontre charnelle, du mélange des chairs

      l'Amour est la joie envers soi et le monde, la joie d'être et la joie de regard.

      l'Amour est celui du monde et des autres, c'est la fleur de Dieu en son coeur et la richesse simple de celui qui ne possède rien, rien d'autre que sa foi, sa bonté, sa générosité.

      Se perdre en la lumière, en l'Amour Illuminé, dans le chant de vie et l'extase d'être, maintenant, la jouissance de l'ici et maintenant


      Nous sommes impuissants tant que nous tournons et courons après l'illusion d'apparence
      Ce n'est qu'en acceptant notre place, notre petitesse dans la Création que l'on peut réellement s'y fondre - et alors la Création fait parti de nous au même titre que nous faisons parti d'elle.

      "Atome", disait Attar, mais même un atome peut participer au soleil.

      Parvenir à sentir le soleil en son coeur...
      Brûlure pour tout ce qui est et qui vit, tout ce qui t'accompagne comme toi dans le grand torrent du Temps, jusqu'à la roche, jusqu'au vent - et ce souffle de silence.


      O Homme !
      Puisses-tu un jour connaître l'Amour !


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    là où dansent les anges et où sourit la lune - Le 08/09/2003 à 10:48 GMT +1

      en écoutant Jacques Brel... :)
      pour amour rêvé ou passage de lune


      **********


      effeuillons un ange pour connaitre ton regard
      effeuillons la nuit pour connaitre ton plaisir

      ton plaisir et ton regard
      et moi qui danse sur la ville

      ton plaisir et ton regard
      et moi qui rougis de ton sourire


      effeuillons un ange et cherchons le secret du coeur
      effeuillons un arbre pour fleurir les mots d'amour

      et voici que les cités soudain s'entrouvrent
      et voici que viennent les fleurs et s'efface le gris du monde


      et dansent les citoyens et dansent les tours des villes
      et dans le silence de mon coeur toi qui souris et me fais rougir d'amour

      amour fragile et discret de qui n'ose avouer son coeur
      amour fragile et timide d'une ombre de passage


      ah, effeuillons un ange et dis-moi si tu m'aimes
      ah, effeuillons le monde et cherchons les trésors anciens

      ni gloire ni or
      simple sourire de lune

      ni conquête ni trône
      simplement toi qui me souris ce soir


      ah, l'ange disait vrai qui se méfiait des femmes !
      ah, l'ange disait vrai mais était amoureux de toi

      il t'aimait le gredin et n'osait me le dire
      il t'aimait, et moi aussi, et l'éternité d'un songe !


      petite étoile petite lune
      qui danse le monde

      petite étoile ô mon amour
      et le silence de cette nuit

      et nos mots qui rebondissent et dans l'écho fleurissent les murs
      et nos mots et nos rêves

      et l'ombre et le silence
      et toi pudique qui te caches sous un nuage


      et l'ombre et le silence,

      pour l'amour impossible d'une lune...


      ********** 


    Par : stéphanie ladouceur, <ninil89hotmail.com>
    verdun, canada - Le 07/09/2003 à 19:21 GMT +1

       comment on le sais que le gars maime


    Par : cleia, <cleia.icarec@wanadoo.fr>
    - Le 07/09/2003 à 17:18 GMT +1

       " Avant tout, n' oublions jamais qu' un acte de bonté est en lui-même un acte de bonheur.
      C'est la fleur d'une longue vie intérieure de joie et de contentement, le reflet d'heures et de journées paisibles dans les sommets les plus ensoleillés de notre âme. "
      " Ne cherchez pas à transformer le monde avant d'avoir opéré en vous-même les changements
      nécessaires. "
      " Armez-vous des armes de l' amour, personne ne pourra jamais vous reprocher d'avoir utilisé de telles armes. Si vous trouvez qu'elles ne sont pas assez efficaces, c'est en réalité que votre amour n'est pas assez puissant. Alors, renforcez-le, un jour tous seront obligés de se rendre. "
      La mort est notre destinée commune. Les richesses matérielles s' acquièrent et se perdent.
      Que ta vie s' inspire de la plus pure justice ! Sois irréprochable devant les autres et devant toi-même. Saisis toutes les occasions de t'instruire. Tu mèneras ainsi une vie hautement agréable.
      Médite ces pensées. Quand tu en seras pénétré, tu arriveras à concevoir la constitution de Dieu, des hommes et des choses, et à te rendre compte de l' unité de la nature entière. Tu connaîtras alors cette loi universelle que partout dans le monde la matière et l' esprit sont identiques en principe. Poursuis l' oeuvre de l' affranchissement de ton âme en faisant un choix judicieux et réfléchi en toutes choses, de façon à assurer le triomphe de ce qu' il y a de meilleur en toi, de l' Esprit. Alors, quand tu abandonneras ton corps mortel, tu t' élèveras dans l' éther, et, cessant d' être mortel, tu revêtiras toi-même la forme d' un dieu immortel. "


    Par : cleia, <cleia.icarec@wanadoo.fr>
    - Le 07/09/2003 à 17:16 GMT +1

       " Prends le temps de te faire des amis, c'est la voie du bonheur.
      Prends le temps de rêver, pour accrocher ton wagon à une étoile.
      Prends le temps d' aimer et d' être aimé, c'est le privilège des dieux.
      Prends le temps de regarder autour de toi, la journée est trop courte pour la vivre dans l' égoïsme.
      Prends le temps de rire, c'est la musique de l' âme. "


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 05/09/2003 à 22:14 GMT +1

      Le monde intérieur n'a pas de frontières
      pourquoi donc rester prisonnier
      de notre petite région d'âme
      une âme frileuse
      une âme peureuse
      une âme repliée dans ses tranchées,
      dans son Etat
      si possédée que les richesses qui l'entourent
      ne peuvent l'habiter
      a un parfum de pauvreté
      quand on se sent trop à l'étroit
      enfermé dans une partie de soi
      laissons notre âme s'évader
      de sa propriété
      s'en aller vers d'autres contrées
      quand l'âme voyage
      quand l'âme s'égare
      au delà des bornes
      au delà des normes
      on surfe dans le vague
      on marche dans le vide
      mais on voit plus loin
      on voit plus grand
      on grandit
      rêver
      et rêver encore
      se construire de richesses intérieures
      pour bâtir un monde meilleur au dehors 


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 05/09/2003 à 21:51 GMT +1

      oui rêveur
      dans mon coeur il fait nuit
      d'avoir perdu un ami
      son silence couvre ma vie
      d'une ombre qui s'agrandit
      à mesure qu'il m'oublie
      oui rêveur
      cette belle étoile a déserté mon ciel
      pour soulager ma douleur
      dans l'obscurité je pense mes plaies
      avec des mots en couleur
      mais j'ai connu la nuit sous un autre visage
      dans les profondeurs de l'âme elle se cache
      derrière les souffles d'orage
      existe une nuit pleine
      pleine de promesses
      une nuit pleine
      pleine de lumière
      oui rêveur
      il y a de l'espérance dans chaque aube
      que Mazel brille à nouveau dans mon ciel


    Par : houdazemrani, <houdazemrani.yahoo.fr>
    rabat, maroc - Le 05/09/2003 à 18:39 GMT +1

       salut chéri ca va je t'aime


    Par : bernard bigot, <imati45@yahoo.fr>
    st denis en val, france - Le 04/09/2003 à 20:37 GMT +1

      j adore une femme et je n ose lui dire vraiment comment faire dites le moi aider moi merci


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    là où glisse le songe - Le 04/09/2003 à 15:16 GMT +1

      l'eau et fumée et cette forme sous le voile
      l'eau et sourire

      de noyé ou renaitre.


    Par : Yanooa, <titemiette@yahoo.fr>
    France - Le 03/09/2003 à 23:15 GMT +1

       
      nuage grisonnant, virevoltant
      qui danse

      La fumée veut m'emporter

      içi, l'eau s'ébroue
      elle respire, même si elle étouffe
      elle respire encore
      la fumée veut l'emporter elle aussi.

      l'eau, l'eau, ton sourire dans l'eau
      nuit et jour
      elle chante, elle crie, elle vit.

      elle danse avec le vent

      je suis un bout d'eau

      elle est en moi, elle s'ébroue
      elle boue parfois
      elle crie, elle danse, elle chante, elle vit.

      Je l'aime


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    - Le 03/09/2003 à 23:14 GMT +1

      dans tes peurs
      je me cache
      dans tes larmes
      je me noie
      dans ton amour
      je m'étouffe
      dans mon cône
      j'aspire
      à d'autres vies
      dans mon cône
      je respire
      des désirs
      dans mon cône
      je caresse
      des envies
      ta petite stagiaire
      n'est pas une icône
      ta petite stagiaire
      n'est qu'une sale môme
      jamais il ne faut bander
      pour une image
      autant les yeux bandés
      tenter un atterissage
      ce genre de voyage
      se termine toujours mal
      c'est d'la faute à mariejeanne
      si j't'envoie mes états d'âme
      dans la trajectoire
      de ma courbe
      j'me couche
      pour changer l'histoire
      sur un souffle de velours
      glissent des mots déchirés
      déchirants
      pour raccomoder
      des blessures suintentes


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 02/09/2003 à 9:09 GMT +1

      pour fée à renaitre
      enfant d'innocence, à rencontrer un jour...
      ========================


      petite fille ou songe perdu
      enfant à renaitre amour d'innocence

      l'enfant qui veut croire et la femme qui croyait

      croix de fer et songe pour songe

      sur le croisement de lune l'enfant qui voulait croire
      voulait, croyait


      mais le croisement s'est perdu
      et les mots et le chant

      le croisement s'est perdu en meme temps que coeur de femme

      la croix était dure, trop dure
      plus de croyance et innocence à vendre

      la croix était dure et le chant du monde, éteint.


      et la fée lentement quitte le monde
      ce monde trop avide, ensanglanté de chair fraiche

      la fée quitte le monde,
      ce monde qui ne sait plus rêver l'Amour.


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    ville du rêve, de la beauté, fairy land - Le 01/09/2003 à 22:50 GMT +1

      petite fée allumée
      dans tes veillées nocturnes
      tu trébuches
      ton étoile n'éclaire plus tes pas
      ton souffle de fumées blanches
      a recouvert les jardins de ton âme
      d'un épais brouillard
      petite fée disjonctée
      danse égarée au clair de lune
      ton étoile ne guide plus tes pas
      ton souffle de fumées blanches
      t'emporte sur les nuages
      pour l'abysse des vagues à l'âme
      petite fée desenchantée
      ton étoile s'est éclipsée
      plongeant ton fairy land dans la pénombre
      regarde le miroir du passé
      dans la fontaine de tes larmes
      trempe ta plume pour écrire
      une autre destinée
      aux amoureux perdus
      dans les jardins du royaume
      qui s'échangeaint sur les bancs
      des baisers pleins de promesses
      d'amour immortel
      des caresses qui promettent
      démons et merveilles
      l'étoile ne brille plus
      petite fille
      le conte de fées est terminé
      il est temps de se réveiller














    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    france - Le 01/09/2003 à 11:04 GMT +1

      elle est là, attendant, petite forme grise à peine esquissée, dans le vide.

      fragile, songe léger, à la merci d'un souffle, d'un soupir.

      petite fille ou petite fée, à jamais figée dans le silence de son attente.


      battements de coeur ralentis, oubliés.
      attente, attente désespérée dans cet entre-deux ni vie ni mort

      simple croisement à l'orée de Passage


      respirer, encore, respirer le vent et l'étoile
      obliger la chair

      vivre

      où sont les hommes ? où sont-ils ?


      plus d'hommes
      appel, cris, pleure.

      simplement son écho, et puis, des bas-fonds jusqu'au brillant des tours, hurlement affamé des hyènes.

      avides, avides de chair et d'innocence.


      les hommes, où sont-ils ?
      solitude, néant.

      bloc dérivant lentement dans l'infini, pas vivante, non, pas vivante, en attente
      poitrine légère se soulevant doucement, trait du ventre jusqu'au jardin à peine deviné

      en attente, despérée
      hors du monde et de vie


      elle appelle, crie, hurle
      larme gelée dérivant lentement dans le gris.

      seul répond le hurlement des hyènes, et puis bourdonnement monotone des machines

      substence effacée, évanouie dans simulations productivistes
      jusqu'à avoir oublié leur ancienne chair, et le rêve d'avoir été vivant

      monde froid, si froid
      et dur comme le béton


      rien, aucun signe
      rien que machines et hyènes, peuplant la cité désertée, abandonée sous les lumières des vitrines

      rien, et puis la rose, sur la grande place vide

      béton craquelé, fissuré du réseau des racines multiples

      cette rose immense, se balancant lentement dans la nuit
      luminosité malsaine, gorgée de vie

      la rose immense qui lentement pulse le sang en ses veines végétales


      alanguie, provoquante dans sa nudité rouge
      parfum lourd, acre en cette moiteur de crépuscule

      vampire, suceuse.
      perversion ancienne, se perdre en la chair, extase et douleur

      la rose gorgée de souvenirs et pulsions
      violence, jouissance de haine

      voluptée chuchotée et puis cette épine unique, si douce, tentatrice
      sur la courbe du pétale cette épine suintant l'oubli et l'éternité d'un songe.


      mais espérance, espérance despérée
      refuse les hyiènes, les machines et la rose

      refuse la souillure, faux sourires d'une fausse vie
      refuse l'oubli, le monde

      obstination d'enfant ou reste d'innocence
      ancienne petite fille ou petite fée à jamais figée, rejetée.

      désespoir d'un coeur petit, si petit
      coeur qui bat de douleur, bat jusqu'à éventrer le dessin la chair

      bat et pulse
      poitrine éclatée ventre ouvert

      bat et pulse et cet oiseau dans le ciel


      dans le gris et les traits qui peu à peu s'effacent, jusqu'au visage, jusqu'à la lune,
      appel.

      où sont les hommes ?
      où est l'amour ?

      l'oiseau s'en va
      trop loin, trop blanc

      appel.

      et puis silence...



      =============


      http://membres.lycos.fr/lombredelune



    Par : Cath, <catherinelec@yahoo.fr>
    Valenciennes, FRANCE - Le 29/08/2003 à 10:57 GMT +1

      Le soleil qui brille sur mon nouvel amour
      Va bruler mon coeur le reste de ma vie
      Car je sais qu'avec toi il dureras toujours
      Et si jamais tu pars, tu partirais aussi...


    Par : Bastet, <perbast@tiscali.fr>
    Bubastis, - Le 29/08/2003 à 10:49 GMT +1

      pour Amon mon soleil caché

      j'aurais tant aimé
      que nous en soyons restés
      à cette belle amitié

      dans la ville lumière
      sur les grilles dorées
      de ce parc à l'anglaise
      nos baisers l'ont tué

      j'aurais tant voulu te dire pourquoi
      entre une porte cochère et gare du nord un soir
      tes larmes ont récité un poème d'Eluard
      quand je t'ai parlé d'un au revoir

      est-il trop tard maintenant
      pour nous retrouver
      est-il encore temps
      pour t'avouer une vérité

      tu m'écrivais "je t'aime" avec des mots
      comme j'en ai jamais vu de si beaux
      tu disais vouloir me garder
      dans les tableaux des musées
      ou à califourchon sur un tronc d'arbre
      ou en hiver sur le banc d'un square

      mais tu m'as dit aussi
      en m'offrant les armani
      que tu quitterais ta belle
      si je pouvais être tienne

      je ne voulais pas sa place
      je voulais juste la mienne
      juste que l'on s'aime
      sans monter d'autres marches

      ton amour plaisait à mon coeur
      il me fallait calmer tes ardeurs
      car l'important pour nous
      était de pouvoir faire demi tour

      des jours et des nuits
      j'ai cherché comment revenir
      faire marche arrière
      pour ne pas nous perdre

      j'aurais tant voulu
      te donner un aller retour
      dans cette histoire sans issue
      pour y laisser l'amour
      revenir sans bagages
      pour une histoire sans nuage
      nos coeurs légers
      battant au son de l'amitié

      alors un soir qui sentait l'hiver
      non loin d'une porte cochère
      j'ai voulu revenir en arrière
      pour ne pas te perdre

      ton amour s'est enfui
      avec tes larmes
      emmenant avec lui
      ma place à tous les étages

      j'avais tellement mal
      que tu ne sois près de moi
      que j'ai pris un aller pour l'amour
      le risque de se perdre pour toujours

      commenca ainsi ce deuxième tome
      de nos coeurs dans cet océan d'amour
      il ne pouvait avoir d'autre épilogue
      qu'un chavirement sans recours

      je voulais te dire chéri
      parceque nous n'avons en commun
      que l'Egypte, nos racines
      notre amour était sans lendemain

      je voulais te dire mon ami
      si nos racines ont l'Egypte en commun
      est tracée dans nos mains
      l'amitié en lignes infinies

      j'aimerais tant revenir en arrière
      à l'heure du baiser sur les grilles dorées
      poser ma main sur tes lèvres
      pour sauver notre belle amitié

      j'aurais tant aimé
      que nous en soyons restés
      au temps des cerises
      j'aimerais revenir

      je t'ai écrit que je t'aimerais
      jusqu'à la fin des temps
      peu importe comment
      je t'aimerais à jamais

      je t'ai aimé passionnément
      puis tendrement
      puis amicalement
      je t'aimerai tout simplement

      dans la ville où tout brille et tout luit
      quand j'y suis et que tombe la nuit
      en souvenir de nous
      je demande à petit magicien
      de me jouer un tour
      que chante le serin








    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 27/08/2003 à 12:25 GMT +1

      *****************************
      j'ai fait un reve.
      j'ai revé que tout était vide.

      et que de ce vide naissait la lumière.
      et que de la lumière naissait la matière, et de la matière la vie.

      j'ai fait un reve.

      j'ai revé que, dans le vide infini, était une étoile.
      qu'autour de l'étoile orbitait une planète, et que sur cette planète éclosait le songe.


      j'ai rêvé que de la matière brute, de pierre et de lumière naissaient arbres et poissons, fleurs et oiseaux.
      et l'homme.

      j'ai rêvé que, quelque part, quelqu'un contemple la lune et invente le mot "Amour".

      j'ai rêvé que les hommes prennent conscience de leur miracle, miracle de vivre et de voir
      j'ai rêvé que les hommes faisaient venir la joie, autour d'eux et en eux.

      joie de coeur, joie véritable car partagée...


      un rêve ? bien sûr.
      mais le plus dur n'est-il pas déjà fait... ;)
      *****************************



      la plus grande source de joie possible, sincère et durable, est d'aider, et se sacrifier pour l'autre, sa famille, l'inconnu.

      en donnant ainsi de la joie sans rien attendre, on fait naitre un sourire
      et ce sourire est un reflet de celui de dieu, de ce miracle fantastique de vivre

      je dis dieu et soudain tu penses savoir
      tu me classes, tu m'enfermes dans une case

      mais je ne sais pas, n'ai jamais prétendu savoir
      dieu, un mot pour inconnu qui nous dépasse


      qu'on l'appelle hasard, amour ou mécanique quantique, ce miracle qui te fait exister, ici et maintenant, de l'infiniement petit à l'infininment grand, de l'electron solitaire jusqu'à la lumière du soleil, de la matière froide jusqu'à cette vie organique si complexe
      ce miracle est bien trop grand pour ne pas l'adorer et en etre reconnaissant

      bien au delà de nos routines et autres jouissances miséralistes, ce ciel rose du soleil qui se couche

      soleil et renaissance, chaque jour
      renaitra chaque jour d'homme pour te permettre d'espérer


      ne classe pas dieu dans une de ces petites cases toutes faites et autres livres poussiéreux
      ne te lance pas dans ces discussions dégénérant en disputes théologiques et croisades sanctifiées

      quelle que soit la méthode ou le chemin, la religion ou la science, toute recherche est bonne qui est sincère et humble
      tous les sentiers finissent par mener en haut de la montagne, toute quête sincère au-delà du froid et de douleur conduit à l'apaisement, à cette chaleur partagée ;

      tout ce qui vit ; tout ce qui pulse, jusqu'à l'insecte, jusqu'au brin d'herbe ;
      tout ce qui vit et pulse, et avec nous tourne sous le soleil
      autour de nous et de nos regards égoistes, tout ce qui est tourne dans le vide cette arabesque immense


      fais comme le moine zen, ferme ta bouche
      au lieu de parler sans cesse et d'agiter ta langue, refléchis, et oublie ces mots qui veulent avoir raison.

      la raison ? qu'est ce que c'est ?
      à quoi sert-il d'avoir raison face à la foule ou à la mort ?

      il n'y a pas deux raisons semblables, ni deux regards
      la mare est trouble et dessous se devinent masses boueuses des poissons argentés

      ni deux raisons ni deux regards
      partage et accepte

      qu'importent les mots ou douleur
      les mots ne sont rien, ne peuvent rien dire pour qui ne ressent pas comme toi

      laisse là tes mots et ton orgeuil
      respire seulement, respire ta vie et ce souffle dans ton sang ce vent dans ton coeur...


      car toi qui ne cesses de vouloir appauvrir ta vision, l'enfermer dans des stéroétypes de société, tu es riche, bien plus riche que tu ne le penses ou ne pourrait le comptabiliser ta banque.
      puisque ton coeur bat, puisque tu es là, parmis nous

      là à respirer et vivre le possible d'un songe
      cathédrale organique complexe et autour de toi ce monde riche de son chaos


      cette joie, cette joie révélée accomplie, il n'y qu'un seul moyen de l'exprimer : la partager, et faire naitre cette joie autour de soi
      fleur lumineuses, rires d'innocence

      de l'enfant au veillard, pour l'autre, et ce sourire de lune


      voila le véritable bonheur, donner de la joie, gratuite et non productive
      retrouver l'innocence du sourire sans raison

      illumination bouddhique ou béatitude chrétienne
      joie d'etre ici et maintenant, à sa place, enfin

      ici et maintenant avec ses soeurs et frères, tous le meme sang, tous le meme soleil et meme monde
      partout chez soi puisque rien d'autre que chair et songe

      joie d'etre, joie de partager, et contempler


      dieu ou hasard, marcher entre terre et étoiles...
      le rêve pour vivre, et rêve de monde...



      ================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune/


       


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 27/08/2003 à 8:49 GMT +1

      c'était une grande ville et une grande nation
      c'était et ce fut, murailles d'acier et machines grondantes

      les hommes étaient fiers,
      fiers de leur savoir et de leur force

      leurs armées possédaient le monde et les étoiles étaient leurs esclaves
      énergie rayonnant dans leurs cités, empalant le ciel sans remords déchirant les mystères


      dans cette nation et ce monde d'acier errait le dernier barde
      dernier poète, dernier rêveur

      en ces temps derniers où les foules se gavaient de jeux virtuels et télé-réalité,
      le rêveur allait, doucement

      avec ses pauvres mots et ses pauvres sentiments
      ses pauvres amours, aussi, solitaire en un monde où le sexe s'étalait sur tous les murs

      il allait par ruelles et avenues
      et déclamait doucement au pied d'une station automatique ou assis sur une rambarde


      il déclamait les mots anciens et les mots de pluie
      les chants d'amour et l'apaisement de lune

      il déclamait les ruines des chateaux et les longues landes vertes
      les montagnes brumeuses et le gout des lèvres aimées

      il déclamait, et le bruit des voitures couvrait sa voix

      il déclamait
      doucement, si doucement qu'il fallait se pencher pour l'entendre

      si doux qu'il fallait se taire et vouloir,
      et ressentir.


      mais les foules pressées ne lui prétaient nulle attention, jamais
      trop pressées et gorgées de jouissances

      passaient sans s'arréter, juste le temps d'un regard et mépris
      parfois juste le temps d'une moquerie et repartaient dans un éclat de rire

      le rêveur déclamait, doucement, la poésie ancienne d'un monde

      et les hommes passaient sans s'arreter,
      et les hommes ne comprenaient plus sa langue rauque et brute

      langue de pierre et de fer
      d'eau, aussi, et caresse de pluie

      les hommes ne comprenaient et ne voulaient plus comprendre
      seuls comptaient les mots nouveaux et les colosses robotisés d'une science toute puissante


      les filles passaient, et les hommes
      et le rêveur, sous les arches des tours épaisses, déclamait doucement

      il n'y avait personne pour l'entendre, plus personne
      que valent les mots pour qui n'a jamais ressenti

      à quoi bon parler d'horizon perdu ou d'amour courtois
      quand ne connaissaient plus que tourisme organisé et drague urbaine

      à quoi bon, sinon pour soi

      alors le rêveur murmurait doucement dans l'ombre
      ombre du béton, poussière grise des couloirs

      quand tous étaient partis, passés, il restait
      dans le silence revenu et le noir ami

      restait à chantonner doucement une complainte oubliée
      dernier rêve ou songe obsolète

      revant tout seul, revant pour lui
      ce temps oublié et cette folie d'ailleurs


      car les temps étaient finis
      temps de princesse et de batailles glorieuses

      temps de quête et de poèmes hardis
      quand les chevaliers partaient chercher dieu et que les fous voulaient traverser l'océan

      sous les arbres et les montagnes
      ames du nord battues par les vagues et l'inconnu

      les ames étaient rudes, et généreuses
      connaissaient le pouvoir d'un mot, et le fugitif d'une vie

      mais les hommes ne veulent plus des temps anciens
      ne veulent plus d'héroisme et ont peur du vide

      partout le connu, le sécurisé

      niches douillettes et routeurs météo
      courbes de plastique et couleurs joyeuses

      prévisions statistiques et assurances obligatoires
      les foules veulent une vision close, rassurante

      dehors le vent et le froid ! dehors la peur et les ombres !

      ici règnent les lumières des hommes
      et l'océan lui meme, ancien monstre invaincu
      l'océan comme arène high-tech aux vagues calibrées par radar


      mots anciens de pierre et de chair
      mais les mots nouveaux s'étaient fait productifs, obsolètes

      mots anciens des pretres et de lune devenus comptables, commercials

      seules comptaient la productivité et courbes de consommation
      monde utilitaire, organisé

      mais pour qui ? pour qui ?

      à quoi sert un monde aux trains toujours à l'heure
      quand partout ressemble à ici

      quand différences nivelées ou stratifiées dans parcs artificiels


      oui, le monde était bien fini
      et le dernier rêveur errait lentement dans ces villes qui se ressemblent toutes

      partout memes lumières et devantures
      partout memes regards éteints ou rires trop fort, et regards carnassiers

      il marchait, lentement

      sale, crasseux
      et empli de la lumière des glaces et des lochs

      avant centrales hydrodyanmiques et cuves nutritionnelles géantes
      avant la rationalisation des terres et décentralisation bureaucratique


      c'était un monde pauvre, si pauvre sous ses clinquants et ses plaisirs

      gorgé de pétro-dollars et de technologie
      et pauvre de sens, pauvre de vérité

      pauvre de sincèrité et de coeur

      quand personne ne regarde plus personne dans le métro
      quand passent les foules indifférentes et que se banalisent les pilules à gober

      comme s'il ne pouvait plus y avoir de bonheur autre que provisoire, ou chimique

      comme s'il fallait aller plus vite,
      toujours plus vite, par peur de...

      quoi ?

      se regarder, peut etre...
      simplement...

      derrière bronzage et gadgets, vetements tendance et sexualité reconnue
      peur de simplement regarder son âme ?


      le dernier rêveur était perdu depuis longtemps dans son monde.
      yeux mi-clos, puant dans ses guenilles de clodo

      catalogué comme sdf, donc inutile
      refusant centres d'aides et autres programmes abrutissants


      il chantonnait doucement pour lui-meme, se balancant sur ses talons
      chantonnait la mer et le vent, la liberté et folie

      rage d'aimer et violence d'un regard
      rage d'etre, de VIVRE, quand encore enfant on allait combattre


      maintenant, partout grands gamins gatés
      partout volonté de jouir, et la quete oubliée

      sous les vieilles pierres d'une église il est une rose noire
      il était, rose douce et amère

      mais qui se souvient, qui connait les vieux chemins de pierre
      improductifs, et cette statue de la Vierge en bois

      vieille satue, lissée rugueuse
      qui se souvient à part les vieux de l'hospice

      la vieille statue de chène qui lentement reve
      dans le silence des pierres reve pour les hommes partis



      alors que drones de surveillance vombrissaient au-dessus des autoroutes à 12 voies,
      il chantonnait le plaisir de courir seul sur la cote et la joie d'etre, par soi meme

      ni rouage productiviste ni cadre surmotivé
      simplement soi, soi-meme

      devenir libre et vivant par soi...

      tout peut s'acheter, sauf l'essentiel, l'apaisement d'âme
      tout sauf ce sourire, dans l'ombre, et l'aimée qui lentement appelle...


      un jour, ou une nuit
      éclairage artificiel cachant la lune et tags fluorescants des murs

      il sentit... quelque chose
      présence ou attente

      devant, devant lui

      se redressa lentement sur son tas de cartons
      et clignota des yeux sous les éclats violents.


      devant lui, une enfant.
      regard immense, attendant, écoutant...

      devant lui, une enfant, ou fée, ou possible
      qui soudain se sauve,

      et en courant chante les mots de la terre oubliée... 


      ============================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune/



    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    france - Le 27/08/2003 à 8:32 GMT +1

      ************************************
      REPONSE A SABRINA :

      la chance pour qui ose
      et le rêve pour vivre... :) 
      ************************************


    Par : sabrina, <la mafieuze>
    lyon, france - Le 27/08/2003 à 3:51 GMT +1

       la vis pour tous !!
      mais la chance pour qui ?


      ................( ' ).....................
      . .
      .


    Par : amoureusejp, <sato-kina@h3.dion.ne.jp>
    Saitama - , Japon - Le 25/08/2003 à 15:43 GMT +1

       Bonjour,

      Je suis une grande amoureuse et j'espere rencontrer
      qulqu'un comme moi


    Par : amoureusejp, <sato-kina@h3.dion.ne.jp>
    Saitama - , Japon - Le 25/08/2003 à 15:40 GMT +1

       Bonjour,

      Je suis une grande amoureuse et j'espere rencontrer
      qulqu'un comme moi


    Par : erick, <shague@voila.fr>
    st denis, ile de la reunion - Le 25/08/2003 à 15:10 GMT +1

      tu es la plus belle de mes blessures, mon amour est a vif j espère que je ne guérirai jamais…


    Par : Lia Marroquin, <lia0612@hotmail.com>
    Guatemala, Guatemala - Le 25/08/2003 à 6:40 GMT +1

      !!Amor!! que se puede decir no hay palabras para explicar esa sensacion tan mágica la cual hace que el tiempo corra mas lentamente y el mundo se detenga.
      Y al estar enamorado la vida se complementa y se llena de alegria es ahi cuando uno se siente en las nubes


    Par : cleia, <cleia.icare@wanadoo.fr>
    France - Le 22/08/2003 à 23:29 GMT +1

      Ce n'est pas l'endroit pour vous contacter, mais c'est le seul espace qui me reste.
      Tout d'abord, bravo pour votre site que je découvre depuis quelques jours seulement, un peu perdue au début et puis le désir de participer, notamment aux forums.
      C'est d'ailleurs pour cela que je m'adresse à vous pour éventuellement vous communiquer un "bug",car malgré plusieurs essais d'inscriptions, je ne peux toujours pas participer !

      PS : juste une petite chose, puisque le site se développe, pourquoi ne pas ajouter un tchat


      "Humainement" :)
      cleia



    Par : Papillon, <papillon285@aufeminin.com>
    où, ailleurs - Le 22/08/2003 à 13:38 GMT +1

      Vois-tu, nous sommes un.
      Dis-toi cela sans cesse.
      Je me regarde dans ton beau front comme dans un miroir. La flamme que je vois luire dans tes yeux est la même que je sens brûler dans ma poitrine. Quand tu me parles, il me semble que c'est ma pensée que tu me dis. Je te connais ; mieux peut-être. Je te pénètre. Je sais par cœur ton intelligence comme je sais par ton cœur ta beauté. Ö ravissante contemplation ! tu es transparente pour moi. A travers tes vêtements, je vois ton corps et à travers ton corps je vois ton âme.
      Aussi tu me tiens le cœur dans tes serres, ô belle victorieuse que tu es, comme un aigle tient sa proie. Tu m'as saisi par tous les côtés à la fois. Je t'aime parce que tu es une femme, je t'admire parce que tu es un esprit, je t'adore parce que tu es un ange.

      Oh ! quand tu t'envoleras, emporte-moi !


    Par : merceus, <jean-gardy>
    delmas, haiti - Le 21/08/2003 à 22:56 GMT +1

       A la prochaine........


    Par : Bastet, <khilm@tiscali.fr>
    - Le 20/08/2003 à 21:21 GMT +1

      lève les yeux
      regarde ma planète
      on y voit une traînée lumineuse
      qui signe ton intrusion
      dans mon atmosphère
      regarde la plaine imaginaire
      de mon ciel nocturne
      tu as mis le feu sur mes terres
      et pendant que mes chants brûlent
      tu fais la sourde oreille
      dans le trou noir de mes pensées
      tu ne peux t'échapper
      ton étoile a éblouit mon coeur
      d'une lumière de première magnitude
      dans la mythologie slave
      il existe un oiseau magique
      qui apporte le bonheur
      et qui est ton Nom
      même si mon amour pour toi
      a perdu sa racine carrée
      je ne voulais pas te perdre
      je te demande pardon d'avoir blessé tes ailes
      "je vous aime comme vous ne m'aimez pas"



    Par : Jean, <lafforgue5@wanadoo.fr>
    Bagnères de Bigorre, France - Le 18/08/2003 à 22:30 GMT +1

       message de désamour
      je sais que tu m'as "largué" parce que je suis handicapé(neurologique pour ceux que ça intéresse).Tu ne me l'a pas vraiment dit mais tu me l'a bien fait comprendre,ça gâche la perspective de se montrer avec moi.Je ne suis pas en colère car je méprise les gens comme toi,c'est tout.Si j'étais en colère, je devrais l'être aussi contre moi car j'ai eu la bétise de croire en toi.Tu ne liras sans doute jamais ce message, mais ça me fait plaisir qu'un ou une inconnu(e) le lise: il me sera alors plus proche que tu ne l'a jamais été.J'espère ne plus avoir à croiser ta route.J'ai le sens de l'humour et de l'observation et j'ai remarqué que le vrai handicap, c'est la connerie.Adieu et Amour pour ceux qui ont ce bonheur.
      Jean


    Par : erick, <shague@voila.fr>
    st denis, ile de la reunion - Le 12/08/2003 à 11:33 GMT +1

       Mon imagination est un souffle de vent qui s’envole au gré du temps, ma saison est la saison des amants qui s’aiment éperdument, toi tu es ma raison celle que je perds quand je rêve de tes bras qui m’étreignent amoureusement. Ma vie est folie que dire de mes sentiments...


    Par : icare cleia, <cleia.icare@wanadoo.fr>
    paris, france - Le 11/08/2003 à 1:18 GMT +1

      Croyez-vous au "coup de foudre" ?


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 08/08/2003 à 14:57 GMT +1

      délire pur... en écoutant prodigy ! :)

      ***********************************************



      princesse dans la cité
      pulsation, chair et son

      pénétrés comme ces bouts de feraille dans son corps
      corps enlevé, déchiqueté

      sur le son pulsé


      armatures de béton, forteresse urbaine
      lascars en kaki, guérilla cachée

      sous les arbres d'acier et les voutes renforcées
      le son qui pulse, et la princesse qui danse

      danse sa foi et son corps
      danse la joie et la rage

      cercle éclaté, mouvements concentriques
      bourdonnement, voix graves

      et la basse qui éclate, déchire
      DECHIIIIIIIIIIIIIIIRRRE

      le mouvement qui prend la chair et l'esprit
      mélés, pénétrés

      la princesse qui danse sur le monde fracassé
      débris d'une raison, haine de normalité

      voix stridentes, frapper
      rage bestiale, emportée et le gouffre qui avale

      princesse qui se penche et crie
      et pleure et rit et rit et rit

      sur la larme qui coule et la courbe de chair

      sur substances chimiques et overdose de gris

      les données s'effacent, grésillement des machines

      appels radios entrecroisement d'ondes
      mais plus rien ne peut retenir, plus rien

      normalité ECRASEE

      grésillent, grésillent
      et s'effacent


      plus rien que la vague et le vent
      cette vague sur laquelle on se tient, se dresse

      dans sa rage, dans son gouffre
      dans sa peur et son désespoir

      et joie sauvage, bestiale de VIE

      et

      ...

      .

      .

      silence
      silence retenu

      temps retenu, pénétré

      tout se fige
      se fige se fige se fige

      et puis...

      .

      ..

      ...

      REPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPREND ..........
      ....


      la vie et la terre
      la terre un instant retenue qui tourne

      retourne toujours
      retourne et reprend

      la terre et ce monde de folie

      folie grave et joie pulsée

      pulse la vie
      le tienne la mienne

      LA NOTRE

      dans la cité et l'extase de rage, bestiale

      vivant...



      ..

      * *

      .... !!!! ....

      * *

      ..



      loin, très loin de là
      dans un minaret au milieu du désert, pulsation de sang

      de songe


      le rythme,
      rythme de chair et Dieu l'Unique

      chant organique et songe d'éternel

      le rythme
      LETTTTTTTTT'S GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


      un homme dans sa djeballah blanche, penché, tête en arrière
      tourbillons de vent et caillasse à l'infini

      gestes retenus, éclat d'argent
      flocons de neige, légère, impossible

      neige ou larme
      et la fille là-bas qui sourit


      un homme yeux grands ouverts,
      écarquillés sur la lune qui descend...

      .
      .

      *
      .
      .
      .
      .
      ( * ) . . .
      .
      .
      .
      ( ( ( ( ( * ) ) ) ) )




      ****************************************



       


    Par : med.t7, <tebibel>
    - Le 02/08/2003 à 18:08 GMT +1

       


    Par : orrelly, <orrelly12@caramail.com>
    gap, france - Le 30/07/2003 à 10:33 GMT +1

       IMPORTANT

      slt tout le monde je m'appelle aurélie et j'ai un grand service a vous demander (vous les poetes)
      dans une semaine c'est l'anni a l'homme de ma vie (ca fais bientot 1 an qu'on est ensemble) et je voudrais des dictons ou des poemes por lui
      merci a tous
      a bientot


    Par : razafiharison poussie, <poussinette7772000@yahoo.fr>
    tananarive, madagascar - Le 29/07/2003 à 15:03 GMT +1

       j'aimerais bien savoir plus merci


    Par : arthur, <arthur.feibelman@wanadoo.fr>
    Saint denis, La Réunion - Le 28/07/2003 à 5:00 GMT +1

       Vous connaissez peut être ce texte retrouvé dans une vieille église de Baltimore, dans le Maryland, en 1692.
      Son auteur n'est pas connu.

      " Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.
      Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes.
      Dites doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire.
      Evitez les individus bruyants et agressifs ; ils sont une vexation pour l'esprit.
      Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grand et plus petit que vous.
      Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit-elle ; c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.
      Soyez prudent dans vos affaires, car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d'héroïsme.
      Soyez vous-même. Surtout n'affectez pas l'amitié. Ne soyez pas non plus cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe. Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse.
      Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.
      Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d'être ici.
      Et que cela soit clair pour vous ou pas, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.
      Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie la paix dans votre âme.
      Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.
      Prenez attention.
      Tâchez d'être heureux."


    Par : bernard, <IMATI45370@AOL.com>
    saint denis en val, france - Le 24/07/2003 à 21:02 GMT +1

       je me sens coupable
      je suis actuellement avec une femme que je n aime pas j en aime une autre qu n'est pas libre. JE LA TROMPE AVEC UNE AUTRE ET JE SUIS COUPABLE
      JE SAIS QU ELLE SOUFFRE ET J EN PROFITE
      JE VOUDRAIS QU ELLE ME PARDONNE DE TOUT CE QUE JE LUI AI FAIT ET TOUT CE QUE JE SUIS EN TRAIN DE LUI FAIRE
      JE L AIME
      PARDONNE MOI MON AMOUR


    Par : denis, <NIDETIX@.com>
    france - Le 20/07/2003 à 20:49 GMT +1

       tu es belle ma sirène
      tu es si belle ma reine
      tu es reine ma belle
      JE T'AIME


    Par : Elisabeth, <***********>
    eure(27), FRANCE - Le 20/07/2003 à 9:51 GMT +1

       Les sentiments que j'avais pour toi,
      Tu ne les as pas vu.
      Je rêvais de toi toutes les nuits.
      Dès que je fermais les yeux,
      Je voyais ton visage,
      Tes lèvres
      Tes lèvres sur lesquelles
      J'avais envie de poser les miennes.
      Je rêvais de toi et moi
      Toi et moi main dans la mains
      Nos corps entrelacés.
      J'avais envie que tes mains caressent ma peau.
      J'avais envie que l'on forme un Nous
      Maistu ne rescentais pas la même chose poir moi
      J'aurais aimé poser mes mains sur ton corps
      Mais je ne pouvais pas
      Alors j'y posé mon regard
      J'espérais que Nous deux
      Ne resterais pas qu'un rêve.
      Les sentiments que j'avais pour toi,
      Etaient des braises
      Qui se sont maintenant éteintes
      J'étais triste et je pleurais
      Mais tu ne le voyais pas.
      Quand il m'arrivais de te voir avec Aurélie
      Ou d'autres filles,
      Je mourrais de jalousie.
      Je n'ai pas pus être ta petite copine
      Mais j'aimerais que l'on soit ami
      Mais j'ai l'impression,
      Que tu n'en a rien à faire de moi
      Est-ce vrai ou pas?



    Par : ameziane.arab, <06761algerie>
    el-kseur, algerie - Le 18/07/2003 à 17:44 GMT +1

       salu
      je cherche une belle felle

      voisse mon adresse


      ameziane arab

      fenaia -bejaia
      bp-06761


    Par : ameziane.arab, <06761algerie>
    el-kseur, algerie - Le 18/07/2003 à 17:43 GMT +1

       salu
      je cherche une belle felle

      voisse mon adresse


      ameziane arab

      fenaia


    Par : ameziane.arab, <06761algerie>
    el-kseur, alc - Le 18/07/2003 à 17:37 GMT +1

       


    Par : ameziane.arab, <06761algerie>
    el-kseur, alc - Le 18/07/2003 à 17:36 GMT +1

       


    Par : serge lukwesa, <djinolukuesa@hotmail.com>
    kinshasa, congo - Le 16/07/2003 à 15:54 GMT +1

        salut je voulais avoir reguliement de phrases des internautes est avoir de letres d'amour .je suis pretes acolabore avec vous


    Par : eros13012, <triay.christophe@wanadoo.fr>
    Marseille, France - Le 12/07/2003 à 20:56 GMT +1

       désirerai trouver la perle qui manque à mon collier je suis un JH 32 ans 1m75 67 kg brun yx marrons percutants aime la vie


    Par : SAMIA , <REFLEXION@CARAMAIL.COM>
    RABAT, MAROC - Le 11/07/2003 à 18:48 GMT +1

       MOI JE VOIS QUE L4HUMANITE NE PEUT VIVRE QU.AVEC Lamour cest lui loxygene de la vie et merci pour vous


    Par : dove, <skilly4@caramail.com>
    port au prince, haiti - Le 08/07/2003 à 24:02 GMT +1

      Quand il s agit d amour je suis toujour interesser


    Par : dove, <skilly4@caramail.com>
    port au prince, haiti - Le 08/07/2003 à 24:02 GMT +1

      Quand il s agit d amour je suis toujour interesser


    Par : dove, <skilly4@caramail.com>
    port au prince, haiti - Le 08/07/2003 à 23:59 GMT +1

      Quand il s agit d amour je suis toujour interesser alors je avoir beaucoup d information sur toi telque: habitation ,nom et prenom etc 


    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    ici..., et là... - Le 07/07/2003 à 14:06 GMT +1

      Le dernier... Je ne voudrais pas monopoliser la parole...
      ------------------------------------------------------------

      Tu berces en moi l'enfant que je ne suis plus
      et célèbre l'homme que je ne suis pas encore

      Et à l'heure ronde de tes mains,
      je serai enfin là
      avec ma peau écorchée de lumière
      avec mon coeur pelé de doute

      Et même si un jour notre forêt verte
      se couvre de pierres moussues et silencieuses
      je n'aurai pas à pleurer pour dire la béance ouverte dans mes yeux
      Car il me suffira d'ouvrir les bras au premier venu pour retrouver l'immédiat de ce que tu m'aura donné


    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    ici..., et là... - Le 07/07/2003 à 14:02 GMT +1

      J'ai serré ton image contre moi
      et je me suis jeté dans le monde

      La conscience est entré dans mon corps
      comme la charrue, d'un soc lancinant
      ouvre la terre en deux
      comme une promesse de faim rassasiée
      comme un sillon profond au coeur
      de ma pensée

      Je te sais où je ne suis pas
      Je t'espère où je voudrais être

      J'ai serré tom image contre moi
      et je me suis jeté dans le monde
      qui ouvre grand ses bras
      tatoués de lumière

      Je t'aime


    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    ici..., et là... - Le 07/07/2003 à 13:55 GMT +1

      Le soleil est entré
      en moi
      par ta bouche

      Tes lèvres luisent encore
      de chaleur

      Et je viens m'y abreuver
      allongé
      sur ta peau

      Et je viens reprendre
      des forces
      au centre solaire
      de ton
      ventre


    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    ici..., et là... - Le 07/07/2003 à 13:51 GMT +1

      Mes paupières sont scellées de nuit
      Mais je t'aperçois
      Ta peau est d'air
      Liquide scintillant
      Je m'y promène à tâtns
      Du bout des doigts
      Du bout des souvenirs
      Et je sens un frisson la parcourir

      Peut-être as-tu pensé à moi
      Dans ton sommeil


    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    ici..., et là... - Le 07/07/2003 à 13:48 GMT +1

       Mes paupières sont scellées de nuit
      Mais je t'aperçois
      Ta


    Par : ANI, <ALGER>
    ALGHER, ALGERIE - Le 07/07/2003 à 13:35 GMT +1

       BONJOUR JE SUIS QUELQUUN QUI CROIS TROP A L4MOUR POUR CELA JE CHERCHE UNE QUI M4ACCEPTERAS SANS CONDITION PREALABLES JAIME TROP LES FEMMES JAIME GOUTER DE TOUT GENRES AGE 24-55 ET SURTOUT LES BLONDES LES BRUNES ET LES METISSES


    Par : lana, <jfdelory@tiscali.fr>
    France - Le 06/07/2003 à 22:53 GMT +1

       Je suis perdue quelque part,moi qui dit souvent que c'est beau l'amour ,maintenant je ne sais plus quoi faire ,je suis perdue je ne serais plus jamais la meme ,je pensais que j'ai trouveé l'ame soeur pour la vie mais je me suis trompeé,je me demande aussi qu'est-ce que je viens foutre ici en france j'ai tout laisseé pour celui que j'aime et maintenant j'ai tout perdue ,peut etre c'est de ma faute ,peut etre pas si jamais tu tombes sur mes messages je veux bien s'il vous plait reponds moi c'est pour que je sentes que au moins il y a quelq'un qui me reponds ;je vous remercie d'avance que vous soyez un homme ou femme je veux bien:parceque moi je suis une femme merci


    Par : Durieux Jérôme, < jerome.durieux@igc-erp.com >
    Lyon, France - Le 02/07/2003 à 16:10 GMT +1

       Vive le Tout.
      Penser est une maladie de l'oeil.


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 01/07/2003 à 12:32 GMT +1

      ==========================================
      PARLEZ MOINS DE CUL ET PLUS D'AMOUR !!! :)
      ==========================================


      L'Amour, c'est quoi ?

      C'est d'abord l'amour de soi, ensuite celui des autres.
      Impossible d'être sincère avec l'autre si on ne l'est pas avec soi-même.

      L'Amour, c'est la sincérité, l'abandon total.
      C'est l'amitié désintéressée, la volonté / désir d'apporter la joie, sans retour, sans merci.

      C'est se soucier de tout et de tous, être présent ici et maintenant.
      Refuser l'indifférence, la démagogie, la pensée lobotomisée.

      C'est prendre le temps de regarder la fleur, caresser l'arbre ; et souffrir, et agir pour le clodo dans la métro, la misère d'âme, la douleur partout dans les mégalopoles brillantes.
      C'est refuser soi-même le brillant de l'apparence, chercher au contraire à se détacher pour atteindre l'essentiel, le coeur, le centre ;

      A choisir l'illusion on oublie l'image des reflets...

      Aimer la fleur, l'arbre, le clodo dans le métro, et ce chat noir qui contemple sans mot dire...


      Aimer, c'est accepter la souffrance, parce que faisant parti de la vie.
      Parce que la vie est douleur, et que c'est par la douleur qu'on accède à la joie.

      Parce que la véritable joie ne peut venir que de soi-même, par l'effort, la volonté ; ni en stock ni en descount, bien loin des sensations ou de ce manque qui pousse à se réfugier dans le groupe...


      L'Amour, c'est d'abord s'accepter soi-même, ses forces et ses faiblesses.
      C'est refuser de se rebaisser, tourner le dos aux moqueries ou aux rires des autres.

      Car, sache-le, la différence, différence de penser, d'être entraîne toujours les sacarsmes du troupeau.
      Ne cède pas, ne te dénature pas toi-même pour te faire accepter, oublier : tu ne ferais qu'élargir la faille en ton coeur...


      Tu as le droit d'être vivant(e), ici et maintenant, autant que les rouleurs de mécanique ou le frimeur du coin.
      En toi le même miracle, la même alchimie de vie.

      En toi le même possible, plus même peut-être ; car tu Sais ; car tu ressens...


      Aime-toi d'abord ; accepte-toi toi-même ; alors tu seras prêt(e) à accepter ce monde...


      N'ai pas honte de pleurer ;
      C'est le sel de la larme qui donne son goût au pain ;

      C'est la douleur qui t'apprendra le sens de ta vie.

      Vivante(e). Pour tenter, pour oser...
      Que ta douleur te sois tremplin, essort, qu'elle te pousse toujours plus loin, plus haut ;

      Et quand, apaisé(e) de tout ton chemin parcouru, tu regarderas derrière toi, tu verras le silence ; le vide ;
      Et le sourire des étoiles...


      Pour aimer, il faut être, véritablement, ressentir les autres et soi-même.

      Sinon, l'Amour est possession, avidité, égoïsme ; avidité de chair, égoïsme de soi-même.
      Recrovillé sur sa petite lumière, qui toujours finit par mourir.

      Car il lui faut du vent, de la liberté, de la folie, pour éclore et devenir...
      Et te changer...


      L'Amour n'est pas figé, il est Vie, toi aussi.
      Il est ce que tu seras, ce que tu rêveras.

      Ô Toi ma soeur, mon frère, ose et deviens, enfin...


      ===========================================
      NE CHERCHEZ PAS LE FUN : CHERCHEZ A ETRE...
      ===========================================




      n'hésitez pas à me faire part de vos réactions ! ;)
      http://membres.lycos.fr/lombredelune


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 30/06/2003 à 16:17 GMT +1

      douceur d'un songe, d'un calme

      piano lent, appel
      au clair de terre, la lune qui doucement scintille

      éclat muet de tes yeux, questionnement d'un sens

      mais où se trouve le sens dans ce piano qui lentement descend
      tout au long des notes cascadées, enchainées

      qu'est claire cette musique
      douceur de ta présence

      qu'est calme cette nuit

      quand tout parait possible
      quand il suffit d'être pour devenir

      ensembles ou seuls
      chacun en notre distance, et pourtant côte à côte

      chacun sur sa terre, chacun en le songe
      dérive lente multipolaire

      les glaçons tourbillonnent, et tu danses dans ta robe du soir

      le piano pour toi sort de nouvelles mélodies
      les notes s'enchainent, évidentes, délicates

      reflets blancs sur ta peau, et puis ton sourire

      oh, écoute...
      écoute ce songe, si lent, voluptueux

      écoute ce battement, coeur qui s'en va

      écoute, main dans la main
      cette nuit si douce qui n'en finit pas de glisser

      frisson léger de ta chair
      attente, devinée

      et puis tes lèvres, regard...




      (en écoutant Coltrane)


      reveur_immortel@yahoo.fr


      ====================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune






    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 30/06/2003 à 15:44 GMT +1

      Il y a faut un désespoir,
      Regard

      Il y faut un appel,
      Espérance

      Il y faut un frémissement de tout le corps, toute l'âme

      Il y faut la folie et la sauvagerie des damnés
      Timidité d'une première fois timidité devant l'autre sa chair son offre

      Offre de soi offre d'âme
      Sans retour

      L'autre qui s'ouvre pour soi
      Corps et Âme

      Présent si précieux qu'on n'ose l'effleurer

      Profondeur si grande qu'on s'y engloutit,
      Se perd dans son regard

      Son regard son éclat
      Cette fille qui s'offre cette larme retenue


      Il y faut un désespoir, une folie, un regard

      Il y faut une espérance folle, innocence re-née.

      Note bleue qui s'élève, papillon diaphane
      Fragilité soudaine, frémissement de coeur

      Fragile, si fragile
      Et grandeur du ciel

      Innocence

      Innocence de corps et de coeur
      Innocence du premier oh croyance si fragile !


      Douleur partagée, et cette promesse,
      Main dans la main corps contre corps

      Papillon léger, effleurement de soie
      La peau qui se tend et blessure de lune ;


      Et cette promesse pour un sang pour une larme
      Et cette promesse qui fige le Temps ;

      Confiance,
      Confiance en l'autre et en soi

      Petit papillon
      Danse sur la flamme et l'innocence.



      Bien au-delà du désir, appel

      Appel d'âme, ce vide en soi

      Ce vide et ce désespoir
      Et cette impossible croyance ;


      Avant tout et par-dessus tout, il y faut l'Amour.

      Alors tout sera enfin accompli.






      reveur_immortel@yahoo.fr


      ====================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune




    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    peut importe, dans le monde - Le 30/06/2003 à 14:51 GMT +1

       Désolé, une petite erreur de manip et une faute d'orthographe......
      ------------------------------------------------------------
      Hier je t'aimais. J'étais grand

      Aujourd'hui, je suis seul
      Aujourd'hui, le silence sur mes mots
      et le feu sec de ton absence qui pèse sur ma poitrine

      Aujourd'hui, je suis seul
      J'ai regagné le monde des hommes


    Par : laurent, <lols70@hotmail.com>
    peut importe, dans le monde - Le 30/06/2003 à 14:48 GMT +1

        Hier je t'aimais. J'étais grand

      Aujourdh'ui, je suis seul


    Par : zorate, <touchezpascperso@caramail.com>
    paris, france - Le 30/06/2003 à 14:15 GMT +1

       moi tout ce que je peu dire c que je pensai etre amoureuse et vraiment, j aurai tout fait pour mon copin!et maintenant d un coup, je ne c plu!je le vois pas tes souvent deja et je c pas si ca a joué!mais je suis avec lui encore et lui est foude moi! en ce ki me concerne je ne c plus et je lui fais bocou de mal car il le sent!alors ma kestion aussi c : est ce que on peut tomber amoureux et ne plus l etre un jour? repondez moi sur ma boite s il vous plai, je ne c plus koi faire...


    Par : Emmanuel Plantagenêt, <emmanuel-plantagenet@voila.fr>
    toulon, france - Le 28/06/2003 à 16:52 GMT +1

       Ne serait-il pas temps de promouvoir la cohérence économique de Maillard ,
      voir sur Google ou Copernic le mot INOPPRESSION


    Par : Emmanuel Plantagenêt, <emmanuel-plantagenet@voila.fr>
    toulon, france - Le 28/06/2003 à 16:51 GMT +1

       Ne serait-il pas temps de promouvoir la cohérence économique de Maillard ,
      voir sur Google ou Copernic le mot INOPPRESSION


    Par : Fiot July, <july.2@tiscali.fr>
    L'Isle Adam, France - Le 27/06/2003 à 13:45 GMT +1

       Qu'il est bon de sentir ton souffle dans mon cou
      Me dire des mots doux et me réchauffer le coeur.
      Je crois que l'hiver le plus froid
      Sera celui où tu ne sera plus là.
      Mon amour continuons à nous aimer,
      Et les hivers se transformeront en vents d'été.
      Je t'aime, tu le sais
      Et ta réciprocité croit vers l'éternité....


    Par : marie-claude , <marie-claude.couzinet@conseil-etat.fr>
    Les Lilas, france - Le 25/06/2003 à 12:02 GMT +1

       oui c'est Marie-Claude,

      j'ai plein d'amour, à donner mais je suis amoureuse de quelqu'un et je lui est dédié mes pensées...

      il me reste mes pensées, et si c'est tout ce que tu me laisses, sache qu'ils sont pour moi tout ce qui m'anime et fait vivre ma tendresse.


    Par : Laurent, <lols70@hotmail.com>
    - Le 24/06/2003 à 15:11 GMT +1

       Aimer
      Tant que c'est possible
      Et parce que c'est inscrit
      Dans les lignes de nos vies


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 23/06/2003 à 10:56 GMT +1

      la clé est là, pourtant
      dans le regard, le silence

      la clé est là, à peine devinée
      dans le silence de tes songes ton regard d'attente

      il est une clé, il est un coffre
      la vie s'écoule et s'écoule le temps

      pourtant, sous la chair et le coeur qui bat
      ce coffre d'ivoir minuscule,

      jauni par le temps, les larmes,
      douleur

      il est un coffre luisant doucement sous la lune

      minuscule perle,
      minuscule fleur pour aimer encore...



      ==================


      ( l'ombre de lune )
      http://membres.lycos.fr/lombredelune




    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 23/06/2003 à 10:54 GMT +1

      un jardin...
      un songe, une fleur

      un jardin ;
      jardin de coeur, pour oublier, s'envoler ;

      jardin ton coeur, jardin ton ventre entrouvert

      et cette fleur d'amour qui lentement luit dans la phénombre...


      ==================


      ( l'ombre de lune )
      http://membres.lycos.fr/lombredelune




    Par : imedia, <imedia34@caramail.com>
    reims, paris - Le 20/06/2003 à 21:07 GMT +1

       salut je veux savoir est ce que j'ai le droit de gagner ma vie c'est a dire travailler comme un être humain et pas comme un citoiyen français ou non.
      parceque j'ai pas de papier j'ai pas le droit et pourtant comme tunisien fils d'un ancien combattant aprés avoir tout savoir sur la france de cotée de son grand pére qui me planté l'envie irrisistible de visité cet payés on laissant tout dériére mon dos ma famille mon travail j'été thechnicien des appariel sous préssion pendans 7a et j'ai maintenant 30a et je doit repartir de zéro et j'arrive pas a faire quoi que ce soit il ya deus. solitions pour moi ou bien je marier avec une femme française pour avoire le papier ou bien j'ai rentre chez moi et ça pour moi un grand échec car j'ai perd tout la bas et pas questions de reculer ou bien encore j'ai fait des faux papier et ça pour moi c'est un honte par ce que je suis éduquer de suivre le droit chemain et pas ...et ce ne pas queston de peur non car si je sui la c'est par ce que je sui prés a tout mais maintenant même les femme non pas cofiance que doit je faire merci de me conseiller .aurevoire
      .


    Par : kamille, <gwendoline 93@ wanadoo>
    sevran, france - Le 20/06/2003 à 12:59 GMT +1

      si a chaque fois que je pense a toi une fleur pousse
      le monde serait un jardin.


    Par : kamille, <gwendoline 93@ wanadoo>
    sevran, france - Le 20/06/2003 à 12:58 GMT +1

       dans mon coffre mon coeur est enfermé personne naura la clé sauve toi mon bien aimé



    Par : kamille, <gwendoline93@wanadoo>
    sevran, france - Le 20/06/2003 à 12:55 GMT +1

      je ne suis pas rumbaud pour técrire cé quelque mot
      je ne suis par verlaine pour técrire des poeme
      mais je reste moi memepour te dire que je t'aime!!!!!!!!!


    Par : sarah, <s_lumbroso@hotmail.com>
    paris, france - Le 20/06/2003 à 11:49 GMT +1

      Tu peux demander au soleil d'arrêter de brûler,
      Mais pas à mon coeur d'arrêter de t'aimer.

      Voici un mini-poème qui peut en dire long ...


    Par : Pepe, <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris, 7ième, France - Le 19/06/2003 à 20:45 GMT +1

      A tous celles et ceux qui pensent que les rêves ne se réalisent point, je leur prouverai prochainement le contraire...


    Par : marine, < ladsmarie@club-internet.fr>
    pontarlier, france - Le 17/06/2003 à 15:24 GMT +1

       Allez une phrase pour faire rire un peut!!!
      VOUS SAVIEZ QUE LA VIRGINITE CEST COMME UNE MOUCHE SUR LE CUL DUNE VACHE? UN COUP DE QUEUE ET CEST PARTIT!!!!

      VOICI UN POEME QU UNE PERSONNE ENVERS QUI JAI DES SENTIMENTS MA ECRIT!!!
      Coucou toi déesse de mes penssées qui se trouve etre aussi la diablesse de mes journée, quand je suis seul je nai que toi comme envie, mais quand tu est la tu ne me voit que comme ami...
      Bonjour toi ange de mes sentiments qui se trouve etre par la meme occasion l'auteur de mes tourmantt, ne me faisant nul grace de ton amour ne me permettetant meme pas d'espérer un beau jour...
      Bonne nuit, prétresse d'e mes nuits présentant a mon éveil la hantise de ma vie, me faisant réver de bonté pendant mon sommeil, en me donnant une véritée sans pareil...
      Toutes ces strophes représentant trois merveilleuses femmes ne sont en faite l'oeuvre que d'une seule et meme damme, pour te dire malgré la difficulté de ce theme, je voulais te faire comprendre que je taime.

      N'est ce pas beau dite moi si je doit lui faire confiance alors qu'au paravent ça à été un salo avec les meufs ??? répondé vite sur mon e mail ... je vous remercie



    Par : marine, < ladsmarie@club-internet.fr>
    pontarlier, france - Le 17/06/2003 à 15:18 GMT +1

       Allez une phrase pour faire rire un peut!!!
      VOUS SAVIEZ QUE LA VIRGINIT2 CEST COMME UNE MOUCHE SUR LE CUL DUNE VACHE? UN COUP DE QUEUE ET CEST PARTIT!!!!

      VOICI UN POEME QUUNE PERSONNE ENVERS QUI JAI DESSENTIMENT MA ECRI!!!
      Coucoou toi déesse de mes penssées qui se trouve etre aussi la diablesse de mes journée, quand je suis seul je nai que toi comme envie, mais quand tu est la tu ne me voit que comme ami...



    Par : puget marine, <3 rue principale >
    Villedieu les Mouthe, France - Le 17/06/2003 à 15:08 GMT +1

       salut tout le monde j'ai dix sept ans et je voudrais montrer mon amour a un gatrçon LOIC:
      Comme une ôde a la vie emplie
      Emplie de désespoire
      J'aimerais pouvoirte dire
      Ce qui m'envenime
      Et tue mon devenir
      En espérant dans mes rêves
      Qui immortalise mon temps
      Que peut être un jour je te dirais
      Dans un monde trop peu vrai pour être réel
      TOUT CE QUE JE TAIME
      Je ne compte plus les adjectifs
      Qui sont pour moi qualitatifs
      Beau et grand a la fois
      Je ne cesse de voir que toi

      Ne m'oublie pas je Taime tres tres tres fort marine
      même a 17 ans on peut déjà aimer comme des grand!!! et si vous avez des e mail a m'envoyé pour me posé des questions je serai ravis tchao ...



    Par : zouhair, <sbig44@caramail.com>
    moi, moi - Le 12/06/2003 à 11:38 GMT +1

       

      Mon coeur est une étoile ,
      Mon imagination est le soufle du vent ,
      Les nuages sont ma tristesse,
      La lune ma joie .
      Le froid mon caractère ,
      Et le ciel de la nuit mon amour pour toi .

      Quand il n'y aura plus , ni étoile ,
      Ni vent , ni nuages , ni lune ;
      Je disparaitrai .
      Mais il restera toujours le ciel ,
      Et avec lui mon amour pour toi .



    Par : zouhair, <sbig44@caramail.com>
    ............., ........... - Le 12/06/2003 à 11:34 GMT +1

       

      Mon coeur est une étoile ,
      Mon imagination est le soufle du vent ,
      Les nuages sont ma tristesse,
      La lune ma joie .
      Le froid mon caractère ,
      Et le ciel de la nuit mon amour pour toi .

      Quand il n'y aura plus , ni étoile ,
      Ni vent , ni nuages , ni lune ;
      Je disparaitrai .
      Mais il restera toujours le ciel ,
      Et avec lui mon amour pour toi .



    Par : thomazs roques, <thomroq@aol.com>
    toulon, france - Le 11/06/2003 à 13:56 GMT +1

       je voudrai avoir un poème pour fairma déclaration d'amour a ma fiancé clementine que j'aime . si vous en avait un donner moi le si vous plait.


    Par : kaisy love beny, <kayse93@hotmail.com>
    Noisy le Sec, France - Le 09/06/2003 à 12:11 GMT +1

       Je voudrais te rejoindre, entendre ton murmure, au creux de mon oreille, et me laisser bercer, et me laisser allez, dans tes bras élégants, et me laisser bercer, et me laisser aller, par un baiser foudroyant.

      Viens avec moi, j'ai a te montrer, un secret que toi seul, tu peux garder, bien au fond de ton coeur: Je t'Aime pour Toujours.

      Il n'y a que toi, que toi, que toi et moi, laisse moi former, autour de nous, une bulle de bonheur, dans lequel nous resterons, a jamais enfermés.

      je suis loin de toi, et pourtant, quand tu fermes les paupières, qui est ce que tu vois?


      Ta Puce qui te Prouve que sa Passion est un Phénomène surnaturel très fort et très intense


    Par : Loveman, <gwennael.hertling@wanadoo.fr>
    Love-city, Loveland - Le 08/06/2003 à 13:07 GMT +1

       A la pêche aux marguerites,
      Je me suis perdu bien vite
      Au détour d'un troubadour
      Le trou d'amour
      Enrhummé.

      A la cueillette des huîtres,
      J'ai laisser tombé les fleurs
      Pour me dire : "Il est quelle est heure?"
      Je dois rentré vitre.

      Alors, c'est là que je t'ai rencontré,
      d'ailleurs, je t'ai bien aimer
      tout de suitre.
      "Tain, il est tard, faut qu'je rent'"

      Depuis, quand les huîtres se posent sous les margueritres
      Je jette ma montre et le soleil par la fenêtre bloquer de ma Twingo
      Et je pense à toi
      là, en fermant les yeux des trous d'amours enrhummés
      "MERDE, LE 16 TONNES JUSTE EN FACE!!!"

      Je t'aime le vent, je t'aime la tempête, il est grand temps que je poète



    Par : nanasympa, <mamaboule@hotmail.com>
    Bruxelles, Belgique - Le 02/06/2003 à 15:18 GMT +1

      Coucher de soleil
      Que j’admire, solitaire, les yeux brillants
      J’ai une envie soudaine de me faire consoler
      Par un beau mec tendre
      Je me mets à pleurer
      Il fait nuit noire
      Seules les étoiles illuminent mon visage en larmes
      Egarée dans mes rêveries
      Je vois soudain une étoile éclatante grossir, grossir…
      Il se dirige vers moi
      Peu à peu je discerne
      Les contours qui appartiennent
      A ceux d’un ange sublime
      Il s’assit à côté de moi
      Séchant mes larmes et
      Me regardant dans les yeux
      Ses yeux sont d’un bleu pur
      Son visage s’approche du mien
      Je ferme mes paupières et
      Je sens ses lèvres se poser sur les miennes
      Et m’embrasser ensuite
      Je l’entends dire que
      Toutes les étoiles ne sont que des anges
      Si tu vois une étoile filante
      C’est un ange qui t’exauce un vœu
      A ceux d’un ange sublime
      Il s’assit à côté de moi
      Séchant mes larmes et
      Me regardant dans les yeux
      Ses yeux sont d’un bleu pur
      Son visage s’approche du mien
      Je ferme mes paupières et
      Je sens ses lèvres se poser sur les miennes
      Et m’embrasser ensuite
      Je l’entends dire que
      Toutes les étoiles ne sont que des anges
      Si tu vois une étoile filante
      C’est un ange qui t’exauce un vœu
      A ceux d’un ange sublime
      Il s’assit à côté de moi
      Séchant mes larmes et
      Me regardant dans les yeux
      Ses yeux sont d’un bleu pur
      Son visage s’approche du mien
      Je ferme mes paupières et
      Je sens ses lèvres se poser sur les miennes
      Et m’embrasser ensuite
      Je l’entends dire que
      Toutes les étoiles ne sont que des anges
      Si tu vois une étoile filante
      C’est un ange qui t’exauce un vœu
      Que tu désires ardemment
      Un hululement d’un hibou
      Me réveille brusquement
      Et il n’y a plus d’ange devant moi
      Ce n’est qu’un rêve
      Je lève les yeux et je vois une étoile filante
      Je fais le vœu que ce rêve s’est réalisé
      A l’aube, je remarque une plume
      D’ange dans ma main
      Et souriant, je sais que ce n’est pas un rêve
      Mais la vraie réalité


    Par : med, <m.maaly@amour.fr>
    sfax, tunisie - Le 02/06/2003 à 12:44 GMT +1

       les femmes qui aiment l'argent sont des bêtes


    Par : Lili, <ptitelizie@aol.com>
    ******** vers avignon , France - Le 02/06/2003 à 11:57 GMT +1

       Il la falu une seconde pour t'aimé
      Il me faudra une vie pour t'oublié


    Par : Fiot July , <july.2@ticali.fr>
    l'Isle Adam, France - Le 31/05/2003 à 16:44 GMT +1

       
      L'homme est en quête perpétuelle de l'amour.
      Quand il l'a trouvé, il se doit de le préserver, car tout le monde ne le trouve pas!
      Moi je crois l'avoir trouvé, et je tiens à lui dire:
      Je t'aime pour tous les malheurs que tu me jettes
      Pour les jours gris et durs comme du pain de ferme
      Dont je tresse mon corps, mon coeur et mon âme...


    Par : zionboy, <zionboy@danger.org>
    KinTown, RDC - Le 29/05/2003 à 13:57 GMT +1

      Salut !

      Depuis KinTown alias Kinshasa, Peace and Love.


      Zion


    Par : anaismanuella, <anaismanuella@aol.com>
    st andre de cubzac, france - Le 28/05/2003 à 14:24 GMT +1

      QUAND JE FERME LES YEUX
      JE NE VOIS QUE DU BLEU
      DU BLEU RESSAMBLANT A CELUI DE L'EAU
      QUI M'ATTIRE ET ME CHUCHOTE PLEINS DE MOTS
      DES MOTS SI TENDRES QUE CA ME FAIT REVER
      CA ME FAIT REVER COMME DANS UN CONTE DE FEES
      ET CES FEES CONTOURNENT UNE OMBRE
      MAIS CETTE OMBRE EST MECONNAISSABLE
      MAICONNAISSABLE COMME QUAND UNE PERSONNE RAJEUNIE!
      RAJEUNIR COMME SI ON REVENAIT DANS LE PASSE
      MAIS LE PASSE EST TERMINE!
      ET CETTE OMBRE C'ETAIT TOI
      TOI QUE J'AIME!


    Par : anaismanuella, <anaismanuella@aol.com>
    st andre de cubzac, france - Le 28/05/2003 à 14:14 GMT +1

       TOI MON AMOUR TU ES LA,
      TOI MON AMOUR TU NE BOUGES PAS
      TOI MON AMOUR JE T'AIME MAIS PAS TOI
      TOI MON AMOUR TU PARS MAIS OU TU VAS?
      TOI MON AMOUR TU NE ME REGARDES PAS
      TOI MON ANOUR TU T'EN FOUS DE MOI!
      J'ESPERE QU'UN JOUR CA CHANGERA


    Par : anaismanuella, <anaismanuella@aol.com>
    st andre de cubzac, france - Le 28/05/2003 à 14:11 GMT +1

       TOI MON AMOUR TU ES LA,



    Par : changivy lindsay gwada9.3., <k.kop@caramailcom>
    montfermeil, france - Le 27/05/2003 à 20:59 GMT +1

        DONNE-MOI
      Accorde moi seulement une heure
      Et je te donnerais mon coeur
      Donne moi ta bouche
      Et je te prendrai sous ma douche
      Tu est mon "MAMOUR"
      Et je serai ta pomme d'amour

      changivy lindsay 12/05/03
      "MAMOUR" est le surnom que j'ai donner a un garcon que j'aime


    Par : changivy lindsay gwada9.3., <k.kop@caramail.com>
    montfermeil, france - Le 27/05/2003 à 20:51 GMT +1

       Voici 2 poemes que j ai inventée
      POUR TOUJOURS
      Regarde moi
      Juste une fois
      Moi qui t'adore
      Comme on adore l'or
      Je te demande
      Juste une corde
      Pour rester
      A jamais a tes cotés

      changivy lindsay 13/05/03


      -----------------
      ECOUTE MOI

      Je te tends les mains
      Par ce chemin
      Toi qui éclair mes nuits
      Et parfois les assombris
      Rien au monde ne me ravit
      Plus que tes yeux quan tu me sourit
      Dis moi tout tes sentiments
      Et tout ce que tu ressens
      Ce n'est pas compliqué
      Laisse toi simplement aller
      Tu m'aimes, dis moi oui$
      Et je t'aimerai toute ma vie

      changivy lindsay 14/05/03
      sa vous a plus moi oui ecrivez moi svp pour me donner votre avis et jen ai pleins autres encore.


    Par : Cigoulane, <Tombapik@aol.com>
    Paris, France - Le 25/05/2003 à 17:58 GMT +1

      Parler d'amour ? Autant savoir dire "Je" sans complexe, ni d'infériorité ni de supériorité. Un "Je" responsable de ce qu'il dit ou ne dit pas, de ce qu'il fait ou ne fait pas, de ce qu'il pense et respectueux de lui-même. Petite feuille du grand arbre de la Vie.
      C'est à partir de cette reconnaissance totale de son état de feuille que "Je" peux reconnaître l'autre, dans toute son altérité, et me réjouir de cette différence qui fait si grand, si beau,le Grand Arbre.
      Frémir dans le vent du temps, avec les autres feuilles, sans se prendre pour une branche ou pour le tronc.Une feuille qui ne devient arbre que par l'existence des autres feuilles.
      Réjouissons-nous de nos différences qui complètent le puzzle de l'Humain.


    Par : razafiarison, <32 rue des basques >
    64100 Bayonne, France - Le 23/05/2003 à 15:32 GMT +1

       De quelle couleur est la peau de Dieu?
      Elle est noire, jaune,rouge ou blanche comme tu veux,les hommes sont les même sous le regard de Dieu


    Par : razafiarison, <32 rue des basques >
    64100 Bayonne, France - Le 23/05/2003 à 15:31 GMT +1

       De quelle couleur est la peau de Dieu?
      Elle est noire, jaune,rouge ou blanche comme tu veux,les hommes sont les même sous le regard de Dieu


    Par : razafiarison, <32 rue des basques >
    64100 Bayonne, France - Le 23/05/2003 à 15:31 GMT +1

       De quelle couleur est la peau de Dieu?
      Elle est noir,jaune rouge ou blanche comme tu veux,les hommes sont les même sous le regard de Dieu


    Par : razafiarison, <32 rue des basques >
    64100 Bayonne, France - Le 23/05/2003 à 15:22 GMT +1

       De quelle couleyr est la peau de Dieu?
      Elle est noir,jaune rouge ou blanche comme tu veux,les hommes sont les même sous le regard de Dieu



    Par : marie, <marie.c.leblanc@wanadoo.fr>
    Evry, France - Le 22/05/2003 à 21:14 GMT +1

       Il y a parfois des "cygnes" qui ne trompent pas...
      C'est pour cela que j'aimerais toujours les colibris, les
      caramboles, Pennac, et toi...
      Je t'aime Gwennaël.

      Marie


    Par : beb, <dups@libertysurf.fr>
    france - Le 19/05/2003 à 13:51 GMT +1

      demain je te re joint

      mon amour

      demain je meurt

      oui je te rjoin mon amour

      demain on me tue!

      allez cassez vous bande de B,,,...


    Par : bebe air, <dups@libertysurf.fr>
    salambo, france - Le 19/05/2003 à 13:41 GMT +1

      all partout
      allhendrixcai"lle hideux

      regarde toi gros champignon
      regarde toi amour fou

      bien tard dans ce courroux
      tros tot,pour partir ou ?

      voila

      et maintenant ...

      ce spectacle planetaire

      ce desja roi universitaire

      rien que ce passage sur notre terre

      il pleure connard il pleut a n'en plus finir

      car il voit ce que TU est capable de faire

      mais il le fait au niveau planetaire

      dechirant mon toit

      pour que tu ait ta lumiere?????


    Par : bebe air, <dups@libertysurf.fr>
    salambo, france - Le 19/05/2003 à 13:22 GMT +1

      c quand le mouv organisé par le peuple massif des gens root

      une nouvelle mars oui mais pas de reel changement de CIEL

      mais sur nos contreé geopolitique

      non souhaité par un etat unis a fric
      pense a woodlock

      ou l'ile de whrite

      regarde la bombe sur les 30000 000 000 boucliers humain

      you man

      bush cervele
       


    Par : lary , <SHURIKENKENOBY@CARAMAIL.COM>
    lognes , france - Le 16/05/2003 à 18:19 GMT +1

      L'amour c'est la preuve de notre existence !


    Par : jess, <jessBrulez@aol.fr>
    dijon, france - Le 10/05/2003 à 16:52 GMT +1

      Aujourd'hui j'ai enfin compris
      Qu'en amour on peux souffrir d'un mal infini
      Je t'avais si près de moi
      Que de te perdre je ne l'imaginais pas
      Pourtant la foudre a frappé
      Et de mon nuage je suis tombée
      Je te croyais heureux avec moi
      Mais notre relation ne te convenais pas
      je me suis donné a toi sans méfiance
      car envers toi j'avais une réel confiance
      Pourtant il me semble aujourd'hui
      Que je peux dire que tu m'as trahi
      Mais je ne t'en veux pas
      Car la tristesse est la plus forte en moi
      Maintenant j'aimerais juste savoir pourquoi
      Du jour au lendemain tu m'as fuis comme ça.
      Si jamais tu change d'avis
      Alors n'hésite pas à revenir dans ma vie....



    Par : moucador, <moucador@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 08/05/2003 à 12:37 GMT +1

       je voulais une image de vous.merci.


    Par : moucador, <moucador@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 08/05/2003 à 12:36 GMT +1

       je voulais une image de vous.merci.


    Par : moucador, <moucador@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 08/05/2003 à 12:36 GMT +1

       je voulais une image de vous.merci.


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 07/05/2003 à 13:08 GMT +1

      éclat soudain d'éveil

      son rire sa présence à travers les reflets

      me touchant en le sommeil
      modelant le songe


      ô princesse lointaine
      séparée par la nuit et le gouffre

      le réel n'est plus
      le véritable se trouve dessous

      comme ce chant qui me traverse,
      longue voix grave m'emportant sous le ciel noir

      chemin perdu entre les miroirs
      image brouillée tordue de la Voie


      ô ma princesse ton souffle ton sourire sur ma peau

      en le songe, frisson

      et soudain l'appel des vagues ;


      caresse d'écume qui me découvre le passage...






      reveur_immortel@yahoo.fr


      ====================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune 


    Par : feeling, <feeling@netplus.ch>
    Valais , Suisse - Le 03/05/2003 à 5:47 GMT +1

       La jalousie
      c'est
      l'agonie de l'amour


    Par : feeling, <feeling@netplus.ch>
    Valais , Suisse - Le 03/05/2003 à 5:46 GMT +1

       Beaucoup de personnes entrent et sortent de ta vie
      Mais seuls les vrais amis
      Laissent une emprunte dans ton cœur


    Par : feeling, <feeling@netplus.ch>
    Valais , Suisse - Le 03/05/2003 à 5:37 GMT +1

       Si tu étais une de mes larmes,
      je ne pleurerais plus jamais pour ne pas te perdre


    Par : feeling, <feeling@netplus.ch>
    Valais , Suisse - Le 03/05/2003 à 5:34 GMT +1

       Un jour l'Amour dis à l'Amitié
      Pourquoi tu existe alors que je suis là ?
      l'Amitié répondit :
      Pour amener un soutire là où tu as laissé une larme


    Par : ZORO, <Le loup des steppes@wanadoo.fr>
    paris, france - Le 02/05/2003 à 10:01 GMT +1

      A l'innocence trouble

      J'aurai
      voulu savoir
      qui tu es.
      Maintenant
      je le sais
      a tout
      jamais.


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 30/04/2003 à 14:50 GMT +1

      si petite si innocente
      et pourtant en elle déjà la violence rage de mort

      innocence trouble

      quand sous le visage doux s'ouvre la mouvance de l'abime
      quand en le désespoir suintent les pulsions de mort

      mort et douleur, jouissance sans réel


      fleur encore à éclore
      déjà déchirée déchiquetée de passions

      il était une âme, il était une étoile

      mais déjà l'emporte le vent
      vers le grand large l'enfer liquide

      déjà l'emporte

      là où les montagnes vous poursuivent à grands pas
      là où l'écume vous giffle vous fouette de nausée

      quand le ciel vous écrase de peur
      et que ne reste même plus la force d'hurler


      plus de terre plus de lumière
      vent de folie vent de démons

      emportée

      emportée vers l'âbime
      là où nulle raison ne revient

      emportée au-delà des hommes

      furie de désespérance


      oh pauvre fleur pauvre petite fille

      déjà l'envie de tuer
      déjà épuisée d'amour...



      ====================

      http://membres.lycos.fr/lombredelune


    Par : Hapiru, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    Agen, France - Le 29/04/2003 à 20:59 GMT +1

      Notre solitude
      face à notre finitude
      c"est à nous tous
      notre seul
      et
      unique certitude. 


    Par : izrareny, <izrareny@yahoo.fr>
    tizi ouzou, algerie - Le 27/04/2003 à 11:39 GMT +1

      j'ai rien a dire car je sais pas ou il va cs message


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    france - Le 25/04/2003 à 12:40 GMT +1

      Structures de métal long, regards aveugles
      Les damnés errent, chair et acier d'incest mélé

      En haut l'ange contemple, étend ses bras
      Visage triste greffé sur exosquelette noir

      En bas les damnés errent, rendus fous de douleur
      Leurs griffes de métal rongent la pierre et ils hurlent ce qui fut une ville, un possible

      Douleur de leur vie, passage refusé

      Toute espérence enfuie
      Sombrée entre les blocs de béton ouvragé


      Une larme perle des yeux parfaits de l'ange
      Haut, si haut

      Lumière douce de son auréole
      Chaleur bienfesante de compassion


      Dns les vents glacés tout en haut des tours l'ange ferme les yeux
      Douceur, voluptée

      Attente


      En bas le silence se répend en longues nappes onctueuses
      Se brise sur les fondations d'acier

      Les créatures aux huits pattes lèvent lentement leurs visages
      Joues roses de bébé bien nourri suintement des fins squelettes mécaniques


      Silence
      Attente


      L'ange a les yeux fermés
      La larme glisse lentement de l'oeil

      Attente
      Auréole douce apaisement de songe

      Attente et puis

      Flash,
      Violent

      Tandis qu'en bas éclot la fleur orange d'aurore


      Grondement énorme,
      La terre qui tremble les structures qui tombent


      Sans doute quelque part une jeune fille chante-t-elle
      Innocente, longue chevelure nattée

      Sans doute quelque part chante-t-elle l'amour à venir, le songe révélé


      Le grondement enfle, se brise en éclats de cristal

      La fleur grandit
      Pétales veloutés, moelleux s'étendant sur le monde

      Si belle, si douce

      Fleur orange du feu nucléaire


      La larme se détache finalement, chute vers l'âbime
      Ineluctable volonté, quand doit naître un nouveau matin

      Les chansons importent peu aux gardiens
      Les maîtres décident et dansent les mortels


      La jeune fille continue à chanter,
      Inconsciente de la lueur qui se rapproche

      Sourire mélancolique, notes cristallines de harpe
      La pensée qui monte et puis soudain

      Cesse ;

      Coupée nette dans un dernier grésillement...


      Alors que s'etend la nouvelle Création,
      L'ange, bras étendus sur le monde, ouvre un instant ses yeux, et puis referme.

      Oh, ne plus songer...





      reveur_immortel@yahoo.fr


      ===============================


      ( l ombre de lune )
      http://membres.lycos.fr/lombredelune



    Par : samirhanifi, <sddame@arabia.com>
    bougara, algerie - Le 24/04/2003 à 15:58 GMT +1

       I AM VERY TIRED BECAUSE IAM BEATCHE


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 22/04/2003 à 10:48 GMT +1

      sur l'apaisement de l'eau
      du temps

      un nouveau chant s'élève

      lent, mélancolique

      le chant d'une femme, le chant d'un homme
      lentement emporté par le vent


      un chant de lune pour ce coreil argenté
      une part d'âme, une part de peine où réfléter le craquement des flammes

      le vent bruisse lentement dans les feuilles
      les herbes se coulent, les fleurs éclosent

      dans la nuit suspendue le chant s'élève
      lent, tranquille

      dans l'apaisement des fins de songes

      quand femme et homme se rencontrent

      quand se pénètre la destinée

      en la nuit close sur le secret des amants
      la flamme qui lentement s'élève


      le vent joue avec les arbres, les herbes, les fleurs

      là-haut la lune vascille un peu sous les nuages
      craquement de nuage l'air brûlé qui s'élève

      le corail mûrit,
      dans la sphère des millénaires

      le corail mûrit dans le ciel
      alors que s'épanouissent les songes des hommes

      s'envole le chant d'amour...




      reveur_immortel@yahoo.fr


      ===============================


      ( l ombre de lune )
      http://membres.lycos.fr/lombredelune

      songe envolé, ombre fugitive...


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 22/04/2003 à 10:46 GMT +1

      l'enfant déjà femme, la femme portant enfant...

      ventre arrondi du mystère primordial, et le regard qui change, déjà
      entre ancienne innocence et inquiétude future ;

      femme déjà, laissant derrière elle jeux et rires ;


      la vie bat en elle, fermement,
      change son corps et son esprit ;

      encore fragile, encore les contours de l'enfant,
      fragile comme une fleur de lune ;

      et pourtant déjà une force nouvelle
      cet enfant qu'elle porte, elle qui fut enfant avant d'être femme


      ses yeux clairs, son rire sans ombre,
      si simple, si facile dans l'ancienne croyance

      croyance en les mots, en l'autre
      croyance en le songe brillance du plaisir

      maintenant coupée à jamais,
      engagée sans retour

      dans la solitude de la métamorphose
      dans la moiteur de la nuit le goût de son sang

      découvre en sa chair en son âme
      complexité primordiale du miracle de renaissance ;

      autour les autres ne sont plus, se changent en ombres ;
      écoute du corps, de l'âme, et de la chair soudain éclose


      dans le devenir, dans la conscience nouvelle

      changement du regard, gravité des gestes
      nouveauté des courbes, douceur d'équilibre ;

      volonté grandissante, dureté d'espérance ;


      cet enfant qu'elle porte

      et soudain révélation du mystère.





      reveur_immortel@yahoo.fr


      ===============================


      ( l ombre de lune )
      http://membres.lycos.fr/lombredelune

      mûrissement d'un songe, sous le sourire des fées... :) 


    Par : Moiseulavectoi, <moiseul@iquebec.com>
    Kamouraska, Canada - Le 19/04/2003 à 15:25 GMT +1

       Je t’aime, mon amour.
      A vouloir, le dire, à vouloir témoigner.
      Je t’aime mon amour.
      Et le temps, et l’espace sont témoins de l’éternité que nous nous offrons pendant qu’ils nous lisent.

      Je t’aime mon amour.
      Nos doigts enlacés, nos vies nouées.
      Je t’aime mon amour.
      Au-delà de mon dernier souffle, je t’aimerai.

      Je t’aime mon amour.
      Combien de fois le dire….
      Je t’aime mon amour
      Autant de fois que ton cœur s’ouvre à moi.

      Tu es ma femme, ma sœur, mon épouse, mon amie.
      Tu es ma mère quand tu me façonnes et me fais grandir.
      Tu es mon amie à qui je partage tout
      Tu es ma sœur, celle que j’ai jamais eue, celle avec laquelle j’aurais tant voulu jouer.
      Tu es ma femme, tu partages ta vie avec moi.
      Tu es mon épouse, tu m’auras donnée ta vie par amour.
      Je suis tien…..tien offert.
      Tu es mienne, don, cadeau, offrande.
      Ensemble toi et moi, on va s’aimer d’éternité
      Et si y a jamais personne pour vivre l’amour qu’on s’offre,
      Si y a jamais personne pour reconnaître si grand amour,
      Ce sera alors, que le monde aura plus son sens, et nos mots,
      Et notre amour, et notre vie et notre mort n’auront de sens que par l’accomplissement d’avoir été pain d’amour, germe de blé mûri, moulu, pétri et façonné.
      Ne restait qu’à le partager, voilà.
      C’est fait
      Notre amour aura laissé traces dans le temps et l’espace.
      Voudrais qu’il soit donné à d’autres de le vivre, ça aura été notre façon d’engendrer, de créer.
      De procréer.

      Je t’aime mon amour.
      Et le jour où on nous lira,
      Serai encore à t’aimer,
      Mon amour.


    Par : Moiseuleavectoi, <moiseule@ibelgique.com>
    Kamouraska, Belgique - Le 19/04/2003 à 15:25 GMT +1

       Comme les moulins à prière tibetains
      Egrenent au vent leurs paroles
      Je voudrais confier à l’espace et au temps
      La mémoire de l’amour que je vis
      Je n’ai rien à transmettre
      Pas de leçons à donner
      Juste, je veux témoigner
      Parce que l’essentiel n’est pas à dire, ni à lire, mais à vivre

      Je t’aime, mon amour
      Présent et séparé
      Au delà des désirs
      Au delà des attentes
      Tout en don et en offrandes

      Je t’aime comme tu m’aimes,
      A accepter, adhérer
      Vivre les déchirures
      Et même y communier

      Je t’aime
      A aller au-delà
      Encore
      Toujours
      Je t’aime à grandir
      Jusqu’à toucher le ciel, parfois

      Lorsque la chair est triste, mon Amour
      Mes doigts pleurent tes doigts désunis
      Mes lèvres, le battement de ton coeur,
      Mes bras, tes bras enlacés
      Et tout mon corps est veuf de ce toi qu’il ne connaît pas

      Pourtant, pourtant, même au creux de cette douleur là, je sais
      L’incomparable chance d’être aimée de toi
      D’être tienne comme tu es mien,
      sans l’un l’autre jamais se posséder
      Je sais mon coeur comme un oiseau dans ta main
      Et le bonheur comme une sève …
      Tu m’as fait connaître le sens du mot plénitude,
      Et désirer l’Eternité.

      Je t’aime, mon amour
      A avoir pris racine en toi
      À t’avoir germé dans mon coeur
      A n’être plus qu’épis mêlés
      En attente de farine
      Et d’un Levain qui nous fasse pain…

      Je t’aime, tout simplement
      Du seul vrai sens du verbe aimer….


    Par : georges, <jojo29a@netcourrier.com>
    st-dié, france - Le 17/04/2003 à 22:47 GMT +1

       l'amour c'est quand il fait beau dans ta tête même quand il pleut dehors :)


    Par : Linda, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 17/04/2003 à 14:54 GMT +1

       Joyeuses Pâques à toi, lecteur. Christ est ressuscité, il est, oui, vraiment ressuscité. Ton amie Linda.


    Par : titemwet, <carabosse01@aol.com>
    paris, france - Le 16/04/2003 à 14:14 GMT +1

       Risquer de frémir
      Pour ne pas mourir
      S’époumoner de vie
      Contre les insomnies
      S'inscrire dans le vivier
      Des âmes à moitié nées
      Au sein de l’espérance
      Du fléau de la danse
      Susurrer des mots d'amour
      Qui ne dureront toujours
      Ne niez pas la réalité
      Ne rêvez pas la fatalité
      Simplement au cœur du monde
      Sans soucis de la pénombre
      Avancez à petits pas
      Dégagez vous du méat
      Que jaillissent le rires
      Que se cachent les pleurs
      Tel un funambule
      Jamais ne recule …


    Par : BRESSON Jean-Charles, <jcn.bresson@free.fr>
    BESANCON, FRANCE - Le 16/04/2003 à 14:05 GMT +1

       L'amour, ce n'est plus hier !!!!
      Ce sera peut être demain !!!
      C'est surtout aujourd'hui...
      - la famille, les enfants, la vie
      - profiter aujourd'hui du moment qui passe
      - mondialiser mon quartier, ma maison foutaisse !!!!
      - apprenons la tolérance locale, le respect des autres
      - donné l'occasion à votre voisin, votre amis de vous aider.
      La vie est parfois difficile mais nous rebondissons toujours à partir des bons moments véçu.
      L'amour fou comme à la télé ne dure pas, aimons simplement et cela marche bien.
      Un probleme n'est pas un probleme mais une future solution à chercher.
      Aimer, viver....


    Par : SEB, <dakini_be@yahoo.fr>
    Bruxelles, à votre avis... - Le 15/04/2003 à 14:54 GMT +1

       Do you love you ?

      Narcissisme, pourquoi serait-ce malsain ? Quand je me retrouve tout seul, incompris, du moins avec le sentiment justifié, de l'être, quand il ne me reste plus rien, je puis me dire : je m'aime, c'est le principal. ça commence comme ça l'amour, le reste n'est qu'illusion pour compenser un manque d'amour propre, on veut trouver chez les autres le regard qu'on ne peut retrouver dans son miroir, c'est dommage, et c'est dangereux... S'aimer soi-même n'a rien avoir avec la mégalomanie, ce n'est pas se dire qu'on est le meilleur, qu'on est mieux que les autres, non, au contraire. Moi-même, mon meilleur ami, suis très exigeant, je peux me déçevoir si j'agis mal, et non continuer à croire que je suis le meilleur quoique je fasse; Moi-même, mon meilleur ami, j'éprouve quelque fois de la pitié envers moi, je me console puis je me fâche, je m'encourage; je continue à croire en moi, à ce qu'il y a d'unique et d'universel à la fois en moi, c'est ce qui me permet de me reconnaître en l'Autre et aussi de m'en distinguer, d'apprécier ses différences; si j'ai reconnu ce qu'on pourrait appeller Dieu en moi, si je le respecte, je respecte tout un chacun... bref, Aimez-vous!

      C'est ça, le véritable narcissisme; s'abîmer dans le miroir, n'est pas mourir, c'est rejoindre la Vie, lka Vie sous toutes ses formes, c'est ne faire plus qu'un avec la Création.

      SEB


      P.S.: J'emploie tout ces termes chrétiens par simple habitude et commodité, cela est du à mon éducation, et certainement à la vôtre aussi, ne renions pas notre culture, redéfinissons-la, critiquons-la. Amen!


    Par : oumarou idrissa, <soumaila.allo@caramail.com>
    niamey, niger - Le 14/04/2003 à 20:10 GMT +1

       Je veux avoir une correspondante à l'âge de 14ans


    Par : Langlois Fanny, <langloisfanny@yahoo.fr>
    Domecy-sur-le-Vault, France - Le 13/04/2003 à 20:10 GMT +1

       "J'ai tout sauf toi,donc je n'ai rien car tu es tout pour moi"
      "Je pense à toi une fois par jour, mais cette pensée dure 24heures"
      "Le malheur de t'avoir perdu, ne me fera jamais oublié le bonheur de t'avoir connu"
      "Un regard, tu m'as aimée, un baiser tu m'as désirée, un coup de vent tu m'as oublié"
      "Les oiseaux ont deux ailes pour voler, moi je n'ai qu'un coeur pour t'aimer"
      "Je ne suis pas Victor Hugo pour técrire de grand mots, mais je suis moi-même pour te dire que je t'aime"


    Par : Langlois Fanny, <langloisfanny@yahoo.fr>
    Domecy-sur-le-Vault, France - Le 13/04/2003 à 20:09 GMT +1

       "J'ai tout sauf toi,donc je n'ai rien car tu es tout pour moi"
      "Je pense à toi une fois par jour, mais cette pensée dure 24heures"
      "Le malheur de t'avoir perdu, ne me fera jamais oublié le bonheur de t'avoir connu"
      "Un regard, tu m'as aimée, un baiser tu m'as désirée, un coup de vent tu m'as oublié"
      "Les oiseaux ont deux ailes pour voler, moi je n'ai qu'un coeur pour t'aimer"
      "Je ne suis pas Victor Hugo pour técrire de grand mots, mais je suis moi-même pour te dire que je t'aime"


    Par : Rainer Maria, <Rilke@querty>
    Septième ciel, L'infini - Le 13/04/2003 à 13:34 GMT +1

      Dans la mesure ou nous sommes seuls
      l'Amour et la mort
      se rapprochent

      R.M. Rilke


    Par : AKPOTO kossi michel, <akpoto2002@yahoo.fr>
    lome, togo - Le 10/04/2003 à 20:54 GMT +1

       



    Par : Zbyszek, <zdenek_gdansk@wp.pl>
    Gdansk, Pologne - Le 09/04/2003 à 9:44 GMT +1

       J,voudrai vivre en France quelques moins.Je cherche d,une famme qui est seulle ,qui a un petit buissnes /l,hotel/bar /restauration/.Je peux travailler pour elle.Je connais bien cette metiere/20 ans d,experience/.J,ai 45 ans.Je suis inteligent et bien fait./187cm.100kg/.Peut etre.....c,est moi???


    Par : DUBE Abraham, <princelovedub@yahoo.fr>
    port-au-prince, haiti - Le 08/04/2003 à 24:00 GMT +1

       L'amour est intyran qui n'epagne personne
      moi je dis si on prend pas la tete l'amour peut nou rendre fou
      J'avais eu une femme qui s'appelait AZOR santala ell ma quiter pour aller epouser un diasporat
      J'ai passer 11ans de ma vie avec elle
      si j'avais pas eu ma tete ???


    Par : DUBE Abraham, <princelovedub@yahoo.fr>
    port-au-prince, haiti - Le 08/04/2003 à 23:21 GMT +1

       Salut
      Je voulais s'avoir quel poete qui a ecrire ce poeme


    Par : DUBE Abraham, <princelovedub@yahoo.fr>
    port-au-prince, haiti - Le 08/04/2003 à 23:21 GMT +1

       Salut
      Je voulais s'avoir quel poete qui a ecrire ce poeme


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 07/04/2003 à 15:56 GMT +1

      !!!!!!!!!!!!! NOUVEAU !!!!!!! :)


      ( l'Ombre de Lune )



      Pour ceux que ca intéresse, je suis en train de faire un site de poésie, sur

      http://membres.lycos.fr/lombredelune


      encore en construction, mais si vous vous sentez l'âme vagabonde... :)

      peut-être partager un songe, une ombre...

      pour les fées errantes... ;)


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 07/04/2003 à 15:44 GMT +1

      dans le vent l'immensité solitaire

      dans les voiles claquantes le tanguage du bateau

      entre les vagues-falaises et le sourire de lune,

      j'imagine une perle.


      j'imagine une ombre, un songe,
      j'imagine une chevelure longue, un rire clair

      j'imagine un trouble, un battement
      alors que glisse lentement ton regard, ta peine

      alors que glisse ton corps dans l'écume glacée


      dans le bateau qui file
      sous les nuages sur le possible

      entre les piliers de néant les colosses de nuit
      dans la chambre de création le palais des dieux

      en équilibre entre les profondeurs les non-dits les peut-être


      je t'imagine petite sirène fée oubliée
      perle lumineuse infante d'océan

      ni enfant ni femme
      pureté fragile, éphémère alors que déjà reprend le Temps

      gémissement étouffé caresse du large

      ô toi mon passage ma fêlure


      dans le bateau qui file droit au centre au coeur

      dans le réel sans retour la douleur de naissance

      je t'imagine riant au vent,
      yeux rougis écarquillés sur l'horizon

      sel sur tes joues goût amer de tes larmes...


    Par : Lou, <godesslou@hotmail.com>
    Belgique - Le 06/04/2003 à 22:22 GMT +1

       Je voulais dire qu'il faut profiter de l'amour quand on l'a car moi j'ai perdu le mien... Yohan je t'aime!!!!!!!!!


    Par : nad7720032003, <nad7720032003>
    tazmazlt, algerie - Le 06/04/2003 à 19:06 GMT +1

       
      salut tout le monde. "Et si on parlait d'amour"


    Par : hapiru, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    agen, France - Le 05/04/2003 à 19:51 GMT +1

      Aimer
      S’envoler
      Planer
      Être libéré
      Ne pas vivre
      Un instant
      Mais
      Vivre
      L’éternité.
       


    Par : Pétrolito , Peter Pan, <ah si tu savasi >
    LIEGE , BELLLLGIQUE - Le 04/04/2003 à 24:53 GMT +1

      De retour en force , apres quelque moment d abesent , Marcello , drilay , Petrolito tjs avec Tessa ah des haut des bas mais c est la vie quoi ET JE L AIME , si non Benoit dort deja comme d hab ( 1h40 ) sasn femme enfin normale quoi , Peter Pan , Fabio full attac pour le .... ;-) tt love d une fille ca marche super bien IL L AIME ,


      ah oui LES COPAIN C EST LA VIE


      ils sont 3 a scater ma baraque pffff


    Par : Bouaziz Lyes, <bouaziz54@yahoo.fr>
    Ouadhias,Tizi-Ouzou, Algerie - Le 04/04/2003 à 18:11 GMT +1

       L'amour est un sentiment noble dénué de toute mesquinerie mentale ou du matérialisme avilissant.Personne n'a le droit de le profaner.Il n'est l'apanée de personne.
      C'est ce qu'il y a de plus beau et de plus suprême comme boheur!Et si une princesse te fascine,là...
      L'amour et l'art d'aimer vont de pair.
      Cia...


    Par : Agathe , <fofole259@caramail.com>
    Nancy, FRANCE - Le 04/04/2003 à 17:23 GMT +1

      L'amour, c'est peut être beau; c'est peut être Grand, mais ça décoit enormement!!!
      Etre amoureuse c'est beau ca te rend meme aveugle, mais quand tu revois tu es décu!!!
      Tu es déçu que tu ne sais meme plus qui tu es!!
      Tu te sens si seule une fois quand ton amour est partis, une fois que tu as compris que encore une fois tu avais crus en quelqu'un et c'est mots, et que tout s'ecroule!!!
      Il faut aimer si l'on veux etre aimer!!
      Mais il faut aussi faire attention mais si quan l'on dit qu'on aime il faut dire adieux prudence!!
      En tout cas il faut toujourd dire qui l'on aime, lui répété lui dire pourquoi, car un jour c'est trop tard, car cette personne est déjà peut être de l'autre coté!!!



    Par : Evelyne, <aniouk@msn.com>
    paris, france - Le 03/04/2003 à 21:06 GMT +1

       L'amour est le moteur essntiel de la vie , l'amour est naissance, est vie, est creation et bien audelà des mots et du temps perdure pour l'eternité
      Je vous aime, à votre tour ;)
      Evelyne


    Par : Kébékoise...d'un Québec Pays, <esmeralda_qc@hotmail.com>
    Québec, Pays du Québec - Le 01/04/2003 à 22:02 GMT +1

       COMPLAINTE D'UNE FEMME AIMÉE

      Oui, ça me fait mal
      que mon chum soit normal
      quand celui qui est la raison
      du débordement d'amour de mon coeur
      regarde les autres jupons
      les beautés incarnées
      qui ont peur d'aimer
      alors j'ai peur d'avoir peur
      s'il allait succomber
      à ces charmes apprêtés?

      Je cherche mon piédestal
      je fais ma femme- animal
      j'accouche dans l'astral
      tout redevient normal
      Mon chum y'est ben spécial!!


    Par : titia, <titia46@hotmail>
    quebec, canada - Le 01/04/2003 à 5:12 GMT +1

       salut tout le monde, je ne sais pas vraiment ce que je suis apres faire mais c est pas grave. c'est juste que j'ai un gros probleme. j'ai fait un voyage au Nicaragua. j'ai adore ce voyage, surtout voir a quel point le monde est sensible et gentil la bas. sa faisait longtemps que je ne m etais pas senti aime comme sa. je ne me sentais plus attirante rien. mais lorsque je suis arrive la bas ma vie a comme bascule. je me suis rendu conte que je pouvais plaire. les gars la bas me trouvais belle et j y ai rencontre eddy. il a fait faire mille tour a mon coeur. mais le probleme c est qu il habite a l autre bout du monde. je n arrete pas de penser a lui. au moins je suis reste en contact avec. mais je donnerais tout pour l avoir pres de moi. a quebec je trouvais qu il n y avait pas de gars qui me portait attention. mais lorsque je suis revenue, je ne sais pas si c est parce que j avais repris confiance en moi mais je me suis rendu conte que je plaisais aussi. il y a un gars que j ai toujours aime qui m a avoue son amour a mon retour mais je lui ai refuse cette amour car je pensais trop a l autre gars qui habite a l autre bout. je ne sais plus quoi faire juste faire comme si rien etait et continuer ma vie a quebec en esperant trouver quelqu un qui me fasse autant defait que eddy ou sortir avec le gars que j ai attendu si longtemps ou espere que cette distance entre moi et eddy disparaisse meme si je sais que sa ne se ferra pas. aider moi svp j ai besoin de vos conseilles je suis telement tout mele et heureuse en meme temps mais je ne veux pas que se bonheur de me sentir aime disparaisse. merci tout le monde d avoir pris le temps de lire. aurevoir titia


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 31/03/2003 à 13:52 GMT +1

      Salut Pepe :)

      Eh oui, cela me fait bizarre... Comme si une autre vie...
      Je suis revenu de bretagne, j'ai encore les vagues en moi, même si je ne suis pas allé au bout...
      au bout du large, de la bordure... de la lune...
      trop de souffrance...

      je tente d'autres voies... d'autres chemins...

      dépasser le corps et l'esprit...

      et peut-être, au bout, tout au bout, le sourire des anges... :)

      portez vous bien, tous


      David


    Par : BALANA, <Euloge>
    euloge_b@yahoo.fr, Togo - Le 30/03/2003 à 13:53 GMT +1

       J'aimerais lire les poemes des internautes


    Par : Pepe (31ans), <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris 7ième, France - Le 29/03/2003 à 14:44 GMT +1

      Salut David,

      Je vois que tu as repris du service :-)))
      Le verbe m'appelle également; je vais peut-être t'accompagner prochainement...


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    paris, france - Le 28/03/2003 à 17:01 GMT +1

      merci Hapiru, c'est très gentil ce que tu me dis :)

      j'en mettrai d'autres, merci de me donner envie de rêver encore...

      David
      (Paris, 24 ans)


    Par : dubois fairly, <fairlytaill29@hotmail.com>
    mascouche, canada - Le 28/03/2003 à 6:01 GMT +1

       MON MESSAGE CONTIENT CECI:AU LIEUX DE FAIRE LA GUERRE FAITE LA PAIX.


    Par : Raysa Tsheko Lusala, <raysa_stevie_patrick@yahoo.com>
    leesburg, etats unis - Le 27/03/2003 à 17:35 GMT +1

       mon amour stevie mbela,
      tu es mon seul amour je t aime pour la vie mais je crois que tu ne le sais pas je ne sais pas comment te prouver que c est toi que j aime


    Par : Diddlmania, <elisa113@caramail.com>
    ?, France - Le 27/03/2003 à 15:26 GMT +1

       Oui je l'ai rencontré. L'amour de ma vie ...
      Chaque matin c'est mon petit rayon de soleil, ma raison d'être.
      je peux ainsi affronter les durs moments de la vie. Gonflée à bloc presque invincible...

      J'ai l'impression de vivre un rêve éveillée
      Croyez-moi le jour ou je l'ai rencontré rien était calculé. g pas réfléchi, et g profité de l'instant. Puis on s'est revu et désormais on ne peut plus se passer l'un de l'autre.

      Je l'aime et je souhaite à tout le monde le même bonheur que moi : rencontrer l'être cher !

      je vous embrasse tous

      N.B : j'adore les initiatives de ce genre. Au moins je sais que sur cette terre il y a des personnes pour lesquelles l'amour tient une place importante dans leur vie.


    Par : Hélène et Bernard, <Btrocmet@free.fr>
    Cambrai, France - Le 26/03/2003 à 21:24 GMT +1

       
      Hélène,

      Pour moi l'amour, c'est quand j'ai recontré Bernard.
      Mon ciel est devenu bleu, et mon soleil étincellant.
      J'aimerais que tout le monde puisse vivre la même chose.



    Par : Ben Lamine Tarek, <benlaminet@yahoo.fr>
    Tunis, Tunisie - Le 26/03/2003 à 20:19 GMT +1

       Je suis a la recherche d'une femme pour partagé
      la vie
      l'amour
      le joie
      le bonheur et plein de tendresse
      que pour le pur et le bonheur


    Par : Hapiru, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    Agen, France - Le 26/03/2003 à 20:11 GMT +1

       Je tiens a remercier -le rêveur immortel- pour son beau poème qui commence avec:

      "l'enfant chante et pleure
      sous la nuit sous la lune"

      Vous êtes pour moi le sel de la Vie
      Un accès à l'infini.
      Encore une fois
      MERCI


    Par : KOPEK, <hermet-michel@wanadoo.fr>
    MONTP, FRANCE - Le 23/03/2003 à 3:11 GMT +1

       pourquoi aimerr l'autre ,elle n'est qu"un mirroir dans le qu'el mon image se reflette. mais bon s'il a y.JEFINIRAIS PLUS TARD §



    Par : marcopolococo, <marcopolococo@wanadoo.fr>
    Valbonne, France - Le 21/03/2003 à 24:59 GMT +1

      Aujourdui, le 22/03/2003, J'ai appris que celle dont mon coeur battait, est avec un homme...ce n'est pas moi.

      C'est drol les choses auxquelles l'on ne s'attend pas et qui arrive. On a eu beau les combattre, tenter de les oublier, ils sont la

      Quand j'ai appris cette nouvelle....

      j'avais beau etre calme, du moins le penser...essayer de me controler...mais non...mon coeur...il battait. Ce n'etait pas rapide, mais c t tres fort. Mon torse bougeait avec.

      Mes mains..oui...mes mains...je sais paspourquoi, mais...elles tremblaient. Je ne peux rien y faire. Elles bougent et continuent..comme si cela faisait parti de leur habitude

      et pire encore, alors que l'on ne sy attend pas. On le sent. Le picotement...Et elles arrivent, le long des joues, les larmes...Elles sont bien presentes, et tout cela, vous ne l'avez pas voulu. Tout cela, vous ne l'avez pas prevu. Et pourtant...elle......elle est parti.....avec lui..sans vous.

      Moi qui l'avais attendu, elle m'a oublie.

      Si il y a bien une chose que l'on ne peut pas ecrire, c'est bien nos emotions. A peine fut-il que l'on les ai noter, en les relisants, on remarque que les mots si simples, ont effaces les vrais sentiments, les vrai choses a exprimer..

      je regarde ma montre, et je sais qu'elle dort...qu'elle pense a lui...

      Je suis.... elle est... mais nous ne sommes pas.

      Essayer de l'oublier serait d'un non-sens, car je sais que je ny arriverais pas. Pourquoi l'homme est-il concu pour pouvoir s'attacher

      Ne dit-on pas qu'il vaut mieux avoir perdu l'amour de sa vie plutot que de ne l'avoir jamais rencontrer?
      j'ai envie de repondre une chose :
      En etes vous sur?

      En relisant mon texte, la, j'esquisse un petit sourire. Pourquoi la tristesse ferait-elle sourire? Peut-etre est-ce une forme d'auto-defense, peut-etre est-ce une forme de critique envers soi meme......ou tout simplement..le desespoir .

      Pourtant, cette tendre que j'aime, je la cotoie. Je la verrais souvent, etant donne que je suis a l'ecole avec elle. ET lui..il sera la aussi. Et moi...je serais la..mais seulement physiquement..car mon etre..lui..s'evaporera la vue de ces deux la

      elle est amoureuse, lui, surement aussi meme si il dit le contraire, je leur souhaite un bon couple, ce n'est pas sincere, mais si ils vont bien ensemble, qu'ils soient.
      en attendant, moi, je reste ici, seul, j'attendrais..pour un autre jour..




    Par : titof, <ouanis_benali@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 21/03/2003 à 9:53 GMT +1

       je n'es qu'un seul mots à dire,c'est que l'amour fait partie de nous,on s'aimera tout au long de notre vie,et personne,vraiment ne pourra changer ça.


    Par : Man, <thedanceur2002@hotmail.com>
    Paris, France - Le 18/03/2003 à 24:20 GMT +1

       Ces nuits Coeur Caraib que nous avons partagé.
      De lointains souvenirs désormé.

      Ces nuits Coeur Caraib passionnées.
      Tu m'as offert ce dont je rêvais.

      Encore merci même si tout est fini



    Par : md20026, <md20026@yahoo.fr>
    sur terre, faire partie de l univaire - Le 17/03/2003 à 18:17 GMT +1

       salut a toutes et a tous
      j aimerai bien faire partie de vorte club
      je suis quelqu un qui est un peux timide
      ben j attends vos reponses merci bisous
      a bientot


    Par : muhjo, <muhjo@msn.com>
    mulhouse, france - Le 16/03/2003 à 10:12 GMT +1

       Pourquoi se contenter d'en aimer un ou une alors qu'on peut aimer tout le monde? L'amour est multiple, le plus difficile n'est pas d'aimer celui ou celle qui nous ressemble mais d'aller vers ceux que l'on ne comprend pas ou que l'on condamne.


    Par : pearl, <cuty_gweny@msn.com>
    l.d.r, canada - Le 15/03/2003 à 1:44 GMT +1

       salut tlm j espere que au moin un de vous pourra m aider j ai un enorme probleme.... je sor ak un gars je l aime bien il est gentil drole et tout la sauf que je n etais aps prete a ravoir une relation... mais la conne dans l histoire c moi pcq a un party je tais completement saoul et je l ai embrasser.... pis apre sje penssais l aimer bcp mais enf ait c etait faux... et la j ai mal pcq je ne suis aps biend ns ma relation j etouffe en quelque sorte ... comment lui dire que je ne peux aps continuer que je veux que ca soit fini en ne lui fessant pas mal et qu il ne me deteste pas apres
      et en justifiant le fait que C MOI qui lui ai sauter dessus!!! AIDERRRRR MOIIIIIIIIIIII !!svpppppp
      une fille desepererr qui a mall ....:(


    Par : valérie, <joliegrenouillerose@hotmail.com>
    france - Le 13/03/2003 à 12:27 GMT +1

       je l'aime à la folie, il est troublant mon bel amant, dans ces bras je suis belle et dans ces yeux cette étincelle, quel merveille ! nous avons attendu longtemps ces doux moments, deux mariages et quatre enfants à nous deux, pouvons nous maintenant nous résoudre à vivre notre belle histoire, notre tendre rêve. quitter nos vies pour enfin vivre.


    Par : khadraoui salim, <k.sec@caramail.com>
    bejaia, alger - Le 12/03/2003 à 16:12 GMT +1

       j'aime toutes les chansons sentementales


    Par : lana, <lana@ tiscali.fr>
    france - Le 11/03/2003 à 15:11 GMT +1

      Si loin de tes yeux, si loin de ton sourire, si loin de regard, si loin de ton caresse,si loin de tout ce que tu es mais très proche de ton amour ,je t'aime encore et c'est plus fort que tout,je ne peux plus vivre sans toi tu es deja encré dans mon coeur,tu es seul et unique à mes yeux meme si notre amour s'est terminé comme ça,je t'aime mon amour,je t'aime mon chouchou adoré,c'est tout ce que je peux dire,je vis ,j'ai deja une nouvelle vie mais rien ne ressemble à nous ,mbola hafa ny fitiavantsika tsy misy ny ohatran'ny fitiavanao,za tena tia be anao mihitsy malahelo anao aho isan'andro : ianao no fianako sy fitiavako je t'aime et je t'adore mon beloha. 


    Par : tewfikbb, <www.tewfikbb@yahoo.fr>
    oran, algerie - Le 08/03/2003 à 17:40 GMT +1

       cherche amel zenasni
      priere de laisser informations


    Par : tewfikbb, <www.tewfikbb@yahoo.fr>
    oran, algerie - Le 08/03/2003 à 17:40 GMT +1

       cherche amel zenasni
      priere de laisser informations


    Par : fodil, <tfodil>
    oran, algerie - Le 08/03/2003 à 15:00 GMT +1

       salut a tous
      je lense un message d amour a tout les vrais humains de ce mondequi veullent la paix et l amour


    Par : Volcano, <amirouche_b2002@yahoo.co.uk>
    Alger, Algérie - Le 08/03/2003 à 14:12 GMT +1

       L'amour c'est de pouvoir aimer sans peur, sans crainte et surtout avoir une confiance totale pour l'être qu'on aime..

      Sinon c'est une fatalité pour celui qui a aimé vraiment.

      Le Fou Volcano d'une île paradisiaque qu'il a aimé un jour, et qu'elle est partie sans rien dire.


    Par : Dundo, < >
    uhuru, zululand - Le 07/03/2003 à 24:51 GMT +1

      Si le temps est la matière en mouvement
      Si le mouvement est l'absence de vide
      Si le vide est la presence de la pensée
      Si la pensèe est le geste interieur
      Si l'interieur est l'espace imaginaire
      Si l'imaginaire est l'émotion en liberté
      Si la liberté est fille de l'amour
      L'amour doit être l'ancêtre du temps lui même!


    Par : Hapiru, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    Agen, France - Le 07/03/2003 à 20:34 GMT +1

      Distant, distant dans le noir.
      Et puis un poème
      qui éclaire la nuit.
      Qui permet
      de te dire.
      Je suis et
      désormais j'appartiens à
      l'Infinie.


    Par : laouej/nabil, <laouej@voila.fr>
    ghomrassen, tunisie - Le 07/03/2003 à 16:37 GMT +1

       jh cherche de rencontre


    Par : Laurent Hyafil, <laurenthyafil@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 05/03/2003 à 22:18 GMT +1

      Si vous aimez les quelques mots d'amour
      Que j'ai négligemment jeté
      Juste après
      Sur l'écran blanc
      Jetez moi quelques mots
      N'importe quels mots
      Du moment qu'ils sortent de votre coeur
      Je les accueillerai avec bonheur
      Et amour.


    Par : Laurent Hyafil, <laurenthyafil@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 05/03/2003 à 8:09 GMT +1

       Vieillesse



      La vue de tes blessures excite mon érection
      Tu crois ton corps difforme mais il me rassasie
      La rondeur de tes chairs n’est pour moi qu’émotion
      A te regarder nue sans cesse je m’extasie

      La douceur de ta peau enflamme mon désir
      Tes caresses infinies font trembler toute mon âme
      Je sens dans ton parfum des relents d’élixir
      Ensorcelle moi vite car sinon je me pâme

      Nos corps entrelacés ne font plus qu’un seul être
      Nos cœurs vibrent d’une seule note dans la même harmonie
      Le plaisir absolu dans tous nos pores pénètre
      Son pouvoir féerique en tout nous purifie.

      Que m’importe ton corps et ses chairs lacérées
      C’est ton âme que je veux c’est elle seule qui m’excite
      C’est elle dans son entier que je souhaite posséder
      C’est son désir profond qui sans arrêt m’habite

      Jamais nous ne serons comme ces jeunes éphèbes
      Aux corps lisses et musclés comme des statues antiques
      A l’allure rayonnante brillants de leur superbe
      Impulsant nos pensées d’un tour tout nostalgique

      Toi et moi au même rythme nous nous verrons vieillir
      Nous verrons nos corps glauques dans le miroir usé
      La beauté de nos formes nous fera resplendir
      L’amour qui tous les jours magiquement renaît





    Par : Laurent Hyafil, <laurenthyafil@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 05/03/2003 à 6:41 GMT +1

       Paroles



      Voilà des jours, et peut-être des années
      Que j’attendais de pouvoir te parler
      Echanger quelques phrases
      Dire tout ce que je n’avais jamais pu dire

      Et puis mes lèvres se sont enfin déliées
      Les mots que je gardais sur mon cœur en attente
      Ont trouvé le chemin pour pouvoir s’exprimer
      Ces paroles longtemps prisonnières se sont tout-à-coup évadées

      Certes, je n’ai pu prononcer que l’essentiel
      Avant que l’on ne vienne lâchement te bâillonner
      Mais il suffisait juste que tu saches
      A quel point je t’ai aimé









    Par : Laurent Hyafil, <laurenthyafil@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 05/03/2003 à 6:32 GMT +1

       Renaissance


      Plongé dans le désespoir de l’absurde, mon verbe,
      Mon verbe que rien ne peut arrêter,
      Ni la raison,
      Ni le temps qui s’écoule,
      Ni le moindre écho,
      Ni le silence insupportable qui entoure ma parole,
      Mon verbe égrène ma souffrance
      Souffrance de l’insupportable vie
      Souffrance de l’incommunicabilité
      Souffrance de ce gâchis
      Que nous produisons à foison
      Comme si nous évitions ce bonheur
      Ce bonheur qui nous tend les mains
      Ce bonheur qu’il suffit de saisir
      Ce bonheur que nous brûlons
      Comme pour nous interdire à tous prix d’être heureux.

      Au milieu de ce paysage fangeux
      Un regard,
      Un sourire,
      Un geste attentionné,
      Vient tout renverser
      Vient tout modifier
      Et l’amour,
      L’amour que nous avions enfoui sous des tonnes de boue
      L’amour resurgit en un instant
      L’amour revient pour toujours
      Accompagné de son cortège de joie et de bonheur,
      L’amour est là
      La vie est revenue
      Le rêve doux et soyeux peut enfin recommencer





    Par : Laurent Hyafil, <laurenthyafil@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 05/03/2003 à 6:27 GMT +1

       A celles qui se reconnaissent

      La paume de ma main caresse délicatement ta nuque
      De ce geste tendre et doux dont tu rêves souvent
      Tu frissonnes déjà
      Et pourtant,
      Je n'ai fait qu'effleurer
      Ton corps que je convoite d'un regard amoureux.

      Ton âme, oui c'est ton âme qui excite mon désir
      Ton âme qui a hanté tant de mes nuits sauvages
      Ton âme plus que ton corps mais ton corps malgré tout

      Je voudrais que tu me chantes un air de fandango
      Comme ils le font si bien au toro de fuego
      Je voudrais que nous dansions une sévillana
      En tapant dans les mains de façon endiablée
      Pour que jamais le jour ne vienne nous arrêter

      A la fin de la nuit épuisés de plaisir
      Nous nous aimerons tous deux au delà du possible
      Nos âmes et nos corps enlacés en feston
      Ne formerons plus qu'une seule statue, une seule composition.

      Dissous ensemble dans la même jouissance
      Assoiffés l'un de l'autre et l'autre de l'un
      Ivres de tendresse, débordants de douceur
      Vers des rives nouvelles nous pousserons la longue barque blanche
      Sur laquelle nous aurons posé sur un écrin doré
      Nos vies, oui nos deux vies que nous emporterons






    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    France - Le 03/03/2003 à 15:21 GMT +1

      l'enfant chante et pleure

      sous la nuit sous la lune

      elle chante et pleure
      de sa voix cassée par trop de larmes, trop de souffrances

      au loin un tambour résonne

      dans les cités vidées dans le gris mort elle chante

      chante l'été enfuie la chaleur détruite
      chante les morts innombrables et l'horreur humaine

      pieds-nus dans le ruisseau sombre, cheveux sales visage creusé,
      entre les monceaux d'ordure et les tours brisées

      elle chante, chante sans fin sous la pluie

      larmes claires coulée bleu de son corps

      larmes virginales lentement brouillées dans le sang de son ventre

      ses larmes qui coulent,
      se brouillent à son premier sang de vie...



    Par : Lili, <lise@hotmail.com>
    Canada - Le 28/02/2003 à 21:16 GMT +1

      Aimer c'est facile, il suffit d'accepter l'autre comme il est, sans le juger, avec beaucoup de respect, sans l'attacher ni essayer de le changer.C'est aussi être aimé de la même manière, tel que nous sommes et s'aimer soi-même avec beaucoup de respect et d'indulgence.
      Aimer la vie comme elle est.


    Par : sex_girl, <nicole_andre_blaise@hotmail.com>
    place de Lille, France - Le 28/02/2003 à 13:27 GMT +1

       je cherche un blond yeux blue
      est tres tres mingons

      moi je suis dans les blond chatain
      yeux bleu,gris,vert
      est asez mingone


      je vous atens


    Par : ambre81, <eliane;ferrer@wanadoo;fr>
    castres, france - Le 24/02/2003 à 23:58 GMT +1

       j'aimerai entrer en contact avec des dominicains et dominicaines pour amitié et partage de savoir


    Par : nicole ou l_ange_du_rock, <l_ange_du_rock@yahoo.fr>
    Schiltigheim, France - Le 24/02/2003 à 22:44 GMT +1

       ceci est le poème qu'a ecrit un ami à ma soeur, l'année dernière en classe de troisième , ceci est à mediter...

      Satire de l'actualité

      Meutre,obscurantisme. La religion pour guide
      Pauvres hères endoctrinés, prêts au suicide
      Ils foncent, aliénés, leurs yeux noirs grands ouverts,
      Sans pitié ni peur, sur le world trade center

      New York: 4000 morts dans les Twins Towers
      Signé Ben Laden, fanatique aux yeux vengeurs
      Bush, cet hypocrite, pointe les talibans
      Grêle de feu et de fer sur l'Afganistan

      Il nous dit, pour se justifier: "je suis le bien,
      Ils sont le mal!" Mais comment donc peut-on enfin
      Dire cela? C'est voir le monde en noir et blanc

      Le bien ou le mal en personne, c'est mythique
      "A la guerre sainte!" lancent les Talibans
      Bush dit "c'est une croisade" Qui est fanatique?


    Par : lkhadre ahmed, <Ahmedlkhade@wanadoo.fr>
    bollene, franc - Le 23/02/2003 à 14:42 GMT +1

       salut salam alaikom


    Par : merlin, <merlinet@tiscali.fr>
    aquitaine, planete - Le 23/02/2003 à 1:02 GMT +1

       drap en toile ,foret de pins ,pluie ,silence ,reveil paisible ,thé ,pain bientot cuit,remettre du bois et de l'eau a chauffer ,on est bien


    Par : merlin, <merlinet@tiscali.fr>
    aquitaine, planete - Le 22/02/2003 à 24:58 GMT +1

       drap en toile ,foret de pins ,pluie ,silence ,reveil paisible ,the ,pain bientot cuit,remettre du bois et de l'eau a chauffer ,on est bien


    Par : hamda sabrina, <26 rue a lingerbo>
    blois, france - Le 21/02/2003 à 15:46 GMT +1

       mon amoure je vous aiment mon amoure ecrie moi une lettre mon amoure je t'adore j'ai une place dans mon coeur je te demande de me passe ton numero de telephone et voisi le mien b
      au 02 54 42 06 88
      et recri mois un mesage a bientot
      gros bisou mon amoure !!!!!!!!!!!!!!!


    Par : el amor, <alexsex69@caramail.com>
    lannemezan, france - Le 21/02/2003 à 11:53 GMT +1

       l'amour estun art si beau et si pure quand plus de deux milles an d'existance il est un des seul a n'etre ni dèmoder ni transphormer alors conserver intacte dans votre coeur et transmetter le aux futures generation afin que jamais il ne soit oublier.


    Par : Hagi, <alain.jdou@wanadoo.fr>
    aubenas, France - Le 18/02/2003 à 19:11 GMT +1

       Et si on privilégiait la douceur et la patience ?
      Et si on se souriait les uns les autres ?
      Et si on souriait aux étoiles et aux plantes ?
      Et si on envoyait des pensées d'harmonie à nos dirigeants ?
      Et si on chantait des chansons de paix et d'amour ?
      Et si on se donnait la main sur toute la Terre
      dans une longue chaîne humaine ininterrompue ?
      Et si on s'envoyait de la musique joyeuse et fleurie ?
      Et si on faisait la fête de la vie et de la joie ?
      Et si on se faisait l'amour plein de caresses et de douceurs ?
      Et si on se massait les uns les autres ?
      Et si on massait Bush et les autres décideurs pour qu'ils découvrent la joie de la douceur et du pardon ?
      Et si on s'arrêtait plus souvent sur les bancs publics pour faire une pause ? pour respirer ? pour penser à rien? pour penser à tous, à toutes, à tout...
      Car il n'y a rien qui ne soit tout, car il suffit d'un petit rien du tout pour faire basculer tout le monde dans l'amour et la joie éternelles..un tout petit rien du tout que jamais ne donnera un ordinateur, un rire, un sourire, un regard doux, les yeux doux et rêveurs..Seuls, les êtres humains en sont capables...J'en suis capable, nous en sommes tous capables comme de pleurer : pourquoi Mr Bush ne pleure pas devant la guerre, les morts et les blessés qu'elle engendre inévitablement ?
      Pleurons, prions, rions, vivons, pardonnons, crions notre volonté de vivre, espérons, souhaitons, croyons en la vie et en la paix, aimons-nous les uns les autres, refusons l'injustice et la violence, libérons notre créativité, notre faculté d'aimer, de jouer, de courir, de danser, de faire de l'humour et l'amour inconditionnel..., de jardiner, de semer des fleurs d'amour et de paix...infinis.


    Par : Hagi, <alain.jdou@wanadoo.fr>
    aubenas, France - Le 18/02/2003 à 19:11 GMT +1

       Et si on privilégiait la douceur et la patience ?
      Et si on se souriait les uns les autres ?
      Et si on souriait aux étoiles et aux plantes ?
      Et si on envoyait des pensées d'harmonie à nos dirigeants ?
      Et si on chantait des chansons de paix et d'amour ?
      Et si on se donnait la main sur toute la Terre
      dans une longue chaîne humaine ininterrompue ?
      Et si on s'envoyait de la musique joyeuse et fleurie ?
      Et si on faisait la fête de la vie et de la joie ?
      Et si on se faisait l'amour plein de caresses et de douceurs ?
      Et si on se massait les uns les autres ?
      Et si on massait Bush et les autres décideurs pour qu'ils découvrent la joie de la douceur et du pardon ?
      Et si on s'arrêtait plus souvent sur les bancs publics pour faire une pause ? pour respirer ? pour penser à rien? pour penser à tous, à toutes, à tout...
      Car il n'y a rien qui ne soit tout, car il suffit d'un petit rien du tout pour faire basculer tout le monde dans l'amour et la joie éternelles..un tout petit rien du tout que jamais ne donnera un ordinateur, un rire, un sourire, un regard doux, les yeux doux et rêveurs..Seuls, les êtres humains en sont capables...J'en suis capable, nous en sommes tous capables comme de pleurer : pourquoi Mr Bush ne pleure pas devant la guerre, les morts et les blessés qu'elle engendre inévitablement ?
      Pleurons, prions, rions, vivons, pardonnons, crions notre volonté de vivre, espérons, souhaitons, croyons en la vie et en la paix, aimons-nous les uns les autres, refusons l'injustice et la violence, libérons notre créativité, notre faculté d'aimer, de jouer, de courir, de danser, de faire de l'humour et l'amour inconditionnel..., de jardiner, de semer des fleurs d'amour et de paix...infinis.


    Par : lys, <trinity215@caramail.com>
    montpellier, france - Le 18/02/2003 à 17:32 GMT +1

       Il fait froid dans mon être privé de cette essence omniprésente mais qui pour certain(e)s reste néanmoins absente.Amour je t'ai connu, je ne t'ai plus jamais revu, l'espoir dans mes yeux ne se lit plus, ce soir plus que les autres, je m'éteints.


    Par : ALTOR1, <altor1@free.fr>
    BORDEAUX, france - Le 15/02/2003 à 22:13 GMT +1

        UTOPIE ROSICRUCIENNE
      DIEU DE TOUS LES HOMMES, DIEU DE TOUTE VIE,
      DANS L'HUMANITE DONT NOUS REVONS:

      LES POLICIENS SONT PROFONDEMENT HUMANISTES ET OEUVRENT AU SERVICE DU BIEN COMMUN,

      LES ECONOMISTES GERENT LES FINANCES DES ETATS AVEC DISCERNEMENT ET DANS L'INTERET DE TOUS,

      LES SAVANTS SONT SPIRITUALISTES ET CHERCHENT LEURS INSPIRATION DANS LE LIVRE DE LA NATURE,

      LES ARTISTES SONT INSPIRES ET EXPRIMENT DANS LEURS OEUVRES LA BEAUTE ET LA PURETE DU PLAN DIVIN,

      LES MEDECINS SONT ANIMES PAR L'AMOUR DE LEURS PROCHAINS ET SOIGNENT AUSSI BIEN LES AMES QUE LES CORPS,

      IL N'Y A PLUS DE MISERE NI DE PAUVRETE,CAR CHACUN A CE DONT IL A BESOIN POUR VIVRE HEUREUX,

      LE TRAVAIL N'EST PAS VECU COMME UNE CONTRAINTE,MAIS COMME UNE SOURCE D'EPANOUISSEMENT ET DE BIEN ETRE,

      LA NATURE EST CONSIDEE COMME LE PLUS BEAU DES TEMPLES ET LES ANIMAUX COMME NOS FRERES EN VOIE D'EVOLITION,

      IL EXISTE UN GOUVERNEMENT MONDIAL FORME PAR LES DIRIGEANTS DE TOUTES LES NATIONS,OEUVRANT DANS L'INTERET DE TOUTE L'HUMANITE,

      LA SPIRITUALITE EST UN IDEAL ET UN MODE DE VIE QUI PRENNENT LEUR SOURCE DANS UNE RELIGION UNIVERSELLE,FONDEE
      DAVANTAGE SUR LA CONNAISSANCE DES LOIS DIVINES QUE SUR LA CROYANCE EN DIEU,

      LES RELATIONS HUMAINES SONT FONDEES SUR L'AMOUR?L'AMITIE ET LA FRATERNITE'DE SORTE QUE LE MONDE ENTIER VIT DANS LA PAIX ET L'HARMONIE;

      QU'IL EN SOIT AINSI !


    Par : mourad debboub, <m.debboub@caramail.com>
    tizi, alger - Le 15/02/2003 à 15:33 GMT +1

       pour toi chere amour je pensse toujour atoi c'est je suis

      loine de toi


    Par : R T B, <CHERAGA>
    CHERAGA, ALGERIE - Le 11/02/2003 à 12:01 GMT +1

       LE SOLEI BRILLE A PLEIN FEUX MAIS MOI JE NE VOIS QUE TES YEUX

      A MON UINQUE AMOUR MOUNIRA


    Par : R B T, <ChERAGA>
    chERAGA, ALGERIE - Le 11/02/2003 à 11:58 GMT +1

       Le soleil brille a plein feux mais moi je ne vois que tes yeux


    Par : shazam, <portesdelafolie@free.fr>
    Paris, outreciel - Le 09/02/2003 à 14:54 GMT +1

       J'ecris l'amour dans ce présent fragile, où tout , telles haine et amour, cupidité et désintéressement , chaos et ordre explosent, chacun d'entre nous se retrouve suspendu au fil de l'amour qu'il pourra inspirer à l'Univers, à chaque instant.

      Si je parle d'amour, j'exprime ce concept ambigu qui implique AIMER et ETRE AIME. Un seul terme vous manque et tout est dépeuplé. Ce qui amène à penser qu'AIMER est plus fort qu'ETRE AIME. Souvent, je pense AIMER autrui et toute essence vivante sur Terre plus que mon ressenti d'ETRE AIME. Et parfois, dans ces merveilleux etats de grâce qu'il m'arrive de vivre, il n'existe plus qu'un merveilleux equilibre. AMER et ETRE AIME ne font plus qu'un, AMOUR. Voilà bien ce qu'est donc AMOUR, un pardis ici et maintenant dès que l'on est plus seul.

      La solitude de mon parcours de loup des steppes ne parle que d'AMOUR. Cet AMOUR à transmettre, maintenant…



    Par : hapiru, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    Agen, France - Le 07/02/2003 à 22:16 GMT +1

      Je n’ai qu’une supplie
      C’est celle d’accéder
      Enfin
      A l’infini
      C’est Là, ma seule et unique envie.

      Tout en me fondant
      Dans l’oublie
      Sans oublier qui
      Je suis
      Trouver enfin
      L’exquis

      L’exquis
      Qui est indéfinie
      Le pays où
      On dit
      Rien d’autre
      Que
      Je SUIS.


    Par : Hicham, alias chichoum, <chichoum@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 07/02/2003 à 2:57 GMT +1

       Chacun cherche sa Crevette

      Dans ce titre, il a y a C C,
      or je n'ai jamais cessé
      de penser à tes cheveux
      de regarder les étoiles
      de la façon la plus lente
      espérant la filante
      pour pouvoir faire un voeu :
      t'avoir, telle une toile.

      J'aimerais te revoir,
      même si j'ai changé,
      peut être que toi aussi.
      Pas ton coeur je pense pas
      Il était déjà pur,
      le mien est une armure,
      qui parfois, sous le vent
      de tes pensées vacille
      puis me laisse figé
      face au pensées d'avant.

      Et je rêve, et je pars,
      je sens qu'on se sépare,
      même si tu n'es plus là,
      ton adresse a changé
      où es-tu? reviens-moi!
      L'étoile du Berger
      me restera fidèle,
      mais je suis pas fou d'elle,
      comme je le suis de toi
      ma passion, ma tendresse,
      mon idéal, mon toit
      Tu resteras sans cesse
      pour toujours ma Crevette!


    Par : la pinsonne, <r.pinson@caramail.com>
    Valais, Suisse - Le 06/02/2003 à 20:31 GMT +1

      Chaque nuit dans mes rêves, je vis un beau voyage
      Celui qui mène vers ton doux paysage
      Tu es toujours là, le long des rivages
      Pour me prendre dans tes bras, dès que je fais naufrage.

      Une fois auprès de toi, nos regards se mêlent
      Tes yeux bleus dans les miens, mon corps contre le tien,
      Ton visage me sourit, tel un ange aux ailes
      Blanches et pur comme nos coeurs qui suivent le même chemin.

      Je sens ton coeur qui vit, et le mien qui te prie
      De rester près de lui, car chaque fois qu il bat
      Une phrase simple résonne, mais tu ne l entends pas
      Et celle-ci te crie:"Je t aime pour la vie!"


    Par : Charles-Roman Diaz-Alejandro, <pankaos@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 06/02/2003 à 14:07 GMT +1


      One notes : ~x == ~x ...


    Par : Charles-Roman Diaz-Alejandro, <pankaos@yahoo.fr>
    Paris, France - Le 06/02/2003 à 14:04 GMT +1

       Our differences (x - y = l) render us lovers by the proceedings of statistical aproximation.
      One notes : ~x ~x ...


    Par : lana, <lana@ tiscali.fr>
    france - Le 05/02/2003 à 15:39 GMT +1

       Permettez-moi de vous écrire parce que j'ai deja vécue la vie que tu mènnes.Malvina Malo je ne sais pas si tu es malheureuse ou pas mais je peux te dire que vaut mieux vivre que de mourir pourquoi parceque:c'est l'amour qui nous offres tout:la joie,le chagrin,tout et tout ce que l'on vie c'est de l'amour ,c'est la vie.Si tu veux bien me répondre MALVINA réponds moi.Merci


    Par : hicham, <hicham_1dz@yahoo.fr>
    bejaia, algerie - Le 04/02/2003 à 20:04 GMT +1


      si tu m'aimes comme
      je t'aime viens vers moi
      et tu seras heureux comme deux
      mais si tu ne m'aimes pas
      dis-le et tu seras libre comme
      une colombe
      mais tu me laisseras
      t'aimer pareil




    Par : hamou, <spring_heart2003@hotmail.com>
    bejaia, algerie - Le 03/02/2003 à 18:51 GMT +1

      je voulais juste faire transmettre une simple idée de ce qui l'amour chez nous (en kabylie et en algerie).d'abord ce mot n'éxiste pas !!!et ce n'est pas un sentiment noble !!!on prèfére dire :* je hais * que de dire j'aime !!! puisque'on est un peuple pudique !!!oui dans l'apparent on exprime mal nos sentiments d'amour mais au fond de chacun de nous on porte l'amour tel un astre ,embrasant plus que cet âtre des mois d'hiver !!!! il y a juste des tabouts qu'on doit faire face !!!des obstacles qu'on doit faire écarter sur nos chemins !!! mais le plus grave c'est la libre éxpression !!! sinon l'amour on le sent ,on le vit et chacun à sa manière de le faire éxprimer et l'afficher !!!
      mes sincéres amitiés
      hamou


    Par : hgfeyg, <hjnfs@hotmail.com>
    city baby, stella plage - Le 03/02/2003 à 16:10 GMT +1

       L'amour c'est sans formulaire
      c'est pas des paroles en l'air


    Par : soreya, <soraya.sousa@caramail.com>
    dunkerque, france - Le 03/02/2003 à 11:22 GMT +1

       faisons barrage à la guerre en Irak!s'il le faut rendons nous sur place!!!


    Par : Titi, <t.bricchi@laposte.net>
    durtol, france - Le 02/02/2003 à 24:49 GMT +1

       
      Tout est lumière



      Chant d'espoir dans la lumière noire
      Sur les pas de Marley, ils nous faut marcher
      Chants de révolution, le rêve est l'évolution
      Ce rêve de lumière, que nous avions hier
      Aujourd'hui, c'est un fait, doit être réalité

      Tout est lumière, tout est lumière

      La gloire du Père, les larmes de la Mère
      Nous plongeons dans l'ombre du noir le plus sombre
      Les plaines de l'enfer sont aussi éphémères
      Dans nos coeurs est le guide, jetons nous dans le vide
      Ouvrons grand nos ailes, plongeons dans l'eternel
      Unissons nos pleurs, unissons nos douleurs

      Tout est lumière, tout est lumière

      Nos corps éphémères, nos simple prière
      Chants d'espoir dans la lumière noire
      Sur les pas du père King, grimpons sur le ring
      Ne serront pas les poings, mais ouvrons nos mains
      Et toujours sans violence, libérons le silence
      Celui de nos souffrances, celui de notre errance

      Tout est lumière, tout est lumière

      Les enfants jetant des pierres, les soldats trés fiers
      Ils nous faut nous unir, pour cesser de souffrir
      Ils nous faut nous unir, pour éviter le pire
      Citoyens à nos âmes, atisons la flamme
      Celle des romantiques, des idées utopiques
      Refusons l'état-flic, leurs armes automatiques

      Tout est lumière, tout est lumière
      Nos soeurs les pierres, la moindre poussière
      Tout est lumière, tout est lumière



    Par : samee, <sahs@naharpost.com>
    iraq, falluga - Le 02/02/2003 à 24:15 GMT +1

       Iam vary sorry ,Iam speek english fifty fifty


    Par : hafid hafid, <hafid719@caramail.com>
    taza, maroc - Le 02/02/2003 à 22:44 GMT +1

       de notre patrie bien aimme je vous salue esperant que tu sois en bonne sante et en succes
      bon tu sais quoi etre ou ne pas etre laplus important c'est de finir sa propre vie heureux et meme si c'ets tres difficile on pourra la faire car en tous cas rien ne vaux qu'une vie heureuse pleine de bonheur soyer heureux et vivey pour trouver votre vrais vous



    Par : leblus , <leblus.coralie@caramail.com>
    grenoble, france - Le 02/02/2003 à 19:15 GMT +1

       Le seul filtre qui permette de se laisser aller vers l'amour, c'est la solitude.


    Par : leblus , <leblus.coralie@caramail.com>
    grenoble, france - Le 02/02/2003 à 19:03 GMT +1

       L' amour n'appartient à personne
      C'est le vent qui souffle dans la plaine
      transportant le murmure des êtres
      et qui fait jaillir la vie
      dans un tourbillon avide.


    Par : MALVINA malo, <malo728945@aol.com>
    frontignan, france - Le 02/02/2003 à 16:58 GMT +1

       La vi c la mor c le malheure ,la tristesse lenvi de mourir pour revivre moa je ne ve po mourir mai vivre ne ve strictemen rien dir . Regarder les gen regarder les gen ki meur tt les jours mai pourkoi meure til ??? Il meur pck vivre ne sert a rien . Dans la vie, nous n avons k des ennui , des problèm , po asser d argen po d amour po de pai ou bi1 tro de chose komm la guerre kil ya dan les pays povre ou ......... J espere k je ne vous est po trop degouter de la vie mai sacher le , c importan tre importan....... MERCI DE MAVOIR ACCORDER 1 PEU DE VOTRE TEMPS KI JE VOUS LE RAPEL EST TRE IMPORTAN OU NE L EST PO.


    Par : MALVINA malo, <malo728945@aol.com>
    frontignan, france - Le 02/02/2003 à 16:32 GMT +1

       La vi c la mor c le malheure ,la tristesse lenvi de mourir pour revivre moa je ne ve po mourir mai vivre ne ve strictemen rien dir . Regarder les gen regarder les gen ki meur tt les jours mai pourkoi meure til ??? Il meur pck vivre ne sert a rien . Dans la vie, nous n avons k des ennui , des problèm , po asser d argen po d amour po de pai ou bi1 tro de chose komm la guerre kil ya dan les pays povre ou ......... J espere k je ne vous est po trop degouter de la vie mai sacher le , c importan tre importan....... MERCI DE MAVOIR ACCORDER 1 PEU DE VOTRE TEMPS KI JE VOUS LE RAPEL EST TRE IMPORTAN OU NE L EST PO.


    Par : ghani ghani, <reah022000@yahoo.fr>
    bejaia, algerie - Le 30/01/2003 à 23:21 GMT +1

       elle est venu et je l'ai aimé elle est repartie et je ne sais plus c'est quoi l'amour


    Par : lana, <lana@ tiscali.fr>
    france - Le 29/01/2003 à 16:06 GMT +1

       Dans l'amour il faut et surtout la compréhension, la confiance,la sincerité,l'honnêteté,car pour moi l'amour est aussi un "art".Et pour croire à l'amour il faut le vivre


    Par : chahnaoui ayoub, <hay qods group 43 N°8bernoussi casa >
    casablanca , maroc - Le 28/01/2003 à 23:03 GMT +1

       ça va nadir je suis ayoub bonne année et bon chance à votre etude.
      bay


    Par : lana, <lana tiscali.fr>
    france - Le 28/01/2003 à 22:03 GMT +1

       Je ne sais pas comment commencer mais je sais que c'est l'amour qui m'as poussé à écrire,pour moi la vie n'existe pas sans amour et l'amour peut rennaitre une autre vie.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:13 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:12 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:12 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : kanon arthur, <kanarth@yahoo.fr>
    abidjan, cote d'ivoire - Le 28/01/2003 à 14:12 GMT +1

       je cherche une amante.


    Par : Kala, <bibi_kala@hotmail.com>
    Terrebonne, Canada - Le 28/01/2003 à 2:58 GMT +1

       Pleure petite fille
      la nuit va s'assombrir
      Si douce entrer de la lune
      qui sur tes joues
      feront rougirent les hommes
      comme des mures

      Seche tes larmes petite fille
      car les etoiles dans toute leur splandeur
      te montreront ta voie
      du bonheur

      Sourit petite fille
      car le soleil va se lever
      et dans son empleur
      un jeune homme
      se prepare a t'aimer

      ri petite fille
      car dans ce sentier
      qu'est le desir
      il te fera passer
      des moments de plaisi

      Pleure petite fille
      car une fois de plus
      il t'a éloigné des chemins
      et tu t'es perdu

      pleure,
      mais n'oubli pas
      qu'il y en aura un
      parmi les autres
      qui sera cueillir les bons fruits
      dans le bon sentier.


    Par : crazykisskool, <crazykisskool@hotmail.com>
    Nantes, France - Le 27/01/2003 à 20:28 GMT +1

       A mon léo...
      Mon petit lionceau, tu m'apporte tout ce que j'aurai pu vouloir et tant de choses que j'ignorai même pouvoir connaitre un jour........
      Une seule seconde sans toi est une véritable éternité....
      J'ai envie de passer ma vie au creux de tes bras car il n'y a que là que je me sens en sécurité!!

      A vous tous,
      Je ne veux entendre personne dire que l'amour c nul!!
      Si vous avez été déçu par l'amour, recommencer!!!C comme le cheval, quand on tombe, il faut remonter tout de suite et oublier qu'on a mal! Rien n'est plus beau que le grand amour, alors souriez et aimez!!!!! Vous ne le regretterez pas!!!
      Et puis CARPE DIEM!! La vie est trop courte, ne la laissé pas filer!


    Par : crazykisskool, <crazykisskool@hotmail.com>
    Nantes, France - Le 27/01/2003 à 20:06 GMT +1

       La distance/séparation est à l'amour ce que le vent est au feu....


    Par : balleroy, <anne.braillon1@libertysurf.fr>
    41100, France - Le 27/01/2003 à 15:46 GMT +1

       En fait "ça" n'existe pas. c'est juste un flash, un effet miroir d'une grande envie nichée au fond de soi....comme un reflet d'éternité. On est toujours en manque, on croit parfois tenir pour mieux perdre......comme une épuisante quête du Graal....mais serait-il encore possible que cette idée soit un leurre de plus?


    Par : elaabadila, <elaabadila@caramail.com>
    Rabat, Maroc - Le 25/01/2003 à 24:10 GMT +1

       Dans les mots Amour et Amitié il y a le mot Ame!
      Aimer est un étourdissement doux et violent
      Aimer est un état de lévitation..une magie qui triomphe de toutes les misères
      Aimer est un record de vitesse de VIVRE
      Aimer est une joie spirituelle qui torture la raison
      Aimer est une maladie angélique
      Aimer est un état où l'être humain transmet des couleurs
      l'Amour est un printemps dont la floraison est de douceur et d'orgasmes!!!!
      l'Amour est le seul état qui rend la vie un corollaire
      Amour: j'ai connu tous tes états; même l'amertume, même la déchirure...Amour je recommencerai!!!



    Par : valou, <binouche_16@hotmail.com>
    valleyfield, canada - Le 25/01/2003 à 22:06 GMT +1

       j'ai demander a dieu.. une fleur il m'a offert un jardin. j'ai demander dieu... une goute d'eau il m'a donner un océan.. je lui est demander.. un ange. il a refuser. car je lais deja.. jai mon maoureux. pour tout la vie!!


    Par : prince, <amounin@yahoo.com>
    johannesburg, africque du sud - Le 24/01/2003 à 15:33 GMT +1

       je cherche toutes filles agees de 27 a 30 ans pour amitie pouvant aboutir au marriage


    Par : dupras isabelle, <isabelledupras@msn.com>
    ste-thérèse, canada - Le 23/01/2003 à 5:30 GMT +1

       que tu revienne

      que tu revienne
      j'ai tellement voulu
      que tu revienne
      j'ai espérée
      que tu revienne
      c'était un rêve

      je tes pleuré, je tes aimé
      j'ai attendu comme personne attend personne
      je vie d'amour amère
      que tu revienne n'est qu'une élusion

      ne me laisse pas sécher comme une fleur
      car je t'aime.



      ce poeme est dédier a celui qui restera a jamais dans mon coeur, a celui qui ma fait rever, planer plus haut que le ciel et les étoiles, aujourd'hui je sais que plus rienest possible entre nous mais un un véritable amour reste pour l'éternité.j'ai mal oui la blessure exite encore, jai pleuré l'eau des ruiseau et bientôt je remplirai la mer, l'océan, le seul conseil que je peut donner, c'est d'écrire.
      j'ai chanter plus haut que le mont évrest, plus fort qu'un train de vapeur jusqu'en réveiller les mort pour mon seul amour m'entendre, je vous jure que sa fait du bien.

      l'amour cest beau, on le vis plus qu'une fois mais le véritable amour vie qu'une seul fois et pour toujours.
      c'est beau,sa fait rêver, c'est douleureux même affreux
      mais dit toi que c'est ce qu'il ya de plus beau sur cette terre et que malgré tout la vie continue.


    Par : Thrinithy, <aucun>
    aucune, tout - Le 23/01/2003 à 1:49 GMT +1

       Dousse penssé qui roule dans ma tête....Doux vent qui caresse mon coup.....J'imagine ton regard qui ce fond dans le mien...Tes mains qui frôlent les miennes.......quand voudra tu regarder de tout les côter? Je suis là...je t'attend. Ne me laisse pas plonger dans le plus haut des fond. Mes bras ne demande qu'à t'enlacer. Mes lèvres ne demande qu'a t'embrasser. Vien me chercher avant que le poison de cet amour ne me tue...........


    Par : Trinithy, <aucun>
    joliette, Québec - Le 23/01/2003 à 1:41 GMT +1

       Mieux vivre d'amour.............que d'aimer sans regret


    Par : Solene, <Solela@caramail.com>
    Paris, France - Le 21/01/2003 à 18:16 GMT +1

      Mon astre, ma lune. Les possessifs nous rendent poussifs les phrases doivent être aussi structurées que notre amour doit être folie douce.

      Tu ne m'appartiens pas, moi non plus : nos coeurs sont superposés, je te prête le mien pour qu'il soit au chaud contre tout contre le tien.

      Ma lune on a essayé de te mettre de nombreuses fois le pieds dessus, la liberté dérange, les luttes et l'insaisissable aussi comme une étoile je suis revenue pour d'administrer une photosynthèse d'étoile ma Lune et je le referais encore et encore pour que tu sois l'Astre.

      Prince aux boucles d'ébène, ange protecteur des rêves, faiseur de vies, mon envie non passagère.

      Fly me to the moon.


    Par : Angel, <angelheart@caramail.com>
    Rome, Italie - Le 21/01/2003 à 17:59 GMT +1

      L'amour, cette petite musique intérieure qui rythme joie, bonheur, tristesse. L'amour c'est une vie, l'amour envie.


    Par : groméo, <groméo@azerty.com>
    - Le 20/01/2003 à 24:12 GMT +1

       L'amour est un je ne sais quoi, qui commence je ne sais où et qui se finit je ne sais commment...


    Par : Rik, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    Agen, France - Le 20/01/2003 à 21:33 GMT +1

      A mon fils et ma fille

      L'amour est une blessure
      qui jamais ne se cure
      quand elle est pure
      jamais elle ne
      connaitra l'usure.

      Elle ne peut se
      trouver içi
      bas, trop bas
      je crois,
      elle se trouve au delà
      de ce qu'on apperçois.

      Elle ne peut
      se trouver
      que sous une autre
      LUMIERE
      dans une autre
      aire
      loin de la
      misère
      TERRE.






       


    Par : Sara St-Pierre, <sra286@hotmail.com>
    Canada - Le 20/01/2003 à 4:50 GMT +1

       J'écrit seulement pour toi mon amour... Je veux simplement te dire que je t'aime à la folie. Je n'ai pas le courage de te le dire en personne, car quand je te vois, les mots se bousculent dans ma tête; ils ne peuvent pas sortir... mais sache que tu hante sans cesse mes pensées et que sans toi je ne veux plus de vie... car ma vie c'est toi!! Tu ne saura peut-être jamais se qui se chache au fond de mon coeur, mais je veux que tu sache que même si tu ne veux pas m'aimer, moi je continuerai de t'aimer parce que tu est la seule personne à qui j'ai envie de donner mon amour. J'aime tout chez toi: ton sourire, ton visage, ton corps... et toutes tes nombreuses qualités... Je peux seulement espérer qu'un jour tu me verra et que tu m'aimera... et ce, je l'espère, pour l'éternité.


    Par : ma_puce, <ma_puce@hotmail.com>
    sollies toucas, var - Le 19/01/2003 à 18:21 GMT +1

       j aime un mec depuis 1 ans il maime mes accose de l age on bloque


    Par : farhan, <fanpourfoot@yahoo.fr>
    djibouti, djibouti - Le 17/01/2003 à 14:17 GMT +1

       je suis nouveau, je sais pas quoi dire, en tout cas
      je serait bien heureux de faire de connaissance via internet
      je suis aussi contre une guerre en irak.


    Par : Cyprien , <cyptm@hotmail.com>
    New York, Estat Unis - Le 16/01/2003 à 20:22 GMT +1

       Je voudrais participer au chat, aussis tot que possible
      S'ils vous plais.


    Par : le Magnifique, <hendrikhauspie@wanadoo.fr>
    Agen, france - Le 16/01/2003 à 19:30 GMT +1

        A la belle, l'éternelle
      incorrigible

      Image idéale
      Image réelle
      Quand sortirons nous
      du virtuel.
      Pour épouser le réel
      Toi qui reste injoignable
      dans ta tourelle.


    Par : titof, <ouanis_benali@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 15/01/2003 à 13:52 GMT +1

       salut princesse,comme chaques soirs,je m'eloigne de tout le monde,je prend mon calpin pour continuer d'ecrire mon livre,sauf que ce soir je suis là,juste pour toi devant cet ecran,je t'ecris,je ne sais pas si je suis heureux ,triste ou bien les deux à la fois heureux de t'avoir connue,mais triste aussi de t'avoir un peu loin de moi,c'est vrai que quand je suis avec toi je plane,j'oublie tout le monde,je suis dans mon petit univers à moi,ou plutot à nous deux,je te parle,je t'admire,je savoure chaques moments ,chaques secondes que je passe à tes cotés,
      meriem,ou bien princesse,sache que desormais,je vie pour toi,et meme l'oxygene que je respire c'est pour toi,car je te veux pour maintenant,pour demain et pour l'eternité,et je ferai de mon mieu pour ne jamais voire une seule goutte de larmes sur ton visage d'ange,pour te voire toujours souriante,heureuse de vivre,et heureuse de m'avoir connue,car tu es meriem,ma princesse à moi,et toute mon existance,je m'arrette là sinon toute une nuit ne suffira guère d'exprimer tout ce j'ai envie de te dire,tout ce que je resent pour toi.


    Par : chapail, <audineau.charlotte@laposte.net>
    bourges, france - Le 09/01/2003 à 17:34 GMT +1

       Il était une fois nous deux. en fait il était trois fois nous deux et il n'y en aura plus...Ce fut une belle histoire. Celle dont je rêvais depuis si longtemps. Il me faut t'oublier. Il restera notre petite bulle bleue à jamais. Nous n'y serons plus enfermés tous les deux.Il n'y restera que nos souvenirs encore tièdes...
      Un jour peut-être je pourais penser à toi sans souffrir, sans avoir cette boule dans ma gorge, ces larmes dans les yeux, ce poids sur le coeur, un jour peut-être...
      Ta voix resonne encore et répète les mots que tu prononçais si souvent et si tendrement alors je me bouche les oreilles.
      Ton parfum rode encore près de moi et me suis alors je le fuis.
      Ton image reste accroché à mon regard et je ne vois rien d'autre alors je ferme les yeux.
      C'est plus fort qu'un souvenir. C'est plus réél. Ce n'est pas toi mais c'est ton ombre.
      Tu hante mes jours et mes nuits tel un fantome venant se venger de son assassin. Je ne sais comment te faire disparaitre. Peut-être que tu ne partira jamais complètement. Je ne sais pas si je le souhaite vraiment.
      Ils ne se marièrent pas et n'eurent pas d'enfant.


    Par : Katou, <....>
    ...., Can - Le 09/01/2003 à 13:33 GMT +1

      Pour toi mon ange....Seby

      Pourquoi a t'il fallu se rencontrer cette journée...
      Pourquoi en ai je voulu plus...
      Pourquoi croire en cet amour impossible..
      Pourquoi mon coeur ne veut il pas écouter ma raison...
      Sans cesses mes pensées vont vers toi
      Au plus sombre de la nuit, couché seule ds ce trop grand lit je reve de toi, de ta chaleur qui m'enserre. Aux premières lueurs, ton corp endormit pres du mien, toi dormant la paisiblement... j'ai un besoin fou de te serrer fort ds mes bras. Toutes mes journées imaginant ce que tu fais au moment present, pense tu a moi??? Je n'es qu'une seule envie c de crier haut et fort que je t'aime! Ho oui je t'aime.... ma raison me dit trop mais mon coeur me dit que je ne t'aimerai jamais assez! Je reve de toi que je sois eveillée ou endormis... J'ai envie de toi, sentir tes mains, ta bouche, ton corp, te sentir en moi... j'y est rever tellement de fois, ne faire qu'un pour ensuite s'endormir enllassé rassasié... Et encore ma raison qui me dis de ne pas trop espérer pour ne pas encore pleuré car oui j'ai pleuré, un peu trop meme mais mon coeur me dit que ca vaut la peine, que parfois l'amour fait mal... Jamais de ma vie je n'es ressentis une telle sensation et jamais je ne le revivrais. Tu me fais decouvrir des facettes de moi que jamais je n'avais soupconné... Je n'aurai jamais cru un jour vivre une telle passion. Tout ca suite a une brève rencontre... les 10 plus beaux jours de ma vie.... ma tete a tourné et mon coeur chaviré.... Tu me manque mon amour!!
      Alors je me dis qu'il vaut mieux continuer a espèrer... continuer a sourire et a souhaiter les p-e.....
      Je t'aime
      P'tit Choux



    Par : Katou, <....>
    St-Jerome, Qc, Ca - Le 08/01/2003 à 19:47 GMT +1

      POURQUOI.....

      Pourquoi si loin de moi, pourquoi cet amour impossible, pourquoi tant de tristesse, tant d'amertumes et sans nul doutes aucuns regrets. Si court fut le temps j'aurai tant aimé qu'il dure indefiniment... Sentir ton corp pres du mien, ton souffle sur ma peau, la chaleur de tes mains sur mon corp et gouter tes levres inlassablement... De si beaux moments inoubliables, merveilleux... Ton sourire, tes expressions ton coté serieux. Ta facon d'etre m'a tout simplement charmé. Maintenant j'ai mal, impatiente de te revoir pleurant les nuits loin de tes bras jalousant les femmes que tu peux voir et espérant te ravoir a moi seule un jour. Mais puis je me permettre ainsi de rever? A savoir si un jour ceci sera possible... A toi l'homme que j'ai aimé malgré moi, j'espère et j'espèrerai toujours, tu continuera a me hanté jour et nuit... Je pense a toi ne m'oublie pas...
      Je t'aime....

      Le p'tit Choux....


    Par : hauspie, <hendrikhauspie@wnadoo.fr>
    Penne d'Agenais, france - Le 08/01/2003 à 19:27 GMT +1

       BEATA SOLITUDO / SOLITUDO SOLA BEATITUDO


    Par : d, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 07/01/2003 à 15:01 GMT +1

      ne t'enferme pas en tes songes, ne t'enferme pas en ta solitude ; après il est trop, trop tard !

      quand, sorti de l'ombre, tu regardes le soleil, et que tu te vois seul...


    Par : Mohamed Arafat, <mohamed_jaziri@hotmail.com>
    Paris, France - Le 04/01/2003 à 23:01 GMT +1

      A Nadia

      Balle perdue dans sa vie
      Complètement étourdi à ta vue
      Une telle envie se laisser tenter
      Car pire que les regrets, les remords
      Ce soir il n’a pu s’en démordre

      Balle perdue dans sa vie
      Il ferait jeter le Nil dans l’Euphrate
      Tellement tu lui fais tourner la tête
      Cette balle en plein cœur
      Ta beauté, son bouquet de fleur

      Balle perdue dans sa vie
      Il n’en pouvait plus d’attendre
      Sa vie a vu passé deux hivers
      Il est à deux doigts de l’enfer
      A ce jeu, il ne veut te perdre

      Belle perdue dans sa vie
      Demande toi pourquoi
      La vie ne lui a pas laissé le choix
      A la fois bonheur et malheur
      Son plus grand désir, t’appartenir.


    Par : Mohamed Arafat, <mohamed_jaziri>
    Paris, France - Le 04/01/2003 à 23:00 GMT +1

      A Nadia

      Balle perdue dans sa vie
      Complètement étourdi à ta vue
      Une telle envie se laisser tenter
      Car pire que les regrets, les remords
      Ce soir il n’a pu s’en démordre

      Balle perdue dans sa vie
      Il ferait jeter le Nil dans l’Euphrate
      Tellement tu lui fais tourner la tête
      Cette balle en plein cœur
      Ta beauté, son bouquet de fleur

      Balle perdue dans sa vie
      Il n’en pouvait plus d’attendre
      Sa vie a vu passé deux hivers
      Il est à deux doigts de l’enfer
      A ce jeu, il ne veut te perdre

      Belle perdue dans sa vie
      Demande toi pourquoi
      La vie ne lui a pas laissé le choix
      A la fois bonheur et malheur
      Son plus grand désir, t’appartenir.


    Par : titia, <titia46@hotmail.com>
    québec, Canada - Le 04/01/2003 à 7:18 GMT +1

       Le biathlon

      Je me leve sans réfléchir
      Je ne fais qu’attendre pour partir

      Un bruit se fait
      Et déjà je disparais

      Je me sens libre
      Je me sens vivre

      Je penses
      À tout ce qu’il a du sens
      Et sans arret j’avance

      Avec mes skis
      Je veux me rendre à l’infini

      Comment cela se pourrait
      J’oublie tous mes malheurs
      Car dans cette forêt
      Je nage dans le bonheur

      Plus rien n’a importance
      La joie que m apporte le biathlon est trop intense

      Je vois la ligne d’arrivé
      Tout est terminé

      Je n’ai pas besoin d’un port
      Pour faire ce sport

      Mais seulement
      De temps

      Et d’une paire de ski de fond
      D’un fusil avec des plombs
      Et voilà cela me donne le biathlon



      Le biathlon est quelque chose de très important pour moi je me sens revivre lorsque j en fais sa me donne du bonheur je pense a tout les bons moments et je m affairé de rien
      cyn


    Par : titia, <titia46@hotmail.com ou frenchie2k2@caramail.com>
    quebec, canada - Le 03/01/2003 à 17:42 GMT +1

       Tu nous a quitté

      Une belle soiree
      Qui ne faisait que commencé
      Mais elle a voulu se terminer
      Et me faire sombrer

      On parlait
      On s écoutait
      On était tout ce que les gens rêvais

      Il rêvait d’avoir
      Notre pouvoir et de pouvoir
      Faire la foire

      Mais ce soir
      J’ai perdu ce pouvoir
      Et j’ai sombré dans le noir

      Je n’entendais plus ta voix
      J’avais perdu ma fois
      Et je n’avais plus cette joie

      Ce poème est dédié à Jessica Lavoie. Elle est morte dans un accident. Une autobus lui a rentré dedant et elle est morte. Elle était ma meilleure amie et cela va bientôt faire 5 ans qu elle est morte et je me demande encore comment serrait la vie si elle serait encore présente. Jess depuis ton départ tu ne saisses de me hanter, j’aurais tant voulu te dire aurevoir une derniere fois mais tu es partie trop vite. Tu me manques fort et garde moi une place près de toi là haut. Un jour je viendrai te rejoindre.
      titia


    Par : titia, <titia46@hotmail.com ou titia_18@caramail.com>
    Québec, Canada - Le 03/01/2003 à 9:32 GMT +1

      Tant de fois le cœur brisé
      Par un amour désiré
      Pour aimé
      Faut avoir confiance en l’être aimé

      Mais comment trouver cette confiance
      Si on a été si souvent trahis, à un tel point qu’on ne fait que vivre dans la méfiance

      Saissez de me dire que je mérite un bon gars
      Car pour moi, le bon gars n’existe pas
      Car je n’en mérite pas

      Détruit est mon cœur
      Et cela me fait peur
      Saissé de me demandé de transmettre mon bonheur
      Car sela n’est qu’illusion, qui cache mon malheur

      Tous ces mensonges
      Qui me ronges
      Auront réusis a me détruire
      Et non a te punir

      Tous ses hommes malhonnetes
      Sont dans mon cœur et dans ma tete

      Comment aimer
      Si mon passe
      Continue a me hanter
      Contre mon gré

      Cyn sa fait presque 2 ans que je ne suis plus capable d aimer car a chaque fois que je tente d aimer je me fais niaiser et maintenant mes parents croient que je suis rendu aux femmes que je suis toujours avec mes amis de filles, des hommes j ai peur maintenant car je ne sais plus si ils sont sérieux ou si c est juste mon cul qu ils veulent j ai besoin d un homme qui saura me redonner confiance et me faire comprendre qu il en reste des bons gars sur cette planete qui ne font pas juste cruser une fille pour avoir leur cul


    Par : hendrik hauspie, <hendrikhauspie>
    Penne d'Agenais, France - Le 02/01/2003 à 20:15 GMT +1

       We are hollow men
      We are stuffed men
      Leaning together






      Chère Muguette,

      Maintenant que tu as disparus de ma vie, de la vie, j’ai eu un songe. Je sais que tu n’as plus les yeux pour le lire et pourtant je sais que tu le liras. L’Homme en moi s’adresse à la Femme en toi. Les parcelles en nous qui sont resté inconditionné. Non souillé par les médias. LIBRE. Comme pendant la deuxième guerre mondiale la France libre par l’intermédiaire de la BBC s’adressait à la France libre.



      Bonjour.
      Ici Londres.
      Un Homme parle à une Femme.



      Il fait nuit, la lune offre gracieusement sa lumière à la pièce dans laquelle des mains dansent sur un clavier. Ils dansent ces doigts ? Ou es se qu’ils caressent ? Ils caressent en dansant, le visage, la nuque, les épaules, les seins, le ventre, le bas ventre de la femme qu’il a aimé. Il la voie et oublie ces lèvres sur le siennes.
      Un printemps, il y a trente ans.

      Il y a trente ans maintenant se dit-il. Les yeux fermés.

      Les yeux fermés, dans sa tête il fait noir, très noir. Désespérément noir. Il dit d’une voix grave et monocorde. Bonjour. Ici Londres. Un Homme parle à une Femme. Et puis sans réponse, terrifié il crie à plein gosier: Ici Londres. Ici Londres. Ici Londres. Où es tu ? .. . Femme.

      Le silence. Un insoutenable silence lui taillade le ventre.

      Les yeux fermés, soudain il voie une étincelle et puis une lumière et puis en lui tout s’éclaircit. La lumière devenu trop forte, il ouvre les yeux. Il voie la Femme. Il y a trente ans. Il referme les yeux.

      Non! C’est maintenant, maintenant, maintenant !
      La lumière s’éclabousse en lui, ces yeux lui brûlent. De peur de se faire brûler les paupières il les ouvre. La lumière n’est plus confiné en lui. Libéré, elle peut enfin rayonner vers sa destination pour épouser une autre sphère. La lumière se projette sur elle. Nue, immuable, rayonnante elle est Là! là devant lui. Ces lèvres bougent, pourtant le silence perdure. Un silence envoûtant.
      Lui Henri, sa bouche, pousse un crie. Un crie muet. Sa bouche est devenue une plaie. Le silence est devenu menaçant.

      Il y a trente ans. Il ferme les yeux.

      Un son lancinant se réveille au fond de lui-même. Le submerge un instant et puis le libère. Un nom, un souvenir: Muguette. Libéré, le son s’éjecte de sa bouche pour traverser la lisière de son être et se fondre dans un tourbillon de lumière.



      Il la voit, un sourire module ces lèvres, éclaire son visage. Le soleil se lève. Soudain, comme enivré, il sent son regard qui lui embaume le corps.
      Tout entier paralysé, ses doigts se sont arrêter de danser.
      Il se lève de son siège, cette fois ci, il voit la lumière. Ces yeux grand ouvert il élance ces bras comme pour embrasser l’infini. Il avance quelques pas et puis tombe. Ses lèvres embrassent le plancher poussiéreux. Il se met à genoux. Il entend comme un écho, traversant plusieurs siècles; le dernier espoir, la dernière volonté, les derniers mots que Goethe prononçait en expirant son dernier souffle: plus de lumière !

      Il aspire à la lumière. La lumière l’aspire à lui.

      UNI.

      Désormais, tous les deux ils font parti de l’infini.


    Par : cyndia, <bella_cyndiaxxx@hotmail.com>
    montreal, canada - Le 01/01/2003 à 1:13 GMT +1

       pour mon amour loin de moi
      si javais des ailes
      si javais des ailes pour volé je viendrai jusqua toi mon amour
      je parcourai des millier de km audessu du monde et je viendrai chez toi pour te prouver que je naime que toi
      et je taimenerai avec moi boire un soda
      on volera ensemble audessu du monde et tu me montera des endroi a toi ton école est tes potes sympa mais nous savon que un jour je devrai reprendre mon envole et on continuera a parler comme sa sur cara ou msn nous écran nous séparera mais mon amour sera tjr la pour toi
      de;cyndia


    Par : ABDELKRIM GUENICHE, <karim.gueniche@caramail.com>
    CASABLANCA, MAROC - Le 30/12/2002 à 22:12 GMT +1

        laissez l'amour dans vos coeurs
      c'est la clé du bonheur
      ne soyez jamais pessimiste
      si vous voulez vivre longtemps
      oubliez tout problème
      vous aurez le bon morale.


    Par : Bulle, <bobule@caramail.com>
    ici-bas , près de chez douil - Le 28/12/2002 à 20:24 GMT +1

       "I heard a little girl,and what she said was something beautiful: to give you're love no matter what..." (red hot)

      on reconnait le bonheur parait-il au bruit qu'il fait quand il s'en va


    Par : douil, <douil@everyday.fr>
    ici-bas - Le 28/12/2002 à 15:11 GMT +1

      "life is too short
      so love the one you've got
      'cause you might get run over
      or you might get shot"

      Sublime


    Par : ronel, <risrael@popstar.com>
    port-au-prince, haiti - Le 26/12/2002 à 24:56 GMT +1

       


      je desire de recevoir les infos


    Par : wretgg, <centouf@caramail.com>
    Tqngert, ÇáãÛÑÈ - Le 23/12/2002 à 13:39 GMT +1

       no woman pas du vagin !!!(bob-marley)


    Par : makie, <manzel,makie@caramail.com>
    quebec, canada - Le 22/12/2002 à 7:07 GMT +1

      Si au moin l'amour pouvait etre si facile à cueillir, si au moin , du bout des doigt je pourais y acceder. Ciel!!! Faites qu'un jour j'en ai la possibilité


    Par : grandcharles, <grandcharles2002>
    repentigny, canada ( Qébec ) - Le 20/12/2002 à 12:06 GMT +1

      un amitier demander
      souvent donne un amitier à un sens
      donner plus que recevoir
      est très louable
      mais toujours donner sans reçevoir
      donne un mal et une souffrance
      que tu garde souvent pour toi
      exiger de l'autre qu il t'aime autant que toi
      nous ammène à comprendre
      que ce n'est pas nous qui sommes maître de l'amour des autres



    Par : hocine, <climogene_007@yahoo.fr>
    oran, ALGERIE - Le 19/12/2002 à 21:16 GMT +1

       Qu'est-ce que l'amour?
      Serait-ce un tendre mot, source inépuisable de joie et de bonheur?
      Où serait-ce un mot de chimère et de leurres où tout n'est que mensonge, tromperies?
      Je veux encore croire à ce mot, qui a pris un nouveau sens grâce à toi ma jeanne
      AMOUR
      Amour d'un réveille en cette brillante aurore
      Amour d'une fleur épanouie au rayon brûlant de ton soleil, de ton désir



      Ta chaleur a percé mon âme.
      Ta douce affection a bercé mon amour.
      Tes caresses tendrement offertes.
      Ton sourire charma mon coeur.

      je t aime
      hocine


    Par : salami mohamed, <abdousalamp862002@yahoo.fr>
    cotonou, benin - Le 18/12/2002 à 15:00 GMT +1

       



      SLT
      JE DEMANDE M'ENVOIYER LES PLUS BEAUX LETTRE D'AMOUR


    Par : ptérodactylo, <cappe-gautier@wanadoo.fr>
    - Le 17/12/2002 à 24:18 GMT +1

      grince la porte
      grince plus vit encor
      que tes jointures
      se fondent en moove
      pour l'illusion de toucher my love
      je ne suis qu'un chien qui sait qu'il va mord.






    Par : Anne-Marie, <accessori.29@worldnet.att.net>
    NEW YORK, USA - Le 17/12/2002 à 9:03 GMT +1

      We exist for love
      We want to be validated with love
      We "reason"or"not" because of love!
      Life is so short,love and DO NOT APOLIGISE!


    Par : Houyeme melkia, <sunshine_salasa@yahoo.fr>
    Alger, Algerie - Le 17/12/2002 à 1:36 GMT +1

       A ma connaissance , ce qui est facile c'est de gagner la confiance ou l'amour d'une femme , aussi de lui faire croire en un laps de temps qu'on est amoureux d'elle et que sans elle la vie savére infernale.
      vous savez ce qu'un homme peut offrir à une femme c'est surtout cette asssurance , cette confiance , cette protéction qu'elle convoite et qu'elle mérite également car seul l'amour entant que sentiment est insuffisant .
      l'orsqu'une femme se sente aimée et désirée ceci constitue pour elle un atout , un réconfort moral sans pareil une sorte d'apaisement or une fois qu'elle est trahie dans sa dignité , elle devient affreusement repoussante et s'enferme sur elle méme contruisant dans son ésprit un grand mur indestructif refusant tout abord .
      c'est vrai que l'orsqu'on est décu ou trahi dans notre dignité , toutes les belles et bonnes choses perdent leur sens , elles deviennent tellement nuisible ....
      enfaite , aprés tout je voudrais avoir une seule bonne raison d'y croir en amour moi qui fut tellement romanticccccccccccccccccccc dans le temps .
      aidez moi a y croir
      caio ciao


    Par : servane, <servane45@aol.com>
    landerneau, france(bretagne) - Le 16/12/2002 à 13:55 GMT +1

       Pourquoi quand on aime c'est si difficile à l'exprimer?
      Même si cet amour nous ronge le coeur jours après jours!
      Peur de tout perdre,peur de devoir vivre sans lui!
      ça fait mal!
      MAIS cet espérance qui reste toujours en nous,
      et s'il voulait faire sa vie avec moi,si c'était oui?!
      C'est sur que si je ne vais pas le voir...un jour
      JAMAIS je ne saurai la réponse ,je me rendrai compte que je les perdu
      je le verrai tout flou à travers mes larmes de détresses,de souffrance et de remords...je le verrai partir avec une autre


    Par : danman, <danman@caramail>
    paris, france - Le 15/12/2002 à 22:02 GMT +1

       l'amour est la plus belle manifestation divine

      Aimez, à chaque instant !

      Aimez tous les etres que vous rencontrez

      Aimez, servez, éveillez

      Soyez généreux et faites un beau geste !


    Par : SF, <faugier@univ-lyon1.fr>
    lyon, France - Le 13/12/2002 à 20:21 GMT +1

       Il n'y a qu'une seule Puissance sur terre c'est l'AMOUR
      la haine n'est que de "l'amour en formation"


    Par : Linda Widar, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 11/12/2002 à 8:03 GMT +1

       Joyeux Noël à tous, amis lecteurs!
      Que l'esprit consolateur de Jésus vous accompagne chaque jour de 2003 dans la santé ou la maladie, la liberté ou la prison, la solitude ou le groupe, le rose ou le noir, la joie ou la peine.
      Vive les Humains Associés et notre dazibao qui est une dentelle de lumière autour de la terre.
      Linda.


    Par : BARDELsophie, <mmmm christophe@laposte.net>
    comines, france - Le 09/12/2002 à 14:53 GMT +1

      Mon p'tit coeur
      toi que je connais depuis si longtemps
      j'aimerais rien qu'un instant
      te dire ce que j'ai sur le coeur
      te donner beaucoup de bonheur
      et un morceau de mon coeur
      pour calmer ta ferveur
      je t'aime mon p'tit coeur.

      POR SAID RéSIK QUE J'AIME A EN MOURIR.


    Par : Angellys, <angellys@laposte.net>
    aix-en-provence, france - Le 09/12/2002 à 12:35 GMT +1

       Dans cette ville magnifique, il est difficile de trouver l'Amour sincère et vrai avec un grand A.
      J'aimerais rencontrer des gens capables de me parler d'amour et d'y croire autant que j'y crois. Mais des personnes réellement honnêtes pour une fois.


    Par : Myriam, <petite.fourmi@laposte.net>
    venelles, france - Le 09/12/2002 à 12:30 GMT +1

       Ton regard m'a fusillée, tout ton être m'a envoûtée d'un seul coup. En une seconde, ma vie entière a été chamboulée et remise en question depuis que je t'ai rencontré.
      Tes yeux émeuraudes, ta façon si expressive de me regarder et surtout cette patience envers moi et cette discrétion m'ont charmée.
      Mon coup de foudre... La révélation de mes propres désirs et envies les plus profondes, les plus intimes.
      Depuis, nous nous aimons... Chaque jour qui passe me fait te chérir un peu plus. Seras-tu le père de mes futurs enfants ?



    Par : HENRIQUEZ, <livarakom@yahoo.fr>
    tananarive, madagascar - Le 07/12/2002 à 9:41 GMT +1

      salut,
      j'aimerais beacoup parler d'amour. j'ai 25 ans .pourais
      je vous connaitre?


    Par : martity, <martity@caramail.com>
    france - Le 04/12/2002 à 20:09 GMT +1

       Que dire quand le cris d'un coeur est un soupir;laisse moi t'aimer jusqu'à la mort car amer serait sans toi l'amour!!


    Par : Marie-jo, <poflatouche1@hotmail.com>
    beauport, canada - Le 04/12/2002 à 20:08 GMT +1

       J'aimerais recevoir un pôème écrit voilà 2 semaines environ.Il s'adressait a un certain Michel et provenait je ne sais trop de qui...Ils se sont beaucoup écrit.La femme qui l'a écrit parlait d'amour,d'orgasme,de vent,de reins...tout en rimes et en couplets...Vraiment beau...Il décrivait un peu ce que je vis et ressents pour l'homme de ma vie...J'aimerais beaucoup le retrouver ce pôème...Si c'est possible toute fois...Merci!!1


    Par : Bruno--->drilay, <drilay1@hotmail.com>
    Liege, belgique - Le 03/12/2002 à 21:03 GMT +1

      la plus belle preuve d amour , c est une larme sortit des yeux d un garcon amoureux


    Par : yacine, <brik.ftf@caramail.com>
    paris-stains, algérie - Le 03/12/2002 à 12:02 GMT +1

      pour moi l'amour et comme un dieu je crois qu'il existe surement ,le plus dure est de comment le sentir


    Par : Tanya Garevskikh , <tanya_garevskikh@yahoo.com>
    Pairs, France - Le 02/12/2002 à 11:11 GMT +1

       Intelligent, Creative, Beautiful Russian Artist Seeks Paris Man!

      Hello, My name is Tanya and I’m from St. Petersburg Russia. I love people, communicating and beauty! Ceramic Art is what I do & love it!!

      In April & May (and maybe forever?) I will be in Paris and want to meet intelligent, friendly, cultured, kind, gentle, generous & successful men who would like to share art, beauty, comradeship, fun and perhaps romance with me in the Spring.

      Now I’m studying French and would love a personal French teacher, companion, guide and …

      Come communicate me in English (for now)!

      I am:
      Mind: Intelligent & Creative
      Temperament: Caring & Passionate
      Eyes: South China sea blue
      Hair: Long, straight Strawberry-blond
      Height: 150 cm
      Weight: 42 KG
      Children: No, but want
      Smoke: Yes (but trying to stop)
      Drink: Socially
      D/O/B: 14 July 1969

      Tanya Garevskikh
      E-mail: tanya_garevskikh@yahoo.com
      Homepage: www.ceramicbells.com

      Measurements:
      Height: 150 cm
      Weight: 42 kg
      Chest: 83 cm
      Bra: 1
      Waist: 64 cm
      Hips: 85 cm
      Shoe: 34 (Russian)


    Par : Etoudou, <etoudou@ifrance.com>
    Montpellier, France - Le 01/12/2002 à 18:29 GMT +1

       DOUCE FIANCEE
      Comme joli baladin , aux intentions mutines
      Tu te lèves le matin, tu chantes Maryline
      Toute nue dans ton bain, tu flottes belle Ondine
      Inventant le chemin qui brise la routine

      Durant nos jours courants, tu es toute volupté
      Tu me proposes gaiement de vivre des nuitées
      Aux belles joutes d'amants, où nos corps mordorés
      Ont de beaux glissements avant les heures camées.

      Toujours tu dodelines ainsi tout en riant,
      Ondulant serpentine pour captiver l'amant
      Et pour te faire maline, comme juste supplément
      Mieux que moi imagines ce que mon âme attend...

      Un rien de tempérance, un peu d'égarement
      Une juste insouciance et du tempérament
      Des heures de romance, dans l'intense présent
      Le tout dans une danse qui séduise le galant

      Quel judicieux mélange tu as fais là ma douce
      Tu t'es faite le bel ange d'une campagne rousse
      Avec toi, tout s'arrange , faisant au bonheur des pousses

      En vérité, je dis que tu es une fée.
      Tu éparpilles on-dits, et autres billevesées,
      Inventant qutr' jeudis à la semaine enchantée.
      De par ce beau génie, tu seras ma fiancée...


    Par : amirosmoi, <amirosmoi>
    - Le 29/11/2002 à 21:20 GMT +1

       



    Par : boss, <bigboss>
    nantes, france - Le 28/11/2002 à 16:38 GMT +1

       chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    Par : ben hamouda mohamed yacine, <brik.ftf@caramail.com>
    stains-paris, algérie - Le 28/11/2002 à 16:27 GMT +1

       on le cherche tous les jours,alors qu'il vit avec nos âmes et nos rêves ,il explique pourquoi on vit on meurt ,pourquoi on rit et on pleurt.....il explique le regard tendre dans les yeux de nos meres............. sans lui on sera des ombres des zambies ou meme des pierres


    Par : choupinette, <?>
    ?, ? - Le 28/11/2002 à 7:41 GMT +1

       aimer et ne pas etre aimer c la pire des choses


    Par : kim, <krayt>
    rochester ny, usa - Le 26/11/2002 à 20:22 GMT +1

       L'amour c'est fait avec respect, attention, appreciation, humour, honnetete et la reste va suivre....


    Par : Amé, <orange-crush@caramail.com>
    - Le 26/11/2002 à 17:34 GMT +1

       Le verbe aimer se conjugue a tout les temps mais il n'est beau qu'au présent!!!!!!!



      je taime
      tu maime
      il maime
      nous aimons
      vous aimez
      ils aiment


    Par : Linda, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 26/11/2002 à 12:52 GMT +1

       Madame,
      Vous habitez Bruxelles?
      Vous êtes libre le samedi 21 décembre après-midi?
      Dans ce cas, un petit pas de conduite lors du Cortège Nativitas 2002 me ferait un grand plaisir, car je suis handicapée de la vue, et cette année, j'ai eu le bonheur de découvrir Internet.
      Participer seule à cette grande fête de Noël citadine m'est difficile, et notre contact amical ajoutera un "plus" à la beauté de ces voyages sur le réseau.
      S'il vous plaît, contactez-moi directement à mon adresse électronique car je ne consulte pas ce site tous les jours.
      Recevez tous mes remerciements.
      Linda.


    Par : zapper, <djterror56@hotmait.com>
    vervins, france - Le 25/11/2002 à 18:10 GMT +1

       je voudrais vous faire part de quelque chose j' aime pofondément 1 fille qui s' appelles chloe mais celles ne le reconnait pas aidez moi silvouplait


    Par : annia, <o.annia2@caramail.com>
    - Le 24/11/2002 à 11:20 GMT +1

      Querido,
      hoy te quiero
      manana tambien,
      te quiero un poco
      te quiero mucho
      como una loca
      y siguiente la dia
      pero es la vida
      te le dicho una ultima false
      Te quiero
      Annia


    Par : Chiraz, <lina.03000@caramail.com>
    Les Milles, France - Le 23/11/2002 à 21:40 GMT +1

       Pour un zook love avec toi, j'ai traversé la France, et te retrouver à Paris. Je ne savais pas grand chose à ton sujet mais quelque chose me disait qu'il fallait le faire. Et ce zook je ne l'oublierais jamais...tu as éveillé tous mes sens et même ceux que je croyais "morts" en moi....mon coeur s'est emballé à nouveau et j'ai peur de l'avouer mais je le sens "Fred, I'm falling in love". L'Anmou est là. J'espère que c'est le début d'une belle histoire.


    Par : baby, <www.cuty_gweny@msn.com>
    laval, Canada!! - Le 23/11/2002 à 16:49 GMT +1

       moi je dit que l amour c comme une maladie tres dangereuse ,il y a plusieurs sortes d amours il y a l amitie ,l amour de sa famille mais la pire c l amour ,quand on aime qq1 a tout lui donner a lui donner son ame ,notre coeur tout en fait.quand on est pret a tout donner on est pret a tout perdre et c ce quji arrive la plupart du temps on donne mais on ne recoit pas...et ca ca detruit vraimetn bcp jusqu a meme aller au suicide quand la personne est tout pour nous..et qu on est rien pour elle ,et des fois meme on ne peut plus aimer qq1 d autre que cette personne..alors notre vie n a plus d importance on la trouve plate pcq on sait que on se ressentira plus le bonheur de prendre qq1 qu on aime dans nos bras de lui chuchoter ..je t aime...pcq au fond on ne l aimera pas mais se serra a la personne qu on ne peut jsute aimer qu on penserra mais ca sert a rien de penser a elle pcq elle elle ne pense plus a nous les seuls moment qu elle sait qu on existe c quand ca va mal dans sa vie alros elle se retourne vers vous ..et ca fait terriblement mal de devoir consoler la personne qu on aime et qu on aura plus jamais dans nnos bras pour lui dire je t aime ..c tout ce que j ai a dire sur cette maladie donc je ne me guerirais jamais....


    Par : Mélina, <seselmis@yahoo.fr>
    Saint Pierre, Ile de la Réunion - Le 21/11/2002 à 11:55 GMT +1

       Pour moi l'amour est la chose la plus importante dans une vie .Sans l'amour d'une personne que ce soit de la part de notre famille ,nos amis ou l'amour de notre vie on est malheureux .Ce que je veux dire c'est que tout le monde a besoin d'amour .Pour moi aimer quelqu'un ,c'est partager des moments agréables et même toute simple de la vie,le comprendre et être sur la même longueur d'onde.


    Par : Moïse Claudia, <shyabyobyo>
    Petion-ville, Haïti - Le 20/11/2002 à 22:09 GMT +1

       je voulais juste savoir comment dois- je proteger celui que j'aime


    Par : ABDELKRIM GUENICHE, <chipchawa@yahoo.fr>
    CASABLANCA, MAROC - Le 19/11/2002 à 22:15 GMT +1

        NOUVEAU COPAIN
      Tu me regardes,tu souris
      De joie,mon coeur fleurit
      Tu cours,tu t'approches
      On s'assoit sur les roches
      Le temps vite s'est écoulé
      Mon ami,je suis désolé
      déjâ le soleil est couché
      Et on a trés bien pêché
      On se salut par les mains
      Bonsoir et à demain
      Tu me plais,je t'aime bien
      Restons toujours des copains.
      **je cherche une fille qui ne prend pas l'amour comme jeu.merci d'avance**


    Par : ABDELKRIM GUENICHE, <chipchawa@yahoo.fr>
    CASABLANCA, MAROC - Le 19/11/2002 à 22:15 GMT +1

        NOUVEAU COPAIN
      Tu me regardes,tu souris
      De joie,mon coeur fleurit
      Tu cours,tu t'approches
      On s'assoit sur les roches
      Le temps vite s'est écoulé
      Mon ami,je suis désolé
      déjâ le soleil est couché
      Et on a trés bien pêché
      On se salut par les mains
      Bonsoir et à demain
      Tu me plais,je t'aime bien
      Restons toujours des copains.
      **je cherche une fille qui ne prend pas l'amour comme jeu.merci d'avance**


    Par : marielou, <colobra@wanadoo.fr>
    - Le 17/11/2002 à 23:10 GMT +1

        Pour toi inconnu allemand.


      Je te soigne de cette tumeur qui prend possession de ta tête.
      Tu ne sais ce qui t'arrive,
      tu veux trouver des réponses à tes pourquoi.
      Je suis entrée doucement, tendrement dans tes pensées,
      ton esprit divague vers moi,
      tes idées s'emmellent,
      dans ta tête c'est un chaos perpetuel.
      Je veux être partout en toi,
      remplir ton coeur si pur.
      Tu n'as plus rien, tu as tout perdu,
      ton autonomie, ta famille, ton passé, tes idées, tes souvenirs....
      tu ne sais qui tu es.
      Tout part, s'en va, tu deviens vide.
      Je veux te remplir de moi pour ton ultime voyage.
      Tu acceptes, et nos coeurs s'unissent, s'aiment
      et battent si fort à l'unisson.
      A peine 50 ans et plus d'avenir
      dans cette chambre d'hopital que tu ne quitteras plus.
      Que ta vie aura été courte...
      Je veux t'aimer d'un Amour pur jusqu'a ta fin
      et te tenir la main et m'enfoncer dans tes yeux
      pour que tu partes apaisé.
      J'espère être là pour ton dernier souffle...



    Par : zouzouz, <celine.divorne@caramail.com>
    neuchâtel, suisse - Le 17/11/2002 à 19:51 GMT +1

      Amour secret

      Toi que je vois tous les jours...
      Mes yeux te regarde avec amour...
      Mais je ne sais pourquoi...
      Je ne parle que de toi...
      Ces mots pleins de tendresse...
      C'est à toi qu'ils s'adressent...
      Tu ne sais pas ce que j'éprouve...
      Pour toi...
      Mais moi...
      J'y crois...
      Un jour peut-être...
      Je te dirai je t'aime...


      Un chagrin d'amour...

      C'est devoir lui faire la bise,
      alors qu'on veut l'embrasser...

      C'est devoir lui faire un sourrire,
      alors qu'on voudrait lui faire l'amour...

      C'est devoir rire,
      alors qu'on sent monter les larmes...

      C'est devoir être son amie,
      alors qu'on voudrait être son âme soeur...

      Si tu me demande pourquoi je t'aime...
      Je devrais t'expliquer pourquoi je vis... 


    Par : Jacomoon, <Jacomoon@yahoo.fr>
    Cavalaire, France - Le 14/11/2002 à 14:04 GMT +1

       Bien le b'jour !!!

      Je m'apprete à causer de l'amour derrière un plat de spaghettis. C'est bon les spaghettis. Mais en y pensant c'est pas loin d'être l'image même de ce que l'on appelle amour : une sorte de croisements, de bordel intense, de chaos absolu de tous ces drôles de sensations qui nous habite. Joie absolu, colère intense, pardon mignon, sublime jouissance,... mais aussi souffrance.

      Qu'est ce que l'amour ? Depuis mon adolescence je me pose cette question. Les expèriences vécues vous font penser une chose. Vos désirs bien d'autres choses.

      La réponse que je me suis faite me pousse à la prudence. Cette réponse explique mon célibat. Mes refus.
      Je n'arrive pas à trouver une moitié de moi même, à l'imaginer auprès de telle ou telle personne.
      Je ne veux plus de cette impression trompeuse de non dualité, de fusion, de jouissance absolu. Je n'en veux plus. Non, plus avec une personne.
      J'aimerais l'avoir avec le monde. Je l'ai touché du doigt. Oui cette sensation d'être rien au milieu du tout. D'être tout au milieu de rien. D'être vous, toi, eux, ça. C'est ça l'amour. De se voir dans le regard de l'autre, de sentir que l'autre est toi et que tu es l'autre.

      Oui, certes, c'est un peu ce que l'on ressent avec une personne.
      Mais j'ai appris malgré moi que le cerveau humain est quelquechose d'excessivement instable avec lequel il n'est guère évident de composer, de se mouler. Et il arrive souvent de ne plus se voir dans l'autre ...

      L'être humain est adorable et méprisable. Tout dépend de la définition que l'on donne à ces deux mots. L'amour humain en est donc de même.

      Je vais finir moine ermite. Je le sens.

      En tout cas les spaghettis étaient bonnes.

      A plus.

      P.S : bravo aux humains associés pour cette initiative.

      Jacomoon



    Par : Abdelkrim Gueniche, <chipchawa@yahoo.fr>
    Casablanca, MAROC - Le 13/11/2002 à 24:57 GMT +1

        Je t'aime
      si tu ne me crois pas
      interroge la lune
      interroge les étoiles
      elles te disent que tu
      es l'unique ange qui
      hantes toutes mes nuits.

      Je t'aime
      si tu ne me crois pas
      interroge ma plume
      interroge mon inspiration
      ils te disent que tu
      es mon rime siamois
      et ma chanson préférée.

      Je t'aime
      si tu ne me crois pas
      interroge mon coeur
      interroge mes veines
      ils te disent que mon sang
      ne coule que pour toi
      toi seule mon amour.


    Par : fanny, <fanny.tufan@caramail.com>
    strasbourg, france - Le 13/11/2002 à 9:29 GMT +1

       Je voulais dire a tout les amoureux qui on une religion différente qu'il ne faut pa sacrifier l'amour pour la religion.


    Par : kemi peter, <kemi.otis@caramail.com>
    douala, cameroun - Le 12/11/2002 à 17:44 GMT +1

       bonjour je veur connaitre l amour


    Par : N'TSONGOLA GERVAIS, <augern_nts@yahoo.fr>
    pointe noire, congo - Le 12/11/2002 à 12:04 GMT +1

       Je cherche une amie pour lier une amitiée durable et sincere.A cette même occasion je profite pour demander comment faire l'amour


    Par : ELYSEE Jackson, <jelysee@yahoo.fr>
    Port-au-Prince, Haiti - Le 11/11/2002 à 16:32 GMT +1

       j'aimerais que ma petite amie soit gentille avec moi que faire, elle n'est pas du tout affectuese.


    Par : Bruno--->drilay, <drilay1@hotmail.com>
    Liege, belgique - Le 11/11/2002 à 12:13 GMT +1

       Et les filles de la nuit
      Qu'on voit jamais le jour
      Et qu'on couche dans son lit
      En appelant ça d' l'amour


    Par : Aurélie-love, <LemonnierYv@wanadoo.fr>
    Saint-Malo, France - Le 10/11/2002 à 19:00 GMT +1

       Je rêve de mots
      Ces mots que tu me diras
      Je rêve de regards
      Ces regards qui seront pour moi
      Je rêve de tendresse
      De tendresse entre toi et moi
      Je rêve de tes bras
      De tes bras autour de moi
      Je rêve de tes mains
      Tes mains sur mon corps
      Je rêve de tes lèvres
      Tes lèvres sur ma peau
      Je rêve de toi et moi
      Ensemble
      Enfin
      Mais ce n'est qu'un rêve
      Mais combien j'aimerai qu'il se réalise


    Par : neo5zeus, <jmmaxime@aol.com>
    lens, france - Le 10/11/2002 à 9:41 GMT +1

      l'amour ... l'amour face a la vie question paradoxale me direz vous quand on sait qu'ils sont tout deux ennemis.
      pauvre amoureux entraîné sur ce vague plateau de jeu et sur lequel la seul sortie meliorative est sûrement la mort.
      toutes mes histoires d'amour n'ont été que échec pour le moment et maintenant qu'une nouvelle histoire commence avec une fille plus âgé quelles questions se poser?
      moi qui a tout le temp fait confiance à l'amour,serais peut etre t-il temp de fair confiance à la raison?
      des tas de gens adorent leur enfance...je deteste la mienne...


    Par : Bruno--->drilay, <drilay1@hotmail.com>
    Liege, belgique - Le 09/11/2002 à 17:34 GMT +1




      Un message pour te dire mon coeur que je t aime et que tu es mon avenir et que je t aime tres fort

      oui 3 mois 3 semaine et 3 heure qyue ma bouche a été contre la tienne je t aime je t aime je t aime



    Par : Delphine, <69001@aol.com>
    Anse, France - Le 08/11/2002 à 16:18 GMT +1

       Toi sur moi et moi sur toi et dans neuf mois nous serons trois.
      Je veux finir ma vie avec toi car sans toi, ma vie est derisoir.
      Je t'aime mon coeur enrober de chocolat.


    Par : Delphine, <69001@aol.com>
    Anse, France - Le 08/11/2002 à 16:15 GMT +1

       Tu m'a appris ce qu'etait la veritable definition du verbe aimer. Je t'aime pour toujours.
      Delphine a son coeur.



    Par : chiad zakia, <cite mohammadia bt17 n° 354 alger >
    E-MAIL chiadzakia@yahoo.fr, algerie - Le 02/11/2002 à 18:25 GMT +1

       aimer sans etres aimer c'est le regret d'etre nee


    Par : si j'ai le blues de toi , <si-j-ai-le-blues-de-toi@caramail.com>
    H., Belgique - Le 02/11/2002 à 14:23 GMT +1

      J'ai trouve un homme remplis de tendresse, et d'amour, et je tiens a lui rendre autant d'amour qu'il en a besoin.Je t'aime C.


    Par : ismahane, <celicia_ismahane@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 02/11/2002 à 12:34 GMT +1

        Le centre de toute bonté et de toute joie est l'amour


    Par : ismahane, <celicia_ismahane@hotmail.com>
    alger, algerie - Le 02/11/2002 à 12:30 GMT +1

       je voudrais avoire des poemes d'amour et de separation


    Par : Arafat, <vigorious@caramail.com>
    Paris, France - Le 02/11/2002 à 12:03 GMT +1

      Un remède à l'amour : aimer encore plus.


    Par : Bruno--->drilay, <drilay1@hotmail.com>
    Liege, belgique - Le 01/11/2002 à 23:32 GMT +1

      Tessa, encore un jour passé avec toi sache que je t aime tres fort et de tout mon coeur et que je susi vraiment amoureux de toi je t aime mon bébé .


    Par : Linda, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 31/10/2002 à 14:17 GMT +1

       Chers tous,
      Mon frère et ma belle-soeur convolent en justes noces aux îles Maurice et de la Réunion entre le 8 et le 22 novembre.
      Qu'y a-t-il à visiter ?
      Voudriez-vous les rencontrer ?
      Réponse urgentissime. Merci de votre bonne attention.


    Par : SANAA ACHOUR, <ocean983@hotmail.com>
    bejaia, algerie - Le 30/10/2002 à 24:01 GMT +1

       salut atoutes les filles matirialistes de mon pays je vousdrez ctte phrase:(si l'argents est sur les arberes toutes les filles épouserant des singes)ce message est destineé a celle que j'aime ,et j'ai aimer ,et j'aimerais toujours meme elle est marie avec ce connard kamel et a sabrina de l'kseur ,et feriel d'alger et mercibp a hniffa de seddouk ouada.............


    Par : AURELIE, <JACKY PELLETANT@wanadoo.fr>
    COGNAC, france - Le 30/10/2002 à 21:48 GMT +1

      ON M'A APPRIS QUE UN AN C'EST 365 JOURS, QUE UN JOUR C'EST 24 HEURES, QUE UNE HEURE C'EST 60 MINUTES MAIS ON NE M'A PAS APPRIS QUE UNE MINUTE SANS TOI C'EST UNE ETERNITE


    Par : Solene, <bonnet.b@club-internet.fr>
    GOUSSAINVILLE, FRANCE - Le 29/10/2002 à 17:40 GMT +1

       Les poemes sont fait pour ecrire se que tout le monde ressent mais qu on a jamais osez dire!


    Par : Pepino-Marcello, <onestdescon@turevesdetrop.incrust>
    MArs, Lune - Le 28/10/2002 à 23:16 GMT +1

      Bien,

      pour tout vous dire on est tout les deux donc marcello et pepino tt love de nos copines mais love love . et on en profite pour dire bonjour a notre petit Fabio



      voila QUE C EST BEAU L AMOUR :d


    Par : hcham, <hicham0009@hotmail.com>
    fes , maroc - Le 28/10/2002 à 19:08 GMT +1

       SOUVIENS-TOI :

      Une pastèque est une pastèque,
      Un abricot est un abricot.
      Un baiser sans la langue n'est pas un baiser alors, ferme les yeux et donne un bon exercice à ta langue.
      Un baiser dans la main : Il t'adore.
      Un baiser sur la joue : Il veut simplement être ton ami.
      Un baiser dans le cou : Il t'aime.
      Un baiser sur les lèvres : Il te veut.
      Un baiser sur les oreilles : Il est simplement en train de jouer.
      Un baiser dans d'autres endroits : Ne le laisse pas aller trop loin.
      Il fixe tes yeux : Embrasse-moi.
      Il joue avec tes cheveux : Il ne peut pas vivre sans toi.
      Les mains sur les hanches : Il t'aime et il ne veutpas te perdre.







    Par : Franck-Luc Dancelme, <dancelme@wanadoo.fr>
    Artigues près Bordeaux, France - Le 25/10/2002 à 23:26 GMT +1

      FOLIE?

      Le temps reprend son cours, le temps est reparti.
      Mais, je sais bien qu'un jour, tu reviendras ici.
      C'est plus fort que la mort, et plus fort que la vie.
      C'est plus fort que l'amour, et plus fort que l'esprit.

      Je ne sais pas pourquoi, et oublié comment,
      Pourtant tu étais là, j'étais comme un enfant.
      Enfin, tu m'as parlé d'un surplus d'affection,
      Alors, j'ai basculé dans l'autre dimension.

      J'ai attendu longtemps cet instant délicieux,
      Qui pour un long moment, me rendrait si heureux.
      Je ne voyais plus rien, il n'y avait que toi,
      Mais, comme j'étais bien, te serrant dans mes bras.

      Alors à l'infini, nous nous sommes liés,
      Et, dans notre folie, nous n'étions qu'unité.
      Mon corps désintégré, noyé dans l'invisible,
      Mélangé, qu'il était, au tien, indivisible.

      Mon esprit est le tien, tes pensées sont les miennes,
      Ainsi je te rejoins, dans un combat d'arène.
      Le temps s'est arrêté, je ne sais plus très bien,
      Où ton âme me menait, la vie était sans fin.

      Mon âme et mon corps n'étaient plus qu'une corde,
      Et, tu étais l'archet qui les faisait vibrer.
      Sans distorsion aucune, afin que l'on s'accorde,
      Nul ne sait, de l'archet ou la corde, dominait.

      Nous étions confondus dans notre symphonie,
      La pensée une note, la caresse une ballade,
      Afin de composer dans l'espace infini,
      L'hologramme parfait qui battait la Chamade.

      Quand j'ai rouvert les yeux, je me suis réveillé.
      Tu étais dans les cieux, chercher ta vérité.
      Et je sais que tu pars, et peut-être à jamais,
      Je n'ai pas le cafard, et n'en aurais jamais.


      Je ne suis pas à toi,
      Et, tu n'es pas à moi.
      Nous sommes Nous!
      Mais qui est le Fou?


    Par : Franck-Luc Dancelme, <dancelme@wanadoo.fr>
    Artigues près Bordeaux, France - Le 25/10/2002 à 23:15 GMT +1

      Un Ange

      Tu es comme un soleil
      Qui illumine mon cœur.
      Comme un matin qui chante,
      Aube d'un nouveau bonheur.

      Et mon âme s'émerveille
      D'avoir vaincu l'attente,
      Qui n'était que soupirs,
      De tristesse et de peine.

      Comment ai-je pu vivre,
      Si éloigné de toi?

      J'ai du mourir cent fois,
      Et, mille fois te languir,
      Refusant ton retard.

      Déserte et vaste plaine,
      Qui usait mon regard.

      Quand au bout du chemin,
      Un éclat merveilleux
      Vint m'annoncer la fin
      Du voyage cahoteux.

      Celui de mon errance
      Au bord de la folie,
      Espoirs et croyance
      Au bonheur infini.

      Parti à la recherche
      Du fantôme interdit,
      Un ange est apparu.

      Il avait ton sourire,
      Et la joie de tes yeux,
      La fraîcheur de ton corps,
      Et, la fin de ma mort...

      ... Enfin! Tu es là.


    Par : L'inconnue, <secrete@voila.fr>
    Charleroi, belgique - Le 25/10/2002 à 19:39 GMT +1

      A toi le Gardien de la porte, j'attends ton retour . . . 

      Petit mot pour toi,
      A toi, qui lors d'une belle soirée d'été à bouleversé ma vie à jamais. Il ne peut exister un autre toi ! Tu es un être unique. Tu sembles n'avoir que des qualités, tu sembles être au-dessus de tout ce qui nous entoure. Tu sembles être d'un autre monde, d'un autre temps. Tu es comme le prince d'un royaume inconnu. Il est temps que je t'exprime ce que je ressens comme tu as toujours su si bien le faire car si je ne le fait pas, j'aurai l'impression de ne jamais te faire comprendre ce que tu es pour moi. Te le dire est pratiquement impossible, car quand tu es près de moi, ma bouche ne peux que t'embrasser. Alors je te l'écrit :
      Tu es ce que j'ai toujours rêvé qu'un homme soit.
      Tout en toi est douceur, ta voix, ton regard troublant, ton sourire, ton visage, tes gestes, tes caresses, tes baisers même les courbes de ton corps.
      Tout en toi me bouleverse. J'aime ta façon de penser, de t'exprimer, de bouger et d'être ce que tu es. Un homme à la virilité à fleur de peau.
      Un homme respectueux de ce qui l'entour.
      Un homme qui a cette sensibilisé de creur si rare. Un homme qui reconnaît ses faiblesses.
      Un homme qui ose exprimer ses craintes.
      Un homme qui sait donner plus que recevoir. Un homme qui sait écouter et comprendre.
      Un homme qui sait aimer, mais qui ne le croit pas et pourtant qu'est ce que tu peux donner comme amour!
      Quand tu es près de moi, je ne peux résister à l'envie de te frôler. Juste pour te ressentir, toucher le soyeux de ta peau, te regarder et laisser remonter en moi, par vagues successive, les mêmes émotions qui ont envahi mon corps quand nous faisions l'amour.
      Si parfois je ne soutiens pas ton regard, c'est pour que tu ne t'aperçoives pas du trouble que tu provoques en moi. Oui, tu es capable de me faire chavirer. De me faire perdre le contrôle de moi- même. De provoquer en moi les plus fortes émotions, à m'en faire tourner le tête et à m'en couper le souffle.
      Capable et m'emporter dans des mondes inconnus, des mondes de plaisir, ou s'étreignent dans une moiteur sublime, nos deux corps qui se donnent l'un à l'autre, pour n'en faire qu'un. Là où, le souffle court on mélange nos mots, nos caresses, nos baisers, nos mains, nos désirs, nos élans de tendresse, nos envies, tout, tout pour fusionner et atteindre la jouissance chamelle. J'aime l'ivresse que me procure ton corps.
      J'aime que tu me fasses l'amour avec volupté.
      J'ai un désir incontrôlé de toi, parce que tu m'as offert ce qu'aucun homme avant toi n'avait pu ou su me donner.
      Recevoir à la hauteur de ma demande et plus encore. Me libérer et exulter dans mon intimité.
      Dépasser les frontières du plaisir pour atteindre la jouissance d'un bonheur parfait.. Et le primordial.
      Par tes gestes, tes mots et tes actes, tu m'as redonné confiance en la vie, en l'amour et en moi. Tu es un homme merveilleux.
      Tu des yeux magnifiques, étranges et troublants.
      Un sourire renversant.
      Et un charme foudroyant.
      Si tu savais combien je t'aime !
      C




    Par : L'inconnue, <secrete@voila.>
    - Le 25/10/2002 à 19:38 GMT +1

       


    Par : charles, <123 sw 12 ave>
    boynton beach, USA - Le 25/10/2002 à 2:30 GMT +1

       l'amour c'est attachement du coeur. Et le pouvoir qui peut transformer les coeurs les plus dur en celui du plus sensible.


    Par : Linda Widar, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 24/10/2002 à 12:29 GMT +1

      Un message d'amour sur le net, c'est une lumière de plus pour combattre l'obscurité des jours actuels.
      Merci mon Dieu de m'avoir fait découvrir ce site.
      Baisers et prières à chacun.
      Linda.
       
      Un message d'amour sur le Net, c'est une lumière de plus pour vaincre l'obscurité de notre monde actuel.
      Merci, Mon Dieu, de m'avoir fait découvrir cette belle chaîne d'amitié et d'amour.
      Baisers et prières à chacun.


      Linda


    Par : Linda Widar, <linda.widar@ona.be>
    Bruxelles, Belgique - Le 24/10/2002 à 12:23 GMT +1

       
      Un message d'amour sur le Net, c'est une lumière de plus pour vaincre l'obscurité de notre monde actuel.
      Merci, Mon Dieu, de m'avoir fait découvrir cette belle chaîne d'amitié et d'amour.
      Baisers et prières à chacun.
      Linda




    Par : charles, <123 sw 12 ave>
    boynton beach, USA - Le 24/10/2002 à 3:09 GMT +1

       l' amour c'est le fleau qui ronge l'humanite.Et un tirant qui n'epagne person.
      c'est une coyance absolue que j'euse ladedans.


    Par : rebel31, <pdumesnil31@hotmail.com>
    quebec quebec , canada - Le 23/10/2002 à 17:29 GMT +1

       moi je peux dire que lamour ren pas heureux dutout ces tout les contraire il detruit et pousse au suicide yas tro de mansonge dans les couple et maime au debut jan et tro fait les frait et lamour pousse maime au suicide souvant ou maime a comaitre des geste pas voulut alor ces mon opinion a moi bay au tous


    Par : VALANCIN Ludivyne, <aucune>
    VIENNE, FRANCE - Le 23/10/2002 à 11:04 GMT +1

      JE N'AI QUE 16 ANS
      ET JE ME "SOUMET" A T'AIMER POUR L'ETERNITE
      CERTAINS ME DISE QUE JE GACHE MA JEUNESSE!!!!!!!!!
      MAIS MOI JE SUIS TRES HEUREUSE AINSI
      ET JE PREFERE EN PROFITER AVEC L'HOMME QUE J'AIME
      PLUTÔT QUE ME FAIRE SAUTER PAR N'IMPORTE QUI!!!!!!
      CAR SI POUR CERTAINS PROFITER DE SA JEUNESSE C'EST SA
      ET BIEN JE PENSE QUE NOUS N'AVONS PAS LES VALEURS.


    Par : VALANCIN Ludivyne, <aucune>
    VIENNE, FRANCE - Le 23/10/2002 à 10:57 GMT +1

      L'Amour parfait
      Je le vis aujourd'hui
      mais sera t-il éternel ?
      Personne ne peu me répondre
      Alors je reste dans l'ombre
      seul à esperer
      DE ne pas être victime
      de cette maladie qu'est l'amour
      c'est pour moi la pire des douleur sans remède ni aide
      comment se guerir


    Par : VALANCIN Ludivyne, <aucune>
    VIENNE, FRANCE - Le 23/10/2002 à 10:49 GMT +1


      NON E POSSIBLE DE VIVERE SENZA TE

      MI AMORE
      TI AMO


    Par : VALANCIN Ludivyne, <aucune>
    VIENNE, FRANCE - Le 23/10/2002 à 10:46 GMT +1

       MEDDY

      Un jour nous nous sommes rencontré
      Nous avons parlé
      Et tout de suite je t'ai appréciée
      Quelques années se sont écoulées
      Et une grande amitier est née

      Un jour je me suis rendu compte que cette amitié
      Allait se transformer
      Alors je t'ai demandé
      Si tu était près à m'aimer
      Tu as accepté
      Et aujourd'hui nous sommes liées
      A la foi par amour et par amitier

      Cela fait maintenant 2 années
      Que notre amour est née
      Et ne cesse d'augmenter
      Personnes ne m'avais encore donnée
      Cette joie d'aimer
      Comment te remercier ?
      Je ne sais comment m'exprimer
      Mais mon amour pour est dans mon coeur et y reste imprimer


    Par : fanny, <missfanette@wanadoo.fr>
    saint-cannat, france - Le 22/10/2002 à 23:39 GMT +1

      Mon petit Ange tout plein d'amour, tu es si magnifique lorsque je te regarde, que tu m'innondes de bonheurs sous l'immencité du ciel. Je T'AIME


    Par : fanny, <missfanette@wanadoo.fr>
    saint-cannat, france - Le 22/10/2002 à 23:35 GMT +1

      Un jour sans te voir c'est un jour dans le noir. J'essaye de mettre un peu de couleurs dans ma vie, mais ces couleurs sont ternes sans toi.


    Par : fanny, <missfanette@wanadoo.fr>
    saint-cannat, france - Le 22/10/2002 à 23:31 GMT +1

      Une seule parole dite avec amour peut faire guérir d'innombrable blessures et un regard affectueux a un effet gigantesque


    Par : fanny, <missfanette@wanadoo.fr>
    saint-cannat, france - Le 22/10/2002 à 23:25 GMT +1

       Chaque jour de plus et un jour en moin sans toi. Tu me manques terriblement, mon amour


    Par : fanny, <missfanette@wanadoo.fr>
    saint-cannat, france - Le 22/10/2002 à 23:21 GMT +1

       On peut empêcher un oiseau de voler
      On peut empêcher le feu de brûler
      On peut empêcher un poisson de nager
      Mais on ne peut pas m'empêcher de t'aimer
      Je t'aime et t'aimerai au-delà des frotières, mon petit Ange adoré


    Par : heloise, <f.manonviller@tiscali.fr>
    grenoble, france - Le 21/10/2002 à 22:25 GMT +1

      Damien,

      Je n'ai pas oublié, je n'ai rien oublié.
      Telle Heloïse, je t'attends encore secretement...
      Aucune autre rencontre n'a balayé cette évidence...
      Notre évidence...(?)

      Cet Amour avec un grand A,...

      Se peut -il qu'un jour nos chemins se croisent à nouveau?

      Appel aux Dieux...


    Par : Golub, <briseburn@online.fr>
    Narbonne, France - Le 19/10/2002 à 14:07 GMT +1

      Vous ais-je dit, belle dame comme je vous aime,
      Comme, si loin de vous, mon coeur est en peine ?
      Vous ais-je dit, mon tendre amour, tous les poèmes,
      Qui chantent à votre âme une romance sereine ?

      Vous ais-je dit, tendre amour, que de ma vie,
      Et de mon coeur, que vous avez au monde ravis
      A jamais et pour toujours je vous en fait don,
      Afin que dans mes bras, soyez en total abandon ?

      Vous ais-je dit, mon doux amour, les jolis mots
      Qui dans ma tête résonnent et coulent à flot ?
      Vous ais-je dit, que votre doux visage m'affole
      Et de lui tant épris, vers vous mon coeur s'envole ?

      Vous ais-je dit, belle dame comme je vous aime,
      Que de votre esprit, votre beauté suis en carême ?
      Vous ais-je dit, belle dame comme je vous aime,
      Et très bientôt, vous le murmurerais moi-même ?


    Par : anonyme, <edvige59@aol.com>
    france - Le 19/10/2002 à 13:58 GMT +1

       

      Si j'étais jardinière,
      Je t'offrirai des fleurs,
      Mais comme je suis écolière je t'offre mon coeur.

      ps : si tu as des phrases de ce genre là ou du genre j'aimerai etre une larme pour naitre dans tes yeux ... ect
      mail moi merci

      mon adresse e-mail : edvige59@aol.com


    Par : anonyme, <edvige59àaol.com>
    france - Le 19/10/2002 à 13:56 GMT +1

       




      Si j'étais jardinière,
      Je t'offrirai des fleurs,
      Mais comme je suis écolière je t'offre mon coeur.

      ps : si vous avec des phrases de ce genre là ou du genre j'aimerai etre une larme pour naitre dans tes yeux ... ect
      mail moi merci


    Par : PAT, <pat.correia@bluemail.ch>
    Rolle, Suisse ( VD ) - Le 18/10/2002 à 11:02 GMT +1

       La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve.
      Et vous avez vécu si vous avez aimé!
      Car aimer et être aimé, c'est vivre, et ce n'est pas vivre que de manquer d'amour.
      Cependant, l'amour n'est pas une herbe sauvage qui pousse à tout bout de champ. C'est une plante délicate qu'on doit entretenir avec soins constants et infinis. Aimer ne doit pas revenir à ce conformer passivement à une image qui ne nous convient pas, mais doit nous pousser à agir sur nous-même et sur l'autre.
      Cependant, si les battements de notre coeur sont naturels, spontanés, " aimer sais facil, savoir aimer est difficile"


    Par : samuel-du-quartier-centre.sud, <samuellacroix100@hotmail.com>
    montreal, canada - Le 17/10/2002 à 23:22 GMT +1

      allo mon nom est samuel jai 21ans jhabitte a montreal quartier centre sud ses pres du metro frontenac moi je suis celibataire et jaimerais rencontrer et trouver lame soeur a long terme jai preference pour les fille mince moi jaime triper sortir jaime dancer jai me aller dan des discotheque ben tard avec du monde si vous vouler en savoir plus sur moi laisser moi des message ou maiter moi a vos connecter messager hotmail si vous vouler mon adresse email est samuellacroix100@hotmail.com ciao les girls



    Par : Bruno B ---> drilay, <drilay1@hotmail.com>
    Liege, belgique - Le 15/10/2002 à 20:00 GMT +1





      J'aurais aimé t'aimer
      Comme on aime le soleil
      Te dire que le monde est beau
      Que c'est beau d'aimer

      J'aurais aimer t'écrire
      Le plus beau des poèmes
      Et construire un empire
      Juste pour ton sourire


      Bruno B

      Texte de Damain Saez


    Par : nico, <62 rus louis clipet>
    calais, france - Le 15/10/2002 à 10:20 GMT +1

       cherche femme celibatair


    Par : full attac, <je_suis_full_attac@hotmail.com>
    liege, belgique - Le 13/10/2002 à 16:26 GMT +1

      Il y a des moments ou je ne sais plus quoi pense ne pas s'egare ds l'oublis ne pas laisse le temps passe.Mais je vois tout ce degrade autour de moi sans aucun respect.Je me dit c'est comme ca la vie est un long combat, si tu n'as pas compris que la vie est un defit...pour nous les jours se ressemble, la souffrance nous fait survivre ensemble et croyer moi c'est l'amour qui nous sauveras.l'amour c'est l'espoir qu'on attend...
      Parfois certaines personnes se méprennent à mon sujet Quand c'est quelque chose que j'ai dit ou fait parfois tu trouves que c'est ennuyeux C'est pourquoi tu t'en vas et tu cours mais maintenant je réalise que certaines personnes ne veulent pas qu'on s'arrange donc je les vois avec mes propres yeux etaler tous ces mensonges et bien je ne veux pas vivre ma vie avec trop de nuits sans repos je ne veux pas me battre je suis désolé de dire ça.Quand je suis si fatigué les choses que tu dis m'éloignent comme ces murmures dans la chambre n'écoute pas les jeux auquels ils jouent Je ne suis pas comme ces autres garçons maintenant que je les ai vus avec mes propres yeux
      Mon pere a raison la vie est un combat, ma maman a raison il ne faut jamais jamais baisser les bras , tention et provocation sont des peaux de bananes sur ma route, umiliation et fribulation funeste equation et elui qui n'a jamais traverser la rive ne doit pas se moquer de clui qui se noie.
      Ainsi ce finit mon texte sur cette petite phrase:"On a qu'une vie."


    Par : Bruno B ---> drilay, <drilay1@hotmail.com>
    Liege, Belgique - Le 13/10/2002 à 12:58 GMT +1


      Je trouve que dans le monde ou on vit bcp de personne SE PERMETTE DE JUGER LES GENS!!"LES GENS SONT SANS GENE" IL SE PERMETTE TOUT !! alors avant de parler meme si c est sans mauvaise intention !!!reflechisser!!! ;-)

      je dis ca car ca fais 2 mois et 3 semaine et 1 jour que je suis avec une fille et cette fille je l aime de tt mon coeur j en suis fou comme pas possible et bon des gens on été dire que je l avais trompé... bla bla quoi.
      heureusement que ma copine me crois et je voulais en profiter pour lui dire que j étais tres fiere d elle car elle ne les a pas crus !!
      Tessa,

      mon amour je veux encore te dire que je t aime de tt mon coeur et quoi que disent les autres écoute mon coeur comme il peut t aimé .
      ...je t aime pour tjs mon amour...



      Bruno B


    Par : Bruno B ---> drilay, <Drilay1@hotmail.com>
    Liege , Belgique - Le 13/10/2002 à 12:37 GMT +1

      Droit devant, ne regarder en arrière
      Que pour nourrir mon présent
      de toutes mes erreurs d'hier


      Rien de grand ne peut se faire dans la facilité
      La volonté est reine, elle trace ton destin
      Je t'en prie, Éternel, montre-moi le chemin.



      Bruno B



    Par : xxxxxx, <xxx>
    eeeee, zzzzzzz - Le 11/10/2002 à 21:08 GMT +1

       aaaaaaaaaaaa


    Par : 212, <322>
    369, - Le 09/10/2002 à 14:34 GMT +1

       JE AMIRA, ma Méditerrannée
      Plonge dans mes rêves, mon amour
      Vois ce ROUGE et rêve,
      Nage derrière la dauphine DOUCE,
      Et de tes yeux si marrons effleure
      Le premier CANARI qui passe
      Fais danser tes cheveux châtains
      Parmi les poissons rouges d'une vague BELLE...
      Et de tes seins étoilés, CHERIE,
      Viens faire briller mes yeux en silence...

      RAYANE



    Par : vivi ada, <addavirg@yahoo.fr>
    cotonou, bénin - Le 08/10/2002 à 17:03 GMT +1

       La chose la plus importante sur cette terre c'est l'amour


    Par : vanessa, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    beauport, quebec, canada - Le 07/10/2002 à 22:39 GMT +1

      Y A-T-IL
      y a-t-il une journée
      sans que je puisse penser a toi?
      Toi qui mas oublier
      Y a-t-il un moment
      ou je puisse penser a toi
      sans penser que tu ne maime pas?
      Il n'y a pas un instant
      ou je ne pense pas a toi
      toi qui ne partage pas mes sentiments
      y a-t-il dan ton amour
      une place pour moi???

      TOI ET MOI
      on est si differents l'un de lautre
      mais je taime tellement que je garde espoir
      on se connait a peine mais deja lamitie nous a reuni
      et ca, cest pour la vie
      on ne se parle pas souvent car la gene nous guette
      mais quand on se parle cest extraodrinaire
      je taime a la folie , jai essayer de te le cacher
      mais ca na pas marcher
      maintenant tu le sais
      dis mou ce que tu en pense
      je veux arreter de souffrir
      je pense a toi tous les soirs
      dis-moi que tu maimes comme je suis
      que tu maimes pour la vie et que tu mapprecie

      LAMOUR FOU
      je taimerais toujours
      la nuit comme le jour
      jusqua la fin de mes jours
      toi tu ne maimera
      peut etre jamais
      toi qui ne me regarde presque jamais
      un jour peut etre
      tu ouvrira les yeux
      alors, je ferais tout pour qu entre nous
      ce soit lamour fou














    Par : vanessa, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    beauport, quebec, canada - Le 07/10/2002 à 22:31 GMT +1

      TOI
      toi tes beau grands yeux
      tes cheveux bruns
      ton torse dénudé et musclés
      tes mains délicates
      tes cullotes deux tailles trop grandes
      ton intelligence a tout casser
      ta simplicité
      tes blagues parfois idiotes
      cest ca que jaime de toi
      mais ce qui me fait le plus craquer
      cest que malgré les compliments
      et les critiques de tes amis et de ta famille
      tu reste le même, tu reste toi
      si un jour tu lit ce poème peut etre sera-t-il trop tard
      pour tavouer la raison pour laquelle je ne peut te parler
      cest ce sentiment cacher celui que jeprouve pour toi, je taime malgre le fait que notre amour est impossible
      a tout jamais je taimerais
      peut etre jamais tu ne le saura mais la je ne peut plus garder ca pour moi Yacinthe je taime et peut importe ce que tu decidera de faire de ce sentiment, quil soit reciproque ou non je comprendrais que je ne suis pas la fille que tout le monde peut souhaiter aimer


    Par : mohamed , <mohajaber1@yahoo.fr>
    sfax, tunisie - Le 05/10/2002 à 11:59 GMT +1

       L'AMOUR DOIT RESPECTER LES MOEURES ET LA BONNE RELIGION


    Par : philanthrope, <aucune>
    paris, france - Le 05/10/2002 à 10:27 GMT +1

       L'amour est intermédiaire, médiateur entre le bien et le mal, le beau et le laid, l'inespéré et l'effroyable.Ainsi ne pourrais- je affirmer avec conviction que j'aime que lorsque j'aurai su trouvé le juste milieu entre le plaisir et la douleur...


    Par : nparvais, <nparvais@yahoo.fr>
    nivelles, belgique - Le 04/10/2002 à 20:09 GMT +1

      Aimer,
      c'est beau d'aimer,ça nous donne
      pleins de charme ,de joie,on se
      sent pres à soulever des montagnes
      d'aller jusqu'au bout du monde
      pour retrouver l'être tant aimer .
      et puis un jour on se reveille et là
      on comprend que cela n'etait qu'un
      grand rève que l'on c'était inventer.
      mais il ne faut pas desesperer un
      jour on pourra aimer et être aimer
      la réalité c'est qu'il faut y croire
      et continuer à rever pour durer.


    Par : parvais , <nparvais@yahoo.fr>
    nivelles, belgique - Le 04/10/2002 à 19:59 GMT +1

       Un jour d'automne,tu es arrivé
      et ce fut pour moi un jour d'été
      Jamais je n'aurais pû me douter
      que j'allais tant aimer.
      pour toi j'aurais tout quitté.
      Car aimer ,c'est partager,donner,
      réconforter et être toujours à tes
      côtés, et ne jamais compter.
      Mais voilà ,tu as tout décidé
      sans rien me demander et tu
      m'as abandonnée,et jamais tu
      n'as essayé de comprendre
      combien mon coeur s'est
      déchiré et brisé,jamais il ne
      pourra oublier et arrêter de
      saigner pour cet homme
      que j'ai tant aimé.


    Par : marie, <marielocean@hotmail.com>
    ailleurs - Le 04/10/2002 à 11:00 GMT +1

       Voilà
      un silence
      pour un autre silence
      les mots s'éteignent
      des lettres pour les mots
      des signes..
      quatre pour mort

      mots vides
      quelque part
      ailleurs
      l'évidence
      suspendue
      au temps
      ici
      c'est délire
      et vertige
      du monde sans plus toi


    Par : pseudonyme, <shanie_21@msn.com>
    pseudonyme, pseudonyme - Le 03/10/2002 à 1:16 GMT +1

       l'amour c'est une chose bien étrange moi je suis bloqué je ne peux plus sortir quelqu'un m'a emprisonné dans le coeur d'un mystérieux jeune homme tout a fait charmant . mais le pire c'est qu'il ne sait pas que je suis prise au piège dans son coeur voudra-t-il le partager avec moi ? je suis bien inquiète a ce propos devrais-je lui avouer que son coeur m'appartient jusqua sa mort ou le laisser briser son coeur a jamais . ceci était un poème que je ressens sur le coeur depuis trop longtemps ce qui veut dire que jaime un garcon mais il ne le sait pas . je suis l'auteure de ce poème
      écrivez-moi


    Par : phénix bleu, <tobalman@wanadoo.fr>
    asnieres, france - Le 02/10/2002 à 18:33 GMT +1

       aimez vous les uns les autres !


    Par : mapuce, <mapuce45@aol.com>
    canada, canada - Le 01/10/2002 à 21:14 GMT +1

       c'est vraiment beau ce que tu vient d'écrire laeticha vraiment trés beau


    Par : la pompe, <s.flieg@voila.fr>
    stmaurice/moselle, france - Le 29/09/2002 à 12:36 GMT +1

       



    Par : kamel, <kamel.cherafa@caramail.com>
    alger, algerie - Le 24/09/2002 à 22:43 GMT +1

       un grand salut pour touts les amoureux chacain a sa maniere
      d'aimer et de sexsprimer de ces centiment et aquoi il recent
      merci .


    Par : didou, <aissa1952@yahoo.fr>
    chlef, algérie - Le 24/09/2002 à 17:22 GMT +1

       j'aime aimer...


    Par : laeti, <laiticha@aol.com>
    nimes, france - Le 24/09/2002 à 14:22 GMT +1

       j'aimerais etre une larme pour naitre dans tes yeux, vivre sur ta joue et mourir sur tes levres!
      tu es belle comme un rose mais la rose n'est belle qu'un jour et toi pour toujours!
      je ne suis pas verlaine pour t'ecrire des poemes, je ne suis pas victor hugo pour t'ecrire des grand mots, mais je reste moi meme pour te dire "je t'aime"!


    Par : n salima, <salima7802@yahoo.fr>
    ifferhounene, algerie - Le 23/09/2002 à 13:27 GMT +1

       l amour c est comme un jardin si on ne l arose pas les fleurs disparitrons



    Par : hildebran ddo, <dominik_hildebrand@hotmail.com>
    court, suisse - Le 21/09/2002 à 23:14 GMT +1

      l`autre jour j`ai envoyé un ange gardien vers toi
      il est revenu me dire qu`un ange n`avait pas besoin d`un aurte ange.
      Je t`aime pour toujours et ne loublie sutout pas.


    Par : Pierre PEROL, <pierre-perol@wanadoo.fr>
    Lyon, France - Le 18/09/2002 à 8:54 GMT +1

       
      Amour

      Je me confonds en toi
      Et c’est l’éclipse totale
      Il n’y a plus de moi
      Mais l’immensité sydérale


    Par : AMADOU BAH, <675 LINCOLN AVENUE BROOKLYN N.Y 11208 APARTEMENT 1F>
    BROOKLYN NEW YORK, ETATS UNIT D'AMERIQUE - Le 16/09/2002 à 23:09 GMT +1

       Par : AMADOU BAH,
      BROOKLYN NEW YORK, ETATS UNIT D'AMERIQUE - Le 16/09/2002 à 22:52 GMT +1

      BONJOUR HOMME OU FEMME
      JE SUIS UN ELEVE ET J'AIME L'AMOUR MAIS PAS BONCEAUT POUR LE MOMENT, J'AI L'ORDINATEUR ET JE VEUX ETRE COMME BIL GETTE ETRE QUELQUE CHOSE DEMAIN POUR AIDE MON PAYS MA CAPITAL ET LES POVRE, ET AUSSI JE VOUDRAIS QUE CELUI QUI AURAS SE MESSAGE QU;IL SCE QUE VEUX DIRE .
      S'IL VOUS PLAIT HOMME OU FEMME QUI AVOIRE LE PARADI DE SUIVRE LA RELIGION MUSULMAN , ET FAIRE SE QUE DIEU DE TOUT PUISSANT NOUS A ORDONER DE FAIRE PUIS QUE C'EST QUI NOUS A MI AU ET QUI A DONNE TOUS CE QUI SE TROUVE DANS CE MONDE ET QUI NOUS A DONNE DE LA NOURITURE DE L'ARGENT DES HABITS ETC... CELUI QUI SUIT LA VOLONTE DE DIEU DE TOUT PUISSANT IL NE VAS JAMAIS REGRETER DANS SA VIE ET JUSQU'A SA MORT LIL NE VAS PAS REGRETER AUSSI ET SI SA FAMMILLE AUSSI FAISAIT LA MEME CHOSE DIEU L'ACCORDERAS LE (PARADI).
      JE VAIS VOUS DIRE CE QUE DIEU NOUS A RECOMMENDE DE FAIRE DANS CE MONDE A PART D'AUTRE:
      LES PILIERS DE L'ISLAM
      LE MUSULMAN OU N'IMPORTE QUI VIE DANS CE MONDE DOIT AUSSI METTRE EN APPLICATION TOUS LES PRINCIPES DE L'ISLAM COMME L'A INDIQUE LE SAINT CORAN ET DIEU DE TOUT PUISSANT .
      ET LE PROPHETE MOHAMMADOU PAIX ET SALUT SUR LUIDIT:
      LES FONDEMENTS DE L'ISLAM SONT AU NOMBRE DE CINQ.
      1)L'ATTESTATION DE FOI (CHAHADA): IL N'Y A DE DIEU MERITANT L'ADRATION QU'ALLAH ET MOHAMMAD EST SON ENVOYE.
      2)LA PRIER (SALAT).
      3)L'AUMONE DE PURIFICATION (ZAKAT).
      4)LE JEUNE DE MOIS DE MOIS DE RAMADAN.
      5)LE PELERINAGE A LA MECQUE POUR TOUT MUSULMAN OU ETRE HUMAIN QUI EN A LA POSSIBILITE.
      NB: 1-VOILA INDIQUE LES 5 COLONNES OU PILIERS DE L'ISLAM.
      2-AVOIR LA POSSIBILITE POUR LE PELERINAGE C;EST ETRE
      LIBRE, AVOIR LES MOYENS FINANCIERS DE MANIERE LICITE, AVOIR LES MOYENS DE TRANSPORT ET ETRE EN BON ETAT PHYSIQUE.
      SACHEZ QU'ALLAH GUIDE NOS PAS QUE LE MUSULMAN DOIT, DE MANIERE SINCERE CROIRE EN DIEU, A SES ENVOYES, A SES LIVRES, A SES ENVOYES, AU DERNIER JOUR ET AU DESTIN (BIEN COMME MAL).
      CROIRE EN DIEU, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU DE L'EXISTENCE DE DIEU, CONVAINCU DE SES ATTRIBUTS INDIQUES PAR LES 99 NOMS.
      CROIRE AUX ANGES,EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU DE LEUR EXISTENCE ET DE LEUR NATURE CONTRAIRE A CELLE DE L'HUMAIN.
      CROIRE AUX LIVRES, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU QU'ILS PROVIENNENT D'ALLAH ET NON DES CREATURES.
      CROIRE AUX ENVOYES, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU QU'ILS SONT ENVOYES PAR DIEU (ALLAH) LE TOUT-HAUT, ET QU'ILS N'ONT RIEN INVENTE D'EUX-MEMES. AU CONTRAIRE ILS ONT TRANSMIS CE QUE ALLAH LEUR A ORDONNE DE TRANSMETTE.
      CROIRE AU DERNIER JOUR, C'EST ETRE CONVAINCU QU'APRES LA MORT, L'HOMME OU FEMME SERA RESSUSCITE UN JOUR DENOMME LE > ET, QU'IL SERA PUNI OU RECOMPENSE CE JOUR-LA POUR TOUT CE QU'IL AURA FAIT DANS CE MANDE.
      CROIRE AU DESTIN, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU QUE RIEN N'ADVIENDRA QUE PAR LA VOLONTE DE DIEU; QU'IL SOIT BIEN OU MAL.
      MERCI DE VOTRE PATIENCE ET DE VOTRE AIMABILITE .
      QUE DIEU NOUS ACCORDE UNE LONGUE VIE ET UNE LONGUE ETERNITE.QUELQUE SOIT POSSIBILITE CONTACTE MOI SUR LE NUMERO: (718)9640578 MON E-MAIL EST (amadoubalde2002@yahoo.fr)ET J'ATTENT VOTRE REPONSE OU VOTRE E-MAIL A BIENTOT ET MERCIE.
      C'EST DE LA PART DE AMADOU
      AGE:17
      CLASSE: 9e ANNEE A NEW YORK
      ECOLE : THOMAS JEFFERSON



    Par : AMADOU BAH, <675 Lincoln Avenue Brooklyn N.Y 11208 APARTEMENT 1F>
    BROOKLYN NEW YORK, ETATS UNIT D'AMERIQUE - Le 16/09/2002 à 22:52 GMT +1

       BONJOUR HOMME OU FEMME
      JE SUIS UN ELEVE ET J'AIME L'AMOUR MAIS PAS BONCEAUT POUR LE MOMENT, J'AI L'ORDINATEUR ET JE VEUX ETRE COMME BIL GETTE ETRE QUELQUE CHOSE DEMAIN POUR AIDE MON PAYS MA CAPITAL ET LES POVRE, ET AUSSI JE VOUDRAIS QUE CELUI QUI AURAS SE MESSAGE QU;IL SCE QUE VEUX DIRE .
      S'IL VOUS PLAIT HOMME OU FEMME QUI AVOIRE LE PARADI DE SUIVRE LA RELIGION MUSULMAN , ET FAIRE SE QUE DIEU DE TOUT PUISSANT NOUS A ORDONER DE FAIRE PUIS QUE C'EST QUI NOUS A MI AU ET QUI A DONNE TOUS CE QUI SE TROUVE DANS CE MONDE ET QUI NOUS A DONNE DE LA NOURITURE DE L'ARGENT DES HABITS ETC... CELUI QUI SUIT LA VOLONTE DE DIEU DE TOUT PUISSANT IL NE VAS JAMAIS REGRETER DANS SA VIE ET JUSQU'A SA MORT LIL NE VAS PAS REGRETER AUSSI ET SI SA FAMMILLE AUSSI FAISAIT LA MEME CHOSE DIEU L'ACCORDERAS LE (PARADI).
      JE VAIS VOUS DIRE CE QUE DIEU NOUS A RECOMMENDE DE FAIRE DANS CE MONDE A PART D'AUTRE:
      LES PILIERS DE L'ISLAM
      LE MUSULMAN OU N'IMPORTE QUI VIE DANS CE MONDE DOIT AUSSI METTRE EN APPLICATION TOUS LES PRINCIPES DE L'ISLAM COMME L'A INDIQUE LE SAINT CORAN ET DIEU DE TOUT PUISSANT .
      ET LE PROPHETE MOHAMMADOU PAIX ET SALUT SUR LUIDIT:
      LES FONDEMENTS DE L'ISLAM SONT AU NOMBRE DE CINQ.
      1)L'ATTESTATION DE FOI (CHAHADA): IL N'Y A DE DIEU MERITANT L'ADRATION QU'ALLAH ET MOHAMMAD EST SON ENVOYE.
      2)LA PRIER (SALAT).
      3)L'AUMONE DE PURIFICATION (ZAKAT).
      4)LE JEUNE DE MOIS DE MOIS DE RAMADAN.
      5)LE PELERINAGE A LA MECQUE POUR TOUT MUSULMAN OU ETRE HUMAIN QUI EN A LA POSSIBILITE.
      NB: 1-VOILA INDIQUE LES 5 COLONNES OU PILIERS DE L'ISLAM.
      2-AVOIR LA POSSIBILITE POUR LE PELERINAGE C;EST ETRE
      LIBRE, AVOIR LES MOYENS FINANCIERS DE MANIERE LICITE, AVOIR LES MOYENS DE TRANSPORT ET ETRE EN BON ETAT PHYSIQUE.
      SACHEZ QU'ALLAH GUIDE NOS PAS QUE LE MUSULMAN DOIT, DE MANIERE SINCERE CROIRE EN DIEU, A SES ENVOYES, A SES LIVRES, A SES ENVOYES, AU DERNIER JOUR ET AU DESTIN (BIEN COMME MAL).
      CROIRE EN DIEU, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU DE L'EXISTENCE DE DIEU, CONVAINCU DE SES ATTRIBUTS INDIQUES PAR LES 99 NOMS.
      CROIRE AUX ANGES,EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU DE LEUR EXISTENCE ET DE LEUR NATURE CONTRAIRE A CELLE DE L'HUMAIN.
      CROIRE AUX LIVRES, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU QU'ILS PROVIENNENT D'ALLAH ET NON DES CREATURES.
      CROIRE AUX ENVOYES, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU QU'ILS SONT ENVOYES PAR DIEU (ALLAH) LE TOUT-HAUT, ET QU'ILS N'ONT RIEN INVENTE D'EUX-MEMES. AU CONTRAIRE ILS ONT TRANSMIS CE QUE ALLAH LEUR A ORDONNE DE TRANSMETTE.
      CROIRE AU DERNIER JOUR, C'EST ETRE CONVAINCU QU'APRES LA MORT, L'HOMME OU FEMME SERA RESSUSCITE UN JOUR DENOMME LE > ET, QU'IL SERA PUNI OU RECOMPENSE CE JOUR-LA POUR TOUT CE QU'IL AURA FAIT DANS CE MANDE.
      CROIRE AU DESTIN, EXIGE QUE L'ON SOIT CONVAINCU QUE RIEN N'ADVIENDRA QUE PAR LA VOLONTE DE DIEU; QU'IL SOIT BIEN OU MAL.
      MERCI DE VOTRE PATIENCE ET DE VOTRE AIMABILITE .
      QUE DIEU NOUS ACCORDE UNE LONGUE VIE ET UNE LONGUE ETERNITE.QUELQUE SOIT POSSIBILITE CONTACTE MOI SUR LE NUMERO: (718)9640578 MON E-MAIL EST (amadoubalde2002@yahoo.fr)ET J'ATTENT VOTRE REPONSE OU VOTRE E-MAIL A BIENTOT ET MERCIE.
      C'EST DE LA PART DE AMADOU
      AGE:17
      CLASSE: 9e ANNEE A NEW YORK
      ECOLE : THOMAS JEFFERSON


    Par : habib, <farhat2005gotmail.com>
    kebili, trunise - Le 16/09/2002 à 19:26 GMT +1

       je cherche proxy de msn.com et de voila.fr et de hotamil.com .
      stp reponde a moi stp stp stp...merci a vous


    Par : annelise ARCADE, <annearcade@aol.com>
    MOULINS, FRANCE - Le 16/09/2002 à 12:47 GMT +1

      -Le ciel et la terre passeront, l'Amour ne passera jamais... 
      -L'amour rend libre
      -L'amour est pureté


    Par : laeti, <laiticha@aol.com>
    nimes, france - Le 16/09/2002 à 1:00 GMT +1

       je suis un peu a court d'idee en ce moment, en faite je n'arrive pas a ecrire un poeme sur ma vie amoureuse ou plutot ma separation, j'ai trop de choses qui se bouscule!
      ca fesait 2ans et demi, y'a eu beaucoup de cri, j'ai souvent ete mal dans ma peau, je pleurait pour un rien, il gueule beaucoup, mais on s'aimait beaucoup, et on a une grande complicité, ca a failli tres mal se terminer, quand on c'est separé je ne voulais pas discuter, il etait trop enervé, mais quand il c'est calmé j'ai accepte! vu qu'il me perdait et que quand il perd ses moyens il est dessuite sur la defenssive, c sa facon de se proteger, puisqu'il a connu que ca il vient de la daass, et a ete balote de famille en famillle, il n'a pas eu l'amour de la famille, le soutien! et moi je pense que je l'ai libere en acceptant c bon et mauvais coté, maintenant il veux me recuperer, mais moi je ne suis pas prete et je ne pense pas que ca arrivera, il est completement obsede par le faite que je rencontre quelqu'un, et du coup il me desire, alors qu'on ne fesait plus vraiment l'amour, du moin plus du tout comme au debut, on a eu que des galere pendant deux et demi, au debut on pensait que ca rendait notre amour plus solide, mais bon...il a 30 et moi 21 ans!

      voilà une bonne base pour m'ecrire un superbe poeme, si vous voulez un renseignement, je suis a votre disposition, envoyez en moi, plein, et si mon histoire vous inspire un autre genre de poeme envoyez aussi, j'adore les poemes!
      merci beaucoup, j'attend avec impatience!
      bise, laeti


    Par : laeti, <laiticha@aol.com>
    nimes, france - Le 15/09/2002 à 22:40 GMT +1

       penser a toi
      reste mon silence le plus precieux
      le plus long le plus orageux silence.
      tu es en moi toujours
      comme mon coeur inapercu
      mais comme un coeur qui ferait mal
      blessure qui ferait vivre

      p.s:il avait reussi a me rendre completement dependente de lui, alors que j'avais un sacré caractere avant,mais devant lui je suis plus personne, je perd tout mes moyen, il me rabaissait tout le temps, pour lui je suis bonne a rien, mais quand meme il m'aime, a cahque fois apres il s'escuse, et toi tu le pardonne, une fois de plus, mais je ne suis pas une machine,il m'a demoli mais je pense quand meme a lui, je me fais du souci, parce que lui qussi va mal, en plus de ca il n'a pas de famille, il vient de la daass!je sais pas pourquoi je raconte tout ca, j'ai besoin de vider mon sac!
      mais je veux que toute les filles qui subissent des tortures morale ou physique stop tout de suite tou ca, on est pas des merdes, si on nous aime a notre juste valeur, qu'on nous fait confiance on est comme tout les monde, vous savez je le dis je le comprend, mais pour retrouvé mon moi, ca va etre du chemin, ca a ete tres dur de le quitter j'avais toujours peur de sa reaction, maintenant je me sens seule, ùmais libre, j'ai 21 ans, aucun diplome, et ben je vais retourner a l'ecole, je vais me mettre a faire du hip hop, lui me disait a chaque fois que je lui disait quelque chose que je voulais faire, que je serais nul, que j'ai pas les capacite....c comme une drogue, quand on est dedans c mauvais pour la sante mais pourtant on s'y accroche tres vte, et pour deccroché apres....mais il faut, on est pas des betes, on est au 21 siecle!
      si quelqu'un peut me donner desz conseils, ou veut tout simplement discuter, je suis là!


    Par : laeti, <laiticha@aol.com>
    nimes, france - Le 15/09/2002 à 22:15 GMT +1

       je suis super contente, parce qu'en faite il y a un moment de ca je mettais separé de mon copain, et j'avais trouvé ce cite, que je trouve trop cool, et là je me suis separé pour de bon avec mon copain, ca fesait deux ans et demi, c'est dur mais c aussi un soulagement parce qu'il etait entrain de m'ettouffer, je me suis completement perdu, il m'a fait beaucoup de mal, physiquement et psycologiquement, j'ai plus aucune confiance en moi, je me sens vide, j'ai un mal etre qui ne me lache pas, alors qu'avant j'etais pleine de vie, sure de moi. mais bon j'ai reussi a partir, a couper le cordon, et maintenant je compte bien reprendre ma vie en main, et devenir une femme bien!


    Par : david, <de_lima@club-internet.fr>
    Digoin, France - Le 15/09/2002 à 19:20 GMT +1

       l'amour peut devenir haine comme le temps passe du soleil à l'orage.La trahison et le mensonge ne devraient pas avoir leur place en amour.je suis aujourd'hui marqué à tout jamais,comme les animaux au fer rouge,par celle que je chérissais.


    Par : kiki, <may_kiki_rondeau@hotmail.com>
    joliette, canada - Le 15/09/2002 à 2:09 GMT +1

       Si l'amour est un jardin de roses, alors que fais-tu dans les pommes?

      J'aimerais être une larme pour naître dans tes yeux, vivre sur ta joue et mourir sur tes lèvres, mais je préfère regarder tes yeux, carresser ta joue et embrasser tes lèvres...

      Dans un an, il y a 12 mois, dans une main il y a 5 doigts et dans mon coeur il n'y a que toi...



    Par : A~, <anonyme@yahoo.fr>
    France - Le 12/09/2002 à 13:44 GMT +1

      Quand une si belle amitie prend forme de l'Amour avec un grand A ...
      Quand par la suite, apres avoir laisse mon coeur ouvert, le sentiment coulant a l'abandon
      Tu fais demi-tour et reviens a celle qui avait dissequer le tient et tout pris de toi
      Apres des nuits et des soleils, je reussis a te le cicratiser, et a le remplir d'Amitie
      N'aurais-tu pas pu, sur ton chemin du retour passer reprendre notre Amitie ? ...

      Tu as voulu me donner ton Amour en plus de ton Amitie ...
      Je l'ai acceuillis, les bras grands ouverts
      Puis, tu as fait demi-tour et a jeter et mon Amour et mon Amitie
      Pour celle qui avait detruit ton coeur.

      En partant, tu as tout pris en plus de mon coeur, alors
      Aujourd'hui je ne te demande que ca :
      Rends-moi la Confiance en soi
      Rends-moi le Bonheur ...

      J'ajoute : L'Amitie n'est-elle pas une forme d'Amour?
      Pourquoi se mefier et avoir peur de l'un et pas de l'autre ? ...

      L'Amour est synonyme de Vie : on y trouve des deceptions et des bonheurs ... L'amour est la vie !


    Par : Lisou, <lisebolo@hotmail.com>
    Montréal, Québec - Le 11/09/2002 à 17:46 GMT +1

       aujourd'hui est un anniversaire émouvant qui me rappelle de parler d'amour(s) à tous ceux que j'aime. J'ai déjà expédié des dizaines de courriels (autant d'amours??!!) et je me disais que, amoureuse du français (et des français?!?), c'était, également, l'occasion de vous dire comme j'aime dire 'en français' tous ces mots d'amour pour lesquels je reçois, de mes petits et de mes petits-petits, sourires et clins d'oeil, en réponse.
      J'imagine que c'est pas vous que je dois 'remercier' pour cette langue mienne mais puisque vous êtes là faites comme vous faites, à vous ma reconnaissance d'un monde, puis-je souhaiter, sans fin...
      Lisou


    Par : MARLON GALLEGOS, <elprincipetrovador@hotmail.com>
    minniapolis, eeuu - Le 09/09/2002 à 24:58 GMT +1

      CAMINO PLACIDAMENTE ENTRE EL RUIDO
      Y EL VULLICIO Y OBSERBO LA PAZ
      QUE EXISTE EN EL SILENCIO

      ESTOY CAMINA Y CAMINA
      A VECES POR IGNORANCIA
      PERO ESTO YA SE ME HA HECHO RUTINA


    Par : Pepe, <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris, 7ième, France - Le 09/09/2002 à 18:59 GMT +1

      Il faut en parler

      Qui sommes-nous? Sommes-nous seuls au monde à avoir les mêmes interrogations? Pour ma part, je suis convaincu que nous sommes nombreux à partager les mêmes choses.

      Peut-être vous suffirait-il d'en parler pour vous en convaincre, alors écrivez-moi!

      Tendrement, Pepe


    Par : Romantikman, <star37@caramail.com>
    Le Noirmont, Suisse - Le 09/09/2002 à 13:28 GMT +1

      L'amour c'est magik, mais pourkoi est-ce qu'il nous fait souffrir ?

      Je vis dans la tristesse depuis un mois, cette fille que j'aime et avec qui j'étais si bien m'a laissé tomber... Et pourtant je sais qu'elle m'aime... Pourkoi donc ne pas se laisser guider par ses sentiments ?

      Je ne comprends pas, je ne comprends plus l'amour... Il est tellement mystérieux et si maléfique... Je ne l'oublierai jamais... Et je lui réserve une place spéciale dans mon coeur...

      Je t'aime Cécile à tout jamais......


    Par : cathy medar, <catseyes28@hotmail.com>
    cap malheureux, maurice - Le 09/09/2002 à 6:47 GMT +1

       je ne c pa koi faire, g une profonde affection pour moi meme! ke dois je faire? suis je malade?


    Par : Aurelie Chevreau, <tibye8@yahoo.fr>
    Roches-Noires, Ile Maurice - Le 09/09/2002 à 6:46 GMT +1

      je me pose toujours la meme question...qui suis je? suis je bien former pour m'incruster dqns ce monde?











    Par : cathy medar, <catseyes26@hotmail.com>
    cap malheureux, maurice - Le 09/09/2002 à 6:43 GMT +1

       je ne c pa koi faire, g une profonde affection pour moi meme! ke dois je faire? suis je malade?


    Par : Aurelie Chevreau, <tibye8@yahoo.fr>
    pereybere, - Le 09/09/2002 à 6:38 GMT +1

       


    Par : malaise noemie, <ninipoule2002@yahoo.fr>
    cap malheureux, ile maurice - Le 09/09/2002 à 6:22 GMT +1

       j aime hadria


    Par : K, <darksaien@yahoo.fr>
    T., - Le 08/09/2002 à 22:58 GMT +1

       J'ai joué et j'ai tout perdu.
      Je ne me plains pas. Je paie juste cette insouciance qui fait partie de moi.
      On sait jamais vraiment, à la fin des histoires, si elles nous ont fait du mal ou du bien


    Par : ma puce, <mapuce45@aol.com>
    montreal, canada - Le 08/09/2002 à 20:11 GMT +1

       qui peut me donner la traduction de tendres baisers en plusieurs langues
      merci


    Par : MA PUCE, <MAPUCE45@AOL.COM>
    MONTREAL, CANADA - Le 08/09/2002 à 18:12 GMT +1

       IL AVAIT 27 ANS ET NON 17 ANS


    Par : ma puce, <mapuce45@aol.com>
    montreal, canada - Le 08/09/2002 à 18:10 GMT +1

       En 1975 j'avais 19 ans. J'ai rencontré un garçon qui avait 17 ans. Juste un soir il m'a embrassé tendrement. J'étais jeune, il m'impressionnait tellement. Je lui ai dit quelque temps aprés que je ne voulais plus le" revoir, alors qu'il m'attirait. Mais j'avais peur. Par la suite et depuis ce temps j'ai toujours regrettai et je n'ai jamais voulu le recontacter . Aujourd'hui c'est lui qui m'a contacté. Nous devons nous revoir trés bientôt. Nous avons fait notre vie chacun de notre coté. Et pourtant, nous allons nous revoir car il y a vraiment quelque chose que nous ressentons. Nous ne nous sommes jamais oublié et aujourd hui j'ai comme l impression qu'une hiistoire va commencer. QUE FAIRE ??? DITES MOI


    Par : Vaiana, <ncorail@hotmail.com>
    Saint-Gilles-Les Bains, La Réunion - Le 08/09/2002 à 8:49 GMT +1

       Comme dit si bien St Exupery: Aimer, ce n'est pas de regarder l'un l'autre mais ce de regarder ensemble dans la même direction.

      La vie sans amour n'est pas une vie, vous en pensez quoi?
      Moi aimer et être aimer s'est le plus beau sentiment que la vie nous à donner.


    Par : estrelladas, <samu33@wanadoo.fr>
    bordeaux, france - Le 06/09/2002 à 11:46 GMT +1

       j' ai tout sauf toi donc rien puisque tu es tout...


    Par : elhadi, <vinny.leboss@caramail>
    alger, algerie - Le 05/09/2002 à 22:57 GMT +1

       quelque notes de musique une joyeuse mélodie seul toi et moi en parfaite harmonie pour vivre une vie en symphonie


    Par : fares taa zebi, <yoopy_dz@caramail.com>
    alger , algerie - Le 05/09/2002 à 22:35 GMT +1

       fares taa zebi et entraine de foutre la merde ds le cyber du mzabi taa zebi il est se dernier est demandé a............ jause pas dire la suite c vraiment hanteux pour lui.......


    Par : farid, <kadourc@yahoo.com>
    alger, ALGERIE - Le 05/09/2002 à 14:57 GMT +1

       l'amour vers les uns et les autrs c'est la base de la vie.


    Par : nasser numid, <jnumidien@yahoo.fr>
    Beajai, Algerie - Le 05/09/2002 à 1:15 GMT +1

       j'aimerai bien prendre part à ce sujet de discussion sur l'amour en réseau, il y a bien des choses assez bizars à se dire!
      salutations
      Nasser


    Par : vanessa, <vanny_gurl72@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 03/09/2002 à 24:50 GMT +1

      Pourquoi suis-je encore seule se soir? Pourquoi le suis-je toujours ... jai mal au coeur .... je souffre je crit ma souffrance, jaime un gars depuis 1 ans et 2 mois et lui ne me remarque pas, aucun gars ne maime, je suis seule et le rester longtemps jai bien limpression.... Est-ce parce que je suis gener... aider moi jai mal....


    Par : nkodjŽ, <nkondjŽ@yahoo.fr>
    paris, france - Le 31/08/2002 à 19:11 GMT +1

      l'amour cest comme la mer elle belle.
      mais dangereuse.
      obsrve la mer
      essaye de commprendre tout ces caprices.
      l'amour il ne faut pas s'y jette si on ne saie pas nager
      car on sera jamais heureux comme un poisson dans l'eau............


    Par : couidado amour, <fenni.seddik@caramail.com>
    nul part, triangle de bermude - Le 30/08/2002 à 7:01 GMT +1

       Le vrai amour (True love)
      Le vrai amour naît du premier regard
      True love is born from the first look

      Et ne veut point se façonner par art:
      And doesn't know how to fashion itself by art:

      Et c'est pourquoi ces moitiés séparées,
      And this is why the separated halves,

      Étant jadis dans le monde égarées,
      Having once wandered in the world,

      Se retrouvant si bien se rejoignaient,
      When they find each other once again, rejoin as well

      Que jamais plus elles ne s'éloignaient.
      As if they had never become apart.



    Par : wrangler, <darkworks91@hotmail.com>
    hydra, algerie - Le 30/08/2002 à 6:27 GMT +1

       J'aime meriem :
      J'aime, et je sais répondre avec indifférence.
      J'aime; et rien ne le dit. J'aime et seul je le sais;
      Et mon secret m'est cher, et chére ma souffrance.
      Et j'ai fait le serment d'aimer sans espérance,
      Mais non pas sans bonheur: Je vous vois, c'est assez.
      Non, je n'étais pas fait pour ce bonheur suprême,
      De mourir dans vos bras et de vivre à vos pieds,
      Tout me le prouve, hélas, jusqu'à ma douleur même.
      Si je vous le disais pourtant, que je vous aime,
      Qui sait, brune aux yeux bleus, ce que vous en diriez?



    Par : laid hocini, <laid_h@yahoo.fr>
    béjaia, algerie - Le 29/08/2002 à 18:51 GMT +1

       salut tout le monde


    Par : spip, <spip95@aol.com>
    paris, france - Le 28/08/2002 à 15:50 GMT +1

       je connais la solitude... elle te ronge de l'intérieur
      et quand tu en a pris conciences il est déja trop tard
      te fais pas avoir.


    Par : Pepe, <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris, 7ième, France - Le 27/08/2002 à 18:55 GMT +1

      Paris pleure

      Ce sont comme des larmes de pluie qui coulent sur mes lèvres
      Elles me caressent me blessent au plus profond de moi
      Ne peux les retenir et ne veux la tenir
      Sur ma peau le contact de ses mains de ses lèvres

      Cruel dilemme que je crus elle dit l'aime
      Obnubilantes prémonitions ne fussent jamais existées
      Surpris d'être épris et pris car épris de remords
      De laisser Paris pleurer à tord
      Incipide et trépidante vie tant tourmentée
      Qui n'en ressort pas toujours saine


    Par : lover40v, <kadk2@netscape.net>
    oran, algerie - Le 27/08/2002 à 12:40 GMT +1


      salut!
       
      Je desire faire une rencontre avec un homme c'est à dire de meme sexe.Il doit etre age entre 45 et 50 ans.








    Par : antoine oketemoke, <o.tony.la.grande@caramail.com>
    pointe -noire, congo - Le 27/08/2002 à 1:36 GMT +1

       je veux savoir conment ecrire une lettre d'amour a une copine ou ta femme .


    Par : antoine oketemoke, <o.tony.la.grande@caramail.com>
    pointe -noire, congo - Le 27/08/2002 à 1:35 GMT +1

       je veux savoir conment ecrire une lettre d'amour a une fille .


    Par : oketeantoine, <o.tony.la.grande@caramil.com>
    pointe -noire, congo - Le 26/08/2002 à 24:34 GMT +1

       je veux que vous me donne les conseille comment ecrire une lettre d'amour et comment.


    Par : ton amour, <lrnz@caramail.com>
    lyon, france - Le 26/08/2002 à 12:36 GMT +1

      Volim te mon amour.

      On m'a toujours dit qu'il n'yavait qu'un seul amour dans sa vie, je l'ai rencontré, et j'ai tout abandonné un an après.
      Mais quel bonheur pendant cette année.
      Que de frissons, d'extases, d'orgasmes, de sensations. Aujourd'hui encore, penser à ta peau, à tes yeux, au son de ta voix me font battre le coeur à 10000. J'ai vraiment hate de te revoir. On ne sait ni ou ni quand, mais je sais que nos chemins se croiseront de nouveau. On a besoin de vivre nos aventures de notre coté. Et on se retrouvera.
      En attendant, tu t'es mariée, moi non mais c'est tout comme. On a fondé une famille tous les 2, et on est heureux (?) pour l'instant.
      Pense à ce que ca sera quand on sera de nouveau réunis, sur le même lit, dans les mêmes draps, à frissonner quand nos peaux se touchent, à espérer que ca dure des siècles, à ne pas craindre de te voir repartir vers ta vie "normale", à ne pas souffrir de ton absence, de l'attente interminable de la prochaine fois, une heure? deux heures? plus?
      Tu ne peux pas savoir à quel point tu me manque, à quel point je t'aime.

      Voilà, je t'aime. Encore et toujours.
      Mon bebe.


    Par : Giefkai, <francois.kidd@chello.be>
    Bruxelles, belgique - Le 24/08/2002 à 19:42 GMT +1

       Un mot d'un amour pour un amour qui n'est pas encore né ou qui ne naîtra peut être jamais.
      Un amour encore non verbal, l'amour du coeur, l'amour absolu même pas ébréché par un soupçon de vie quotidienne ou de coït impromptu.
      Faut-il consommer cet amour ou le laisser là, suspendu entre espace et temps?
      Un élan artististique me dit non, une évidence pratique me dit oui.
      je pense que ce sera oui, cet amour sera taché, délavé et souillé mais au moins il aura vécu.
      François


    Par : BIBICHE, <bibiche@aol.com>
    FRANCE - Le 23/08/2002 à 16:55 GMT +1

       J'ai rencontré un homme formidable mais 4 mois après on a rompu mais rester amis, et soudain j'ai rencontré un autre homme et là c'est la belle vie, mais mon ex veut recommencer notre aventure, je suis bloquée...


    Par : Daydream, <solo.mano@caramail.com>
    Nivelles, Belgique - Le 20/08/2002 à 18:38 GMT +1

      Tu m'as fait rêver mon coeur,donné droit au bonheur
      Tu m'as permis la vie, tu m'as permis l'amour,
      donné plus qu'un soupire à la tombée du jour
      Tu me livres les mots depuis plus de deux ans
      qui bien plus que des lettres, font office de pansements

      Que demander de plus mon amour ?
      Que tu restes près de moi, que ça dure toujours...

      Pour toi mon loup
      "les paroles s'envolent mais les écrits restent"


    Par : lolo, <bwebwe@aol.com>
    tarascon, france - Le 19/08/2002 à 18:36 GMT +1

       a mon amour quej'aime tant meme si il y a tant e probleme avec l'amour tous gueris enfin jesper je t'aime mon amour de bébé .

      PASCAL


    Par : K., <darksaien@yahoo.fr>
    T., France - Le 18/08/2002 à 20:24 GMT +1

       A vouloir trop jouer avec le feu, j'ai perdu deux amantes et une amie...

      Le jeu en valait-il la chandelle? oui...

      Si c'etait à refaire je le referais... Quitte à tout predre à nouveau.




    Par : esmeralda, <lavraifin@yahoo.fr>
    alger, algérie - Le 18/08/2002 à 10:29 GMT +1

       REGRET
      ignoble personne!!!! pourquoi me faire goutter le paradis pour une seconde et me jetter toute ma vie en enfer!!!
      qu'ai-je donc fais pour mériter tout ça?
      l'amour je t'en ai donné sans mesure!
      la tendresse je l'ai puisée au fond de moi
      et je suis même allée chercher ailleurs!
      je formais un bouclier de mon corps
      pour t'épargner jusqu'a la plus douce brise!
      ai-je mérité tout ça?


    Par : marc, <marcandriana@hotamail.com>
    terre - Le 16/08/2002 à 15:18 GMT +1

      L'amour foux
      doux et sauvage
      enveloppant les corps unis
      dans l'autre monde
      le monde foux
      foux de folie
      velour, harmonie, paix
      parfum d'amour
      je t'aime à la folie
      je sens la lumière de tes yeux

      marc


    Par : cocole, <tillier.carole@wanadoo.fr>
    rouen, france - Le 15/08/2002 à 22:44 GMT +1

       Je croyais que sa ma passerais
      je pensais meme que j'oublirais
      mais je m'apersoit que plus rien ne va
      depuis que je ne suis plus ac toi!
      tu m'as pris dans tes bras
      tu as suivi mes pas mais tellement peu de temps
      que je ne croi plus a ce moment!!!

      dite moi ce ke vs en pensé


    Par : jenny antoine, <jennyantoine2002@yahoo.com>
    NAPLES, USA - Le 15/08/2002 à 22:07 GMT +1

      BONJOUR j'aimemais que vous m;envoyer des petites pensees d'amour comme j'aimerais etre une larme pour naitre dans tes yeux,vivre sur tes jous,et mourir sur tes levres ben connaisser des jolies comme ca envoyer les moi




      MERCI


    Par : EL YAMANI Abderrahim, <abdouelyamani@yahoo.fr>
    Béni-Mellal, MAROC - Le 15/08/2002 à 19:42 GMT +1

       L'Amour est la puissante force qui lie les êtres


    Par : esmeralda, <lavraifin@yahoo.fr>
    alger, algérie - Le 14/08/2002 à 16:48 GMT +1

       Mon amour
      cela fait deux ans déja, et je me rappelle un certain 14 aout 2000 comme si c'était hier, on échangeais des banalités , et on ne savais mm pas que deux ans aprés on serai incapables de vivre l'un sans l'autre.
      T'aimer mon amour,
      Plus fort à tous les jours,
      Te regarder dans les yeux,
      Et à chaque fois, en être heureux,
      Te chuchoter des mots tendres,
      Car souvent, je te prends pour un ange,
      A chaque moment, me demander,
      Comment a-t-il fait pour m'aimer ?
      Moi, une femme bien ordinaire,
      Dire que j'ai pu lui plaire.
      Je voudrais te donner ce qu'il y a de plus joli,
      Mais je n'ai que mon cœur à t'offrir, mon chéri,
      Alors, tu me regardes tendrement,
      Et me dit, c'est le plus beau des présents.
      pour mon mavric



    Par : French West Indies, <ever5@wanadoo.fr>
    Fort-de-France, Martinique - Le 14/08/2002 à 2:58 GMT +1

       Ce message est pour Fathia mohamed hassan dev Djibouti.

      Je suis martiniquais et donc ici on mène une vie insulaire;
      un peu coupés de "tout".
      Il y a la solitude en l'absence d'autrui et la solitude comme étant un produit de la désolation.
      Au départ, il faut que tu sois fière de toi et digne quelque soient les difficultés que tu rencontres dans la vie. Je suis prêt à t'aider!
      Réponds-moi vite car tu n'es plus seule!

      yvan.


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:19 GMT +1

      oui, femme, quoi qu'on puisse dire,
      vous avez le fatl pouvoir
      de nous jeter par un sourire
      dans l'ivresse et le désespoir.

      mais toute puissance sur terre
      meurt quand l'abus en est trop grand,
      et qui sait souffrir et se taire
      s'éloigne de vous en pleurant.


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:16 GMT +1

      UN LIVRE N'AURAIT PAS SUFFI
      POUR PEINDRE LA MIGNARDE FLECHE
      DE TON FIN REGARD QUI M'ALLECHE
      AVEC SON ETERNEL DEFI.

      PLUS D'UNE BELLE A FRONT BOUFFI,
      PLUS D'UNE GUÊPE A TAILLE SECHE,
      EN DESEPOIR DE TA CALECHE,
      DE TES ATTRAITS VEUT FAIRE FI.

      PLUS D'UN FAT MEURT AUSSI D'ENVIE,
      ENVIEUX NON PAS DE TA VIE,
      MAIS DE TES APPAS ENTR'OUVERTS.

      MAIS QUE T'IMPORTENT TES CONQUETES !
      TES VRAIS AMANTS SONT LES POETES
      DONT TU SAIS PAR COEUR LES VERS.


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:11 GMT +1

      L'AMOUR, C'EST UN BRIN DE POESIE
      AVEC ET TOUJOURS UNE TOUCHE DE MELANCOLIE.
      MAIS UN JOUR, L'AMOUR PARTIRA POUR TOUJOURS.
      ALORS LA VIE SE TERMINERA.


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:09 GMT +1

      je ne suis pas HUGO
      pour te dire de jolis mots

      je ne suis pas VERLAINE
      pour d'écrire de jolis poèmes

      mais je suis moi-même
      pour te dire que : "JE T'AIME".


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:07 GMT +1

      ce que j'ai à te dire est délicat
      pensée si difficile à prononcer
      et tellement facile à cacher
      mais qui, de mon coeur, jamais ne fuira

      la peur de ne pas être aimé
      et la raison qui me fait taire
      ce sentiment si téméraire
      mais qui pour toujours est gravé

      déjà deux ans que je te connais
      et dès le début je savais
      que cette passion serait éternelle
      car mon coeur est fidèle

      je vais te révéler ce secret
      meme si le dire, pour moi, est un problème
      en l'écrvant, je suis sûr d'y arriver
      le preuve, je te l'inscris ici : "JE T'AIME".


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:04 GMT +1

      tu étais mon seul amour
      le seul capable de m'aimer
      je n'ai pas eu le temps de te le demander
      mais toi, tu n'as pas su me le prouver
      alors, un beau jour,
      tu es parti voir ailleurs
      et mon coeur te pleure
      se meurt tous les soirs
      en esperant te revoir


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 15:02 GMT +1

      j'ai tant de peine, tu es parti
      sans me dire "je t'aime"
      quand je regardais au fond de tes yeux
      j'y voyais un monde merveilleux
      et j'imaginais la vie à deux
      mais tous ça n'est qu'illusion
      je n'y prête plus aucune attention
      mon souhait le plus précieux
      c'est de te revoir un jour
      car grâce à toi, j'ai su
      ce qu'était l'Amour
      et je sais qu'au fond de ton coeur
      Tu garderas ce court passage
      entre nous deux.


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 14:58 GMT +1

      Une chose dans ma tête
      Un quelque chose qui m'embête
      Deux petits mots ordinaires
      Qui sortent du dictionnaire
      C'est depuis l'année dernière
      Que ton visage apparaît
      Toujours tel qu'il était
      Tu n'as pas changé
      Et je me fais toujours à l'idée
      Qu'un jour peut-être tu pourras m'aimer
      Et ces deux petits mots sont ceux
      Qu'un jour j'aimerais t'avouer : "JE T'AIME".


    Par : Cédric Nicolas, <ced.nico@wanadoo.fr>
    Les Mureaux, FRANCE - Le 11/08/2002 à 14:54 GMT +1

      Souvenir

      Enveloppée dans une nuit d'infine douceur
      Nous nous bercions l'un contre l'autre
      Enlacée dans tes bras sous ce ciel étoilé
      Je fermais les yeux espérant que le temps puisse s'arrêter
      Tu me tenais comme pour me protéger
      De tout ce qui aurait pu m'arriver
      La musique que nous étions en train d'écouter
      Je ne pourrai jamais l'oublier
      Nos visages se touchaient et s'émerveillaient
      Devant ce moment intense d'infinie tendresse
      Serrée tout contre toi je me suis mise à rêver
      Je sentais le rythme de ton coeur s'accélérer
      La musique s'est désormais arrêtée
      Mais mon coeur ne peut pas s'empêcher de t'aimer.


    Par : hediman, <hediman@caramail.com>
    la joie sur seine, la terre - Le 10/08/2002 à 21:04 GMT +1

      par dela et au dedans du vide
      bat mon coeur, créateur, générateur de musique
      de cette musique primaire, simple et necessaire
      pom-pom, pom-pom, pom-pom

      jaillit la volonté,
      volonté d'un amour lui aussi necessaire
      l'amour de la vie, celui qui entretient
      l'espoir.

      l'espoir, premier et dernier relais
      de la chaine complexe qui me lie à toi
      qui lorsque je la fait vibrer
      me révéle la mélodie secrète

      secrete est aussi notre histoire
      connue de nous deux seulement,
      nous l'avons oubliée, pour mieux la revivre

      ce que je sais,
      je l'ai oublié a force de te regarder
      tu as remplacé la voute celeste et la danse des astres
      je ne crains rien, pas même le pire désastre

      je ne sais si la symbiose s'effectuera ici
      dans cette vie, dans ce pays, cette reality
      et quelque part je m'en moque car le lien est eternel

      le temps passe, l'espoir reste.

      a toutes celles qui nous inspirent


    Par : humain, <humain@terre.talk>
    - Le 09/08/2002 à 13:14 GMT +1

      l'amour n'existe pas.
      c'est une convenance sociale que l'on enjolive.
      commençont pas le respect et la tolérence


    Par : horizonsauvage, <marcandriana@hotmail.com>
    Genève, Suisse - Le 08/08/2002 à 17:31 GMT +1

       L'amour, ce mot si simple! ça me paraît très facile, j'ai eu l'occasion de le vivre. Et même si je suis seul en ce moment
      j'y crois toujours car l'amour , je le vis! écoute, patience, rire, partage, pardon! ...je t'ame déjà mon amour car je sais que tu existes
      quelque part, ..le moment venu je te sifflerais des mots doux dans tes oreilles
      ..il y aura plus que nous...
      Marc


    Par : olfa, <olfa@anteus.fr>
    lyon, france - Le 08/08/2002 à 15:29 GMT +1

       et si on parlait d'amour


    Par : esmeralda, <lavarifin@yahoo.fr>
    alger, algérie - Le 07/08/2002 à 15:47 GMT +1

       MA VIE!
      Miséraable vie, oû m'a mené le sentier creusé par ton amour? en enfer!!! cet enfer que tu m'as fais découvrir centimètre par centimètre, et tu es là , en spéctateur de clown entrain d'acheuver ton oeuvre, aujourd'hui il ne manque que ta signature.
      tu es là avec ta plume entrain de me voir te supplier de signer ton tableau, que tu as peint avec unikement de l'encre noir, ki sera désormais la seul couleur que je verrai.


    Par : Douceur, <aurelia.blanc@noos.fr>
    besancon, france - Le 06/08/2002 à 14:24 GMT +1

      Pour Sébastien !

      Je t'ai connu il y a maintenant 4 ans , tu a changer ma vie , dès le premier regard que j'ai poser sur toi j'ai su que j allais t'aimer plus que tout au monde , tu es ma joie de vivre et sans toi mon coeur se meurt , je t'aime et je t'aimerais toujours  . Je te dédie ce petit poème que j ai concocter pour toi , je l ai fait avec tout mon amour et les sentiments fort que je ressens .

      Quelques mot pour toi seb!

      A tout moment et quand je pense a toi
      Je ne veux etre a nul autre endroit
      Que dans le creux de tes bras

      Sache que certe un jour
      Mon coeur peu cesser de battre
      Mais il ne cessera jamais de t'aimer

      L'amour et les sentiments profond
      Que je ressens pour toi
      Ne mourrons jamais
      JAMAIS

      Aurélia


    Par : coralie, <coralie-roc@caramail.com>
    sâone, france - Le 05/08/2002 à 15:17 GMT +1

      Message pour Samantha,

      Sam ton message ma beaucoup touchée, pour ne pas dire émue, mais si j'ai un conseil à te donner reste en dehors de ce perssonage tu mérites mieux et quand à sa femme elle n'y est pour rien ton but n'est peu-être pas de lui faire de la peine mais inconsciemment tu le feras et a lirs ton histoires il y a déjà eu assez de dégâts!

      Bon courage Sam bises:-))

      Coralie


    Par : sam, <samantha@romandie.com>
    cuarnens, suisse - Le 05/08/2002 à 15:10 GMT +1

      Laurent

      A voir sur ce site c'est un nom à succes en amour, moi je viens vous parler de mon histoire à moi et elle n'est pas forcémment rose...

      J'ai rencontré un homme il y a de ca quelques temps déjà, et tout étais parfait, mais j'ai vite découvert qu^à travers l'amour, hélas se cache aussi les mensonges, moi qui t'avais tout donné de moi ma confiance, mon corps mon amour... tu ma trahie, mais dis moi Laurent de combien de femmes as tu besoin???

      Même pas la franchise de nous dire à toutes que tu es marié... et qui plus es père de famille!

      Comment fais tu pour vivre ainsi sereinement dans le mensonge??

      N'as tu donc aucuns sentiments envers autrui? pourquoi est tu comme ça?

      Un jour tu vas tout perdre et te rendre compte du mal que tu a pu causer autour de toi, ce n'est pas ce que je te souhaite, mais c'est dans la logique des choses tout se sait un jour!

      La seule chose que je regrette de notre ''aventure'' c'est de t'avoir tout donné les yeux fermés, de ne pas avoir voulu écouter mon entourage les gens qui m'avaient avertie de quel individu ignoble tu pouvais être!

      Te rends tu copmptes au moins de ce que tu fais quand tu trompes ta famille?? dis moi tu n'as donc aucune vergogne à les regarder encore en face eux et tes maitresses??

      C'est grotesque et si un jour tu lis ce mesage je suis sure que tu n'auras aucun mal à te recconaitre, des gens de ton éspèces j'éspère qu'il n'y en a pas beaucoup dans ce bas monde.

      Tu as tout gâché c'est dommage et Dieu sait combien je t'ai tant aimé... tu peux être content car depuis mon coeur ne fais que saigner ça me fais tellement mal d'être une partie de ces adultères, mais je peux m'en sortir la preuve et que malgrès la douleur que tu ma laissée j'ai réussi à partir loin de toi loin de tes mensonges ignobles!

      Comme je suis désolée de n'avoir rien vu et si je pouvais demander pardon à ta femme, si je savais oû la joindre et comment je le ferais non pas par vengence, mais par respect envers elle, qui dois avir ma foi beaucoup de courage à vivre avec un mari comme toi, soit elle ferme les yeux, soit c'est encore une pauvre femme que tu arrives à berner avec tes belles paroles!

      Voilà... tout est dis ou enfin presque rien ne pourras jamais effacé les souvenirs et les blessures que tu ma laissées Laurent rien, et le pire c'est que je continue de t'aimer.

      Fais attention à toi et note que dans la vie il n'est jamais trop tard pour se racheter une bonne conduite.

      Sam

       


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 05/08/2002 à 13:16 GMT +1

      Le véritable amour n'est pas celui que l'on voit,
      non il est pas du tout celui qu'on croit,
      le véritable amour ne se voit pas,
      puisque c'est celui qui est en soi

      Le véritable bonheur n'est pas seulement d'aimer,
      non le bonheur vient avant cela
      je te le dis crois moi que j'y ai pensé,
      puisque le véritable bonheur c'est celui de t'avoir un jour rencontré....

      Je peux te dire en toute vérité,
      que jamais je ne cesserai de t'aimer,
      puisqu'à toujours je t'aimerai,
      je te suivrai jusqu'à l'éternité...........

      Ce n'est pas facile a écrire,
      puisque le véritable amour,
      ne peut pas vraiment se décrire.......

      Mais, moi aujourd'hui, j'arrive au moins à dire
      que je vis un amour inconditionnel
      sûrement ce mot vous apporte un sourire
      oui l'amour peut être éternel.....

      Peu importe où que tu sois,
      puisque tu fais partie de moi,
      peu importe où que tu iras,
      je t'accompagnerai toujours dans tes choix.

      Un grand merci au destin,
      d'avoir fais croisés nos chemins.

      Je t'aime Laurent


    Par : fathia mohamed hassan, <fmohamed.hassan@caramail.com>
    djibouti, djibouti - Le 05/08/2002 à 10:48 GMT +1

       je désire échanger pensées et conseils concernant la solitude


    Par : michele, <michele1772002>
    Port-au-Prince, Haiti - Le 04/08/2002 à 24:31 GMT +1

       Pour moi c'est quelque chose premmièrement qu'on peut pas acheter quelque soit le montant que vous aurez déposé pour l'avoir parce que c'est intérieur et c'est fort.Je peux dire que tous ceux qui sont amoureux sont des gens pas comme les autres parce que le plus souvent ils ne pensent pas comme tout le monde et ils pardonnent facilement. C'est-à-dire que l'amour est quelque chose de très spéciale et de très mistère.


    Par : michele, <michele1772002>
    Port-au-Prince, Haiti - Le 04/08/2002 à 24:31 GMT +1

       Pour moi c'est quelque chose premmièrement qu'on peut pas acheter quelque soit le montant que vous aurez déposé pour l'avoir parce que c'est intérieur et c'est fort.Je peux dire que tous ceux qui sont amoureux sont des gens pas comme les autres parce que le plus souvent ils ne pensent pas comme tout le monde et ils pardonnent facilement. C'est-à-dire que l'amour est quelque chose de très spéciale et de très mistère.


    Par : kiwi_lee, <l_ber@msn.com>
    Clermont fd, France - Le 04/08/2002 à 24:22 GMT +1

       A toi grand gamin.

      Toi qui, comme personne, sais tendre la main
      Toi avec qui jamais il n’y a d’chagrin
      Toi chez qui, à toute heure, on peut frapper
      Toi sur qui toujours on peut compter

      Toi l’humain
      Toi le gamin
      Toi l’amoureux
      Toi le joyeux

      A toi le mec que je ne pourrais plus voir
      A toi je veux dire, même s’il est trop tard
      Que maintenant c’est sur, toujours tu seras mon copain
      Car, ce matin, à l’aube de juin tu t’es eteind

      A+ Julien


    Par : season, <rolantoine@skynet.be>
    belgique - Le 02/08/2002 à 16:44 GMT +1

       "Et si on parlait d'amour...", peut-on lire.Et tout de suite, vous êtes invité à parler de "sentiment" amoureux.
      Tout le monde a éprouvé ce que l'on appelle un sentiment amoureux. Ce sentiment peut accompagner l'amour mais en est distinct. L'amour n'est pas un sentiment. Cela peut se démontrer.


    Par : season, <rolantoine@skynet.be>
    belgique - Le 02/08/2002 à 16:44 GMT +1

       "Et si on parlait d'amour...", peut-on lire.Et tout de suite, vous êtes invité à parler de "sentiment" amoureux.
      Tout le monde a éprouvé ce que l'on appelle un sentiment amoureux. Ce sentiment peut accompagner l'amour mais en est distinct. L'amour n'est pas un sentiment. Cela peut se démontrer.


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 01/08/2002 à 21:04 GMT +1

      Mang, Dan ta aimée a en mourir, elle a fait une gaffe, ton amour la rendu aveugle, tu l'aime encore a en mourir, mais elle elle a rencontrer un gars dailleur, pas mal loin d'ici et c'est rendu compte que vous n'aviez aucun point en commun, mais quavec lui elle en avait malgre la distance qui les separent, ils s'aiment mais toi tu ne le sais pas je ne veut pas que tu souffre, je ne veut pas que tu sois seul pour affronter ce malheur car comme toi dans cette histoire je souffre car moi aussi je taime, et notre relation va surement etre differente vu le fait quon soit amis grace a dan, peut etre ne nous verrons plus jamais, je detesterais, jaimerais tant etre a tes cote pour tout texpliquer comment cela est arriver, mais on ne se voit pas.... Mang, mon ami je te le dit, tu va souffrir oui car tes sentiment anvers elle sont surement encore fort mais quand tu souffre je souffre, jaime pas te voir tristre, je sais que tes 5/4 vont te manquer mais mieu vaut quelle te laille avouer que cacher... Mang si tu lit ce message appelle moi de sorte quon en parle, je taime ne loublie pas ca (amicalement) je veux etre la pour taider a surmonter cette embuche que dieu a mit dans tes roues..... De ta Supergirl qui a hate de te voir.


    Par : drapeau helene, <helene424@hotmail.com>
    Baie Comeau, Canada - Le 01/08/2002 à 13:51 GMT +1

       Que Dieu vous bénisse!


    Par : melisa.315, <melissa.315@caramail.com>
    sion, suisse - Le 01/08/2002 à 12:41 GMT +1

       



      j aimerai etre un poète
      pour laisser glisser ma
      plume sur une feuille
      afin que notre histoire
      ne s arrete JAMAIS.



      ca fait 7 mois que j aime yann on est sorti ensemble je l ai aimé mais malheureusement notre histoire c est fini trop tot il ne m aimais plus ces sentiment on changé.....mais moi aujourd hui je le cour encore apres j ai souffert avecx lui il m a trompé il a passé avec ma propre soeur...... j ai tout eu mais j ai tj reussi a le pardonner car je l aime j vous en supplie aider moi c est trop dur a oublier un gars comm lui je l aime j avais deja aimer mais ca n a jamais ete autant fort ca fait 4 mois qu il m a largué etc a fait 7 mois que je l aime et que je l attend mais la souffrance et là l espoir et tj là mais j en peu plu pourquoi je l ai e tj pourkoi il ne revient plus


      danièle
      aidez moi svp



    Par : Pepe, <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris, 7ième, France - Le 30/07/2002 à 24:52 GMT +1

      La fée Morgane

      Au détour d'un échange
      Elle s'approche telle une ange
      Je l'enchante, la soulage
      Lui laissant un présage

      Je lui souhaite bonheur
      Trouver cet âme soeur
      Toi être qui veut l'aimer
      Prend soin de cette beauté

      Je ne veux que son bien
      La protéger en vain
      Comme'toutes-ses âmes en peine
      Que j'ai su rendre sereines

      Pepe


    Par : Sandra, <sandra.lolette@romandie.com>
    Lausanne, Suisse - Le 29/07/2002 à 19:13 GMT +1


      Laurent,

      De notre histoire, nous en avons vu des vertes et des pas mûres, mais nous nous en sommes toujours sortis, la preuve que l'amour peut être le plus fort.

      De notre nouvele aventure que nous partageons actuellement ensemblent, je m'en sent totalement métamorphosée... transformée, ce petit être qui vis en moi, c'est un peu de toi, un peu de moi, c'est tout de nous, denotra amour, de notre histoire.

      J'aimerais que tu saches à quel point tu sais me rendre heureuse et épanouie, le temps s'arrête quand tu me serres contre toi, que tes mains me carresse et que ta bouche m'embrasse avec fougue, passion et amour.

      Je t'aime tellement mon Amour, je crois que je n'ai pas de mesures à mettre sur mes sentiments pour toi, c'est simplement toi et pas un autre, qu'il est agréable de se réveiller à tes côtés et qu'au premeir sourire du matin l'appart respire l'amour, j'ai attendu si longtemps afin de donner un sens à ma vie, et j'ai mis du temps à réaliser que c'étais toi et notre futur bébé à naître:-))))

      Je suis tellement heureuse de t'aimer et de t'avoir rencontré, heureuse de pouvoir être ta femme, maitresse, et la mère de tes enfants.

      De tout mon Amour pour toi Laurent:-))

      Sandra


    Par : K, <Darksaien@yahoo.fr>
    T., France - Le 28/07/2002 à 19:53 GMT +1

       Finalement la dualité s'est brisée. La passion m'a quitté, ne me reste plus que la raison. c'est sûrement ce qu'il me faut mais c'est pas ce dont j'ai envie....


    Par : capbern, <superflux@club-internet.fr>
    Roanne, france - Le 28/07/2002 à 16:30 GMT +1

       manger un castor peux sauver un arbre


    Par : mohamadou salaou, <salaoufr@yahoo.fr>
    yaoundé, cameroun - Le 28/07/2002 à 12:36 GMT +1

       salut juste pour te vous faire un petit bisou et vous accorder ma sympathie


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:33 GMT +1

      Force et Douceur
      Tu es si doux et cette sensibilité défiant toutes les normes me fait fondre et m'attire irresistiblement vers toi.
      Toi, force si douce et si calme, c'est dans ce ballet de
      regards, silence et effleurements que nos mots se sont
      naturellement échangés.
      Paisiblement, je me blottirai dans tes bras et goûterai à tes lèvres de miel.
      Tu associe comme nul autre le charme, la force et la douceur.
      Ton adorable sourire éclaire ton visage marqué de l'enfance
      innocente.
      Je te connais à peine et déjà, je sens monter en moi ce feu
      ardant. Mon coeur est touché de cette flèche lancée par tes
      grands yeux couleur tendresse.
      J'ai effectivement été foudroyée,
      J'ai soigneusement feint celle qui s'en est sortie indemne.
      Rassure toi, tu n'as pas raté ta cible.
      Tu es mon vêtement le plus cher, à tes côté je suis rassurée et rêve de tes mains serrant confortablement et puissamment les miennes.
      Je suis ton vêtement, je te couvrirai et te protègerais tel un bouclier qui lutterait à tes côtés afin d'atteindre, ensemble, cette paix tant recherchée.
      Mais cela ne reste qu'au stade d'un rêve bien avancé.
      Dans l'immediat, j'ai hâte de te revoir et de profiter
      pleinement de ta trop courte présence.

      Je t'aime Laurent :-)





    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:29 GMT +1

      ce que je veux...
      Qu'est-ce que je veux...

      Je veux toi, je veux tes bras, ta chaleur, sentir ton odeur...
      Je veux ta douceur, ton écoute et tes mots réconfortants...
      Je veux le passé, les meilleurs et rares moments ou j'étais
      avec seule toi..
      Je veux ces soirées ou tu étais si doux avec moi,
      je veux voir ton sourire et t'entendre rire...
      Je veux des mots assez puissants pour que tu réalises mes
      sentiments envers toi et a quel point tout ça me manque...
      Je veux etre l'été passé, etre avec toi a regarder les étoiles,
      a se coller, a s'embrasser...
      Je veux toi tout entier, toi que j'ai connu,
      je veux que nos coeurs s'unissent de nouveau et profiter d'autres moments merveilleux ensemble
      Je veux qu'on se laisse une chance de s'aimer
      et je veux que tu sois celui que j'ai connu et aimé...celui qui étais tendre, doux, et compréhensible...
      Je veux toi! Laurent




    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:26 GMT +1

      Nuit de désir

      Viens près de moi
      Prends moi dans tes bras
      Caresse mon corps qui te désire
      touche-moi fais moi frémir...
      uni ton corps au mien...
      partons sur ce chemin
      main dans la main...
      de cette nuit sans lendemain
      tes lèvres contre mes lèvres
      je ne veux pas que la nuit s'achève
      je veux t'aimer encore
      t'aimer jusqu'à l'aurore...
      je sens ton amour en moi....
      entends tu mon coeur qui bat?
      Dans tes bras j'oublie tout...
      sur cette terre il n'y a plus que nous...
      ton regard est si intense
      qu'il éveille tous mes sens...
      nous sommes au paradis....
      puisque cette nuit ne sera jamais finie....

      Je t'aime Laurent :-)


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:22 GMT +1

      un brin de muguet
      en ce jour de defilé
      sur ta poitrine deposé
      prendre mon temps pour le humer

      les clochettes ne seront pas d'argent
      tu m'as, alors pourquoi ces gens
      tu es à moi et pour longtemps
      je t'aime comme on aime son enfant

      rien ne vaut,je t'assure la douceur
      de ta peau sans cache-coeur
      rien n'est chimere, ni leure
      quand les mots emanent de mon coeur

      De Laurent pour Catherine.


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:20 GMT +1

      Un jour

      Un jour, un regard, une passion qui vit
      au fond de mon âme
      mon coeur sourit
      Je contemple le passé,
      songe aux jours où délaissé
      je priais le ciel de te rencontrer.
      Un sourire, un baiser, un regard
      Me voici en train de rêver...
      et je sens battre au fond de mon âme
      ces pensées qui font naitre le bonheur...

      > Je t'aime Laurent


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:17 GMT +1

      Qu´est-ce que l´amour
      l´amour c´est la plus belle chose qu´il existe au monde.
      C´est passer des nuits blanches à rêver de celui qu´on aime,
      C´est s´ennivrer de chaque seconde passée avec l´être aimé,
      C´est graver à jamais dans son âme l´image d´un sourire et d´un
      regard merveilleux,
      C´est donner son coeur, donner des moments de chaleur, de
      tendresse, de plaisir.
      L´amour c´est la plus belle chose qu´il existe au monde.
      Et moi, je t´aime
      Laurent.



    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:15 GMT +1

      TRISTESSE ET ESPERANCE

      Aprés bien du chemin, j´arrivais sur cette île
      En rêvant joyeusement à cette tendre idylle.
      J´y fis un petit nid y plaça mon amour
      Et m´emplis de bonheur pendant bien des beaux jours.

      C´était le paradis prés de toi je dormais,
      Et le temps qui passait ne faisait que glisser,
      Tels la brise et le vent qui parfois se levaient
      Pour faire grincer les mats des bateaux qui partaient.

      Mais par un beau matin tu avais disparu
      Ne laissant de ta main que quelques mots confus
      disant que le destin avait tout planifié
      qu´il était inutile de vouloir espérer.

      C´est depuis cet instant que blessé dans mon âme
      Par cette trahison par cet acte infâme
      Que mon coeur arraché mon espoir brisé,
      Viennent noyer l´Amour dans mes larmes salées.

      Et désormais le temps ne fait plus que passer
      Il s´attarde lentement et cherche à s´accrocher
      Enfonçant sourdement l´amertume des regrets
      Pour bien me rappeler de ne plus m´y brûler.

      Pour Laurent.


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:13 GMT +1

        TE DONNER MON AMOUR.
      Pouvoir prendre ta main, juste un instant fugace où le temps
      s´accélère au rythme de mon coeur qui d´un seul coup s´emballe.
      Je donnerai tout ce que j´ai pour sentir un moment une de tes
      mains doucement me frôler, ton parfum m´ennivrer, ta chaleur
      m´envahir.

      C´est tellement merveilleux que je ne cherche même pas à me
      défendre, j´aimerais au contraire accélèrer l´envol.
      Jamais je n´aurai cru, même dans mes rêves les plus fous,
      qu´autant de bonheur puisse émaner de ces petits riens de tous
      les jours.
      Quelque chose a dû germer sur ce champ trop longtemps resté à
      l´abandon.
      Que pourrais-je bien faire pour te remercier de tout ça ?
      Je ne sais pas les mots, alors laisse moi le temps de te
      prouver au quotidien qu´il existe autre chose, que toutes les
      femmes ne sont pas des sorcières et que quelques unes sont
      capables de se donner vraiment.

      J´aimerais te chérir bien plus que t´adorer, devancer tes
      désirs serait ma plus grande joie. Pouvoir à chaque instant
      être tout près de toi, veiller à ce bonheur que l'on mérite
      tant.
      Aurais-je ce pouvoir que celui de t´aimer assez pour que chaque
      jour tu m´émerveille ?
      Ma décision est prise, elle est irrévocable : à présent il y a
      toi, juste toi et seulement rien que toi.
      Il ne peut en être autrement !
      Je suis tombé sous le charme et c´est pleinement conscient de
      l´emprise du sort que je veux bien sombrer tout au fond de tes
      yeux.
      Cette torture subtile quotidiennement donnée, devient
      intolérable dès qu´elle n´éxiste plus.
      Où es tu ? Frôle moi encore de ton rire malicieux, de tes mains
      si légères que je n´ose demander. Ouvre moi grand ton coeur que
      j´y puisse y plonger.
      Laisse moi simplement te donner mon amour.


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:11 GMT +1

       je t'aime ?

      Je t'aime d'amour et de sang
      De sexe et de vent,
      De tout et de rien
      De tout coeur et de bien !

      Je t'aime d'amour et de noir
      De blancs et d'espoirs,
      De chair et d'esprit
      De rêves et de vie !

      Je t'aime d'amour et de force
      De sève et d'écorce,
      Debout et de face
      De bouche et d'audace !

      Je t'aime d'amour et de oui
      De jour et de nuit,
      De jeux et de mains
      D'hier et demain !

      Je t'aime d'amour et d'humeurs
      Dedans et d'ailleurs,
      De loin et des yeux
      De près et de feu !

      Je t'aime d'amour et de terre
      D'humus et de fer,
      De chaud et des doigts
      De ventre et d'émois !

      Je t'aime d'amour et de pire
      D'envies de soupirs,
      De tu et de vous
      Dessus et dessous !

      Je t'aime d'amour et de peau
      De désir et d'eau,
      De creux et de pleins
      De va et de vient !

      Je t'aime d'amour et de larmes
      De cris et de spasmes,
      De ciel et de cernes
      D'orages et de sperme !

      Je t'aime d'amour et de trop
      D'images et de mots,
      De pensées et d'agir
      De joie et de jouir !

      Je t'aime d'amour et de rimes
      De beau et d'intime,
      D'odeurs et de laine
      D'instants de poème ! ...

      Pour Laurent :-)








    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:09 GMT +1

      Je t'aimerai...

      Je t'aimerai dans le vent
      Sous le ciel tendre du printemps,
      Dans la blancheur des lilas,
      Dans la douceur des tulipes...

      Je t'aimerai dans le chant des oiseaux,
      A l'ombre fraiche d'un feuillage,
      Sur la pierre chaude et nue
      D'une plage...

      Dans le frisson de l'herbe,
      Et les cris de basse-cour
      Je t'aimerai le jour, la nuit,
      Dans le calme et dans l'orage...

      Sous un ciel étoilé
      Dans les brumes du soir,
      Et les matins de rosée,
      Dans le sourire et dans les larmes,

      De toutes mes forces je t'aimerai... Laurent


    Par : Catherine, <catherine.le@laposte.net>
    Valenciennes, France - Le 26/07/2002 à 15:06 GMT +1

      Toi qui m'attires
      Toi, qui par un sourire,
      M'as plu dès la première fois,
      Et m'as fait espèrer, qu'il y aurait d'autres fois.

      J'aimerais te dire que tu me plais.
      Te faire savoir que je suis moi,
      dès que je suis près de toi.
      Et que j'aimerais que tu restes là.

      A quoi ça sert de me battre,
      c'est un vrai tour d'acrobate.
      Je suis sur une corde raide,
      Et, je voudrais que tu m'aides.

      Mon coeur est en balance.
      Ton regard est comme une lance.
      Tu l'as projeté jusqu'au dedans,
      dans mon corps, tu as atteint mon coeur.

      Toi, qui m'émerveilles
      Qui m'éléves jusqu'au ciel.
      Toi qui m'attires,
      toi, qui m'attises

      Toi, que j'aime... Laurent


    Par : ali, <mostf1>
    mascara, algérie - Le 25/07/2002 à 19:16 GMT +1

       je cherche une petite amie


    Par : Nicolas, <MIRIEL.Nicolas@wanadoo.fr>
    Saint-Denis, France - Le 24/07/2002 à 22:08 GMT +1

       Des poèmes pour elle j'en ai écris mais ils ne sont que pour elle même si elle ne les lira plus jamais.
      Elle si belle, d'origine algérienne avec touts ses barrières autour d'elle et en elle, moi, tellement exigeant et tellement impatient, je n'ai pas su lui laisser le temps de grandir, j'ai mal vécu parce qu'elle ne pouvait pas tout m'offrir mais poourtant elle m'avait donné ce qu'il y avait de plus important: Son coeur et son âme et nous l'avons si bien partagés.
      Puis notre belle histoire s'est étiolé, pour elle désir légitime de s'ouvrir au monde, moi prenant cela comme une fuite voir du dédain, nous nous sommes séparés, trop d'amour tue l'amour, nous n'avons pas su le faire comme des grands, elle m'a fait quelque chose alors je lui ais dit des mots très durs, elle m'en a tellement voulu qu'aujourd'hui elle est avec un autre et cet autre s'il est moins bête que moi saura peut être la garder,surtout qu'avec moi elle a changé et c'est lui qui va en profiter.
      C'est injuste de se perdre alors que l'on s'aime mais c'est une grande leçon ) méditer, l'amour, si l'on veut que ça dure, ça se construit.
      bien que je rêve de retrouvailles, bien que je rêves que tout comme moi elle prenne conscience que notre amour ne méritait pas une telle fin, j'ai conscience que le mal qui a été fait sera peut être irréparable.
      Vivre dans cette attente est trop cruelle, je ne peux pas l'appeller ni la voir, elle a choisi de m'oublier, c'est quand on se retrouve seul que l'on mesure à quel point on aimait quelqu'un, elle au moins elle a quelqu'un, peut être qu'elle aura hbeaucoup de regrets lorsqu'elle prendra la peine de réflechir car je crois qu'elle a réagit par colère et fierté, mais je ne veux lui souhaiter aucun mal car du mal entre nous il y en a trop eu.
      Maintenant, j'en suis réduit à me dire que si la vie me donne une deuxième chance avec elle, je donnerais tout pour son bonheur.


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 24/07/2002 à 20:54 GMT +1

      Espoir
      ca me decourage parfois
      quand on me dit que ce n'est pas un gars pour moi
      que lui et moi dans le fond
      ca ne durera pas
      ca me decourage desfois
      quand on me dit que mes reves
      ne se realiseront pas
      que mon but dans la vie
      je ne lateindrais pas
      ca me decourage souvent
      quand on me dit que jagis comme un enfant
      beaucoup trop insouscient
      ca me decourage par moment
      quand je pense que je veux
      seulement plaire a mes parents
      et jamais je naurais de 100¤
      mais pourquoi me decourager
      et toujours tout laisser tomber
      quand la vie est la et me tend les bras?



    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 24/07/2002 à 19:59 GMT +1

      L'amour
      Quand je pense a lui
      Mon coeur chavire
      Mais quand je le vois
      C'est a la rive
      Que mon coeur
      Va a la derive
      Au septieme ciel
      que je me retrouve
      quand je le vois
      C est alors que je vois
      a quel point il mest cher
      Jaurais le choix entre lui et
      le plus beau et riche des garcons
      je choisirais celui que mon coeur aime
      mais le gars que jaime
      vaudra plus que lautre
      et me vaudra les plus belles valeur de l'amour
      C'est ce que je demande au garcon que jaime


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 24/07/2002 à 19:54 GMT +1

      Pas touche a mon coeur
      Pas touche a mon coeur
      Si t'as pas les yeux clairs
      Si je peux pas voir au travers
      Pas touche a ma vie
      Si t'a pas la folie
      Qui me met a l'envers
      Pas touche a mon coeur
      Si t'as pas la tendresse
      Si tes paroles me blessent
      Pas touche a ma vie
      Si t'as pas la magie
      Et si tout ca,
      N'est qu'un jeu pour toi


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 24/07/2002 à 19:49 GMT +1

      Toi
      Tes beaux grands yeux
      Tes cheveux bruns
      Ton torse musclé
      Et dénudé
      Tes culottes
      Deux tailles trop grandes
      C'est ca que jaime chez toi
      Ton intelligence a tout casser
      Tes blagues idiotes
      Et ta simplicité
      Mais ce qui me fait le plus craquer
      C'est que malgré les compliments
      Ou les critiques de tes amis ou de ta famille
      Tu reste le même, tu reste toi
      Je t'aime comme tu es alors ne change surtout pas


    Par : gusto, <alimasimuka@hotmail.com>
    Kigali, Rwanda - Le 22/07/2002 à 15:49 GMT +1

       C'est la première fois de découvrir un site où l'on propose de parler Amour. Cela m'intéresse.
      Mon âge : 42 ans.

      Merci


    Par : langar, <langar2003@yahoo.fr>
    tatawinne, tunisie - Le 22/07/2002 à 13:20 GMT +1

       to love is to die!!!!!!!!!!!



    Par : missDior, <ROBERT.LENNINGER.@wanadoo.fr>
    Homecourt, France - Le 22/07/2002 à 9:31 GMT +1

      MON INCONNU SI PROCHE SI PRESENT
      JE TE DECOUVRE JOUR APRES JOUR
      AU TRAVERS DES MOTS QUI ME RENDENT FORTE
      JE TE DEVINE JE TE SENS ET TE RESSENS
      D'UNE AMPLEUR MAGNIFIQUE QUI M'ENVAHIT
      GARDE DE LA PLACE POUR ENCORE NOUS DECOUVRIR
      RESTE UN PEU PLUS JE SUIS GOURMANDE DE TES PHRASES
      CURIEUSE DE TOUT,DE MOI MEME ET DU "NOUS" A CREER
      MES HEURES SE NOURRISSENT DE TON ORTHOGRAPHE
      MON COEUR GONFLE DE CES SENSATIONS NOUVELLES
      TON MYSTERE ME FASCINE ET M'EGARE SUBTILEMENT
      TA DOUCEUR FASCONNE MES REVES,JE SUIS REVEUSE
      AIDE MOI TOUJOURS PLUS ET JE TE GAVERAI DU RESTE
      T'ENSORCELER ET MEME T'EMPRISONNER DANS MON ECRAN
      TE GARDER....POUR MIEUX TE RENCONTRER..




    Par : ange, <www.ange.fr>
    Nanterre, france - Le 20/07/2002 à 19:04 GMT +1

        ________Ispice di counasse ! ________


      Ji t'aime ispice di counasse,
      Y tous li jours ji veux ti li dire.

      Ji t'aime ispice di counasse,
      Y chaque jour ji ni sait plus quoi dire.

      Tellement qui ji t'aime ispice di counasse,
      Qui dans mon ceur ci chaque jour plus pire.

      Ji t'aime tellement ispice di counasse,
      Qui a chaque fois pour toi ji souffre le martyr.


    Par : ange, <www.ange.fr>
    colombe, france - Le 20/07/2002 à 18:49 GMT +1

       


    Par : vanvan03, <coconut630@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 18/07/2002 à 21:39 GMT +1

       lamour est le plus beau sentiment je ne trouve pas les mots pour lexpliquer.... comme ca peut etre le pire pour dautre .... pour certain cest les 2.... quand tu aime a sens unique c les plus plate des sentiments...quand ton amour est reciproque cest le plus beau des sentiments..... quand parfois les 2 arrive hey bien vous avez lequilibre des 2.....


    Par : tayzen, <houariazri@hotmail.com>
    oran, algérie - Le 18/07/2002 à 15:39 GMT +1

       a la trés chére nour
      je t'aime plus que aujaurdhui moins que demain


    Par : tayzen, <houariazri@hotmail.com>
    oran, algérie - Le 18/07/2002 à 15:38 GMT +1

       a la trés chére nour
      je t'aime plus que aujaurdhui moins que demain


    Par : ruben lopez, <rubenlopez338@hotmail.com>
    lima, peru - Le 15/07/2002 à 17:00 GMT +1

       necesito ayuda para enamorar a la mujer de mi vida
      quiero reconquistarla


    Par : ton amour, <lrnz@caramail.com>
    lyon, france - Le 15/07/2002 à 16:46 GMT +1

       volim te bebe. Si tu lis ça, sache que je t'aime toujours du fond de mon ame, malgré tous les contretemps que j'ai mis sur nos routes, et ceux que tu as mis toi aussi.
      Ta voix, tes yeux, ta peau me manquent atrocement mais je sais qu'on se reverra, un jour.
      En attendant, Belkisa, je t'aime, et je t'embrasse juste là, sous ton cou, dans le creux qui m'appartiens, tu le sais.


    Par : ecko-gurl, <rebec6@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 15/07/2002 à 2:45 GMT +1

       -Quand je t'es vu la premiere fois,j'ai toute de suite comprit que tu était l'homme de ma vie

      -Quand je te parle,je deviens rouge comme ton coeur

      -Quand je te regarde,je vois une rose dans un champs plein d'amour

      -Je voudrais tellement te dire mes sentiments enver toi,mais cela est impossible

      -Tu seras toujours lui qui restera dans mon coeur...pour toujours


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 15/07/2002 à 2:12 GMT +1

      je voulais te dire que je taimais mais jetait gener, je ne trouvais pas les mots pour te le dire alors jai decider de ne pas le dire mais la je ne suis plus capable de le garder pour moi, je te le dit une derniere fois: je t aime .... maintenant a toi de voir le reste...


    Par : Manolito, <Antigua1003@hotmail.com>
    Paris, France - Le 14/07/2002 à 23:17 GMT +1

      J'ai commis une erreur.
      Je le vie avec horreur.
      De t'avoir perdu toi cette Amie.
      Que je souhaitais garder à vie.

      Ce soir, mes mots n'ont plus de sens.
      A tes yeux, et ton regard intense.
      Il me reste que les souvenir du passé.
      Qui me font rapeler que je t'aimais.

      Tu ne souhaite pas me pardonner.
      Je ne t'en veux pas. je sais.
      Tu resteras en moi à jamais.
      Jamais je ne t'oublierai.

      Pas de haine.
      Mais beaucoups de peine.


      Dedicate to Marie.





    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 13/07/2002 à 23:32 GMT +1

       Je t'aimerai

      Je t'aimerai dans le vent
      Sous le ciel tendre du printemps,
      Dans la blancheur des lilas,
      Dans la douceur des roses...

      Je t'aimerai dans le chant de l'oiseau
      A l'ombre frêle du feuillage,
      Sur la pierre chaude et nue
      Dans le soleil brûlant,

      Dans le frisson de l'herbe
      Et le cri de l'insecte...
      Je t'aimerai le jour et la nuit,
      Dans le calme et dans l'orage

      Sous l'étoile éveillée,
      Dans les brumes du soir
      Et les matins de rosée,
      Dans le sourire et dans les larmes,

      De toutes mes forces je t'aimerai...


    Par : madi kondombo, <aston.mk@caramail.com>
    ouagadougou, Burkina faso - Le 12/07/2002 à 18:15 GMT +1

       
      salut, je m'appelle madi plus connu sous le nom de aston.
      je suis un jeune burkinabè très sympa desirant avoire des correspondants très sincère avec les quels on poura s'echanger.
      Je compte sur votre bonne volonté.


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 12/07/2002 à 15:09 GMT +1

      encore ce matin je me suis levée
      encore decu de ma journee
      de ne pas avoir su tu dire combien je peux t aimer
      un jour je reussirais
      A t avouer
      cet amour caché
      depuis tant de journée
      le jour où je reussirais
      je voudrais que tu me dise la vérité
      pour que mon coeur meme sil est brisé
      ne me fasse moin mal pour que je puisse encore aimer



    Par : une tite puce perdue , <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 11/07/2002 à 23:06 GMT +1

      S'il savait...
      S'il savait tout les regards qui se sont posés sur lui...
      S'il savait combien il en a fait battre des coeurs...
      S'il savait combien il en a briser aussi...
      S'il savait tous les gestes posés pour lui...
      S'il savait toutes les paroles prononcées à son égard...
      S'il savait combien il en a fait trembler des jambes...
      S'il savait combien il en a fait rêver...
      S'il savait combien je l'aime....


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec , canada - Le 11/07/2002 à 22:47 GMT +1

      J'aimerais
      J'aimerais être un mur,
      Pour entendre ce que tu dit a mon propoe

      J'aimerais être un livre
      Pour que tu puisse lire en moi ce que je vis, pense et ce que je ressent pour toi

      J'aimerais être un clavier
      Pour sentir tes mains sur moi

      J'aimerais être un journal intime
      Pour savoir tes plus grands secrets et savoir ce que tu vis

      J'aimerais être un gilet
      Pour savoir si tu me choisirais parmi tant d'autre

      J'aimerais être un disque compact
      Pour savoir si tu m'écouterais

      Finalement , je pense que je prédererais rester moi même
      Pour que tu puisse m'aimer pour se que je suis vraiment


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 11/07/2002 à 22:40 GMT +1

      Y a-t-il une journée
      Sans que je puisse pensée à toi
      Toi qui m'as oublié
      Y a-t-il un moment
      Où je puisse penser a toi
      Sans penser que tu ne m'aime pas
      Y a-t-il un instant
      Que je puisse penser a toi
      Penser a toi sans désesperer
      Toi qui ne partage peut-être pas mes sentiments
      Y a-t-il dans ton amour
      Une place pour moi?????


    Par : une tite puce perdue, <ouellet_vanessa@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 11/07/2002 à 22:32 GMT +1

      J'avais
      j'avais des amis ,mais ils sont tous partient
      j'avais des espoirs, mais ils sont tous morts
      j'avais des amours, mais ils m'ont tous torturés
      j'avais une vie , mais maintenant je cris
      je cris ma souffrance interieure
      Il me reste que des larmes
      Qui coulent sur mes joues gelées
      Si le bonheur existe, prouve le moi



    Par : fappi, <fappi@hotmail.com>
    Locarno, Variable - Le 10/07/2002 à 24:28 GMT +1

      D’amour je ne t’écrit rien, ça me fait mal.
      Je préfère faire courir le temps et qu’un mois me semble une semaine, pour pouvoir encore te serrer, embrasser, caresser ; tes yeux et te voir : quel beau réveil.
      D’amour j’écrit jamais, je connaît pas les mots que tout le monde emploi. Et puis moi l’amour je le connaît déjà – dans les caresses, dans les sourires, dans les mains, assis par terre, dans un champ, autour d’une fleur, au bord de la mer, sur ma peau, dans ta peau.


    Par : abdellah sabri, <winronaldo@hotmail.com>
    tlemcen, algerie - Le 10/07/2002 à 23:49 GMT +1

       malgre la distance que m'émpeche de nous voirs ,elle ne m'empeche de penser à tois


    Par : ali nouoir, <winronaldo@hotmail.com>
    tlemcen, algerie - Le 10/07/2002 à 23:45 GMT +1

       je suis ravis de faires votre conaissance et pour cela je suis pres


    Par : coconut, <coconut630@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 10/07/2002 à 23:44 GMT +1

      aimer un gars c dificile mais lui avouer ce lest encore plus.... entk cest mon cas et je suis sure que ce lest pour plusieur adolescentes qui tout comme moi sont trop gene pour avouer les sentiments quils ressentent pour un gars quil connaissent a peine. SVP aider moi et cest autres filles qui sont dans ce probleme super plate...si vous avez des trucs pour le dire ou quoi que ce soit pour nous aidez, ecrivez moi svp on vous en serait reconnaissante...
      coconut, emy, josephine et camcam


    Par : ali nouoir, <winronaldo@hotmail.com>
    tlemcen, algerie - Le 10/07/2002 à 23:43 GMT +1

       j'ai l'amour pour que vous changez la vies


    Par : labiz, <zpierre2@caramail.com>
    nouméa, nouvelle-calédonie - Le 10/07/2002 à 8:51 GMT +1

        comment avouez à une personne que l'on aime, alors qu'elle ne le sais pas?
      comment lui dire, et non lui écrire?
      parfois on dis que la vie est trop courte, et c'est pas demain qu'il faut que l'on fasse ce premier pas. car peut-être l'un partira, mais finiras par partir pour de bon.....
      et ne jamais rien laisser derrière elle.
      et c'est pour cela que la chance restera quand même une chose, et pour cela,il faut la prendre, et la conserver.....


    Par : zohune pierre, <modjeneia@rfo.fr>
    nouméa, nouvelle-calédonie - Le 08/07/2002 à 21:26 GMT +1

      bonsoir rené!!!
      je voudrais tout d'abord salué tous les jeunes de hnahnem qui se prépare pour le mariage trop attendu, donc je leur souhaite à tous un bon courage et sans oubliée la famille zohune à kolopi.
      mais je profite au passage de saluer tous les frères d'iguilan, et aussi un bon courage pour le mariage qui les attende. c'est à dire à nash dodo, ainsi qu'aux frères de éwë.
      une pensée bien sûre à ma petite famille du côté de xépé au presbitaire, donc à tous une bonne soirée, et c'est de la part de gogo qui vous estime beaucoup.


    Par : Patrick, <patrickgrecori@yahoo.fr>
    lubumbashi, congo - Le 07/07/2002 à 16:41 GMT +1

       Je t'écris
      I

      Je t'écris pour te dire que je t'aime
      que mon coeur qui voyage tous les jours
      — le coeur parti dans la dernière neige
      le coeur parti dans les yeux qui passent
      le coeur parti dans les ciels d'hypnose —
      revient le soir comme une bête atteinte

      Qu'es-tu devenue toi comme hier
      moi j'ai noir éclaté dans la tête
      j'ai froid dans la main
      j'ai l'ennui comme un disque rengaine
      j'ai peur d'aller seul de disparaître demain
      sans ta vague à mon corps
      sans ta voix de mousse humide
      c'est ma vie que j'ai mal et ton absence


    Par : erika, <kiashima1@caramail.com>
    belgium - Le 07/07/2002 à 14:22 GMT +1

       Le coeur retient tout mais n'apprend rien, c'est un muscle très con!


      Le plus sûr moyen d'atteindre un coeur, c'est d'en percer le mystère!


    Par : Gweny, <cuty_gweny@msn.com>
    laval des rapides, Canada!! - Le 05/07/2002 à 23:33 GMT +1

       Adieu!
      je ne sais pas pourquoi
      je m accroche a toi!
      je sais que je ne suis rien pour toi.
      Tu as deja qq1 dans tes bras...et c est tres bien comme ca!
      Je sais que tu l aime bcp mais je sais aussi a quel point
      j ai pus souffrir a cause de toi!
      je ne sais pas ce que le destin me reserve.
      Mais la il me dicte de t oublier ..d oublier le passe ...
      au fond oublier la douleur..
      et revenir au present qui esat si different maintenant..
      C est ce que j ai fait et j en suis fiere ,le probleme ..c est que j ai oublie le passe,mais toi tu es tout le passe ,le present et le futur et toi je ne peux rien contre toi!
      Alors je prefere t ignorer ne plus te parler..
      Et peut etre qu un jour je reussirais a me guerir de cette maladie qu on appele Amour et dont j ai peur maintenant.
      Alors des l instant je te dis aurevoir et aussi adieu ..car je n ai plus envie de souffrir a cause d un con comme toi!!!


    Par : Michel Jeurissen, <kamemeu@hotmaim.com>
    Liege, Belgique - Le 03/07/2002 à 22:47 GMT +1

       L'amour a besoin de deux sens pour fonctionner, pas de sens interdit...


    Par : Diablesse, <Diablesse59870@aol.com>
    LILLE, France - Le 02/07/2002 à 17:21 GMT +1

      Je voulais simplement te dire que tu es tout pour moi,
      Tu es ma moitié, celui sans qui je ne peux exister.
      Je voulais simplement te dire que tu es celui
      Qui fait battre mon coeur,
      Quetu es à l'origine de mon bonheur.
      Qu'avec to la vie est unsoleil qui ne cessera jamais de briller,
      Que j'espère que toi et moi, c'est pour l'éternité.
      Je voulais simpleent te dire que tu me rends heureuse,
      Qu'avec toi je ne serai jamais malheureuse,
      Que je te remercie d'être toi,
      De réchauffer mon coeur quand il a froid
      Et d'être toujours là pour moi.
      Mais ce que je voulais simplement te dire se résume en une phrase,
      Que je te demande de ne jmais oublier :
      "Oui, je t'aime...pour l'éternité".

      Pour Greg *



    Par : tzar, <336151@caramail.com>
    marrakech, morocco - Le 02/07/2002 à 14:01 GMT +1

       Si une charmante amourette passe à votre portée, vous vous offrirez ce coup de cœur sans aucune arrière-pensée ! Hélas, cette relation risque de vous procurer plus de désagréments que de plaisirs. Réfléchissez donc avant de vous lancer.

      Les amours nouvelles auront peu de chances d'être autre chose qu'un feu de paille, mais cela ne devra vous préoccuper outre mesure. Par contre, une liaison ancienne pourrait trouver son aboutissement dans une rupture aussi brutale qu'imprévisible


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 01/07/2002 à 13:56 GMT +1

      MON ENFANT, MON AMOUR,

      Mon trésor,bien au chaud dans mon ventre tu me fais sentir ta présence,
      Je te berce de mes mots d'amour et de mes caresses,
      je t'attend impatiente de te découvrir, de te prendre dans mes bras et de te serrer tout contre moi...

      Peite fille, petit mec je ne sias pas ce que le ciel m'envoie, mais tu es déjà mon amour pour toujours, ton plus bel héritage mon enfant, c'est d'avoir été féconder dans un act d'amour si passionel et intense...

      Tu vas arriver tantôt pour boulverser nos vie, d'une façon encore inconnue pour moi, mais mon amour chéri je serais une bonne maman et je saurais t'aimer et t'élever, je t'aime déjà tu sais?!!!

      Ton papa et moi c'est une longue et belle histoire d'amour,avec des hauts et des bas des choix difficils que nous avons du prendre,nôtre force c'est l'amour et l'amour c'est toi qui grandis en moi:-)))

      Merci à la vie, merci au ciel de m'avoir envoyé en enfant, L'ENFANT DE L'AMOUR:-)))) 


    Par : Pepe, <philippelopes@wanadoo.fr>
    Paris, 7ième, France - Le 30/06/2002 à 17:10 GMT +1

      Salut petite soeur!

      Je voulais te dire que je suis ravi du grand amour que tu vis actuellement. Je me sens impliqué car j'y ai mis des fleurs sur ton chemin de paradis.
      Je te fais de gros bisous Annia, mes amitiés à notre grande soeur, tendrement Pepe


    Par : annia, <o.annia2@caramail.com>
    - Le 30/06/2002 à 13:32 GMT +1

      Tes yeux, ta voix, ton corps, tes gestes, ton odeur et ta présence sont des choses qui font que je t'aime.
      Je t'aime mon ange, j'aime ton coeur si sensible, ta voix si berçante, ta peau si douce, ton corps si beau, et ton odeur si bonne... je t'aime mon homme. annia


    Par : reglisse, <@mour>
    - Le 30/06/2002 à 3:26 GMT +1

      je t'aime .....je t'aime..... je t'aime ......
      je t'aime .....je t'aime......je t'aime......
      je t'aime......je t'aime .....je t'aime......
      je t'aime......je t'aime .....je t'aime ......
      je t'aime......je t'aime..... je t'aime......
      je t'aime......je t'aime......je t'aime......
      je t'aime......je t'aime......je t'aime.....
      je t'aime..... je t'aime..... je t'aime.......
      je t'aime..... je t'aime......je t'aime......
      je t'aime......je t'aime..... je t'aime.....
      je t'aime......je t'aime..... je t'aime......
      trop surement


    Par : reglisse, <@mour>
    - Le 30/06/2002 à 3:15 GMT +1

      j'aime.
      non... je t'aime


    Par : Aimée, <cybeleflore@hotmail.com>
    Racine, Canada - Le 29/06/2002 à 14:07 GMT +1

      EH, CRIE À LA TENDRESSE !

      Tendre Tendresse,
      tu tends les bras à qui le voudra
      et attends patiemment
      qu'on se pende à toi.

      Tendre Tendresse,
      tu m'as tendu les bras tant de fois
      que j'entends tes pas
      chaque fois que je t'attends.

      Tendre Tendresse,
      tu sais si bien aimer;
      des coeurs endurcis
      aux coeurs secoués.

      Tendre Tendresse,
      tu enveloppes de tes caresses
      tous les coeurs en détresse
      pour que chacun y laisse
      l'empreinte de ses faiblesses.

      Tendre Tendresse,
      berçeuse d'enfants,
      tu prends le temps
      de savourer le temps.

      Tendre Tendresse,
      empreinte de sagesse,
      tu transpires la bonté
      et me parfumes de douceur.

      Va, tendre Tendresse,
      guérir les mal-aimés.
      Pars, tendre Tendresse,
      et reviens m'aimer.


    Par : donald, <donaldmcg@hotmail.com>
    Christchurch, new zealand - Le 29/06/2002 à 4:36 GMT +1

      loves memory lingers
      even after shes gone
      feeding leftover love
      to leftover gulls


    Par : gweny, <cuty_gweny@msn.com>
    l.d.r, Canada! - Le 29/06/2002 à 4:30 GMT +1

       salut....
      je sais pas quoi faire...je suis desespere...
      je n aime pas un gars j aime le souvenir qu il m a laisse...
      je ne sais pas quoi penser...il a une copine ..mais moi ca me fait souffrir car je ne sais pas si je devrais l oublier pour de bon ou juste le laisser ..comme en attendent qu il se reveille..
      qu est ce que je devrais faire pour etre certaine que un jours on reprendra ensemble..please aide moi a trouver une facon discrete pour savoir si j ai encore des chances ak lui plus tard..pcq il ma deja dit que un jours on redeviendrait ensemble ..so je garde espoir..mais pleaseeee
      aidez moi j ai reelemtn besoin d aide...!!!!


      gwen.....


    Par : ab, zara, <zara_abb@yahoo.com>
    tehran, iran - Le 28/06/2002 à 11:07 GMT +1

       bonjour à tous

      je suis une fille et
      je suis fatiguée ma relation
      est-ce l'amoure est vrai?


    Par : attaque nucleaire, <andrewsiegh@hotmail.com>
    bangkok, groenland - Le 28/06/2002 à 10:42 GMT +1

       les humains associes dans la naivete m a toujours fais marrer.elle arrive,elle arrive la bombe.


    Par : ~jOulIe~, <M_I_M_I@hotmail.com>
    varennes, québec - Le 28/06/2002 à 5:00 GMT +1

       savez vous qu'une fille est comme une fleur.... i fo être délica pcq même si sa parèt pas d'est qu'on la cuille elle commence a mourrir...
      Pourquoi les gars son obligé de faire souffrir c'est fleur!! pour quoi on les laisse pas tout simplement dans la forèt dans la prairi a la regarder a la sentir sa la tuer, sans l'éliminer?
      un seul mouvement peu être fatale mais la vie et la mort on plusieur pont en commun , essayer de faire la différence!!


    Par : gwenaelle, <www.cuty_gweny@msn.com>
    laval, Canada! - Le 28/06/2002 à 3:36 GMT +1

       Pardon!
      Mon amour pour toi est plus fort que les flammes de l enfers!
      Mais c est labas que je devrais etre pour t avoir ainsi blesse.
      Je sais que tu m en voudra pour l eternite..
      mais je ne peux pas retourner dans le passe et annuler ce peche.
      Je suis desolede t avoir ainsi vexe!!!



      dsl maxime...


    Par : gwenaelle, <cuty_gweny@msn.com>
    l.d.r, Canada!! - Le 28/06/2002 à 3:32 GMT +1

       Barriere infranchissable!
      Tu m a fait mal dans le passe.
      Mon coeur tu as brisse.
      Je ne peux le reparer.
      Trop de fois tu m a fait pleurer.
      La douleur est trop eleve.
      J ai essaye de t oublier.
      Barriere je me suis cree.
      pour vouloir me proteger.
      mais ..maintenant dur est la realite de constater que ..je ne peux plus aimer!!!!:(


    Par : santia Joseph, <santia02@yahoo.com>
    Miami , Florida - Le 26/06/2002 à 21:48 GMT +1

       prenner ce page pour toi


    Par : amoureuse, <@@@>
    a, a - Le 26/06/2002 à 16:12 GMT +1

      il faut aimer la vie a chaque instant
      il faut aimer l autre quand il est encore temps
      il faut jamais regretter d'avoir aimer quelqu'un
      il faut jamais penser de ne plus aimer

      l amour est magique
      il vient, il part, il reste mais à chaque fois il est très fort sinon c'est pas de l amour !


    Par : simo zagalo, <simozagalo@caramail.com>
    casablanca, maroc - Le 22/06/2002 à 20:26 GMT +1

       salut tout le monde
      je cherche une vrai relation.....


    Par : K, <darksaien@yahoo.fr>
    T, France - Le 21/06/2002 à 23:42 GMT +1

       Je viens d'en laisser une pour aller voir l'autre, mais quand je suis avec l'une, l'autre me manque et quand je suis avec l'autre, je ne pense qu'à l'une.

      En attendant, ce soir je suis tout seul et je ne sais pas à laquelle penser...

      je suis si triste avec mes deux amours....

      K.


    Par : Le gardien de la porte, <D-dense@voila.fr>
    Nulle part, Lointain - Le 19/06/2002 à 20:55 GMT +1

       Il y a de cela bien longtemps, j’ai goûté à un fruit défendu !
      La saveur de ce fruit, à la fois douce et délicate m’a donné
      envie d’y goûter encore. A chaque nouvelle bouchée, je
      devenais de plus en plus gourmand. Ce que j’ai vécu avec
      elle est indescriptible. C’était un ensemble de petites choses
      qui misent bout à bout vous montrent que plus rien ne sera comme
      avant. Et ma vie en a été bouleversée. Elle était toute ma vie !
      Elle était comme les plus belles étoiles. Elle illuminait par sa
      Présence toute une pièce, toute une maison, tout un pays…
      Et puis, un jour la lumière s’en est allée. Mais avant de partir,
      Elle m’a remis une clé. La clé de la grande porte. C’est ainsi
      que je suis devenu le gardien de la porte dans un pays sombre, lointain
      et mystérieux. Dans ce pays, je suis resté très longtemps, marchant sur
      ce chemin sans fin et sans lumière. Mais aujourd’hui,
      le gardien à décidé de quitter quelques instants sa porte, de faire une halte,
      de poser ses bagages sur un autre chemin. Histoire de souffler un peu…



    Par : sevy, <sevyy@caramail.com>
    paris, france - Le 19/06/2002 à 9:30 GMT +1

      je serai ton ange gardien, je serai ton amie, je serai ta maitresse, je serai ta femme, je serai ta mere, je serai ta confidente, je serai ton bébé, je serai caline, je serai entiere, je serai fidele, je serai sexy, je serai plus encore...je serai moi pour toi...et ce jour viendra quand j'arrêterai de te partager et que tu seras ENTIEREMENT à moi. JE T'AIME TANT. 


    Par : Le gardien de la porte, <D-dense@voila.fr>
    Nulle part, Lointain - Le 17/06/2002 à 20:25 GMT +1

      Le gardien de la porte a quitté son mystérieux et lointain pays. Prépares-toi à le recevoir. Il reprendra contact ici.


    Par : kyser f, <18.>
    valence, france - Le 14/06/2002 à 15:56 GMT +1

       


    Par : Robert Thomas, <robert868@caramail.com>
    Dijon, France - Le 14/06/2002 à 10:52 GMT +1

       Lithinos thanatos



      D'abord la conscience,puis la mort;
      Ensuite l'amour,puis la fuite;
      Que suis-je à toi enchaîné:ma limite?
      Sur cet espace que tu berces de remords.


      Lithinos thanatos,que je t'aime,que ne puis-je le dire.


      Le ciel dévoré de météors,
      menaçant ce monde de blanchis
      Entrevu entre mes paupières;
      Les visiteurs d'outre-espace s'avertis
      Le rêvé d'une nuit scrutée par le mystère.


      Lithinos thanatos,que je t'aime,que ne puis-je le dire.

      J'entrevis le haut château planant au-dessus
      De ta demeure qui t'as vu naître,
      Les clepsydres: et toi(lées):mes maîtres
      Coeur qui ne dort;le sable,en eau m'apparut.


      Lithinos thanatos,que je t'aime,que ne puis-je le dire.


      Deux reflets dans tes yeux:
      L'un accable des mers les dieux,
      L'autre,aux terres,enchaîne les feux.
      Je t'ai rêvé:tu sais:noctis somniis.
      Je te croise parfoispas,rêves-tu de moi
      Comme je te songe que je m'assoupisse
      Peut être,nos deux rêves en un même se réunissent...


      Comment t'ais-je pu prostituer mon coeur,
      A toi,à qui t'ai humilier à mon sort.
      Toutes les étoiles que j'ai pu faire briller
      N'ont pu te réveiller:tu songes encore,
      En ce jour-ci:Midi est l'heure des esprits.
      Et je commence à comprendre que nous ne pourrons
      Nous reconnaître que dans l'abyme du rêve éveillé
      Je vais m'endormir:il me semblera avoir toujours ris.
      Je marche,en ce songe,ainsi que dans la journée,
      Les solaires cloisons résonnent du délicat son
      De ta robe de satin froisséfluet dans l'ombre d'un obélisque
      Nos coeurs s'éveilleront;nous prendrons le risque
      De nous raconter nos rêves,et de rêver chacun de coeurs...


    Par : albarran walter, <albarrano@aol.com>
    lormont, france - Le 13/06/2002 à 23:10 GMT +1

      Pourrais tu m'aimer
      sans le demander
      sans poser de question
      sans citer mon nom.

      Pourrais tu m'aimer
      sans me regarder
      sans savoir mon histoire
      sans connaître mes déboires.

      Pourrais tu m'aimer
      sans y penser
      sans faire un drame
      sans verser une larme.

      Pourrais tu m'aimer
      sans me quitter
      sans me trahir
      sans un soupir.

      Pourrais tu m'aimer
      sans rien m'envier
      m'aimer tout simplement
      m'aimer pour longtemps?


    Par : albarran walter, <albarrano@aol.com>
    lormont, france - Le 13/06/2002 à 23:04 GMT +1

       Aimer c'est ne pas parler,
      tout simplement écouter.
      Ecouter ce que dit son coeur,
      a tout instant, a tout heure.
      Ses yeux sont la parole,
      ses mains une farandole.
      Aimer c'est ne pas pleurer,
      car une larme peut tout changer.
      Il suffit de la comprendre,
      pour cela il faut attendre
      qu'elle veuille se decider
      à devoir vous l'avouer.
      Aimer c'est ne pas penser,
      car l'esprit peut vous tuer.
      La hantise d'un refoulement,
      le bonheur d'un acquiessement.
      La vision d'un landemain
      ou le coeur est incertain.
      Aimer c'est tout simplement aimer,
      car aimer c'est pour l'éternité.


    Par : sportifpat, <sportifpat>
    lille, france - Le 13/06/2002 à 8:24 GMT +1

       salut toi


      j'aimerais que tu m'envoye des phrases d'amour

      je te remercie d'avance

      mes salutations

      patrick


    Par : sportifpat, <sportifpat>
    lille, france - Le 13/06/2002 à 8:22 GMT +1

       salut toi


      j'aimerais que tu m'envoye des phrases d'amour

      je te remercie d'avance

      mes salutations

      patrick


    Par : losange, <solange.duchatelet@skynet.be>
    lessines, belgique - Le 11/06/2002 à 6:44 GMT +1

       comment voter pour notre candidat par internet car pour le 1er loft ont s'avais le faire
      de plus je voudrais encourager sandra car ici ont esttous pour elle comment avoir son site et son adresse mail
      merci de me repondre pour ma fille de 14ans


    Par : antigua, <antigua1003@hotmail.com>
    paris, france - Le 10/06/2002 à 21:07 GMT +1

       L'amour n'est il que souffrances ? je n'ai plus de reponse. je n'ai plus de mots.


    Par : theo, <theo-j@caramail.com>
    Paris, France - Le 10/06/2002 à 15:33 GMT +1

       L'amour, sentiment si convoité et si redouté à la fois qu'on ne sait jamais sur quel pied danser. Seul sentiment qui vous prend de l'intérieur jusque dans vos tripes et qui se retire lorsqu'il en a finit avec vous de telle sorte qu'il laisse des blessures dont lui même ne peut en mesurer les conséquences. Elles ne se cautérisent jamais. Elles ne font que s'endormir en nous. La douleur devient habituelle, supportable avec le temps. Alors on fait moins attention, on croit qu'on vit toujours, qu'on est toujours la même personne, mais en réalité l'amour nous dévore petit à petit. A chaque nouvelle expérience l'amour prend de plus en plus possession de notre corps, de notre esprit jusqu'à ce qu'on ne puisse plus dormir, plus boire, plus manger, plus vivre sans se demander comment une personne a pu vous mettre dans un état pareil. En réalité ce n'est pas la personne, mais plutôt l'accumulation d'expériences qui nous font nous demander pourquoi nous vivons. C'est ça, l'amour est une fabuleuse illusion, une utopie qui finit toujours par vous ronger et à vous tuer car rien n'est éternel, pas même l'amour. Voilà la triste réalité de la vie. Maintenant quelle est la meilleure solution: vivre sans amour, ou laisser l'amour prendre possession de nous? C'est au choix de chacun, c'est en fonction de la force de chacun.


    Par : willy, <wramily>
    tamatave, madagascar - Le 10/06/2002 à 9:55 GMT +1

       
      Lettre d'amour si possible


    Par : willy, <wramily>
    tamatave, madagascar - Le 10/06/2002 à 9:53 GMT +1

       


    Par : willy jean, <wramily@yahoo.fr>
    tamatave, madagascar - Le 10/06/2002 à 9:13 GMT +1

        salut,
      j'ai tant envie de recevoir des phrases d'amour ou des lettres d'amours si possible
      je vous remercie d'avance


    Par : gil0809, <gil0809@caramail.com>
    xxx, France - Le 10/06/2002 à 1:19 GMT +1

      Félicitations à tous ceux qui ont envoyé quelques pensées à propos de l'amour, de leur aimé(e)... Bravo
      A mon tour je me joins a vous pour écrire quelques ligne sur ce thème : l'Amour.

      L'Amour? On en pleure
      L'Amour? On en jubile
      L'Amour? On le cherche
      L'Amour? On l'espère
      L'Amour? C'est quoi....
      Expliquez à un enfant le définition de l'Amour....quand vous ne l'avez jamais connu?

      A vos méditations! Ecrivez moi


    Par : K, <Darksaien@yahoo.fr>
    T., France - Le 09/06/2002 à 22:45 GMT +1

       Ce qui devait arriver arriva et c'était plutot kool.

      Il faut peut etre vivre selon ses instincts.


    Par : Manon, <limouze01@aol.com>
    Pruniers en Sologne, FRANCE - Le 08/06/2002 à 21:15 GMT +1

       kikoo, je voulais dire que toi, Anthony, il s'est passé plein de choses hier, toi et moi, c plus que de l'amour, c indecrivable ! c trop fort !

      Tu es humble, et tu fais vibrer mon coeur !

      Je t'M !


    Par : Jessica, <petite.violette5@caramail.com>
    charleroi, Belgique - Le 08/06/2002 à 20:30 GMT +1

       j'aimerais correspondre par e-mail avec des filles qui auraient de beaux poemes d'amour... Et si par la meme accasion vous aussi vous en voulez,j'en ai pleins (amour,rupture,amitié,déclaratoion,...). faite moi plaisir et envoyé moi vos + beaux poemes... BIZZZZZZZzzzzzzzzzzz... et a bientot... ;-)


    Par : groucho, <monjj@voila.fr>
    Chateau-thierry, france - Le 08/06/2002 à 17:39 GMT +1



      Oui Marie..au fond de la nuit
      ce qui m'a été donné me sera repris
      ce que j'aime je vais le perdre

      Le désir de nos lèvres, jamais nous le vaincrons
      Nous vivrons toutes les heures, ivres de passion
      Qui viendra ranimer, fidèle et sans crainte
      Les miroirs ternis et les flammes éteintes

      Oui marie, pour toute la vie …
      Ce qui m’a été donné, j’en userai à l’envie
      Celle que j’aime c’est toi Marie




    Par : groucho, <monjj@voila.fr>
    Chateau-thierry, france - Le 08/06/2002 à 17:31 GMT +1

      le sentiment amoureux ouvre l'esprit à tout ce qui est beau, je n'aurais jamais cru pouvoir t'écrire cela mon amour, un minimum n'est pas de moi, le tout est écrit avec mon coeur


      Oui Marie...

      Oui Marie..au fond de la nuit
      ce qui m'a été donné me sera repris
      ce que j'aime je vais le perdre

      Je te tiens contre moi, imaginaire empire
      j'ai peur de ton absence, et pourtant tu respires
      je vis pour les craintes en toi de toutes choses
      pour que la vie ne te soit plus que bleue et rose

      Oui Marie..au fond de la nuit
      ce qui m'a été donné me sera repris
      ce que j'aime je vais le perdre

      Nos lits seront pleins d’odeurs légères
      Nos cœur seront comme deux vastes flambeaux
      Qui réfléchiront leurs doubles lumières
      Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux

      Oui Marie..au fond de la nuit
      ce qui m'a été donné me sera repris
      ce que j'aime je vais le perdre

      Le désir de nos lèvres, jamais nous le vaincrons
      Nous vivrons toutes les heures, ivres de passion
      Qui viendra ranimer, fidèle et sans crainte
      Les miroirs ternis et les flammes éteintes

      Oui marie, pour toute la vie …
      Ce qui m’a été donné, j’en userai à l’envie
      Celle que j’aime c’est toi Marie




    Par : gentelmen, <o.abdelhak1@caramail.com>
    Setif, Algerie - Le 07/06/2002 à 20:51 GMT +1

       le grande remerci pour cette CAMPAGNE qui nous a donneé la parolle pour que nottre reve sera en rialitteé je suie devent vous le jeune homme algeriene qui reve de vivre libre et de s'avoire une histoire d'amour rien que le vrais amour.


    Par : paulette, <paulette_fo @ yahoo.fr>
    lille, france - Le 07/06/2002 à 15:49 GMT +1

       aimerai recevoir des poeme d'amour


    Par : CLAUDIA RENDE, <CLAUDIARENDE@CARAMAIL.FR>
    PARIS, FRANCE - Le 07/06/2002 à 12:42 GMT +1

       l'amour rien que l'amour, parler d'amour.... c'est ma drogue, je me sens bien, je suis positive, je vole sans mot d'amour sans amour je meurs, je m'éteins


    Par : bou, <zaian1@caramail.com>
    taza, maroc - Le 06/06/2002 à 21:58 GMT +1

       je libre je cherche une femme libre pour marè avec moi voila mon mail zaian1@caramail.com


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 06/06/2002 à 19:18 GMT +1



      Salut tout l'monde:-)))

      J'vais vous raconter et vous faire partager un peu de mon bonheur...

      Il y'a 2 semaines, j'avais très très mal au ventre... ca faisais des gargouillis dedans, pis jem'suis pas inquiètée je pensais à un petit virus.

      Après ca allais mieux, et mon ami me demandais ca toi??? et moi je disais oui oui tout va bien je me sens beaucoup mieux, et je ne me posais plus de questions sur mon état, mais arrivé à 4 jours de retard mon ami s'inquiète... et je lui dis mais il n'y a aucunes raisons de s'inquièter je ne peux pas avoir de'nfants tu le sais bien les médecins me considère comme stérile!!!

      Les jours passe et enfin le moment du retard arrive et ca rassure mon Amour, mais voilà qu'après 1 semaines j'ai des nausées et des malaises brulures d'estomac etc... alors il me dis va voir un médecin tu est peu être en train de couver une grippe, je m'y rends le et docteur me dis:

      Mademoiselle... j'ai quelques chose d'important a vous annoncer, prenez place!

      Vous êtes enceintes de 8 semaines me dis t'il!
      Je réponds impossible vous le savez bien avec tout ces test et puis jâi eu mes règles docteur:
      Non vous êtes enceinte suivez moi!

      Je m'allonge sur cette chaise les jambes entre ouvertes et il me fais un contrôle, et il y'a bien mon bébé dans ce ventre!!!!!:-)))))))))))))))

      Miracle peu-être heureuse??? plus que jamais, alors message à toutes ces femmes dites stériles ne désèsperer pas c'est quand on s'y attends le moins et qu'on a fais notre deuil que celui ci décide d'arriver pour embellir notre vie:-))

      BYE BISOUXXXXXX A TOUS 


    Par : rabhi marouene, <MAROUENE.R>
    SIDI BOUZID, TUNIS - Le 06/06/2002 à 12:50 GMT +1

       La nuit le jour je t'aime je t'adore


    Par : hala, <halahez@yahoo.fr>
    alger, algérie - Le 06/06/2002 à 11:21 GMT +1

       mon ange depuis que je te connais(ça fait 4ans)je vis dans les nuages.Tu es ma raison de vivre tu as su etre le premier dans ma vie je t'aime follement et tendrement
      you're all I have AT.H


    Par : Simon Page, <simpage18@hotmail.com>
    beauport, canada - Le 05/06/2002 à 23:57 GMT +1

       je t'aime en siboulo
      ]


    Par : FRÉDÉRIC HESSE, <frhesse@hotmail.com>
    issy les moulineaux, france - Le 05/06/2002 à 14:50 GMT +1

       


    Par : David Dreamer, <davenet@free.fr>
    France - Le 05/06/2002 à 13:38 GMT +1

      Ici, tout le monde parle, et personne ne s'entend...


    Par : SochauX, <cedrich@worldonline.fr>
    Linas, France - Le 05/06/2002 à 11:01 GMT +1

       Je ne l'ai pas inventé mais cela traduit bien ce que je ressent pour ma Priscille:

      Le matin, je ne mange pas car je pense a toi,
      Le midi, je ne dejeune pas car je pense a toi,
      Le soir, je ne dine pas car je pense a toi,
      La nuit, je ne dors pas car je meure de faim.


    Par : Smith Kelly- Ann, <little_me31 @hotmail.com>
    Ottawa!, Canada - Le 03/06/2002 à 18:10 GMT +1

       yo! tout le monde ca feel?
      moi number 1.cool!


    Par : Damonia, <sikmag@yahoo.fr>
    Lomé, Togo - Le 03/06/2002 à 17:59 GMT +1

       lui et moi nous nous aimons beaucoup, mais sentimentalement, je ne sens pas


    Par : patrice lumumba, <rozgonzalez@cox.net>
    Albertville, congo - Le 03/06/2002 à 9:44 GMT +1

       il ne faut pas traiter les africains comme des animaux.


    Par : David dreamer, <davenet@free.fr>
    france - Le 29/05/2002 à 14:56 GMT +1


      Les sirènes hurlent, les anges arrivent ; humains, bien trop humains ;

      Les sirènes hurlent, trompettes de l'apocalypse ; la Mort, chevauchant les nuages ;

      Les sirènes hurlent, hurlent, hurlent ;


      Dans le jardin désert une fleur s'étire, langoureuse dans le vent.

      Courant d'air léger, arabesque de cristal, doux chuchotement avant l'étreinte de la tempête ;


      Les sirènes hurlent, crescendo, longuement, encore, encore, cri rauque, aigu jusqu'à l'insupportable, jusqu'à fêler toute pensée, jusqu'à tout évanouir, tout sauf le blanc endeuillé la vision fissuré flash de lumière ;


      Les sirènes hurlent.


      Respiration coupée, coeur figé entre deux battements, tous attendent, immobiles, emprisonnés dans leur présent.

      Statues de sel condamnées par leurs propres idoles, leur propre regard, une fois de trop, perdus dans le gouffre de leur folie...


      Damnés.
      Pour le peu de leur éternité.


      Les sirènes hurlent ; l'ennemi arrive, proche, de plus en plus proche ;

      Vague de bombardiers lourds volant en escadrille serrée, bombes bien étiquetées dans leurs soutes ventre gonflé de l'enfantement ;
      Tant de mégatonnes pour telle usine, tant de mégatonnes pour tel jardin, et le reste pour fêter l'anniversaire de la mère.

      Cigognes de l'enfer, encore invisibles, cachés sous la distance, mais précédés de l'ombre de leur peur ;


      Les sirènes hurlent ; moi, je n'y pense pas.


      Je ne pense qu'à elle, elle, mon ange, ma fée ;

      Elle, ma fleur, fragile, si fragile, qu'un geste, une pensée suffirait à briser ;

      Elle, si innocente, née pour le bonheur, née pour mourir dans une guerre grise, guerre d'anges, guerre de minotaures, guerre d'automates et de mort statistique ;


      Dans la cave bétonnée je la contemple, qui dort, doucement, si doucement ;

      Je sais ce qui va venir.

      Le feu, le nuage, et puis la mort bienvenue, sans visage sans guerriers, et puis le temps empalé, silence chimique aube bactériologique, encore et encore, pluie grise rongeant jusqu'aux os rongeant jusqu'aux cellules, encore et encore jusqu'à ce que tout, la ville, ses racines, ses souvenirs, jusqu'à ce que tout s'efface, s'évanouisse dans la brume grise de l'arraché, jusqu'à ce que ne reste rien plus rien ni pierre ni fantôme plus rien qu'un peu de poussière au doux baiser de radium.


      Contre pareille haine, nul abri, nul refuge ;

      Rien, rien que le sommeil...


      Les sirènes hurlent ; dans quelques minutes le jardin immobile se dissolvera dans le feu de son attente ;


      Moi, je la contemple...

      Seconde scintillante, lumineuse en sa fin.
      Douloureuse, jusqu'à illuminer la pièce, englober les fissures des murs le bois usé de la table ; douloureuse, jusqu'à toucher l'extase de sa présence.


      Je la contemple, perdue en ses rêves..

      Sourire léger, lèvres verrouillées sur le secret de leur souffle.
      Yeux clos, à peine un frémissement, à peine le trouble de ses songes...

      Je la contemple, m'ennivre de sa respiration son ombre, me soûle pour me souvenir me rappeler à travers le temps alors gronde le ciel de son déluge païn alors que résonnent les pas sourds de la Bête ;


      Sur la table, le verre, vide du somnifère que je lui ai fait prendre ;

      Pour que jamais, jamais le dieu humain ne brise son innocence...
       


    Par : tonio, <tonio013>
    tours, france - Le 28/05/2002 à 13:32 GMT +1

      ch'suis bien d'accord avec vous !!!!


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 27/05/2002 à 16:21 GMT +1


      Vis ta vie, et laisse moi vivre la mienne,
      Vis ta vie, et ne dis plus jamais que tu m'aimes
      N'attends pas la guerre s'impose,
      N'attends pas que le haine explose

      Tu vas souffrir ce que je pleure,
      J'irais mourir d'amour ailleurs
      Mais... je cacherais les larmes de mes yeux,
      Je garderais le meilleur de nous deux
      Le souvenir de la chaleur de tes bras
      Le souffle de tes mots et même la douceur
      De tes mains sur moi...

      J'emporterais la douce foli de nos jeux d'enfants,
      Une photo de toi que j'aimais tant

      Sur ma vie, je jure de ne plus jamais être
      Dans ton lit d'où tu m'appeleras peu-être,
      Nous resterons toujours des amis
      Comme si le temps n'avais rien détruit

      Mais... je cacherais les larmes de mes yeux,
      Je garderais le meilleur de nous deux
      Le souvenir de la chaleur de tes bras
      Le souffle de tes motes et même la douceur
      De tes mains sur moi...

      J'emporterais la douce folie de nos jeux d'enfants,
      Une photo de toi que j'aimais tant,
      Le souvenir de la chaleur de bras, le souffle de mots
      Et même la douceur de tes mains sur moi.


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 27/05/2002 à 16:10 GMT +1


      Qui a pu être aussi cruelle?, tu n'en parles pas... quel est ce combat ce duel que tu livres sans moi?
      Quelle est la fille qui ta meurtis?... qui à gommé toutes tes envies?

      C'est à ça que je pense quand tu t'enfuis!
      Mais moi dans mon coin je ne peux rien te montrer quand j'entends trop bien ta porte se refermer, et pourtant j'voudrais courir pour te serrer dans mes bras mais je sais que tu ne comprends pas ces gestes la...

      Si seulement je pouvais savoir qui je dois affronter le fantôme de ton désespoir, la fille que tu as tant aimée.

      Dans touts tes rêves dans toutes ces nuits est-ce que tu danses avec elle?... C'est à ça que je pense quand tu t'enfuis.



    Par : Marc, <marc1er@hotmail.com>
    montréal, canada - Le 23/05/2002 à 5:33 GMT +1

       

      Aimer une personne comme une sorte de magie misterieux
      dans notre vie ,

      sais comme une fleur du printemp qui ce rouve notre coeur
      qui fai boum boum , avent de tomber a namour il fau s'aimer
      comme il fau pour fair une place a notre coeur jaime bien les personne qui aime la vie et la nature comme moi bien a vous Marc bye bye


    Par : caro, <K5tmJzP6>
    lille, france - Le 22/05/2002 à 10:41 GMT +1

       pourqoi au debut tu pleurer 6 fois par jour et maintenant tu pleures une fois par jour c mieux mais pourqoi maintenant tu te prend pour une chanteuse


    Par : amoureu, <djamelli@yahoo.fr>
    alger, algerie - Le 21/05/2002 à 22:16 GMT +1

       je salut tou les l'amoureus du mond sur tou les gen saicer
      je cherche une fille serieuse qui aime la saicerite


      UNJEUN GARSSEN QUI CHERCHE DE L4AFECTION


    Par : amoureu, <djamelli@yahoo.fr>
    alger, algerie - Le 21/05/2002 à 22:11 GMT +1

       je salut tou les l'amoureus du mond sur tou les gen saicer


    Par : amoureu, <djamelli@yahoo.fr>
    alger, algerie - Le 21/05/2002 à 22:11 GMT +1

       je salut tou les l'amoureus du mond sur tou les gen saicer


    Par : paul, <guygeorge>
    paris, france - Le 21/05/2002 à 14:24 GMT +1

       cherche une fille canon encore plus belle que caroline


    Par : titepuceperdue, <titepuceperdue@hotmail.com>
    beauport,queceb, canada - Le 18/05/2002 à 23:46 GMT +1

      encore une fois pour une xieme fois fois quelquun ma encore dit non mais cette fois ca ma fais encore plus mal car ca faisait plus de 6 moi que je laimait secretement dans mes reves je me dit :à quoi me sert ma vie?? si personne est la pour maimer jamais je nai trouver la reponse encore pendant des mois des annees je vais la chercher jamais la trouver aider moi je ne sais plus combien de temps je vais reussir a tenir sans lamour de quelquun un jour un ami a moi me dit quil maimait pls que tout au monde je nai pas su quoi repondre je lui ai dit que jlaimait pas que mon coeur etait destinnee a un gars qui lui ne maimait surement pas depuis ce temps je nai pas eu loccasion de lui dire mes regrets car il ne voulait plus me parler... maintenant jme pose des question aidez moi a trouver les reponse:
      1) a quoi sert la vie si personne ne nous aime
      2) comment dire a un gars a qui tu ne parle pas que tu laime depuis 9 mois
      3) comment dire a un ancien ami que tu desole pour la peine que tu as pu lui faire quand il ne veut plus entendre ta voix car tu lui a briser le coeur uun fois de trop
      merci de votre aide je cris au secours! car depuis 2 semaine deja je pense qua menlever la vie
      titepuceperdue


    Par : titepuceperdue, <titepuceperdue@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 17/05/2002 à 17:28 GMT +1

       aider moi ca fait 8 mois que jaime mon sergent pis il ne le c pas aider moi a me faire savoir comment lui dire car je ne lui parle po je suis trop gener et je nai rien a lui dire. je devien folle a cause de lui... tlm dit que g des chance avec lui mais moi je crois le contraire. aider moipis jaimerais aussi que vous menvoyer des poemes damour et des pensees merci davance
      titepuceperdue


    Par : manon, <manonboily@sympatico.ca>
    chicoutimi, canada - Le 17/05/2002 à 14:49 GMT +1

       jaimerais bien conresponde avec des hommes parlant francais pas tres loin de chicoutimi mature


    Par : manon, <manonboily@sympatico.ca>
    chicoutimi, canada - Le 17/05/2002 à 14:40 GMT +1

      jaimerais recevoir des poemes parlant damour et de rupture. 


    Par : titepuceperdue, <titepuceperdue@hotmail.com>
    quebec, canada - Le 16/05/2002 à 24:54 GMT +1

       moi je nai jamais connu lamour sincere la vrai amour encor aujourdhui je me dit que lamour nexiste po svp aider moi a croire a nouveau en lamour.... lamour pour moi c rien de plus quun trou de terre aider moi pour PEPE, oui jaime encore morency mais lui po, c pour ca que je ne connait po lamour... comment faire pour dire a un gars a qui tu ne parle po et qui est ton sergent dans le cadets que tu laime a la folie depuis 8 mois et meme plus? aidez moi je souffre... g mal... g le mal de lamour...
      titepuceperdue


    Par : K, <darksaien@yahoo.fr>
    T, France - Le 16/05/2002 à 1:52 GMT +1

       Je savais pas où crier mon amour illégitime.... alors je me suis dis qu'ici...

      Caro, je t'aime




    Par : bern, <bowlut@yahoo.fr>
    lyon , - Le 13/05/2002 à 18:08 GMT +1

       vive les femmes........


    Par : zemog, <michel.gomez@noos.fr>
    strasbourg, france - Le 11/05/2002 à 10:34 GMT +1

       je suis consterné par loft story
      à bien y regarder,puique je suis architecte,tout dans la composition des espaces renvoie à la question de l'impasse.
      Les seules fenètres sur le "monde" sont des miroirs sans
      tain,terminus du regard qui s'y noie ou s'y vautre ou pire,
      minaude façon syndrome de Stockholm...
      Cet espace carcéral où chacun tour à tour est le maton d'un
      taulard consentant est Le lieu de toutes les abdications.
      Tout est conçu ici pour que le regard n'accroche aucune aspérité de nature à favoriser la pensèe de l'évasion:
      miroirs petits et grands renvoyant l'image hébétée et bouffie de figures en passe-temps cosmétiques;couleurs pastellisées jusqu'à la nausée;lumières de stades argentins
      pour récalcitrants;coussins à la tonne pour anesthèsies et
      regressions plumardesques;lits bancals à dètruire comme autant de symboles du seul isolement possible(le sommeil et ses rêves);la cuisine en ilôt cental,lieu de la bouffe permanente,comme un rivage d'après naufrage passé au micro-ondes;et cerise sur ce gateau indigeste, Le téléviseur,comme
      vasistas sur l'ailleurs,délivrance orchestrée autant que factice,et message ultime délivré aux téléspecteurs qui ne l'auraient point entendu :hors la téloche,point de liberté.
      Libérons ces abrutis,ouvrons leurs consciences,promenons -les en Roumanie,à Calcutta,à Karthoum,à Bogota en camions
      d'ONG,en taxi-brousse,en pousse-pousse visitons les fabriques de Nike,les usines à petits Lu,ou les bureaux de la prod' de M6 pour leur réveler ce qui du cynisme ou de leur renoncement est le plus juteux pour la culture des lobotomiseurs.
      La tôle-errance jusqu'à l'intolérable.



    Par : Corinne Girard, <indigo-femme@club-internet.fr>
    - Le 10/05/2002 à 22:21 GMT +1

       




      HoMMe et FeMMe s'écrivent avec deux aime

      Un pour soi et un pour l'autre


    Par : zebrulon, <zebrulon@hotmail.com>
    zion, la terre - Le 09/05/2002 à 14:31 GMT +1

       bonjour à tous, petit message à tous ceux qui ne crois pas à l'amour sur terre je voudrai leur dire qu'a défaut de savoir ce qu'il y a apres il faut en profiter maintenant
      car l'amour est à porter de main, il suffit de bien vouloir la tendre.
      le plus grand luxe terrestre étant l'eau quand on à soif
      apprenez à aimer par n'importe quelle moyen et aussi simplement que l'on deguste une gorgée de ce précieux liquide!


    Par : zarbad21, <zarbad21@hotmail.com>
    bejaia, algerie - Le 08/05/2002 à 17:05 GMT +1

       La magie de l'Amour et la magie de l'Amitié sont des perles rares.
      Il faut les chérir et les aimer, afin de se rendre à bon port.
      C'est dans les épreuves de la vie que le phare de
      l'Amitié brille de tous ses feux.
      L'Amitié sincère est un vrai cadeau de Dieu.
      c'est nous qui le choisissons, alors faisons le bon choix.
      Telle une belle petite perle dans son écrin.
      L'amitié sincère, jamais ne s'éteint.


    Par : marega fatou, <3 avenue des noels>
    val doise, france - Le 08/05/2002 à 16:38 GMT +1

       cherche patrenaire


    Par : sitti youssouf, <youssoufsitti@hotmail.com>
    moroni, Comres - Le 08/05/2002 à 8:57 GMT +1

       salut!
      je voudrais savour corespondances des filles et des garçonsqui parle en français ainsi qu'enanglais.
      merci de m'avoir repondu


    Par : aziz mezouari, <solaiman7@voila.fr>
    safi, maroc - Le 07/05/2002 à 18:39 GMT +1

       salut tout le monde


    Par : aurelie, <j.sais.pas.moi@caramail.com>
    namur, - Le 07/05/2002 à 17:41 GMT +1

       Est ce que vous pouriez m'aider

      J'aime un garcon et il ne sait pas mais je ne sais pas lui pas comment lui dire et surtout je ne veux pas le "ridiculiser" devant ses ami


      et poriez vous ausi m'envoyer des pensee ou des poeme sur l'amour et l'amitie




    Par : L'étrangère, <ladiablesse@msn.com>
    Montréal, Québec - Le 05/05/2002 à 7:13 GMT +1

      Tu te lèves un bon matin ,tu pars sans savoir si tu reviendras .Tu pars pour une nouvelle histoire que tu ignores le début et la fin .
      L'amour est un projet qui arrive tout à coup .Un projet que toi seul décidera comment le laborer .
      Je ne suis pas ici pour chercher l'amour ,mais je suis ici pour vivre l'impossible : me lever un matin et vivre qqc qui n'a justement pas de sens .Car ma vie est basée sur l'amour mais un amour qui se vit inconsciemment .Il se vit dans les tripes ,l'esprit et l'âme .
      Si tu as peur de demain ,pour moi tu as peur de l'amour .Si tu as peur de l'inconnu c'est qu'on s'est jamais connu .
      Si l'amour frappe à la porte de ton coeur tu le seras que dans ton instint .
      Je n'aie pas besoin de voir tes yeux ou de toucher ton coeur mais seulement dans tes mots je saurai qui tu es .
      Car si l'homme de ma vie est prédestinée je le saurai quand je l'aborderai :)


    Par : charles, <chais1@caramail.com>
    marrakech, maroc - Le 03/05/2002 à 20:31 GMT +1

       Je cherche des ami(e)s de part le monde,pour une amitié sincère et duramle.


    Par : reméo, <jpto2@hotmail.com>
    shawi, canada - Le 02/05/2002 à 24:11 GMT +1

       salut
      jpourais tu vou demander un service steplai
      ben ses que jaime une file mais que je sui trop amoureu delle pour i faire des poeme svp dennermoi san car ses la fille de mes reve
      envoyer sanden ma boite vocal steplai merci davance

      reméo


    Par : reméo, <jpto2@hotmail.com>
    shawi, canada - Le 01/05/2002 à 1:08 GMT +1

       salut
      merci bcp pour vos poeme vou maver donner bcp dinspiration pour ecrire des poeme a selle que jaime
      mci bcp


    Par : ANTIGUA1003, <Peyolt34@hotmail.com>
    Paris, France - Le 30/04/2002 à 23:52 GMT +1

       Et si on parlait d'amour et non de haine. Dimanche 5 mai, ne laissons pas la haine envahir la France. Restons libres !!!!


    Par : Sandra, <lolette.sandra>
    Lausanne, Suisse - Le 30/04/2002 à 19:43 GMT +1

      J'aime le frisson qui m'envahit
      À chacune de tes caresses
      Les battements fous de mon cœur
      Quand je me blottis contre toi
      Des feux d'artifices explosent dans mon ventre
      Quand je me sens si proche. Ton odeur me rend folle

      J'aime tes mots doux
      Qui me remplissent de désir
      Tes baisers à perdre haleine
      Qui pincent si fort mon ventre
      Je ne peux te résister
      Je n'ai qu'une envie, me laisser aller
      Je voudrais t'attacher à moi pour ne jamais te perdre

      Je pense à toi le jour
      Je rêve de toi la nuit.
      Les sentiments que je ressens sont si forts
      Si un jour je meurs dans mon cœur sera écrit je t'aime à jamais.

      J'ai ton sourire, tes yeux, tes manies, toi au complet gravé dans ma mémoire.
      Je te veux près de moi et en moi à jamais pour le
      Reste de ma vie .
      Je suis ta femme , Ton bébé ,Ta maîtresse pour toujours.
      Tu es la seule chose de bien qui me soit arrivé et rien au
      Monde, ni personne ne pourra me faire cesser de t'aimer.
      De tout mon Amour à Laurent


    Par : Sandra, <lolette.sandra>
    Lausanne, Suisse - Le 30/04/2002 à 19:28 GMT +1

      JE T'AIME

      Tu es ma caresse
      Mon séjour de bonheur
      Ma larme de faiblesse
      Les yeux de mon coeur.

      Tu lis dans mon coeur
      Comme un livre d'adresse
      Comme un nuage de douceur
      Tu me déclares ta tendresse.

      Puis, j'éprouve pour toi,
      Les plus belles choses de la vie
      En qui, pour moi
      Ton amour me remplit.

      Tes baisers m'enivrent
      À en perdre le temps.
      Je ne me sens plus vivre
      En ces doux moments.

      Je pourrais te dire cent fois,
      Cent fois les mots de mon coeur
      Cent fois, cent fois, ces mots de douceur
      Cent fois, seulement pour toi.
      "Je t'aime, je t'adore, Amour de mon coeur."


    Par : nikititi, <himostafa@hotmail.com>
    fes, maroc - Le 29/04/2002 à 23:14 GMT +1

       
      puis ce que on attendent le reseau
      notre coeur va comme un oiseau



    Par : mom , <famg110@yahoo.fr>
    beyrouth, libon - Le 29/04/2002 à 13:26 GMT +1

       jaime le poeme damour parcque ce quelque chose specail et se lui que ma faire connaitre la vie


    Par : reméo, <jpto2@hotmail.com>
    shawi, canada - Le 28/04/2002 à 13:22 GMT +1

       salut
      je sui en manque dinspiration esse que vou pourier me faire parvenir des poeme
      merci davande
      reméo


    Par : Bob, <www.youchboy>
    St'hilaire de clisson, France - Le 28/04/2002 à 9:30 GMT +1

       Je recherche une ado de 15
      Avec une envie folle de toute chose

      J'espere qu'elle se reconaitera

      J'atant qu'elle!!!!


    Par : h.hou11, <h.hou11@caramail.com>
    alger, algerie - Le 28/04/2002 à 3:00 GMT +1

        je suis un homme mure cherche une tres belle algeroise pour des relations sexeulles, j'ai 35ans et charment


    Par : Bizou, <ninie3000@hotmail.com>
    Rimouski, Canada - Le 27/04/2002 à 21:48 GMT +1

      Resalut tlm voici d'autre pensé:

      Vaux mieux raté un baisé que de baisé un rater.

      T'aimé un jour ou t'aimé toujours ya pas de différence les deux sont trop court

      J'ai rêvé que le feu gelait. J'ai rêvé que l'eau brulait. Et pour rêver l'impossible, J'ai rêvé que tu m'aimais.

      L'amour sa prend une éternité a se batir et une fraction de seconde a se détruire.

      Je t'aime en francais, i love you in english mais la langue que je préfere c'est la tienne!!!

      Un jour surment je cesserais de t'aimer mais jamais je ne cesserai d'aimer le jour ou on s'est rencontré

      Ne faîtes pas l'amour dans un jardin parce que l'amour est aveugle mais pas les voisins!


      J'ai écris ton nom sur un arbre, mais le bucheron l'a coupé; J'ai écris ton nom sur la plage, mais la mer l'a effacé, J'ai écris ton nom sur une feuille, mais le vent l'a emporté. Aujourd'hui je l'écris sur mon coeur, et j'espere qu'il restera gravé. 

      Ch't'aime en plusieurs langue...


      Albanais : Une te Dua
      Algérien: N 'Brik
      Allemand: Ich Liebe Dich
      Anglais: I Love You
      Arabe: Pour une fille: Ana Behebick
      Pour un gars: Ana Beheback
      Arménien: Yes kes guh seerem
      Cheyenne: Ne-Mehotse
      Chinois: Wo Ai Ni
      Coréen: Joahaeyo
      Croate: Ya te volim
      Danois: Jeg Elsker Dig
      Espagnol: Te quiero

      Une dernière petite pensée ke chtrouve tellement vrai: Les gars c'est comme des oignon sa fait pleuré!!

      Eye chtaime ........ chpeux pas dire le nom...


    Par : Bizou, <ninie3000@hotmail.com>
    Rimouski, Canada - Le 27/04/2002 à 18:02 GMT +1

       Si l'aour est un crime alors tu es ma prochaine victime.

      Faites l'amour et non la guerre parce que les condom sa coute moin cher que les bombe nucléaire.

      Un jour l'amour dit à l'amitié "pourkoi existes-tu??" Et l'amitié lui répond:"c'est pour essuyé les larmes que tu fais couler."

      Si tu n'as jamais pleurer c'est que tu n'as jamais aimé

      Si t'aimer est un rêve alors laisse moi dormir.

      Si t'aimer est une folie, je serai folle toute ma vie.

      Si t'aimer est un pêché alors punie moi d'un baisé

      On dit que le sexe est un ennemies mais dieu à dit: Aimé vos ennemies!

      À quoi sert le verbe aimer si la personne que l'on aime ne sait pas le conjuguer??

      Chtaime même si tu m'aime po mon amour.


    Par : Bizou, <ninie3000@hotmail.com>
    Rimouski, Canada - Le 27/04/2002 à 18:02 GMT +1

       Si l'aour est un crime alors tu es ma prochaine victime.

      Faites l'amour et non la guerre parce que les condom sa coute moin cher que les bombe nucléaire.

      Un jour l'amour dit à l'amitié "pourkoi existes-tu??" Et l'amitié lui répond:"c'est pour essuyé les larmes que tu fais couler."

      Si tu n'as jamais pleurer c'est que tu n'as jamais aimé

      Si t'aimer est un rêve alors laisse moi dormir.

      Si t'aimer est une folie, je serai folle toute ma vie.

      Si t'aimer est un pêché alors punie moi d'un baisé

      On dit que le sexe est un ennemies mais dieu à dit: Aimé vos ennemies!

      À quoi sert le verbe aimer si la personne que l'on aime ne sait pas le conjuguer??


    Par : GRAND CHARLES, <lg_17@hotmail.com>
    Repentigny, Québec - Le 27/04/2002 à 16:45 GMT +1

       si l'amour avais un nom je l'apellerais Sylvie


    Par : Julie, <Djulai0206@aol.com>
    Perrignier, France - Le 26/04/2002 à 17:15 GMT +1

       L'amour né dans un reguard grandit dans un baiser et meurt dans une l'armes
      CONCLUSION: Aimer un peut mais pas trop car l'amour sa rent triste l'amour.


    Par : DOMIE, <@ fromhin>
    Villiers, France - Le 25/04/2002 à 11:09 GMT +1

       L'amour par transfert n'est pas de l'amour mais illusion
      qui peut se transformer en haine.
      La passion n'est pas de l'amour mais de l'égoïsme
      L'amour ne se met pas en cage, l'amour est libre dans la sérénité. Tcha O !


    Par : ANTIGUA1003, <peyolt34@hotmail.com>
    Paris, France - Le 25/04/2002 à 1:03 GMT +1

       Toi mon Amie, aprés ce doux rêve qui s'est réalisé : partager un voyage au loin avek toi, j'ai voulu t'aimer, j'ai pa su faire sans te blésser. Je t'ai perdu. Maintenant, il me reste que les souvenirs et le blues du passé. Voici pour toi une dédikace en mémoire et honneur des bons momemnts passés en ta présence...

      http://www.arteknow.org/kassdedi

      Man


    Par : nouri amine, <noam@eudoramail.com>
    casablanca, maroc - Le 23/04/2002 à 23:15 GMT +1

      la vie c est l amour. 


    Par : naima, <naimaelbouri@hotmail.com>
    bruxelle, belgique - Le 23/04/2002 à 21:35 GMT +1

      j'espere que tout le monde trouve l'amour et le bonheur 


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 23/04/2002 à 19:55 GMT +1

      La passion peut nous amener à faire des choses horribles, elle est belle mais peut tout gâcher, l'amour prends le dessus et ça devient de la folie, c'est irrationnel...

      Excuses moi Laurent pour le mal que je te fais, mais si je t'aime mal c'est parce que je t'aime trop!

      Tu ne liras sans doute jamais cette lettre comme toutes les aures du reste, peu importe mon coeur se libère en écrivant ce que je ressent, à travers un écran d'ordinateur je peux faire savoir à des tas de personnes que je t'aime... que je suis triste et heureuse à la fois.

      J'aimerais tellement ne pas avoir besoin de me cacher pour être avec toi, je sais que ce n'est pas facile pour toi en ce moment, mais crois moi ça ne l'est pas pour moi non plus... j'ai horreure de te voir partir, certes c'est pour mieux revenir, mais c'est terrible, de savoir que tu va allé te couché aux côtés de ta femme après m'avoir fais l'amour... de savoir que tu penses à moi lire tes lettres et tes messages, me redonne toujours l'espoir et la force de t'attendre, mais ce qui nous arrive est injuste.

      Je donnerais tout le reste de ma vie, pour quelques secondes à passer à tes côtés... Amour, sois fort accroche toi aide moi, aidons nous!

      Toutes ces épreuves ne sont là que pour renforcer lesliens qui nous unissent déjà, et un beau jour nous seront ensemblent toi et moi:-)

      Je t'aime plus que ma vie, et ma vie c'est ta vie, ta vie c'est ma vie:-)

      Ta tigresse


    Par : reveur_immortel, <reveur_immortel@yahoo.fr>
    - Le 23/04/2002 à 15:53 GMT +1

      Je me souviens d'une petite princesse, il y a longtemps, si longtemps

      Quand je ne connaissais pas encore les ombres, quand la haine n'était pas encore en moi.


      C'était il y a de si longues années, quand j'ignorais encore le temps, les mots, quand je n'étais que moi avant d'offrir mon âme aux démons.


      Pas encore adulte, plus tout à fait enfant, je connaissais déjà la souffrance de celui qui est différent, les injures et les crachats, et les rires, encore et encore ;

      Mais c'était avant le temps de la haine, et seul en mes livres j'oubliais, m'évadant au pays des rêves.


      Et puis une nuit, nous campâmes tous ensembles en la jungle de Thaïlande.

      Déjà solitaire au milieu de la foule, ayant déjà appris à cacher mes larmes, n'ayant pas encore compris la valeur du combat, je tentais d'oublier, dans mon sac de couchage, le désespoir de celui qui se sait seul sans encore savoir pourquoi.


      Les heures s'étaient écoulées, le silence était venu ;
      Tous dormaient et je pensais, cherchant en moi la cause de la souffrance ;


      Et puis un mystère fit grincer le plancher de la cabane, et je la sentis se glisser près de moi...


      Elle, petite princesse solitaire, qui depuis des jours guettait en vain un signe de ma part, elle qui m'attendait, sans même que je m'en doute...

      Elle avait trouvé en elle le courage d'aller contre les moqueries quotidiennes qui creusaient peu à peu mon âme, elle était venue me rejoindre malgré mon silence et mes yeux aveugles.


      Mais je m'étais déjà perdu loin en moi-même, mais le sacarsme facile du troupeau humain avaient depuis longtemps détruite toute image, tout amour que je pouvais avoir de moi.


      Perdu dans le gouffre de ma souffrance, je ne dis rien, ne fis rien.

      Et, bientôt, je l'entendis repartir, ombre parmis les ombres, petite princesse qui avait osé suivre son coeur, sans pouvoir toucher mes pensées qui n'étaient plus que vide...


      Depuis, bien des cycles se sont écoulés.

      J'ai connu les ténèbres, j'ai appris la haine et le combat.

      Et puis j'ai écouté le vent, et je suis parti voir la mer...


      Mais, derrière mon masque de branché de la net-economy, la blessure toujours pleure ses larmes vermeilles.

      Et parfois me revient le souvenir de cette petite princesse, cette petite fée courageuse qui m'avait fait le don d'amour alors que je n'étais déjà plus du monde mortel, alors que l'orage déjà s'approchait en mon coeur.

      Perle du passé enfui, douleur de ce qui aurait pu être...


      La haine revient, et je voudrais combattre, tuer, déchirer.

      Payer la souffrance par la souffrance, me gorger de sang pour prix de toutes ces larmes amères.


      Hélas j'ai tant changé que les ténèbres elles-même ne peuvent m'atteindre...

      Je ne suis plus que vide, sans amour ni haine, mécanique perverse ayant tout oublié de ses racines humaines...

      Fantôme condamné à errer dans la forêt de métal et les vagues sifflantes, fuyant le soleil, marchant sous la lune vers la Faucheuse qui au loin sourit...


      Pourtant, parfois, je me souviens...


      Peut-être un jour reviendra-t-elle, et me chuchotera-t-elle son nom... 


    Par : Yoni Cruz, <yjcruz@hotmail.com>
    Santo Domingo, República Dominicana, República Dominicana - Le 22/04/2002 à 23:32 GMT +1

      Amor, fácil de comprender, pues si unas alitas de mariposa retozan en tu estómago y un golpe de sangre hace vibrar el pecho cada vez que adviertes la presencia de ese alguien único en ese momento, entonces sabes que amas, que estás a un paso de rendirte ante el sentimiento que no puedes controlar. No tiene razón, no mira color, no tiene olor, no existen fronteras sociales, no se esconde nada. Y si por casualidad te equivocas, siempre será agradable el dolor que sientes, pues, en ese caso optarás por amazar el manojo de emociones como si fuese un rico plato agridulce.


    Par : fifi, <sofifi@wanadoo.fr>
    lunel, france - Le 22/04/2002 à 12:36 GMT +1

       Mon bébé de ne plus sentir ton soufle chaud et tes mains douces sur mon corps qui me donnaient la fievre me rend folle,folle de douleur, folle d'amour pour toi.Je sais que c'est fini que tes mots doux et ton coeur appartiennent à une autre mais les miens je te les dedie ici et mon coeur n'appartient qu'a toi et toi seul en a les clefs, mon bébé.Mais depuis que c'est fini ton regar me glace, te voir enlacer une autre me rend dingue je n'en peux plus de cet Amour solitaire qui me rend triste en te voyant heureux et amoureux de celle qui qui t'a arraché à moi, un Amour unique.Mon bébé je n'ose meme plus te le dire ici meme si je sais que tu ne liras jamais cette lettre mais je te le dit car mon coeur aura une charge en moins...je t'aime


    Par : Misty, <delislemm@hotmail.com>
    Montréal, Canada - Le 21/04/2002 à 22:35 GMT +1

       L'Amour, est comme les mots Dieu, Vie, Mort, Enfer, remplis de mystère. Je ne connais personne qui à la signification exacte de ce mot. Et c'est normal. Chacun de nous pouvons avoir une conception propre à lui de ce qu'est l'amour. J'aimerais vous faire part de mon point de vue...

      Pour moi, l'amour peut se révéler sous plusieurs formes. Ce n'est pas seulement par des gestes, mais aussi par l'intermédiaire de tous nos sens.

      Je peux paraître 'anormale' mais j'aime le monde. C'est certain que il y en a, par leur personnalité, que j'aime moins d'autres, mais pour la plupart, je les aime de façon inconditionnel quoiqu'il arrive. Je remplacerais alors amour par 'amitié' puisque pour bon nombre d'entre nous, le mot 'amour' reste affaire de couples.

      J'ai été des dizaines de fois amoureuse (en terme de 'couple'), que ce soit à la suite de quelques regards, des rencontres, etc, en vue d'une relation sérieuse. Quatre d'entre eux ont fonctionné. Je les ai tous laissés, insastifaite. Je recherche l'âme soeur, car je suis certaine qu'il existe. Une personne qui saura m'aimer inconditionnellement, avec qui je serai tant une amie qu'une amante.
      Je suis présentement en amour envers un certain Marc-André. P-e que l'on sortira bientôt ensemble. Je crois qu'il est celui que j'attendais depuis tant d'années. Je me croise les doigts. De toute façon, si je suis vouée à rester célibataire, je le prendrais bien parce que j'ai un amour inconditionnel envers Dieu, celui qui m'a donné vie. Et ça me suffit amplement à rester heureuse pour toujours.

      Pour finir, une petite réflexion:

      L'amour, comme la mort, égalise les êtres -Georges Dor

      Je vous aime tous! Take care and peace!

      Marie-Michelle D. (16 ans)


    Par : joelle, <loovebaby@aol.com>
    matton , ardennes - Le 20/04/2002 à 18:48 GMT +1

       Tu joues et tu gaches
      Tout espoir de bonheur
      Pour toi, les filles
      Ne sont que des jouets
      Mais des jouets
      Dont tu ne peut te passer
      Tu les fait souffrir
      Et tout ca pour ton plaisir
      Tu profites de ta beauté
      Pour toutes le envouter
      Tu uses de la persuasion
      Pour faire naitres en elles
      La passion
      Mais une fille
      Ce n'est aps un jouet
      Que l'on prend
      Et que l'on repose
      Elle a un coeur
      Une ame , des sentiments
      Mais pour toi
      Ca ne doit pas etre important
      La vie tu sais ce n'est pas cela
      Et j'espere qu'un jour
      Tu comprendras
      Qu'aimer et etre aimé c'est sacré
      Qu'il ne faut pas tout gaché
      En pensant que l'amour
      Cela ne dure qu'un jour




    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 19/04/2002 à 20:20 GMT +1

        JE VEUX T'AIMER POUR LE RESTE DE MA VIE...


      Comme c'est merveilleux de t'avoir enfin trouvé,
      Depuis le temps que je cherchais celui avec qui partager ma vie, celui qui m'accepterait et m'aimerait tel que je suis.
      Celui qui me laisserait et m'encouragerait;
      A dépasser mes propres limites.

      Et puis, j'ai fini par arrêter de chercher
      Et j'ai commencé à accepter que ma vie pouvait continuer,
      Sans quelqu'un avec qui la partager.

      Enfin un beau jour je t'ai rencontré!...
      A travers nos yeux, nos expressions, nous avons établi notre langage, une base pour l'Amour que nous sommes
      Désormais prêts à partager...

      En silence, notre amitié a grandi,
      Les mots se sont chargés du langage de l'Amour
      Peu à peu nous avons pris de l'assurance
      Dans cette nouvelle aventure...

      Notre admiration mutuelle a grandi;
      Elle a mûrie au fil du temps et
      Notre Amour a commencé à fleurir
      Non pas du besoin, mais du désir d'être ensemble.

      Et aujourd'hui je suis heureuse que nous ayons arrêtés
      De nous chercher et quenous nous soyons trouvés.

      JE VEUX T'AIMER POUR LE RESTE DE MA VIE...

      A Laurent tendrement et affectueusement


    Par : Sandra, <lolette.sandra>
    Lausanne, Suisse - Le 19/04/2002 à 20:07 GMT +1

        LE CAHIER:


      Des mots pour écrire une phrase qu'on ne peut dire,
      Une phrase, une page, un cahier;
      Pour y pleurer, y sourire

      Un cahier pour écrire
      L'Amour et la haine,
      Les joies et les peurs, les pleurs

      Ecrire lorsqu'on ne sait plus parler,
      Ecrire lorsque la douleur nous empêche de crier...

      Ecrire pour se soulager.


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 19/04/2002 à 13:18 GMT +1

      A volte credo che la vita non serva a niente
      A volte credo che il ricordo sia una scritta indelebile nella mente. A volte credo che i giorni siano tutti uguali
      A volte credo che il cielo non sia azzurro. A volte credo che le stelle siano i desideri irrealizzati
      A volte credo che l’acqua del mare non sia salata.A volte credo che chiedersi perché sia inutile
      A volte credo che il mio mondo sia un carcere.A volte credo che la pace sia stare da sola
      A volte credo che l’ombra sia un peso opprimente.A volte credo che l’odio sia l’ora
      A volte credo che la luce sia il buio.A volte credo che la mia voce non venga udita da nessuno
      A volte credo che la nuvola sia l’amore non corrisposto.A volte credo che la tempesta sia le urla della gente
      A volte credo che la neve sia un vetro opaco. A volte credo che il sole non illumini il giorno
      A volte credo che la pioggia non mi bagni.A volte credo che l’inverno sia la mia anima
      A volte credo che una coperta non riscaldi il cuore.A volte credo che gli angeli non esistano
      A volte credo che il freddo sia un gioco.A volte credo che il miele non sia dolce
      A volte credo che il futuro non esista. A volte credo che la mia mano sia fredda
      A volte credo che il destino sia il passato.A volte credo che la mente si blocchi
      A volte credo che il bianco sia nero.A volte credo che l’amore sia pazienza
      A volte credo che gli occhi non guardano davanti.A volte credo che il vento sia respiro
      A volte credo che il tempo sia traditore.A volte credo che un abbraccio sia un miraggio
      A volte credo che la lontananza sia amarezza.A volte credo che la felicità sia distante
      A volte credo che la notte sia il pianto del cuore.A volte credo che il dolore faccia parte di me
      A volte credo che piangere sia ormai un’abitudine…
      E tutto questo perché tu non sei qui!!
       


    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Lausanne, Suisse - Le 19/04/2002 à 12:53 GMT +1

      Vorrei darti la mia vita e tu lo sai
      è iniziato come un gioco tra di noi
      sapevamo che finiva tutto lì
      due giorni al massimo
      Il tuo sguardo un pò imbrociato come mai
      compromessi con il cuore non ne fai
      tu mi vuoi sempre vicino
      come il sole del mattino
      non riesci ad immaginarti senza me
      Io promesse giuro non le ho fatte mai
      sono stata sempre chiara e tu lo sai
      ma il silenzio del tuo cuore
      non fa rima con l'amore
      hai bisogno di restare qui con me

      Insieme a lui
      quello che ho fatto lo sa Dio
      ma come faccio a regalarti il posto suo
      sarebbe come il paradiso senza gli angeli
      e poi in amore non si può giocare in tre
      Insieme a lui
      ne ho fatte di fotografie
      ci sono scritte date e pezzi di poesie
      m'ha regalato senza mai stancarsi l'anima
      e io non posso farlo piangere per te
      tu sei la neve e lui rimane sempre il sole
      ragazzo mio

      E non dirmi che ti lascio qui nei guai
      che il dolore non potrà passarti mai
      se si muore per amore
      io non posso immaginare
      che sia lui a dover morire senza me
      ma io promesse giuro non ne ho fatte mai
      sono stata sempre chiara e tu lo sai
      si dividono le strade
      tanti auguri buona vita
      non odiarmi quando poi mi penserai


      Insieme a lui
      quello che ho fatto lo sa Dio
      ma come faccio a regalarti il posto suo
      sarebbe come il paradiso senza gli angeli
      e poi in amore non si può giocare in tre
      Insieme a lui
      ne ho fatte di fotografie
      ci sono scritte date e pezzi di poesie
      m'ha regalato senza mai stancarsi l'anima
      e io non posso farlo piangere per te
      tu sei la neve e lui rimane sempre il sole
      ragazzo mio





    Par : Sacha, <sacha@humains-associes.org>
    Paris, France - Le 19/04/2002 à 5:45 GMT +1

      Bonjour à vous.

      C'est juste pour vous dire que vous pouvez à nouveau poster des messages, ça remarche.



    Par : Sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Le 15/04/02 21:54
    Lausanne, Suisse

      LE PARCOURS DE L'AMOUR


      Voilà déjà huit mois, que je me balladais sans savoir ou j'allais un soir d'août, je t'ai croisé sur ma route, parcours d'un nouvel amour, depuis je fais ce trajet chaques jours...

      Jamais je n'aurais pensé pouvoir aimer à nouveau, après mes 4 années passée sans amour... toi tu passes devant moi pourme laisser toute en émoi!!!

      Mon coeur battais la chammade, mais ma raison a vite repris le dessus du moins je l'avais cru!

      Après 4 jours mon coeur joue du tambour, pour allé de rencontré dans ce café, ah cet instant indélébille! je ne savais plus qui j'étais, je ne comprenais pas ce qui se passais, surréaliste, on ne se connaissais même pas, mais je t'aiamais déjà! La foudre nous est tombée dessus, cela me semblais trop beau pour que ce sois vrai, et pourtant je n'ai fais que de suivre mon coeur, là où il me menais, vers toi mon Amour, si c'étais à refaire je le referais je n'ai plus peur à présent! Tu étais là au bon moment dès le premier instant j'ai su que c'étais toi, plus rien ne comptais... tu es venu me réveillé et me faire sentir femme, tu as ouvert mon coeur si vide pour y mettre un monde d'amour, notre Amour.

      C'est vrai cette relation est belle, magique et unique et et et... si belle que je ne peux y poser des mots, mais nous avons des obstacles, je te sais une autre femme, tu es un homme d'adultère, mais mon coeur t'aime mon Laurent.

      Qu'importe si je dois en souffrir tout le reste de ma vie, au moins j'aurais vécu cet amour qui nous tiens liés chaques jours, continue de m'aimer comme tu le fais depuis le début, continue de me dire toujours la vérité sans jamais rien me cacher, continue de me faire que des promesses que tu sauras réalisé continuons a nous aimer simplement, qu'importe le regard des gens ça dérange et alors??

      Je t'aime et c'est le plus beau des trésor, tu m'aimes et notre amour vaut de l'or.

      A toi mon Laurent:-)


    Par : fafajéro, <b.fafa@voila.fr>
    Le 15/04/02 16:40
    quimper, france

      Un Amour de Chat ( POLLEN )
      juste un petit message, de nous deux de fafa et jéro
      pour toi notre petit amour de chat pollen, on t'aime pollen même si tu n'es plus là parmi nous, on t'aime de tout notre âme et notre coeur.
      Je te promet une chose notre pollen adorée si un jour je me met avec ton maitre jero que je te ramenerai à la maison...
      n'oublie pas pollen tu es et dans notre coeur et tu resteras
      on t'aime pollen


    Par : fafa, <b.fafa@voila.fr>
    Le 15/04/02 15:55
    quimper, france

       je me sens de plus en plus seule sans toi. Tu me manques terriblement, et surtout je n'arrête pas de penser à toutes les belles paroles que tu m'avais dits hier.
      tu m'avais laisser d'ailleurs sans paroles, je ne trouvais plus quoi te dire tellement j'étais aux anges, j'étais submerger de joie et au même temps d'émotion, a ce moment là je ne pouvais plus réagir j'étais clouer et le bec coincer. Ce n'ai que apres, que j'ai pû réaliser a quel point tu m'aimes! et que je t'aime. Oui mon amour je suis folle de joie à l'idée que toi et moi on es fous l'un de l'autre, la magie est entre nous, mon amour Je t'aime, c'est ma plume qui te l'écris
      Et c'est mon coeur qui te le dit.
      Il y a des choses qui compte pour moi, et la première est d'être avec toi.
      notre amour n'est pas naïf, et il a ses racines noires il a dépassé
      le fragile des images,il va quotidien, car il vit dans l'évidence.
      notre amour n'est plus à part, il a un nom qui nous ressemble.
      Je t'aime, Comme une enfant qu'on berce Emmitouflée dans une chaleur
      Qui suffit à calmer sa peine.
      Tu me berces au soir venu, Et je m'endors dans ton souffle.Je t'aime comme l'innocence du sourire. Qu'on fait à un étranger
      Ma gorge s'étrangle de soleil, Quand tes yeux brillent sur moi.Je t'aime comme une enfant qu'on berce
      Dans une douceur rassurante.Je t'offrirai la lune si mon coeur le voulait, mais mon amour est occupé a recevoir ton amour. Ton amour a bouleversé mon coeur et ton charme a renversé mes yeux. Je t'aime et je t'aimerai pour la vie éternelle jusqu'à ce que nos coeur se séparent, ce qui n'arrivera jamais, parce que ton charme si magnifique que la personne elle-même, m'a pris dans ton champs d'amour, je ne peux plus en sortir parce que ton coeur est fusionné avec le mien, je ne veux pas te quitter ni te perdre, je t'aime mon chéri pour la vie...!!!
      ton bébé qui pense a toi souvent sans cesse.


    Par : cimarron, <cimarron@cario.fr>
    Le 15/04/02 0:05
    Lamorlaye, FRANCE

      Les fôrets de ma région le sud de l'oise :
      Forêt de Chantilly
      forêt d'Ermenonville
      Forêt d'Hallatte
      Forêt de Compiègne
      sont des cathédrales les arbres en sont les pilliers et leurs branches les nefs les feuillages les
      vitraux jouant à laisser passer le ciel et le soleil !
      le berger de Giono quel belle histoire je me demande qui à planté les hêtres et les chênes de mes forêts de l'oise !
      je comprend que Gérard de Nerval en ai été inspiré
      et que Jean Jacques Rousseau y ai terminé sa vie
      venez vous promener dans ces allées et ces fourrés
      les arbres c'est rassurant c'est vivifiant
      bonne ballade !
      cimarron


    Par : catherine, <black_angel_of_fire@hotmail.com>
    Le 13/04/02 18:17
    laval, quebec

       je reve de toi

      je voudrais etre avec toi
      pouvoir te touché,te caressé,tembrassé
      mais la vie a fait que nous soyons separés
      alors je nest dautre choix que
      de rever a toi
      de pouvoir etre dans tes bras et
      de connaitre l'extase
      je pourrais toujours rever a toi
      partout ou je vais,je pense a toi
      jaurais aimé te voir
      mais la vie a parfois de bonne intention
      peut etre un jour nous nous rencontrera
      et ce jour sera le plus beau
      mais pour linstant je reve de toi
      encore toute les nuit que jaurais pu
      toffrir en revant de toi....
      merci cat


    Par : sandra, <lolette.sandra@caramail.com>
    Le 13/04/02 0:08
    lausanne, suisse

      Rien n'est petit dans l'amour,
      Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse, ne savent pas aimer.
      Aimer, c'est trouver sa richesse hors de soi.
      L'amour est un poème, que l'on souffle à l'oreille
      Une vie sans amour est comme un slip sans élastique.
      La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure...
      L'amour est une équation de cœur qui se résoudre avec deux inconnu(e)s.
      L'amour est un jardin, ça commence par une pelle et ça finit par une graine.

      Pourquoi ne me suis-je pas souvenu plus tôt que les vers de terre étaient amoureux des étoiles?

      L'amour, c'est de ne jamais avoir à dire que l'on est désolé. En parler c'est bien, le vivre c'est mieux.
      Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.
      De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas.
      Je fais souvent ce rêve étrange et merveilleux, d'un homme que j'aime et qui m'aime et qui n'est jamais tout à fait le même.

      Peut-être que l'amour est là, tout près de vous... Le tout est peut-être de s'ouvrir le coeur en deux pour que l'amour en sorte.
      Aimer c'est tout donner et se donner soi-même.

      L'amitié est une preuve d'amour.
      On se fait un petit caprice tous les deux?
      A celui que j'aime tant et qui ne le sait pas, qui ne le vois pas... Laurent réveille toi.

      Le bonheur est une fleur qu'il ne faut pas cueillir.
      L'amour c'est toi et toi tu es mon amour.
      L'amour est un égoïsme à deux.
      Quand on est aimé, on ne doute de rien.


    Par : Marie, <tomoko_saeki@caramail.com>
    Le 12/04/02 17:54
    Lyon, France

       
      Amour ou illusion?
      lorsque tu m'entoures de tes bras,
      de ton souffle doux,
      de ta chaleur,
      je ne semble plus m'appartenir,
      je n'excèrce plus aucun controle sur mon être,
      tu deviens alors ma seule raison de vivre,
      tu occupes la place que j'ai réservée pour mon amour
      dans mon coeur,
      Je n'ose pourtant pas te dire que je t'aime,
      alors je te le murmure à l'oreille...


    Par : ceoceed, <ceoceed@hotmail.com>
    Le 12/04/02 16:02
    nature, galilea

       Les gens qui s'endorment à jamais se libèrent de l'ignorance et de l'abscence de la connaissance universelle.

      A nous les vivants restant, nous devons par notre bon sens nous occuper de ces derniers.

      L'Amour n'a jamais tué quiconque,
      L'Amour encore, n'a jamais sauvé personne,
      Alors aimons encore et sombrons dans la saoul idylle qu'elle nous procure.
      Après tout, rien n'est plus sympa qu'aimer.

      (Bah, je manque d'imagination ce soir)

      ceo


    Par : darrel rachel, <rachel024@aol.com>
    Le 12/04/02 11:35
    auxerre, france

       pour toi


    Par : Nadia, <sweet1272000@yahoo.de>
    Le 11/04/02 13:38
    Dillingen, Allemagne

       Trois allumettes allumées une à une dans la nuit
      La première pour voir ton visage tout entier
      La seconde pour voir tes yeux
      La dernière pour voir ta bouche
      Et l'obscurité tout entière pour me rappeler tout cela
      En te serrant dans mes bras.


      Paris at night,Jacques Prévert.


    Par : mina, <mina696@caramail.com>
    Le 8/04/02 20:41
    france

       Si je ne te revoyais plus jamais, que devrais-je comprendre, moi je ne suis qu'une petite fille, j'ai demandé l'amour, je l'ai eu, mais je ne sais toujours pas ce que c'est... Je ne comprends pas les larmes ni la souffrance, il faudrait peut-être faire le point sur tout ce qu'on a vécu, ce que je sais c'est qu'aujourd'hui, pour moi, c'est vraiment fini, et je n'arrive pas à comprendre comment j'ai pu aimer quelqu'un comme je t'ai aimé... Je ne comprends pas ce qui s'est passé dans ma vie pour que je devienne celle que je suis. Ce sont les premières questions sans réponse. J'avais cru que l'amour me sauverai, que c'était la réponse à tout, tous mes problèmes, tous mes soucis, la réponse à la condition humaine qui fait qu'on est "toujours tout seul au monde"... Mais ce n'est pas ca que j'ai trouvé, je m'y attendais tellement, que je ne sais pas ce que j'ai réellement découvert, si c'est faux, si c'est vrai, si, au fond, rien n'a d'importance... mes rêves ont tellement cru po! uvoir agir sur la réalité, que je ne distingue plus bien ce qui est vrai de ce qui ne l'est pas...
      Toi, je t 'ai parlé comme à moi même, je t'ai aimé bien plus que je ne pourrais jamais m'aimer, incapable de me rendre heureuse, j'aurai voulu que tu le sois, toi. J'aurai voulu que tu comprennes pourquoi je n'y arrive pas moi, que tu saches ce que je ne sais pas, que tu me connaisses mieux que moi, que tu donnes des réponses à mes questions, que tu effaces ce que j'étais, celle à laquelle je ne pouvais m'habituer, pour que je ne sois que quelqu'un d'autre, quelqu'un que tu aimes, que ça m'aurait peut être permis de m'aimer moi même... J'ai voulu me trouver en te cherchant.
      Et quand j'ai tout perdu, que je n'avais que toi, je pensais que ta vie était ma chance, qu'elle était la condition d'existence de la mienne... et je me suis noyée dans des rêves, dans des songes, je me suis laissée faire...
      Un jour j'ai eu peur, toi tu vivais encore, mais moi j 'allais mourir, je n'avais plus de force. Un jour j'ai compris que tu pouvais continuer de vivre sans moi, que le monde n'avait pas besoin de moi, qu'il tournait quand même si je ne le voyais pas, j'ai compris que tu n'étais que toi, que je n'étais que moi, toujours ce même et seul moi qui me poursuit... Et alors tout a été fini pour moi, je n'avais plus de raison de vivre, plus de raison de me battre, plus de raison d'exister, je n'étais plus, je n'étais pas... C'était moi qui souffrait et tu ne me guérissais pas, j'étais seule dans la douleur et tu ne comprenais pas...Je n'étais que moi, et tout a été finit ce jour là....
      Tu ne m'aimerai pas qui que je sois, tu ne m'aimerais pas si tu me voyais comme ça, j'avais toujours espoir de cacher ce que j'avais compris, de vivre dans des rêves, j'y étais prête parceque j'avais tellement mal, et j'aurais préféré ne jamais exister par moi même plutot que de vivre ce que j'avais vécu, plutôt que de croire que Dieu ai pu choisir de me rendre malade, moi et moi seule, moi et pas toi...Plutot que de croire que j'ai pu être abandonnée pour ce que je suis.... Oh, j'aurai tellement voulu être quelqu'un d'autre, quelqu'un de désiré, quelqu'un qu'on puisse aimer, pas quelqu'un qui mérite d'être malade, pas un corps qu'on exploite, pas un corps que l'on traite, j'aurai tellement voulu être quelqu'un d'autre, et j ai cru que tu étais ma chance d'y arriver....
      J'ai mis tellement de temps à comprendre, à me comprendre, à m'accepter, je m'aime si peu, puisque je ne mérite pas l'amour.... J'ai eu très mal d'être moi même, de devoir souffrir à côté de toi sans que tu sentes rien, de devoir avoir mal partout en moi sans que personne ne comprenne, être seule à le vivre, et sans cesse, sans savoir pourquoi moi.
      Le corps que j'étais souffrait, mais quand il a fallut que la personne que j'étais souffre aussi, quand on m'a dit que je n'étais pas un robot, que j'avais des sentiments, alors c'est moi même en entier qui s'est mis a souffrir et à hurler, parceque mon corps peut mériter de souffrir, mais moi, qu'ais je fait pour le mériter ? qu'ais je fait pour le subir ? Comme si Dieu avait jugé mon âme, qu'il l'avait trouvée suffisament négligeable ou mauvaise pour la torturer.... J'aurai voulu être quelqu'un d'autre, n'être pas seule à souffrir, croire que tu avais mal aussi, mal autant que moi, et que je n'étais pas perdue, voila ce que je voulais, m'oublier à travers toi....
      Comme je t'ai aimé toi qui ne souffrais pas, toi que Dieu n'avait pas jugé mauvais, je t'aimais tellement plus que moi même, tu étais ma seule valeur, ma seule raison....
      Il m'en a fallu du temps pour changer, pour m'accepter moi-même, vivre avec celle que je suis, accepter que Dieu contrôle ma vie, qu'il me fasse mal pour ce que je ne suis pas. Accepter que je ne serais jamais quelqu'un d'autre, que je ne resterais que ce petit moi-même sans valeur à jamais. J'en viens même à demander pardon, mais pardon pour quoi ! mon seul tort a-t-il été de naître ?
      Aujourd'hui j'arriverai presque à m'aimer, mais je me déteste tellement aussi... Et toi tu n'es que toi, probablement quelqu'un d'aussi perdu que tous les autres, d'aussi seul que moi... Mais peu m'importe, puisque je serais à jamais seule, de savoir qui tu es.... Aujourd'hui ça ne m'importe même plus, et ça me fait peur.
      Je vais continuer, essayer de m'aimer, essayer d'être moi-même, mon experience est triste, notre histoire l'est aussi, puisse-t-elle seulement te permettre de ne pas te perdre comme moi je l'ai fait, puisse-t-elle seulement te faire comprendre, connais-toi toi-même.


    Par : CAM, <AURECAMAX@aol.com>
    Le 6/04/02 23:28
    PARIS, FRANCE

       JE VOUDRAI QUE TU TE RAPELLE NOTRE AMOUR EST ETERNELLE ET PAS ARTIFICIELLE JE VOUDRAI QUE TU TE RAMENE DEVANT QUE TU SOIS LA DE TEMPS EN TEMPS ET JE VOUDRAI QUE TU TE RAPELLE NOTRE AMOUR EST ETERNELLE ET PAS ARTIFICIELLE ET JE VOUDRAI QUE TU SOIS CELLE QUE J ATTEND !!!!!!!!!!!!!!!!!!..........


    Par : Pepe, <philippelopes@multimania.com>
    Le 5/04/02 6:19
    Paris, 7ième, France

      L'amour présent

      Les impressions ne sont que des flash du moment
      L'amour, sentiment réel, image du présent

      Vivont ces événements courageusement
      Car ils font partie de notre époque, notre temps

      Mes amitiés à ta bien-aimée Wolf Spirit, Pepe


    Par : Wolf Spirit, <tropb@caramail.com>
    Le 4/04/02 20:43

      rien n'est plus beau que l'amour et rien ne fait plus souffrir que quand il s'en va mm quand c qu'une impression


    Par : Marie, <dendrobate@voila.fr>
    Le 2/04/02 22:53
    Meaux,

      Je te les ai déjà écrit ces mots
      qui résonnent jusqu'au fond de mon coeur.
      Des mots de tous les jours,
      simples et sans prétention.
      Des mots qui n'ont plus la banalité
      des mots humains.
      Des mots qui me montent au coeur,tout seuls,
      comme un filet d'eau vient à sourdre du sable
      et ne tarit plus.
      Ces mots
      je ne pourrais pas te les redire,
      Car ils ne seraient pour toi
      que des ruisseaux trompeurs,
      coupés de leur source,
      vidés de leur vie.
      Tu les refuses ou tu ne les comprends pas.
      Ces mots sont là,
      ils me sautent toujours au coeur.
      Qu'importe,
      je vis de cette présence
      au fond de moi
      et elle me permet de vivre, d'aimer et d'espérer...


    Par : Marie, <dendrobate@voila.fr>
    Le 2/04/02 13:06
    Meaux,

       Le désir d'aimer , d'être aimer
      et l'incapacité d'y atteindre.
      L'éclair qui illumine le coeur
      et fait aboutir toute une espérance,
      et les longues nuits du doute et de l'incertitude.
      Le clin d'oeil de l'Amour et les lentes maturations
      qui semblent ne déboucher jamais....


    Par : Pepe, <philippelopes@multimania.com>
    Le 1/04/02 9:42
    Paris, 7ième, France

      Sabrina s'enflamme

      Bonjour Sabrina, je viens de lire les quelques lignes que tu viens de formuler. Elles sont très belles, je suis ravi d'être ici présent afin d'avoir eu ce plaisir de les lire.

      Mes amitiés Pepe



<
    Par : Sabrina, <sabrina.laurie@planetis.com>
    Le 31/03/02 22:57
    Saint-Gratien, France

       L'Amour,
      C'est cette flamme au creux de mon coeur que tant de gens ont essayé d'éteindre avec leur manque de coeur et d'ouverture d'esprit...et ils n'y sont pas parvenu .
      L'Amour,
      C'est l'étincelle qui me fait avancer jour après jour dans la vie et vers les autres car nous sommes tous une source d'amour.
      Les mots n'exprimeront jamais réellement ce qu'est l'amour, il se vit, il ne s'explique pas, il ne se raconte pas, c'est la lumière qui se cache au fond de chacun d'entre nous.
      A vous de trouver votre propre lumière.
      Quand vous l'aurez trouvé, gardez-vous bien de laisser qui que ce soit éteindre votre flamme, il ne tient qu'à vous de vivre dans sa lumière...


    Par : boukli hacene fatima, <b.fati83@caramail.com>
    Le 31/03/02 22:50
    tlemcen, alger

       alut je suit amoureuse d'un homme qui est marie et je l'aime beaucoup je ne s'est pas quoi fait?


    Par : annia, <o.annia2@caramail.com>
    Le 27/03/02 17:26

      comment tout gacher...

      Je t' ai quitté
      mais il le fallait
      j'ai écouter mon coeur
      et celui ci ma dit c' est l' heure
      entre nous
      cela a été fou
      on c' est aimée
      tu t' es amusé
      tu l' as chercher
      et je t'es quittée
      c'est tout ce que tu meritais
      tu n'arretes plus te t' excuser
      mais c'est trop tard maintenant je suis blessée
      ce ne fait qu' un jour que je t'es laissé
      mais quelqu' un de nouveau est t' arrivé
      peut m' importe pour quoi je peux passer
      ce que je sais c'est que j' ai beaucoup de regrets
      nous étions ensemble depuis 7 mois
      mais hier était la dernière fois...
      hier quand tu as voulu m' embrasser
      je me suis eloignée et j' ai tout refusé
      meme si a l'intérieur notre histoire ne pourra jamais s'effacer
      je ne peux pas t' oublier, enfin pour l' instant
      car depuis que cet homme est présent...

      annia



    Par : Pepe, <philippelopes@multimania.com>
    Le 25/03/02 20:46
    Paris, 7ième, France

       Bonsoir Wolf Spirit et Audrey,

      Je vous ai laissé, respectivement un mail sur chacune de vos boîtes mails.

      Mes amitiés, cordialement Pepe


    Par : Wolf Spirit, <tropb@caramail.com>
    Le 25/03/02 10:12

      recherche personne ayant facilité à trouver des mots qui formeront un poème a partir de prénoms je suis le pire des poète et j'ai envie d'en offrir un sur mesure a ma douce...


    Par : audrey, <Babou74910664608@aol.com>
    Le 24/03/02 15:25
    thonon, france

       j'ai peur qu'entre lui et mopi , le sexe est tout gaché . on a couché ensemble vendredi et je n'ose aujourd'hui samedi pas l'appeler. si vous lisez ce message aidez moi je veux connaitre votre avis le sexe peut il detruire notre relation ???


    Par : mounir, <edebarh@yahoo.fr>
    Le 22/03/02 0:45
    nice, france

       L'amour s'elance de l'oeil a l'oeil.
      il grande dans un coeur tourmenté
      un autre coeur tourmenté lui repond
      alors l'amour frappe et met en feu la pensée.


    Par : Kitenge Alex, <alkit-for-zjy@caramail.com>
    Le 20/03/02 15:47
    Lubumbashi, R.D.C.

        Vouloir obtenir des poèmes dans ma boîte.


    Par : François, <francois-rey@club-internet.fr>
    Le 18/03/02 16:32
    Lyon, France

       
      LA MORT


      Si la mort est une grande jeune fille
      Ardente et putain dans son habit de lumière
      A la limite un torero novice et androgyne
      Cachant derrière sa muleta violine
      Un costume de squelette en os et guenilles
      de chair d'homme
      Je sortirai sans faire trop mauvaise grâce
      Sans ironie à la fois flâneur et rêveur
      De l'enceinte ou IL me tenait dans ses fers
      Au midi du soleil dans l'éclat de l'espace
      Je semerai au vent une main de méchante terre
      De grains de sable...

      ET LE SOUVENIR

      Avec eux, je danse en bleu la farandole de Matisse.
      Enfant, franchir la porte d'eau de l'enfer:
      J'ai fait un Golgotha avec trois crapauds.
      A la fenêtre guette dans l'alcool le maquereau,
      Absinthe Verlaine, une table d'anis...
      Du rêve au matin

      François.


    Par : angelique michel, <angel41080>
    Le 17/03/02 22:45
    Soissons, france

       bonjour a tous


    Par : MaRiE, <jo_43@caramail.com>
    Le 17/03/02 21:11
    Mont-Joli, Québec

      Amour rime avec toujours.
      Toujours rime avec tous les jours.
      Bonheur rime avec coeur.
      Coeur rime avec chaleur.

      J'ai toujour rêvé.
      à t'aimer.
      J'ai toujours parlé,
      à jamais te l'avouer.

      Jamais je te parlerai,
      de tout ce que j'ai pensé.
      Jamais je te pardonnerai,
      de m'avoir regetté.

      L'important c'est que dans la vie,
      nous restions bon amis.
      L'amour à tous les jours,
      est la pour toujours.




    Par : mimi, <flowerbee20>
    Le 14/03/02 17:47
    ,

       Bonjour tlm....jmerais que vous m'envoyer des petites pensées d'amour......comme j'aimerais etre une larme pour naitre dans tes yeux , vivre sur tes joues, et mourir sur tes lèvres..........ben c ca .....si vous en connaisser des jolies comme ca envoyer les moi!!!!!!!!!merci-xxxxxxx-


    Par : gloria, <kokorita@hotmail.com>
    Le 12/03/02 12:31
    geneve, suisse

       dans les rues des quartiers bas, les chanteurs de la nuit

      ceux qui chantonnent le long des murailles de la vie

      soutiennent la solitude jamais louange, encore moins ode

      mélodies des épithètes d’une société purulente, autre

      meurent en jubilant tels oiseaux de couleur différente

      tels que les idées refusées du monde ignorant l’horreur

      piétinées par des sottes sans relation avec la vie

      les monnaies tombent dans les chapeaux

      résonance de l’hypocrisie du bien penser, aveugle



      Maria avait un sifflet et le long des rues on l’entendait

      son pas banal et sa vie insignifiante l’accompagnaient

      ses sacs en papier contenant son existence et ses souvenirs

      du son, celui perdu, allé si loin d’elle, bien loin céans

      en sifflant marquait le pas de son passer à travers

      que même les arbres secs en perdant-leur feuilles, gémissent

      en quittant la terre qui les a mis au monde sans eau et lit

      tipe et tape de ses chaussures sans lacets, minutes du jour

      pendule du temps exact réalise l’évidence du présent



      dans les maisons des gens pauvres, les joies silencieuses

      sont des danses rares, pour des pieds orphelins et mal chaussés

      la symphonie du croire en l’avenir est funèbre, cortège dernier

      dans son inévitable marche vers la fin des fins, la voix muette

      et la faim a sa musique au fond des tripes et oui, cynique

      dans les vitrines des yeux meurtris parcourent les notes

      celles d’une partition sans virtuosité conçue à tel but

      orchestrer un jour après l’autre, l’erreur humain si néant

      en montrant et marquant le tempo qui embrasse de la mort

      Primordiales et gutturaux sons, issue sans rapport.



      José avait une guitare et dans les bus de la ville faisait rire

      en martyrisant les après midi de gens bien, donnait sa version

      l’homme lui, sans regarder, absent entendait le son de ce vivre

      juge de sa haine ce qui le rend minable, absent de la vérité

      de ce qui n’est pas, sa jouissance l’occulte et lui passe à coté

      l’humanité elle respire une tranquillité bourgeoise, autre chose

      la parole meurt dans la bouche de ceux qui ne savent pas chanter

      dépossédée d’un donner l’opéra quotidien en preuve générale

      décor et scénario, civilisation sourde sans musiciens ni instruments …



      ils restent les sorties du théâtre de la vie, les vendeurs de billets

      du spectacle au centre de la scène, cette tournée s’appellera ainsi

      " Sonnet d’abomination " en trois actes : passé, présent, futur

      En si bémol, pour tambour et solo.



      gloria antezana de " vingt ans et un pardon " 5 ©



    Par : Ozeo, <jp-tredecillion@ifrance.com>
    Le 11/03/02 22:31
    Clichy, France

      AMOUR...
      Que de mots l'ont galvaudé...
      Passion !
      Emotion !
      Désir !
      Souffrance !
      Maladie, même !
      Etc !

      Tous ces mots sont tout, sauf l'Amour...

      L'Amour...
      n'est pas désir
      L'Amour...
      n'attend rien
      L'Amour...
      aime en toutes circonstances
      L'Amour...
      aime, malgré la souffrance
      L'amour...
      aime, malgré la séparation
      L'Amour...
      aime, malgré la haine
      L'Amour...
      est sans condition...

      L'Amour qui fait souffrir n'est pas de l'Amour...

      On ne peut "souffrir d'Amour", car le propre de la souffrance est "manque d'Amour".

      La puissance de l'Amour est celle que tu peux concevoir et créer !...
      ...Dans la seule limite de ta propre compréhension de Tout.

      Plus tu comprends (avec ta tête et avec ton coeur), plus tu aimes...
      L'Amour ne vient de nulle part, que de toi-même...
      Aime ! Et tu es aimé...
      Conçois et vis que tu es aimé ! Et tu es aimé, et tu aimes !
      Tu es un créateur...alors crée l'Amour...Redéfinis-la...

      L'Amour totale est Compréhension Totale...et vice-versa...

      L'Amour est l'Ultime Pouvoir...

      Tout ce qui ne découle pas de l'Amour, découle de la Peur...
      Le Non-Amour est la Peur...

      La Peur provoque "l'amour du pouvoir"...

      L'Amour est ton choix...

      Définis l'Amour, et il en sera ainsi...


    Par : Ozeo, <jp-tredecillion@ifrace.com>
    Le 11/03/02 22:27
    Clichy, France

      AMOUR...
      Que de mots l'ont galvaudé...
      Passion !
      Emotion !
      Désir !
      Souffrance !
      Maladie, même !
      Etc !

      Tous ces mots sont tout, sauf l'Amour...

      L'Amour...
      n'est pas désir
      L'Amour...
      n'attend rien
      L'Amour...
      aime en toutes circonstances
      L'Amour...
      aime, malgré la souffrance
      L'amour...
      aime, malgré la séparation
      L'Amour...
      aime, malgré la haine
      L'Amour...
      est sans condition...

      L'Amour qui fait souffrir n'est pas de l'Amour...

      On ne peut "souffrir d'Amour", car le propre de la souffrance est "manque d'Amour".

      La puissance de l'Amour est celle que tu peux concevoir et créer !...
      ...Dans la seule limite de ta propre compréhension de Tout.

      Plus tu comprends (avec ta tête et avec ton coeur), plus tu aimes...
      L'Amour ne vient de nulle part, que de toi-même...
      Aime ! Et tu es aimé...
      Conçois et vis que tu es aimé ! Et tu es aimé, et tu aimes !
      Tu es un créateur...alors crée l'Amour...Redéfinis-la...

      L'Amour totale est Compréhension Totale...et vice-versa...

      L'Amour est l'Ultime Pouvoir...

      Tout ce qui ne découle pas de l'Amour, découle de la Peur...
      Le Non-Amour est la Peur...

      La Peur provoque "l'amour du pouvoir"...

      L'Amour est ton choix...

      Définis l'Amour, et il en sera ainsi...


    Par : Rey François, <francois-rey@club-internet.fr>
    Le 9/03/02 14:48
    Lyon, France

       
      ..............






















      Pour Brigitte, près de Paris


      L'art est un mensonge qui s'effraie de son audace.

      Je cherche le bonheur dans le vide alors que la tristesse est pleine

      La troisième route toujours, celle qui se perd dans le brouillardPourquoi les monstres sont-ils souvent nus?

      Invisible, l'enfant vendait des yeux aux marchés des voleurs

      J'ai connu un idiot qui croyait que Son Amour lui ferait un batârd avec le cadet de ses soucis.

      Je pense donc j'ai peur

      Elle s'est assise sans façon
      Sur la chaise de Van Gogh
      Mon Amour

      Allons-y! J'ai l'âge ou les rêves et les souvenirs s'embrouillent

      Vivre en homme libre et mourir stupéfié

      Au lupanar, d'étranges iris vaniteuses comme des lys malades



    Par : a Jessica Sullivan, <CHERRYLIME@hotmail.com>
    Le 8/03/02 8:53
    Las Cruces, USA

       Love is a feeling that unites us all in many many different but good ways. ITs something that should be expressed toward everyone by everyone. A feeling so strong that it can change many people's lives if expressed in the proper manner. its something so great and beautiful that you should'nt give it up just because someone tells you to. its sacred and be sure to use it for good purposes only. except for rap,alternative and other wierd music almost every other type of music talks about love , how we love our family how we could'nt do with out the love of other people we all need it one way or the other to feel special, to feel loved, to feel needed, to feel like we belong, to have a purpose in life. even when we feeel like hope is, there's something that gives us strenght, that which is love. The first and most important person that we need to know that loves us is our creator god whose personal name is Jehovah. even if we had no family to be there for us and to love us h! e would always be there to help us,only if we have faith in himm and trust him to make everything righ. he is the maximum example of a lovegiving person,that is why he has given us a second chance in life, through his upcoming kingdom and new paradise he will show how merciful and how loving he is to have forgiven all of our sins, but of course that only comes if we love him back . that implies alot of things,first of all it implies listening and obeying all of his cammands , going by everything that his word , the holy bible ,says. we have to be strong and persist till the end as if we're fighting a battle ,while being sure and confident that he loves us and he'll help us come through in the end and he'll lead us to the eternal life that he promises us


    Par : Rey François, <francois-rey@club-internet.fr>
    Le 7/03/02 15:46
    Lyon, France

       J'ai envie de correspondre avec femme jolie dans la tête et dans le corps. Je suis un viel artiste de 52 ans, fatigué mais qui se déciderait soudain à vivre où revivre, je ne sais pas. Je peux vous envoyer poèmes, dessins. Ecrivez-moi...bouteille à la terre...


    Par : anonyme, <v.raynaud1@caramail.com>
    Le 6/03/02 16:17
    paris, france

       g aimé, g donné,
      sans compter, tout pardonné,
      mais, jamais,
      en retour, me suis sentie aimée,

      j'en ai rencontré,
      des gens, g voyagé,g baroudé
      mais, jamais,
      je ne t'ai retouvé,

      dans leur regard, me suis bercée,
      dans leur sourires, me suis enlacée,
      mais, jamais,
      tu ne m'a regardé,

      je t'oubilerai,
      comme tu m'a abandonnée,
      mais, toujours,
      je te chercherai.


    Par : hamdi, <hamdi19@caramail.com>
    Le 6/03/02 11:16
    saint die des vosges, france

      Un jour en pleine dispute je dis a ma copine >! et elle me demanda >

      je luis repondit >: pour continuer a lui dire:

      entre l'amant et l'aimee il n'y a pas de distance il n'y a de paroles ke par la force du desir et de description que par le gout. qui a goute a connu et qui a decrit ne s'est pas decrit, en realite comment pourrais-je decrire quelque lorsqu'en sa presence je suis absent, en sa contemplation je suis dissout et en sa purete je suis ivre?

      mais cela n'a pas suffit a ce que l'on reste ensemble et depuis je me demande si la vie vaut le coup d'estre vecue???? je n'ai plus de coeur, je suis mort.


    Par : Demanium, <defi5415@hotmail.com>
    Le 5/03/02 0:42
    St-Prime, canada

      Il y a une chose qu’on je connais point le sens
      Tu ma appris a prendre sens a se sens
      La vie est un sens donc se sens tu me le fait connaître
      Un jour tu ma fait connaître se sens
      Depuis se temps nous nous aimons
      Depuis se jour nous vainquons l’amour

      Un défi c’est la vie
      La vie est un défi
      Le défi de t’avoir près de moi a tout moment


      Un jour tu es venu a moi
      L’autre jour c’est moi qui es venu a toi
      C’est alors que nous avons partager nos passions
      Nos passions, nos rêves, nous moment de mauvais temps,
      Nos moment d’ euphorie

      Marie-Pier Veilleux

      ____________________________________________________________
      Un jour je tes vu
      Une fois je tes entendu crier
      Crier se sentiment de liberté
      Liberté un jour c’est pour toujours

      Hier, je t’aimais
      Aujourd’Hui je suis folle de toi
      Demain ma vie serra toi

      I love you forever
      Je t’aime pour toujours
      Eu ti amo
      Oi ti amo

      Voilà je t’aime en autre langue mais la langue que je préfère c’est la tienne.

      Je t’aime
      Ma vie c’est toi
      Toi tu est ma vie
      Mes joies, mes peines


      Marie-Pier Veilleux Boily

      ____________________________________________________________

      Suicide un jour et pour toujours
      Oui suicide j’y pense


      Je tes vu toi faire se que je hais
      Oui tu tes suicider pour m’aimer
      On c’est aimer mais maintenant on s’aimera dans la mort
      Oui je viens te rejoindre pour vivre notre vie
      Dans se monde qui est le notre

      Suicide pour moi t’égale
      Tu tes tuer pour qu’on puisse s’aimer
      Nous pouvons nous aimer a notre façon
      C’est dans notre monde que nous vivrons
      Cette amour que personne voulais nous donner
      Nous pouvons vivre sans crainte la peur
      C’est un bonheur d’être près de toi

      Quand tu ma écris se mot pour me dire suicide
      Je tes pas cru mais je sais maintenant que tu avais de la peine
      Dans notre monde ton écrire en forme de pois n’égale pas mon amour
      Un amour qui est grand, euphorique et adorable
      Je t’aime, je t’aimais et je t’aimerai même après la mort

      Marie-Pier Veilleux
      ____________________________________________________________

      Une maison est le confort, d’une beauté j’ai visitée ta maison. Cette maison plein d’amour et de joies. Il y avais point de peine. C’est dans ta maison je que t’ai aimée et que je t’aime encore et pour toujours. Que tu sois près de moi ou loin de moi tu es près dans un sens, celui du cœur. Tu as une place qui on font de mon cœur la ou la chaleur de notre amour fais un feu pour nous réchauffer.

      Nous avons bâtis notre monde, ce monde si beau, car nous nous aimons. Dans se monde il y a de belle fleurs, un joli soleil qui élumine mes journées . Il y a pas juste cela car il y a tout les amoureux de la vie. Nous on s’aime lorsque d’autre personne se hais. Nous pouvons vivre en paix.

      Marie-Pier Boily Veilleux







    Par : David, <davenet@free.fr>
    Le 4/03/02 22:37

      «
      J’voudrais partir et voir les îles,
      Tout larguer, balayer la ville,
      Les pieds dans la mer immobile,
      Là où tout semble si facile…

      Partir, m’éloigner,
      Me laisser bercer je ne veux plus rien penser…

      J’voudrais voir les îles…
      J’voudrais voir les îles…
      »

      Là où l’écume caresse la lumière, où le vent embrasse la lune

      Là où tout change, où l’apparence se creuse,
      Quand la surface devient portail

      Quelques rides sur l’eau
      Pensées jetées au vent

      Pétales d’argent jetés au vent a