Les Humains Associés Les Humains Associés

Charte néthique

L’expérience le prouve : il est indispensable de préciser la netiquette pour définir les règles de savoir-vivre sur le Net. Ainsi, nous déclinons la nôtre adaptée à nos usages depuis 1995 et sur tous nos supports : notre liste de discussion et nos forums disposent d’une nethiquette précise reposant sur des principes « Les règles de la Netiquette » (traduction française du RFC 1855 Netiquette Guidelines d’octobre 1995 réalisée par Jean-Pierre Kuypers en 1995). Elle se décline à chaque fois, mais l’essentiel des règles sont les mêmes. Voici la version pour le blog.

Une nethiquette pour le blog
Charte de bonne conduite générale

Synthèse de plusieurs sources la nethiquette des forums et de la liste de discussion des Humains Associés Natacha Quester-Séméon et Tatiana F. (et aussi de la netiquette des forums de Dominique Dupagne, et d »Une netiquette pour les blogs » de Eric Delcroix)

• Un principe fondamental : pensez à ceux qui vous lisent.

• Avant de poster une question, vérifiez bien que c’était le sujet du billet…

• N’utilisez des caractères majuscules que si nécessaire. LES MAJUSCULES DONNENT L’IMPRESSION QUE VOUS CRIEZ et ne donnent pas envie de vous répondre.

• Ne pas mettre de signature dans les commentaires, mais évitez les commentaires anonymes.

• Lorsque vous répondez à un autre commentaire, il peut être utile de citer suffisamment de texte original pour être compris.

• Évitez le langage SMS lorsque les billets et les commentaires sont en français !

• Utilisez des smileys/émoticones pour indiquer votre état d’esprit, mais utilisez-les modérément. 🙂 est un exemple de smiley. Ne partez pas du principe que le smiley excuse tout ou permet d’édulcorer un commentaire insultant par ailleurs.

• Attention à votre niveau de langage, vous communiquez avec des gens du monde entier. Soyez prudent avec l’argot et les expressions locales.

• Tenez compte de l’archivage de vos commentaires par les moteurs de recherche. Faites attention à ce que vous écrivez, surtout si vous indiquez votre vrai nom (ou un pseudo régulier), tout ceci sera peut-être conservé à vie ;-).

• Ne postez pas simplement pour faire remarquer les fautes de frappe ou d’orthographe des autres.

• Évitez de mettre simplement en commentaires des textes comme : « vffvdsv », « salut », « coucou », « d’accord », « pas d’accord » etc. Les échanges ont besoin d’être alimentés par des remarques et réflexions construites.

• La falsification (usurpation d’identité) et la mystification (pseudos multiples…) n’est pas tolérable.

• La publicité n’est généralement pas acceptée dans la plupart des blogs, sauf cas exceptionnel ou site dédiés à cela (ce qui n’est pas le cas du nôtre). Par contre, un lien ou un trackback peut être inséré à condition que le commentaire soit pertinent et ne serve pas d’alibi à une publicité déguisée.

• Rédigez soigneusement le titre du commentaire si il est demandé.

• Attendez d’avoir dormi (ou de prendre votre café) avant d’envoyer des réponses violentes ou chargées d’émotion si vous en avez vraiment gros sur le coeur à propos d’un sujet donné ; les blogs sont de grands amplificateurs de conflits, car l’absence physique de votre interlocuteur augmente les tensions. Même si vous êtes seul devant votre ordinateur, n’oubliez pas qu’un blog est une assemblée publique.

• Les commentaires injurieux ou agressifs n’ont pas leur place dans les blogs, abstenez vous des attaques personnelles.

• Les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire à la loi et aux valeurs humanistes ne doivent pas être présent dans les commentaires.

• Vérifiez la source des informations que vous postez afin d’éviter la désinformation et les rumeurs, citez vos références.

• Toutes accusations sans preuve, déformation de faits, mensonge, mais aussi toute tentative de polémiques extrémistes ou excessivement partisanes propagande (directe ou indirecte), ainsi que toute forme de prosélytisme et de dogmatisme ne sont pas acceptées.

• Apprenez à participer et à partager, l’intérêt d’un blog n’est pas de simplement de le lire, il s’enrichit aussi des interventions de la communauté y compris de vous !

• Aux amis francophiles, même si vous n’êtes pas surs de votre français, allez au-delà de vos appréhension… vous êtes les bienvenus chez nous.

• Ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants.

• Ne reprochez pas aux rédacteurs des blogs de ne pas répondre à vos questions, rien ne les y oblige. On pourrait aussi ajouter une partie au sujet des droits sur Internet ce qui éviterait peut-être quelques bévues de la part de certains.

• Les commentaires de ce blog sont modérés, le modérateur se réserve le droit de publier ou de ne pas publier les contributions.

• Prenez garde au troll (nous subissons des attaques régulières depuis la préhistoire). Un troll, c’est un individu qui persiste à lancer des discussions sur des sujets qui fâchent ou à semer (volontairement) la zizanie dans entre plusieurs personnes en les montant les unes contre les autres par exemple, un troll est aussi un spammer. En cas d’attaque trolienne, des mesures sont prises par les gestionnaires du blog contre les abus.

——-

Notes complémentaires cyberculture générale :

Qu’est-ce que le «spam» ?

On entend par «spam» tous les messages envoyés fréquemment ou qui n’ont aucun rapport avec le sujet de la discussion.
Le spamming, c’est le bombardement intempestif des newsgroups ou des boîtes aux lettres électroniques par des messages de toute sorte, publicitaires ou non. Plus précisément, sont notamment considérés comme étant des actes de spamming le fait de diffuser sur un forum de discussion des messages sans rapport avec le thème de ce dernier ou de poster plusieurs fois le même message. Ces messages non sollicités ou multipliés sont effacés par les administratrices. Les différents synonymes (essentiellement d’origine québécoise) du spamming ou spam sont courrier-rebut, pourriel ou polluriel.

Qu’est-ce qu’un troll ? – Abus – les trolleries

La définition usuelle de « troll »
(extrait de Uzine.net article du 30.8.2001)

Dans le jargon en ligne de Linux-france on trouve la définition suivante : « Un Troll est donc sur l’Usenet [les newsgroups], soit (1) un sujet qui fâche (par exemple : « Mac ou PC ? »), soit (2) un individu qui persiste à lancer des discussions sur des sujets qui fâchent. »

Cette définition reste à développer, car les sujets polémiques ne sont pas nécessairement des sujets à trolls. Et qu’en dehors du sale temps qu’il fait (et encore…) il y a peu de sujets qui ne fâchent pas. On rencontre en effet des trolls en dehors de l’Usenet.

Pour l’instant, il suffit de savoir qu’un troll désigne, dans l’imagerie de l’Internet, un personnage malfaisant dont le but est de perturber le fonctionnement des forums de discussion en multipliant les messages sans intérêt (ou, plus subtilement, en provoquant leur multiplication).

La règle première des forums est en effet que, lorsque le nombre de messages sans intérêt devient trop important par rapport à celui des messages pertinents, le forum est considéré comme mort : il est dès lors impossible (trop de choses inutiles à lire, interface surchargée, temps de chargement du forum rédhibitoire…) d’y trouver l’information.

Partager : Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0