Les Humains Associés Les Humains Associés

Video: The Story of Electronics / L’histoire de l’électronique

The Story of Electronics [L’histoire de l’électronique] est la dernière parution des vidéos pédagogiques réalisées par l’Américaine Annie Leonard pour illustrer les problèmes environnementaux et sociaux causés par la production et le gaspillage de nos biens de consommation courante.

The Story of Stuff (in french)

La première vidéo du projet, The Story of Stuff [L’histoire des choses], a été lancée fin 2007 et a été vue plus de 12 millions de fois et traduite en plusieurs langues. D’autres vidéos (sur les cosmétiques, l’eau en bouteille et le « cap and trade » (système de plafonnement et d’échange des émissions de CO2)), ainsi qu’un livre sur l’ensemble de son enquête ont suivi depuis. Dans un style clair et humoristique, ces vidéos expliquent le cycle de vie des différents biens manufacturés, qui va de l’extraction des matières premières, à la production, la distribution et la consommation puis à l’élimination finale, circuit mondialisé qui reste le plus souvent invisible pour le consommateur. Elles montrent les conséquences sur la santé et l’environnement d’un bout à l’autre de la chaîne de production non durable. Non sans humour, Annie Leonard souligne l’aberration d’un système qui fonctionne de façon linéaire dans un monde fini et qui dépense des ressources précieuses pour des produits à usage unique qui finissent rapidement dans nos poubelles.


The Story of Electronics / The Story of Stuff 2010

Dans cette nouvelle édition sur les produits et gadgets électroniques, avec leurs chargeurs non universels, leurs pièces non remplaçables et leurs composants toxiques qui se retrouvent dans les ateliers de recyclage du Tiers Monde, l’auteure parle de « design pour les décharges ». Comme déjà illustré dans les autres vidéos, le coût réel, sur la santé ou l’environnement, n’est pas supporté par les industries, mais par les populations. Pour remédier à cela, il s’agirait de faire revenir la responsabilité du recyclage chez le producteur, ce qui l’inciterait à une production plus responsable et moins polluante. L’obligation de reprendre les produits usagés créerait une dynamique positive chez les ingénieurs qui rivaliseraient alors pour les créations les plus durables.

(Voir le site The Story of Stuff ici. Voir la version française de la première vidéo ici.)

Partager : Share on Facebook47Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0

Laisser un commentaire