Les Humains Associés Les Humains Associés

Interview de Paul Virilio : infantilisation et temps réel

Paul Virilio - Vitesse - infantilisation

Selon Paul Virilio (urbaniste et essayiste, professeur émérite à l’École Spéciale d’Architecture de Paris), à l’heure actuelle, nous sommes dans le besoin d’immédiateté, d’instantanée ce qui nous conduit à une nouvelle communauté, la communauté d’émotion : le  tout tout de suite. Ce qui est le propre du divin, c’est un thème magique, la magie du live qui est redoutable pour la démocratie en particulier, car la démocratie prend du temps, car il faut discuter, dialoguer… Il explique que quand on parle d’infantilisation, il faut aussi parler de la petitesse, petitesse de la Terre, trop petite pour le progrès et même trop petite pour le profit instantané. C’est une sorte de régression au petit. Ce n’est pas un hasard si les nouvelles technologies sont les nanotechnologies, c’est une forme de retour dans l’enfance.

Qui dit retour dans l’enfance dit aussi vieillesse, sénilité précoce parce que la vitesse c’est la vieillesse du monde. Cela atteint les jeunes générations adeptes du live, de l’instantanéité, de l’ubiquité à travers Internet. Il y a quelque chose de tragi-comique à faire du jeune le modèle du vieux. Aujourd’hui nous vivons dans une communauté des affects, de la synchronisation des sensations, des émotions, et cette synchronisation est de l’ordre du religieux , de la parousie, de la communion des saints : un même sentiment partagé par des milliards d’individus au même moment. Cette situation-là n’est pas propice à l’autonomie de la personne à la maturité de l’individu. Nous sommes dans une société de masse mais un individualisme de masse, d’ou l’importance aujourd’hui de la tracabilité au détriment de l’identité. Ce qui pose la question de la disparition de la vie quotidienne :  est-ce qu’il n’est pas trop tard pour avoir une vie
privée ? est-ce qu’on n’est pas déjà sous contrôle au-delà de la vie quotidienne ? Et de conclure que pour lui, avec cette accélération, ce communisme des affects, la vie quotidienne est en train de passer dans l’infra ordinaire (selon un terme de Georges Perec).

Partager : Share on Facebook11Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0

1 commentaire

[…] contre la démocratie, par Paul Virilio (sur le Journal du Dimanche)Plus d’info:Interview de Paul Virilio : infantilisation et temps réel (vidéo chez les Humains associés)Un paysage d’événements. Entretien avec Paul Virilio […]

Laisser un commentaire