Les Humains Associés Les Humains Associés

Choses vues : smart grid, face the G8 / WWF, Indonésie et forêts, téléchargement de Home (revue de liens)

Chaque semaine, retrouvez dans un billet de synthèse, les infos les plus pertinentes diffusées par Twitter par l’équipe des Humains Associés, la semaine passée. Chaque jour, nous partagerons des liens de sources diverses.

La « Smart Grid » : une bulle green-tech à venir ?

Des experts estiment que le risque d’une bulle financière green-tech autour de la « Smart Grid » est réel. Ce réseau électrique intelligent fait l’objet d’un engouement grandissant. Le besoin d’un réseau plus fiable, la nécessité de réduire les émissions de CO2 et l’arrivée d’utilisateurs techniquement plus avertis convergent et rendent cette modernisation plus actuelle que jamais. Selon une spécialiste, « nous avons atteint un point de bascule et nous allons voir l’arrivée d’une masse énorme de capitaux dans ce domaine ». L’État américain n’est pas en reste : le ministère de l’énergie a annoncé un investissement de plusieurs milliards de dollars.

La modernisation de la grille est avant tout un challenge au niveau du traitement de l’information, selon les participants à une conférence, Utility of the future, qui a réuni les grands de l’informatique, Google, IBM, Cisco, ainsi que de nombreuses start-ups de la Smart Grid. L’idée de la Smart Grid est de mieux gérer, grâce à des dispositifs informatiques, les flux consommés dans les foyers d’un côté et produits par les centrales de l’autre, dans le but de maintenir l’équilibre énergétique général, éviter la sur-exploitation des centrales et réduire la consommation d’énergie. Pour collecter et donner du sens à cette montagne de données, il faut évidemment un network très robuste et des technologies de l’information sophistiquées.

La Smart Grid crée une excitation similaire à celle autour de la technologie de l’énergie solaire au cours des deux années passés, à laquelle toutes les compagnies ne survivront pas. Si les entreprises spécialisées dans les technologies de la Smart Grid sont moins nombreuses et plus matures et que la présence des mastodontes des technologies des réseaux rend la compétition plus ardue pour les starts-up, l’arrivée des investisseurs suscitera forcément de nombreuses convoitises et les experts prédisent des investissements inutiles et inefficaces.Lire l’article ici (en anglais)

Lire aussi : L’immense chantier de la Smart Grid

Tags : smart grid, climat, bulle financière, green tech, climat, NTIC

WWF : Let's change the world and play #G8 game (facetheg8.panda.org)

Let’s change the world and play #G8 game

Voici un jeu qui propose une forme de participation aux débats du G8, dont les participants vont se retrouver en juillet en Italie pour discuter des problèmes cruciaux de la planète. C’est une occasion pour chacun d’apporter sa voix aux débats et de s’assurer que le changement climatique sera la priorité à l’ordre du jour des rencontres du G8. Il suffit pour cela de choisir un personnage, de sélectionner un sujet ainsi qu’un slogan parmi un certain nombre de thèmes proposés, et de les mettre en tête des sujets de l’ordre du jour. Une fois cela fait, votre personnage, sujet et slogan se retrouvent sur la page Facebook du groupe WWF, qui sera montrée aux dirigeants des principaux pays industrialisés à l’ouverture du G8

facetheg8.panda.org

Tags : WWF_Climate, socialgood, G8

Effets bénéfiques de la crise financière sur le climat ? (NewScientist)

L’augmentation des gaz à effets de serre a été réduite de moitié en 2008 grâce à la crise financière et le prix élevé du pétrole, selon un rapport intermédiaire de la Netherland Environmental Assesment Agency. De 3,3% en 2007, la croissance n’est plus que de 1,7% en 2008, une diminution essentiellement due à la première baisse de consommation de pétrole depuis 1992.

L’utilisation de biocarburants, encouragée par les politiques publiques en Europe, aux États-Unis et en Chine, a également pu contribuer à cette baisse, permettant d’économiser 100 millions de tonnes de CO2. Selon un rapport du PNUE, pour la première fois en 2008, les investissements dans les énergies renouvelables ont été plus importants que ceux dans les énergies fossiles.

Selon des données de l’opérateur pétrolier BP, pour la première fois aussi en 2008, les pays en voie de développement ont envoyé davantage de gaz à effet de serre dans l’atmosphère que les pays développés et le transport international combinés. La bourse du carbone européenne semble plus efficace qu’attendue, ayant réduit les émissions de CO2 de 3% en 2008.

Néanmoins, selon le responsable de l’étude néerlandaise, aucun gouvernement ne peut se reposer sur ses lauriers. La tendance peut être à nouveau inversée en 2009, par une reprise économique ou par des facteurs aussi peu maîtrisables qu’un hiver plus froid. Les gouvernements seraient avisés de maintenir leurs efforts poure réduire l’usage des énergies fossiles par des mesures d’économies et par un renforcement des énergies alternatives. Lire l’article ici (en anglais).

Tags : climat, effets de serre, crise financière, CO2, biocarburants

Les États-Unis oublient la dette de l’Indonésie si elle protège ses forêts

Les États-Unis sont d’accord pour effacer une dette de 30 millions de dollars que l’Indonésie a envers eux, en échange l’Indonésie doit s’engager à protéger les forêts de l’île de Sumatra (article Wall Street Journal). Sur huit ans, l’Indonésie devra donc verser une somme équivalente sous forme de subventions à des programmes de conservation de 13 forêts sumatranaises en danger. Une aide supplémentaire de 1 million de dollars sera versée par une organisation américaine de protection de la nature, Conservation International, dont le vice-président pour l’Indonésie, Jatna Supriatna, déclare : « C’est un immense encouragement pour le peuple et la vie sauvage de Sumatra, qui est la preuve d’une politique prévisionnelle menée par les États-Unis ». Il s’agit du plus important échange dette contre nature jamais organisé par le gouvernement américain. Sumatra est une île où vivent des espèces menacées telles que des rhinocéros blancs, des orang-outans, des tigres, etc. Avec son fort taux de déforestation, l’Indonésie est le troisième plus gros émetteur de gaz à effet de serre après les États-Unis et la Chine. Lire la suite ici.

Tags Indonésie, déforestation, Sumatra, forêts, dette

Le G8 et le climat: l’Allemagne en tête, bonnet d’âne pour le Canada

Selon le classement effectué par le WWF et le groupe financier Allianz en matière de lutte contre le changement climatique, c’est l’Allemagne qui arrive en tête devant le Royaume-Uni et la France, les États-Unis gagnent une place, mais c’est le Canada le plus mauvais élève du G8 : ses émissions continuent d’augmenter et restent parmi les plus élevés du monde. »Chaque pays a pris des mesures mais celles-ci s’avèrent très insuffisantes pour maintenir l’augmentation moyenne des températures mondiales au-dessous du seuil critique de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels », selon cette étude. Ce classement est effectué chaque année à la veille du sommet des huit pays les plus industrialisés qui s’ouvrira  cette semaine  en Italie et prend en compte les améliorations apportées par chacun depuis 1990.

La communauté internationale doit conclure en décembre à Copenhague un nouvel accord multilatéral de lutte contre le changement climatique, afin de reconduire au-delà de 2012 les premiers engagements souscrits sous le Protocole de Kyoto. La contribution du trio de tête pour maintenir la hausse de thermomètre sous les 2°C « reste insuffisante ». Si « les émissions du Japon et de l’Italie sont relativement faibles, leurs politiques actuelles ne permettront pas de les réduire davantage », estiment enfin les auteurs qui appellent les « dirigeants mondiaux du G8 (à) assurer le succès de Copenhague », du 8 au 10 juillet à L’Aquila. Lire la suite ici.

Tags : infogoodplanet, cop15, G8, Protocole Kyoto, changement climatique

yab_asi_home

Yann Arthus-Bertrand s’oppose à Luc Besson sur le téléchargement + marques de PPR

A propos de HOME, le film écologiste co-produit par Luc Besson et PPR, Yann Arthus-Bertrand, invité sur le plateau de l’émission en ligne Arrêt sur image, s’explique sur deux points : Premièrement concernant l’apparition au tout début du film du logo PPR (PPR anciennement Pinault-Printemps-Redoute, Euronext : PP) : pour lui, il s’agit d’une forme d’ingérence acceptable, voire même qu’on ne peut refuser, lui-même n’étant ni le producteur, ni le financier du film. Et il ajoute : « cette visibilité pour PPR met le groupe face à ses responsabilités, et le contraint à tout mettre en oeuvre pour adapter son fonctionnement aux contraintes d’un monde qui change. » (voir l’extrait vidéo ici)

Deuxièmement, concernant le téléchargement sur Internet, Yann Arthus-Bertrand souhaiterait que les internautes puissent le télécharger gratuitement (coût écologique très faible, pas de transport, de fabrication…), mais Luc Besson s’y oppose car ce dernier ne veut pas que le film se retrouve sur des sites de téléchargements gratuits, « de gens qui nous piratent toute l’année ». Pour Luc Besson, il faut le donner gratuitement à des sites qui eux, vendent les films (voir l’extrait vidéo ici).

Tags : Home, YAB, Yann Arthus-Bertrand, infogoodplanet, téléchargement, Luc Besson,

Partager : Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0

Laisser un commentaire