Les Humains Associés Les Humains Associés

Il y a vingt ans, Tiananmen (1989 – 2009)

Freedom, Chinese Symbol / Liberté en chinois - Tiananmen Square protests of 1989

Tiananmen Square protests of 1989 / Badges / The Goddess of Democracy

Badges datant de juin 1989 de soutient aux étudiants chinois du mouvement pour la démocratie de 1989. Tiananmen Square protests of 1989.  Badge rouge du mouvement AD89 + Les Humains Associés / The Associated Humans, 1989 : « Déesse de la démocratie / The Goddess of Democracy ».

En 1989, année du bicentenaire de la Révolution française et aussi de la Déclaration des droits de l’Homme, Les Humains Associés participaient, comme plusieurs associations, aux célébrations, en organisant des évènements qui devaient avoir lieu pendant l’été. C’était pour nous l’année de la campagne «Aux Âmes citoyens».

Mais, en avril, à Pékin, un mouvement étudiant se lève pour dénoncer la corruption et demander pacifiquement des réformes politiques et démocratiques. Il s’achèvera dans le sang, dans la nuit du 4 au 5 juin 1989 et fera environ 3 000 victimes civiles. Puis, à l’automne, c’est le mur de Berlin qui tombe.

La nuit du 4 juin fut un choc pour tous. Pour soutenir les étudiants qui s’échappaient de Chine, on organisa en France (AD 89 / Les Humains Associés) plusieurs manifestations de soutien à Paris et la vente d’un badge représentant la déesse de la démocratie.

Aujourd’hui, la mémoire de ce mouvement a été effacée, et plusieurs sociétés occidentales (Google, Yahoo, Microsoft ou Cisco) sont complices du gouvernement chinois qui filtre entièrement le Web, quelques jours avant l’anniversaire, le web social est censuré en Chine (Twitter, YouTube, Flickr et plusieurs plateformes de blogs).

Freedom, Chinese Symbol / Liberté en chinois - Tiananmen Square protests of 1989

Pour commémorer le vingtième anniversaire du massacre de la place Tiananmen, nous vous proposons le résumé de deux articles, l’un sur le mouvement des «Mères de Tiananmen», et l’autre, sur un séminaire à Pékin réunissant des intellectuels chinois pour débattre des 20 ans du mouvement démocratique en Chine. C’est un événement très significatif pour rompre le long silence parmi les intellectuels sur le mouvement étudiant du 4 juin, ainsi que pour battre en brèche la position officielle présentant le mouvement comme une «émeute». Vous pourrez aussi découvrir deux documentaires, notamment celui sur Tank man (ou rebelle inconnu) de 52 minutes, ce chinois anonyme qui voulait arrêter une colonne de chars et qui symbolisera la dignité, le courage et la fin de la guerre froide.

(Résumé d’un article publié et traduit par Global Voices)

(Photo de Cromacom, juin 1989, Pékin, Flickr)

A Pékin, le 10 mai dernier, un certain nombre d’intellectuels chinois ont organisé un séminaire pour débattre des 20 ans du mouvement démocratique en Chine. Le professeur Qian Liqun a ouvert le débat en rappelant qu’il y a vingt ans, de nombreux étudiants ont donné leur vie pour la démocratie en Chine. « Nous sommes redevables à nos étudiants qui ont sacrifié leur vie, et pour toutes ces années où ils ont subi une injustice dans l’histoire de cet événement » a-t-il ajouté.

Qian a souligné que le mouvement étudiant de Tiananmen est un héritage du mouvement démocratique en Chine, qui informe et inspire les quêtes futures de transformation politique. Toute réforme qui investit le parti et l’Etat du contrôle total ne sert que les intérêts du régime de parti unique et se traduira par une crise politique, économique, sociale et morale. C’est l’enseignement le plus important à tirer du mouvement pour la démocratie de 1989, et la plus grande leçon que nous avons apprise de la répression. Cui Waiping a souligné que le silence collectif sur l’incident du 4 Juin a démoralisé notre société et qu’il est maintenant temps de mettre fin à ce silence.

Wang Junxui et Tieng Biao ont souligné que depuis 2003, le mouvement pour les droits des citoyens a ouvert une nouvelle direction dans le mouvement démocratique et Liang Xiaoyin a également vu l’émergence de la culture du bénévolat au cours des dernières années comme une évolution positive de la prise de conscience sociale. Et Mo Zhixu a fait observer qu’Internet a été efficace dans la lutte contre l’apathie collective et il a estimé que les gens vont se joindre en plus grand nombre au mouvement pour la liberté et la démocratie. (Lire l’article ici).


(Photo de Cromacom, juin 1989, Pékin, Flickr)

Vingt ans après les manifestations étudiantes de la place Tiananmen le régime chinois entretient le mutisme sur la répression de ce mouvement et se refuse à donner un bilan officiel des incidents du 4 juin 1989. Des mères, dont les fils ont été tués lors de ces manifestations, ont créé le groupe « Les Mères de Tiananmen » et essaient de dresser une liste des victimes de la répression (195 recensées à ce jour, un 1/10ème des morts) et obtenir le retrait du qualificatif de « complot contre-révolutionnaire » attribué au mouvement étudiant. Si l’économie chinoise est désormais la troisième au monde, les réformes politiques elles n’avancent pas aussi vite, d’autant que le Parti communiste prend garde de faire taire les contestations.

Les événements du 4 juin 1989 sont un sujet tabou pour Pékin, au point que l’antenne chinoise de CNN a été coupée dimanche lorsqu’ils ont été mentionnés. Mais des événements récents – mort de milliers d’enfants dans des écoles détruites par le séisme de mai 2008 dans le Sichuan ou affaire du lait pour nourrissons frelaté – ont vu émerger une nouvelle génération de parents militants. A six mois de cet anniversaire, un mouvement d’intellectuels a diffusé la « Charte 08 », un texte appelant à davantage de liberté d’expression et à l’organisation d’élections multi-partites. Mais ces revendications, semblables à celles exprimées place Tiananmen, demeurent rares. (Lire l’article ici)

Lire aussi : Le texte intégral du manifeste des dissidents chinois, la charte 08.

Documentaire Français « Histoire De Comprendre Tien An Men 1989 », Alexandre Adler, chaîne Histoire.

Tiananmen Square : the tank man. Documentary about the legendary tank man and surrounding events of the Tiananmen Square protests in 1989.

Partager : Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0

2 commentaires

merci de ce rappel des faits … 20 ans déjà…je fais suivre
🙂

[…] voix ne se taisent pas (les mères de Tianamen ou récemment des intellectuels à Pékin, voir la note des Humains Associés). Nous faisons bien peu pour soutenir le mouvement démocratique […]

Laisser un commentaire