Les Humains Associés Les Humains Associés

Kamel Yahiaoui, être humain !

Il m’est apparu évident qu’il fallait faire circuler la lettre ouverte ci-dessous suite à un mel que j’ai reçu… N’hésitez pas à faire connaître votre éventuel soutien à son auteur.
Humainement,

tatihannah

Feuillet d’une bible imprimée
Kamel Yahiaoui, La femme juive, 1998.

Kamel Yahiaoui : lettre ouverte

samedi 25 février 2006

lettre ouverte suite à de nouvelles attaques et réactions,

A ceux qui volent l’identité de mon oeuvre et la minimisent à un simple geste de sensiblerie globalisant les souffrances humaines en occultant l’armature du sujet qui est Shoah (catastrophe).

Je dis non et je ne suis pas le genre d’homme à faire des réponses sur mesure pour ménager l’un et faire plaisir à l’autre, je cite Van Gogh qui dit « toute réalité pour moi est un symbole ». J’adhère entièrement à cette citation en ajoutant que pour moi chaque drame humain a sa symbolique et je ne mets pas la souffrance de l’homme en conccurence.

Mon exposition a pour sens artistique de traiter de l’extermination d’une population par le régime nazi parce qu’elle est juive ; ce grave sujet historique des atrocités vécues par ces hommes et ces femmes et l’acte mathématique de la mort donnée que je visualise à travers l’objet comme seul témoin dans mon approche artistique .

Certes je ne pratique pas un art de séduction, ni ne sublime des roses noires encore moins l’art sacré. Je peins l’essentiel, c’est à dire les dépossédés de soleil, je suis un ouvrier de la peinture mon métier je le nomme serrurier des cages humaines.

Des paramètres politiques qui ne cessent de me révolter, surgissent dans le champ de vision du parti pris pour une cause ou une autre, je ne peux pas rester passif face à cela, dans la mesure où l’on attente à la liberté de l’artiste par un harcellememt handicapant et à la mémoire historique par la négation et une forme minimaliste de l’interprétation de l’histoire.

De ce fait il est vrai que je suis le premier artiste appartenant par éducation à la culture berbéroarabomusulmane à traiter de ce sujet, ce qui me vaut une campagne d’insultes gratuites telles que « traître » ou « sioniste » dans un journal arabophone « El Chourouk El Youmi » en Algérie, et des réactions basses me mettant en garde contre la dangerosité de mon acte. En me confessant les souffrances d’autres peuples qui n’échappent pas à mon oeil bien sûr. Je ne suis pas psychanalyste, ni adepte des culpabilités, je suis plasticien, sacre non d’un chat ! Je ne peux qu’interpréter cela comme une attaque intelligemment ciselée visant à vérouiller les portes de l’expression libre.

Par ailleurs le mot juif dérange, on lui attribue faussement les souffrances du peuple palestinien qui subit la politique coloniale de l’Etat d’Israël,que je condamne fermement, comme je condamne les attentats perpétrés contre des civils en Israël. J’aspire urgemment à une paix juste.

Il est important pour moi de vous faire partager mon point de vue.

Je voudrais juste rappeler que beaucoup de juifs ont participé à la guerre de libération en Algérie, dont l’honorable comédien et grand résistant Jacques Charby qui a échappé à 13 ans à la déportation ; sa mère grande résistante s’est suicidée pour ne pas tomber entre les mains des nazis.

Jacques Charby fut l’un des principaux acteurs du « réseau Jeanson » d’aide au FLN et Henri Alleg un des fondateurs du journal Alger Républicain qui a été arrêté et torturé pendant la guerre d’Algérie. On devrait attribuer leurs noms à des avenues en Algérie pour rappeler aux mutants que l’homme juif ou l’homme de tous les horizons marche au sang rouge et pleure des larmes transparentes tout comme un humain et bien d’autres juifs sont algériens d’honneur dans l’ombre.

Je lutte contre toutes les formes de racisme d’antisémitisme, et contre tous ceux qui minimisent la dimension universelle des génocides et la non-reconnaissance de tous les crimes contre l’humanité.

Je crois fort qu’on ne peut pas condamner une personne à cause de sa religion ou de son ethnie, c’est un principe que je défends contre tous esprits mal intentionnés.

Merci de m’envoyer vos réactions et soutiens.

je vous remercie d’avance,

Kamel Yahiaoui
http://www.kabyle.com/forum.php?id_article=10420

Portrait de Kamel YAHIAOUI

par Xavier PESTUGGIA

Peut-on être un artiste arabe et pouvoir à travers une oeuvre, rendre hommage aux victimes de la Shoah? Enoncer comme cela, cette question peut paraître incongrue, voire idiote, mais elle ne l’est pas autant que cela.

En témoigne cette étrange affaire : le plasticien algérien Kamel Yahiaoui vient d’exposer, au centre culturel algérien de Paris une série d’objets relatant trois déportations : la déportation des africains par les négriers, la déportation des algériens en Nouvelle Calédonie et en guyane après la révolte de 1871, et enfin, la déportation des juifs durant la seconde guerre mondiale. C’est cette dernière évocation qui a suscité la colère d’une partie de la presse algérienne et des réactions négatives et violentes de la part de certaines personnes. En bref, on reproche à Kamel Yahiaoui de rendre hommage à des victimes juives et de ne pa stigmatiser l’occupation de la Palestine.

Kamel Yahiaoui est considéré comme un véritable traître et on lui a fait savoir via des pressions exercées auprès de sa famille restée au pays, qu’il n’a pas intérêt à retourner en Algérie

Radio France – Emission Cosmopolitaine
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/emissions/cosmopolitaine/?imp=

Partager : Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0

13 commentaires

Juste un mot pour vous dire que je vous soutiens à fond et que en tant que homme et humaniste votre démarche me fait chaud au coeur.

Le vrai poète, artiste, suit la voix de son coeur et la fait résonner dans son oeuvre…parce qu’il le faut et vous le faîtes!

Je salue votre courage.

Cette lettre ouverte montre à quel point, il est difficile aujourd’hui d’exprimer un point de vue humain. Chacun veut que l’on prenne parti, comme s’il n’était pas possible d’avoir une pensée universelle. Cet artiste manifeste ici le courage. Je pense même qu’il est difficile de comprendre vu d’ici à quel point ce que dit Kamel Yahiaoui est fort et juste. Je ne connais pas ce monsieur, mais sa lettre est un bel exemple d’une parole et d’une conduite humanistes. Peu de gens manifestent cela dans le monde. C’est cela que nous devons tous soutenir, ceux qui résiste de l’intérieur là où c’est le plus difficile, voila un bel exemple d’aller vers ce qui nous unit !

Humainement,
Natacha

Je ne peux bien évidemment que soutenir la démarche de cet artiste, qui a l’air tout surpris de ce que son œuvre se retrouve subitement courageuse, puisque sujette à une violente contradiction politique — ce qui témoigne clairement de son authenticité d’artiste et de penseur !

L’engagement de l’artiste ou du philosophe sincère n’est jamais un engagement politique, encore moins partisan. Il est simplement un engagement dans la vie, dans la réflexion sur l’humain et son environnement complexe. Que simplement penser, ressentir, vivre en soi la réalité de l’autre, puisse être considéré comme une agression, une revendication ou une provocation intentionnelle, montre bien la distance qui demeure entre l’homme d’aujourd’hui et l’humain célébré par l’idéal humaniste universel…

Donc, oui, pleinement et respectueusement, je soutiens Kamel Yahiaoui, même si, à vrai dire, j’ai plutôt le sentiment ici que c’est lui qui nous soutient !

Merci à vous ! Sincèrement.

Voilà ! On dit toujours : soutenons les modérés surtout dans les pays musulmans… et bien nous avons un témoignage direct à travers l’expérience véçue par cet artiste. Son œuvre a été présentée à Paris et des voix s’élèvent dans son pays pour l’empêcher de s’exprimer. Montrant encore à quel point la Shoah est remise en cause, à quel point l’antisémitisme primaire sévit partout.

Alors ceux qui disent autre chose, même à travers une œuvre non violente, sont pris accusés par des politiques, allant même jusqu’à recevoir des menaces contre sa famille. Imaginez la pression ! Imaginez ! Cela n’est pas un discours là, c’est un fait.

Chez nous, on compose, on discute mollement, pour savoir si on peut dire ceci, si on peut dire cela, on nie la réalité et au bout du compte, on n’aide même pas ceux qui défendent nos idées communes au coeur de la tourmente dans leur propre pays.

Cette lettre de Kamel Yahiaoui est un magnifique exemple !
Et je le soutiens !

Merci ! Merci pour votre lettre courageuse et digne qui nous rappelle combien nous sommes toujours en guerre contre nous-mêmes. Cela me touche lorsque vous parlez comme « serrurier des cages humaines ». Vous nous invitez à ne pas oublier que nous sommes aussi chacun le serrurier de notre propre cage de parti pris, pleine de jugement sur tout.

Vous nous invitez à faire face nous aussi, pour nous-mêmes, malgré la violence qu’on vous fait, et là ce n’est pas du blabla. Vous faites partie des êtres libres qui en manifestant juste ce qu’ils sont, se retrouvent menacés de mort.

Ne pas vous soutenir c’est couper la branche de l’arbre sur laquelle nous aspirons un jour à être.

Avec vous donc ! fraternellement…

Bonjour,

Je suis touchée par ce que vous dites et par votre courage.
car il en faut du courage pour résister à la tyranie de l’intolérance, aux menaces, à la peur.
Loin des beaux discours frileux et lâches qu’on nous sert ici trop souvent, il y a des êtres humains qui prennent courageusement la parole et qui incarnent véritablement les mots liberté, humanité, fraternité et ce ne sont pas de vains bavardages.
Bravo et de tout coeur avec vous !

A travers votre lettre ouverte, monsieur Kamel Yahiaoui je découvre le combat d’un homme qui doit lutter pour que sa liberté d’homme et sa liberté d’artiste soient respectées.
Oui, je vous soutiens!
Parceque vous allez au delà des partis pris vous dérangez les esprits fermés, et vous subissez des menaces.
oui, je vous soutiens!
Parce que vous êtes de culture berberoarabomusulmane et que vous temoignez des souffrances du peuple juif vous êtes vilipendé comme un traitre!?
Mais la virulences des attaques que vous subissez est pour moi inversement proportionnelle à la liberté que vous véhiculez à travers votre art, elles sont inversement proportionnelles au temoignage que vous apportez sur la barbarie humaine.
Je rends hommage à votre courage, à votre humanité et à votre travail fraternel.

Humainement, avec vous
Elsa

Parceque vous etes musulman vous n’auriez pas à parler des souffrances du peuple juif?! Mais ou est le problème?
Il semble que votre vie et celle de votre famille soient en danger, à cause de cela, c’est invraissemblable!!!
Je vous soutiens dans cette lutte humaine et artistique contre l’obscurantisme et les préjugés.
Courage
zazie

Voilà donc ce monde où ceux qui cherchent à aller vers ce qui unit sont pris pour cibles par ceux qui ont intérêt à ce que la division continue de régner. Je soutiens également Kamel Yahiaoui, et salue son courage. Et relaye l’info  sur mon blog.

Je suis moi aussi profondément attristée de voir que partout et de plus en plus, on est sommé de s’exprimer en fonction de ses origines ou de sa religion et non en fonction de notre commune appartenance à la condition humaine et de ses souffrances et bonheurs partagés. Qu’un art et une parole humanistes et universelles deviennent quasiment impossibles, que l’empathie avec l’homme soit reproché à l’artiste (au nom d’une autre empathie que l’on accuse Kamel de n’avoir pas eu – absurde arithmétique de la concurrence des victimes), cela me montre à quel point la déraison nous gagne.

Je suis reconnaissante de l’art et de la parole si justes, de son travail de « serrurier des cages humaines » qui résiste contre la division et la séparation des hommes et l’emprisonnement de nos esprits.

De tout cœur avec Kamel Yahiaoui et ses proches !
Katja

Cher Kamel,
Je souhaite de tout mon cœur que ceux qui vous excluent ou vous menacent en raison de votre œuvre pour la compassion envers les victimes de la barbarie, se souviennent des principes de la tolérance et du respect de la dignité humaine que les poètes, les saints et les prophètes nous ont légués à travers leurs témoignages vivants et qui semblent avoir été délaissés.
Que la Paix soit avec vous,
jacques

Kamel suit ton inspiration celle qui te guide pour denoncer toutes les barbaries commisent par les nazis
sur les juifs c’etaient des innoncents comme tous les innocents qui ce sont fait egorges et tuer pâr la barbaries integristes en algerie. je suis une mere
qui a perdu son fils malade mental tue et torture
parce que son pere etait fonctionnaire. si on est humain alors il faut etre juste avec tous les peuples.la guerre au liban a fait des victimes libanais innocents, mais aussi des victimes israeliens innocents d’une part et d’autre. courage je te soutien rekiseferd. il faut juste dire que la guerre stop stop .

Azul (bonjour),

Je suis un des responsable du site Kabyle.com sur lequel Kamel Yahiaoui publie de temps à autres des articles.

Je voudrais faire une petite mise au point.

Kamel Yahiaoui est kabyle et donc berbère. Il n’est en aucun cas artiste arabe comme vous le notifiez sur votre article.

Le fait d’être né en Algérie ou de parents nés en Algérie ne fait pas de vous des musulmans ou des arabes. L’afrique du Nord est berbère. Le berbère est la langue autochtone. Ce sont les diverses politiques françaises et maintenant du pouvoir algérien qui tentent de faire des raccourcis et des amalgames avec cette équation fausse : Afrique de Nord = maghreb (mot arabe pour dire occident) = partie du monde arabe = partie du monde musulman.

Les kabyles (dont fait partie Kamel Yahiaoui) ne sont berbères (sans aucun lien avec les arabes si ce n’est celui de colonisés) et laïc. En Kabylie, les juif (peu nombreux, co-existent avec les chrétiens (de plus en plus nombreux) et les musulmans (les plus nombreux, mais des musulmans peu pratiquants) et des athées ou déistes(sans doute majoritaires)

Merci de de rétablir cette vérité et je vous invite à consulter le site Kabyle.com pour en savoir plus sur le peuple kabyle et tous les peuples berbères.

Tanmirt (merci)

Ar tufat (au revoir)

Mohand

Laisser un commentaire